IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

Les États-Unis autorisent Huawei à acheter des puces automobiles

  1. #541
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 370
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 370
    Points : 154 880
    Points
    154 880
    Par défaut La candidate de Biden au poste de secrétaire au Commerce ne voit « aucune raison » d'enlever Huawei
    La candidate de Biden au poste de secrétaire au Commerce ne voit « aucune raison » d'enlever Huawei
    de la liste des entreprises chinoises sanctionnées par l'administration Trump

    En 2019, le président Donald Trump a publié un décret qui place Huawei sur une liste noire, une décision qui a contraint les entreprises américaines à ne plus faire affaire avec le géant chinois des télécoms, à moins d'avoir une autorisation officielle. Le décret interdisait également l’achat ou l’utilisation de toute technologie de communication produite par des entités contrôlées par « un adversaire étranger » et susceptible de créer un « risque de sabotage indu » des systèmes de communication américains ou des «effets catastrophiques» sur l’infrastructure américaine. L'objectif officiel était de neutraliser la capacité de Beijing à compromettre les réseaux sans fil et les systèmes informatiques américains de la prochaine génération.

    « Moi, DONALD J. TRUMP, Président des États-Unis d'Amérique, constate que les adversaires étrangers créent et exploitent de plus en plus de vulnérabilités dans les technologies et les services de l'information et de la communication, qui stockent et communiquent de grandes quantités d'informations sensibles, facilitent l'économie numérique et soutiennent infrastructures critiques et services d’urgence essentiels, afin de mener des actions malveillantes fondées sur le numérique, y compris l’espionnage économique et industriel contre les États-Unis et leur population.

    « Je conclus en outre que l’acquisition ou l’utilisation sans restriction aux États-Unis de technologies ou de services de l’information et de la communication conçus, développés, fabriqués ou fournis par des personnes détenues par, contrôlées ou soumises à la juridiction ou à la direction d’adversaires étrangers, accroissant la capacité des adversaires étrangers à créer et exploiter des vulnérabilités dans les technologies ou les services d’information et de communication, avec des effets potentiellement catastrophiques, constituent ainsi une menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale, la politique étrangère et l’économie des États-Unis ».

    Et la sanction devrait se poursuivre avec l’administration Biden. En effet, la candidate du président Joe Biden au poste de secrétaire au Commerce, Gina Raimondo, a déclaré qu'elle ne connaissait « aucune raison » pour laquelle Huawei Technologies Co. et d'autres entreprises chinoises ne devraient pas rester sur une liste de commerce restreint.

    Raimondo, dans des questions écrites des républicains du Sénat, a été interrogé sur la société, ainsi que sur Semiconductor Manufacturing International Corp., Hangzhou Hikvision Digital Technology Co. et d'autres. Ces entreprises figurent sur une liste qui oblige les entreprises américaines à obtenir des licences gouvernementales si elles veulent vendre la technologie et la propriété intellectuelle américaines aux entreprises.

    « Je comprends que les parties sont placées sur la liste des entités et la liste des utilisateurs finaux militaires en général parce qu'elles présentent un risque pour la sécurité nationale des États-Unis ou les intérêts de politique étrangère », a déclaré Raimondo, le gouverneur démocrate du Rhode Island. « Je n'ai actuellement aucune raison de croire que les entités figurant sur ces listes ne devraient pas y figurer. Si cela est confirmé, j'attends avec impatience un exposé sur ces entités et d'autres sujets de préoccupation. »

    Raimondo, interrogée sur le problème lors de son audience de confirmation au Sénat le 26 janvier, ne s'est pas spécifiquement engagée à maintenir Huawei sur la liste. Cela a incité plusieurs républicains de la Chambre à demander à leurs homologues du Sénat de retarder sa confirmation. Le Comité sénatorial du commerce, des sciences et des transports a voté 21 contre 3 mercredi pour faire avancer sa nomination.

    Interrogé sur les remarques de Raimondo, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a réaffirmé l'opposition du pays aux restrictions de sécurité américaines sur ses entreprises. « Nous vous exhortons à mettre fin à cette oppression gratuite contre les entreprises chinoises », a déclaré le porte-parole Wang Wenbin lors d'un point de presse régulier jeudi à Pékin.

    Toujours dans les réponses écrites, Raimondo a déclaré qu'elle et le secrétaire d'État Antony Blinken convenaient d'utiliser les outils du gouvernement américain pour prendre des mesures contre l'importation de produits fabriqués avec le travail forcé dans le Xinjiang, la région du nord-ouest où Blinken avait précédemment déclaré que la politique de la Chine envers sa minorité musulmane était équivalente à un génocide.

    Nom : huawei.png
Affichages : 12618
Taille : 428,1 Ko

    Mi-janvier 2021, avant que Joe Biden ne prête serment, l'administration Trump a informé les fournisseurs de Huawei, y compris le fabricant de puces Intel, qu'elle révoquait certaines licences de vente à l'entreprise chinoise et avait l'intention de rejeter des dizaines d'autres applications pour fournir l'entreprise de télécommunications, ont déclaré à Reuters des personnes proches du dossier.

    Dans un e-mail vu par Reuters documentant les actions, l'Association de l'industrie des semi-conducteurs a déclaré que le département du commerce avait émis « l'intention de refuser un nombre important de demandes de licence d'exportation vers Huawei et de révoquer au moins une licence précédemment délivrée ». Des sources proches de la situation, qui ont parlé sous couvert d'anonymat, ont déclaré qu'il y avait eu plus d'une révocation. L'une des sources a déclaré que huit licences avaient été retirées à quatre entreprises.

    Le fabricant japonais de puces de mémoire flash Kioxia Corp a vu au moins une licence révoquée, selon deux des sources. La société, anciennement connue sous le nom de Toshiba Memory Corp, a déclaré qu'elle ne « divulgue pas les détails commerciaux concernant des produits ou des clients spécifiques ».

    Dans le courrier électronique, l’association des semi-conducteurs a déclaré que les actions portaient sur un « large éventail » de produits dans l’industrie des semi-conducteurs et a demandé aux entreprises si elles avaient reçu des notifications. L'e-mail notait que les entreprises attendaient « plusieurs mois » pour les décisions d'octroi de licences, et étant donné le temps qu'il restait à l’administration actuelle en place, gérer les refus de licence allait être compliqué. Les entreprises qui ont reçu les avis « d'intention de refus » ont 20 jours pour répondre, et le Département du commerce a 45 jours pour les informer de tout changement dans une décision ou celle-ci devient définitive. Les entreprises auraient alors 45 jours supplémentaires pour faire appel.

    Avant cette dernière action du gouvernement Trump, quelque 150 licences étaient en attente pour 120 milliards de dollars de biens et de technologies, qui avaient été retardées parce que diverses agences américaines ne pouvaient pas s'entendre sur la question de savoir si elles devraient être accordées, a déclaré une personne proche du dossier. 280 milliards de dollars supplémentaires de demandes de licence pour des biens et des technologies pour Huawei n'ont toujours pas été traités, a déclaré la source, mais sont désormais plus susceptibles d'être refusés.

    Intel Corp a reçu des licences des autorités américaines pour continuer à fournir certains produits à Huawei Technologies, a déclaré un porte-parole d'Intel en septembre de l'année dernière. Une règle d'août prévoyait que les produits dotés de capacités 5G seraient probablement rejetés, mais que les ventes de technologies moins sophistiquées seraient décidées au cas par cas.

    Les États-Unis ont pris les dernières décisions au cours d'une demi-douzaine de réunions à partir du 4 janvier avec de hauts responsables des départements du commerce, de l'État, de la défense et de l'énergie, a indiqué la source. Les responsables ont élaboré des directives détaillées sur les technologies capables de 5G, puis ont appliqué cette norme, a ajouté la personne.


    Source : Gina Raimondo
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #542
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Ingénieur avant-vente
    Inscrit en
    septembre 2020
    Messages
    272
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur avant-vente

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2020
    Messages : 272
    Points : 1 084
    Points
    1 084
    Par défaut
    Les USA ont ouvert la boîte de Pandore avec leur guerre commerciale contre la Chine. Un chien qui a mordu, mordra. Rien ne dit que l'Union Européenne ne sera pas spéfiquement visée dans un futur proche.

  3. #543
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    août 2018
    Messages
    236
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 52
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux

    Informations forums :
    Inscription : août 2018
    Messages : 236
    Points : 548
    Points
    548
    Par défaut
    Un truc marrant est que VIA Technologies qui possède une licence pour fabriquer des CPU x86, c'est maqué avec le groupe chinois Zhaoxin pour fabriquer des CPU's à technologie Intel en Chine, sans que cela ne pose le moindre problème, semble-t-il, a l'administration US...

  4. #544
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    novembre 2019
    Messages
    144
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Sarthe (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2019
    Messages : 144
    Points : 259
    Points
    259
    Par défaut C'est vrai qu'avec cette minorité ça craint,
    religion et communisme n'ont jamais fait bon ménage,
    mais qui se sent morveux se mouche, normalement il devrait y avoir plusieurs états indiens aux états-unis, pas des réserves.

  5. #545
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 370
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 370
    Points : 154 880
    Points
    154 880
    Par défaut Le Conseil constitutionnel valide la loi « anti-Huawei » pour sécuriser la 5G
    Le Conseil constitutionnel valide la loi « anti-Huawei » pour sécuriser la 5G,
    malgré la contestation des opérateurs télécoms français SFR et Bouygues Telecom

    L’urgence de la transition vers la technologie 5G et l’inquiétude liée aux risques potentiels de sécurité que pourraient poser les équipements de certains constructeurs, en l’occurrence le chinois Huawei, ont motivé l’émergence d’un texte de loi en France. C’est ainsi qu’un projet de loi, initié à l’Assemblée nationale en avril 2019 et visant à sécuriser cette nouvelle technologie ultra-rapide, a été publié par le gouvernement au Journal officiel.

    Les réseaux 5G introduisent la rapidité dans les secteurs stratégiques tels que le domaine de mobilité, l'e-santé, l'industrie, la robotique, et bien d’autres. Mais les suspicions autour d’un des acteurs majeurs de cette technologie, le chinois Huawei, ont poussé plusieurs pays à prendre des mesures dans l’intérêt de la sécurité nationale. C’est dans ce contexte que la France a adopté une loi qui s’étend à tous les fournisseurs d’équipements 5G, mais qui a parfois été présentée comme une loi anti-Huawei, pour contraindre le seul équipementier chinois à entrer dans un moule réglementaire plus stricte afin de protéger le pays, si les accusations d’espionnage dont fait l’objet Huawei s’avèrent exactes.

    « Notre niveau d’exposition aux risques devient un peu plus important. Il faut donc faire évoluer le périmètre pour s’assurer que les usages puissent se dérouler dans de bonnes conditions », avait dit le député LaREM, Eric Bothorel, lors de l’initiation du projet de loi à l’Assemblée nationale. Mais la loi française dont « Le but étant de valider le choix de l'équipementier réseau 5G des opérateurs » est taxée de vouloir écarter le géant des télécommunications chinois Huawei de la compétition pour le déploiement du 5G en France.

    Selon le directeur de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information, le texte évite de discriminer une entreprise en particulier. Si des doutes sont plus ou moins saillants d’un industriel à l’autre, pour Guillaume Poupard, « Se focaliser sur un seul équipementier, c’est une erreur, très clairement ». D’après lui, un acte d’espionnage et de piratage peut tout aussi bien se passer sur un autre matériel, indépendamment de sa provenance.

    Concrètement, la loi couvre tous les appareils installés depuis le 1er février 2019 en France et prévoit un « régime d’autorisation préalable, fondé sur des motifs de défense et sécurité nationale, des équipements de réseaux ». Éclairé par ses services spécialisés, le Premier ministre dira « s’il existe un risque sérieux d’atteinte aux intérêts de la défense et de la sécurité nationale » avec tel équipement ou tel logiciel.

    La proposition de loi « 5G » a finalement été adoptée en commission mixte paritaire en août 2019.

    Nom : huawei.jpg
Affichages : 12648
Taille : 31,6 Ko

    La loi prévoit également que, chaque année à partir du 1er juillet 2020, le gouvernement remettra au parlement un rapport sur l’application du régime d’autorisation préalable. Le rapport en question analysera les effets de ce régime sur les opérateurs, et le rythme et le coût du déploiement des équipements en 4G et 5G en France. Il évaluera aussi le nombre d’appareils n’ayant pas pu être installés ou ayant dû être retirés à la suite d’une décision de refus.

    La loi a été contestée par les opérateurs télécoms français SFR et Bouygues Telecom, qui ont bâti pour moitié leur réseau mobile avec Huawei. Ils ont déposé des questions prioritaires de constitutionnalité (QPC) face au préjudice lié aux fortes restrictions imposées à l'équipementier chinois sur le marché de la 5G.

    Bouygues Telecom a ainsi expliqué qu'il allait devoir retirer 3 000 antennes Huawei d'ici à 2028 dans les zones très denses en population, et qu'il avait interdiction d'utiliser des antennes Huawei pour la 5G à Strasbourg, Brest, Toulouse et Rennes.

    Mais le gouvernement a indiqué début septembre qu'il n'était pas prévu « qu'il y ait des indemnisations [versées aux opérateurs] pour les décisions qui ont été prises » au sujet de Huawei, contrairement à d'autres pays.

    Le Conseil constitutionnel a validé, vendredi 5 février, les dispositifs législatifs « anti-Huawei » :

    « Article 1er. - Le premier alinéa du paragraphe I de l'article L. 34-11 du code des postes et des communications électroniques, dans sa rédaction issue de la loi n° 2019-810 du 1er août 2019 visant à préserver les intérêts de la défense et de la sécurité nationale de la France dans le cadre de l'exploitation des réseaux radioélectriques mobiles, et les mots « et le fait que l'opérateur ou ses prestataires, y compris par sous-traitance, est sous le contrôle ou soumis à des actes d'ingérence d'un État non membre de l'Union européenne » figurant au second alinéa de l'article L. 34-12 du même code, dans la même rédaction, sont conformes à la Constitution.

    « Article 2. - Cette décision sera publiée au Journal officiel de la République française et notifiée dans les conditions prévues à l'article 23-11 de l'ordonnance du 7 novembre 1958 susvisée. »

    Source : décision du Conseil constitutionnel

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette décision ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #546
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Ingénieur en génie logiciel
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    580
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur en génie logiciel
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 580
    Points : 1 457
    Points
    1 457
    Par défaut
    et si la chine bloque certaine entreprises français en chine, la france criera au scandale.....

  7. #547
    Membre habitué Avatar de Apocalyps
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    août 2006
    Messages
    83
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Gard (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : Services à domicile

    Informations forums :
    Inscription : août 2006
    Messages : 83
    Points : 169
    Points
    169
    Par défaut Le Conseil constitutionnel valide la loi « anti-Huawei » pour sécuriser la 5G
    Tout cela pour éviter la surveillance du méchant chinois communiste ...

    Bon ... et pour les GAFAM's, ont fait quoi, parce que contrairement à HUAWEI, ils sont sponsorisé par l’État. A quand la loi pour protéger ses concitoyens ?

    Utilisons cette décision pour faire stopper Cisco, Netgear, Google, Microsoft & co. Ils font pareil que HUAWEI (voir pire)
    SwitchSoft - Votre Vie Puissance Numérique
    Un jour, j'ai lu les C.G.U puis les C.G.V lié aux E.U.L.A pour mon P.C. et j'ai compris que j'en avais des M.E.R.D.E.S
    M.E.R.D.E.S = Maux En-diablés lors de la Relecture des Décrets des Editeurs (de logiciels) Sympathiques - Vive les Acronymes

  8. #548
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    septembre 2013
    Messages
    124
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2013
    Messages : 124
    Points : 415
    Points
    415
    Par défaut
    Citation Envoyé par Apocalyps Voir le message
    Tout cela pour éviter la surveillance du méchant chinois communiste ...

    Bon ... et pour les GAFAM's, ont fait quoi, parce que contrairement à HUAWEI, ils sont sponsorisé par l’État. A quand la loi pour protéger ses concitoyens ?

    Utilisons cette décision pour faire stopper Cisco, Netgear, Google, Microsoft & co. Ils font pareil que HUAWEI (voir pire)
    C'est connu que contrairement au USA la chine ne met pas le nez dans ses entreprises, elles peuvent agir en toute indépendance sans craindre de représailles si jamais ils critique le gouvernement en place ou tout mouvement assimilé comme tel. Je suis d'accord sur le fait que les Gafam et les USA ne sont pas des enfants de cœurs les entreprises chinoises ne sont pas meilleur sur ce point que les entreprises américaines, quand on descend en dessous de zéros c'est inutile de comparer qui est le "moins pire". La question qui mettre à la place des américains et des chinois? On a des entreprises européennes mais rien ne garantit que ce sera meilleur sur ce plan malheureusement et en plus elles semble accuser un certain retard sur la technologie.

    Je n'aurais rien contre l'usage de "champions" européens mais les gouvernements semble pressés pour la 5G, alors qu'on pourrais donner un coup de pieds à l'installation de la fibre mais apparemment ça fait moins vendeur.

  9. #549
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    novembre 2019
    Messages
    144
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Sarthe (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2019
    Messages : 144
    Points : 259
    Points
    259
    Par défaut C'est vrai que dans tous ces métiers liés à l'électronique, d'une façon ou d'une autre,
    l'état n'a strictement rien fait pour protéger ce type d'industrie qui créait pourtant des dizaines de milliers d'emplois en province alors que des industries du passé comme les hauts fourneaux,les fonderies, les centrales à charbon ont touché des subventions déguisées conséquentes sans que ça les empêche de fermer.
    Peut être que renvoyer dans leurs foyers des femmes travaillant dans des métiers un peu méprisables ne craignaient pas de grosses manifestations , on sépare difficilement en France l'idée de l'électronique vs game boy, jouets, et la "grosse" mécanique, truc de mecs sans avenir, dans la mythologie "zolacienne", chaque président se sentait un Lantier revenant noir du taf.
    A Angers, ville qui aurait du devenir la silicon valley européenne à la grande époque en remplacement des usines Bessoneaux (cordages en chanvre > arrivée du nylon) ça occupait plus de 3000 personnes, et Machines Bull n'avait strictement aucune inquiétude face à IBM le monstre de l'époque, tout l'environnement tournait autour, arts et métiers, classes balbutiantes d'informatique, lycées orientés électronique, et même l'AFPA avait une des 3 formations sur la France.
    Pire quand Bull a coulé, presque tout ces excellents informaticiens formés in situ, ont essaimé dans le monde entier.
    Et maintenant qu'on s'inquiète de notre indépendance dans ces métiers c'est le désert.
    Bull vivote, la ville d'Angers s'est tournée avec l'INRA dans les métiers du vivant et ça marche plutôt bien.

  10. #550
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    juillet 2018
    Messages
    46
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Russie

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2018
    Messages : 46
    Points : 197
    Points
    197
    Par défaut
    Citation Envoyé par Itachiaurion Voir le message
    C'est connu que contrairement au USA la chine ne met pas le nez dans ses entreprises, elles peuvent agir en toute indépendance sans craindre de représailles si jamais ils critique le gouvernement en place ou tout mouvement assimilé comme tel. Je suis d'accord sur le fait que les Gafam et les USA ne sont pas des enfants de cœurs les entreprises chinoises ne sont pas meilleur sur ce point que les entreprises américaines, quand on descend en dessous de zéros c'est inutile de comparer qui est le "moins pire". La question qui mettre à la place des américains et des chinois? On a des entreprises européennes mais rien ne garantit que ce sera meilleur sur ce plan malheureusement et en plus elles semble accuser un certain retard sur la technologie.

    Je n'aurais rien contre l'usage de "champions" européens mais les gouvernements semble pressés pour la 5G, alors qu'on pourrais donner un coup de pieds à l'installation de la fibre mais apparemment ça fait moins vendeur.
    Exactement. l’Europe pourrait prendre son indépendance vis à vis de la Chine ou des USA en utilisant ses entreprises, malheureusement il semble effectivement avoir un retard technologique ... c'est bien dommage parce que c'était le but de l'Europe d'être compétitif face à d'autre nation comme les USA ou la Chine ?

  11. #551
    Membre expert
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    1 071
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 1 071
    Points : 3 317
    Points
    3 317
    Par défaut
    Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
    et si la chine bloque certaine entreprises français en chine, la france criera au scandale.....
    Je te rassure, la chine bloque TOUTES les entreprises française en chine. Si tu veux faire affaire en Chine, tu n'as qu'une seule solution : une join venture 50/50 avec un collaborateur chinois.

  12. #552
    Membre éprouvé
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    décembre 2002
    Messages
    846
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2002
    Messages : 846
    Points : 1 150
    Points
    1 150
    Par défaut
    Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
    et si la chine bloque certaine entreprises français en chine, la france criera au scandale.....
    En effet comme cela a été dit, la Chine bloque déjà la France. Il est extrèment difficile de faire des affaires sur le marché nationnal Chinois. Il faut être sponsorisé par une entreprise Chinoise et celle-ci doit détenir au moins 51% de tes parts de ta sociétés. Il y a un protectionnisme énorme en Chine, pas pour rien que des sociétés comme Alibaba s'en sortent vainqueurs avec un marché assuré sur son propre marché.

    En Europe, on devrait faire de même. Demander à ce que Nokia par exemple sponsorise Huawei si celle-ci veut s'installer en Europe

  13. #553
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    janvier 2019
    Messages
    647
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2019
    Messages : 647
    Points : 929
    Points
    929
    Par défaut
    Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
    et si la chine bloque certaine entreprises français en chine, la france criera au scandale.....
    MDR le type connait rien et il la ramène !
    atterri sur terre, c'est ce qui se passe

  14. #554
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    septembre 2018
    Messages
    7
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Alpes Maritimes (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2018
    Messages : 7
    Points : 16
    Points
    16
    Par défaut Mieux vaut prendre ses précaution
    On ne sait pas de quoi demain sera fait. Les Chinois espionnent déjà nos industrie, avec un 5g aux main des chinois, ce serait vraiment leurs donner les clefs. Et puis si une guerre éclate entre la Chine et l'Europe / USA. Vaut mieux que nos télécoms soit EU ou US.

    Nos alliés de papier, les Américains, font de même, ils nous espionnent. Et en plus, conçoivent des projet de rachats d'entreprises stratégiques ( tel nucléaires, électricité, eau ...) que nos chers politiciens vendent à la découpe, sans se faire prier.

    Il serait temps que l'Europe et nos politiciens soit contrôlé, par le peuple (via internet), avant de prendre des décisions qui vont impacter notre futur sur des générations.
    Et de modifier notre constitution, en y insérant des entreprises stratégiques, qui ne peuvent être vendue a des puissances étrangères.

    Comment se fait-il que Macron ai poussé aussi fort vers une 5g Chinoise ?

    Et bien sur, depuis son élection, le système démocratique considère qu'il a carte blanche pour faire "presque" ce qu'il veut, sans rendre de compte.

    Insupportable.


  15. #555
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 374
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 374
    Points : 15 006
    Points
    15 006
    Par défaut
    Citation Envoyé par 09876543210 Voir le message
    Comment se fait-il que Macron ai poussé aussi fort vers une 5g Chinoise ?
    Il n'a rien poussé du tout, il existe même une loi pour empêcher les opérateurs Français d'utiliser des antennes 5G chinoises :
    5G: LA LOI "ANTI HUAWEI" N'ENTRAÎNERA PAS D'INDEMNITÉS POUR LES OPÉRATEURS FRANÇAIS
    Si la France ne s'est pas rangée derrière l'appel au boycott des Etats-Unis afin de boycotter totalement les équipements 5G de Huawei, elle a néanmoins adopté des dispositifs législatifs (une loi et un décret) visant à réduire son empreinte et ses possibilités.

    Problème, ces dispositifs arrivent des mois après les premiers déploiements 5G en France, notamment chez des opérateurs qui sont des clients traditionnels du géant chinois, à savoir Bouygues Telecom et SFR (propriété du groupe Altice, tout comme BFM Business).
    En parallèle les USA ont infiltré Nokia / Ericsson.
    5G : pourquoi Washington s'intéresse à Nokia et Ericsson
    Keith Flint 1969 - 2019

  16. #556
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    septembre 2018
    Messages
    7
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Alpes Maritimes (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2018
    Messages : 7
    Points : 16
    Points
    16
    Par défaut
    Bon article, un peu fouillis... que montre bien les stratégies d'espionnage de notre cher "allié de papier".
    On doit incorporer ces entreprises dans notre constitutions EU.

  17. #557
    Membre confirmé Avatar de Christian_B
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    octobre 2016
    Messages
    255
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2016
    Messages : 255
    Points : 495
    Points
    495
    Par défaut
    En dehors du fait souvent évoqué qu'il n'y a pas de raison de préférer être espionné par les E-U que par la Chine (si c'était vérifié concernant les équipements 5G), je ne trouve pas convaincant de considérer la 5G comme "un enjeu majeur de sécurité nationale". Jusqu'à preuve du contraire, la bande passante de la 5G sera surtout utile (à qui ?) pour transmettre des images de caméras, notamment de vidéo-surveillance Et peut-être de "sonnettes intelligentes" accompagnées de caméras

    Pour ce qui est de la VR, est-ce qu'on imagine que les gens vont se promener dans la rue avec des lunettes VR comme dans certains récits de SF échevelée ? c'est juste du marquetingue (terme à proposer à la Commission d'enrichissement de la langue française).
    A supposer que la VR à distance se développe, ce sera plutôt dans des lieux raccordés sur le réseau en fibres optiques.

    La "sécurité nationale" c'est plutôt la sécurité des investissements de ceux qui essaieront de vendre largement la 5G notamment à des gogos.

    Par ailleurs il semble que les émissions de la 5G seront directionnelle (orientées automatiquement vers les appareil qui l'utilisent). Ce qui est relativement rassurant pour ceux qui ne tiendront pas absolument à s'y exposer en utilisant la 5G.
    Reste à savoir quelle est l'efficacité (la répartition spatiale de l'émission) du procédé et ce qui se passe tout près de l'antenne, disons si votre tête de lit est contre un mur derrière une façade comportant une antenne 5G
    Linux Mint 20.2 Mate.
    Les armes nucléaires sont interdites depuis le 22 janvier. Y a plus qu'à ...

  18. #558
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Ingénieur en génie logiciel
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    580
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur en génie logiciel
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 580
    Points : 1 457
    Points
    1 457
    Par défaut
    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    Je te rassure, la chine bloque TOUTES les entreprises française en chine. Si tu veux faire affaire en Chine, tu n'as qu'une seule solution : une join venture 50/50 avec un collaborateur chinois.
    il y a une différence entre bloqué et 50/50

  19. #559
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    septembre 2018
    Messages
    7
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Alpes Maritimes (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2018
    Messages : 7
    Points : 16
    Points
    16
    Par défaut
    Citation Envoyé par Christian_B Voir le message
    la 5G sera surtout utile (à qui ?) pour transmettre des images de caméras, notamment de vidéo-surveillance Et peut-être de "sonnettes intelligentes" accompagnées de caméras
    Il me semble que les communications téléphonniques et internet de nos smartphones, passeront eux aussi par la 5G. A terme, toutes nos communications Européennes...

  20. #560
    Membre expert
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    1 071
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 1 071
    Points : 3 317
    Points
    3 317
    Par défaut
    Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
    il y a une différence entre bloqué et 50/50
    Mouais.... tu arrives avec tes produits, ta R&D, tes procédés de fabrication, ta base de clientèle, ton investissement initial et le chinois arrive avec... sa nationalité.
    Pire, avec l'espionnage industriel, quand bien même tu n'ouvrirai pas de fililale en Chine, ils ne se priveront pas de te copier entièrement, la "collaboration" apparaissant comme un moindre mal.

    Perso, j'appelle ça du racket, mais ça n'engage que moi.

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 16/04/2019, 23h25
  2. Huawei et ZTE, des cibles de la FCC
    Par Blondelle Mélina dans le forum Actualités
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/04/2018, 11h39
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 05/03/2018, 11h43
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 12/01/2018, 22h47
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 16/07/2008, 23h52

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo