Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    965
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 965
    Points : 26 890
    Points
    26 890

    Par défaut Windows Virtual Desktop : la solution de virtualisation basée sur Azure

    Windows Virtual Desktop : la solution de virtualisation basée sur Azure
    Pour une expérience Windows 10 multi-utilisateurs optimisée pour Office 365

    Microsoft a profité de sa conférence Ignite 2018 qui se déroule cette année du 24 au 28 septembre à Orlando pour lever le voile sur Windows Virtual Desktop (WVD), sa nouvelle solution de virtualisation qui promet une expérience multi-utilisateurs pour Windows et Office sur le Cloud via sa plateforme Azure. Elle bénéficie de l’intégration avancée des outils de sécurité et de gestion existants sur Microsoft 365. Des intégrations tierces sont également possibles.

    « Windows Virtual Desktop est le seul service basé sur le Cloud qui offre une expérience Windows 10 multi-utilisateurs optimisée pour Office 365 ProPlus et inclut des mises à jour de sécurité étendues gratuites pour Windows 7. Avec Windows Virtual Desktop, vous pouvez déployer et faire évoluer Windows et Office sur Azure en quelques minutes », a écrit Julia White, vice-président de Microsoft Azure, pour présenter cette nouvelle solution de virtualisation.

    Nom : 0.jpg
Affichages : 4780
Taille : 39,2 Ko

    Ce nouveau service de Bureau à Distance fournit des espaces de travail distants multi-utilisateurs et des VDI (Virtual Desktop Infrastructure) via Azure. Il peut être utilisé pour fournir des sessions de bureau à distance avec plusieurs utilisateurs distants connectés à la même machine virtuelle (VM) Windows 10 ou Windows Server. Il se présente comme le successeur du défunt service RemoteApp de la firme de Redmond.

    WVD prend intégralement en charge les VDI, les utilisateurs distants ayant chacun leur propre VM monoposte, tandis que les VM persistantes et non persistantes sont prises en charge, tant sous Windows 10 que sous Windows 7. Windows 7 Enterprise, Windows Server 2012 R2+ et Windows 10 Enterprise peuvent être exécutés dans Windows Virtual Desktop.

    Les machines virtuelles Windows 7 seront éligibles aux mises à jour de sécurité étendues (ESU) qui ont été annoncées plus tôt ce mois-ci : trois ans de correctifs de sécurité au-delà de la date de fin d’assistance fixée en 2020. Si vous souhaitez utiliser les ESU on premises, vous devrez vous acquitter d’une facturation à la machine qui est appelée à augmenter chaque année. WVD par contre permet de profiter des ESU sans aucun cout supplémentaire.

    Signalons au passage que WVD peut être fourni sur toute la gamme de VM Azure (y compris les instances réservées, qui offrent des couts plus bas pour ceux qui s’engagent plus longtemps). Les VM spéciales, comme celles basées sur des GPU, sont supportées, afin que les applications qui nécessitent ce type de matériel puissent encore être éligibles pour un fonctionnement à distance. Ces VM représentent le seul cout supplémentaire pour WVD.

    Les licences pour WVD feront partie intégrante des licences Windows Enterprise E3 et ne devraient induire aucun cout supplémentaire. Il n’est cependant pas possible d’obtenir des licences Windows 10 pour les bureaux virtuels à l’extérieur de la WVD.

    Windows Virtual Desktop devrait, dans un premier temps, être proposé aux utilisateurs de Windows 10 Enterprise et Windows 10 Education avant la fin de cette année via une préversion publique. La firme de Redmond a, par ailleurs, précisé travailler avec des partenaires comme CloudJumper, Citrix, FSLogix, Lakeside Software, Liquidware, ThinPrint et People Tech Group afin d’étendre les capacités de WVD sur Azure.

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi

    Pour la première fois, les abonnements à Office 365 sont plus rentables pour Microsoft que les licences des versions Office traditionnelles
    Microsoft annonce la disponibilité d'Office 2019 pour Mac et Windows avec des fonctionnalités dérivées d'Office 365 ProPlus
    Microsoft termine son année fiscale 2018 avec un chiffre d'affaires annuel supérieur à 100 milliards de dollars avec un 4T18 meilleur que prévu
    Microsoft dote l'application de collaboration Teams d'une version gratuite qui prend jusqu'à 300 utilisateurs en charge
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    4 603
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 4 603
    Points : 120 263
    Points
    120 263

    Par défaut Windows Virtual Desktop : la solution de virtualisation basée sur Azure

    Windows Virtual Desktop : la solution de virtualisation basée sur Azure,
    passe en préversion publique

    Durant l’édition 2018 de sa conférence Ignite, Microsoft a présenté Windows Virtual Desktop (WVD), sa nouvelle solution de virtualisation qui promettait une expérience multi-utilisateurs pour Windows et Office sur le Cloud via sa plateforme Azure. Elle bénéficie de l’intégration avancée des outils de sécurité et de gestion existants sur Microsoft 365. Des intégrations tierces sont également possibles.

    « Windows Virtual Desktop est le seul service basé sur le Cloud qui offre une expérience Windows 10 multi-utilisateurs optimisée pour Office 365 ProPlus et inclut des mises à jour de sécurité étendues gratuites pour Windows 7. Avec Windows Virtual Desktop, vous pouvez déployer et faire évoluer Windows et Office sur Azure en quelques minutes », avait alors avancé Julia White, vice-président de Microsoft Azure, pour présenter cette nouvelle solution de virtualisation.

    Au départ, ce service de Bureau à Distance a fourni des espaces de travail distants multi-utilisateurs et des VDI (Virtual Desktop Infrastructure) via Azure. Il peut être utilisé pour fournir des sessions de bureau à distance avec plusieurs utilisateurs distants connectés à la même machine virtuelle (VM) Windows 10 ou Windows Server. Il se présente comme le successeur du défunt service RemoteApp de la firme de Redmond.

    WVD prend intégralement en charge les VDI, les utilisateurs distants ayant chacun leur propre VM monoposte, tandis que les VM persistantes et non persistantes sont prises en charge, tant sous Windows 10 que sous Windows 7. Windows 7 Enterprise, Windows Server 2012 R2+ et Windows 10 Enterprise peuvent être exécutés dans Windows Virtual Desktop.

    À l'époque, toutefois, il ne s'agissait que d'une Private Preview. Aujourd'hui, la Public Preview est lancée. Ainsi, toute personne disposant d'un abonnement Azure peut essayer le service.

    Windows Virtual Desktop offre une gestion simplifiée, une expérience multi-session Windows 10, des optimisations pour Office 365 ProPlus et une prise en charge des postes de travail et des applications Windows Server Remote Desktop (RDS). Cela signifie que les utilisateurs peuvent déployer et mettre à l'échelle les postes de travail Windows et les applications sur Azure rapidement et avec la sécurité intégrée.

    Cela devrait intéresser les entreprises qui doivent continuer à prendre en charge les applications héritées de Windows 7 lors de leur migration vers Windows 10. Elles pourront utiliser Windows Virtual Desktop pour virtualiser les postes de travail Windows 7 avec des mises à jour de sécurité étendue gratuites (ESU) jusqu'en janvier 2023 - - trois ans après la fin du support étendu.

    Nom : 0.jpg
Affichages : 15549
Taille : 39,2 Ko

    Sur son blog, Microsoft affirme : « comme nous avons lancé la Public Preview, nous allons continuer d'écouter et de prendre note de vos commentaires, afin de nous assurer de répondre à vos besoins, alors que nous nous dirigeons vers une disponibilité générale au cours du second semestre de l'année civile 2019 ».

    La société s’attend à ce que Virtual Desktop obtienne davantage de fonctionnalités en association avec des tiers. Les services Citrix Cloud peuvent être utilisés pour étendre les capacités de Windows Virtual Desktop. Grâce à un partenariat avec Samsung, Windows Virtual Desktop fournira aux travailleurs mobiles un accès à une expérience complète de Windows 10 et Office 365 ProPlus avec Samsung DeX.

    Les fournisseurs de logiciels et de services étendront également Windows Virtual Desktop pour offrir des solutions ciblées sur le marché Azure. De plus, les fournisseurs de solutions sur le cloud de Microsoft vont proposer à leurs clients des offres desktop-as-a-service (DaaS) de bout en bout et des services à valeur ajoutée.

    Pour commencer à utiliser l'environnement de virtualisation, les utilisateurs doivent configurer un abonnement Azure. Ils peuvent ensuite choisir le type de machines virtuelles (VM) et le stockage qu'ils souhaitent adapter à leur environnement. Les coûts peuvent être optimisés en tirant parti des instances réservées (jusqu'à 72% de réduction) et en utilisant Windows 10 multi-session.

    Pour les utilisateurs accédant aux ordinateurs de bureau et aux applications Windows 10 et Windows 7, aucun coût supplémentaire n’est dû s’ils sont déjà clients Microsoft 365 F1 / E3 / E5, Windows 10 Enterprise E3 / E5 ou Windows VDA. Pour les postes de travail et les applications Windows Server, il n’ya aucun coût supplémentaire pour les clients CAL (Client Access License) Microsoft RDS.

    Source : Microsoft
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #3
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    novembre 2013
    Messages
    10
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Marne (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2013
    Messages : 10
    Points : 177
    Points
    177

    Par défaut Vive le marketing

    Communiqué difficilement compréhensible rempli de jargon marketing, trop long, pénible à lire.
    C'est une spécialité chez MS.
    On trouve le même travers dans une partie de la doc Azure, et autres produits. Trop de baratin qui nuit à la compréhension. J'ai pas 4 plombes à perdre pour essayer de lire entre les lignes pour faire la part des choses.
    Au lieu de nous saouler avec 4 pages de blabla sur "l'expérience utilisateur", ils feraient mieux d'expliquer en 3 lignes la solution technique, on verrait immédiatement de quoi il relève.
    A force de trop vouloir vulgariser ou de trop donner la parole aux marketeux, il en résulte une communication merdique.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 25/10/2010, 14h18
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 30/03/2010, 12h53
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 30/03/2010, 12h53
  4. Installer une base sur Windows storage server
    Par heffer69 dans le forum Oracle
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/12/2006, 14h25
  5. API Windows : Remote Desktop Protocol
    Par mambo dans le forum Visual C++
    Réponses: 6
    Dernier message: 31/08/2006, 08h03

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo