Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #521
    Membre chevronné

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    846
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 846
    Points : 2 060
    Points
    2 060
    Par défaut
    Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
    chaque carte mère récente de PC contient un Minix inclus dans le firmware Intel Management Engine. Lors de sa création, Linux a été présenté dans le usenet Minix, et a inspiré Linux.
    De mémoire, ce n'est pas la carte-mère qui l’inclut, mais carrément le processeur.

    voici les sources dev.net :

    2017 / 11 / 06 Saviez-vous que MINIX serait le système d'exploitation le plus populaire sur l'architecture Intel ?
    Quel impact sur la sécurité ?


    2017 / 11 / 06 Intel aurait-il utilisé Minix 3 s'il était sous GPL ? Le créateur de Minix se dit déçu
    De ne pas avoir été informé de l'utilisation de son OS
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  2. #522
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    12 045
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 12 045
    Points : 27 021
    Points
    27 021
    Par défaut
    De mémoire, ce n'est pas la carte-mère qui l’inclut, mais carrément le processeur
    C'est dans le chipset, dans le pont sud il me semble.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur la création d'un système : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/minisysteme/
    Mon article sur le P2V : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/p2v/
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  3. #523
    Membre chevronné

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    846
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 846
    Points : 2 060
    Points
    2 060
    Par défaut
    Tu as raison, j'ai lu les sources en diagonale, aparament trop rapidement...

    Je m'étonne qu'après tant de bruits sur les failles que présente l'AMT d'Intel, on n'ait pas eu vent de celles que présentent PSP chez AMD.
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  4. #524
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Analyste
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    2 298
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 2 298
    Points : 74 850
    Points
    74 850
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut Il n’existe pas de plateforme Linux : Tobias Bernard essaie d’expliquer l’échec de Linux sur desktop
    Contrairement à Windows et macOS, il n’existe pas de plateforme Linux
    Tobias Bernard, un designer travaillant sur GNOME, essaie d’expliquer l’échec de Linux sur desktop

    Linux est le plus grand projet communautaire dans le monde du développement. Il s'impose dans presque tous les domaines technologiques (serveurs, cloud, mobiles, superordinateur, etc.). Mais il fait un bide sur le marché des PC. Plusieurs ont essayé d'expliquer cela par de nombreux problèmes, y compris le manque de constructeurs proposant des PC avec Linux préinstallé ; le support des pilotes et des logiciels propriétaires ; des interfaces utilisateur que les gens trouvent parfois très basiques ; ou encore le problème de fragmentation de l'écosystème.

    Parmi les grands noms de la tech qui ont donné leur avis sur la question, on pourrait citer Linus Torvalds pour qui, si Linux a du mal à réussir sur le marché des OS desktop, c'est principalement à cause de la fragmentation de l'écosystème. Mark Shuttleworth, fondateur et PDG de Canonical (éditeur d'Ubuntu), a, quant à lui, évoqué le manque de vision futuriste. Il blâme la communauté qui, selon lui, essaie plus de faire des choses qui ressemblent à ce qui existe déjà, au lieu d'innover (comme il a voulu le faire avec le projet Unity) ; ce qui conduit à des forks et fragmentations, qui vont à leur à tour freiner l'adoption de Linux sur desktop.


    Mais pour Tobias Bernard, designer travaillant pour Purism afin d'apporter GNOME sur mobile avec le téléphone Librem 5, le véritable problème de Linux est que, contrairement à Windows et macOS, il n'y a pas vraiment de plateforme Linux. « Je pense que le cœur du problème est en fait la couche en dessous : avant de pouvoir avoir des écosystèmes sains, nous avons besoin de plateformes saines pour les construire », dit-il. Mais qu'est-ce qu'une plateforme ?

    Pour lui, les plateformes qui connaissent du succès se distinguent par différents éléments qu'on peut manquer facilement en regardant simplement la surface. Du côté des développeurs par exemple, elles disposent d'un OS que les développeurs peuvent utiliser pour créer des applications et elles proposent un SDK et des outils développeur intégrés au système d'exploitation. Il faut également de la documentation pour les développeurs, des didacticiels, etc. pour que les gens puissent apprendre à développer pour la plateforme. Et une fois les applications créées, il doit y avoir un magasin d'applications pour les soumettre.

    Mais les développeurs ne peuvent pas créer d'excellentes applications par eux-mêmes. Cela dit, il faut également des designers. Et les designers ont besoin d'outils pour simuler et prototyper les applications ; des modèles d'interface utilisateur pour des choses comme la mise en page et la navigation afin que chaque application n'ait pas à réinventer la roue ; et un langage de conception graphique pour pouvoir visuellement adapter leur application au reste du système. Il faut également des directives d'IHM documentant tout ce qui précède, ainsi que des didacticiels et d'autres ressources pédagogiques pour aider les gens à apprendre à concevoir des applications pour la plateforme.

    Du côté de l'utilisateur final, Tobias Bernard explique qu'il faut vous un système d'exploitation grand public avec une boutique d'applications intégrée, où les gens peuvent obtenir les applications créées par les développeurs. L'OS grand public peut être le même que l'OS développeur, mais pas forcément (par exemple, ce n'est pas le cas pour Android ou iOS). Les utilisateurs doivent aussi disposer d'un moyen d'obtenir de l'aide ou un support lorsqu'ils ont des problèmes avec leur système (qu'il s'agisse de magasins physiques, d'un site Web d'aide ou autre).


    En d'autres mots, Tobias Bernard estime qu'on ne peut pas parler de plateforme avant de remplir quatre conditions essentielles : un système d'exploitation, une plateforme développeur, un langage de conception et un magasin d'applications. Sur cette base, si nous cherchons dans le monde du logiciel libre, où sont les plateformes ? Selon Tobias Bernard, le seul OS remplissant les quatre conditions dans le monde libre est Elementary OS.

    Linux ? Non, car Linux est un noyau, qui peut être utilisé pour créer des systèmes d'exploitation autour desquels peuvent être créées des plateformes, comme Google l'a fait avec Android. Mais un noyau en lui-même ne remplit pas les quatre conditions, et n'est donc pas une plateforme.

    En regardant parmi les distributions, on peut penser à Ubuntu, qui est clairement parmi les plus populaires et qui, contrairement aux autres, a son propre magasin d'applications. Mais Ubuntu n'est toujours pas une plateforme, car il n'a pas les éléments les plus critiques, à savoir un SDK ou une pile technologique pour les développeurs et un langage de conception. D'autres distributions se trouvent dans une situation similaire à Ubuntu, mais pire parce qu'elles n'ont pas de boutiques d'applications.

    GNOME ? C'est la pile de bureau la plus populaire dans le monde du logiciel libre, et il possède un SDK et un langage de conception. Mais, il n'a pas de système d'exploitation. De nombreuses distributions sont livrées avec GNOME, mais elles sont toutes différentes d'une manière ou d'une autre, donc elles ne fournissent pas un objectif de développement unifié.

    En résumé, le fait qu'il n'y ait pas de plateforme Linux (une "plateforme" dans le monde Linux qui remplit ces quatre conditions) rend difficiles le développement et la distribution d'applications avec une bonne expérience utilisateur. Ce qui pourrait être la racine de tous les maux de Linux sur desktop.

    Source : Tobias Bernard

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ? Voyez-vous dans les explications de Tobias Bernard le véritable problème freinant l'adoption de Linux sur desktop ?

    Voir aussi :

    Si Linux a de la peine à s'imposer sur le desktop c'est à cause de la fragmentation de l'écosystème, d'après Linus Torvalds
    « Linux a échoué sur le Desktop » pour le créateur de GNOME, un avis tranché qui divise la communauté open source
    2017 est officiellement l'année de Linux desktop selon un utilisateur de macOS : le patron de la Fondation Linux, quel message aux fans de Linux ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  5. #525
    Membre chevronné

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    846
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 846
    Points : 2 060
    Points
    2 060
    Par défaut
    Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
    on ne peut pas parler de plateforme avant de remplir quatre conditions essentielles : un système d'exploitation, une plateforme développeur, un langage de conception et un magasin d'applications.
    mmmh... Alors jusqu'à Windows 7 compris, seule Apple possédait une plateforme ? Microsoft ne proposant à l'époque pas de magasin d'application (je ne tien pas compte de sa tentative sur mobile).

    Quand l'article dit : "doit posséder un langage de conception (graphique)" ...ça sous-entend : "un nouveau langage de conception" ?
    Si oui, quelqu'un a-t-il une raison à avancer ? Car je ne saisit pas du tout pourquoi (pour "oui", comme pour "non" en fait).

    Qu'en pensez-vous ? Voyez-vous dans les explications de Tobias Bernard le véritable problème freinant l'adoption de Linux sur desktop ?
    Oui, je pense que cette explication est bien plus proche de la racine du problème, que celle de la fragmentation. La présence marketing en est assurément une autre racine.

    Le problème que pointe l'article permet sans doute de justifier pourquoi tant de différences apparaissent entre différentes distributions, concernant les composants logiciels.
    Ex: Dans un atelier de SAV j'ai monté du multi-seat pour 3 personnes, mais la seule solution que j'ai trouvé s'appuie sur systemd et loginctl (Debian) ...parce que gdm et Xorg (Devuan) se sont avérés plus problématiques.
    La présence/absence, ou utilisation de tel ou tel composant logiciel rend incompatible les solutions entre elles. =/
    De mon point de vue, c'est une conséquence du manque de plateforme.

    Multi-seat : le fait de dédier un unique PC pour plusieurs personnes, à travers un usage simultané et indépendant.
    Le plus simple étant d'utiliser 1 clavier/souris/écran par personne. Il se différencie du serveur de session, qui s’appuie sur une combinaison d'un PC serveur et des PC clients.
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  6. #526
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Qu'en pensez-vous ?
    Que c'est un point de vue dont je ne partage pas l'avis à 100%

    Voyez-vous dans les explications de Tobias Bernard le véritable problème freinant l'adoption de Linux sur desktop ?
    Pas tout à fait d'accord. Quand on va sur un site pour télécharger une application propriétaire/un jeu on y trouve macOS, Windows et Linux sans spécifier la distribution et dans 90% des cas ça fonctionne que ce soit sur une debian, Ubuntu ou encore Gentoo pour les plus énervés.
    Il y a aussi ce frein des logiciels propriétaire comme adobe qui n'a jamais voulu sortir le moindre logiciel tournant sous linux. Perso, entre rawtherapee/gimp et Lightroom/Photoshop j'ai choisi macOS depuis un moment, on peut y faire tourner tout ce qui vient de l'univers linux/BSD et une grande partie des logiciels qui tournent sous windows ou des alternatives tout aussi qualitative. Pour le montage vidéo j'ai aussi lâché l'affaire.
    Il y a aussi bien trop d'intégristes fan d'RMS, ça vire carrément à l'option pour pouvoir installer des logiciels qui n'ont pas la bonne licence à leurs yeux. Autant définir une distrib clairement affiché "serveur" pour éviter les soucis de license et end user pour les autres, même si c'est déjà un peu le cas si on prend debian pour installer un serveur fiable rapidement et Ubuntu pour avoir un desktop installable par des n00bs.
    Et je vais revenir sur la pression exercé par microsoft, un fabriquant qui se fera trop remarquer avec des solutions linux pour le lambda se vera taper sur les doigts en devant payer bien plus cher les licenses windows ce qui fera automatiquement grimper le prix final de ses machines... un mauvais point face à la concurrence. Après c'est clair que de définir une forme d'uniformisation serait un plus comme avoir un desktop dit standard au lieu de tirer la bourre entre GTK/Qt.
    Le jour ou un fabricant aura les corones d'affronter microsoft frontalement les choses pourraient changer.

  7. #527
    Membre expert
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    avril 2017
    Messages
    895
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2017
    Messages : 895
    Points : 3 834
    Points
    3 834
    Par défaut
    Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
    Mais Ubuntu n'est toujours pas une plateforme, car il n'a pas les éléments les plus critiques, à savoir un SDK ou une pile technologique pour les développeurs et un langage de conception.
    ...
    GNOME ? C'est la pile de bureau la plus populaire dans le monde du logiciel libre, et il possède un SDK et un langage de conception. Mais, il n'a pas de système d'exploitation.
    Il faudra peut-être dire à Tobi que quand on installe ubuntu, ça installe aussi le noyau linux et la pile gnome...

