Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Affichage des résultats du sondage: Quel parcours préconisez-vous pour être un développeur professionnel ?

Votants
102. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Parcours classique (DUT, Fac, école d'ingénieur)

    93 91,18%
  • MOOC (formation en ligne ouverte à tous)

    19 18,63%
  • bootcamp (formations courtes privées)

    11 10,78%
  • Autres à préciser en commentaire

    19 18,63%
Sondage à choix multiple
  1. #21
    Expert éminent sénior
    Avatar de Paul TOTH
    Homme Profil pro
    Freelance
    Inscrit en
    novembre 2002
    Messages
    7 100
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 49
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2002
    Messages : 7 100
    Points : 23 033
    Points
    23 033

    Par défaut

    on peut se poser la question dans l'autre sens, qu'est-ce qu'un développeur non-professionnel ?

    voici quelques pistes

    - quelqu'un qui prétend développer en web sans notion de sécurité
    - quelqu'un qui prétend utiliser une base de donnée sans savoir ce qu'est une clé primaire
    - quelqu'un qui prétend savoir sans s'être jamais trompé
    - quelqu'un qui prétend que son langage de programmation est le meilleur en toute situation
    - quelqu'un qui prétend que les utilisateurs n'ont pas compris son logiciel
    Developpez.com: Mes articles, forum FlashPascal
    Entreprise: Execute SARL
    Produits : UPnP, RemoteOffice, FlashPascal

  2. #22
    Modérateur
    Avatar de grunk
    Homme Profil pro
    Architecte Web / Android
    Inscrit en
    août 2003
    Messages
    5 273
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Côte d'Or (Bourgogne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte Web / Android
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : août 2003
    Messages : 5 273
    Points : 13 946
    Points
    13 946

    Par défaut

    C'est marrant ce fantasme qui tourne autour du métier de développeur.

    Ça viendrait à l'idée de personne de se croire cuisinier professionnel juste parce qu'il à ouvert un livre de cuisine et réussi une recette. Personne ne se croit mécanicien parce qu'il à refait le niveau d'huile de sa voiture ...

    Le développement c'est pareil , faire un hello world en C ou un site wordpress ne fait pas de toi un développeur pro.

    Je suis curieux de savoir ce qui donne cette impression de métier facile et accessible.
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  3. #23
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Informaticien
    Inscrit en
    septembre 2002
    Messages
    1 980
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 54
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Informaticien
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2002
    Messages : 1 980
    Points : 1 482
    Points
    1 482

    Par défaut

    De plus avec tout cela, la profession est vraiment dévalorisée : informaticien en 2 mois, alors c'est facile, ils sont trop payés, je peux le faire tout seul...

    Ce qui est le plus désespérant peut être est que le client ne peut pas apprécier votre code source (qui très souvent reste invisible), ses algorithmes, sa structure, sa réutilisation, ses performances à venir, etc. : bref, toutes les raisons qui différencient les VRAIS PROFESSIONNELS des vrais non professionnels. Il ne juge que par l'interface dans un premier temps ce qui peut être de la "poudre de perlimpimpin" bien souvent.

    Pour ne citer qu'un exemple : Pour monter ma Société en Informatique il ne m'a même pas été demandé un CAP en Informatique. Par contre, un artisan mécanicien ou électricien... doit normalement présenter au moins un CAP : cherchez l'erreur...

    Tout le monde se déclare bon en Informatique alors qu'au bout de 20 ans d'expérience et en tant qu'Ingénieur, j'en apprends tous les jours...

    Pauvre monde.

    A+
    La connaissance ne sert que si elle est partagée.
    http://ms2i.net

  4. #24
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    juillet 2008
    Messages
    19
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Val de Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : Administration - Collectivité locale

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2008
    Messages : 19
    Points : 66
    Points
    66

    Par défaut Il n'y a pas de parcours miracles mais ...

    Etant autodidacte, ayants suivi de nombreuses formations de mises à jour, je programme et développe depuis environ 30 ans.
    Il a fallut tout de même ~10 ans avant que je ne vois en moi-même comme un véritable professionnel.
    Actuellement je coache deux très jeunes ingénieurs.

    Le premier issu d'une école où il s'est spécialisé dans la programmation.
    Sans pour autant généraliser, cette propension à croire que l'on est forcément bon quand on s'est spécialisé est parfois déconcertante.
    Pour lui, en toute sincérité, le parcours au vrai professionnalisme va être long !
    Au sortir de son école il connait plusieurs langages (principalement le Java) et quelques techniques.
    Quant à devenir autonome et avoir le sens de ce qu'est une architecture logicielle ou même celle d'un site Web ... c'est pas vraiment ça !

    Le deuxième est issu d'une formation plus générale et a appris des langages au fil de l'eau, en fonction de ses projets personnels.
    Lui en revanche apprend très vite et a une sorte d'instinct pour la programmation et le développement.
    Plutôt que de s'enfermer dans des approches stériles, il sait prendre de la hauteur et se remettre en question.
    A mon avis il deviendra un professionnel de la chose bien avant le premier.

  5. #25
    Modérateur
    Avatar de Marco46
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    3 650
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 3 650
    Points : 14 289
    Points
    14 289

    Par défaut

    Citation Envoyé par grunk Voir le message
    C'est marrant ce fantasme qui tourne autour du métier de développeur.

    Ça viendrait à l'idée de personne de se croire cuisinier professionnel juste parce qu'il à ouvert un livre de cuisine et réussi une recette.
    Ça c'est parce que t'as pas maté le cauchemar en cuisine de hier soir

    Ya des tas de gens qui finissent en dépression et ruinés à cause de cette croyance (sans l'intervention de Philippe Etchebest évidemment )

    Citation Envoyé par grunk Voir le message
    Le développement c'est pareil , faire un hello world en C ou un site wordpress ne fait pas de toi un développeur pro.

    Je suis curieux de savoir ce qui donne cette impression de métier facile et accessible.
    Pour moi ça tient au côté magique du développement. On comprend pas du tout comment ça marche, et dès qu'on arrive à faire un petit truc on se dit que c'est super facile et on se sent super puissant (on maitrise la magie !).

    La filmographie américaine a aussi une grosse responsabilité. Tous ces films avec des tromblons frénétiques avec leur clavier qui piratent la CIA en 5 minutes ça donne l'impression que c'est facile.

    Quand Sarko veut introduire l'enseignement de la programmation à l'école c'est parce qu'il s'imagine que ça va permettre à des Zuckerberg d'éclore un peu partout. C'est une vision simpliste et bête de la réalité mais beaucoup de gens y compris à de très hauts niveaux de responsabilité ont cette perspective.

    Les grands succès de la Sillicon Valley (Gates, le couple Jobs/Wozniak, Zuckerberg, ...) ont tous réussi très jeunes, donc sans expérience, parfois même sans diplôme, ça donne l'impression qu'il n'y a pas besoin d'être pro pour développer.

    C'est d'une effrayante stupidité, et c'est en plus historiquement faux (ils ont tous bénéficié de talents et de professionnels extraordinaires pour réussir) mais c'est la vision du profane.
    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  6. #26
    Expert confirmé Avatar de nico84
    Homme Profil pro
    Consultant/développeur ERP
    Inscrit en
    mai 2008
    Messages
    2 578
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 56
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant/développeur ERP
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2008
    Messages : 2 578
    Points : 4 121
    Points
    4 121

    Par défaut

    C'est même pire que ça : on peut être un excellent développeur professionnel dans un certain environnement et complètement inadapté à un autre environnement. La formation sera plus courte mais guère
    Utilisez Planet, gestion d'entreprise gratuite pour TPE / PME

  7. #27
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    5 369
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 5 369
    Points : 23 771
    Points
    23 771

    Par défaut

    Citation Envoyé par Mister Nono Voir le message
    (.../...)Il ne juge que par l'interface dans un premier temps ce qui peut être de la "poudre de perlimpimpin" bien souvent.(.../...)
    Sujet de ce blog de 2002;

    L'auteur, d'ailleurs, ne s'offusque pas, mais décide de retourner cette tendance contre le décideur : puisqu'il ne regarde que l'interface, on va lui montrer une interface qui aura le niveau d'avancement de ce qu'il y a en dessous. Mentir honnêtement, quoi.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  8. #28
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    août 2012
    Messages
    327
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Cantal (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : août 2012
    Messages : 327
    Points : 792
    Points
    792

    Par défaut

    J'ai lu une fois que pour être expert dans un domaine, il fallait 10.000 heures d'expérience.

    Donc en dix jours d'apprentissage, on sera à 9.920 heures de devenir un expert.

    Bon courage !

    Pour le sondage j'ai coché "classique", évidement être autodidacte ça existe, mais ça ne s'improvise pas et c'est souvent plus une contrainte qu'un choix (à cause de problèmes type dyslexie ou difficultés d'apprentissage, du manque de moyens pour faire des études ...)
    Si quelqu'un veut devenir développeur et peut faire des études, qu'il les fasse dans une école de bonne qualité, et en sortant de l'école il aura peut être gagné un ou deux millier d'heures de pratique

  9. #29
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    juillet 2014
    Messages
    91
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 68
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2014
    Messages : 91
    Points : 206
    Points
    206

    Par défaut Idem pour le DIY ARDUINO ou RASPBERRY

    On vous vend du Arduino ou du Raspberry en faisant croire que c'est hyper simple,
    Mon voisin, y a cru, je lui ait expliqué que c'était impossible qu'il m'avait fallu 2 ans pour programmer un micro-contrôleur avec aisance, après une unité de valeur informatique du CNAM. C'est ce que j'explique au FABLAB en débutant mon cours par la loi d'Ohm et la dangerosité de l’électricité.
    Mon voisin m'a donné son Raspberry..

    entre faire un chenillard en copiant l'exemple et faire un automate sécurisé il y a un monde.

    En revanche pour mes sites WEB j'utilise Webacappella un outil puissant sans aucune ligne de programme et je n'ai pas honte

  10. #30
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Enseignant
    Inscrit en
    août 2013
    Messages
    3
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Enseignant
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : août 2013
    Messages : 3
    Points : 11
    Points
    11

    Par défaut De l'art de la confusion

    Il me semble qu'il y a une confusion entretenue par ce type d'annonces et qui n'est pas levée dans ce billet : la confusion entre "développeur professionnel" et ce qui pourrait s'apparenter à "bon développeur". Je ne vais pas rentrer dans un débat stérile entre "bon chasseur" et "mauvais chasseur", mais je voudrais juste rappeler la définition du mot "professionnel" cet adjectif permet de préciser que le développeur est "rémunéré" pour son travail de programmation... et encore là j'extrapole un peu on peut même exercer une profession et ne pas être rémunéré pour.
    Pour la petite histoire : je suis prof d'informatique. J'enseigne la programmation mais dans une filière dans laquelle mes étudiants ne se destine pas, le plus souvent, au métier de développeur. Ça arrive néanmoins et certains de mes étudiants deviennent des développeurs professionnels. Un jour un de mes étudiants les plus mauvais (ceux pour qui on sait qu'ils ne sont pas fait pour ça) est revenu me rendre visite quelques années après la fin de ses études... il était fier de m'annoncer qu'il était "développeur chez Microsoft".
    Même sans cette anecdote, il suffit de se plonger dans quelques lignes de codes pour se rendre compte qu'il y a quelques "développeurs professionnels" qui feraient mieux de revenir sur les bancs de l'école. Parfois ça fait peur.
    Néanmoins je suis d'accord avec le rédacteur de ce billet. Le développement informatique est un métier d'artisan, il s'apprend d'abord avec la pratique, comme pour les forgerons, il faut du temps. Notez que même chez les forgerons professionnels il y en a des bons et des mauvais.

  11. #31
    Membre actif

    Homme Profil pro
    Retraite
    Inscrit en
    octobre 2005
    Messages
    155
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 67
    Localisation : France, Aude (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraite

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2005
    Messages : 155
    Points : 248
    Points
    248
    Billets dans le blog
    1

    Par défaut

    j'étais dans la zone cracheur de feu je couchait dans les caves , d'ailleurs ça ma poursuivi (mon orthographe)
    j'ai commencé par être déliasseur(celui qui enlève le carbone et coupe les banderoles trie les cartes) en 1976, puis je m'ennuyai alors j'ai été voir les programmeurs les analystes, les hommes systeme... je trouvai cela simple .
    la société ma payé des courts dans une école qui aujourd'hui est devenue une référence. je n'ai pas passé d’examen (la société payait) alors pendant 4 mois j'ai appris une langue (informatique) avec ses rudiments, à la fin il y a eu des examens ,j'étais le seul reçu d'office non pas parce que la société avait payé mais parce que le prof à dit que si l'on me donne un problème il en sortirait toujours quelques chose de bon et profitable avec une solution viable et rester simple.
    après j'ai été dans une ssci payer au smig ( 1 an) et pendant 6 mois a raison de 12h voir 15h par jour et le samedi entré libre pour avoir la machine à soi,
    j'étais chaperonné par un as un type que je souhaite a tous de rencontrer sur son chemin et qui ma tout donné , 6 mois plus tard il ne savait plus si c'était lui ou moi qui avait fait le programme , puis il m'a aidé a partir pour trouvé un emploi plus structurant pour moi (car mes années passé dans une cave pour dormir ça laisse des traces) je suis rentré dans une entreprise très carré avec des anciens extraordinaire (j'ai passé un examen avec 15 ingénieurs j'ai trouvé les erreurs en moins de 5 mn on expressément demandé de sortir et de ne rien dire mais j'étais le seul candidat retenu).
    Ces anciens mon laissés m'exprimer mais il mon surtout appris là ou il fallait s'arrêter et ou il ne fallait pas s'engager et comment un projet devait ce concevoir.
    par la suite j'ai trouvé des erreurs sur des machine IBM la production a été arrêter et la société est devenu pilote en europe , je patchais avec les ingénieur d'IBM l'os à l'époque IBM38 1981 ... jusqu'à AS400 ou IPOWER 2014. bref il m'a été offert tous les courts que je voulais et les livres que je voulais soit par la société ou IBM je me suis beaucoup amusé.

    par la suite j'ai eu la chance que je souhaite a tout informaticien c'est comme une renaissance avec la connaissance, de démarrer un service informatique de zéros écrire les sous bassement etc.... mais j'ai continué a apprendre et encore apprendre a participé au teste de machine à l’élaboration de court...

    puis entre deux j'ai appris le "C" tout seul 1985 sur PC c'est pas tout jeune ça et je suis passé par le java mais j'ai pas trop accroché j'avais trop de développement aux travail.
    j'ai mis un point d'honneur a remettre mon travail en cause dès que des nouveautés sortait cela m'a obligé a concevoir de la retro-documentation qui permettrai d'avoir la possibilité de mettre en œuvre des automatisations de rectification de programme.......

    je n'ai jamais arrêté d'apprendre aujourd'hui je suis à la retraite et je me suis lancé un défit en c/c++ de reproduire un contexte de simplicité tel que nous l'offre l'AS400....(mon os a rongé)

    alors que dire des grandes études oui parfois je sens que si j'avais eu cette culture j'aurais pu faire plus, j'ai eu dans mon équipe de vrais informaticiens qui sont sortie d'école , et aussi d'autre , ce que je peut dire c'est pas évident et parfois déroutant , je me rappel d'un gars qui m'a dit j'ai commencé à comprendre lorsque j'ai fait des cauchemars (il rêvais la nuit et ses programmes bouclaient ) je lui est répondu c'est bien c'est que la machine rentre dans la tête tu vas mieux concevoir te servir a fond de cette machine et ne pas réinventer ce qui existe .....

    il y avait une moquerie de leurs part il voulait que je parle anglais alors mon anglais est celui de Ménilmontant (argot informatique ) ils riaient , mais étaient stupéfait devant ma compréhension et ma traduction des bouquins d'ailleurs je ne savais pas si c'était en anglais ou français une fois assimilé et rangé.....je savais quel book et a quel page ce trouvait la réponse.

    mais de tout ce que je retiens c'est l'accompagnement que j'ai eu mes seniors c'est a eux que je dois ma carrière mon goût du métier d'informaticien et il y a eu du chemin de parcouru entre deliasseur opérateur programmeur analyste chef de projet concepteur responsable system ..... directeur de service mais j'ai jamais arrêter de programmer j'ai toujours pensé qu'il fallait connaître le métier pour dirigé une équipe et pas lui demandé n'importe quoi. et pour exemple j'ai connu un patron qui n'avait pas peur de mettre un bleu a l'usine et les mains dans le cambouis cela ne faisait que d'accentuer le respect et j'ai copier sur lui .

    dernier truc pour programmer il faut avoir la tête tranquille pas avec des problèmes de divorce etc... la tête libre rêver et voir dans votre tête tout fonctionner comme sur un écran s'afficher après ce n'est que de la mise en œuvre.

    je pense que vous avez compris je n'ai pas été à l'école, mais je n'ai jamais arrêté d'apprendre et c'est la VIE qui m'a donné ce dont. tout ça pour dire rien d'impossible.

  12. #32
    Membre du Club
    Profil pro
    développeur
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    30
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : développeur

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 30
    Points : 54
    Points
    54

    Par défaut

    En parlant de développement en général, il y a même beaucoup de dévelopeurs diplômés qui sont incapables de "programmer" au sens large du terme...
    Développer ce n'est pas sulement aligner du code, c'est aussi concevoir des algorythmes pertinents, avoir un sens logique machine inné, pouvoir se mettre à la place l'utilisateur final, assimiler des logiques de code et de traitement de données, avoir un vision complete sur le fonctionnement d'un système en tenant compte des possibilités hard et soft...

  13. #33
    Membre du Club
    Inscrit en
    septembre 2012
    Messages
    32
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : septembre 2012
    Messages : 32
    Points : 55
    Points
    55

    Par défaut Quelle est l’alternative?!?!

    Je suis entièrement d’accord avec cet article , le seul bémol c’est que oui , on sait dire qu’il est impossible d’apprendre... en une si courte durée alors qu’en revanche on ne sait pas dire où sont les vrais cours en informatique, je parle de ceux qui apprennent à utiliser la programmation en tant que tel et pas des tutoriels de trois pages avec 67 lignes de code inutile pour en arriver à utiliser une seule fonction tierce d’un autre API . Et c’est ça le réel problème car sur le net on trouve de plus en plus de post à programmation complètement idiots et anodins et le pire c’est qu’ils sont extrêmement et positivement bien commentés du style , je cite: < whooo , this very nice article you help me for my work .....>. Personnellement , à mes débuts j’en ai mangé des cours , à l’école et dans des livres, pardon je voulais dire des monstres de 700 pages mais j’affirme en fonction de tous les diplômés que je rencontre au travail , que l’école seule l est très très loin d’être suffisante.
    Alors c’est bien beau de dire qu’il n’est pas possible de ...., mais qu’est il possible de faire??

  14. #34
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    juillet 2014
    Messages
    91
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 68
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2014
    Messages : 91
    Points : 206
    Points
    206

    Par défaut

    Citation Envoyé par henryII Voir le message
    En parlant de développement en général, il y a même beaucoup de dévelopeurs diplômés qui sont incapables de "programmer" au sens large du terme...
    Développer ce n'est pas sulement aligner du code, c'est aussi concevoir des algorythmes pertinents, avoir un sens logique machine inné, pouvoir se mettre à la place l'utilisateur final, assimiler des logiques de code et de traitement de données, avoir un vision complete sur le fonctionnement d'un système en tenant compte des possibilités hard et soft...
    autrefois on appelait ces personnes des analystes-programmeurs

    mais ergonome, analyste, concepteur et documenteur (je ne sais pas si ce mot existe, mais s'il n'existe pas il faut l'inventer dans nos métiers) en une seule personne c'est RARISSIME

  15. #35
    Nouveau membre du Club
    Inscrit en
    novembre 2004
    Messages
    48
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : novembre 2004
    Messages : 48
    Points : 36
    Points
    36

    Par défaut C'est de la pretention de dire etre devellopeur pro. sans bagages fondamentaux ...

    Bonjour,
    Je suis tout a fait d'accord avec vous, je ne suis pas informaticien de profession.
    L'automatisation de certaines taches "pofessionnelles" m'ont incité a faire de l'algorithmique et apprendre le langage de programmation, Qbasic et Pascal au départ.
    VB6 ensuite, un peu de C pour migrer définitivement vers un langage full OOP, il s'agit de XOJO (Cross platform Object Oriented) qui a été une bouée de sauvetage pour moi depuis que MS a liquidé VB6, VB.Net ce n'est ma tasse.
    Donc, depuis 2000 j’écris des programmes surtout de calcul scientifique (navigation astro. et géodésie), quelque fois des routines matlab compilées en C création de (COM) object pour être interfacées avec VB6.
    Depuis, je migre tout mon code vers XOJO avec la possibilité de décliner les applications sous win, macOs et linux.
    Je continue toujours d'apprendre sans prétendre un seul moment être développeur pro.
    Je le fais pour ma satisfaction personnelle.

  16. #36
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Analyste/ Programmeur
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    2 698
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste/ Programmeur

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 2 698
    Points : 6 316
    Points
    6 316

    Par défaut

    Citation Envoyé par candide02 Voir le message
    autrefois on appelait ces personnes des analystes-programmeurs
    Le métier d'analyste-programmeur existe toujours
    Le seul problème c'est que sur les grilles de salaires, c'est niveau BAC+3 : donc le niveau "sale" ETAM (employés, techniciens ou agents de maîtrise)

    Et de plus, depuis l'explosion Web, nous faisons la distinction entre
    • un développeur : celui qui empile des briques logicielles - expert sur 1 ou plusieurs cadriciels - limite chef de part son expertise
    • un programmeur : celui qui code bas niveau avec seulement quelques bibliothèques - expert plutôt sur 1 ou plusieurs langages surtout "compilés"
    • le "computer scientist"

  17. #37
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2011
    Messages
    429
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2011
    Messages : 429
    Points : 911
    Points
    911

    Par défaut

    Citation Envoyé par foetus Voir le message
    Le métier d'analyste-programmeur existe toujours
    • un développeur : celui qui empile des briques logicielles - expert sur 1 ou plusieurs cadriciels - limite chef de part son expertise
    • un programmeur : celui qui code bas niveau avec seulement quelques bibliothèques - expert plutôt sur 1 ou plusieurs langages surtout "compilés"
    • le "computer scientist"
    Pour le RH, il y a pas de différence, j'ai l'impression que la définition du programmeur que tu nous donnes c'est un "pisseur de code".

    Et comment tu appelles la personne qui fait les deux ?

  18. #38
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Analyste/ Programmeur
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    2 698
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste/ Programmeur

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 2 698
    Points : 6 316
    Points
    6 316

    Par défaut

    Citation Envoyé par koyosama Voir le message
    j'ai l'impression que la définition du programmeur que tu nous donnes c'est un "pisseur de code".
    C'est cela le drame : le programmeur qui est capable de comprendre les processus/ les cadriciels/ ... bas-niveau on s'en fiche voire on le dénigre.

    Le développeur qui maîtrise un cadriciel, on lui mange dans la main. Même si souvent cela prend du temps (mais cela ne dure pas plus de 5 ans), il faut juste avoir lu la documentation et avoir travaillé sur des projets assez conséquents.


    Citation Envoyé par koyosama Voir le message
    Et comment tu appelles la personne qui fait les deux ?
    Peut-être "full stack" même si cela ne s'applique qu'au Web, et que c'est une expression anglaise qui a été vidée de son sens en français

  19. #39
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2011
    Messages
    429
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2011
    Messages : 429
    Points : 911
    Points
    911

    Par défaut

    Citation Envoyé par foetus Voir le message
    C'est cela le drame : le programmeur qui est capable de comprendre les processus/ les cadriciels/ ... bas-niveau on s'en fiche voire on le dénigre.
    Après tu le dis, c'est vraiment des domaines spécifique, j'ai plus de chances de voir ça dans la programmation embarqué ou l'IOT. Mais un informaticien de gestion doit produire parce que le développeur CMS a promis à son concurrent de vendre faire son application en quelques jours. Après garder un job quand t'es junior c'est compliqué.

    Et puis de réutilisation et companie, mais tu sais faire un architecture depuis zero avec la sécurité et les specificités de chaque technologie pour dégager l'optimisation du workflow c'est compliqué. C'est pas si différent ce que tu dis pour le programmeur, c'est juste que c'est échelle plus grand. J'ai croisé un devops (le fameux 10x developpeur qui avait l'habitude de squatter la silicon valley), mais lui il gérait 3000 serveurs depuis la Chine, le Canada, les Etats Unis, ... Enfin je crois qu'on appelle ça un nomade numérique. J'ai vu des simple juniors, juste ne pas savoir comment utiliser une machine virtuel correctement, ou même juste faire un hello world dans un simple framework MVC (même lire la guideline, c'était compliqué pour eux), à un moment, tu te dis, ah ouais c'est peut-être compliqué au final.

    Après tu m'appelles comment moi (bon je sais techniquement je suis un polyglot) ? Je dois effectuer des tâches en Javascript, m'occuper du serveur qui est en PHP avec un vieux framework MVC qui es plus compatible avec la derniere version, je gère le parc à distance car on a pas de bureau (donc je dois trouver le meilleur rapport qualité prix sur le temps pour respecter tous les standards pourri de chaque pays), je dois maitriser plus d'outils que je ne peux compter avec (xcode, android studio, vscode, ...), plus la technologie dans les containers, ... Oui je suis le seul developeur, et je fais tout ça (on appelle ça le developpeur entrepreneur), avec derrière une database pourri, avec une web serveur pourri, la doc, la gestion de ticket, ... Je crois qu'il ya plus, mais la migraine, rien que d'y penser ... J'ai des problématique de mobile, logiciel, web et UX en même temps. En France, on m'aurait appeler le mouton à 5 pattes.

    Je mets au défis au pure programmeur de faire mon produit la star tu 21eme siècle, oh wait c'est la probleématique de tout le monde. Je dénigre un peu son boulot mais faut pas croire qu'on le connait. Tout ceux qui ont fait une vraie école d'ingénieur savent faire la même chose, c'est juste IRL nous rattrape

    Cette job n'est pas plus compliqué que celui du chef d'entreprise, c'est juste des contextes et des scales différents. N'oublie pas que le monde ne t'attendras pas, tu foires l'exécution et ton travail ne sert plus à rien.

  20. #40
    Membre averti
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    680
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 680
    Points : 317
    Points
    317

    Par défaut Et la validation des aquis ?

    Bonjour,

    Et la validation des aquis de l'expérience vae où est-elle dans ce sondage. je préfère les mooc et la vae

    Salutations
    Battant

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 11/03/2013, 14h35
  2. Réponses: 158
    Dernier message: 29/08/2011, 20h18
  3. Les meilleurs programmeurs sont-ils ceux qui disent connaître C ++ ? Pas si sûr !
    Par Katleen Erna dans le forum Langages de programmation
    Réponses: 61
    Dernier message: 26/05/2010, 12h30
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 01/04/2010, 23h57

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo