+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 511
    Points : 13 077
    Points
    13 077

    Par défaut AMD annonce des ThreadRipper de 2e génération : jusqu’à 32 cœurs/64 threads et 250 W de TDP

    AMD annonce ses ThreadRipper de 2e génération : jusqu’à 32 cœurs/64 threads et 250 W de TDP
    Des CPU qui n’ont jamais aussi bien porté leur nom

    Comme annoncé dans un précédent article, l’entreprise AMD semble bel et bien décidée à enterrer la concurrence avec ses processeurs Ryzen ThreadRipper de deuxième génération, des puces qui, il faut l’avouer, n’ont jamais aussi bien porté leur nom.

    Nom : 000.jpg
Affichages : 2599
Taille : 44,3 Ko

    Les processeurs de la marque ont longtemps souffert de l’avantage conféré aux processeurs d’Intel par l’« Hyperthreading », une technologie orientée multitâche qui permet d’exécuter deux instances simultanément d’un même programme ou de deux programmes différents et d’utiliser au mieux les ressources du processeur. Cette implémentation du SMT (Simultaneous Multi Threading) active deux processeurs logiques pour chaque cœur disponible sur un die.

    L’année dernière, la firme de Sunnyvale a lancé Zen, une nouvelle architecture pour microprocesseur x86 et inondé le marché avec de nouveaux produits qui ont été assez favorablement accueillis par le public. Les CPU Ryzen dérivés exploitant Zen étaient censés frapper la concurrence là où ça ferait le plus mal, en utilisant les mêmes éléments qui, par le passé déjà, avaient contribué à la montée en puissance de son rival sur le marché des processeurs x86 pour PC. L’attentisme dont faisait preuve ce dernier depuis des années sur ce marché spécifique aura également joué un rôle non négligeable dans le succès de la stratégie d'AMD.

    Grâce à ses processeurs Ryzen de première génération, AMD a réussi à combler une partie du fossé technologique qui le séparait encore d’Intel en implémentant lui aussi des technologies plébiscitées telles que l’Hyperthreading sur ses puces x86 grand public. C’est peut-être aussi pour exorciser le spectre de l’ascendant technologique que son rival Intel avait sur lui que le groupe a lancé la même année une nouvelle série de puces haute performance baptisée Ryzen 9 alias ThreadRipper.

    D’une certaine manière, on pourrait dire que AMD a conçu ses processeurs de la série ThreadRipper pour exploiter un mythe, celui qui prétendait que « plus le nombre de threads que peut gérer un CPU est élevé, plus ce dernier est puissant ». En agissant de la sorte, l’entreprise a réussi à transformer ce qui aurait pu jadis être considéré comme un signe de son infériorité sur le plan technologique en une « arme de destruction massive de la concurrence ».

    Cette année, le fondeur fabless de Sunnyvale a profité du Computex pour annoncer ses nouvelles puces basées sur l’architecture Zen+ (architecture Zen de deuxième génération) qui exploite toujours les dies Zepplin des CPU ThreadRipper de première génération. Grâce notamment à l’adoption de la technologie de gravure en 12 nanomètres, Zen+ autorise au fabricant de CPU x86 de Sunnyvale des montées en fréquence plus agressives sur ses processeurs, mais aussi, et surtout une augmentation notable du nombre de cœurs/threads qu’ils embarquent/gèrent. Deux échantillons appartenant à la famille des CPU Ryzen ThreadRipper de deuxième génération (ou ThreadRipper 2 ou série ThreadRipper 2000) et disposant respectivement de 24 et 32 cœurs pour 48 et 64 threads ont d'ailleurs été présentées. Ils correspondraient à la prochaine offre de processeurs x86 ultra haut de gamme pour PC que la marque envisage de lancer cette année, probablement avant la fin du troisième trimestre.

    Nom : 0.jpg
Affichages : 1247
Taille : 33,1 Ko

    À titre de rappel, les Ryzen ThreadRipper de première génération exploitent la même technologie qui a permis la conception des puces de la gamme serveur d’AMD baptisées EPYC. Chaque processeur est constitué de quatre dies élémentaires Zepplin reliés par l’Infinity Fabric d’AMD qui est aussi utilisée à l’intérieur de chaque die pour faire communiquer entre eux les différents Core Complex (CCX). Chaque CCX Zen peut être considéré comme une structure de base formée de quatre cœurs physiques distincts associés à un contrôleur mémoire et à quatre pool de mémoire cache L2.

    Chaque puce Ryzen ThreadRipper de la série 1000 dispose d'au moins deux CCX (soit 8 cœurs physiques) fonctionnels et de deux contrôleurs mémoires DDR4 distincts actifs. Elles sont pour ainsi dire des versions bridées des processeurs de la famille EPYC de première génération. Même s’ils partagent tous globalement le même package, chaque puce EPYC 1 est constituée de 4 dies actifs, soit 8 CCX ou 32 cœurs au maximum, alors que les CPU ThreadRipper de première génération ne disposent que de deux ou quatre CCX (1 dies ou 2 die) fonctionnels et actifs sur la puce.

    Nom : 00.jpg
Affichages : 1246
Taille : 77,9 Ko

    Pour cette deuxième génération de ThreadRipper, AMD devrait rendre fonctionnel tous les dies qui étaient précédemment inactifs sur ThreadRipper 1, c’est-à-dire tous les 8 CCX comme sur EPYC 1 afin d’augmenter le nombre de cœurs/threads utilisable. Avec la série ThreadRipper 2000, AMD aurait donc décidé d’offrir des processeurs de la gamme EPYC 1 aux marchés spécifiques du HEDT et du SHED. Ces nouveaux processeurs devraient embarquer/gérer jusqu’à 32 cœurs/64 threads au total comme la version 32 cœurs/64 threads des processeurs EPYC de première génération. Précisons tout de même que les puces EPYC 1 prenait en charge jusqu'à huit canaux mémoire, alors que la plateforme X399 d’AMD censée supporter ces ThreadRipper 2 ne peut gérer que quatre canaux mémoire au maximum. Cela pourrait, en théorie, augmenter la latence observée sur les plateformes basées sur ce chipset.

    Comparé à ce que l’entreprise proposait jusqu’à présent dans le segment ultra haut de gamme, « c’est bel et bien du jamais vu ». Le fondeur fabless de Sunnyvale est passé d’un processeur vaisseau amiral embarquant 16 cœurs (32 threads) avec ThreadRipper 1 à un véritable processeur de classe serveur disposant de 32 cœurs (64 threads) avec ThreadRipper 2. Une puce hors norme pour assommer la concurrence « à coups de Threads » ?

    Nom : 0000.jpg
Affichages : 1242
Taille : 69,8 Ko

    Autre fait important à signaler, les processeurs de la série ThreadRipper 2000 auront une TDP supérieure à celle de la première génération (jusqu’à 250 Watts, contre 180 Watts maximum auparavant). Les cartes mères actuelles compatibles ne seront peut-être pas suffisamment armées pour accueillir les déclinaisons de ThreadRipper 2 les plus puissantes. Mais de nouvelles cartes mères devraient bientôt faire leur apparition pour remédier à cette situation.


    Source : AnandTech, WccfTech

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Les spécifications des Threadripper 2 vous semblent-elles intéressantes ?
    Pour quels usages les recommanderiez-vous ?
    AMD n’en ferait pas trop, selon vous, avec cette débauche de cœurs/threads ?
    Quelle devrait être la réponse d’Intel si la firme de Santa Clara veut rester dans la course ?

    Voir aussi

    Intel annonce le Core-i9 7980XE de la série Extreme Edition avec 18 cœurs/36 threads pour le grand public, à 2000 USD l'unité
    AMD confirme les prix de ses processeurs Ryzen 9 ThreadRipper qui auraient 40 % de performance/Dollar en plus qu'un Intel Core-X
    APU mobile Ryzen d'AMD : Zen et Vega, TDP de 15 Watts, plus sobres et aussi puissants qu'un i5-7600K d'Intel de 91 W ?
    AMD présente AMD Embedded Radeon E9170, son premier GPU au format MCM basé sur Polaris avec de hautes performances pour un multiaffichage en 4K
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    I.A. en bêta-test Avatar de MikeRowSoft
    Homme Profil pro
    Sans profession
    Inscrit en
    avril 2013
    Messages
    1 755
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Sans profession

    Informations forums :
    Inscription : avril 2013
    Messages : 1 755
    Points : 555
    Points
    555

    Par défaut

    Des gros chiffres/nombres !!!

    Windows XP 64 bits est bien compatible SSE5 non ? (du moins si l'application est compilé comme il faut).

    Comme home serveur multitâches/multifonctions planifier/programmable ce serait très confortable. Surtout en mode multi utilisateurs. Donc pas vraiment plusieurs claviers et écrans branchés à la même carte mère en USB et HDMI, mais on s'y rapproche avec les réseaux.

    P.S. : Il n'y a que les jeux d'instructions dédié au multimédia (encodage/décodage) qui sont peut-être de trop si c'est un modèle dédié exclusivement serveur web.
    P.S. 2: Les hébergeurs web ont l'équation avec la consommation énergétique à résoudre par rapport au perf proposé. Donc je crois bien qu'il ne s'en serviront pas de si tôt, sauf si il y a un service de supercalculateur dans leur offre. Ou qu'il propose de transcoder les fichiers vidéo/audio en ligne. C'est vrai qu'il y en a quelques uns.

  3. #3
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Historien
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    124
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Historien

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 124
    Points : 121
    Points
    121

    Par défaut

    ce qui est ironique c'est qu'intel change de socket pour juste 1 pin de plus ou de moins ou 0.1V de différence.
    AMD lui arrive à doubler le nb de cœur sur la même socket (avec quelques restriction notamment faut que la CM supporte le tdp), chercher le probleme...

  4. #4
    Membre actif
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    134
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 134
    Points : 262
    Points
    262

    Par défaut

    Intel à des atouts de par son ancienneté, et sa taille, qu'AMD ne possède pas. AMD arrive pourtant à se montrer compétitif avec un chiffre d'affaire (ou un budget?) 10x inférieur à celui d'Intel.
    Est-ce parce qu'AMD gère moins de choses qu'Intel (de la conception à l'arrivé du CPU dans les mains de l'acheteur) qui standardise machin truc, et touche également à d'autres produits ? Je n'en sais rien... toujours autant d'opacité dans leurs bilans annuels. =,=

    bref... si AMD joue la carte anti obsolescence par changement de socket, c'est pour avoir la faveur des potentiels acheteurs, s'il avait d'autres arguments suffisamment "compétitif", il agirait de la même manière. Que l'on me montre un exemple d'une entité "poids lourds" qui se refuse un mécanisme lui permettant de forcer le rachat de matériel/licences pour une évolution/mise à jour des acquis de l'acheteur... je serais vraiment surpris.

    Et c'est pareil pour Mantle qui à été légué au monde du libre (Vulkan) >> AMD se voyant perdre face à D3D12 (Microsoft) et CUDA (Nvidia)... également en "concurrence" avec OpenCL, Metal (Apple).
    Résultat : Vulkan a aujourdhui toutes ses chances de devenir n°1, et surpasse sur différents points les géants du secteurs.

    Quite à avoir un monopole (ou domination) dans un domaine, je préfère que ce soit par celui qui contribue le plus à la communauté. Restons lucide, AMD est animé par ses employés (passionnés j'en suis certains) mais dirigé pars ses actionnaires, pas par son PDG. La stratégie adopté par AMD n'est pas de nature altruiste, mais belle est bien le meilleur moyen de maintenir, (si ce n'est reconquérir), une position sur le marché, et par conséquent : de faire de l'argent.
    Participez à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous en prétez... qu'il soit positif ou négatif : utilisez les pouces d’appréciation.

Discussions similaires

  1. Réponses: 8
    Dernier message: 26/10/2017, 16h25
  2. Réponses: 3
    Dernier message: 16/10/2010, 19h46
  3. AMD annonce la sortie des premières puces hybrides
    Par Gordon Fowler dans le forum Actualités
    Réponses: 5
    Dernier message: 19/11/2009, 10h55

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo