Tennibot, un robot collecteur de balles de tennis fonctionnant sous Ubuntu
comment est-il passé d'Arduino à Raspbian et enfin à l'OS de Canonical ?

Le mois dernier, une équipe de scientifiques de l’université de technologie de Nanyang à Singapour a annoncé un robot capable d’assembler une chaise IKEA « Stefan ». Aujourd'hui, bien que dans un registre différent, « Tennibot » est né, un robot capable de chercher et collecter des balles de tennis. Tennibot utilise Ubuntu comme système d'exploitation, comme pour dire que Linux n'est pas seulement derrière des trucs ringards ennuyeux, mais aussi derrière des choses amusantes. Même si ce n'est pas une invention majeure, ses inventeurs tiennent à souligner que Tennibot permet de faire économiser beaucoup d'argent à l'acheteur et du temps de ramassage de balle de tennis.

Nom : tennibot.jpg
Affichages : 4105
Taille : 104,7 Ko

Pour ce qui est de l'idée de la conception de Tennibot, Sarah Dickinson, responsable mondial des relations publiques, IoT and Devices, chez Canonical, a affirmé : « Tennibot est le premier collecteur de balles de tennis au monde, ou encore un garçon de balle autonome. Après avoir réalisé que les joueurs et les entraîneurs passaient plus de temps à ramasser des balles de tennis sur le terrain plutôt que de les frapper, l'équipe américaine a conçu Tennibot. Tennibot est la seule option non manuelle pour ramasser des balles et Tennibot fait déjà de grandes vagues dans l'industrie du matériel de tennis ».

Quant au choix du système d'exploitation Ubuntu, Dickinson déclare : « Pour développer un robot avancé comme Tennibot, qui intègre des algorithmes de perception et de planification sophistiqués, un système d'exploitation polyvalent qui permet un court cycle de tests de prototypes est très important - c'est là qu'Ubuntu entre en jeu. L'équipe de Tennibot a choisi son système d'exploitation après 6 mois de développement, une fois que la fonctionnalité de base du robot a été mise en place : ils ont compris qu'ils ne pouvaient pas continuer à s'appuyer sur un Arduino et devaient passer à un ordinateur monocarte. Tout d'abord, un Raspberry Pi a été utilisé, donc le choix de l'OS naturel était Raspbian, mais il est vite apparu qu'un SBC plus puissant était nécessaire et c'est là que le changement vers Ubuntu a eu lieu. Deux ans plus tard, Ubuntu est toujours utilisé pour fournir la stabilité nécessaire. Les principaux problèmes rencontrés par l'équipe ces derniers temps sont plus mécaniques ou liés à son propre logiciel ».

Toujours pour expliquer le choix d'Ubuntu, le PDG de Tennibot, Haitham Eletrabi, a laissé entendre que : « La compatibilité avec des logiciels tels que ROS et OpenCV facilite la mise en œuvre et le test des algorithmes de Tennibot. Le support de la communauté Ubuntu simplifie également le débogage du logiciel de l'appareil. En outre, Ubuntu est si polyvalent avec différents capteurs et composants qu'il est vraiment l'option la plus intéressante pour nous ». Aussi, « Nous avions besoin de quelque chose qui soit à la fois léger et compatible avec les bibliothèques et les logiciels existants. Compte tenu de la répartition géographique des Tennibot, notre choix final devait aussi avoir une capacité de mise à niveau à distance. Et bien sûr, à la fois pour nous-mêmes et pour nos utilisateurs qui ne sont pas experts en technologie, il fallait qu'ils soient solides et testés », a déclaré Lincoln Wang, directeur de la technologie chez Tennibot.

Toutefois, l'appareil a déjà reçu une reconnaissance internationale et des prix prestigieux, notamment le prix de l' innovation de la Tennis Industry Association et le prix d'honneur 2018 de Consumer Electronics Show (CES). Et de plus, les inventeurs de Tennibot tiennent à rassurer les acheteurs qu'aucun bricolage après achat n'est nécessaire.


Source : Blog Ubuntu

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Ubuntu peut-il exceller dans le domaine de la robotique ?
Avez-vous déjà utilisé Raspbian ? À quelle fin ?
Quel système d'exploitation vous parait le meilleur dans ce domaine ? Et pourquoi ?


Voir aussi

Des scientifiques ont mis au point des robots capables d'assembler un meuble IKEA des applications à l'aéronautique sont envisagées