Apple annonce ses résultats du 4e trimestre 2018 avec des revenus en hausse de 20 %
Mais, il ne divulguera plus les chiffres de vente de ses produits

Apple a publié hier ses résultats financiers pour le quatrième trimestre de son année fiscale 2018 qui s’est achevée le 29 septembre 2018. Comme on pouvait s’y attendre, le géant de Cupertino a encore réalisé des résultats en croissance d’une année sur l’autre.

La société a annoncé un chiffre d'affaires trimestriel de 62,9 milliards USD, en hausse de 20 % par rapport à la même période en 2017 contre un chiffre d’affaires de 53,3 milliards de dollars au troisième trimestre 2018, ce qui représentait une augmentation de 17 % par rapport au troisième trimestre de son année fiscale 2017. Apple a également réalisé un bénéfice trimestriel par action diluée de 2,91 USD au quatrième trimestre 2018, en hausse de 41 % d’une année sur l’autre et ses ventes internationales ont contribué pour 61 % au chiffre d’affaires du quatrième trimestre.

Apple a annoncé avoir réalisé un résultat record dans la vente des services. Le chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2017 qui était 7,9 milliards USD est passé à 10 milliards USD à la période en 2018, soit une hausse de 27 % d’une année su l’autre.

Apple a dépassé ses propres attentes au cours de ce quatrième trimestre en termes de son chiffre d’affaires. En effet, lors de la publication des résultats de fin de troisième trimestre 2018, la société a fait une prévision de ses revenus de fin de quatrième trimestre compris entre 60 milliards et 62 milliards de dollars, avec une marge brute comprise entre 38 % et 38,5 %. Cela a été de même lors de son passage du troisième au quatrième trimestre 2017. Une projection de revenus entre 49 milliards de dollars à 52 milliards de dollars avait été dépassée avec un chiffre d’affaire réalisé de 52,6 milliards de dollars.

« Nous sommes ravis d'annoncer un autre trimestre record qui clôt un exercice 2018 exceptionnel, l'année au cours de laquelle nous avons livré notre 2 milliardième appareil iOS, célébré le 10e anniversaire de l'App Store et réalisé les revenus et les bénéfices les plus solides de l'histoire d'Apple », a déclaré Tim Cook, PDG d'Apple. « Au cours des deux derniers mois, nous avons apporté d’énormes progrès à nos clients grâce aux nouvelles versions d’iPhone, Apple Watch, iPad et Mac, ainsi qu’à nos quatre systèmes d’exploitation, et nous entrons dans la saison des vacances avec notre gamme de produits et services la plus solide jamais réalisé. »

Nom : Apple.jpg
Affichages : 883
Taille : 44,0 Ko

« Nous avons conclu une année record avec notre meilleur trimestre de septembre à ce jour, avec une croissance à deux chiffres dans tous les secteurs géographiques. Nous établissons des records de revenus trimestriels pour iPhone et Wearables pour le trimestre de septembre et des records trimestriels sans précédent pour les services et Mac », a déclaré Luca Maestri, directeur financier d'Apple. « Nous avons généré des flux de trésorerie d’exploitation de 19,5 milliards de dollars et rapporté plus de 23 milliards de dollars aux actionnaires sous forme de dividendes et de rachats d’actions au mois de septembre, ce qui a ramené le capital total à près de 90 milliards de dollars en 2018. », a ajouté le directeur financier d’Apple.

Comme à son habitude, Apple a profité de l’annonce des résultats du 4T18 pour apporté quelques indications prévisionnelles sur le premier trimestre de l’exercice fiscal 2019.

Apple prévoit réalisé des revenus trimestriels compris entre 89 et 93 milliards de dollars avec une marge brute comprise dans l’intervalle 38 % et 38,5 %. La société a estimé les dépenses d’exploitations prévisionnelles entre 8,7 et 8,8 milliards de dollars et les autres produits / dépenses à 300 millions de dollars. Enfin, elle a fixé le taux d’imposition à environ 16,5 %.

Apple s’est félicité d’avoir réalisé son meilleur trimestre, le conseil d’administration a déclaré un dividende de 0,73 USD par action payable aux actionnaires le 15 novembre 2018, faisant la joie de ces derniers, mais une autre information apportée lors de l'appel des résultats du quatrième trimestre de la société a porté le coup de grâce à cette joie.

En effet, la société a annoncé qu’à compter du prochain trimestre (premier trimestre 2019), elle ne communiquera plus ses chiffres de ventes unitaires pour iPhone, ni ceux des autres produits après avoir révélé que les ventes unitaires d'iPhone sont restées stables, malgré une augmentation des revenus au cours du quatrième trimestre. Ce procédé n’est pas nouveau chez Apple. La société regroupe déjà certaines ventes d’appareils tels que telles que celles de Apple Watch et de HomePod au lieu d’annoncé leurs chiffres de vente individuellement.

Cependant, selon SFGate, certaines personnes ne tarderont pas à mal interpréter cette nouvelle procédure concernant des produits tels que l’iPhone, l’iPad et Mac. « Certaines personnes peuvent craindre que cela signifie maintenant que les unités iPhone vont commencer à devenir négatives d'une année à l'autre, car il est plus facile de parler de belles choses et de ne pas montrer les détails de choses qui ne sont pas si bonnes », a déclaré l'analyste de Citi, Jim Suva.

Surtout que les données mondiales ne sont pas en faveur des ventes de smartphone et selon, SFGate, le PDG d’Apple, Tim Cook, a déjà déclaré être à l'aise avec cela. Par ailleurs, les ventes unitaires n’étaient en hausse que de 1 % sur les iPhones et les iPad et elles avaient baissé de 13 % sur le Mac, au troisième trimestre 2018.

Dans une adresse précédente aux clients, Suva a déclaré que cette décision « laissait les investisseurs sans voix » et que « certains investisseurs y verraient un inconvénient que la société tente de cacher des informations qui étaient si importantes par le passé pour évaluer sa force ».

Toute fois, lors de l’appel des résultats du trimestre, Tim cook et Maestri on tenté de donner des détails selon lesquels les informations des ventes unitaires étaient devenues moins importantes que les recettes totales en dollars, car cela ne donne pas une vision claire de la performance réelle de l'entreprise, alors que pour la plupart des gens, c'est le nombre d'unités expédiées par une entreprise qui indique le succès ou l'échec d'un produit particulier.

Ils ont tenté de convaincre les analystes que les autres secteurs d'activité d'Apple tels que les services étaient de plus en plus importants pour les ventes que le nombre beaucoup plus réduit de nouvelles unités de produits vendus pendant un trimestre.

« Notre base installée grandit à deux chiffres », a déclaré Cook. « Et c'est probablement une mesure beaucoup plus importante pour nous du point de vue de l'écosystème et de la fidélité de la clientèle, etc. », a-t-il ajouté.

Source : Apple, SFGate

Et vous ?

Que pensez-vous de l’importante croissance enregistrée par Apple au cour de ce trimestre ?
Pensez-vous qu'Apple cache une intention de dissimulation de mauvais résultats derrière sa décision de ne plus annoncer les résultats individuels concernant ses produits ?

Voir aussi

Apple publie les résultats financiers du troisième trimestre 2018, porté par de solides ventes d'iPhone qui ont généré 30 milliards de dollars
Apple publie ses résultats trimestriels et génère plus de profits sur les iPhone qu'au trimestre précédent, même s'il en a vendu moins
Résultats trimestriels : Apple enregistre une hausse de 22 % de ses revenus de services, et le segment iPad renoue avec la croissance
Apple détient une trésorerie de 250 milliards de dollars, dont 90 % sont détenus en dehors des États-Unis
Samsung pourrait bientôt annoncer de meilleurs résultats trimestriels qu'Apple, et supplanter Intel dans la vente des puces