Les iPhone et Apple Watch seraient-ils allergiques à l’hélium ?
De nombreux iPhone et Apple Watch tombent en panne après une fuite d’hélium dans un hôpital

L’on se souvient, il n’y a pas si longtemps, certaines séries d’ordinateurs d’Apple, notamment les ordinateurs portables MacBook 12 pouces et MacBook pro dotés de claviers papillon version 1 et 2.0, ont fait parler d'eux à cause d'un défaut de conception. Bien que ces claviers aient été créés pour rendre l’utilisation de ces appareils plus agréable, l’expérience pour certains utilisateurs a vite tourné au cauchemar lorsque de petits grains de sable ou de la poussière se sont incrustés sous les touches du clavier. Les touches concernées deviennent inutilisables et le comble de l’histoire est que les touches étant difficiles à réparer, il faut changer tout le bloc du clavier qui est également collé à la batterie et aux haut-parleurs. Bonjour les dégâts financiers !

Un peu plus tôt dans ce mois, Eric Woolridge, un spécialiste des systèmes travaillant dans un l’hôpital, Morris, dans l’Illinois, aux États-Unis, a fait une découverte plutôt étrange sur les appareils iPhone et Apple Watch qui nous rappelle l’épisode des claviers ordinateurs portables d’Apple qui ont été grippés par la présence de simples résidus de poussière.

Dans la journée du 8 octobre dernier, l’hôpital Morris a commencé à installer un nouvel appareil pour réaliser les examens d’IRM. Alors que l’installation de la machine s’effectuait, Eric Woolridge, qui était également présent, a commencé à recevoir de nombreux coups de fil qui signalaient que certains téléphones portables avaient cessé de fonctionner sans raison apparente. Ensuite, certaines montres Apple ont commencé à se planter. La première pensée qui vint à l’esprit de Woolridge était que l’appareil d’IRM devait avoir émis une impulsion électromagnétique. Mais cette hypothèse a vite été écartée, car tous les équipements électroniques médicaux fonctionnaient correctement.

Après avoir collecté les appareils défectueux, Woolridge a remarqué qu’il s’agissait uniquement d’appareils Apple, en l’occurrence 40 appareils composés d’iPhone et Apple Watch. Tous les appareils Android fonctionnaient correctement. La plupart des appareils Apple collectés étaient complètement hors service, même après les avoir branchés sur la prise secteur. Les autres appareils allumés semblaient avoir des problèmes avec la radio cellulaire. La connexion wifi était fonctionnelle, mais le cellulaire était très aléatoire.

N’ayant aucune idée de ce qui pouvait provoquer une telle « épidémie » de dysfonctionnements chez ces appareils, Woolridge a posté sur la toile l’évènement qui s’est produit à l’hôpital afin d’avoir plus d’avis sur la question. Très vite, d’autres administrateurs système ont pointé du doigt l’hélium liquide utilisé pour refroidir l’appareil IRM. Après avoir mené des investigations dans ce sens, Woolridge a découvert une fuite d’hélium qui s’est propagé pendant l’aération du bâtiment. Cette fuite s’était produite lorsque l’aimant de la machine d’IRM a été mis en marche, déclare Woolridge.

Nom : IRM.jpg
Affichages : 1236
Taille : 347,9 Ko
Machine IRM

En principe, la salle d’IRM dispose d’un évent, mais vu que le local n’est pas hermétiquement isolé, environ 120 litres d’hélium liquide ont été évacués en 5 heures. Sachant que l’hélium se dilate environ 750 fois lorsqu’il passe d’un état liquide à un état gazeux, c’est donc environ 90 000 litres d’hélium qui se sont dispersés dans les autres locaux de l’hôpital, rapporte Woolridge.

Après un certain temps, certains appareils ont commencé à récupérer, mais pas tous. En effectuant un tri des appareils, Woolridge a noté que les iPhone qui avaient connu des défaillances à la suite de la fuite de l’hélium étaient les iPhone 6 et leurs versions supérieures et toutes les versions d’Apple Watch. Par contre, le seul iPhone 5 disponible dans l’immeuble n’a aucunement été affecté par la fuite de l’hélium.

En poussant les recherches pour savoir pourquoi ces versions d’iPhone et les Apple Watch avaient connu ces défaillances, Woolridge a fini par trouver le coupable. En fait, au cœur de chaque appareil électronique se trouve une horloge. Ce sont généralement des oscillateurs à quartz, des cristaux qui vibrent à une fréquence constante — généralement 32 kHz. C’est leur invention qui a également permis la création des premières montres numériques à quartz. Or, ces générateurs de fréquence sont au cœur de tout appareil électronique. Sans une horloge, le système reste immobile et le processeur ne fonctionne pas. Vu sous cet angle, l’horloge est littéralement le battement de cœur d’un appareil moderne.

Toutefois, les oscillateurs à quartz ont quelques problèmes. Ils ne fonctionnent pas assez bien dans les températures élevées et basses. Dans sa quête de matériel de plus en plus petit, Apple a récemment commencé à utiliser les oscillateurs de synchronisation MEMS d’une société spécialisée appelée SiTime pour remplacer les composants à quartz. C’est ce composant que Woolridge a fini par pointer du doigt comme la cause des soucis survenus lors de la fuite de l’hélium.

Pour s’en convaincre, l’administrateur système a effectué un test avec un iPhone 8 inséré dans un sac rempli d’hélium. Après 4 minutes, l’iPhone 8 qui était allumé s’éteint complètement.


Le coupable est donc l’hélium qui s’est infiltré dans les appareils et a perturbé le fonctionnement de l’horloge des appareils qui s’est arrêtée et a définitivement mis ces derniers à l'arrêt.

Apple a reconnu ce défaut et explique dans son guide-utilisateur de l’iPhone que « l’exposition de l’iPhone à des environnements possédant de grandes concentrations de produits chimiques, y compris la proximité avec des gaz liquéfiés en évaporation comme l’hélium, peut endommager l’iPhone ou entraver son fonctionnement. Respectez tous les panneaux indicateurs et toutes les consignes ».

Une leçon à retenir de cette expérience est que les iPhone 6 et supérieurs ainsi que les Apple Watch sont allergiques aux gaz liquéfiés en évaporation comme l’hélium. Prière donc aux détenteurs d’iPhone de leur faire respirer de l’air frais au risque de les voir grippés.

Source : Motherboard

Et vous ?

Quels commentaires faites-vous de cet incident ?

Trouvez-vous raisonnable que de telles pannes soient détectées sur ces appareils quand on sait que certains iPhone coûtent plus de 1500 euros ?

Voir aussi

MacBook : les claviers papillon d'Apple semblent extrêmement difficiles à réparer, un tour d'horizon des problèmes qu'ils posent
MacBook : les nouveaux claviers papillon de 3e génération présentent encore des dysfonctionnements, malgré les améliorations annoncées par Apple
Obsolescence programmée des iPhone : Apple fait face à des poursuites aux États-Unis, en France et en Israël après avoir avoué sa stratégie
La suppression de la prise jack sur l'iPhone 7 au profit du Lightning annonce-t-elle une résurgence des DRM ? EFF fait une analyse du sujet
Apple peut rendre inutilisables les iPhone réparés par des réparateurs indépendants, c'est ce que révèle la dernière mise à jour d'iOS