Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    700
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 700
    Points : 20 011
    Points
    20 011

    Par défaut Des puces ARM pour laptops aussi performantes que les CPU Kaby Lake Core i d’Intel

    Des puces ARM pour laptops aussi performantes que les CPU Kaby Lake Core i d’Intel
    Le nouveau défi que souhaite relever ARM d'ici 2019

    Il y a quelques jours, ARM, le concepteur des microarchitectures Cortex et Mali pour SoCs, a renouvelé son offre dans le segment haut de gamme en dévoilant les solutions qui succèderont au Cortex A75 et au Mali G72, des solutions qui devront être intégrées dans la prochaine génération de SoCs de ses partenaires. Soulignons au passage que les cœurs Kryo 385 du Snapdragon 845 de Qualcomm sont basés sur la microarchitecture Cortex A75.

    Nom : 000.jpg
Affichages : 1827
Taille : 32,8 Ko

    L’architecture des puces ARM mettait jusqu’à présent sur l’accent sur la consommation énergétique et le dégagement thermique, deux éléments chers à l’univers du mobile et des appareils connectés (smartphones, tablettes et autres) où la puissance de calcul du SoC embarqué n’est pas forcément la priorité numéro un. Mais les ambitions d’hégémonie d’ARM sur le marché des semi-conducteurs en général et sur celui des ordinateurs portables en particulier obligeraient désormais la firme britannique à élaborer de nouvelles solutions qui mettraient plus en avant la puissance de calcul du produit fini, surtout si on prend en compte le fait que l’OS qui doit être supporté par ces SoCs ARM est Windows.

    Si les systèmes d’exploitation pour mobiles pouvaient être considérés comme des OS « orientés Cloud » avec des applications qui nécessitent « en général » une bonne connexion à Internet plutôt qu’une puce embarquée particulièrement véloce, ce n’est pas forcément le cas pour Windows où les utilisateurs peuvent très vite souffrir de restrictions ou de désagréments sévères si le niveau de performances offert par le processeur de leur appareil n’est pas satisfaisant pour une tâche donnée. Ce serait pour faire face à cette problématique qu’ARM a développé de nouvelles microarchitectures pour alimenter les futurs SoCs de ses partenaires, des puces présentées comme « des processeurs mobiles ciblant les dispositifs de type ordinateurs portables ».

    Le Cortex A76, le Mali G76 et le Mali V76 présentés par la firme technologique britannique devraient logiquement alimenter les nouveaux cœurs applicatifs, graphiques et de traitement de flux vidéo qui équiperont les futurs SoCs ARM vers la fin de cette année ou à partir de 2019. Au menu, plus de performances, une meilleure efficacité énergétique et le support de vidéos en 8K.

    Cortex A76

    Pour son Cortex-A76, la technologie DynamIQ qui a succédé au big.LITTLE depuis le lancement des Cortex A75 et A55,est toujours de la partie. ARM a annoncé une restructuration du prédicteur de branchement, de l’étage récupérant les instructions et de l’étage chargée de les décoder, ce qui permettrait de traiter de 4 à 8 instructions par cycle. Les puces exploitant cette nouvelle architecture devraient être gravées en 7 nm et être capables de monter jusqu’à 3 GHz en fréquence. Ils disposeront de 256 ou 512 ko de mémoire cache L2 et de 4 Mo de mémoire cache L3.

    Nom : 0.jpg
Affichages : 1778
Taille : 39,5 Ko

    Ils devraient, en outre, bénéficier d’une augmentation du nombre de leurs unités de calcul et prendre en charge nativement le calcul 128-bit vectoriel et flottant ainsi que NEON (pour des instructions effectuant la même opération sur une série de valeurs à la fois, c’est le principe du SIMD implémenté côté x86 par les instructions SSE et AVX).

    D’après ARM, le Cortex A76 devrait permettre de concevoir des puces offrant une bande passante accrue, jusqu’à 35 % de performance en plus ainsi qu’une meilleure efficacité énergétique (jusqu’à 40 %) que les puces exploitant la microarchitecture Cortex A75.

    Mali G76

    S’agissant du Mali G76, il devrait embarquer jusqu’à 4 Mo de mémoire cache L2 et disposer de quatre à vingt shader cores (composés eux-mêmes de trois unités d’exécution), contre jusqu’à 32 shader cores pour le Mali G72. Mais contrairement au Mali G72 qui ne pouvait réaliser que 12 instructions par cœur, le Mali G76 serait capable d’effectuer 24 calculs par cœur. Il est toujours conçu autour de l’architecture Bifrost et devrait prendre en charge les technologies suivantes : OpenGL ES 1,1 à 3,2, OpenCL 1.1 à 2.0, Vulkan 1.1 ainsi que le Multisample anti-aliasing (MSAA) x4 à x16.

    Nom : 00.jpg
Affichages : 1667
Taille : 47,1 Ko

    D’après ARM, le Mali G76 serait 30 % plus performant et consomme 30 % d’énergie en moins que son prédécesseur. Il serait aussi jusqu’à 2,7 fois plus rapide en tâches de machine learning que le Mali-G72.

    Mali V76

    Le Mali V76 est le nouvel accélérateur vidéo qui est associé au Mali G76 et au Cortex A76. Il offrirait quatre fois plus de bande passante que son prédécesseur et pourra gérer les flux vidéo des flux vidéo en 8K à 60 images par seconde en décodage, jusqu’à 30 images par seconde à la même définition en encodage et jusqu’à quatre flux vidéo 4K en simultanée. Le Mali V76 devrait supporter l’encodage/décodage de l’HEVC 10 ou 8-bit, du VP9/VP8, du H.264 ou encore de l’AVS+/AVS.

    Nom : 0.jpg
Affichages : 1645
Taille : 25,7 Ko

    La puce Snapdragon 835 qui équipe actuellement les ordinateurs portables à la sauce ARM tournant sous Windows 10 offre des performances comparables aux processeurs de la gamme Celeron du fondeur Intel qui représentent déjà « le plancher du bas de gamme » pour les ordinateurs portables en faisant abstraction des CPU de la famille Atom. Même en proposant une puce qui pourrait offrir le double des performances d’un Snapdragon 835, il serait difficile pour les partenaires d’ARM de lancer une puce qui puisse rivaliser sur le plan de la puissance de calcul avec les CPU x86 Core i d’Intel ou RyZen d’AMD les plus récents. Qu’à cela ne tienne, ARM a encore de la marge et des atouts à faire valoir sur ce marché ne serait-ce que sur le plan de l’efficacité énergétique de ses puces.

    Les puces basées sur les microarchitectures Cortex A76, Mali G76 et/ou Mali V76 d’ARM devraient cibler le marché des mobiles (smartphones et tablettes), mais également celui des ordinateurs portables tournant sous Windows 10. Ces microarchitectures devraient permettre aux différents partenaires du groupe, notamment à Qualcomm, de proposer des puces offrant de plus grandes capacités de calcul et une meilleure autonomie pour les appareils équipés de puces ARM haute performance. Il faut, malgré tout, garder à l’esprit que plusieurs mois séparent généralement l’annonce officielle d’un design de son implémentation réelle dans des produits du quotidien.

    Source : ARM 1, ARM 2, ARM 3

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous, objectif réalisable ou pas pour ARM ?
    Avez-vous déjà utilisé un laptop ARM tournant sous Windows 10 ? Si oui, quelles ont été vos impressions ?
    Serait-ce suffisant pour concurrencer les CPU x86 d'AMD ou Intel sur le marché des ordinateurs portables tournant sous Windows OS ?

    Voir aussi

    Les premiers PC ARM tournant sous Windows 10 officialisés chez Asus et HP, émulation x86, Snapdragon 835, 20 heures d'autonomie, Gigabit LTE
    Intel promet d'attaquer en justice pour contrer l'émulation x86, le fondeur se sent-il menacé par l'arrivée de Qualcomm sur PC Windows ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Historien
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    404
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : Algérie

    Informations professionnelles :
    Activité : Historien

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 404
    Points : 0
    Points
    0

    Par défaut

    je ne pense pas que se soit possible
    ARM n'arrivera pas a avoir rune puissance monocoeur aussi puissante que les cpu bas de gamme d'Intel (pentium, core M), a moins d'avoir une consommation équivalente ou >
    De même que Intel n'arrivera jamais a avoir une consommation aussi faible que les arm bas de gamme (sauf au prix d'une puissance de merde...comme sur arm)

    je parle par expérience, j'ai déja eu affaire dans le passé a des cpu arm pour serveurs, ils consommait autans que les Intel Xeon pour des perfs multicoeurs (monocoeur c'est même pas la peine) très en dessous


    ARM sur pc portable ne fera aucune économie d'énergie, c'est juste une blague, d’ailleurs les premier pc sous S835 sont passé d'une autonomie promis par Qualcomm de 20H en 2017 a 12H dans les tests offociels, aussi que ce que l'on peut faire avec de l'intel

    C'est un faux débat, ARM ou X86 c'est pareil, les 2 sont aussi bien/aussi pourrie a vous de choisir.
    Le seul truc bien dans ARM c'est la puce gpu qui vas avec qui est meilleur que celle proposé par intel.

    Sinon je doute qu'intel se repose cette années, ils vont pas se laisser marcher dessus par ARM, ils vont sortir des nouvelles machines basse consommation avec leurs nouveau 10nm avec modem 5G et peut être même un smartphone x86 qui sait...
    Intel fait de gros investissement dans le 10nm, une nouvelle puce GPU pro et APU et dans la 5G, Intel ces réveillé et se donne les moyens de partir en guerre contre tous le monde : AMD, Nvidia et ARM et aussi le retour de VIA sur le marché des cpu x86.

    Mais c'est cool car la guerre c'est que du bon pour le consommateur...
    Personnellement je considère l'arm comme de la peste, avec le bootloader de verrouillé et les pilotes proprio j'ai peur d'un avenir ultra verrouillé ou l'on pourra ni installer Linux ni même migrer vers une version plus récente de Windows
    A moins que ARM impose l'utilisation d'un UEFI ou d'un truc similaire standardisé et ouvert, je boycotterais cette archis
    Sur smartphone c'est déjà très compliqué de devenir root/d'installer LineAgeOS quand cela est possible
    mais je n'ai rien contre l'architecture en elle même, je l'aceuillerais avec plaisir le jour ou l'on aura un UEFI ou un truc similaire et des pilotes générique (gpu, audio...), pas forcément ultra optimisé mais au moins pour permettre l'utilisation d'autres OS de manière convenable

    parceque en 2018 le seul OS potable en ARM desktop c'est les distrib linux desktop/server (ubuntu, debian...) mais surement pas android ou windows arm avec émulateur x86 qui lag a mort. Je fais tourner libre office sur un raspberry 3, y'a t'il une suite bureautique correcte sur windows arm ou android conçue pour une utilisation souris/clavier ?

  3. #3
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Développeur C++
    Inscrit en
    octobre 2008
    Messages
    140
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bas Rhin (Alsace)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur C++

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2008
    Messages : 140
    Points : 319
    Points
    319

    Par défaut

    J'espère que les fabricants d'ordinateur portables vont passer à ARM. Intel doit disparaitre au plus vite.

  4. #4
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Historien
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    404
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : Algérie

    Informations professionnelles :
    Activité : Historien

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 404
    Points : 0
    Points
    0

    Par défaut

    Citation Envoyé par Markand Voir le message
    J'espère que les fabricants d'ordinateur portables vont passer à ARM. Intel doit disparaitre au plus vite.
    non Intel doit rester et doit essayer de faire mieux que ces concurrents.
    la concurrence c'est que du bon, plus y'a d'acteurs mieux c'est.

    Mois de concurrence c'est souvent moins d'innovation et plus d'entente.

  5. #5
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Développeur C++
    Inscrit en
    octobre 2008
    Messages
    140
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bas Rhin (Alsace)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur C++

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2008
    Messages : 140
    Points : 319
    Points
    319

    Par défaut

    Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
    non Intel doit rester et doit essayer de faire mieux que ces concurrents.
    la concurrence c'est que du bon, plus y'a d'acteurs mieux c'est.

    Mois de concurrence c'est souvent moins d'innovation et plus d'entente.
    Non, le problème c'est les backdoors de Intel ME.

  6. #6
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Historien
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    404
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : Algérie

    Informations professionnelles :
    Activité : Historien

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 404
    Points : 0
    Points
    0

    Par défaut

    Citation Envoyé par Markand Voir le message
    Non, le problème c'est les backdoors de Intel ME.
    parce que tu crois que Qualcomm et autres ne peuvent pas le faire (ou bien le font déja mais sans encore l'avoir découvert) ?
    Le probleme de arm c'est l’environnement très fermé avec des pilotes proprio qui rend impossible les maj/changement d'os soit même, donc dans ARM il y'a aussi de gros problèmes que je considère comme bloquant pour moi.


    bon sinon après ces annonces de arm, hier au computex on a de l'intel qui annonce un 28coeurs 5Ghz et AMD qui annonce un threadrriper 2 avec 32coeurs, ce sont des cpu vendu pour le grand publique pas pour serveur (gamme xeon/epyc)
    ARM peut bien nous annoncer de gros progrès en matière de perf, derriere y'aura toujours intel/amd qui surenchèrera.

    Mais c'est bien, car en 2018 des constructeurs qui vende des cpu 32coeurs aux grand publique (meme si le prix sera tres eleve > 1000€ de sur) c'est quand même un progrès, on quitte progressivement les cpu 4c comme intel nous enferme depuis 8ans faute de concurrence.
    déja en 2018 on peut facilement acheté un cpu 6/8coeurs pour pas cher, évidement sans compromis par rapport à un 4c d'ancienne gen.

    Les I5 d'aujourd'hui (4c8t) sont ce qu'étais les i7 l’année dernière quand même, c'est uniquement grace au retour d'amd, et grâce a la menace d'arm nul doute que cela vas amplifier ce phénomène.

Discussions similaires

  1. SpiNNaker : 1 million de puces ARM pour simuler 1 % du cerveau humain
    Par Idelways dans le forum Intelligence artificielle
    Réponses: 17
    Dernier message: 14/07/2011, 23h44
  2. Réponses: 15
    Dernier message: 13/07/2011, 23h31
  3. Réponses: 24
    Dernier message: 04/12/2010, 11h45
  4. Vers des serveurs embarquant des puces ARM basse consommation ?
    Par Gordon Fowler dans le forum Actualités
    Réponses: 6
    Dernier message: 11/05/2010, 11h51
  5. Rave 6.5 BE...aussi puissant que les états Access ?
    Par Mustard007 dans le forum Bases de données
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/02/2006, 22h36

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo