Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    220
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 220
    Points : 7 960
    Points
    7 960

    Par défaut UE : une cyber force en train de voir le jour à l'initiative de la Lituanie

    UE : une cyber force en train de voir le jour à l'initiative de la Lituanie
    Une unité dans chaque pays signataire pour l’investigation et la neutralisation

    En Europe, les cyberattaques locales et transfrontalières seront dorénavant anticipées et éventuellement neutralisées par la nouvelle force européenne de cyber-réponse en cours de mise en place à l’initiative de la Lituanie. Pour concrétiser le projet, une déclaration d'intention sur le développement des équipes de la force de réaction rapide de l'UE a été signée.

    Nom : Litua001.jpg
Affichages : 3852
Taille : 93,3 Ko

    En effet, cette initiative de cyber-réponse et d’assistance mutuelle en matière de cybersécurité a été lancée dans le cadre de la coopération structurée permanente (PESCO) avec 16 autres projets. Le projet a été approuvé par les Etats membres de l’UE depuis fin 2017 et est, par ailleurs, le seul parmi les 17 projets qui est le plus avancé grâce à un élan de solidarité dans la défense entre membres, selon le secrétaire général adjoint du service européen pour l'action extérieure, Pedro Serrano.

    Pour rappel, la Coopération Structurée Permanente (PESCO) est un instrument prévu par le traité de Lisbonne pour approfondir la coopération dans le domaine de la sécurité et de la défense pour les États membres de l'UE dotés de capacités militaires répondant à des critères plus élevés.

    « Les pays de l'UE n'ont pas eu l'opportunité de traiter ensemble des incidents cybernétiques jusqu'à présent, et dans le même temps, les attaques ne sont pas limitées par les frontières nationales. La Lituanie a joué un rôle de premier plan en proposant d'abord une solution pratique pour renforcer la défense collective dans le cyberespace et contrer les menaces dans une nouvelle dimension », a déclaré le ministre de la Défense nationale, Raimundas Karoblis.

    L’acte juridique, sur la base de la déclaration d’intention signée, devrait suivre, selon le ministre. Et, sous l’impulsion de l’initiateur du projet, des équipes d'intervention rapide en matière de cybercriminalité devraient être formées par des spécialistes des enquêtes sur les incidents cybernétiques et d'autres institutions chargées de la sécurité dans les pays participants.

    « En réalité, cela ressemblerait à ceci : chaque participant aurait besoin d'une unité de cybersécurité permanente qui pourrait rejoindre la neutralisation et l'investigation en réalité virtuelle ou même en réalité physique en cas d'incident cybernétique important », explique le ministre R. Karoblis.

    Les pays signataires de la déclaration d'intention sont : la Lituanie, l'Estonie, la Croatie, les Pays-Bas, la Roumanie et l'Espagne, qui seront rejoints, en fin d’année, par quatre autres pays, la Belgique, l'Allemagne, la Grèce et la Slovénie encore observateurs. Le nombre de membres de l’Union intéressés par l’adhésion a augmenté très vite depuis le lancement, selon le ministère de la Défense.

    Selon les données du centre national de cybersécurité relevant du ministère de la Défense nationale, le nombre d'incidents cybernétiques de plus en plus sophistiqués augmente chaque année et les signataires du projet s’engagent à protéger les infrastructures critiques, telles que l'énergie.

    Le projet est structuré en différentes phases. La première phase, ce sont les aspects techniques et juridiques du fonctionnement de ces cyber équipes européennes, consiste à analyser les possibilités de financement du projet à partir du budget de l'UE, et la seconde phase est constituée d’exercices continus conjoints et des perspectives de création d'outils de cyberdéfense mutuelle.

    Source : Ministère de la Défense Nationale de la République de Lituanie

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cet outil dont se dote l’Union européenne ?
    Pensez-vous qu’elle sera efficace dans son principe ?

    Voir aussi

    L'UE dévoile sa liste d'experts pour lutter contre les fake news : Société civile, universitaires, journalistes et l'industrie de la tech associés
    UE : le CESE s'oppose à la mise en place d'une personnalité juridique pour les robots ou IA, craignant un risque moral des fabricants et utilisateurs
    L'UE a dissimulé un rapport montrant que le piratage n'a pas d'effet négatif sur la vente de contenu protégé, après avoir payé 360 000 € pour l'étude
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre émérite Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    DevOp, Tech leader
    Inscrit en
    mars 2014
    Messages
    885
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : DevOp, Tech leader

    Informations forums :
    Inscription : mars 2014
    Messages : 885
    Points : 2 868
    Points
    2 868

    Par défaut

    Il existe des black hat en Europe ou même dans le monde auquel il serait bien de faire appel afin de boucher les trous de sécurité. Ou au moins leur demander leur avis.
    La France dispose d'une cyber task force de 4000 éléments dirigée par un général 4 étoiles à coordonner avec le reste des européens : Europol, OTAN,... Les américains ont passé cette phase avec un Cyber Command réunissant la NSA et l'armée sous la houlette d'un Lieutenant Général passant à l'offensive préventive.
    Lorsque l'administratif sera réglé, étant alliés, il serait de bon aloi de se coordonner afin de créer une zone de défense occidentale.

    Il reste du pain sur la planche.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

Discussions similaires

  1. [VB6] Assigner une action à une région de la Form
    Par Lucas42 dans le forum VB 6 et antérieur
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/05/2006, 12h51
  2. Vector - assigner une valeur à un élément
    Par bouazza92 dans le forum SL & STL
    Réponses: 3
    Dernier message: 23/04/2006, 14h38
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 13/03/2006, 12h47
  4. [Débutant] Assigner une valeur à un char
    Par dib258 dans le forum C
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/12/2005, 11h56
  5. Assigner une forme a un thread
    Par riou93 dans le forum Langage
    Réponses: 5
    Dernier message: 08/08/2005, 12h32

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo