Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Chroniqueur Actualités

    Le Vatican, IBM et Microsoft ensemble pour appeler à une réglementation de la reconnaissance faciale, de l'IA
    Le Vatican, IBM et Microsoft ensemble pour appeler à une réglementation de la reconnaissance faciale
    Et de façon générale, à une régulation de l'IA pour le bien de l’humanité

    L’effort se nomme Call For an AI Ethics et c’est le Vatican qui en est l’initiateur. Les responsables de l’Église Catholique romaine appellent à la mise sur pied de normes éthiques plus strictes en matière de développement d’intelligence artificielle. IBM et Microsoft sont les premières entreprises à s’arrimer à l’initiative à côté du gouvernement italien et de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture…

    En fait, ces différentes entités sont les premiers signataires du document support pour un usage éthique de l’intelligence artificielle. Le Rome Call For an AI Ethics énonce 6 grands principes : transparence, inclusion, responsabilité, impartialité, fiabilité, sécurité et respect de la vie privée. Grosso modo, ces derniers stipulent que la technologie (l’intelligence artificielle) doit être mise sur pied dans le but de protéger les personnes ; en particulier, les faibles et les défavorisés.



    Le Vatican veut s'assurer que les entreprises n'utilisent pas l'intelligence artificielle comme un moyen de collecter des données sans le consentement des individus, puis de les utiliser à des fins commerciales ou politiques.

    « Sur le plan personnel, l'ère numérique modifie notre perception de l'espace, du temps et du corps, et sur le plan socio-économique, les utilisateurs sont souvent réduits à des "consommateurs", en proie à des intérêts privés concentrés dans les mains de quelques-uns. Les algorithmes extraient désormais des données qui permettent de contrôler les habitudes mentales et relationnelles à des fins commerciales ou politiques, ce, souvent à notre insu. L'asymétrie par laquelle un petit nombre d'élus savent tout de nous alors que nous ne savons rien d'eux ternit la pensée critique et l'exercice conscient de la liberté », a déclaré le Pape François absent à l’atelier, mais représenté. Ce dernier n’a pas manqué de déplorer les inégalités qui se creusent énormément avec le savoir et la richesse qui s'accumulent entre quelques mains avec de graves risques pour les sociétés démocratiques. Les cas pour illustrer les propos du Pape sont légion avec de nombreuses agences gouvernementales et entreprises privées qui usent de logiciels de la société Clearview AI pour extirper des données de reconnaissance faciale à l’insu de tiers. La base de données de cette société, qui contient plus de 3 milliards d'images extraites de divers sites en ligne, est utilisée par les forces de l'ordre pour mettre la main sur des individus dignes d'intérêt.

    Le Rome Call For an AI Ethics stipule en sus qu’un devoir d’explication doit faire l’objet d’instauration et que les algorithmes basés sur l'intelligence artificielle doivent fournir aux individus des informations sur la manière dont ces derniers ont abouti à leurs décisions afin de garantir qu'il n'y a pas de biais.

    Toutefois, le document ne va pas plus loin que la définition de ce qui reste de grands axes de réflexion tant les principes énoncés peuvent prêter à débat. En effet, sur la base de ces derniers l’on peut déboucher sur un ensemble de points susceptibles de faire l’objet d’examen par des gouvernements :

    • L'application de la reconnaissance faciale par les forces de l'ordre devrait-elle faire l'objet d'une surveillance et de contrôles humains, y compris des restrictions sur l'utilisation de la technologie de reconnaissance faciale sans preuve de culpabilité ou d'innocence ?
    • De même, devrions-nous veiller à ce qu'il y ait une surveillance et une responsabilisation civiles pour l'utilisation de la reconnaissance faciale dans le cadre des pratiques gouvernementales en matière de technologie de sécurité nationale ?
    • Quels types de mesures juridiques peuvent empêcher l'utilisation de la reconnaissance faciale pour le profilage racial et d'autres violations des droits tout en permettant les utilisations bénéfiques de la technologie?
    • L'utilisation de la reconnaissance faciale par les autorités publiques ou d'autres personnes devrait-elle être soumise à des niveaux de performance minimum en matière de précision ?
    • La loi devrait-elle exiger que les détaillants affichent un avis visible de leur utilisation de la technologie de reconnaissance faciale dans les espaces publics ?
    • La loi devrait-elle exiger que les entreprises obtiennent un consentement préalable avant de recueillir des images d'individus pour la reconnaissance faciale ? Si oui, dans quelles situations et quels lieux cela devrait-il s'appliquer ? Et quelle est la manière appropriée de demander et d'obtenir un tel consentement ?
    • Devrions-nous nous assurer que les personnes ont le droit de savoir quelles photos ont été recueillies et stockées avec leurs noms et visages ?
    • Devrions-nous créer des processus qui accordent des droits légaux aux personnes qui croient avoir été mal identifiées par un système de reconnaissance faciale ?



    Le Vatican espère augmenter le nombre de signataires de son initiative en matière d’éthique sur l'intelligence artificielle dans les mois à venir. En sus, il espère également collaborer avec des universités du monde entier pour promouvoir davantage de recherches scientifiques sur les directives éthiques en matière d'IA.

    Sources : Vatican News, Academyforlife

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette initiative ?
    Peut-elle cacher une manœuvre de positionnement du Vatican ?

    Voir aussi :

    Des chercheurs australiens créent un nouveau modèle de reconnaissance faciale 3D capable de reconnaitre des sujets portant des lunettes ou grimaçant
    Des actionnaires demandent à Amazon d'arrêter de vendre son IA de reconnaissance faciale aux forces de l'ordre
    Chine : la police se sert de la reconnaissance faciale pour arrêter un fugitif, la fiction Big Brother de 1984 est-elle devenue une réalité en 2018 ?
    Londres : les tests d'une technologie de reconnaissance faciale ne mènent à aucune arrestation en raison du nombre élevé de faux positifs
    Paris : la reconnaissance faciale pour le contrôle automatisé des passeports n'arrivera pas ce printemps, sa mise en service prévue pour le 18 juillet
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #22
    Membre expert
    Toute initiative contre un Etat policier gouverné par une IA de reconnaissance faciale reste bonne à prendre même si cela donne un bon coup de pub aux signataires. Espérons qu'elle soit rejoint en masse.
    Je pense que le Vatican sous l'impulsion de la ligne politique du Pape François se trouve sur la bonne voie.

    Rappelons les biais et le niveau de faux positifs de cette technologie pas fiable à 100% pour contester l'instauration de la reconnaissance faciale ou le "délit de sale gueule" automatisé.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  3. #23
    Membre extrêmement actif
    Pour une fois je peux dire bravo au Vatican sans être ironique...
    Mais je trouve ça quand même que flippant que ce soit eux qui fasse le plus preuve de bon sens plutôt que les personnes qui travail sur le sujet -_- A croire que les v=billets de 500 font de bons oeillères.
    J'ai fais des fautes dans mon message ? Bah ça arrive... Tout le monde fait des fautes, je ne fais pas exception. Des fois parce que j'écris trop vite, parfois parce que je suis fatiguée, parfois parce que je ne me relis pas parce que je n'ai pas le temps, ou la flemme (genre à 4h du matin).
    Alors si vous voulez me répondre sur le fond de mon message en glissant un petit "fait attention aux fautes" OK. Mais si votre message consiste juste à surligner toutes les fautes comme un maniaque, sans rien apporter à la discussion, faites-le par MP, ça évitera de polluer.
    Merci

  4. #24
    Expert éminent sénior
    Réglementer est une bonne idée, mais l'enfer est pavé de bonnes intentions.

    Il n'y a rien de pire qu'une mauvaise réglementation édictée par des personnes qui n'ont aucune idée de ce qu'ils font.

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Grosso modo, ces derniers stipulent que la technologie (l’intelligence artificielle) doit être mise sur pied dans le but de protéger les personnes ; en particulier, les faibles et les défavorisés.
    Et voilà comment on va à l'encontre des droits de l'Homme alors même qu'un des buts initiaux était de les protéger.

    Les Hommes naissent libres et égaux (aux yeux de la Loi). Vouloir protéger en particulier les "faibles" et "défavorisés", va à l'encontre de ce principe. De plus, on voit bien de quelle manière certaines personnes luttent pour défendre les "faibles" et "défavorisés", i.e. utiliser les "faibles" et "défavorisés" comme bouclier et prétexte pour faire n'importe quoi, jusqu'à tabasser ses opposants politiques.


    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Le Vatican veut s'assurer que les entreprises n'utilisent pas l'intelligence artificielle comme un moyen de collecter des données sans le consentement des individus, puis de les utiliser à des fins commerciales ou politiques.
    C'est pas comme si il existait un truc comme le RGPD… ainsi qu'un équivalant au Japon… et une tentative de projet de loi (je ne sais pas où cela en est) en Californie…

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Les algorithmes extraient désormais des données qui permettent de contrôler les habitudes mentales et relationnelles à des fins commerciales ou politiques, ce, souvent à notre insu.
    Contrôler est un peu fort, "exploiter" serait plus juste, amha.

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Le Rome Call For an AI Ethics stipule en sus qu’un devoir d’explication doit faire l’objet d’instauration et que les algorithmes basés sur l'intelligence artificielle doivent fournir aux individus des informations sur la manière dont ces derniers ont abouti à leurs décisions afin de garantir qu'il n'y a pas de biais.
    Mmmm… ça me rappelle un truc ça…


    Bref, ils arrivent 4 ans trop tard.
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  5. #25
    Membre extrêmement actif
    Admettons qu'une excellente réglementation soit mise sur pied dans le but de protéger les personnes ; en particulier, les faibles et les défavorisés.
    Certains pays ne respecterons pas cette réglementation.
    Il arrive à des pays comme l'Arabie Saoudite, le Qatar, le Bahreïn, Israël, la Chine, etc, de ne pas respecter les résolutions de l'ONU et ils ne subissent pas de sanction. Par exemple :
    Résolution de l'Onu : Israël ne la respectera pas (comme bien d'autres avant)

    C'est cool de vouloir créer des réglementations pour protéger les faibles et les défavorisés, mais ce ne sera probablement pas appliqué partout.
    C'est un peu comme le protocole de Kyoto qui n'est pas respecté par l'ensemble des pays qui l'ont signé. (les USA ne l'avaient pas signé à la base, ils étaient moins hypocrite )
    Keith Flint 1969 - 2019

  6. #26
    Membre extrêmement actif
    Le Vatican, IBM et Microsoft ensemble pour appeler à une réglementation de la reconnaissance faciale.
    Et de façon générale, à une régulation de l'IA pour le bien de l’humanité
    Le Vatican? IBM? Microsoft?

    Cela ne fait pas un peu penser à un club de "loosers" qui, en perte de vitesse dans leur domaine et totalement absents dans l'évolution de notre société actuelle, essaye de survivre médiatiquement en pensant aux belles années passées où ils étaient les maître du monde?

    Pensées émues:
    • Pour l'église catholique qui fait plus parler des affaires de pédophilies mal gérées que d'autres choses (la société actuelle fait d'ailleurs de moins en moins appel à elle que cela soit pour les mariages, les baptêmes ou les enterrements)
    • Pour IBM qui ne produit plus rien, ni du point de vue équipement, ni du point de vue logiciel depuis longtemps
    • Pour Microsoft qui multiplie ces dernières années une série calamiteuse de nouveaux OS

  7. #27
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Le Vatican? IBM? Microsoft?

    Cela ne fait pas un peu penser à un club de "loosers" qui, en perte de vitesse dans leur domaine et totalement absents dans l'évolution de notre société actuelle, essaye de survivre médiatiquement en pensant aux belles années passées où ils étaient les maître du monde?

    Pensées émues:
    • Pour l'église catholique qui fait plus parler des affaires de pédophilies mal gérées que d'autres choses (la société actuelle fait d'ailleurs de moins en moins appel à elle que cela soit pour les mariages, les baptêmes ou les enterrements)
    • Pour IBM qui ne produit plus rien, ni du point de vue équipement, ni du point de vue logiciel depuis longtemps
    • Pour Microsoft qui multiplie ces dernières années une série calamiteuse de nouveaux OS
    Je rigole bien quand je lis ce message.

    je n'épiloguerai pas sur le vatican, mais concernant les 2 autres acteurs, on voit que tu ne gratte les infos qu'en surface.


    IBM bosse beaucoup sur l'informatique quantique et sort de nombreux algo IA qui se basent sur ces principes afin, entre autre, d'offrir des systèmes de détection pour les deepfakes.
    C'est un point qui est très suivi par de nombreux newsdesk, mais c'est généralement pas suivi par des développeurs lambda...

    Concernant Microsoft, je pense qu'ils s'en sortent relativement bien et leur cognitive services sont bien foutus, intégrés à leurs autres solutions et prennent leur envol au même niveau que leur division cloud.
    Si tu regarde les utilisateurs des produits professionnels microsoft (la stack dynamics notamment) elle est en train de rattraper salesforce qui est l'actuel acteur incontournable et c'est en partie avec ces intégrations qu'ils y arrivent.

    Mais c'est vrai que juger sur un avis complètement subjectif et énoncer ton un avis si direct, c'est toujours un bon point pour l'ego...

  8. #28
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Le Vatican? IBM? Microsoft?
    Alors ok on essaie de salir l'image de l'église catholique avec des vieilles histoires qui ont 20 ans, alors que ce n'est pas de la faute au Vatican si des pédophiles deviennent curés... Il y a des instituteurs pédophiles, des coachs pédophiles, des animateurs pédophiles, etc, dès qu'il y a des enfants il y a des pédophiles. (et il y a également eu des ministres qui allaient au Maroc coucher avec des enfants)
    «M», documentaire ahurissant sur la pédophilie en milieu hassidique
    Si « M » est aussi ahurissant qu'explosif, c'est aussi parce qu'au fil des confidences et des arguments livrés par des religieux - visant à faire reposer tout ceci sur une logique tout à fait explicable, voire excusable -, certains dialogues laissent pantois. Ainsi un rabbin n'arrive pas à comprendre comment deux femmes peuvent s'aimer. Si l'homosexualité masculine lui est tout à fait envisageable, il ne parvient pas à se la représenter sur le plan féminin. « Les femmes n'ont pas de sexe ! »
    Angers: Neuf nouvelles plaintes pour pédophilie contre un coach de basket récidiviste
    Chirurgien pédophile de Jonzac : 250 potentielles victimes identifiées, 184 plaintes déjà déposées
    Le professeur pédophile prenait des centaines de photos de ses élèves par jour

    ====
    88% des ordinateurs utilisent un OS Microsoft :
    Windows 10 passe la barre des 50 % de parts de marché
    Un ordinateur personnel sur deux tourne désormais sous Windows 10, selon les derniers chiffres de NetApplications. Plus largement, 88 % des ordinateurs sont au total équipés d'un système d'exploitation conçu par Microsoft.
    ===
    Je sais qu'il y a eu des licenciements massifs chez IBM en 2015 et peut-être d'autres depuis. Mais bon c'est la crise, tout va mal. La situation n'est peut-être pas catastrophique pour IBM.
    Keith Flint 1969 - 2019

  9. #29
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Alors ok on essaie de salir l'image de l'église catholique avec des vieilles histoires qui ont 20 ans, alors que ce n'est pas de la faute au Vatican si des pédophiles deviennent curés...
    Pas besoin de salir l'image de l'église catholique, elle se débrouille très bien toute seule pour le faire:

    • 1. Les affaires ne sont pas vieilles de 20 ans... Il y a encore des cas aujourd'hui!
    • 2. Le seul niveau de l'église qui n'a pas encore été condamné pour raison de pédophilie, c'est le dernier celui de Pape! Faut-il te rappeler que l'année passée un cardinal australien (cardinal, le dernier "grade" avant celui de "pape") a été condamné pas comme dans le cas français pour avoir caché des affaires de pédophilie mais pour s'y être corrompu?
    • 3. Pour info, l'église catholique américaine est en faillite car ne pouvant plus payer les dommages et intérêts aux quels elle a été condamnée par la justice pour une multitude d'affaires!



    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    88% des ordinateurs utilisent un OS Microsoft :
    Windows 10 passe la barre des 50 % de parts de marché
    Quand le client n'a pas le choix et que la totalité des nouveaux ordinateurs vendus sont équipés de Win10, il n'y a pas de quoi se vanter de couvrir 50 % de parts de marché. C'est même plutôt une preuve d'échec!

  10. #30
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Quand le client n'a pas le choix et que la totalité des nouveaux ordinateurs vendus sont équipés de Win10, il n'y a pas de quoi se vanter de couvrir 50 % de parts de marché.
    C'est 88% des ordinateurs qui tournent sous un OS Microsoft. 55% c'est pour la même version de l'OS.

    Le consommateur à le choix il peut acheter un ordinateur sans OS et installer ce qu'il veut, il peut acheter un ordinateur sous linux, ou un même un ordinateur sous macOS si il y a de l'argent.
    Dell a gagné des dizaines de millions de dollars en vendant des PC Linux ce segment est extrêmement lucratif pour le constructeur
    Dell lance cinq nouveaux ordinateurs livrés avec Ubuntu
    Linux : l’ordinateur portable System 76 Gazelle est enfin disponible, pour le grand bien de la communauté Linux
    C'est sous Windows qu'il y a le plus de logiciels, au niveau des jeux c'est mieux, etc.
    Bon après pour la personne qui ne fait que naviguer un Linux Mint convient très bien.

    Au niveau de l'action ça se porte bien :
    Keith Flint 1969 - 2019