Microsoft rend un échantillon du sous-système Windows pour Linux open source
À l’intention des mainteneurs de distributions

La firme de Redmond continue de manifester son intérêt pour Linux avec une annonce qui concerne le sous-système de Windows 10 dédié à ce dernier. Microsoft fait part de la publication d'un échantillon sur GitHub. La manœuvre est destinée à faciliter l’ajout de distributions Linux supplémentaires au Windows Store.

Le géant du logiciel a annoncé la prise en charge du Shell Bash par la dernière mouture de son système d’exploitation en mars 2016, période qui coïncide avec la mise à jour anniversaire de Windows 10. « Le but de WSL est de simplifier le travail des développeurs (en particulier dans le domaine du Web) en rendant possible la mise en place d'une structure et d'outils Linux sous Windows, et ainsi d'harmoniser les environnements de développement Windows avec les environnements GNU/Linux qu'on trouve couramment sur les serveurs de production », indiquait alors Canonical à propos du sous-système Windows pour Linux (WSL).

Le véritable Shell Bash (l’acronyme de Bourne Again Shell) est disponible au travers de la boutique d’applications Windows depuis lors. Microsoft a ensuite œuvré pour qu’Ubuntu, puis les distributions Fedora et Suse le soient par le même biais dans le cadre de la Creators Update. Dans tous ces cas de figure, la firme de Redmond elle-même était à la baguette au travers de partenariats avec les entreprises concernées. Avec cet échantillon du Windows Subsystem for Linux (WSL) disponible sur GitHub, Microsoft passe la main aux mainteneurs de distributions Linux.

Nom : wsl.jpg
Affichages : 5507
Taille : 114,6 Ko


L’échantillon open source du sous-système Windows pour Linux est également destiné à permettre aux développeurs de lancer des distributions Linux personnalisées sur des ordinateurs Windows 10 réservés à des tâches de développement.

Cette mesure fait suite au récent ajout de Kali Linux – la distribution basée sur Debian qui fournit les outils nécessaires aux tests de sécurité d'un système d'information – à la boutique d’applications Windows. En gros, c’est le système d’exploitation de Microsoft qui s’enrichit en applications disponibles au travers de la célèbre ligne de commandes Linux pour, chaque jour un peu plus, devenir GNU/NT, GNU/kWindows, etc. Toutefois attention, car la nouveauté est à consommer dans le cadre d’une utilisation de la Redstone 4, la cinquième mise à jour majeure de Windows 10, qui devrait être disponible à la fin de ce mois ou au début du mois prochain.

Note finale pour préciser que Microsoft a annoncé une série d’améliorations du sous-système Windows pour Linux avec la Redstone 4. En substance, il sera possible de lancer des tâches en arrière-plan sans qu’il soit nécessaire de garder la console ouverte. Sur la lancée de l’harmonisation des environnements de développement Windows et GNU/Linux, le sous-système Windows pour Linux sera doté de l’outil wslpath. D’après Microsoft, il sert à effectuer la conversion des chemins d’accès entre Windows et Linux ; il en résultera un partage plus aisé des variables d’environnement entre Windows 10 et le sous-système Windows pour Linux. Enfin, Microsoft a annoncé le support des sockets Unix au travers du WSL.

Source

Microsoft

Votre opinion

Que pensez-vous de cette mesure ?

La pénétration de plus en plus prononcée de Linux dans l’univers Windows est-elle une bonne nouvelle pour l’open source ?

Voir aussi

Windows 10 : plus d'outils ligne de commande via la Redstone 4 avec l'arrivée de distributions Linux additionnelles sur le Store