IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #641
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Consultant en Business Intelligence
    Inscrit en
    décembre 2021
    Messages
    324
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Business Intelligence

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2021
    Messages : 324
    Points : 489
    Points
    489
    Par défaut
    Bonsoir

    Meta menace de retirer Facebook et Instagram du marché européen si le groupe n'est plus autorisé à échanger les données des utilisateurs européens avec les États-Unis

    Cette menace est-elle crédible selon vous ?
    Crédible oui , c'est parfaitement faisable ... Avec un loi passé je ne sais plus quand, un belge ou un luxembourgeois ne peut plus consulter un site canadien. Par contre un américain ou un Bahaméen lui peut continuer d'y acceder.

    Le marketing géographique.

    Quels impacts pour les entreprises qui dépendent de Facebook pour leurs activités ?
    Pour les petites boites, je penses que cela serait un coup dure pour passagèrement parlant .

    Le temps que les assos et les commerces spécialisés qui gravitent autour se remettent sur des canaux plus spécialisés.

    Citation Envoyé par totozor
    J'ai l'impression que c'est de moins en moins le cas.
    J'ai deux amis qui ont lancé leurs entreprises il y a quelques années, ils ont longtemps été extrêmement actifs sur Facebook qui était leur principal média de communication.
    Avec le COVID des petites boites se sont regroupées pour mutualiser leurs communications et leur dépenses.

    Je ne connais aucune entreprise dont l'activité ne dépend que de Facebook.
    Par contre c'est une autre histoire pour les associations mais de celles que je connais elles ont une existence physique suffisante pour qu'à la disparition de Facebook elles se dirigent vers un autre média.
    Si Facebook se casse la figure (et c'est que je pense d'ici quelques temps), les assos et petits commerçants tirerons leur épingles du jeux .

    Pour une raison simple. Facebook est tellement noyé par la politique et les sujets religieux qu'on ne s'y retrouve plus ...

    Très actif irl dans des asbl (culturelle ou sportive) , je trouve qu'un "facebook" tourné vers les assos , la culture, le loisir, le sport serait vraiment chouette . La crise du covid a quand même donné un coup de massue au monde associatif

    C'est histoire de rabattre les cartes ...

  2. #642
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Consultant Ingenierie mécanique
    Inscrit en
    mars 2006
    Messages
    1 335
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant Ingenierie mécanique
    Secteur : Transports

    Informations forums :
    Inscription : mars 2006
    Messages : 1 335
    Points : 3 219
    Points
    3 219
    Par défaut
    le cou de bluff supreme ahah. mais personne n'est dupe. facebook a plus a perdre...

  3. #643
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 471
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 471
    Points : 47 560
    Points
    47 560
    Par défaut Bruno Le Maire et son homologue allemand, Robert Habeck, disent que l'Europe se porterait mieux sans Facebook
    Bruno Le Maire et son homologue allemand, Robert Habeck, affirment que l'Europe se porterait mieux sans Facebook
    à la suite de la menace de Meta de retirer Facebook et Instagram du marché européen

    La menace voilée de Meta de retirer Facebook et Instagram de l'UE - en raison du blocage des négociations sur les règles de protection de la vie privée - ne semble pas avoir inquiété les régulateurs européens. Elle a plutôt ressemblé à de la musique aux oreilles de deux hauts responsables politiques allemands et français. Lors d'une séance de travail lundi à Paris, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, et le ministre allemand de l'Économie, Robert Habeck, ont conjointement affirmé que Facebook ne risque pas de manquer aux Européens et que les gens vivraient "très bien" sans le réseau social de Mark Zuckerberg.

    « Après avoir été piraté, j'ai vécu sans Facebook et Twitter pendant quatre ans et la vie a été fantastique », a déclaré Habeck lundi. « Je peux confirmer que la vie est très bonne sans Facebook et que nous vivrions très bien sans Facebook. Les géants du numérique doivent comprendre que le continent européen va résister et affirmer sa souveraineté », a ajouté Le Maire. Les deux hommes répondaient à des commentaires figurant dans le rapport annuel de Meta publié jeudi, qui avertissaient que la société retirerait Facebook et Instagram de l'UE si elle ne pouvait pas s'appuyer sur des accords nouveaux ou existants pour transférer des données vers les États-Unis.

    Nom : facebook-instagram-fuera-europa.jpg
Affichages : 2384
Taille : 29,4 Ko

    « L'UE est un si grand marché intérieur avec un si grand pouvoir économique que si nous agissons dans l'unité, nous ne serons pas intimidés par quelque chose comme ça », a poursuivi Habeck. Pendant ce temps, Le Maire a énuméré les façons dont les gouvernements européens ont défié les géants de la technologie, notamment avec les règles de confidentialité, la fiscalité et le blocage du développement des monnaies numériques. Selon les critiques de Facebook, le retrait du réseau social de l'UE serait très bénéfique pour les gens, car cela les aiderait à vaincre leur addiction, le stress et les autres potentiels effets négatifs de Facebook et Instagram.

    En effet, alors que les régulateurs européens sont en train de revoir certaines règles sur la protection des données, notamment celles contenues dans le Privacy Shield, Meta a averti les régulateurs européens qu'il se sentirait dans l'obligation de retirer Facebook et Instagram du bloc si la nouvelle réglementation lui interdisait de transférer les données vers les États-Unis. Pour mémoire, le Privacy Shield, présenté comme le successeur de l'accord Safe Harbor, est un accord dans le domaine du droit de la protection des données personnelles, qui a été négocié entre 2015 et 2016 entre l'Union européenne et les États-Unis d'Amérique.

    Le Safe Harbor, qui régissait une partie du transfert des données entre l’UE et les États-Unis, a été annulé par la Cour de justice de l’UE le 6 octobre 2015. Après cette décision, la Commission européenne a donc négocié rapidement un nouvel accord avec les États-Unis, afin d'assurer la continuité du flux massif de données entre les deux continents. C’est ainsi qu’a été proposé le Privacy Shield, qui est entré en vigueur le 1er août 2016. Cependant, le Privacy Shield a été jugé à son tour inadéquat pour assurer la protection des données personnelles transférées de l'Espace économique européen vers les États-Unis le 16 juillet 2020.

    Depuis, d'autres règles n'ont pas été introduites et la CJUE a laissé les entreprises utiliser des clauses contractuelles types, qui sont essentiellement des clauses passe-partout que la Commission européenne avait "préapprouvées". Ces clauses permettaient de transférer des données de l'UE vers un autre pays tout en étant conforme au RGPD. Toutefois, l'utilisation des clauses contractuelles types a été contestée par plusieurs militants de la vie privée. En réponse, la CJUE a jugé que la législation américaine ne garantissait pas un "niveau de protection adéquat", notamment contre la surveillance de masse exercée par le gouvernement américain.

    Pour que les transferts de données soient valides, il faudrait que la législation en vigueur aux États-Unis soit "essentiellement équivalente à celle exigée par le droit de l'UE" - un obstacle de taille à franchir. En septembre 2020, Meta a obtenu un gel temporaire de l'ordonnance, ce qui lui a permis de poursuivre pour l'instant les transferts de données en vertu des clauses contractuelles types. L'affaire a été portée devant les tribunaux irlandais et a obligé la Commission de protection des données de ce pays à examiner l'utilisation des clauses contractuelles types par Meta pour voir si elle pouvait franchir l'obstacle.

    Dans une décision préliminaire, le régulateur irlandais a déclaré que ce n'était pas le cas. Dans son dépôt 10-K, Meta a déclaré qu'une décision définitive de l'autorité de régulation irlandaise pourrait intervenir dans les prochains mois. Si le régulateur décide que les garanties de Meta en matière de confidentialité des données ne sont pas à la hauteur, il pourrait mettre fin aux transferts de données en dehors de l'UE. Meta a notifié à la SEC (Securities and Exchange Commission) des États-Unis que si une telle chose arrivait, il ne serait "malheureusement" plus en mesure d'offrir ses services Facebook et Instagram dans l'UE.

    La société a déclaré : « si un nouveau cadre transatlantique de transfert de données n'est adopté, nous serons probablement incapables d'offrir un certain nombre de nos produits et services les plus importants, y compris Facebook et Instagram, en Europe ». Il faut savoir que peu de choses sont plus rentables pour Facebook que les données des utilisateurs, raison pour laquelle l'entreprise lutte pour maintenir le droit de transfert de données outre-Atlantique. De plus, le RGPD de l'UE semble être plus contraignant pour Meta que les règlements sur la protection des données en vigueur aux États-Unis.

    « Nous n'avons absolument aucun désir et aucun projet de nous retirer de l'Europe, mais la simple réalité est que Meta, et beaucoup d'autres entreprises, organisation et services, dépendent des transferts de données entre l'UE et les États-Unis afin d'exploiter des services mondiaux. Nous surveillons de près l'impact potentiel sur nos opérations européennes au fur et à mesure que ces développements progressent », a ajouté un porte-parole de Meta. Par ailleurs, ce n'est pas la première fois que Meta fait une déclaration.

    Dans des documents judiciaires antérieurs, Meta a prévenu qu'elle pourrait être amenée à se retirer d'Europe si les autorités et les tribunaux ne parvenaient pas à se mettre d'accord sur les règles de transfert des données, bien que le vice-président de Meta chargé des affaires mondiales et de la communication, Nick Clegg, ait précédemment nié que cela se produise, affirmant qu'une telle décision mettrait en péril les petites et moyennes entreprises européennes en raison de leur dépendance à l'égard des publicités ciblées.

    Mais la nouvelle déclaration suggère que l'activité de Meta pourrait être en péril si la législation européenne obligeait la société à interrompre les transferts de données vers les États-Unis. « Si l'entreprise devait retirer Facebook et Instagram du marché, cela affecterait de manière importante et négative notre activité, notre situation financière et nos résultats d'exploitation », a déclaré Meta dans le dépôt de la SEC.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des déclarations de Bruno Le Maire et Robert Habeck ?
    Selon vous, les gens se porteraient-ils mieux sans Facebook et Instagram ? Pourquoi ?

    Voir aussi

    Meta menace de retirer Facebook et Instagram du marché européen si le groupe n'est plus autorisé à échanger les données des utilisateurs européens avec les États-Unis

    Les chercheurs de Facebook ont découvert qu'il avait des impacts négatifs pour 360 millions d'utilisateurs, certains « manquaient de contrôle sur le temps qu'ils passaient sur Facebook »

    Une mère du Connecticut poursuit Meta (Facebook) et Snap au motif de leur contribution au suicide de sa fille de 11 ans, happée par une présumée dépendance extrême aux réseaux sociaux

    Les utilisateurs excessifs des médias sociaux, en particulier de Facebook, prennent des décisions altérées comme les toxicomanes, selon une étude
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #644
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2017
    Messages
    33
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 24
    Localisation : France, Charente (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2017
    Messages : 33
    Points : 112
    Points
    112
    Par défaut
    C'est marrant, car j'ai pas la même impression. Il n'y a pas que Facebook et Instagram. Whatsapp est aussi pas mal utilisé par les militaires (et non l'armée). N'empêche, beaucoup de trucs qui s'organisent à l'intérieur se font via whatsapp. Je suis pas sûr que ça plairais à tout le monde que ce service disparaisse.

  5. #645
    Membre actif
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2011
    Messages
    75
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2011
    Messages : 75
    Points : 205
    Points
    205
    Par défaut
    Il y a des tas d'alternatives. Telegram et signal n'ont plus rien à prouver.

  6. #646
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    juillet 2018
    Messages
    72
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Russie

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2018
    Messages : 72
    Points : 375
    Points
    375
    Par défaut
    On pourrait presque rêver d'un réseau social Européen indépendant des US (autre que Russe). Bon c'est seulement un rêve...

  7. #647
    Membre actif
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2011
    Messages
    75
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2011
    Messages : 75
    Points : 205
    Points
    205
    Par défaut
    Citation Envoyé par BleAcheD Voir le message
    On pourrait presque rêver d'un réseau social Européen indépendant des US (autre que Russe). Bon c'est seulement un rêve...
    des solutions existent, elles sont juste mise de côté au profit des autres mastodontes.

  8. #648
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    juillet 2018
    Messages
    72
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Russie

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2018
    Messages : 72
    Points : 375
    Points
    375
    Par défaut
    Citation Envoyé par smobydick Voir le message
    des solutions existent, elles sont juste mise de côté au profit des autres mastodontes.
    Si Meta disparait d'Europe ça permettrai à ces solutions d'émerger. C'est une bonne chose !
    Mais Zuckerberg a l'air de jouer sur l'addiction des gens à son produit pour qu'ils fassent pression sur les décideurs Européens. Ou bien c'est du bluff et il dira "non mais je plaisante hein"

  9. #649
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    décembre 2012
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Aveyron (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2012
    Messages : 1
    Points : 15
    Points
    15
    Par défaut
    Meta réalise presque 40% de son CA en Europe, sans compter les ventes publicitaires auprès de ses clients états-uniens pour le marché européen. Vous connaissez beaucoup de sociétés capables de faire une croix sur 40% de leur chiffre d'affaire, voire plus, par ce qu'elles ne sont pas contentes des lois en vigueur ?...
    C'est un discours déjà entendu qui ne prend plus.
    Si Meta se retirait du continent européen, il y aurait un choc ponctuel mais sans grande conséquence (à par pour les sociétés qui ont basé exclusivement leur business sur eux). D'autres acteurs existent déjà ou émergeront.
    Même Google, bien plus indispensable que Meta ne serait pas capable de faire ça.
    En revanche, Meta ne s'en remettrait pas face à ses concurrents (et ils sont nombreux et méchants...) : partent de confiance des clients, perte de valorisation en bourse, perte du positionnement de premier réseau social mondial, perte d'annonceurs... Ouille !!!

    Le problème de fond, c'est la loi états-unienne, incompatible avec le RGPD. Faut pas lâcher le bout de gras ! Ils nous les brisent, ces américains ! Ils veulent travailler en Europe, ils doivent respecter les lois européennes, comme nous respectons les lois états-uniennes aux états-unis.

  10. #650
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    111
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 111
    Points : 348
    Points
    348
    Par défaut
    A force de menacer, ça va juste faire baisser encore plus le prix de leur action.
    Ils vont perdre la confiance des investisseurs et des utilisateurs.

  11. #651
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Consultant en Business Intelligence
    Inscrit en
    décembre 2021
    Messages
    324
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Business Intelligence

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2021
    Messages : 324
    Points : 489
    Points
    489
    Par défaut
    Bonsoir

    Bruno Le Maire et son homologue allemand, Robert Habeck, affirment que l'Europe se porterait mieux sans Facebook à la suite de la menace de Meta de retirer Facebook et Instagram du marché européen

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    C'est vrai on peut se passer de Meta.

    Que pensez-vous des déclarations de Bruno Le Maire et Robert Habeck ?
    Pour une fois ils sont dans le réel . Cependant ils ne prennent pas le truc au sérieux. Ils devraient.

    Selon vous, les gens se porteraient-ils mieux sans Facebook et Instagram ?
    Oui

    Pourquoi ?
    > Les gens passeraient beaucoup moins de temps sur une plateforme ... Obligeant à switcher ... donc moins d'action et de moins de temps de cerveaux "achetable".

    > On verrait enfin disparaitre les sujets politico-theologico-religieux ... Comme déjà lu sur d'autres topics . On ne mercantilise pas un discours politique ou religieux comme on mercantilise un service bancaire ou de petites annonces ^^ .

    Les partis politiques, les états et collectivités , les autorités religieuses seraient contraintes de créer des plates formes avec une audience moindre . Se serait franchement pas du luxe et ferait des "vacances" pour les sujets strictement dédiés aux loisirs.

    Il y a ce qui sert à débattre et ce qui sert à se détendre . Politique et religieux ne servent pas à se détendre ... juste à débattre ou à faire croire

  12. #652
    Responsable
    Office & Excel


    Homme Profil pro
    Formateur et développeur chez EXCELLEZ.net
    Inscrit en
    novembre 2003
    Messages
    18 959
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 55
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Formateur et développeur chez EXCELLEZ.net
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2003
    Messages : 18 959
    Points : 55 095
    Points
    55 095
    Billets dans le blog
    128
    Par défaut
    Au delà du fond, ce qui me gave un peu, c'est que ces deux mecs, non élus par la très grande majorité des européens, se permettent de parler au nom de plein de gens qu'ils ne représentent pas. C'est affligeant, pour moi.

    Une solution européenne? Soit elle sera privée et connaîtra les mêmes dérives, soit elle sera pilotée par l'UE et adieu votre tranquillité. Vous serez pistés par votre gouvernement et par l'UE aussi sûrement que vous l'êtes actuellement par les services de renseignement américains.

    Sur le fond, nous devrions toutes et tous nous passer de facebook et de ces réseaux "sociaux".
    "Plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres" (Voltaire)
    ---------------
    Mes billets de blog sur DVP
    Mes remarques et critiques sont purement techniques. Ne les prenez jamais pour des attaques personnelles...
    Pensez à utiliser les tableaux structurés. Ils vous simplifieront la vie, tant en Excel qu'en VBA ==> mon tuto
    Le VBA ne palliera jamais une mauvaise conception de classeur ou un manque de connaissances des outils natifs d'Excel...
    Ce ne sont pas des bonnes pratiques parce que ce sont les miennes, ce sont les miennes parce que ce sont des bonnes pratiques
    VBA pour Excel? Pensez D'ABORD en EXCEL avant de penser en VBA...
    ---------------

  13. #653
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    1 421
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 1 421
    Points : 39 542
    Points
    39 542
    Par défaut Meta ne menace pas de partir de l’UE bien que cette perspective enchante plus d’un
    « Meta ne menace pas de partir de l’UE bien que cette perspective enchante plus d’un », rétorque la société mère de Facebook
    Pour qui les règles du transfert transatlantique de données sont floues

    Bruno Le Maire et son homologue allemand – Robert Habeck – sont d’avis que l’Europe se porterait mieux sans Facebook. La sortie des deux hauts responsables politiques allemands et français faisait suite à la menace voilée de Meta de retirer Facebook et Instagram de l’UE. La société mère de Facebook remonte au créneau et précise : « Meta ne menace pas de partir de l’UE même si cette perspective enchante plus d’un. » L’entreprise jette néanmoins la question du supposé flou en matière de réglementation du transfert transatlantique sur la table.

    Nom : 9.png
Affichages : 1334
Taille : 170,6 Ko

    L’intégralité de la mise au point de Meta

    La presse a rapporté que nous "menacions" de quitter l'Europe en raison de l'incertitude entourant les mécanismes de transfert de données entre l'UE et les États-Unis. Cela n'est pas vrai. Comme toutes les sociétés cotées en bourse, nous sommes légalement tenus de divulguer les risques importants à nos investisseurs. La semaine dernière, comme nous l'avons fait au cours de nos quatre derniers trimestres financiers, nous avons révélé que l'incertitude persistante concernant les mécanismes de transfert de données entre l'UE et les États-Unis constitue une menace pour notre capacité à servir les consommateurs européens et à exercer nos activités en Europe.

    Nous n'avons absolument aucun désir de nous retirer de l'Europe ; bien sûr, nous ne le souhaitons pas. Mais la simple réalité est que Meta, comme beaucoup d'autres entreprises, organisations et services, dépend des transferts de données entre l'UE et les États-Unis afin d'exploiter nos services mondiaux. Nous ne sommes pas les seuls. Au moins 70 autres entreprises dans un large éventail de secteurs, dont dix entreprises européennes, ont également soulevé les risques liés aux transferts de données dans leurs déclarations de résultats.

    Les transferts internationaux de données sont à la base de l'économie mondiale et soutiennent un grand nombre de services qui sont fondamentaux pour notre vie quotidienne. Depuis de nombreuses années, le cadre juridique soutenant le transfert de données outre-Atlantique est confronté à de graves perturbations. L'accord Safe Harbour a été invalidé par la Cour de justice européenne en 2015. L'été dernier, le Privacy Shield, qui était utilisé par plus de 5000 entreprises des deux côtés de l'Atlantique, a également été invalidé par la Cour de justice européenne. Ces décisions ont été prises sur la base d'un conflit entre les lois européennes et américaines sur la protection des données. Nous voulons que les droits fondamentaux des utilisateurs de l'UE soient protégés et que l'internet continue de fonctionner comme prévu : sans friction, dans le respect des lois applicables - mais sans être confiné par les frontières nationales.

    Les entreprises ont besoin de règles claires et mondiales pour protéger les flux de données transatlantiques à long terme et, comme d'autres entreprises dans un large éventail de secteurs, nous surveillons de près l'impact potentiel sur les millions de personnes et d'entreprises qui utilisent nos services au fur et à mesure que ces développements progressent.

    Comme d'autres entreprises, marques et organisations commerciales internationales et européennes, nous espérons voir des progrès continus dans les négociations pour le remplacement du Privacy Shield afin de protéger les transferts de données transatlantiques, d'assurer des protections solides de la vie privée et de garder les communautés, les économies, les entreprises et les familles mondiales connectées.

    Source : Meta

    Et vous ?

    Que pensez-vous des actuelles règles en matière de transfert transfrontalier de données ?

    Voir aussi :

    Meta menace de retirer Facebook et Instagram du marché européen si le groupe n'est plus autorisé à échanger les données des utilisateurs européens avec les États-Unis

    Les chercheurs de Facebook ont découvert qu'il avait des impacts négatifs pour 360 millions d'utilisateurs, certains « manquaient de contrôle sur le temps qu'ils passaient sur Facebook »

    Une mère du Connecticut poursuit Meta (Facebook) et Snap au motif de leur contribution au suicide de sa fille de 11 ans, happée par une présumée dépendance extrême aux réseaux sociaux

    Les utilisateurs excessifs des médias sociaux, en particulier de Facebook, prennent des décisions altérées comme les toxicomanes, selon une étude
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  14. #654
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 726
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 726
    Points : 16 830
    Points
    16 830
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    La presse a rapporté que nous "menacions" de quitter l'Europe en raison de l'incertitude entourant les mécanismes de transfert de données entre l'UE et les États-Unis. Cela n'est pas vrai. Comme toutes les sociétés cotées en bourse, nous sommes légalement tenus de divulguer les risques importants à nos investisseurs.
    La presse diffuse des fausses informations comme d'habitude !

    Citation Envoyé par BleAcheD Voir le message
    On pourrait presque rêver d'un réseau social Européen indépendant des US (autre que Russe). Bon c'est seulement un rêve...
    Ce genre de chose ne peut pas naitre d'une volonté politique.
    Si un réseau social était financé par l'UE, personne ne voudrait l'utiliser.

    Pour qu'un site dépasse Facebook, il faut qu'une équipe développe une autre solution qui réponde mieux aux envies des utilisateurs.
    Et après il y a plein de facteurs qui rentrent en compte. Google a essayé de faire un réseau social ça n'a pas fonctionné, ça illustre le fait que ce n'est pas simple de créer quelque chose de populaire.
    Facebook pourrait connaitre le même sort que Myspace, si les utilisateurs migraient vers une autre solution.
    Keith Flint 1969 - 2019

  15. #655
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    juillet 2018
    Messages
    72
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Russie

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2018
    Messages : 72
    Points : 375
    Points
    375
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Ce genre de chose ne peut pas naitre d'une volonté politique.
    Si un réseau social était financé par l'UE, personne ne voudrait l'utiliser.
    C'est pas vraiment ce que j'ai dis.
    Je pensais plutôt a des entreprises Européenne qui aurait pu profiter du (faux) départ de Meta.

  16. #656
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 726
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 726
    Points : 16 830
    Points
    16 830
    Par défaut
    Citation Envoyé par BleAcheD Voir le message
    Je pensais plutôt a des entreprises Européenne
    Le problème c'est qu'il faut proposer quelque chose qui plaise à l'utilisateur.
    Ce n'est pas chose aisé, Google a essayé et il n'a pas réussi.
    Keith Flint 1969 - 2019

  17. #657
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    septembre 2011
    Messages
    682
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2011
    Messages : 682
    Points : 2 590
    Points
    2 590
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    La presse diffuse des fausses informations comme d'habitude !
    C'est marrant, il y a des trucs qui déclenchent des réactions automatiques chez toi sans que tu ne te poses la question de "qui raconte des craques" (pour le cas présent)

  18. #658
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 726
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 726
    Points : 16 830
    Points
    16 830
    Par défaut
    Citation Envoyé par DevTroglodyte Voir le message
    C'est marrant
    Ça fonctionne dans les 2 sens, parce que là dans le contexte on ne peut pas savoir si je dis le contraire de ce que je veut exprimer, ou pas.

    Les entreprises bluffent et ça ne fonctionne pas.
    FB : Si on ne peut pas stocker les données aux USA on se casse !
    UE : Barrez-vous !
    FB : Nous n'avons jamais voulu partir.
    Keith Flint 1969 - 2019

  19. #659
    Membre éclairé Avatar de jvallois
    Homme Profil pro
    Enseignant
    Inscrit en
    février 2013
    Messages
    155
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 54
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Enseignant
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : février 2013
    Messages : 155
    Points : 810
    Points
    810
    Par défaut
    C'est comme Über qui menaçait de quitter la Suisse si elle persistait à l'obliger à considérer ses chauffeurs comme employés.
    Désormais les chauffeurs Über suisses sont considérés légalement comme employés... et Über est resté...

  20. #660
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Fondateur
    Inscrit en
    octobre 2002
    Messages
    402
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Fondateur
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2002
    Messages : 402
    Points : 363
    Points
    363
    Par défaut
    Meta a tenté son coup de pression il y a quelques jours. Devant la joie générale que cela a provoqué à l'idée de voir Meta partie de l'Europe, les dirigeants ont vite décidé de faire machine arrière dans leurs déclarations. Il ne faut pas se tromper, c'est Meta qui a besoin de l'Europe, et sûrement pas l'inverse !
    Développeur Java / Android.
    In Bitcoin We Trust : https://inbitcoinwetrust.substack.com
    Retrouvez mes Apps Android : https://play.google.com/store/apps/d...01024188312025
    Tout sur le Bitcoin, la Blockchain et les Altcoins : https://www.toutsurlebitcoin.fr
    Devenez une meilleure de vous-même jour après jour : https://www.jedeviensmeilleur.fr

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 17/05/2019, 16h17
  2. La Russie menace d'engager des poursuites contre Facebook et Twitter
    Par Stéphane le calme dans le forum Actualités
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/01/2019, 21h38
  3. Réponses: 142
    Dernier message: 21/12/2017, 15h05
  4. Réponses: 4
    Dernier message: 02/06/2017, 12h49

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo