Prévisions 2017 – 2022 : IDC annonce une baisse de plus de 100 millions pour les ventes de PC
et une baisse de 1,8 % sur le marché global des appareils informatiques personnels (PCD)

Depuis plusieurs années, le marché des appareils informatiques personnels (personal computing devices abrégé PCD en anglais) composé de PC traditionnels (ordinateurs de bureau, ordinateurs portables et stations de travail) et les tablettes (ardoises et hybrides) connait une baisse continue. Sur l’année 2017, les statistiques n’ont pas été meilleures. De 2016 à 2017, les ventes des équipements informatiques personnels ont baissé de 2,7 %. Selon IDC, cette tendance baissière a été favorisée par la demande peu reluisante des PC traditionnels qui restent le moteur de la croissance globale du marché des PC. Et du côté des fabricants, le cabinet d’étude attribue cette baisse des ventes des PC traditionnels à la pénurie des composants.

Les ventes de « PCD » étant soutenues par celles des PC traditionnels, IDC a annoncé au début de cette année, une hausse de 0,7 % des ventes de PC traditionnels au quatrième trimestre de l’année qui vient de s’achever. Alors que certaines personnes pourraient croire que ces dernières statistiques de ventes de PC traditionnels augureraient une croissance à long terme tout en boostant les tendances de ventes globales de PCD, IDC rapporte que les ventes de PC traditionnels devraient passer de 259,4 millions en 2017 à 248,3 millions en 2022 représentant une baisse composée de 0,9 % sur ces cinq ans. Cela représente une baisse de plus de 100 millions d’unités en cinq ans.

Nom : IDC_IMG1.png
Affichages : 1585
Taille : 21,2 Ko

Avec ces chiffres peu encourageants, les entreprises de ce secteur reverront assurément leurs stratégies commerciales à long terme. Et à court terme, précisément sur l’année 2018, la demande pour les PC traditionnels ainsi que celle pour les tablettes connaitront une baisse de 3,2 % par rapport à 2017, selon les prévisions d’IDC. Les ventes des tablettes (ardoises et détachables) connaitront également sur ces cinq années une baisse de 3,4 %, en passant de 163,8 millions de vente en 2017 à 137,5 millions de vente en 2022. Mais pris séparément, les ventes de tablettes hybrides devraient connaitre une hausse de 9,6 % de 2017 à 2022. Les tablettes traditionnelles dites ardoises, quant à elles, n’auront pas d’aussi belles prévisions avec des chiffres prévus en baisse sur la même période. De 2017 à 2022, ce secteur enregistrera une décroissance de 6,2 % en passant de 141,8 millions à 102,9 millions de vente, selon les prévisions d’IDC.

À noter que sur l’année 2017, les ventes globales d’appareils PC ont été chiffrées à 423,2 millions d’unités. En 2022, IDC annonce des ventes estimées à 385,7 millions, ce qui correspond à une baisse de 1,8 % sur l’ensemble du marché des dispositifs informatiques personnels (PCD).

Nom : IDC-IMG2.png
Affichages : 1085
Taille : 21,6 Ko

Mais une chose rassurante, de modestes signes de croissance sont prévus sur ces cinq ans pour les tablettes détachables comme les Microsoft Surface avec une croissance de 0,1 % annoncée. Après avoir terminé l’année 2017 avec une croissance modeste, les ventes de tablettes hybrides devraient également s’améliorer en 2018 et 2019 en raison de l’adoption commerciale continue, souligne le cabinet d’étude de marché IDC.

Pour Tom Mainelli, vice-président du programme IDC Devices et AR/VR, même si le marché des PC traditionnels montre des signes assez gris, « les nouveaux facteurs de forme tels que les convertibles et les détachables continuent de montrer des opportunités de croissance à long terme sur les marchés grand public et commerciaux, les Chromebook restant un point positif avec un nombre croissant de consommateurs adoptant la plateforme ». Jay Chou, responsable de la recherche chez IDC Quarterly Personal Computing Device Tracker, se veut également optimiste et souhaite également encourager les acteurs du secteur à l’être en déclarant que derrière les chiffres de baisse des ventes de PC traditionnels en 2017, « il y a une lueur d’espoir qui montre que le segment des notebooks affiche sa croissance la plus positive depuis 2012, un point renforcé par la migration continue des consommateurs vers des facteurs de forme haut de gamme et ultraslim ».

Source : IDC

Et vous ?

Que pensez-vous de ces chiffres ? Sont-ils réalistes ?

Le marché des PC baissera-t-il en 2022, selon vous ?

Voir aussi

Le marché des PC connait son premier trimestre de fin d'année à la hausse en six ans, d'après les statistiques d'IDC