    Quant à "l'échec" de linux sur desktop, même si linux n'avait que 1% de pdm, ça fait quand même des millions d'utilisateurs, alors qu'il y a quasiment aucun marketing dessus. Perso, ça me conviendrait si tous mes projets étaient de tels "bides".

  8. #528
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Noob
    Inscrit en
    octobre 2009
    Messages
    358
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Noob

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2009
    Messages : 358
    Points : 1 242
    Points
    1 242
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
    Pas tout à fait d'accord. Quand on va sur un site pour télécharger une application propriétaire/un jeu on y trouve macOS, Windows et Linux sans spécifier la distribution et dans 90% des cas ça fonctionne que ce soit sur une debian, Ubuntu ou encore Gentoo pour les plus énervés.
    C'est vrai que c'est de mieux en mieux mais ce n'est encore pas la norme, en tous cas les 2 jeux auxquels je joue (League of Legends et MTG Arena) ne sont pas compatible Linux sans passer par Wine, et je joue trop occasionnellement pour avoir envie de me faire chier avec ca. Du coup ben je ne joue pas (ce qui est pas forcément mal mais bon c'est un autre débat )

    Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
    Il y a aussi bien trop d'intégristes fan d'RMS, ça vire carrément à l'option pour pouvoir installer des logiciels qui n'ont pas la bonne licence à leurs yeux. Autant définir une distrib clairement affiché "serveur" pour éviter les soucis de license et end user pour les autres, même si c'est déjà un peu le cas si on prend debian pour installer un serveur fiable rapidement et Ubuntu pour avoir un desktop installable par des n00bs.
    Ça c'est un sacré problème, parce que c'est quand même infiniment mieux de pouvoir utiliser un logiciel propriétaire sur un OS open source que ce même logiciel sous Windows ou MacOS. La réponse des intégristes c'est de ne pas utiliser le dit logiciel, or il faut qu'ils remettent les pieds sur terre car si leur combat a du sens dans un certain contexte, ils bloquent totalement le côté progressif de l'adoption de l'open source et/ou du libre en estimant que c'est tout ou rien.

  9. #529
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Chef de projet MOA
    Inscrit en
    mai 2015
    Messages
    49
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 49
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de projet MOA
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : mai 2015
    Messages : 49
    Points : 93
    Points
    93
    Par défaut
    Est-ce que ChromeOS est une distribution Linux avec toute cette pile, environnement, etc.? Oui. Magasin d'app '' Web services'' (très facilement) installables, sites Web ou apps chrome. Avec un unique langage, js. Une unique ui universelle, le Web. Pas de gnome ni qt mais html CSS et js. Un marketing qui marche, un vendeur d' os qui soutient ses constructeurs, etc.
    Bref, si, Linux sur le bureau ça marche, ça se vend, et très bien ! Plus que des Mac aux usa.
    Ah, des grosses apps ? Oui, en mode SaaS, et bientôt en asm. Mais parler de chromeos comme 'pas un os' alors qu'on cherche à faire un os 'grand public sur pc', c'est très très largement suffisant. Surtout depuis que html5 permet de faire des apps offline...

  10. #530
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    C'est vrai que c'est de mieux en mieux mais ce n'est encore pas la norme, en tous cas les 2 jeux auxquels je joue (League of Legends et MTG Arena) ne sont pas compatible Linux sans passer par Wine, et je joue trop occasionnellement pour avoir envie de me faire chier avec ca. Du coup ben je ne joue pas (ce qui est pas forcément mal mais bon c'est un autre débat )
    Je te rassure, t'as la même chose sur mac même si c'est dans une moindre mesure

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Ça c'est un sacré problème, parce que c'est quand même infiniment mieux de pouvoir utiliser un logiciel propriétaire sur un OS open source que ce même logiciel sous Windows ou MacOS. La réponse des intégristes c'est de ne pas utiliser le dit logiciel, or il faut qu'ils remettent les pieds sur terre car si leur combat a du sens dans un certain contexte, ils bloquent totalement le côté progressif de l'adoption de l'open source et/ou du libre en estimant que c'est tout ou rien.
    Ah ça... a la grande époque d'IRC, je faisais du support linux pour les n00bs et les 90% ressassez sans cesse le même mantra "sapu cépalibre"... le même genre de crétin qui te kick/ban si t'utilise UTF au lieu d'ISO, à te sortir qu'ipv6 c'est de la merde. C'est surtout plus compliqué à retenir les IPv6 de tête et beaucoup plus long de faire des mass scan pour trouver des victimes facile et ça se prenait pour du hacker alors qu'incapable de créer ses propres outils, juste bon à exploiter des failles rendu publique et être fier de sa capacité de nuisance.

    Un type voulant se faire un peu d'argent en tentant de vendre son logiciel ou ne partageant pas les sources pour x raison se faisait systématiquement lyncher sur place.

    Ca prétendait militer pour l'univers du libre mais ils ont surtout dégouté tout les lambdas qui voulaient simplement se passer de windows sans forcément devenir des disciples de RMS et les petits dev qui y voyait une herbe plus verte que chez microsoft.
    Une majorité de trou d'balle se prenant pour des génies, on y retrouve souvent la même mentalité dans une parti dans ceux qui arrivent à aligner deux lignes de code et qui se pensent supérieur parce que la majorité de la population n'a pas appris à le faire

    En même temps, un intégriste intelligent

  11. #531
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Au final, on revient sur le problème de la fragmentation développé par Linus. Comme chaque distribution desktop propose sa propre méthode de configuration, un format et gestionnaire de paquets particuliers et un environnement de bureau particulier, on se retrouve avec une fragmentation bien problématique pour le développement sous les OS GNU/Linux et pour les utilisateurs qui ne savent pas quoi choisir comme distribution. Il existe des solutions de contournement comme les systèmes AppImage, SnapCraft et FlatPak mais cela ne résout que (partiellement) la partie développement du problème.

  12. #532
    Membre confirmé Avatar de scandinave
    Homme Profil pro
    Développeur Java, NodeJs/Angular
    Inscrit en
    mai 2009
    Messages
    229
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java, NodeJs/Angular

    Informations forums :
    Inscription : mai 2009
    Messages : 229
    Points : 475
    Points
    475
    Par défaut
    Un des gros problèmes est pour moi le manque de documentation à destination des développeurs. Pour avoir essayé QT ou GTK, même combat. Chacun est sensé proposé des binding officiels autres que le C/C++ mais aucune documentations ou tutoriels autre qu’un hello world n’existe. Les documentations existantes sont datées. (Peu de docs sur QTQuick ou sur les fichiers template pour gnome). De ce fait, le développeur se retrouve à devoir lire le code source pour comprendre comment cela doit fonctionner.

    Un projet sans documentation est un projet qui ne décollera jamais. Pour moi il manque un site comme MDN mais pour linux regroupant des exemples et tutoriels à jours pour :

    • Linux au sens large
    • Gnome
    • Kde
    • QT
    • Gtk

  13. #533
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Ingénieur en génie logiciel
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    414
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur en génie logiciel
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 414
    Points : 918
    Points
    918
    Par défaut
    kde a quand même de nombreuse ressemblance avec windows

    http://www.laboiteaprog.com/2015/12/...indows-10.html

    http://www.laboiteaprog.com/2012/09/...windows-7.html

    Aucune entreprise pousse linux sur le bureau, comment espérer gagné des parts de marché?

    malgré les pub en tout genre, apple a des parts de marché très faible sur le bureau.

    Pourquoi les entreprises investissent autant en marketing?
    Aillez le courage de justifier vos -1.
    http://www.laboiteaprog.com/ - http://www.solutions-norenda.com/

  14. #534
    Membre chevronné

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    846
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 846
    Points : 2 060
    Points
    2 060
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
    Il y a aussi bien trop d'intégristes fan d'RMS, ça vire carrément à l'option pour pouvoir installer des logiciels qui n'ont pas la bonne licence à leurs yeux. Autant définir une distrib clairement affiché "serveur" pour éviter les soucis de licence
    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Ça c'est un sacré problème, parce que c'est quand même infiniment mieux de pouvoir utiliser un logiciel propriétaire sur un OS open source que ce même logiciel sous Windows ou MacOS. La réponse des intégristes c'est de ne pas utiliser le dit logiciel, or il faut qu'ils remettent les pieds sur terre car si leur combat a du sens dans un certain contexte, ils bloquent totalement le côté progressif de l'adoption de l'open source et/ou du libre en estimant que c'est tout ou rien.
    Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
    je faisais du support linux pour les n00bs et les 90% ressassez sans cesse le même mantra "sapu cépalibre"... (...) Ca prétendait militer pour l'univers du libre mais ils ont surtout dégouté tout les lambdas qui voulaient simplement se passer de Windows sans forcément devenir des disciples de RMS et les petits dev qui y voyait une herbe plus verte que chez microsoft.
    C'était fortement vrai dans les années 80, ça l'est moins aujourd'hui (depuis 30 ans en fait).
    Le discours de R.M.S. c'est que la source du problème est à la fois de cacher le code (et toutes ses exactions) et d'interdire à l'utilisateur le libre usage de l’acquisition de son programme. En découle tous les autres potentiels problèmes. Il préconise alors d'utiliser une licence totalement hermétique à ce genre de dérives, mais cette "imperméabilité" présente alors un obstacle conséquent à qui a les 2 pieds dans un environnement propriétaire, ou des dépendances incontournables dans du propriétaire (ex: logiciel métier).
    Il a longuement été rabâché à R.M.S. qu'avant "d’assainir" le monde informatique avec ses licences, il fallait en donner les moyens à tout un chacun, et proposer plus d'avantages que de difficultés pour les inciter à le faire. Suite à ce long conflit de positions au sein de la FSF (strict vs permissive), une licence à vue le jour : la GNU LGPL.
    On peut raisonnablement dire que c'est cette licence qui a permis une accélération de l'adoption du libre.
    Maintenant, d'un point de vu communautaire, beaucoup de RM-istes se contente de crier "au bûcher !!" au lieu d'exposer les fondements de la philosophie de R.M.S.
    Une philosophie que l'on pourrait résumer en :
    - un monde plus sain par une informatique plus saine, plus étique, plus morale
    - une informatique plus saine par l’impossibilité d'y introduire des vices
    et plus récemment
    - incitation à la vertu, en réduisant les obstacles que son adoption représente dans le monde actuel
    NB : c'est bien là, la seule concession qu'il ait accepté sur ces principes fondamentaux. Comme quoi, seule les idiots ne changent pas d'avis, et il n'en n'est pas un.


    Citation Envoyé par scandinave Voir le message
    Un des gros problèmes est pour moi le manque de documentation à destination des développeurs. Pour avoir essayé QT ou GTK, même combat. Chacun est sensé proposer des binding officiels autres que le C/C++ mais aucune documentations ou tutoriels autre qu’un hello world n’existe. Les documentations existantes sont datées. (...)
    Un projet sans documentation est un projet qui ne décollera jamais. Pour moi il manque un site comme MDN mais pour linux regroupant des exemples et tutoriels à jours
    L'un des problèmes du libre, c'est qu'il faut des volontaires AVEC les compétences là où ça pêche... et que certains pans sont assez peu attractif. ^^'
    S'il doit y avoir un site du type MDN pour les distro linux, il est clair que ça va favoriser l'émergence de nombreux projets portés par ceux qui ont peu/pas d'expériences/connaissances.

    On peut également faire la même remarque pour un appStore universel, où chaque projet maintiendrait la page web du paquet qu'il propose publiquement (gratuit ou pas).
    A voir pour les modalités pour accorder une page ou pas à un projet ...où la liberté à tout le monde de créer sa propre page, sans validation en amont.
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  15. #535
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Inscrit en
    mai 2015
    Messages
    169
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2015
    Messages : 169
    Points : 477
    Points
    477
    Par défaut
    Qu'en pensez-vous ? Voyez-vous dans les explications de Tobias Bernard le véritable problème freinant l'adoption de Linux sur desktop ?
    Disons que ça, mais surtout le manque de moyens (humains, financiers, temporel, ...etc) pour la constitution d'une telle plateforme, ça n'aide pas vraiment .
    Globalement, j'aurais tendance à être d'accord avec lui, sauf pour la partie AppStore.
    Pour le coup, limiter / brider la distribution d'applications, je ne trouve pas ça très malin.
    Sans compter que ça nécessiterait derrière encore plus d'investissements (humains, financiers, temporel, ...etc), ce qui manque déjà.

    Mais tous ce que décrit le gars et d'autres qui se demande pourquoi Linux ne perce pas sur le Desktop, ça s'explique très simplement en fait.
    C'est le manque de moyens qui fait que Linux (qui est surtout utilisé sur Serveur et en Embedded dans l'industrie) ne percera pas sur Desktop.
    Tant qu'une boite avec les moyens (des vrais moyens, sur le long terme), ne ce mettra pas à vendre du PC Linux en masse (je veut dire, le vrai carton commerciale), ça ne changera pas.
    Quand Huawei c'est retrouvé au dos du mur par l’embargo US, ça a faillit ce produire avec leur Laptop, mais finalement non.

    Ou sinon, il faudrait que les gens refuse d'acheter autre chose qu'un PC / tablette / smartphone sous Linux, quitte à ce passer de "Devices" .

    Enfin, bon, rien que la façons dont est développé Linux, limite déjà pas mal son utilisation avec des materiels proprio bourré d' IPs.
    Au mieux on ce retrouverait avec une situation à la Android / ChromeOS avec une péremption programmé à l'achat (vous me direz, ce serait peut-être bien pour les vendeurs ).

  16. #536
    Rédacteur/Modérateur

    Avatar de bouye
    Homme Profil pro
    Information Technologies Specialist (Scientific Computing)
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    6 355
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : Nouvelle-Calédonie

    Informations professionnelles :
    Activité : Information Technologies Specialist (Scientific Computing)
    Secteur : Agroalimentaire - Agriculture

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 6 355
    Points : 22 853
    Points
    22 853
    Billets dans le blog
    49
    Par défaut
    C'est comme une voiture, l'utilisateur lambda il veut pas savoir comment ça marche ou être libre de changer de tableau de bord quand ça lui chante, de rajouter des ailerons quand ça lui plait ou tuner son moteur selon ses désirs, il veut juste que ca marche sans se prendre la tête.

    Pour l'humain lambda moyen pas informaticien et pas intéressé pour l’être, la seule distrib Linux facile d’accès pour laquelle il réfléchit pas trop c'est Android. Pour les autres (distribs), il y pige que dalle, a besoin que qqun d'autre fasse le setup (et l'administration/maintenance pour lui) voir pire (o horreur!) s'investisse pour apprendre comment ça marche et faire ça tout(e) seul(e).

    Donc il fera sont papillon de nuit qui est attiré par les projecteurs du marketing et de la pub. Coté Windows, ben quoi qu'en en dise ça marche plus souvent et c'est moins prise de tête et en cas de soucis ben pour les marques constructeur, on a toujours 1-3 ans de garanti ou c'est eux qui vont gérer les soucis sans que tu ai a te prendre la tête sur l'OS. macOS est encore plus accessible pour le pécum moyen mais évidement moins courant chez le lambda à cause de son prix rédhibitoire.

    Quand on te sort "c'est parce que le marché est fragmenté" c'est typiquement la réaction d'un informaticien moyen qui a rien compris au marche ciblé : tu veux cibler les gens qui ont envie de bidouiller, un peu rebelle et qui ne veulent pas être dépendant d'un grand vendeur, Linux c'est parfait ; tu veux les millions d'utilisateurs anonymes qui veulent juste un PC pas prise de tête, Linux c'est pas pour eux (à part Android mais du coup on retombe sur la logique des grands vendeurs).
    Merci de penser au tag quand une réponse a été apportée à votre question. Aucune réponse ne sera donnée à des messages privés portant sur des questions d'ordre technique. Les forums sont là pour que vous y postiez publiquement vos problèmes.

    suivez mon blog sur Développez.

    Programming today is a race between software engineers striving to build bigger and better idiot-proof programs, and the universe trying to produce bigger and better idiots. So far, the universe is winning. ~ Rich Cook

  17. #537
    Membre confirmé
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    378
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 378
    Points : 555
    Points
    555
    Par défaut
    Citation Envoyé par scandinave Voir le message
    Un des gros problèmes est pour moi le manque de documentation à destination des développeurs. Pour avoir essayé QT ou GTK, même combat. Chacun est sensé proposé des binding officiels autres que le C/C++ mais aucune documentations ou tutoriels autre qu’un hello world n’existe. Les documentations existantes sont datées. (Peu de docs sur QTQuick ou sur les fichiers template pour gnome). De ce fait, le développeur se retrouve à devoir lire le code source pour comprendre comment cela doit fonctionner.

    Un projet sans documentation est un projet qui ne décollera jamais. Pour moi il manque un site comme MDN mais pour linux regroupant des exemples et tutoriels à jours pour :

    • Linux au sens large
    • Gnome
    • Kde
    • QT
    • Gtk
    Tu as toute la documentation que tu veux , il faut chercher , mais il est vrai , il est parfois dur d ' avoir des idées structurés . Ensuite GTK == GNOME ; QT == KDE , donc , si tu utilises une GUI sans encore lire la doc , que fait tu ici ? ce sont de fausse excuse , au fait MSDN a beaucoup évolué , en bien , mais je me demande si la centralisation de toute la documentation en un point est si pertinent en 2019 ? Google est trop complexe à utilisé ?

  18. #538
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    Directeur technique
    Inscrit en
    décembre 2019
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gard (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Directeur technique

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2019
    Messages : 1
    Points : 7
    Points
    7
    Par défaut Plate-forme linux
    Cela fait des années que j'utilise Linux professionnellement, et les logiciels libres, l'échec de Linux sur pc est essentiellement dû au monopole de Windows sur les machines. À l'utilisation je trouve même plus simple l'interface unbuntu par rapport à W10.

  19. #539
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Webmaster
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    13
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Ardèche (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmaster
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 13
    Points : 31
    Points
    31
    Par défaut Le problème est l'habitude
    Comme dans de nombreux domaines, en marketing, le but ultime est de cadenasser le client pour qu'il n'aille pas voir ailleurs.
    La firme Microsoft est très forte sur le marché des PC de bureaux grâce à son marketing, déjà en rendant la suite office indispensable sur le marché de l'emploi et l'éducation nationale. L'autre jour ma dernière fille m'a demandé si elle pouvait avoir word au lieu d'openoffice sur son Lubuntu !
    Les DRH de la fonction publique et du privé demandent systématiquement de maîtriser Word et Excel.
    Ensuite, il y a les jeux.
    Bon maintenant, dans les autres domaines : serveurs, produits embarqués, grands calculateurs, smartphone > Linux est roi

  20. #540
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    août 2018
    Messages
    89
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 51
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux

    Informations forums :
    Inscription : août 2018
    Messages : 89
    Points : 216
    Points
    216
    Par défaut
    Il n'y a pas une mais des plateformes Linux étant donné qu'il y a plusieurs distributions distinctes de Linux... ce qui n'est ni le cas de Windows, ni de Mac.

    Quand au fait d'essayer d'expliquer l'échec de Linux sur desktop, certains semblent avoir oublié les pratique commerciales anti-concurrentielles de Windows qui force la vente de leur OS avec des machines neuves, les procès qui ont étés intentés contre Linux et maintenant Gnome, le fait que l'on manque de pilotes propriétaires ou libres pour notre matériel sous Linux, le fait que bien des softs pour nos périphériques ne sont pas disponibles pour Linux (softs de gestion des appareils photos édités par les fabricants, softs pour téléphones genre iTunes, etc), il n'y presque aucuns jeux non plus de dispo pour Linux vs Windows. Et puis on ne peut pas non plus flasher facilement le firmware d'un appareil sous Linux.

    Linux est très certainement sciemment laissé à la traîne par les grosses boîtes de l'informatique qui sont plus potes avec Micro$ qu'autre chose... Arrosez de $ vos voisins, ils vont vous faire des courbettes... c'est tristement dans l'ordre des choses.

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 16/04/2008, 20h16
  2. [firebird][Linux][php]plus de 10 bases sur un serveur
    Par rahan15 dans le forum Installation
    Réponses: 5
    Dernier message: 04/10/2005, 11h33
  3. Réponses: 13
    Dernier message: 13/03/2005, 21h56
  4. [Linux]probleme au lancement d'eclipse sur mandrake 10
    Par Dnx dans le forum Eclipse Java
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/09/2004, 20h34

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo