Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Un développeur tiers publie LibreOffice pour Windows 10 sur le Microsoft Store
    Un développeur tiers publie LibreOffice pour Windows 10 sur le Microsoft Store
    The Document Foundation s’en dédouane et la firme de Redmond l’éjecte

    La suite bureautique libre et open source LibreOffice a fait un court séjour sur la boutique d’applications de Microsoft. Un développeur tiers a procédé à la publication de l’application en date du 7 juillet. Dans un récent tweet, The Document Foundation fait savoir qu’il s’agit d’une version non officielle et s’en désolidarise.

    Sur le store, une phrase fait tache au sein de la description de l’appli  : « l’acheter c’est nous soutenir. » L’organisation allemande du logiciel libre qui assure le développement de la suite bureautique a tenu à fait une sortie pour apporter des précisions. « Nous avons été mis au courant de la présence d’une version non officielle de LibreOffice sur le Microsoft Store. Ce n'est pas officiel ou créé par nous, et l'argent n'est pas collecté par nous, donc la page de l'application est trompeuse. LibreOffice peut être téléchargé gratuitement (sans frais) sur https://www.libreoffice.org », écrit-elle dans un récent tweet.


    La fondation prend donc de la distance d’avec ledit contenu. Les internautes qui ont pu installer l’application via la boutique d’applications Microsoft rapportent que la période d’essai est illimitée comme mentionné au sein de la description. Il s’agissait donc plus d’une recherche d’appui financier que d’une vente. Le parallèle avec la version officielle est frappant. En effet, sur le site officiel maintenu par The Document Foundation, LibreOffice est disponible sans qu’il soit nécessaire de débourser le moindre sou. Toutefois, les personnes désireuses d’apporter du soutien à l’action de la fondation peuvent faire des dons.


    Inutile de se rendre sur la boutique d’applications du géant technologique pour s’en approprier. Microsoft a éjecté l’application de son store. Les utilisateurs désireux de faire usage de LibreOffice sur leur PC Windows 10 devront se résoudre à télécharger le binaire d’installation de la toute dernière version – 6.0.5.


    Pour ceux qui ne sont pas habitués à la suite LibreOffice livrée avec Linux, il faut dire les similitudes avec Microsoft Office sont frappantes. LibreOffice Writer est à LibreOffice ce que Microsoft Word est à Microsoft Office ; pareil pour LibreOffice Calc et Microsoft Excel. Une chose est sûre un habitué de l’une des suites bureautique ne saurait être totalement perdu dans l’autre.

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l’initiative de ce développeur ?

    Aimeriez-vous que The Document Foundation publie une version officielle de LibreOffice sur le store Microsoft ?

    Qu’est-ce qui pourrait empêcher la publication de LibreOffice sur la boutique d’applications de Microsoft ?

    Voir aussi :

    La suite bureautique Microsoft Office est disponible en version d'évaluation sur le Windows Store pour les machines tournant sur Windows 10 S

    Microsoft aurait commencé à supprimer de Microsoft Store les applications qui portent le nom Windows après avoir mis à jour ses règles d'utilisation

    LibreOffice 6.0.3 est disponible en téléchargement et intègre des correctifs pour plusieurs bogues signalés dans des fonctionnalités existantes

    Microsoft Store : 95 % des revenus générés pourraient bientôt revenir aux développeurs, mais exception faite sur la vente de certaines applications

    LibreOffice 5.4 : Base, le module de bases de données de la suite bureautique libre sera livré avec Firebird 3 comme moteur intégré par défaut
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éclairé
    Ça, c'était vrai avant la refonte totale des interfaces de MS-Office dans la version 2007
    Pour ceux qui ne sont pas habitués à la suite LibreOffice livrée avec Linux, il faut dire les similitudes avec Microsoft Office sont frappantes. LibreOffice Writer est à LibreOffice ce que Microsoft Word est à Microsoft Office ; pareil pour LibreOffice Calc et Microsoft Excel. Une chose est sûre un habitué de l’une des suites bureautique ne saurait être totalement perdu dans l’autre.
    Ça, c'était vrai avant la refonte totale des interfaces de MS-Office dans la version 2007.

  3. #3
    Membre régulier
    Hmmm je suis ne pas sûr de ce que je vais avancer mais n'en avait-il pas le droit ? La licence LGPL lui permet exactement de faire ça il me semble. N'importe qui peut redistribuer un logiciel sous licence GPL/LGPL et faire payer autant qu'il veut voir rien.
    S'il est avéré que la licence LGPL lui permettait de revendre le logiciel, c'est pour moi un abus de pouvoir et d'influence de la part de la fondation LibreOffice.

  4. #4
    Membre éclairé
    C'est Microsoft qui a supprimé l'application du Store. Il ne me semble pas que ce soit à la demande de la fondation.

  5. #5
    Rédacteur

    Qu'il ait le droit de publier cela c'est tout à fait normal. Qu'il se réclame de la foundation (ou le fait sous entendre) en demandant de l'argent pour son propre compte sans que la fondation le sache c'est purement de l'escroquerie !
    Il est donc normal que Microsoft ait retirer cela du store, car sinon il aurait été complice de cette escroquerie et considéré comme receleur !

    A +
    Cette signature n'a pas pu être affichée car elle comporte des erreurs.

  6. #6
    Membre émérite
    Citation Envoyé par Qu3tzalify Voir le message
    Hmmm je suis ne pas sûr de ce que je vais avancer mais n'en avait-il pas le droit ? La licence LGPL lui permet exactement de faire ça il me semble. N'importe qui peut redistribuer un logiciel sous licence GPL/LGPL et faire payer autant qu'il veut voir rien.
    S'il est avéré que la licence LGPL lui permettait de revendre le logiciel, c'est pour moi un abus de pouvoir et d'influence de la part de la fondation LibreOffice.
    Comme dit au dessus, ce n'est pas la fondation qui a fait quoi que ce soit.

    Je pense que ce que tu dis est vrai, dans le cas où au moins le nom du logiciel change. Il me semble que LibreOffice reste une marque déposée...

  7. #7
    Membre régulier
    C'est Microsoft qui a supprimé l'application du Store. Il ne me semble pas que ce soit à la demande de la fondation.
    Effectivement elle n'a pas l'air d'avoir agit auprès de Microsoft.

  8. #8
    Membre éprouvé
    Que pensez-vous de l’initiative de ce développeur ?
    Le type est couillu... vendre un truc gratuit sur le store d'une industrie concurrente qui brasse des milliards.... fallait oser

    bon, même si la licence (je n'ai pas vérifié) lui permet de le faire, c'est quand prendre les utilisateurs "de base" pour des nazes (c'est pour la rime ) vendre quelque chose de gratuit, ce n'est effectivement pas interdit, mais pour moi, c'est de l'escroquerie... je suppose qu'il n'a même pas apporté la moindre amélioration justifiant ces 2.99$.
    Salut à tous et merci @# yoyo3d

  9. #9
    Membre éclairé
    Microsoft commercialise ou a commercialisé d'autres logiciels libres sur son store
    Pour info, Microsoft commercialise ou a commercialisé d'autres logiciels libres sur son store.

  10. #10
    Membre chevronné
    Hmmm je suis ne pas sûr de ce que je vais avancer mais n'en avait-il pas le droit ? La licence LGPL lui permet exactement de faire ça il me semble. N'importe qui peut redistribuer un logiciel sous licence GPL/LGPL et faire payer autant qu'il veut voir rien.
    Je ne sais plus si c'est la LGPL ou une autre license mais en effet une certaine licence permet de faire tout ce qu'on veut avec un logiciel gratuit. Les Anglais sont des spécialistes de la chose.

    Deux brefs exemples:
    1 En téléchargement:



    2 Ou sur DVD:



    Tant qu'il y-aura des couillons pour payer...

  11. #11
    Responsable 2D/3D/Jeux

    Bonjour,

    @mm_71 : oui et non. Ils vendent un support (DVD) et peut être des modules en plus ou ne serait-ce qu'une intégration/installation facilité. C'est comme RedHat qui "vend" du Linux (enfin, surtout le support autour et les plus qu'ils introduisent dans RedHat).

    Ça, c'était vrai avant la refonte totale des interfaces de MS-Office dans la version 2007.
    L'équipe de LibreOffice travaille sur une nouvelle interface en ruban. Cela ne fait pas l’unanimité et je ne sais pas si cela a déjà été intégré.
    Vous souhaitez participer à la rubrique 2D/3D/Jeux ? Contactez-moi

    Ma page sur DVP
    Mon Portfolio

    Qui connaît l'erreur, connaît la solution.

  12. #12
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par LittleWhite Voir le message
    Bonjour,

    @mm_71 : oui et non. Ils vendent un support (DVD) et peut être des modules en plus ou ne serait-ce qu'une intégration/installation facilité. C'est comme RedHat qui "vend" du Linux (enfin, surtout le support autour et les plus qu'ils introduisent dans RedHat).
    Pour la seconde annonce oui et il y-a sans doute des plus du genre tutos et vidéos mais la première je peux certifier c'est bien le fichier .exe brut de décoffrage. Mais je postais surtout en réponse à ceux qui pouvaient s'interroger sur la légitimité de la démarche, une grosse part des logiciels Open Source freeware peuvent être vendus séparément ou inclus dans un pack commercial sans que ce soit une violation des droits sous réserve que le logiciel n'aie pas été modifié ( Dans ce dernier cas ça doit au moins être signalé ).

  13. #13
    Membre chevronné
    Pour le cas cité, tu peux considéré que le prix c'est pour le "service" de mise à disposition sur le store. Qu'on vienne pas me dire que y en a pas un par ici qu'aurait pas facturé son heure de travail pour l'installation sur le poste de travail d'un client.

    Par contre faire croire que ça va dans la poche de la fondation c'est clairement... (à compléter).

  14. #14
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par LittleWhite Voir le message

    L'équipe de LibreOffice travaille sur une nouvelle interface en ruban. Cela ne fait pas l’unanimité et je ne sais pas si cela a déjà été intégré.
    Elle est déjà intégrée depuis l'apparition de la version 6 mais la version 5 est maintenue en parallèle (et est toujours la version stable d'ailleurs) avec l'ancien affichage. Je pense que les deux seront maintenues au même niveau quelques temps.

  15. #15
    Membre émérite
    Citation Envoyé par yoyo3d Voir le message
    (...) même si la licence (je n'ai pas vérifié) lui permet de le faire (..)
    La licence de LibreOffice est publié sous 2 licences, couvrant chacunes des parties spécifiques de la suite bureautique. Il y a la MPLv2 (Mozilla Public License), et la GNU LGPLv3 (GNU Lesser General Public License). La licence GNU GPL est la licence libre de base qui s'appuis sur des restriction (le copyleft) pour garantir la pérennité de certaine liberté d'usage. La GNU LGPL c'est un fork de cette license où l'on a retiré la viralité et l'héritage de la GPL, pour permettre une transition d'un environnement pleinement propriétaire (et donc incompatible GPL), à un environnement pleinement open-source/libre... la transition était donc problématique sans l'existance de "Lesser GPL".
    Pour vendre un produit comme dans le contexte de la news, il faut que cela soit permit par TOUTES les licences qui composent le produit. Et ces licences le permettent.

    Pour information, de la même manière que “public” ne signifie pas forcément “gratuit” (ex*: standard/spécification obligatoire, comme la NF C15-100, ou les registres de brevets), “libre” n’implique pas “gratuit”, et inversement. Concernant les licences GPL ( = LGPL + copyleft), elles n’interdisent pas la diffusion contre rémunération (lucrative ou non), mais garantissent la liberté de le faire gratuitement. De la même manière, elles garantissent la liberté de diffuser, et non l’obligation de le faire. Un éditeur peut donc refuser la diffusion d'un code sous GPL à la condition qu'il ne lui a pas vendu le logiciel concerné (seul cas où il y serait obligé)... par contre, une fois qu'il donne le code à un client, ce client est en droit de le partager à tout le monde gratuitement et sans réserve. (merci la GPL )


    Citation Envoyé par Qu3tzalify Voir le message
    Hmmm je suis ne pas sûr de ce que je vais avancer mais n'en avait-il pas le droit ? La licence LGPL lui permet exactement de faire ça il me semble. N'importe qui peut redistribuer un logiciel sous licence GPL/LGPL et faire payer autant qu'il veut voir rien.
    La licence (les > MPL et LGPL) lui permet d'en faire commerce, en revanche il ne peux pas redistribuer le logiciel avec les licences qu'il lui convient, il se doit de respecter certaines clauses, la GPL et LGPL présentant des incompatibilités volontaires en fonction des parties spécifiques du logiciel, du contexte d'utilisation, etc.
    Il peut donc vendre le produit tel qu'il l'a trouvé, pas en faire ce qu'il veut en balayant la règlementation qui le structure... pour ça il aurait fallu agir autrement, ce qui n'aurait pas pu donner cette situation "trompeuse".


    Citation Envoyé par sirthie Voir le message
    Pour info, Microsoft commercialise ou a commercialisé d'autres logiciels libres sur son store.
    Lesquels ? tu éveil ma curiosité


    Citation Envoyé par slowsaz Voir le message
    Citation Envoyé par LittleWhite Voir le message
    L'équipe de LibreOffice travaille sur une nouvelle interface en ruban. Cela ne fait pas l’unanimité et je ne sais pas si cela a déjà été intégré.
    Elle est déjà intégrée depuis l'apparition de la version 6 mais la version 5 est maintenue en parallèle (et est toujours la version stable d'ailleurs) avec l'ancien affichage. Je pense que les deux seront maintenues au même niveau quelques temps.
    Je rajouterais de mémoire que l'interface type ruban (nommé muffin, ou cupcake...) n'est pas activé par défaut, afin de ne pas perturber les habitudes (comme l'a fait Microsoft Office), mais est pleinement pris en charge à partir de la version 6.0.
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.