Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Coriolan
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    mai 2016
    Messages
    654
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Maroc

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2016
    Messages : 654
    Points : 17 522
    Points
    17 522

    Par défaut USA : un projet de loi veut faire barrage aux intermédiaires qui utilisent le matériel de Huawei et ZTE

    USA USA : un projet de loi cherche à bannir les services des intermédiaires qui utilisent le matériel de Huawei et ZTE
    au sein du gouvernement fédéral

    Depuis des années, les équipementiers chinois Huawei et ZTE ont été dans la ligne de mire des autorités américaines, les deux sociétés sont soupçonnées d’espionnage pour le compte du gouvernement chinois, et qu’elles auraient des liens avec le parti communiste au pouvoir.

    En 2012, un comité de la chambre de renseignement des États-Unis avait ouvert une enquête sur l’implication de Huawei et ZTE dans une affaire d’espionnage. Les membres du comité avaient exprimé leur préoccupation à ce sujet dans une lettre envoyée aux dirigeants de Huawei. Ils y avaient souligné leurs craintes quant aux liens que pourrait avoir la société avec le gouvernement chinois et l’existence d'une cellule qui représente les autorités au sein de la firme. Suite à ce fait, la « House of Representatives Intelligence Committee » avait recommandé de ne pas autoriser Huawei et son compatriote ZTE à participer aux appels d’offres publics et privés, invoquant des raisons de sécurité et d’espionnage.

    Ces accusations, Huawei les a rejetées en bloc, estimant qu’elles seraient purement politiques et gouvernementales. Pour le géant chinois (premier équipementier télécom dans le monde), la décision de bannir Huawei de plusieurs marchés, notamment publics, ne s’explique, pour le dirigeant, que par des raisons de protectionnisme et de xénophobie, selon les dires de Scott Sykes, vice-président en charge de relations médias internationales de Huawei.

    Les difficultés de Huawei sur le marché américain continuent à resurgir en 2018. Après avoir vu AT&T sortir d’un accord de commercialisation de son premier smartphone aux États-Unis, une nouvelle loi a été proposée dans le Congress afin de bannir tout marché entre le gouvernement américain et les fournisseurs intermédiaires qui utilisent des équipements de Huawei ou de ZTE.

    Cette nouvelle loi constitue un prolongement de la loi antérieure introduite en 2013, qui avait pour but de bannir la vente de matériel aux agences américaines par ZTE. Les choses pourraient désormais s'aggraver pour Huawei et ZTE, en effet, le nouveau projet de loi cherche à prévenir tout contact entre les équipementiers chinois et le gouvernement américain même en passant par la longue ligne d’intermédiaires et de fournisseurs de l’État américain.

    Le projet de loi propose de bannir tout contact avec des intermédiaires tiers qui utilisent des équipements ou services de télécommunications produits par Huawei ou ZTE (ou leurs filiales). Il sera également prohibé de faire des affaires avec des entités dont l'équipement ou les services sont produits ou fournis sous couvert par une entité qui est contrôlée ou connectée à un gouvernement étranger.

    Ce projet de loi est parrainé par le républicain Michael Conaway qui conduit aussi l’enquête sur l’interférence présumée de la Russie dans les élections présidentielles américaines. Conaway n’a pas daigné citer les rapports antérieurs de l’administration américaine qui ont établi des liens entre Huawei et ZTE avec le parti communiste chinois. En plus, l’ancien directeur de la CIA avait accusé Huawei d’avoir partagé avec le gouvernement chinois des informations secrètes sur les systèmes de télécommunications étrangers sur lesquels ils ont travaillé.

    Cette loi pour être votée, elle doit d’abord être approuvée par la “Committee on Oversight and Government Reform”, ensuite elle doit passer au Sénat pour enfin atterrir sur le bureau du président avant d’entrer en vigueur. Qu’elle soit votée ou non, cette loi représente une fois encore la méfiance grandissante du gouvernement américain vis-à-vis des deux géants chinois ZTE et Huawei.

    La méfiance des autorités américaines ne concerne pas seulement les sociétés chinoises, en décembre, le président américain a promulgué une loi interdisant l’utilisation de produits de Kaspersky au sein du gouvernement fédéral, une décision survenue suite aux soupçons autour de l’éditeur russe qui aurait des liens avec le Kremlin. La société russe pour sa part a rejeté cette accusation et a décidé d’attaquer l’administration Trump devant la Cour fédérale américaine.

    Source : MSN - Projet de loi

    Et vous ?

    Pensez-vous que ce projet de loi est bien justifié ?
    Ou bien il constitue une tentative de protectionnisme pour protéger les acteurs américains ?

    Voir aussi :

    Counterpoint : Huawei devient le 2d plus gros vendeur de smartphones devant Apple qui pourrait rebondir grâce à l'iPhone 8
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre averti

    Homme Profil pro
    Ingénierie logistique
    Inscrit en
    janvier 2013
    Messages
    208
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénierie logistique
    Secteur : Transports

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2013
    Messages : 208
    Points : 448
    Points
    448

    Par défaut

    Nous européens on est gentils : on utilise tout sans poser de questions, Intel AMD Novidéo Huawei
    Les fabs dans le monde : https://en.wikipedia.org/wiki/List_o...ication_plants
    Ctrl+F -> France non fermées : 6 résultats.
    Il faut fondre français - européen!
    Empreinte PGP - pool.sks-keyservers.net : 5589 3CA6 6518 1E59 9FCA A48D 2B11 B467 46B3 1D66
    Je suis les règles de Crocker.

  3. #3
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Architecte matériel
    Inscrit en
    décembre 2017
    Messages
    155
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : France, Seine Maritime (Haute Normandie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte matériel

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2017
    Messages : 155
    Points : 0
    Points
    0

    Par défaut

    Mais la Banque publique d'investissement et l'Etat semblent plus intéressée par les réseaux sociaux et les sites de vidéos.

    Perdre le contrôle français sur Dailymotion, l'ex- site capable de rivaliser avec YouTube, quelle perte d'indépendance nationale...

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 20/12/2016, 16h15
  2. Pourquoi faut-il faire attention aux index SQL ? Utilisation de JMeter et Benerator
    Par Francis Walter dans le forum Tests et Performance
    Réponses: 9
    Dernier message: 28/01/2016, 19h02
  3. Réponses: 6
    Dernier message: 29/10/2013, 16h53
  4. Réponses: 6
    Dernier message: 07/06/2011, 22h22
  5. Peut-on faire appel aux interruptions sous Windows ?
    Par lorenfar dans le forum Assembleur
    Réponses: 10
    Dernier message: 09/05/2005, 19h42

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo