Apple propose en open source le noyau de FoundationDB, la base de données distribuée
conçue pour gérer de gros volumes de données structurées

Apple a rendu disponible en open source sur Github FoundationDB, qui est décrit comme étant « une base de données distribuée conçue pour gérer de gros volumes de données structurées à travers des clusters de serveurs de base ». Ces clusters s'adaptent bien à mesure que vous ajoutez des machines, gèrent automatiquement des pannes matérielles et disposez d'une API simple.

Dans un billet de blog, l’entreprise explique que « Nous croyons que FoundationDB peut devenir le fondement de la prochaine génération de bases de données distribuées. »

FoundationDB a été fondée en 2009 par Dave Rosenthal, Dave Scherer et Nick Lavezzo dans le but de créer une base de données NoSQL conforme à l'ACID, un ensemble de propriétés pour les bases de données conçues pour garantir l'intégrité des données même en cas d'erreur.

Apple a acquis la société au début de 2015 et l'utilise probablement pour ses services iCloud depuis quelques années. Dans un article récent décrivant le fonctionnement de CloudKit, les ingénieurs ont mentionné l'utilisation d'une base de données NoSQL pour permettre aux développeurs d'applications de synchroniser les données utilisateur entre les périphériques de manière générique et facile à utiliser. CloudKit est la base de données de cloud d'Apple derrière de nombreuses fonctionnalités d'iCloud, y compris les sauvegardes iOS, les photos, le partage iWork et iCloud Drive.

Nom : foundationdb.jpg
Affichages : 1124
Taille : 6,2 Ko

« La vision de FoundationDB est de commencer par un noyau simple et puissant et de l'étendre par l'ajout de “couches”. Le store de valeurs-clés, qui est en open source à partir d'aujourd'hui, est le noyau, centré sur l'intégration de fonctionnalités qu'il n'est pas possible d'écrire en couches. Les couches étendent ce noyau en ajoutant des fonctionnalités pour modéliser des types spécifiques de données et gérer leurs modèles d'accès », explique Apple.

L'architecture fondamentale de FoundationDB, y compris l'utilisation de couches, favorise les meilleures pratiques de systèmes évolutifs et gérables. En exécutant plusieurs couches sur un même cluster (par exemple, une couche de stockage de documents et une couche de graphique), vous pouvez faire correspondre vos applications spécifiques au meilleur modèle de données. L'exécution d'une infrastructure moindre réduit les frais généraux opérationnels et techniques de votre organisation.

« En publiant en open source le noyau FoundationDB, nous nous attendons à ce que la quantité et la variété des couches se développent rapidement. Quand nous pensons à la communauté FoundationDB, nous l'abordons à la fois en termes de noyau lui-même et d'écosystème de couches qu'elle apporte », explique l’éditeur d’iOS.

Apple assure donc que son objectif est de développer une communauté ouverte. Tout le développement majeur sera fait en open source. Apple a d’ores et déjà défini un processus de document de conception pour garantir que ce travail est effectué de manière transparente et avec la contribution de la communauté. L’entreprise a également pris des mesures pour définir la gouvernance du projet afin de fournir une structure de base qui permettra aux membres de la communauté qui contribuent activement d'avoir une plus grande voix dans la prise de décision du projet.

FoundationDB (github)

Source : FoundationDB

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Redressement fiscal : l'Irlande va bientôt commencer à collecter les 13 milliards d'euros réclamés à Apple, qui seront placés sur un compte bloqué
Apple condamné à verser plus d'un demi-milliard de dollars à la société VirtnetX par la justice américaine, pour violation de brevets
Google, Apple, Microsoft et Mozilla s'opposent formellement à une décision du W3C, qui veut avancer dans le processus de standardisation de DOM 4.1
La fuite d'un mémo peut-elle aider une entreprise à maximiser ses objectifs de communication ? Examen du cas Apple