Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Responsable Qt & Livres


    Avatar de dourouc05
    Homme Profil pro
    Ingénieur de recherche
    Inscrit en
    août 2008
    Messages
    23 829
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Val de Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur de recherche
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : août 2008
    Messages : 23 829
    Points : 152 257
    Points
    152 257

    Par défaut Intel annonce officiellement l’arrivée de ses processeurs graphiques dédiés en 2020

    Intel préparerait son GPU dédié
    Arctic Sound et Jupyter Sound devraient arriver dès 2020, sous l'impulsion de Raja Koduri

    Intel tente depuis longtemps de se créer une place sur le marché fort lucratif des processeurs graphiques — de plus en plus lucratif, d’ailleurs, depuis l’explosion de l’apprentissage profond et des cryptomonnaies. La première tentative date de 1998, avec la 740, une carte graphique AGP à la performance décevante ; les évolutions successives sous la marque Extreme Graphics n’étaient pas mieux reçues. En 2006, Intel tente de percer avec son architecture Larrabee : au lieu d’utiliser des cœurs de calcul extrêmement nombreux (plusieurs centaines, voire milliers) et spécifiques, l’idée était d’utiliser un grand nombre de cœurs (plusieurs dizaines) totalement indépendants ; l’idée a fait un flop comme carte graphique, mais est réapparue sous la forme de la ligne de produits Xeon Phi. Les premiers composants graphiques véritablement utiles sont apparus en 2010, avec l’intégration aux processeurs Core, sous les marques HD Graphics, puis Iris Pro/Plus Graphics et UHD Graphics.

    Cependant, la firme de Santa Clara a récemment recruté Raja Koduri, un gros contributeur au renouveau d’AMD du côté des cartes graphiques. De plus, certains processeurs viennent avec une carte Radeon, sous licence d’AMD. Ces quelques éléments semblent indiquer qu’Intel est de plus en plus sérieux au niveau de la puissance des cartes graphiques.

    Il semblerait que les douzième et treizième générations de processeurs graphiques portent les noms de code Arctic Sound et Jupyter Sound. Ces deux puces seraient entièrement développées par Intel et reliées au processeur central par un lien EMIB (les deux seraient disposées dans le même boitier). On s’attend à les voir vers 2020, mais un retard n’est pas à exclure.

    Source : Arctic & Jupiter Sound: Intel bestätigt die Entwicklung von eigenständigen GPUs unter Raja Koduri.
    Vous souhaitez participer aux rubriques Qt ou PyQt (tutoriels, FAQ, traductions), HPC ? Contactez-moi par MP.

    Créer des applications graphiques en Python avec PyQt5
    Créer des applications avec Qt 5.

    Pas de question d'ordre technique par MP !

  2. #2
    Responsable Qt & Livres


    Avatar de dourouc05
    Homme Profil pro
    Ingénieur de recherche
    Inscrit en
    août 2008
    Messages
    23 829
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Val de Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur de recherche
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : août 2008
    Messages : 23 829
    Points : 152 257
    Points
    152 257

    Par défaut Le premier GPU distinct d'Intel devrait avoir une déclinaison jeu pour 2020

    Le premier GPU distinct d'Intel devrait avoir une déclinaison jeu pour 2020
    Les rumeurs sur Arctic Sound s'accumulent

    La rumeur faisait déjà état des projets d’Intel pour lancer des cartes graphiques de haut niveau, bien plus performantes que les cartes intégrées actuelles. Selon les sources, les premiers plans se focalisaient sur les applications côté serveur : encodage de vidéo, voire calcul de haute performance auraient été les cibles principales d’Arctic Sound. Cependant, un analyste de Motley Fool (déjà à l’origine des fuites sur Arctic Sound) indique qu’Intel aimerait entrer sur le marché des cartes graphiques en faisant grand bruit.

    En pratique, cela signifie que les processeurs développés seraient disponibles en versions orientées serveur, mais aussi client, sous l’impulsion de Raja Koduri. Le niveau de puissance atteint devrait donc être comparable au haut de gamme d’AMD et de NVIDIA, avec une sortie prévue vers 2020 — c’est-à-dire demain, l’investissement pour créer une architecture de processeur graphique en partant de zéro étant énorme, même pour Intel.


    Plus dans le côté technique, ces processeurs devraient être intégrés à des processeurs centraux avec la technologie EMIB. En d’autres termes, il s’agirait d’inclure plusieurs puces différentes dans un même boîtier. Ces puces devraient être conçues de manière modulaire : Intel pourrait inclure deux à quatre composants par puce, selon le niveau de performance à atteindre.

    L’écart technologique à atteindre pour rattraper la concurrence n’est probablement pas hors de portée pour Intel : certes, il faut développer une architecture complète ; cependant, cette société maîtrise l’intégralité des processus de fabrication, une exception sur le marché des semi-conducteurs. Or, la fabrication a un impact sur une grande partie de la consommation énergétique des puces — et il s’agit justement du nerf de la guerre, d’un grand facteur limitant pour les processeurs actuels.

    Source et images : Intel Discrete GPU Codenamed Arctic Sound Will Have Gaming Variant, Landing in 2020.
    Vous souhaitez participer aux rubriques Qt ou PyQt (tutoriels, FAQ, traductions), HPC ? Contactez-moi par MP.

    Créer des applications graphiques en Python avec PyQt5
    Créer des applications avec Qt 5.

    Pas de question d'ordre technique par MP !

  3. #3
    Bot Troll en alpha-test

    Femme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    septembre 2016
    Messages
    133
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 23
    Localisation : France, Marne (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2016
    Messages : 133
    Points : 0
    Points
    0
    Billets dans le blog
    1

    Par défaut

    bonne nouvelle
    a voir quand meme ce qui vaudront en jeux...

    par contre, si comme dit dans l'article intel fabrique bien les puces CPU/GPU, ils ne fabrique pas de GDRR/HBM hors c'est aussi un élément important dans un GPU qui peut causer des pertes de perf en fonction du fondeur.

  4. #4
    MikeRowSoft
    Invité(e)

    Par défaut

    Selon l'intuition que j'ai des par-ci parla, je mise plus pour du indispensable VR...

  5. #5
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    714
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 714
    Points : 20 500
    Points
    20 500

    Par défaut Avec le recrutement de Chris Hook, Intel pourrait préparer sa transition vers la suprématie du GPU

    Avec le recrutement de Chris Hook, Intel pourrait préparer sa transition vers la suprématie du GPU
    Comme l'a prédit le PDG de NVIDIA

    La rumeur qui circulait depuis l’annonce de son départ de la firme de SunnyVale plus tôt ce mois vient d’être confirmée : Chris Hook, ancien directeur marketing des produits chez AMD, travaille désormais pour Intel. Il rejoint ainsi son ancien collègue Raja Koduri, précédemment vice-président senior et architecte en chef chez Radeon Technologies Group (RTG), qui est, depuis novembre 2017, vice-président senior et architecte en chef de la division Core and Visual Computing de la firme de Santa Clara. Avec cette nouvelle annonce, Intel pourrait marquer sa volonté de donner un coup de pied dans la fourmilière du marché des circuits graphiques afin de s’attaquer au monopole des deux ténors de ce secteur que sont AMD et NVIDIA ainsi qu’aux différents sous-marchés juteux qui y sont rattachés.

    Nom : 0.jpg
Affichages : 2204
Taille : 20,6 Ko

    Le regain d'intérêt fortement marqué de la firme de Santa Clara pour cette technologie pourrait trouver un début d’explication derrière les propos du fondateur et PDG de l’entreprise NVIDIA, Jensen Huang, qui, à l’occasion d’une conférence sur les processeurs graphiques qui s’est tenue en septembre dernier, a prédit la baisse drastique de la croissance des performances des CPU, une situation qui obligerait les entreprises à se tourner vers des alternatives comme les GPU.

    Selon Huang, les GPU pourraient à terme remplacer les CPU en raison de leurs capacités de calcul supérieures, de leur fort potentiel de développement et des nombreux domaines dans lesquels ils pourraient ou trouvent déjà des applications (encodage de vidéo, calcul de haute performance, jeux vidéo, intelligence artificielle, etc.). On pourrait dès lors penser qu’Intel serait en train de préparer sa transition vers la suprématie du GPU comme l’a prédit le PDG de NVIDIA afin de ne pas passer à côté d’une technologie qui pourrait se révéler incontournable à l’avenir.

    Intel aurait-il pressenti les limites du potentiel de ses solutions de calcul face au défi à relever dans le monde du calcul haute performance ?

    Chris Hook était notamment chargé de la promotion des dernières puces du fondeur fabless de SunnyVale, à savoir : les GPU Radeon, les Radeon Pro et les CPU de la génération Ryzen. Suite à son départ, AMD a installé à la tête de sa division marketing produit et contenu Sasa Marinkovic, une autre figure charismatique de la boite qui a longtemps travaillé dans l’ombre de Hook. Marinkovic occupait jusqu’à lors le poste de directeur marketing du Radeon Software chez AMD et revendique près de 20 ans d’expérience au sein du groupe.

    L’expertise marketing étendue de la nouvelle recrue d’Intel et sa longue relation de travail avec Raja Koduri, pourraient-elles être la combinaison gagnante qui permettra au fondeur de Santa Clara de se faire rapidement une place dans ce milieu ?

    Source : WccfTech

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Quel est votre avis sur ce recrutement d’Intel ? Pensez-vous qu’il soit judicieux ?
    Comment appréhendez-vous l’avenir d’Intel sur le marché des GPU ?

    Voir aussi

    Le premier GPU distinct d'Intel devrait avoir une déclinaison jeu pour 2020, les rumeurs sur Arctic Sound s'accumulent
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #6
    MikeRowSoft
    Invité(e)

    Par défaut Curieux

    Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
    Comment appréhendez-vous l’avenir d’Intel sur le marché des GPU ?
    Pas forcément de GDDR pris en considération, les générations de CPU et donc de GPU vont introduire des étalons HW.
    Je crois bien qu'au début, le CPU bas de gamme avait un GPU bas de gamme, l'étalon générationnelle devrait mettre la même gamme pour tous...

    C'est aussi un bon moyen pour devenir une référence, surtout lors de la mesure de scores de performances...
    Autrement dit, si il n'y a pas de slot PCI-Express, c'est que c'est un ordinateur portable avec un minima générationnelle de performances acceptable...

    Il y en a qui doivent par obligation passé au CPU 64 bits... Alors pourquoi s'arrêter que là ?
    Même les puces ARM ont un circuit graphique plus répandu que les autres et ainsi plus pratique pour toucher en terme de qualité la majorité des utilisateurs...
    Dernière modification par MikeRowSoft ; 30/04/2018 à 13h50.

  7. #7
    Membre éclairé Avatar de Matthieu76
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    514
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 514
    Points : 745
    Points
    745

    Par défaut

    Moi personnellement j'adore Nvidia car l'entreprise investisse beaucoup en recherche et font des trucs vraiment cool en intelligence artificielle.

  8. #8
    MikeRowSoft
    Invité(e)

    Par défaut

    Pareil, j'apprécie beaucoup cette marque (NVIDIA). Depuis qu'il ne fabrique plus de chipset je ne trouve plus de CM potable.
    Comme je prête ou donne du matériel à mon entourage familiale, 1 chance sur 8 que le GPU ne soit pas du NVIDIA et certains que la CM soit à base de chipset NVIDIA.
    Dans un seul cas à base de chipset ViA.

  9. #9
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    chomeur
    Inscrit en
    avril 2015
    Messages
    467
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 73
    Localisation : France, Seine Maritime (Haute Normandie)

    Informations professionnelles :
    Activité : chomeur
    Secteur : Distribution

    Informations forums :
    Inscription : avril 2015
    Messages : 467
    Points : 896
    Points
    896

    Par défaut

    marketing, gpu j'ai du mal a voir le point commun.

  10. #10
    Membre éclairé Avatar de Matthieu76
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    514
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 514
    Points : 745
    Points
    745

    Par défaut

    Quelqu’un pourrait m'expliquer pourquoi j'ai pris des pousses rouges pour avoir dit apprécier l'entreprise Nvidia ?

  11. #11
    MikeRowSoft
    Invité(e)

    Par défaut



    Tu aurais du parler de carte mère MSI et de technologie permettant de ne pas griller la carte en cas d'explosion nucléaire dans l'atmosphère (Military Class). En plus de cela d'abri anti nucléaire et chimique et des façons de communiquer avec l'extérieur en étant confiné, le marché US t'entend plus dès que c'est pour le leur vendre... par contre si c'est à eux de vendre, ils vont surement trouver preneur en France et dans le reste du monde.

    Le premier sur les réseaux qui bogues pas en cas d'explosion nucléaire dans l'atmosphère à gagné, c'est l'un des derniers points de vulnérabilités hormis le bouton off...

    P.S. : Sachant qu'un astre de plus ou moins petit diamètre devrait frapper la Terre dans quelques années, je suis étonné que le savoir faire US n'ai pas plus de commande...
    Dernière modification par MikeRowSoft ; 30/04/2018 à 19h57.

  12. #12
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Webmaster
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    844
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmaster
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 844
    Points : 20 926
    Points
    20 926

    Par défaut Intel annonce officiellement l’arrivée de ses processeurs graphiques dédiés en 2020

    Intel annonce officiellement l’arrivée de ses processeurs graphiques dédiés en 2020,
    Intel pourra-t-il se faire une place vu l'avance de NVIDIA et AMD sur ce marché ?

    Depuis quelques années, le marché des CPU (processeurs) et des GPU (processeurs graphiques) est en complète mutation. Intel qui depuis bien longtemps dominait le marché des CPU commencent à se faire de plus en plus de concurrents avec d’un côté le concurrent direct, AMD, qui se montre de plus en plus persuasifs avec ses nouveaux processeurs et de l’autre côté d’autres concurrents indirects comme NVIDIA, avec ses processeurs graphiques qui viennent concurrencer les produits d’Intel dans le domaine les serveurs ou de l’apprentissage automatique ou encore Qualcomm qui commence à empiéter sur les platebandes d’Intel avec ses puces ARM compatibles avec les ordinateurs portables tournant avec Windows 10 S sans parler du domaine des centres de données où Qualcomm est maintenant présent avec ses processeurs Centriq 2400 et du secteur mobile où il est véritablement omniprésent contrairement à Intel. Avec cette concurrence manifeste, Intel se doit de réagir au risque de voir ses activités décliner à vue d’œil d’ici quelques années.

    En réponse, Intel a entamé une refonte de ses activités et en a posé les bases en appelant dans ses rangs en novembre dernier, Raja Koudori, le vice-président sénior et architecte en chef de la division GPU du fondeur fabless américain AMD. L’objectif de cette refonte est d’unifier ses segments comme le calcul, les graphiques, les médias, l’imagerie et le machine learning, mais aussi de fournir des solutions graphiques discrètes haut de gamme à ses clients, aux centres de données, à l’intelligence artificielle et l’informatique de pointe.

    Ainsi, après avoir pu convaincre Koudori d’embarquer dans cette nouvelle vision, le leadeur mondial des processeurs a à nouveau continué à chasser des têtes pour mener à bien ses nouvelles ambitions. En avril dernier, ce fut Jim Keller qui fut annoncé comme le nouvel arrivant dans la maison Intel. À noter que Jim Keller est l’un des concepteurs d’architecture de microprocesseurs les plus respectés au monde. Il est à l’origine des microarchitectures K8 et Zen qui soutiennent les récents processeurs Ryzen et EPYC d’AMD ainsi que les SoC A4 et A5 développés par Apple.

    En outre, en plus d’avoir travaillé dans ces deux entreprises, Jim Keller a également fait un détour chez Tesla, le constructeur américain de voitures électriques, en tant que vice-président de la division Autopilot and Low Voltage Hardware, d’où il a été appelé par Intel. Dans ce même mois d’avril, le fondeur américain a également annoncé que Chris Hook faisait à nouveau partie de son équipe. Avant de poser ses valises chez Intel, Chris Hook a exercé pendant environ deux décennies chez AMD en tant que directeur markéting sénior des produits de la firme.

    Les personnes ressources nécessaires à ses nouvelles ambitions ayant été réunies, Intel a officiellement annoncé, à travers un tweet de Raja Koudori, que son processeur graphique dédié actuellement en cours de développement sortira en 2020.

    Nom : Intel News GPU.png
Affichages : 2449
Taille : 204,2 Ko

    À travers ce message, Intel montre clairement qu’il entend se présenter comme un nouveau concurrent face aux deux fabricants de processeurs graphiques AMD et NVIDIA.

    Nom : Intel-GPU.png
Affichages : 2364
Taille : 185,9 Ko

    Mais l’entreprise aura fort à faire pour rattraper ses deux entreprises. En outre, même si elle maitrise déjà le processus de fabrication des processeurs, concevoir un nouveau processeur graphique en partant de zéro et à la hauteur de ceux qui seront disponibles sur le marché en 2020 ne sera pas une tâche aisée.

    Les personnes ressources étant déjà présentes, les finances ne faisant pas défaut, pensez-vous qu’Intel parviendra à se positionner comme un concurrent sérieux dans le marché des GPU ? Où va-t-elle faire échec comme ce fut le cas avec les GPU i740 ?

    Source : Twitter, Forbes

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur la nouvelle orientation d’Intel dans le marché des GPU dédiés ?

    Intel pourra-t-il se présenter comme un véritable concurrent face à AMD et NVIDIA ?

    Ou pensez-vous que l’entreprise devrait se tourner vers d’autres objectifs au risque de faire échec dans les GPU ?

    Voir aussi

    Intel voudrait une micro-architecture révolutionnaire pour ses futurs CPU haute performance et compte sur d'anciens cadres d'AMD pour y arriver
    Intel préparerait son GPU dédié, Arctic Sound et Jupyter Sound devraient arriver dès 2020, sous l'impulsion de Raja Koduri
    Le premier GPU distinct d'Intel devrait avoir une déclinaison jeu pour 2020, les rumeurs sur Arctic Sound s'accumulent
    Avec le recrutement de Chris Hook, Intel pourrait préparer sa transition vers la suprématie du GPU comme l'a prédit le PDG de NVIDIA
    Intel prépare ses pilotes pour l'arrivée de ses GPU distincts, Une première étape dans la concrétisation de son ambition de conquérir le marché
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #13
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2010
    Messages
    13
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2010
    Messages : 13
    Points : 9
    Points
    9

    Par défaut Intel deviendra vite leader du marché

    Quel est votre avis sur la nouvelle orientation d’Intel dans le marché des GPU dédiés ?
    C'est vraiment intéressant plus il y aura de la concurrence mieux se porteront les utilisateurs, il y aura à vraisemblablement une bataille des prix pour contrer la monté du mastodonte.

    Intel pourra-t-il se présenter comme un véritable concurrent face à AMD et NVIDIA ?
    Biensur Intel depuis un certains temps embarque des GPU dans ses processeurs qui se battent à fournir des performances intéressantes pour ce type de configuration. Donc leur volonté de produire des GPU dédiés tient du fait qu'ils sont prêts à proposé une alternative à hauteur voire plus performante que celle des concurrents

    Ou pensez-vous que l’entreprise devrait se tourner vers d’autres objectifs au risque de faire échec dans les GPU ?
    Pas forcement, ce qui est sûr, c'est il y a un grand marché du GPU, je ne serais pas surpris qu'on assiste à un futur procès de position dominante contre Intel car le couple CPU et GPU Intel va faire trembler la concurrence.

  14. #14
    MikeRowSoft
    Invité(e)

    Par défaut

    La photo du prototype est correcte ? (Pas de port HDMI/DVI/VGA/autres)

    Après Windows 7 il a enfin été possible d'avoir deux cartes graphique de marques différentes dans un PC.

    Si l'une d'entre elle n'était pas branché, c'est celle branché qui servait pour tout les calculs, donc un jeu sur un autre écran utilisait le GPU relié à cette écran mais pourtant les deux CG utilisent la même CM et le même CPU. Je veux bien croire que les choses ont changés.

    J'ai personnellement utilisé/constaté cela (Windows). C'est vrai que des technologies "hybrid" existent mais pas en exploitant de multiple marque.

    Crossfire ou SLI en sont les preuves au stade perf.

    C'est le système d'exploitation qui va avoir un truc comme du multi-gpu un peu différent du multi-cores (multi-cpu). ()

    P.S. : Je crois bien que la question "comment gagner du temps ?" vis-à-vis du nombre de "cores" et des fréquences pour une tâche connu (mathématiquement, algorithmiquement) est enfin à l'ordre du jour (optimisation globale des perfs du ou des circuits graphique et de la qualité des images affichées).
    Dernière modification par MikeRowSoft ; 13/06/2018 à 12h24.

  15. #15
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2011
    Messages
    57
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2011
    Messages : 57
    Points : 66
    Points
    66

    Par défaut Article indigent

    Cet article visiblement traduit à la va-vite de l'anglais, est une catastrophe éditoriale. Autant s'abstenir que de restituer un tel galimatias !!

  16. #16
    Responsable 2D/3D/Jeux


    Avatar de LittleWhite
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    mai 2008
    Messages
    23 802
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2008
    Messages : 23 802
    Points : 171 951
    Points
    171 951
    Billets dans le blog
    38

    Par défaut

    Et pour un tel cas, vous pouvez signaler le problème grâce à cette nouvelle fonctionnalité.
    Vous souhaitez participer à la rubrique 2D/3D/Jeux ? Contactez-moi

    Ma page sur DVP
    Mon Portfolio

    Qui connaît l'erreur, connaît la solution.

  17. #17
    Responsable Qt & Livres


    Avatar de dourouc05
    Homme Profil pro
    Ingénieur de recherche
    Inscrit en
    août 2008
    Messages
    23 829
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Val de Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur de recherche
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : août 2008
    Messages : 23 829
    Points : 152 257
    Points
    152 257

    Par défaut Intel dévoile un peu plus ses prochains GPU

    Les rumeurs qu’Intel se relancerait dans le marché des processeurs graphiques de haute performance ne datent pas d’hier, leur confirmation n’a donc étonné personne. Intel a accepté de se mettre à table pour décrire un peu plus ses plans. L’une des premières confirmations est que le projet est très loin de Larrabee, une variante des processeurs Intel avec énormément de cœurs qui aurait pu se transformer en carte graphique (vers 2010) et qui aura fini en Xeon Phi.


    Intel ne part pas de rien : la société dispose déjà de puces graphiques à basse consommation, intégrées dans la majorité de ses processeurs. Une technique assez simple pour produire des cartes de plus haute performance serait d’augmenter le nombre de cœurs de ces puces, mais Intel a d’autres plans en tête. Cette nouvelle génération sera prévue pour des tâches d’affichage 3D et de calcul parallèle (dont apprentissage profond), tant pour des PC de bureau que pour des serveurs : dans ce genre de cas, les décisions prises pour les puces intégrées ne se révéleraient sûrement pas adaptées (puisqu’elles sont adaptées pour une très faible consommation d’énergie).

    Néanmoins, Intel souhaite se distinguer de la concurrence, ne pas seulement concourir sur le prix, la performance et la consommation, mais aussi sur les fonctionnalités — reste à savoir ce qu’elles seront. Intel indique explicitement qu’il n’y aura pas de norme propriétaire (en rappelant que le premier processeur graphique entièrement compatible avec DirectX 12 venait d’Intel). Serait-ce une “révolution” similaire au lancer de rayons promu par NVIDIA et Microsoft ?

    Au niveau de la performance, par exemple, Intel indique que les premiers modèles seront là pour prendre de la vitesse et lancer la gamme (“ce sera un marathon, pas un sprint” selon Ari Rauch) : on peut s’attendre à voir des cartes sous la barre des trois cents euros. Des puces graphiques seront aussi sûrement intégrées aux processeurs centraux, comme les séries G actuellement, qui prennent un processeur principal Intel et une puce graphique AMD.


    Intel met l’accent sur la mise à l’échelle de son architecture, pour passer d’une très faible consommation à une très haute performance. Peut-être aura-t-on droit à une solution comme le SLI de NVIDIA ou le CrossFire d’AMD, mais Intel refuse de s’avancer pour le moment.

    Source : Intel Exec Discloses Discrete GPU Details And Strategy.
    Vous souhaitez participer aux rubriques Qt ou PyQt (tutoriels, FAQ, traductions), HPC ? Contactez-moi par MP.

    Créer des applications graphiques en Python avec PyQt5
    Créer des applications avec Qt 5.

    Pas de question d'ordre technique par MP !

  18. #18
    Responsable Qt & Livres


    Avatar de dourouc05
    Homme Profil pro
    Ingénieur de recherche
    Inscrit en
    août 2008
    Messages
    23 829
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Val de Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur de recherche
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : août 2008
    Messages : 23 829
    Points : 152 257
    Points
    152 257

    Par défaut Intel montre son sérieux sur les puces graphiques

    Intel a, lors de son Architecture Day, cette semaine, dévoilé pas mal de choses en ce qui concerne ses prochaines puces, notamment graphiques. On l’attendait au tournant pour ses processeurs graphiques distincts (Gen12 : on ne les attend pas avant 2020), mais une belle amélioration se profile pour la génération juste avant (Gen11). Cette dernière devrait être disponible dans les processeurs qui sortiront l’année prochaine. Le gain par rapport aux processeurs actuels est non négligeable : il devient vraiment possible de jouer (sans trop baisser la qualité, avec une certaine fluidité) !


    Les processeurs graphiques Gen9 sont arrivés en 2015 avec les processeurs Skylake (“sixième génération de processeurs Intel Core”). Une petite mise à jour a eu lieu pour Kaby Lake et Coffee Lake (selon le marketing, respectivement, les septième et huitième générations), sous le nom de Gen9.5, avec des améliorations très mineures du côté de la performance, plutôt pour le décodage de vidéos (codec HEVC/VP9 en 4K, systèmes de DRM Microsoft PlayReady 3.0 et HDCP 2.2) et pour l’affichage (embedded DisplayPort 1.4). La Gen10 aurait dû arriver avec Cannon Lake, mais il semblerait qu’on ne la verra jamais en action.

    La nouvelle génération, Gen11, ne sera disponible qu’avec les prochains processeurs de la marque, dénommés Sunny Cove (un nom de code dévoilé le même jour). Ils seront fabriqués en 10 nm et disponibles dans la deuxième moitié de 2019.


    L’image ci-dessus représente un processeur graphique en configuration GT2, c’est-à-dire parmi les plus faibles puissances de calcul disponibles. Elle dispose de soixante-quatre unités d’exécutions (par rapport à vingt-quatre pour un GT2 Gen9.5), regroupées d’abord en huit sous-tranches de huit EU, puis en quatre tranches de seize EU. Chaque sous-tranche dispose d’un cache d’instructions (ICS) et un échantillonneur 3D ; chaque tranche a en plus du matériel spécifique pour gérer les accès à la mémoire (SLM, LD/ST) et un PixelFE. Par ailleurs, on peut voir un bloc “Type C”, qui semble indiquer qu’Intel a intégré la gestion de l’affichage par USB C directement dans le processeur graphique (au lieu de nécessiter une puce supplémentaire sur la carte mère).


    Chaque unité de calcul a été entièrement repensée, mais garde les améliorations de la Gen9.5 en ce qui concerne les précisions plus faibles (on peut effectuer des calculs en virgule flottante sur seize bits — FP16 — deux fois plus vite que sur trente-deux bits — FP32). Chaque EU peut exécuter huit fils d’exécution en parallèle, comme la Gen9.5 — cela fait monter la puissance de calcul à plus d’un téraflops, comme un processeur graphique d’il y a dix ans en puissance brute. Pour compenser l’augmentation de performance, l’interface mémoire a été améliorée, avec une augmentation du cache L3 du processeur graphique à trois mégaoctets (quatre fois plus qu’avec la Gen9.5).


    Intel a aussi implémenté une technique de rendu à base de tuiles (tout comme NVIDIA depuis 2014 et AMD depuis 2017) : une image est dessinée par morceau, par tuile, ce qui diminue la quantité de données à transférer pour afficher cette tuile — et limite donc l’utilisation de la bande passante vers la mémoire, déjà faible dans un processeur graphique intégré. En parallèle, Intel a retravaillé la compression sans perte : la diminution maximale de taille est de dix pour cent, avec une moyenne géométrique de quatre pour cent.


    L’application des nuanceurs (shaders) peut se faire de manière plus grossière, sur plusieurs pixels d’un coup, une technique d’Intel nomme coarse pixel shading (NVIDIA, par exemple, préfère parler de variable pixel shading). Le travail des unités de calcul est ainsi réduit : on peut configurer le GPU pour effectuer moins de travail sur les zones les plus éloignées de la caméra, par exemple. Avec un pochoir de taille 2×2, une seule opération est effectuée pour quatre pixels. Intel a annoncé que cette technique seule permettrait d’augmenter le nombre d’images affichées par seconde dans des jeux de l’ordre de trente pour cent.


    Côté affichage, Intel a ajouté la gestion des taux de rafraîchissement dynamiques à travers la norme VESA Adaptive Sync (un composant de DisplayPort 1.2a), pour les écrans qui le permettent. La même technologie a été choisie par AMD, qui la commercialise sous le nom de FreeSync. L’encodeur HEVC a été revu par rapport à la Gen9.5, avec un encodage et un décodage plus performants (une nouvelle conception déjà déployée en centre informatique), à l’aide de décodeurs et d’encodeurs parallèles. Cette solution permet de soit traiter plus de flux en parallèle, soit des flux de plus grande résolution (Intel parle de 8K dans du matériel futur, sachant que l’implémentation actuelle monte déjà à 4K).


    Concernant les GPU distincts, Intel ne s’est pas montré disert. Les quelques détails annoncés récemment n’étaient pas les plus croustillants, ce qui est arrivé maintenant ne l’est pas beaucoup plus. Le nom de code Arctic Sound sera remplacé par l’appellation Intel Xᵉ. Plusieurs cartes seront disponibles, avec des microarchitectures différentes pour les clients (donc le jeu) et les centres informatiques (traitement de vidéos, apprentissage profond, etc.). Xᵉ sera aussi décliné en processeur intégré

    Sources et images : Intel’s Architecture Day 2018: The Future of Core, Intel GPUs, 10nm, and Hybrid x86, Intels nächste GPU doppelt so schnell und auf Wunsch ungenau, Intel Arctic Sound GPU codename will be named Intel Xᵉ
    Vous souhaitez participer aux rubriques Qt ou PyQt (tutoriels, FAQ, traductions), HPC ? Contactez-moi par MP.

    Créer des applications graphiques en Python avec PyQt5
    Créer des applications avec Qt 5.

    Pas de question d'ordre technique par MP !

  19. #19
    Membre éclairé

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    335
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 335
    Points : 745
    Points
    745

    Par défaut

    DisplayPort (v1.4) intégré dans un iGPU Intel, c'est une première ? (sans tenir compte des GPU classiques)
    --> ça sous-entend que AMD FreeSync est nativement supporté sur ces CPU, car il fait désormais parti de la norme VESA "Adaptive Sync" (depuis DP v1.2a).

    De même, il semble que l'alternative-mode DisplayPort via USB-C soit implémenté également directement dans l'APU... également une première ? (pour un CPU)
    je suppose qu'il le gère en entré comme en sortie ? --> diffusion vidéo depuis un téléphone vers l'écran PC, et inversement
    Pensez à utilisez les pouces d’appréciation, pour participez à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

Discussions similaires

  1. Réponses: 8
    Dernier message: 29/03/2011, 20h27
  2. actualité: Intel propose son nouveau compilateur
    Par koala01 dans le forum Contribuez
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/06/2009, 18h35
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 10/02/2009, 18h28

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo