Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #61
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    Parce que "l'extrême-gauche à tendance SJW américaine" c'est nuancé et réfléchi ?
    J'aurais aussi pu dire "féminisme intersectionnel" si tu préfères.

    Maintenant, tu me dis ce qui manque de réflexion ou de nuance que de mettre un nom sur une tendance idéologique ?

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    C'est un terme qu'on ne retrouve quasiment que sur internet, en particulier chez les idéologues réactionnaires anglophones et certaines communautés de jeux vidéos.
    Parce que c'est là qu'on retrouve le plus cette idéologie.

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    Je n'ai jamais confronté sur le sujet, mais là c'est quand même culotté de nous dire qu'on ne cherche que ce qui va dans notre sens ou “à l'extrême gauche américaine”, alors que tu nous répètes en boucle le disque des réactionnaires anglophones de youtube, tout autant à la sauce américaine…
    Donc si demain ces allégués réactionnaires affirment que la Terre est ronde, alors toutes personnes affirmant la même chose répéteront en boucle le disque de ces réactionnaires ?

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    C'est qui tes sources qui te balance des termes comme "safe spaces" et les "SJW" ? Ben Shapiro ? Lauren Southern ? Stefan Molyneux ? Dave Rubin ? Sargon of Akkad ? Black Pigeon Speaks*? /pol ?
    Je dois bien suivre une bonne 10ène de chaînes Youtube, chacune avec des positions politiques très différentes, et surtout de pays très différents.
    Principalement de la communauté sceptique par ailleurs.

    Tu essayes de faire quoi là ? Du déshonneur par association ?

    Au passage, réactionnaire est un terme connoté signifiant qui "s'oppose au progrès". Alors si pour toi le sexisme et le racisme hypocrites sont un progrès...

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    Tu me donnes surtout l'impression que tu n'aimes pas que les gens n'aillent pas dans ton sens ou tout du moins le critique.
    Heureusement ce n'est qu'une impression.

    Comme je le dis assez souvent, ce n'est en rien un problème d'opinion, mais de manière d'argumenter.


    Citation Envoyé par emixam16 Voir le message
    D'ailleurs, remarque que tes messages manquent souvent parfois de nuance [...]
    Je veux bien que tu m'en pointes les occurrences (par MP si nécessaire).

    Citation Envoyé par emixam16 Voir le message
    et sont souvent assez virulents envers les personnes n'allant pas dans ton sens,
    Disons qu'au bout de plusieurs dizaines de pages sur plusieurs sujets à répéter en boucle les même choses pour que ces dernières soient juste ignorée, oui, cela agace et fait devenir plus agressif.

    Ce n'est pas une question d'aller dans le sens, mais d'honnêteté intellectuelle ainsi que d'argumentation.
    Là j'ai été plutôt violent face à el_slapper, qui nie juste toute souffrance que j'aurais pu vivre au simple prétexte que je sois un homme, ce qui est à la fois sexiste et insultant.
    D'autant plus, que ce n'est pas la première fois que je lui parle, et que j'avais déjà fait référence à mon expérience.

    De manière argumentatif, c'est aussi très malhonnête, et a de quoi énerver. C'est un procès d'intention gratuit couplé à un ad personam.
    C'est franchement un coup bas.

    Citation Envoyé par emixam16 Voir le message
    donc si ton raisonnement était correct, ils seraient bien plus likés que dislikés .
    ? Non, vu que l'avis est opposé, donc négatif, cela fait des votes négatifs.

    Citation Envoyé par emixam16 Voir le message
    Enfin, il me semble que simplement chercher à maximiser son score sur ce forum est assez dommage. Est-ce que ça changera ta vie d'avoir 100 points en plus ou en moins?
    C'est surtout un symptômes de la manière dont est accueilli le message.

    S'il est très mal accueilli, il est difficile de s'attendre à ce qu'il soit lu et interprété correctement.

    Citation Envoyé par emixam16 Voir le message
    Mon but n'est pas de te taunt.
    Non, ne t'inquiète pas, ton message est très correct.

    Citation Envoyé par emixam16 Voir le message
    Ça arrive d'être énervé, ça arrive d'écrire des conneries. Mais si tu veux avoir des réponses cordiales, commence par envoyer des messages cordiaux!
    Sauf que toute patience à des limites, et après avoir subit pendant ~ 1 semaine 2-3 sujets difficiles sur une petite dizaine de pages, je pense que je m'en tire pas trop mal non plus.
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  2. #62
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    Maintenant, tu me dis ce qui manque de réflexion ou de nuance que de mettre un nom sur une tendance idéologique ?
    Collers deux mots au sens vague ensemble avec un qualificatif de nationalité inutile (qui sonne même dénigreur), c'est pas ce que j'appelle “mettre un nom sur une tendance idéologique”.
    L'extrême-gauche, ça parle de communisme. Tu sais, les travailleurs qui possèdent les moyens de productions et tout ça. Je me demandes bien ce que vient foutre le “féminisme intersectionel” là-dedans.
    SJW… J'ai vu tellement de définitions, que ça veut plus rien dire. J'ajouterais “féminisme intersectionel” à ma collection des définitions incompatibles de SJW à coté de “une idéologie d'extrême-gauche¹ qui combine féminisme, progressivisme et le politiquement correct dans un système totalitaire qui tente de censurer la parole et promouvoir des modes de vies marginaux”, et de “ceux qui ont l'idée que les personnes qui font partie d'un groupe majoritaire doivent être d'une manière fondamentalement honteux d'être dans ce group majoritaire” et mon favori “Une personne qui dit qui n'est que pour l'égalité, mais en réalité, veux un certain groupe/certains groupes d'être supérieur à leur ennemi, l'homme blance hétéro cisgenre.”
    ¹Selon cette définition, “extrême-gauche à tendance SJW” est un pléonasme.

    Extrême-gauche et SJW… En voilà des beaux mots chocs qui ne cernent rien de précis.

    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    Donc si demain ces allégués réactionnaires affirment que la Terre est ronde, alors toutes personnes affirmant la même chose répéteront en boucle le disque de ces réactionnaires ?
    S'ils sortent les même arguments avec la même terminologie, c'est l'idée, oui. Te moques pas de moi, t'as pas inventé tout l'argument des safes spaces, le terme SJW. J'espère que t'es pas en train de t'imaginer plus profond et réfléchi que ceux que tu critiques de “réflexion zéro”, parce que franchement la similitude entre ton argumentaire et celui des réactionnaires sus-mentionné est tellement proche que t'es transparent. T'as juste beaucoup de chance de poster sur un forum francophone où ces types sont très nettement moins connus.

    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    Je dois bien suivre une bonne 10ène de chaînes Youtube, chacune avec des positions politiques très différentes, et surtout de pays très différents.
    Principalement de la communauté sceptique par ailleurs.
    Alléluia ! Les sceptiques de youtube ! (pour les autres qui lisent, plutôt genre Sargon of Akkad, mais il y en a d'autre comme Armored Skeptic) Cette petite communauté qui a commencé à critiquer les croyants pour finir à juste nier en bloc les progrès récents des sciences sociales sur les questions de genre (enfin quand ça re va pas dans leur sens). C'est sur que ça sonne mieux de dire qu'on est sceptique de théries scientifiques que de dire “”.
    Au passage, les pays différents, ça veut rien dire dans un internet mondialisé. Toutes les idéologies sont devenues internationales. Même le foutu nationalisme ! Qu'est-ce que vient foutre Steve Bannon en France ?

    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    Tu essayes de faire quoi là ? Du déshonneur par association ?
    Mais complètement. Pour quelqu'un qui essaye d'associer tout ceux qui ne sont pas d'accord comme un groupe homogène “très peu nuancés, au niveau de réflexion 0, mais surtout allant dans leur sens”, le sens étant l'idéologie “extrême-gauche à tendance SJW”, je me permets de bien foutre ton nez dans ton hypocrisie, alors que toi aussi, tu as des affiliations politiques depuis où tu pioches des arguments.
    Que tu pioches ces idées, ça ne me poserait pas tant de problèmes — on n'est pas des philosophes de génie qui peuvent pondre une idéologie complète sur un sujet tous seuls, et je pense que ça n'existe pas — mais au moment où tu accuses les autres de réflexion 0 parce qu'il sont pas d'accord et sortent des arguments qu'ils ont pris ailleurs alors que tu fais de même, c'est de la duperie.

    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    Au passage, réactionnaire est un terme connoté signifiant qui "s'oppose au progrès". Alors si pour toi le sexisme et le racisme hypocrites sont un progrès...
    On parle d'étudiants qui harcèlent en regardant les petites culottes sous les jupes des femmes et d'un directeur qui s'exhibe à simuler des punitions corporelles sur une femme, et pour toi, ça tombe dans la catégorie du “sexisme hypocrite” ? Là, je crois qu'on a plus rien à se dire.

  3. #63
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
    Selon le site d’information, le diplôme de l’université de Californie à Los Angeles (UCLA) et le master en sciences physiques de l’université de Stanford en Californie que Nicolas Sadirac déclare avoir obtenus n’ont aucune trace nulle part.
    Ca ne choque personne cette remarque ?
    Non seulement, il dirige une école alors que lui même a pipeauté ses diplômes mais en plus il co-fonde une école supposée révolutionner le poussièreux système académique alors qu'il ne connait rien de celui-ci...
    Perso, je trouve ça juste hallucinant.

  4. #64
    Membre extrêmement actif
    Et il s'est pas trop foulé vu qu'il a simplement plagié le programme de l'Epitech

    Une copie ratée de l'Epitech
    Xavier Niel s'est associé à Nicolas Sadirac pour fonder 42. Ce dernier n'est pas n'importe qui puisqu'il a fondé l'Epitech et importé le système de "piscine" en France.
    Une piscine est une série d'exercices, des nouveaux arrivant presque chaque jour, rythmés d'examens et de plus gros projets. Or, en regardant de plus près, on peut s'apercevoir que les sujets donnés à la première piscine de 42 sont exactement les mêmes qu'à l'Epitech, même la formulation des énoncés est exactement la même. Le nom de 42 vient également du culte que voue l'Epitech à Douglas Adams, puisque chaque projet commence le matin à 8h42 pour se finir le jour d'après à 23h42, tout comme à l'Epitech.
    Non seulement cela pose un problème de droit d'auteur (il n'est nulle part écrit que les sujets ont été faits par l'Epitech et il est peu probable que cette dernière ait autorisé leurs utilisations par leur concurrent), mais le côté révolutionnaire mis en avant par M. Sadirac se trouve un peu mis en échec.
    42, l'école en carton de Xavier Niel et Nicolas Sadirac
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  5. #65
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    Collers deux mots au sens vague ensemble […]
    Ce n'est pas parce que tu n'es pas très familier avec cette mouvance que le sens est vague.

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    avec un qualificatif de nationalité inutile (qui sonne même dénigreur),
    La mouvance origine de France avec Simone de Beauvoir, et s'est faite importée en Amérique.
    Cette mouvance est devenue très anecdotique en France et a évoluée en Amérique, qui maintenant l'exporte.

    On commence à l'avoir un petit peu en France, mais pas dans les proportions qu'elle peut atteindre dans d'autres pays, souvent anglophones par ailleurs (UK, Australie, Canada, et bien évidemment USA).

    Il est d'ailleurs assez difficile de comprendre tout l'aspect intersectionnel en dehors du contexte des États-Unis, où la "race" reste très importante politiquement, bien plus qu'en France. Une des versions françaises pourrait être les indigènes de la république.

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    L'extrême-gauche, ça parle de communisme. Tu sais, les travailleurs qui possèdent les moyens de productions et tout ça. Je me demandes bien ce que vient foutre le “féminisme intersectionel” là-dedans.
    Il est abusif de réduire l'extrême-gauche au communisme. Sachant que pour le féminisme intersectionnel/social justice/le mot que tu veux y mettre, s'inspire aussi de Kant, et remplace la lutte des classes, en lutte des "groupes".

    D'ailleurs à noter que les indigènes de la république, sont classés d'extrêmes, mais on ne s'accorde pas sur le fait qu'ils soient de gauche ou de droite. Les deux extrêmes sont en effet assez similaires, et se rejoignent parfois.
    Après, certaines personnes ont aussi une définition très partisanne de la droite qui est "les méchants", donc ceux qui sont "méchants" sont forcément de droite. Je n'ai pas été témoin de l'inverse, mais je veux bien admettre que cela existe aussi.

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    SJW… J'ai vu tellement de définitions, que ça veut plus rien dire.
    Stricto sensus, c'est une personne qui milite pour la justice sociale.
    Après, le terme peut être plus ou moins péjoratif, ou employé abusivement dans certains milieux, je veux bien.

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    J'ajouterais “féminisme intersectionel” à ma collection des définitions incompatibles de SJW à coté de “une idéologie d'extrême-gauche¹ qui combine féminisme, progressivisme et le politiquement correct dans un système totalitaire qui tente de censurer la parole et promouvoir des modes de vies marginaux”, et de “ceux qui ont l'idée que les personnes qui font partie d'un groupe majoritaire doivent être d'une manière fondamentalement honteux d'être dans ce group majoritaire” et mon favori “Une personne qui dit qui n'est que pour l'égalité, mais en réalité, veux un certain groupe/certains groupes d'être supérieur à leur ennemi, l'homme blance hétéro cisgenre.”
    Pourquoi penses-tu que ces définitions sont incompatibles ?


    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    S'ils sortent les même arguments avec la même terminologie, c'est l'idée, oui.
    Donc par le même raisonnement, tous les végétariens sont comme Hitler ?

    Si les arguments sont bons et la terminologie adaptée, pourquoi s'en privée. Est-ce que celui qui les a créé, ou qui les popularise, ou qui tout simplement les utilise aussi, change l'essence de la chose ?

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    Te moques pas de moi, t'as pas inventé tout l'argument des safes spaces, le terme SJW.
    Ce n'est pas un argument. Le terme SJW a été inventé par les adhérants à la justice sociale avec une connotation positive, et qui a pris une connotation négative quand ces derniers ont commencé à emmerder leur monde.

    Le terme de safe space, idem, a été inventé par des tenants (bars gays). S'il a été repris, c'est pour en dénoncer la forme qu'ils ont pris, mais aussi de dénoncer les tentatives d'appropriation par ces mouvances d'espaces publiques ou ouverts au publique, notamment en tentant de forcer l'application de règles arbitraires et démocratiquement dangereuses (et ce terme là, c'est moi qui l'ai inventé).

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    J'espère que t'es pas en train de t'imaginer plus profond et réfléchi que ceux que tu critiques de “réflexion zéro”, parce que franchement la similitude entre ton argumentaire et celui des réactionnaires sus-mentionné est tellement proche que t'es transparent.
    Et j'ai aussi un discours scientifique très similaire à celui du consensus scientifique. Ce n'est pas un problème de similarité, mais de comprendre et de s'approprier, plutôt que de répéter bêtement. Par exemple, j'ai "récemment" acheté deux livres, et a leur lectures, j'ai vu qu'ils disaient beaucoup de choses que je pensais, issus de quelques réflexions personnelles. Nous sommes arrivés aux mêmes conclusions.
    Maintenant ces livres avaient un certain formalisme, des exemples précis/concrets, une analyse un peu plus poussée, et oui, cela va alimenter mon argumentaires, non pas parce que je l'ai lu, mais parce que j'ai compris le raisonnement qui a conduit à ces conclusions.

    Je n'ai pas besoin qu'on me dise que les "safe spaces" sont "mal" pour le penser ou le dire. D'ailleurs, je ne sais pas si beaucoup de Youtuber ont réellement insisté sur le danger démocratique que cela représente, bien qu'ils aient pu rapidement l'évoquer. Je ne suis pas sûr que beaucoup de Youtuber ont réellement détaillé les fondements d'un système démocratique et de leur importance. Cela j'y ai pensé tout seul, d'abord en lisant beaucoup de fictions, notamment de la science fiction (quand c'est bien fait, cela peut aller à une réflexion très poussée), en regardant des films e.g. 1984 (qui a beaucoup marqué les espris), en apprennant l'histoire, notamment les dictatures, et surtout en imaginant/réfléchissant : que pourrais-je faire dans ces conditions ? Comment créer une dictature parfaite ? Comment empêcher l'apparition d'une dictature parfaite ? Pourquoi serait-je en démocratie et les autres en dictature ? Qu'est-ce qui est moral ? Qu'est-ce qui est légal ?
    Il faudrait tout punir ce qui est illégal, mais en même temps, il faut le moyen de pouvoir se révolter. Comment je sais qu'une loi est juste ?
    Tu as de la théorie des jeux qui apparaît, tu as de la psychologie des foules/sociologie, c'est un sujet très passionnant.

    Je me suis construit ma propre morale, si je ne tue pas mon voisin, ce n'est pas parce qu'on me l'a appris, mais parce que je n'en ai aucun intérêt, que cela est risqué, que cela dégradera mes relations avec les autres, ce qui est à loin terme loin d'être rentable. De plus cela s'inscrit dans un contrat implicite, issu de dilemne du prisionnier : si je ne tue pas, c'est aussi pour que les autres ne me tuent pas.

    Et c'est là que cela devient intéressant, je sais pourquoi je ne tue pas mon voisin, ce n'est pas une question de "bien" et "mal" arbitraire et subjectif. Après tout, tuer son voisin, ça gène pas grand monde en temps de guerre ou de conflits. Le "bien" et "mal" on le défini un peu comme cela nous chante. Si on t'apprend que c'est "bien" de tuer les hérétiques, comment pourrais-tu savoir qu'en réalité c'est mal, et surtout sur quels principes ?

    Un domaine connexe est l'epistémologie, comment je sais ce que je sais ? Comment puis-je manipuler l'information pour installer une dictature ? Comment m'en prémunir ? Pourquoi moi ai-je raison, et l'ennemi tord, ennemi qui pense la même chose de moi ?

    La problématique sous-jaçente est de savoir comment peux-t-on construire une norme la plus objective possible et dépasser l'arbitraire ?
    Et cela, je n'ai jamais vu de Youtuber en parler (d'un autre côté, je ne connais pas tous les Youtuber). Maintenant vient me dire que tout cela, qui sert de base à mes réflexions n'est pas profond et réfléchis.

    Combien comprennent réellement l'intelligence et les implications d'une chose aussi simple que les droits de l'Homme et du Citoyen ?
    Combien ont dépassé l'hypocrisie de croire qu'une vie humaine est inestimable ? En effet, nombres de personnes meurent chaque seconde sans qu'on en ai la plupart du temps rien à foutre, et beaucoup sont aussi prêt a tuer pour protéger ses proches (et pas uniquement pour les empêcher de mourir).
    Combien n'ont pas ou peu de notions en epistémologie ? Combien ne comprennent pas la reflexivité de leur arguments, ne sont pas capables de penser leurs arguments d'un point de vu externe ?

    Et maintenant que j'écris cela, je me rend compte que cela fait presque plus de 12 ans que je nourris cette réflexion sur ce sujet, et que beaucoup de mes activités sont axés autours de cela.

    Enfin bref, si je dénonce les SJW, c'est parce que je comprends certains éléments sous-jacents qui viennent en contradiction des gardes-fous vitaux au maintient de toute société démocratique.

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    Alléluia ! Les sceptiques de youtube ! (pour les autres qui lisent, plutôt genre Sargon of Akkad, mais il y en a d'autre comme Armored Skeptic)
    Pas que.

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    Cette petite communauté qui a commencé à critiquer les croyants pour finir à juste nier en bloc les progrès récents des sciences sociales sur les questions de genre (enfin quand ça re va pas dans leur sens). C'est sur que ça sonne mieux de dire qu'on est sceptique de théries scientifiques que de dire “”.
    Non, c'est l'inverse. Ils sont au contraire très sceptiques de ce qui ne rejoint pas le consensus scientifique.

    Les "sciences" sociales nient les autres sciences, et ont de grands manquent quant à leur culture scientifique. Que ce soit le travail qui n'est fait qu'à moitié, les "tout se passe comme si", les expériences qui ne sont pas reproductibles, les fraudes scientifiques, le manque de double/tripple aveugle, des échantillons non représentatifs, le rejet du quantitatif, les biais d'intentionalité, les interprétations abusives, et j'en passe.
    Tout cela sans compter ceux qui s'inscrivent dans le "sport de combat", plus que dans la Science, et qui l'assument.


    D'ailleurs pour les questions de genre, la première chose qu'une Science devrait faire, serait de définir le terme.
    Chose qu'ils sont incapable de faire de manière correcte, i.e. de manière objective, et sans contradiction avec le militantisme qu'ils déploient derrière. Généralement ils se réfugient derrière une notion creuse, qui n'a alors aucun sens, ni intérêt. Si besoin ils passent à une définition plus ancienne du genre (e.g. représentation du sexe dans l'imaginaire collectif), mais alors en incohérence avec leur discours.

    En même temps, ce n'est pas comme si les Sciences sociales militantes n'étaient pas accoutumiers de cela, déformer la définition de mots pour se donner raison, et s'approprier la connotation d'un mot dans une nouvelle définition, et exagérer l'importance du phénomène ? Le tout pour créer de faux-débats là où il n'y en a pas. Ce n'est pas de la Science, et je peux te citer des sociologues qui seront bien plus critiques (et incisifs) que moi sur le sujet.


    Combien de ces soit-disantes théories (qui n'en sont pas, en Science théorie != hypothèses), ne passent même pas le rasoir d'Ockham ? Parfois même en ayant une conclusion en contradiction avec leurs propres données ?
    Combien ont une vision très magique des phénomènes qu'ils étudient, sans jamais chercher à en comprendre l'origine ? Ce qui aboutit à des perles assez marrantes au passage.
    Pire combien de "théories" irréfutables ? Karl Poppers s'en retourne dans sa tombe.

    Tiens, une anecdote, grand sociologue. Jette un coup d'œil dans les gradins d'un stade de foot alors qu'elle regardait un match, remarque que les "blancs" ont des iPhones et les "noirs" des téléphones plus modestes. C'est donc la preuve que les "blancs" sont plus riches que les "noirs". Un étudiant qui ferait ça se ramasserait 2 baffes de son directeur.

    Tiens j'ai encore mieux. Analyse de texte. Statistiquement "seul" et "amphithéâtre" sont des mots qui reviennent souvent dans des discours d'étudiants (au passage avec un biais d'échantillon et du survivant criant). C'est donc la preuve que la cause (oui, confondant excuses et causes), que l'échec scolaire est dû aux amphithéâtre trop grands qui font que les étudiants ne retrouvent pas leurs amis, donc ils sont tristes, donc ils ratent leur année. Même les théologiens ne font pas mieux quand ils étudient la Bible.

    Combien de jeunes "chercheurs" font 3 ans dans une classe, avec des circonstances très particuliers (aide, matériel, financements), bien évidemment sans échantillon témoin, échantillon bien évidemment bien choisis, font des heures supplémentaire, puis se rendent compte, ô grand hasard, que les résultats sont meilleurs que d'habitude… C'est la preuve que leur méthode marche ! Eh ! Validé par un laboratoire qui n'existe pas. Puis après ils vendent leurs livres et font le tour des formations académiques pour vendre leur méthode.

    Tiens assez marrant une méthode Montessouris qui avait super bien marché… en fait on s'est rendu compte que c'était dû au fait que le directeur de l'école était très apprécié et que les élèves apprennaient que pour attirer son attention… oups.


    Et puis quand tu as un chercheur sérieux qui fait une vraie étude sur des milliers d'écoles, qui est interviewé avec toi sur la radio, toi qui a fait une pseudo étude bidon sur 16 gamins, tu te pouffes de rire quand il parle. Quitte à ajouté l'irrespect à l'incompétence. Quand tu as un autre chercheurs qui sort des chiffres qui ne te plaisent pas, tu l'accuses de sexisme et fait pression pour le renvoyer… ben oui, quand tu n'as aucun argument scientifique à faire valoir, t'as pas trop d'autres possibilités. C'est un peu ce que fait aussi l'homéopathie et la psychanalyse au passage…


    Ouais, faut pas me lancer sur les "sciences" humaines. Le sociologue qui regarde le soleil te diras qu'il tourne autours de la Terre…

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    Mais complètement. Pour quelqu'un qui essaye d'associer tout ceux qui ne sont pas d'accord comme un groupe homogène “très peu nuancés, au niveau de réflexion 0, mais surtout allant dans leur sens”, le sens étant l'idéologie “extrême-gauche à tendance SJW”
    C'est tripplement faux.

    Déjà il n'était pas question d'avoir raison ou tord, mais d'évaluer les messages non pas en fonction de leur qualité, mais de l'opinion qu'elles véhicules, ainsi que de favorisé les messages simples aux plus complexes.

    Le "sens" n'est pas déterminé, et en l'occurence ce serait plus l'opinion majoritaire, ou l'opinion personnelle (selon si on parle d'un groupe ou d'une personne). Sur des sujets qui d'ailleurs peuvent n'avoir aucun rapport avec la gauche ou la droite, ni même avec les SJW.

    Ensuite, et encore une fois, ce n'est pas une question d'être d'accod ou non, mais de qualité de l'argumentation. Comme je l'ai dit sur d'autres sujets, je regarde quelques chaînes avec lesquelles je ne suis pas d'accord, mais force est de reconnaître la qualité de leur raisonnement, ce qui rend le discours intéressant, bien que je ne sois pas d'accord avec certaines prémisses implicites.

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    je me permets de bien foutre ton nez dans ton hypocrisie, alors que toi aussi, tu as des affiliations politiques depuis où tu pioches des arguments.
    Je n'ai pas vraiment d'affiliations politiques. À droite sur certains sujet, un peu plus à gauche dans d'autres.
    Alors oui, mes positions ne sont pas uniques, en même temps c'est assez normal.

    Ensuite, contrairement à ce que tu avoues implicitement, je ne "pioche" pas bêtement des arguments, je construits moi-même ma pensée, que je nourris d'éléments que je comprends et m'approprie, tout en prennant un certain recul dessus. Il m'est d'ailleurs arrivé de regarder des rushs brutes de vidéos de manifestations américaines, de plusieurs points de vus différents (avec ou sans commentaires), pour juger par moi-même des événements.

    Ne prends donc pas ton cas pour des généralités, tout le monde n'est pas dans le prêt à penser.

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    mais au moment où tu accuses les autres de réflexion 0 parce qu'il sont pas d'accord et sortent des arguments qu'ils ont pris ailleurs alors que tu fais de même, c'est de la duperie.
    Il y a une différence entre reprendre bêtement un argument sans le comprendre, ni en saisir les aboutissants, et s'approprier un argument.

    Sachant qu'il n'y a pas que les arguments, mais aussi le raisonnement et sa structure. Et cela, ce n'est pas une raison d'être d'accord ou pas d'accord. La vérité ne s'établit pas en s'échangeant des arguments, celui arrivant à cours perdant. La vérité s'établie par démonstrations qui suivent une méthode très précise et rigoureuse.

    Si tu penses que c'est juste des arguments, oui tu es à un degré 0 de réflexion. C'est une question de raisonnement.
    Un argument n'a pas de valeur en son essence, mais en la manière dont il a été créé, de la qualité de la structure logique qui sous-tends.

    Si tu n'es pas capable de reconstruire le raisonnement abouttissant à l'argument, si tu n'es pas capable d'avoir un regard critique de l'argument, et te contente de le répéter parce qu'il a été dit par untel et te plaît, oui, tu es à un degré 0 de réflexion.

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    On parle d'étudiants qui harcèlent en regardant les petites culottes sous les jupes des femmes et d'un directeur qui s'exhibe à simuler des punitions corporelles sur une femme, et pour toi, ça tombe dans la catégorie du “sexisme hypocrite” ? Là, je crois qu'on a plus rien à se dire.
    Jolie tentative de confusion mais non.

    Tu parlais de youtubeurs "réactionnaires" parce qu'ils s'opposent aux SJW. Ces Youtubeurs pour la plupart anglophones n'ont pas parlé de cette actualité francophone (qui est par ailleurs plutôt récence je crois). Donc non, ce que tu dis est pleinement malhonnête.

    Le sexisme hypocrite fait référence au "progrès" auquel s'opposerait les "réactionnaire", i.e. à l'idéologie des personnes auxquelles les "réactionnaires" s'opposent, i.e. les SJW. Cette idéologie fait bien une essentialisation, un individu est vu sous le prisme de son groupe d'appartenance et non de son individualité, donc est racialiste, et sexialiste, si je me permets de faire ce néologisme. De surcroît, il y a bien une hiérarchisation, ou tout du moins des notions de valeurs entre groupes, ce qui constitue ainsi du racisme et du sexisme.

    Et hypocrites, parce qu'ils prétendent lutter contre. Parlant aussi au nom des réelles victimes et se réfugiant derrière pour échapper à toute critique, tout en retournant leur veste quand cela les sieds. N'hésitant pas à piétinner le droit de femmes quand il entre en conflit avec leurs autres luttes. Agressant des minorités qu'ils sont censé défendre si elles quittent la logique de groupe tribale et agissent comme des individus, i.e. sans être forcément d'accord avec eux ou sur leur moyens d'actions.
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  6. #66
    Expert éminent sénior
    J'adore comment, sans même dire un mot, vous faites la démonstration de ce dont je me plains depuis plusieurs sujets...

    Fin, bref, on voit bien aussi que c'est le retour des vacances.
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  7. #67
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    (.../...)Par exemple la fessée "banalise la violence contre les femmes", c'est juste ridicule et stupide, et ne prend sens que dans le framework de pensé ridicule SJW.
    La fessée banalise la violence sexuelle, par contre, ça me parait pas idiot, comme raisonnement.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  8. #68
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
    La fessée banalise la violence sexuelle, par contre, ça me parait pas idiot, comme raisonnement.
    Il n'y a rien de violent dans une fessée consentie.
    https://www.larousse.fr/dictionnaire...violence/82071

    En revanche, user du mot "violence" à tord et à travers est une chose qui banalise la violence.


    Tu peux faire du rôle play, ce n'est pas pour autant que tu banalises la pédophilie (prof/étudiante), la zoophilie, la torture (SM), ou que sais-je encore.
    De la même manière qu'un film, documentaire, ou docu-fiction, sur la seconde guerre mondiale ne banalise pas le nazisme.

    Aussi, ce n'est pas parce que je joue trop à Mario Bros que je vais me mettre à sauter sur la moindre tortue qui traîne ou que je banalise la violence contre les animaux.
    Ce n'est pas parce que j'ai joué à Pokemon dans mon enfance, que j'organise aujourd'hui des combats de coqs dans la rue, ni même que je trouverais une telle pratique acceptable.
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  9. #69
    Membre extrêmement actif
    Je pense que Xavier Niel est un pur génie Marketing, il va certainement tripler encore son nombre de candidats, quoi de mieux pour faire venir un max d'étudiants que cette accroche :
    "À l'« École 42 » de Xavier Niel : sexe, fessées, fric et comptes offshore"
    "Toi aussi apprends à faire fortune avec des détournements de fonds et apprends comment recruter des esclaves sexuelles soumises et obéissantes"


    Voila quelqu'un qui à totalement compris la nouvelle génération !

    Une campagne Marketing géniale qui lui coute pas un sous



    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  10. #70
    Nouveau Candidat au Club
    relisez vous !
    "ne perçoit pas une taille rémunération" , c'est plus une faute, c'est un délit !

  11. #71
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par jo1244 Voir le message
    "ne perçoit pas une taille rémunération" , c'est plus une faute, c'est un délit !
    Merci beaucoup pour la pertinence de cette analyse.
    Pour information, on n'écrit pas "c'est plus une faute" mais "ce n'est plus une faute".

  12. #72
    Nouveau Candidat au Club
    pan sur le bec !
    Citation Envoyé par SimonDecoline Voir le message
    Merci beaucoup pour la pertinence de cette analyse.
    Pour information, on n'écrit pas "c'est plus une faute" mais "ce n'est plus une faute".
    évidemment

  13. #73
    Membre actif
    bah suffit de renommer école 69

  14. #74
    Nouveau membre du Club
    Cet école offre très peu de débouché pour certains. J'ai eu des témoignages de bouche à oreille, des étudiants de 42 qui ont du recommencer leur étude : dut ou licence pro...

  15. #75
    Expert éminent sénior
    ben, Free forme des gens et leur donne le profil "développeur pour Free"(une activité finalement rare dans notre pays), ceux qui ne trouvent pas de boulot chez free ont un profil assez exotique et difficile à vendre. Surtout dans notre pays qui a le culte du diplôme.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.