Facebook publie d'excellents résultats pour le premier trimestre de son année fiscale,
et compte encore plus d'utilisateurs

Facebook a publié ses résultats du premier trimestre ce mercredi. La société a annoncé un bénéfice de 1,69 dollar par action sur un chiffre d'affaires de 11,97 milliards de dollars pour le trimestre, deux statistiques qui étaient supérieures aux estimations de Wall Street. Son chiffre d’affaires a connu une progression annuelle de 49 % (la société en avait gagné 8 milliards durant la même période l’année dernière). Une progression qui semble remettre à plus tard le ralentissement de la croissance des revenus que Facebook avait annoncé il y a presque deux ans.

Et pour ceux qui se demandent si Facebook gagne plus d’argent avec moins d’utilisateurs, la réponse est négative : sur le trimestre fiscal, Facebook a gagné en réalité des utilisateurs. Ils sont désormais 2,2 milliards d’internautes à être actifs tous les mois et Facebook assure que 1,45 milliard d’internautes utilisent sa plateforme tous les jours.

Plus tôt ce mois-ci, le PDG de l’entreprise, Mark Zuckerberg avait déclaré que la vague de scandales qui éclaboussent le réseau social, dont le point d’origine a été les fuites de données vers Cambridge Analytica, n’allait pas avoir un impact sur l’utilisation du réseau social ou des recettes. Mais il faut quand même relativiser ses propos. En effet, les enquêtes liées à Cambridge Analytica ont été publiées le 18 mars 2018 dans la presse anglaise avant de se diffuser dans le reste du monde. Il n’y a donc que 13 jours de l’affaire qui sont comptabilisés dans ces résultats trimestriels : le grand public a mis du temps à s’approprier ces nouveaux faits.

Nom : facebook_revenue.png
Affichages : 675
Taille : 34,7 Ko

Quoi qu’il en soit, Mark Zuckerberg s’est félicité de la réussite de son entreprise : « Nous venons d'annoncer nos résultats trimestriels et notre mise à jour communautaire. Malgré des défis importants, notre communauté continue de croître. Plus de 2.2 milliards de personnes utilisent désormais Facebook chaque mois et plus de 1.4 milliard de personnes l'utilisent quotidiennement. »

Et de continuer en disant que « Notre objectif en 2018 est de garder les gens en sécurité et de continuer à développer les expériences que les gens attendent de nous. Nous avons une vision plus large de notre responsabilité. Non seulement de donner aux gens des outils puissants, mais de s'assurer que ces outils sont utilisés pour le bien. Dans le même temps, nous devons également continuer à construire de nouveaux services qui réunissent les gens de manière significative. C'est ce qui rend Facebook si important pour tant de gens, et c'est aussi notre responsabilité. »

Il sera donc très intéressant de suivre les résultats du Q2 2018 pour prendre la réelle mesure de l’affaire Cambridge Analytica sur l’activité de Facebook : ce trimestre comportera en effet les mois d’avril, mai et juin 2018. Ce trimestre permettra également d'observer si la campagne #deletefacebook, qui a pris de l'ampleur avec ce scandale, va avoir un grand impact. Rappelons que plusieurs personnalités ont invité les utilisateurs à quitter le réseau social en prenant ce scandale comme illustration.

Source : Facebook

Et vous ?

Que pensez-vous de la campagne #deletefacebook ?
A-t-elle, selon vous, la possibilité d'avoir un impact sur les utilisateurs de Facebook ? Pourquoi ?
Avez-vous un compte Facebook ? L'avez-vous supprimé après les révélations ? Pourquoi ?
S'il fallait que vous le quittiez, vers quelle alternative vous tourneriez-vous ?

Voir aussi :

Après le scandale Cambridge Analytica, Facebook fait campagne sur : « Vous n'êtes pas le produit », un poisson d'avril en retard ?
Aleksandr Kogan fait des excuses publiques pour avoir aidé Cambridge Analytica à siphonner les données de 87 millions d'utilisateurs Facebook
Le niveau de confiance des utilisateurs envers Facebook a drastiquement baissé, malgré le mea-culpa de Zuckerberg au parlement américain