Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #581
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    septembre 2017
    Messages
    19
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 63
    Localisation : Pérou

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2017
    Messages : 19
    Points : 39
    Points
    39
    Par défaut
    Si les distros linux ne percent pas dans le grand public, je pense que:
    -Obstruction massive de Micro$ en plein dans le mode concurrence déloyale.
    Les Pressions sur les intégrateurs y joue un grand rôle. Ła poussée de Micro$ pour empêcher d'installer d'autres systèmes que le leur et le dénigrement aveugle.
    -Grossières erreurs de beaucoup de producteurs de distros Linux:
    C'est souvent en téléchargeant et en installant une version de bureau de Linux qu'on se rend compte d'une erreur: Pour un débutant devant de Win 7, Gnome 3 ne me parait pas adapté et la réputation de Linux en souffrira (le bouche à oreilles fonctionne très bien pendant les apéros entre amis).
    Imaginez que vous devez vendre un système Linux dans un super marché sous blister, comment mon client choisira t'il et sur quel critère? la facilité, la difficulté, la technicité ? quelles indication puis-je ajouter et suis-je en mesure de mettre en place un manuel compréhensible pour le niveau chois ?Lorsque les producteurs de distros répondront à ces questions, peut-être Linux sortira t'il du marasme du desktop.
    Quel public doit être visé, si sortant de Windows, lequel de mes environnements de bureau lui serait il le plus adapté ?
    Pourquoi ne pas sortir un jeu de labels indiquant clairement le niveau de "dépaysement" du public sortant de Windows ?
    Pourquoi KDE plutôt que XFCE, Mate, Cinnamon ou autre ? (démerdez-vous, c'est ça le logiciel libre. merveilleux n'est-ce pas)
    Mon forum est il engageant pour des débutants ? (loin d'être le cas pour beaucoup de distros)
    Résultat, si Linux veut avancer au niveau réputation, il faut catégoriser de manière réaliste les niveaux de difficultés et d'adaptabilité d'un utilisateur, par rapport au système d'où il vient et son niveau d'appréhension du système et ne pas faire fuir avec de la technique pointue.
    Qu'un gourou prenne son pied avec des versions préalpha d'un système non terminé, je comprend, mais ça ne doit pas être infligé au reste du monde "non-gourou".

    Techniquement, les versions linux (comme Mint ou Ubuntu) sont excellentes pour les gens qui ne veulent pas trop se casser la tête (un PC n'est qu'un outil après tout),ni faire "de la course à l'armement" et la stabilité n'est plus à démontrer. Je préfère passer mon temps à ce que je vais sortir avec mon outil plutôt qu'à me casser la tête à chercher les dernières fonctionnalités que seulement quelques personnes utiliseront. J'ai plongé dans Linux il y a longtemps et à temps plein parce que je n'avais pas assez d'argent pour acheter un Windows7 pour le PC de ma femme suite à la destruction de son disque dur, et elle aussi est très contente avec ça. J'y ai trouvé ce que je cherchais, je ne veux plus jamais toucher à Windows. Le point est que je ne me suis pas trompé de distro pour ma femme, qui pourtant était conditionnée Windows et MS office. Greffe réussie chez nous.

  2. #582
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    12 045
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 12 045
    Points : 27 021
    Points
    27 021
    Par défaut
    Debian n'est pas spécialement difficile à utiliser. Je pense qu'Ubuntu reste plus simple à utiliser quand on débute.

    Je me contente de démontrer avec des exemples pourquoi Linux les distrib's desktop Linux ne peuvent pas décoller
    Ce qui a été démontré, c'est uniquement que bidouiller ou sortir des procédures standards nécessite des compétences pour obtenir le résultat voulu. Ce n'est pas spécifique à Linux. Il n'est pas nécessaire de compiler pour avoir un éditeur de texte, sauf bien sûr si celui-ci n'est fourni que sous forme de code source. Tu aurais pris les réglages par défaut, tu aurais eu un éditeur de texte. Et si tu étais parti sur une Ubuntu, tu aurais eu Gedit qui est un éditeur de texte correct.

    Tu as choisi une distribution pas spécifiquement grand-public et dont l'éditeur de texte par défaut ne te convient pas. Et tu es parti vers une compilation non nécessaire.

    La ou Linux bat à plate couture Windows, c'est que tu peux démarrer sur un live (cd/usb) qui te fourni un système complet opérationnel.Et tu peux même garder un système et tes données sur une clé USB avec le mode persistence Cela permet de facilement tester sans rien changer à sa machine. Ubuntu (et d'autres) permet de facilement s'installer à coté de Windows, et merci Windows de venir écraser Grub par son boot manager sans rien demander à personne.

    Comment connais tu Linux ? Il est là le prob. Si tu ne le vois pas pré-installé, si tu ne le vois pas à l'école ...
    Avec les premières versions Slackware, je veux bien admettre que c'était compliqué, mais maintenant avec une Ubuntu, pour faire du web et de la bureautique de base, je vois pas la difficulté. Après c'est un prob d'offre logicielle, pas système (bien que sans logiciels adaptés à son besoin, un OS est inutilisable).
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur la création d'un système : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/minisysteme/
    Mon article sur le P2V : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/p2v/
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  3. #583
    Expert éminent Avatar de disedorgue
    Homme Profil pro
    Ingénieur intégration
    Inscrit en
    décembre 2012
    Messages
    3 358
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur intégration
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2012
    Messages : 3 358
    Points : 9 690
    Points
    9 690
    Par défaut
    Les linux ont quand même un GROS défaut maintenant, c'est que si on veut installer un logiciel par la méthode standard de la distribution, il faut systématiquement avoir des droits d'administrateur, ce qui est en mon sens une aberration.
    Cordialement.

  4. #584
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    12 045
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 12 045
    Points : 27 021
    Points
    27 021
    Par défaut
    si on veut installer un logiciel par la méthode standard de la distribution, il faut systématiquement avoir des droits d'administrateur,
    Encore heureux.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur la création d'un système : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/minisysteme/
    Mon article sur le P2V : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/p2v/
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  5. #585
    Expert éminent Avatar de disedorgue
    Homme Profil pro
    Ingénieur intégration
    Inscrit en
    décembre 2012
    Messages
    3 358
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur intégration
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2012
    Messages : 3 358
    Points : 9 690
    Points
    9 690
    Par défaut
    non, pas d'accord, c'est la meilleur façon de casser une installation.

    je trouve anormal de devoir avoir des droits administrateurs pour installer par exemple un langage comme gcc, perl, python,...

    Un utilisateur devrait pouvoir installer son logiciel dans son propre environnement. Les droits admin uniquement pour une installation que l'on désire partager à tous.

    Ici, je parle de faire une installation depuis le packager de la distribution linux.
    Cordialement.

  6. #586
    Membre chevronné

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    846
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 846
    Points : 2 060
    Points
    2 060
    Par défaut
    Les restrictions par privilèges servent 2 buts :
    - assurer une limitation sur les sources potentielles d'entrée d'un virus, etc.
    - assurer une certaine protection de l'état de l'installation de la machine

    Sur Windows, ces 2 curseurs sont au plus bas par défaut, l'usage est sans limitation (plus facile), mais comporte tous les risques.
    Sur linux, ces 2 curseurs sont au plus haut par défaut, l'usage comporte quelques obstacles (moins facile), mais cela prémunit d'un grand nombre de risques.

    Le caractère "anormal" dépend donc de quel côté on place ses valeurs : pragmatisme ou sécurité.
    observation : Windows a conquis le grand public, linux a conquis l'environnement pro critique.
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  7. #587
    Expert éminent Avatar de disedorgue
    Homme Profil pro
    Ingénieur intégration
    Inscrit en
    décembre 2012
    Messages
    3 358
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur intégration
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2012
    Messages : 3 358
    Points : 9 690
    Points
    9 690
    Par défaut
    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    Les restrictions par privilèges servent 2 buts :
    - assurer une limitation sur les sources potentielles d'entrée d'un virus, etc.
    - assurer une certaine protection de l'état de l'installation de la machine
    Je ne parle pas de réduire les restrictions par privilèges, je parle qu'un utilisateur lambda devrait pouvoir utiliser le packager venant avec la distribution linux pour installer un logiciel dans son environnement à lui.
    Les privilèges ne sont utiles que dans des cas très particuliers comme par exemple une ouverture de port en dessous de 1024.
    Et justement, de demander des privilèges pour juste installer un logiciel, c'est ouvrir la porte à la déstabilisation du système.

    La logique actuelle n'est pas pour la sécurité, c'est juste une certaine manière pour ce simplifier la vie et cacher la misère sous le tapis.

    Par exemple, sous Ubuntu, je veux installer python3 via une version GUI de dpkg (faut pas oublié que l'on se met au niveau d'un utilisateur lambda), il me faudra une monté en privilège pour le faire.

    Ou bien, si on a de la chance, on peut le faire à la ligne de commande avec plein d'options mais là on entre dans le monde de l'expert.

    Par contre, si j'utilise par exemple l'installateur venant d'anaconda, cela s'installe sans problème dans mon environnement sans avoir besoin d'une montée en privilège. Et ici, si anaconda me casse quelque chose, c'est juste à mon niveau d'utilisateur, pas au niveau du système lui-même.
    Cordialement.

  8. #588
    Membre régulier

    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    décembre 2012
    Messages
    15
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : Arts - Culture

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2012
    Messages : 15
    Points : 80
    Points
    80
    Par défaut le vrai probléme : viendrait-il a l'idée de quelqu'un de compiler un package pour installer une application
    Nom : 20_siecle.jpg
Affichages : 278
Taille : 4,8 Ko

  9. #589
    Membre confirmé
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    378
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 378
    Points : 555
    Points
    555
    Par défaut
    Citation Envoyé par disedorgue Voir le message
    Les linux ont quand même un GROS défaut maintenant, c'est que si on veut installer un logiciel par la méthode standard de la distribution, il faut systématiquement avoir des droits d'administrateur, ce qui est en mon sens une aberration.
    C 'est une simple mesure de sécurité et de bon sens , c 'est Microsoft et Apple qui ont dérangé à la tradition

  10. #590
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par darklinux Voir le message
    C 'est une simple mesure de sécurité et de bon sens , c 'est Microsoft et Apple qui ont dérangé à la tradition
    Parler de bon sens et de microsoft dans la même phrase, j'avoue que ça ne le ferait pas par contre pour apple je ne trouve pas que ce soit mauvais, bien au contraire. Si c'est directement lié au système d'exploitation ou géré par la distribution c'est normal de demander l'accès root par contre quand c'est une application tierce je préfère encore qu'il me colle les droits utilisateur standard, ça peut limiter la casse en cas de crasse embarqué. D'ailleurs il y a pas mal d'application qui ne demandent pas d'accès spécifique pour installer une application sous linux. Pour moi l'erreur est plutôt celle de l'application non lié au système qui demande plus de privilèges sans raison valable comme la nécessité d'un module pour le kernel.

  11. #591
    Membre chevronné

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    846
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 846
    Points : 2 060
    Points
    2 060
    Par défaut
    Citation Envoyé par disedorgue Voir le message
    Les restrictions par privilèges servent 2 buts :
    - assurer une limitation sur les sources potentielles d'entrée d'un virus, etc.
    - assurer une certaine protection de l'état de l'installation de la machine

    Sur Windows, ces 2 curseurs sont au plus bas par défaut, l'usage est sans limitation (plus facile), mais comporte tous les risques.
    Sur linux, ces 2 curseurs sont au plus haut par défaut, l'usage comporte quelques obstacles (moins facile), mais cela prémunit d'un grand nombre de risques.

    Le caractère "anormal" dépend donc de quel côté on place ses valeurs : pragmatisme ou sécurité.
    observation : Windows a conquis le grand public, linux a conquis l'environnement pro critique.
    Je ne parle pas de réduire les restrictions par privilèges, je parle qu'un utilisateur lambda devrait pouvoir utiliser le packager venant avec la distribution linux pour installer un logiciel dans son environnement à lui.
    Les privilèges ne sont utiles que dans des cas très particuliers (...) demander des privilèges pour juste installer un logiciel, c'est ouvrir la porte à la déstabilisation du système.
    Pour faire simple, si l'on met de côté l'aspect source de virus, pour l'aspect protection de l'état de l'installation, il y a 2 cas de figure :
    - l'utilisateur lambda administre lui-même sa distribution, il connais donc le mot de passe admin (je ne sais pas si sur linux il est possible désactiver l'équivalent du "UAC" sur Windows)
    - l'utilisateur lambda a un référant pour administrer sa distribution, il ne doit pas pouvoir installer ou paramétrer ce qu'il veut (que ce soit pour des raisons de sécurité ou pas)

    Disons que pour la sécurité pour se prémunir d'un tiers, oui, les cas sont restreins. Mais ils ne servent pas qu'à se prémunir de ce contexte. Dans 90% des cas, ne pas comprendre la raison pour laquelle des privilèges sont requis induit de ne pas comprendre les possibles problèmes auxquels la machine est exposé.
    Ce prémunir de l'ignorant est la barrière n°1 à mettre en place pour "stabiliser/fiabiliser" une distro. ^^'
    Alors oui, gérer des automatisations avec des privilèges différents complexifie certaines choses (dans Windows aussi --> exécuter un .bat en tant qu'admin dans une session classique, par un simple clic).

    C'est dans ce sens là que je répondait à "utilisateur lambda devrait pouvoir ..." --> Le caractère "anormal" dépend donc de quel côté on place ses valeurs : pragmatisme ou sécurité.

    Citation Envoyé par disedorgue Voir le message
    Par exemple, sous Ubuntu, je veux installer python3 via une version GUI de dpkg (faut pas oublié que l'on se met au niveau d'un utilisateur lambda), il me faudra une monté en privilège pour le faire.
    Les endroits où sont écrit les fichiers, les modifications de paramétrages de la distro, les privilèges définis au programme à l'installation... ce sont tout ses aspects qui donnent lieu à une confirmation de l'action par un mot de passe. Le fait que le programme soit un paquet de la distro est un gage d'une certaine qualité, mais pas que le programme est irréprochable techniquement ou moralement.

    Bref, une demande de mot de passe, c'est soit un filtre d'usurpation d'identité, soit une demande de validation de confiance.

    Citation Envoyé par disedorgue Voir le message
    (...) Et ici, si anaconda me casse quelque chose, c'est juste à mon niveau d'utilisateur, pas au niveau du système lui-même.
    Tout dépend des droits que possèdes anaconda. S'il peut changer des paramètres, des liens, supprimer/écraser des fichiers... fort à parier qu'il peut potentiellement foutre le bordel à un tout autre niveau que juste "à mon niveau d'utilisateur". ^^'
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  12. #592
    Expert éminent Avatar de disedorgue
    Homme Profil pro
    Ingénieur intégration
    Inscrit en
    décembre 2012
    Messages
    3 358
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur intégration
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2012
    Messages : 3 358
    Points : 9 690
    Points
    9 690
    Par défaut
    Dans un cas, on demande, un acces administrateur pour installer un package mais c'est bien car c'est juste pour s'intégrer au système...

    Dans l'autre cas (l'exemple avec anaconda) , c'est pas bien car l'utilisateur lambda qui par définition, n'a pas de droit d'administrateur pourrait pourrir le système...

    Soit j'ai pas compris ta vision du sujet, soit on marche sur la tête là.

    Je ne mets pas en cause le fait qu'il faille saisir un mot de passe pour la monté en droit, je remet en cause le fait qu'un utilisateur doit passer par un autre chemin pour installer une application uniquement chez lui.

    Un cas d'école que je rencontre sous ubuntu (donc dpkg et/ou apt) :

    -Installation du système
    -Mise à jour driver nvidia (le libre ou le propriétaire, c'est le même problème) <= ici, je ne parle pas du fait de revoir manuellement la conf Xorg pour faire fonctionner la carte graphique.
    -Installation des lib cuda et autre via le packager (donc, demande de droit admin)
    -Installation de package supplèmentaire pour python afin de faire du machine learning

    Là, tout est à peu près stable.

    Puis, un jour, une mise à jour arrive...
    Nouvelles lib cuda, mise à jour de package python,...

    La plupart du temps, ça casse tout l'env python et l'utilisateur subit.

    Si on passe par anaconda, qui lui installe l'env python avec les lib utiles chez l'utilisateur, les mise à jours système (mise à part, le driver nvidia), ne l'impacte pas.
    Et au pire, on vire totalement anaconda et on le réinstalle, dans l'autre cas, c'est soit se refaire une installation complète, soit "bidouiller" en essayant de virer les package à problèmes et les réinstaller en espérant ne pas casser autre chose.

    Et étant un utilisateur lambda, je ne remet pas en cause la sécurité du système.

    Pour une utilisation réellement multi-utilisateurs, je peux comprendre que l'on veuille centraliser les "logiciels", mais dans la pratique, dans le monde du desktop, c'est une machine, un utilisateur, et il serait plus souple que l'on puisse installer un package dans l' environnement de l'utilisateur, sans pour autant remettre en cause la sécurité.
    Cordialement.

  13. #593
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    12 045
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 12 045
    Points : 27 021
    Points
    27 021
    Par défaut
    Par exemple, sous Ubuntu, je veux installer python3 via une version GUI de dpkg (faut pas oublié que l'on se met au niveau d'un utilisateur lambda), il me faudra une monté en privilège pour le faire.

    Mais sur une distro grand-public comme Ubuntu, tu as Python2, Python3, et Perl par défaut.

    Sous Windows se sera la même chose. Même si tu es administrateur, l'UAC te demandera confirmation pour une appli demadant des privilèges, et si tu es utilisateur Lambda, tu devras entrer un identifiant administrateur.

    Et maintenant sur Windows et Mac, tu ne peux par défaut rien installer qui n'est pas dans le store, il faut autoriser les applications hors store (signés ou non signés ce que l'utilisateur Lambda ne comprendra pas). Ca permet de mieux protéger l'utilisateur lambda, habitué à travailler (à tort) dans un compte administrateur.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur la création d'un système : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/minisysteme/
    Mon article sur le P2V : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/p2v/
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  14. #594
    Expert éminent Avatar de disedorgue
    Homme Profil pro
    Ingénieur intégration
    Inscrit en
    décembre 2012
    Messages
    3 358
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur intégration
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2012
    Messages : 3 358
    Points : 9 690
    Points
    9 690
    Par défaut
    Ici, c'est un exemple, mais par exemple, tensorflow version 2 n'est pas installé par défaut.

    perl6, ruby, php,... ne sont pas installés par défaut.

    Je ne remets pas en cause les accès, je remets en cause le fait que les packager natif ne veuille installer un package qu'au niveau du système, pas au niveau de l'environnement de l'utilisateur comme anaconda peut le faire pour python.
    Cordialement.

  15. #595
    Expert éminent sénior
    Avatar de Jipété
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    8 681
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 8 681
    Points : 12 349
    Points
    12 349
    Par défaut
    Et n'oublions pas les gags :

    Nom : 0350.png
Affichages : 274
Taille : 6,5 Ko

    Il a à vivre sa vie comme ça et il est mûr sur ce mur se creusant la tête : peutêtre qu'il peut être sûr, etc.
    Oui, je milite pour l'orthographe et le respect du trait d'union à l'impératif.
    Après avoir posté, relisez-vous ! Et en cas d'erreur ou d'oubli, il existe un bouton « Modifier », à utiliser sans modération
    On a des lois pour protéger les remboursements aux faiseurs d’argent. On n’en a pas pour empêcher un être humain de mourir de misère.
    Mes 2 cts,
    --
    jp

  16. #596
    Membre confirmé

    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    96
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 96
    Points : 504
    Points
    504
    Par défaut
    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    observation : Windows a conquis le grand public, linux a conquis l'environnement pro critique.
    oui !
    depuis pas mal d'années chez les pros une majorité des serveurs pros sont sous Linux ce que personne ne conteste plus, stabilité, sécurité
    et la rumeur récente voudrait que les développeurs utilisent massivement Linux : https://www.ginjfo.com/actualites/lo...peurs-20180323
    voir aussi https://cercll.wordpress.com/2018/03...-developpeurs/

    mais perso au boulot mon poste utilisateur est sous MS Windows 10 + MS Office car c'est la norme de l'entreprise mais pour combien de temps ? actuellement il faut migrer les desktops de W7 vers W10 c'est un peu lourd. Cela étant, comme d'autres l'ont écrit, la force de Microsoft en desktop c'est sa suite bureautique, la donne changera considérablement à partir du moment ou MS Office fonctionnera sur Linux

  17. #597
    Membre chevronné

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    846
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 846
    Points : 2 060
    Points
    2 060
    Par défaut
    Citation Envoyé par vertex.3F Voir le message
    la force de Microsoft en desktop c'est sa suite bureautique, la donne changera considérablement à partir du moment ou MS Office fonctionnera sur Linux
    Oui et non... La suite bureautique de Windows est une force, non pas parce qu'elle brille particulièrement, mais parce qu'elle rend difficile un usage de solutions concurrentes au sein d'un même écosystème. Je parle des problème de compatibilité, et autre joyeuseté surprenante que l'on anticipe jamais assez. C'est cette aspect qui pousse les gens à rester sur MS Office au boulot, alors que LibreOffice leur convient tout à fait à la maison.

    Cette force est plus comme un ressort qui s'oppose à la volonté de l'utilisateur, qu'un vent dans le dos qui le porterait pour avancer.
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  18. #598
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    1 113
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 1 113
    Points : 29 855
    Points
    29 855
    Par défaut L’équipe de développeurs du navigateur Vivaldi encourage les utilisateurs de Windows 7 à migrer vers Linux
    L’équipe de développeurs du navigateur Vivaldi encourage les utilisateurs de Windows 7 à migrer vers Linux
    Plutôt que vers Windows 10, la fin du support officiel de Seven approchant à grands pas

    2020 approche et avec elle, la fin du support officiel (End Of Support ou EOS en anglais) de Windows 7 annoncée par Microsoft. À partir du 14 janvier 2020, Windows 7 ne recevra plus de correctifs ni de mises à jour de sécurité. Les utilisateurs de cette version de Windows OS ne pourront plus bénéficier du support technique de la part du service clientèle de la firme de Redmond. Au contraire, ils devront prendre leurs dispositions afin de s’assurer que leurs machines ne sont pas vulnérables. Mais comme nous l’avons expliqué dans un précèdent article, il est toujours possible de migrer gratuitement de Windows 7 vers Windows 10, même si officiellement Microsoft n’a rien confirmé jusqu’à présent.

    Nom : n-FIN-WINDOWS-7-628x314.jpg
Affichages : 43357
Taille : 20,2 Ko

    La fin du support officiel annoncé de Seven devrait être un challenge non seulement pour Microsoft, mais aussi pour les solutions alternatives qui sont pour la plupart des distributions basées sur Linux. En effet, un rapport de Netmarketshare comptant pour le mois de novembre 2019 suggère que Windows 7 est toujours utilisé sur environ 27 % de tous les PC (ordinateurs de bureau + portables), ce qui représente un très grand nombre d’utilisateurs. Dans un camp comme dans l’autre, on espère s’attirer les faveurs de la majeure partie des « futurs anciens utilisateurs de Windows 7 » qui se sentiront obligés de migrer vers un nouvel OS de bureau. Alors que Microsoft s’attend à ce que de nombreux utilisateurs de Seven migrent en masse vers Windows 10 l’an prochain — apparemment, ce serait l’option la plus simple —, certains adeptes de Linux, sans doute plus téméraires, voient l’EOS de Windows 7 comme une occasion en or pour gonfler les rangs des aficionados de Linux.

    Nom : linuxlogo.png
Affichages : 13758
Taille : 20,6 Ko

    C’est le cas de l’équipe en charge du développement du navigateur Web Vivaldi qui recommande aux « futurs anciens utilisateurs de Windows 7 » à l’horizon 2020 d’opter non pas pour Windows 10, mais pour une distribution Linux. D’après elle, remplacer Seven par une distribution Linux est l’une des options les plus intelligentes à ce jour, car presque n’importe quel ordinateur tournant sous Linux fonctionnera plus rapidement et sera plus sûr que le même ordinateur tournant sous Windows. Linux est également l’OS de choix pour les systèmes embarqués, les appareils domestiques intelligents et l’IoT.

    À ce propos, Vivaldi explique :

    « Votre Windows 7 est probablement exécuté sur une machine plus ancienne qui pourrait avoir du mal avec un système d’exploitation gourmand en ressources comme Windows 10. Pour exécuter Windows 10, vous avez besoin d’un processeur de 1 GHz, 1 Go pour 32 bits ou 2 Go pour 64 bits de RAM, 16 Go pour 32 bits OS ou 20 Go pour 64 bits OS, et d’un affichage en résolution 800 x 600. Et c’est juste un strict minimum. Pour de nombreuses machines, la réponse ne sera pas Windows 10. Ce qu’il vous faut, c’est un système d’exploitation léger, efficace et, bien sûr, résistant aux virus ».

    Trop de choix tue le choix

    Certes, Linux est le plus grand projet communautaire dans le monde du développement. Néanmoins, même s’il est très populaire dans de nombreux domaines (serveurs, cloud, mobiles...), sur le marché des PC, il ne faut pas oublier que Linux accuse encore énormément de retard sur Windows OS (en se référant à leur niveau d’adoption par le grand public), le système d’exploitation de Microsoft qui est jusqu’à présent considéré comme la référence sur le marché des OS de bureau au vu du nombre de ses utilisateurs (plus de 80 % du marché en novembre 2019, selon Netmarketshare). Actuellement, Linux détient par exemple moins de 2 % de parts de marché d’après les statistiques du baromètre Netmarketshare. Pour Linus Torvalds en tout cas, la fragmentation est l’un des principaux freins à l’adoption de Linux sur desktop.

    Au sens strict, Linux c’est son noyau, c’est-à-dire cette partie de l’OS qui gère les ressources de l’ordinateur et sert de pont de communication entre les différents composants (matériels et logiciels) ; c’est la partie invisible du système d’exploitation. Au sens large, parler de Linux c’est faire référence à tout système d’exploitation qui s’appuie sur ledit noyau et l’une des particularités de la plateforme Linux est qu’elle donne l’embarras du choix à l’utilisateur avec environ 319 distributions différentes si l’on s’en tient à la liste des LiveCD. Malheureusement, cette diversité plus déroutante qu’autre chose pour monsieur Tout-le-Monde ne joue pas en faveur de l’OS. Linus Torvalds avoue que c’est la raison pour laquelle le système d’exploitation peine à s’imposer dans la filière desktop.

    Linux à la place de Seven, mais quelle distribution choisir ?

    Il peut s’avérer difficile de trouver la distribution Linux qui convient le mieux à tel ou tel utilisateur à cause du nombre important de déclinaisons proposées (Arch, Ubuntu, Debian, Mint, Fedora...). De ce fait, de nombreux « futurs anciens utilisateurs de Windows 7 » opteront probablement pour un OS Windows, idéalement Windows 10, simplement parce que c’est plus facile de s’y retrouver.

    Nom : ygcvhys63ytx.jpg
Affichages : 13926
Taille : 105,5 Ko

    Mis à part l’excès de choix qui handicape clairement l’épanouissement de Linux sur l’environnement Desktop, l’adoption de l’OS sur le marché des PC est freinée par de nombreux problèmes, y compris :
    • le manque de constructeurs proposant des PC avec Linux préinstallé ;
    • la complexité de Linux s’agissant notamment des procédures d’installation/utilisation ;
    • l’insuffisance du support pour les pilotes de matériels compatibles high-tech ;
    • l’absence de certains logiciels propriétaires populaires (Photoshop, suite Office…) ;
    • le choix d’interfaces utilisateur que les gens trouvent parfois très basiques ;
    • le problème de fragmentation de l’écosystème.


    Sources : Netmarketshare, Vivaldi

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Quelle version de Windows OS ou quelle distribution Linux utilisez-vous actuellement ? Pourquoi ce choix ?
    Aux utilisateurs de Seven : envisagez-vous de basculer vers une distribution Linux ou vers Windows 10 avec l’EOS annoncée de Windows 7 ? Pourquoi ?

    Voir aussi

    Vous pouvez toujours, semble-t-il, migrer gratuitement de Windows 7 vers Windows 10, surtout que 2020 approche et avec elle, la fin du support officiel de Windows 7 annoncée par Microsoft
    StatCounter : Windows 10 est désormais plus utilisé que Windows 7, mais Net Applications indique que Windows 7 compte encore le plus d'utilisateurs
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  19. #599
    Membre habitué
    Profil pro
    Concepteur/Développeur
    Inscrit en
    mai 2007
    Messages
    80
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Concepteur/Développeur

    Informations forums :
    Inscription : mai 2007
    Messages : 80
    Points : 197
    Points
    197
    Par défaut
    C'est quand même très minimaliste de diriger les utilisateurs de Windows 7 vers un système Linux sans prendre connaissance de l'utilisation réelle de l'utilisateur.
    Chaque système a ses avantages et inconvénients et là, ils ciblent que les potentiels avantages...

  20. #600
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2017
    Messages
    491
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2017
    Messages : 491
    Points : 2 081
    Points
    2 081
    Par défaut
    Passez de Win7 à Linux, c'est peut être envisageable pour Mme Michu à condition qu'elle puisse compter sur l'aide de son ado boutonneux féru d'informatique pour l'aider.

    Mais dans le cadre des entreprises (surtout celles qui ont dû développer des logiciels sur-mesure pour informatiser leur tâches), c'est un doux rêve!

    Ces entreprises vont rester le plus longtemps possible avec leur vieilles machines Win7 et seront condamner à se faire espionner par M$ après l'achat de nouvelles machines obligatoirement équipées de Win10.

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 16/04/2008, 20h16
  2. [firebird][Linux][php]plus de 10 bases sur un serveur
    Par rahan15 dans le forum Installation
    Réponses: 5
    Dernier message: 04/10/2005, 11h33
  3. Réponses: 13
    Dernier message: 13/03/2005, 21h56
  4. [Linux]probleme au lancement d'eclipse sur mandrake 10
    Par Dnx dans le forum Eclipse Java
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/09/2004, 20h34

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo