Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    19
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 19
    Points : 35
    Points
    35

    Par défaut Rebondir après des échecs et périodes d'inactivité (TDAH)

    Bonjour,

    Après une récente et longue période d'incertitudes et de remises en question marquée par un déclic qui m'a ouvert les yeux sur ma situation personnelle (je vais y revenir), je me relance sur le marché de l'emploi - développement react/node et android - sans vraiment savoir comment l'aborder. Mon profil est assez (voir très) bancal dans le sens où je n'ai pas validé mon bac +5 (diplômé L3 info), je traîne des périodes d'inactivité (8 mois pour la 1ère et bientôt 1 ans pour l'actuelle), j'ai 29 ans et, malgré de nombreux stages, je n'ai travaillé en CDI dans le secteur informatique que pendant une durée de 6 mois uniquement.

    J'ai souvent pensé ne pas être en adéquation avec ce secteur, jusqu'à envisager une reconversion, par 2 fois. En bref je suis désorganisé, je manque de concentration, j'ai du mal à gérer le temps, je suis perfectionniste à l’extrême, je déprime souvent, je pensais à tort manquer de logique... j'ai un tas de problèmes qui m'ont amené à me questionner sur mon état psychologique. Après de nombreux errements sur le net, j'ai eu le plus gros déclic de ma vie jusqu’à en avoir les larmes aux yeux en lisant la liste des symptômes du TDAH, le Trouble du Déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité. Quelques mois plus tard, un psychiatre me diagnostique bien un TDA assez sévère (sans hyperactivité) et sans aucun doutes possibles. Si seulement je l'avais su plus tôt et pas à 28 ans, ma vie aurait été complètement différente. C'est un trouble qui touche pas mal de monde, dès l'enfance, mais la plupart des gens arrive à le surmonter en étant suivi tôt dans leur vie ou alors en surmontant leurs problèmes inconsciemment ou non, en mettant en place des stratégies au quotidien ou via médication. Me concernant, je n'ai jamais vraiment réussi à surmonter ces obstacles malgré quelques petites réussites durant mes études inachevées - j'ai été 1er de ma promo durant mes 2ère années et juste avant de décrocher mon CDI j'ai effectué une formation Java EE et web ou je suis sortis certifié (oracle), 1er dans le "classement", à la fois technique et humain, et 1er à trouver un emploi. Mes problèmes personnels dont je ne connaissais pas la cause et que je ne n'arrivais pas à surmonter, doutant sur mes compétences et ma place professionnelle, m'ont conduit à arrêter mon stage de fin d'études et à quitter mon CDI, toujours dans l'optique d'une remise en question et de reconversion.

    Maintenant les compétences techniques je pense les avoir, je travaille depuis 3 mois sur un projet web/mobile perso (react, node, mongo et android). Après plusieurs remises en question sur le plan technologique, dont l'origine était en fait mon instabilité et mon sentiment d'incompétence lié à ce TDA dont je n'avais pas conscience, je veux maintenant aller vers ce que j'aime le plus, vers des techno qui me stimulent : du javascript fullstack et du mobile. J'ai mis en place des stratégies d'organisation, de planification, de time tracking, des routines et une hygiène de vie mesurée pour faire face à mes troubles. Je vais aussi consulter un neuropsy pour m'engager si nécessaire sur des thérapies ou de la médication pour lutter contre ces problèmes d'attention.

    Le problème qui se pose dorénavant c'est comment retrouver un travail ? J'ai l'impression d'avoir épuisé toutes les cartes et je me demande si un employeur me ferait encore confiance vis à vis de mon parcours pro et des mes études, j'ai comme perdu toute crédibilité. Avant de me recentrer sur la recherche d'un emploi et suite à mon diagnostique, j'étais plus serein, je pensais aborder les entretiens en étant enfin honnête avec moi même et les autres, en parlant de mon TDA. Cependant je me suis rendu compte que c'était la dernière chose à faire, ce trouble neurologique véhicule une image d'improductivité, malgré le déclic et les solutions mise en oeuvre. Je pense pouvoir parler de problèmes personnels, d'inactivité suite à des problèmes de santé mais sans extrapolé. Ça devient alors difficile de se justifier. Je suis quelqu'un qui passe très bien en entretien mais malgré cela je ne ne vois pas trop comment m'en sortir sans rester évasif et donc inquiéter les recruteurs.


    Pour repartir sur le bon pied, j'ai pensé à pas mal de choses :

    Une formation ? J'en ai déjà fait une de 2 mois (Java EE) avec emploi à la clé, tout s'est bien passé... jusqu'au boulot. Et je ne pense pas avoir besoin de formation, je me forme très bien en autodidacte puis une personne enchaînant les formations et les périodes d'inactivité, je ne suis pas sur que ça fasse bonne impression auprès d'un recruteur.

    Un stage ? Pourquoi pas, on peut obtenir (acheter) des conventions de stages tout en obtenant le statut étudiant, sans suivre des études. Mais c'est plutôt d'un boulot dont j'ai besoin.

    Passer freelance ? Je n'ai pas l'expérience nécessaire. La comptabilité serait envisageable mais la démarche client, la négociation et tout ce qui est autour me semble compliqué. A l'heure de mon diagnostic TDA, ça me paraissait impossible mais j'arrive maintenant à m'organiser, à gérer le temps. Pour en revenir à l'aspect technique, je me voit mal me vendre en tant que développeur JS/mobile. Je me trompe peut être mais pour ces technos, ce sont plutôt des experts qui doivent être recherchés. Après pourquoi pas partir sur du wordpress/php, en travaillant à côté mes compétences JS et mobile, ça me semble plus simple pour aborder le marché freelance. Mais ça implique une remise à niveau technique, une nouvelle bifurcation et des contacts pro que je n'ai pas. Bref ça m'a l'air compliqué pour le moment.

    Qu'est-ce que vous en penser, suis-je "récupérable" !?

  2. #2
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Big Data / Freelance EURL
    Inscrit en
    mars 2003
    Messages
    2 127
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 48
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Big Data / Freelance EURL

    Informations forums :
    Inscription : mars 2003
    Messages : 2 127
    Points : 7 345
    Points
    7 345

    Par défaut

    Bonjour,

    Que tes problèmes soient attribuables ou non au TDA(H) ne doit pas, à moins avis, servir d'arguments, d'explications ou excuses vis-à-vis d'un employeur.

    Il faut simplement dire que tu as eu tel ou tel souci pendant le démarrage de ta vie professionnelle et aller de l'avant, en tout cas en entretien, sans détailler par le menu tes problèmes.

    Loin de moi de critiquer la TDA car j'ai l'impression, à lire en diagonale les symptômes, que je coche pas mal de cases excepté que je ne suis pas trop hyperactif et que j'étais cancre pendant mes études. Mais j'ai pris confiance et j'ai utilisé des méthodes de contournement. Sauf aux personnes de confiance il ne faut pas en parler au tout venant, en tout cas pas dans le détail, et encore moins en entretien, car, au minimum c'est pris pour de la faiblesse, et sinon par défaut ça donne l'occasion aux interlocuteurs de te mettre dans une case sans avoir pu te juger objectivement. Alors que justement le but est de faire ses preuves par ses actions et non d'être jugé sur son histoire passée.

    En tout cas au tout début de ta vie professionnelle, rien ne permet de dire que tu es irrécupérable, au contraire quand je liste les points positifs de ton explication. De toute façon il y a toujours une place pour tout le monde, reste à trouver laquelle sans se plier aux injonctions. Oui je sais ça parait être un lieu commun mais c'est pourtant vrai quand on regarde la vie en entreprise et les gens qu'on rencontre que ce soit dans la vie privée ou en entreprise.

  3. #3
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    19
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 19
    Points : 35
    Points
    35

    Par défaut

    Oui exactement, c'est ce que j'ai précisé dans mon post : ne pas en parler. Simplement évoquer des problèmes de santé / d'ordre personnel. Si on me demande de rentrer dans les détails je peux juste parler de problèmes neurologiques, et encore là je ne sais pas... ?

    Par rapport à ta remarque sur le TDA, c'est justement compliqué d'en parler ou de simplement comprendre. Presque tout le monde peut en avoir les symptômes mais le diagnostique est complexe. Il faut une corrélation des symptômes entre l'enfance et l'âge adulte, qu'ils soient nombreux, à un certain degré et très impactant dans la vie quotidienne/professionnelle, les distinguer d'une dépression ou de troubles bipolaires, etc.
    Et sans parler des gens qui vont penser que tu es juste feignant, incompétent et/ou extravertis, ou des sur-diagnostiques erronés sans certains pays comme les USA ou bien du retard en la matière en France.

  4. #4
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Big Data / Freelance EURL
    Inscrit en
    mars 2003
    Messages
    2 127
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 48
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Big Data / Freelance EURL

    Informations forums :
    Inscription : mars 2003
    Messages : 2 127
    Points : 7 345
    Points
    7 345

    Par défaut

    Citation Envoyé par hidelov_U Voir le message
    Oui exactement, c'est ce que j'ai précisé dans mon post : ne pas en parler. Simplement évoquer des problèmes de santé / d'ordre personnel. Si on me demande de rentrer dans les détails je peux juste parler de problèmes neurologiques, et encore là je ne sais pas... ?
    Il ne faut certainement pas parler de problèmes neurologiques en entretien, à moins que la cause soit un traumatisme physique lié à un accident de voiture, et encore même pas si cela n'a que peu d'influence !! Le type il entend cela ou bien il va décrocher ou bien il va te cataloguer.

    Parle plutôt des trucs bateaux de confiance en soi.

  5. #5
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    Collégien
    Inscrit en
    janvier 2018
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Collégien

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2018
    Messages : 1
    Points : 9
    Points
    9

    Par défaut Conseis

    Bonjour,

    tout d'abord toutes mes condoléances, je sais ce que c'est que d'être atteint d'un trouble psychiatrique grave.

    Je poste sur un compte bidon, tu vas rapidement comprendre pourquoi.

    Tout d'abord, je ne pense pas que ce soit la solution de poster ici ce problème, les autres discussions montrent hélas comment les gens peuvent être très fermé en ce qui concerne des handicaps, spécialement psychiatriques.

    Il faut comprendre que pour les RHs un handicaps c'est tabou, et ils n'hésiterons à te juger à travers ton handicap, donc garde pour toi. Dis que tu as eu des problèmes dans ta vie, tu n'as pas besoin d'en dire plus, et n'hésite pas à accepter un poste sous payé le temps de te faire une XP. Ce n'est pas un problème, mon frère est resté au moins 7 ans avant de trouver son premier emploi.
    En pipotant bien, on peut facilement arriver à trouver quelque chose (c'est juste plus dur).

    Je te conseille cependant de prendre bien le temps de stabiliser ton problème et de demander le status de travailleur handicapé pour pouvoir passer par Cap Emploi qui ont l'habitude de ce genre de cas.

    Une fois que tu aura confiance en toi, et que tu pourra "gommer" les problèmes de ton handicap pour paraître le plus normal, cela ne posera pas de problèmes ... Les gens hésiteront à te prendre (je vais revenir dessus mais combien de fois une RH m'a dit "pouvez-vous travailler en équipe alors que j'avais x recommandations de mes précédentes missions), mais une fois que tu fait l'affaire (voire très bien l'affaire car les troubles psys sont globalement beaucoup plus intelligents que la moyenne), ils sont très content et ça ne pose pas de problème. Il faut juste comprendre que cela sera beaucoup plus dur, donc bon courage

    Pour moi , je suis diagnostiqué TSA (trouble du spectre autistique) , avec une grosse crise à l'age de 25 ans qui m'a éloigné du monde profesionnel pendant 1 ans . Après plus d'une dizaine d'années de travail, je suis dans une grosse entreprise en temps qu'expert reconnu pour mes compétences et augmenté (au moins 3% ) tous les ans.

    Mention spécial pour une société qui ne m'avait pas pris, et qui aujourd'hui me harcèle pour venir chez eux depuis qu'ils savent que ça se passe bien dans ma boîte actuelle. (d' où ce que je te disais, tu pars avec un handicap).

    Voilà j'espère que cela t'aidera et bon courage.

    Enfin une remarque pour le forum: il y a eu une discussion sur une carrière raté un handicap (je ne sais pas si c'était toi): je trouve vos réaction très limite (je parle en connaissance de causes). Vous devriez vous projeter dans la tête des gens avant de sortir des inepties (sur asperger ou sur le faite que si on échoue c'est de sa faute ..... )

    Avez-vous tous vraiment réussi?

    Cordialement

  6. #6
    Expert éminent sénior
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    septembre 2012
    Messages
    2 609
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Finistère (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2012
    Messages : 2 609
    Points : 13 100
    Points
    13 100

    Par défaut

    Hello,

    Je pense qu'il faut que tu abordes le problème à l'envers, en te demandant ce que recherche l'employeur.

    En général, c'est quelqun d'assez polyvalent, capable de s'adapter et de travailler en équipe, et ajoute "vendable" si tu postules en SS2I.

    Donc, clairement, arriver devant un recruteur est dire "j'ai des TDA", tu vas allumer toutes les alertes dans sa tête.

    C'est un peu moche ce que je vais dire, mais ton employeur n'a pas besoin de tout savoir sur toi. Surtout en ce qui concerne ta santé (physique ou mentale). Sauf à passer effectivement par le statut de travailleur handicapé.

    A ta place, si cela t'es possible, je n'évoquerais pas tes TDA. Construit toi un belle fable pour expliquer tes périodes d'inactivité, sans rentrer dans les détails, expédie le tout en une ou deux phrases, quitte à en garder un peu sous la botte si le recruteur veut creuser un peu. Et à toi, dans ces situations là, de toujours remettre la discutions sur tes compétences. Quitte effectivement, à accepter, de manière transitoire, un poste un peu moins bien payé que ce à quoi tu peux prétendre.

    Sinon, autre chose, tu ne pourrais pas terminer ta formation bac+5? Cela pourrait sacrément t'aider, voir même, si cela te faisait refaire un stage, cela te permettrait aussi de remettre le pied à l'étrier.


    @abc165 : il est certain que ce n'est pas toujours facile de conseiller quelqu'un qui doit composer avec des troubles psychiques, mais à un moment donné, le pragmatisme doit aussi l'emporter. Tu ne peux pas demander à un poisson de grimper aux arbres comme les singes. Ou demander à Usain Bolt de gagner un match de Sumo. Chacun à ses points forts et ses points faibles. Parfois, les points fort permettre de surmonter les points faibles. D'autres fois, certains point faibles ne sont pas surmontables, dans ce cas là, il faut trouver un job qui ne repose pas sur ces compétences plus faibles. Et ce pragmatisme est vrai pour tout le monde.

  7. #7
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    19
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 19
    Points : 35
    Points
    35

    Par défaut

    Citation Envoyé par abc165 Voir le message
    Bonjour,

    tout d'abord toutes mes condoléances, je sais ce que c'est que d'être atteint d'un trouble psychiatrique grave.

    Je poste sur un compte bidon, tu vas rapidement comprendre pourquoi.

    Tout d'abord, je ne pense pas que ce soit la solution de poster ici ce problème, les autres discussions montrent hélas comment les gens peuvent être très fermé en ce qui concerne des handicaps, spécialement psychiatriques.

    Il faut comprendre que pour les RHs un handicaps c'est tabou, et ils n'hésiterons à te juger à travers ton handicap, donc garde pour toi. Dis que tu as eu des problèmes dans ta vie, tu n'as pas besoin d'en dire plus, et n'hésite pas à accepter un poste sous payé le temps de te faire une XP. Ce n'est pas un problème, mon frère est resté au moins 7 ans avant de trouver son premier emploi.
    En pipotant bien, on peut facilement arriver à trouver quelque chose (c'est juste plus dur).

    Je te conseille cependant de prendre bien le temps de stabiliser ton problème et de demander le status de travailleur handicapé pour pouvoir passer par Cap Emploi qui ont l'habitude de ce genre de cas.

    Une fois que tu aura confiance en toi, et que tu pourra "gommer" les problèmes de ton handicap pour paraître le plus normal, cela ne posera pas de problèmes ... Les gens hésiteront à te prendre (je vais revenir dessus mais combien de fois une RH m'a dit "pouvez-vous travailler en équipe alors que j'avais x recommandations de mes précédentes missions), mais une fois que tu fait l'affaire (voire très bien l'affaire car les troubles psys sont globalement beaucoup plus intelligents que la moyenne), ils sont très content et ça ne pose pas de problème. Il faut juste comprendre que cela sera beaucoup plus dur, donc bon courage

    Pour moi , je suis diagnostiqué TSA (trouble du spectre autistique) , avec une grosse crise à l'age de 25 ans qui m'a éloigné du monde profesionnel pendant 1 ans . Après plus d'une dizaine d'années de travail, je suis dans une grosse entreprise en temps qu'expert reconnu pour mes compétences et augmenté (au moins 3% ) tous les ans.

    Mention spécial pour une société qui ne m'avait pas pris, et qui aujourd'hui me harcèle pour venir chez eux depuis qu'ils savent que ça se passe bien dans ma boîte actuelle. (d' où ce que je te disais, tu pars avec un handicap).

    Voilà j'espère que cela t'aidera et bon courage.

    Enfin une remarque pour le forum: il y a eu une discussion sur une carrière raté un handicap (je ne sais pas si c'était toi): je trouve vos réaction très limite (je parle en connaissance de causes). Vous devriez vous projeter dans la tête des gens avant de sortir des inepties (sur asperger ou sur le faite que si on échoue c'est de sa faute ..... )

    Avez-vous tous vraiment réussi?

    Cordialement
    Oui je comprends ton point de vue, malheureusement.
    Je n'ai pas l'intention de demander ce fameux statut, enfin disons que ce n'est pas à l'ordre du jour.


    Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
    Hello,

    Je pense qu'il faut que tu abordes le problème à l'envers, en te demandant ce que recherche l'employeur.

    En général, c'est quelqun d'assez polyvalent, capable de s'adapter et de travailler en équipe, et ajoute "vendable" si tu postules en SS2I.

    Donc, clairement, arriver devant un recruteur est dire "j'ai des TDA", tu vas allumer toutes les alertes dans sa tête.

    C'est un peu moche ce que je vais dire, mais ton employeur n'a pas besoin de tout savoir sur toi. Surtout en ce qui concerne ta santé (physique ou mentale). Sauf à passer effectivement par le statut de travailleur handicapé.

    A ta place, si cela t'es possible, je n'évoquerais pas tes TDA. Construit toi un belle fable pour expliquer tes périodes d'inactivité, sans rentrer dans les détails, expédie le tout en une ou deux phrases, quitte à en garder un peu sous la botte si le recruteur veut creuser un peu. Et à toi, dans ces situations là, de toujours remettre la discutions sur tes compétences. Quitte effectivement, à accepter, de manière transitoire, un poste un peu moins bien payé que ce à quoi tu peux prétendre.

    Sinon, autre chose, tu ne pourrais pas terminer ta formation bac+5? Cela pourrait sacrément t'aider, voir même, si cela te faisait refaire un stage, cela te permettrait aussi de remettre le pied à l'étrier.


    @abc165 : il est certain que ce n'est pas toujours facile de conseiller quelqu'un qui doit composer avec des troubles psychiques, mais à un moment donné, le pragmatisme doit aussi l'emporter. Tu ne peux pas demander à un poisson de grimper aux arbres comme les singes. Ou demander à Usain Bolt de gagner un match de Sumo. Chacun à ses points forts et ses points faibles. Parfois, les points fort permettre de surmonter les points faibles. D'autres fois, certains point faibles ne sont pas surmontables, dans ce cas là, il faut trouver un job qui ne repose pas sur ces compétences plus faibles. Et ce pragmatisme est vrai pour tout le monde.
    Oui, il faut que je fasse un travail sur moi même en me mettant à la place du recruteur. Et comme je l'ai déjà dit, je ne comptais dans tous les cas pas aborder le TDA. Pour la formation bac +5, c'est compliqué... C'est une école privée que je regrette amèrement d'avoir choisi. J'ai déjà pensé au VAE pour plus tard, ou alors aux cours du soir type CNAM mais repartir dans une formation longue n'est pas ce que je recherche actuellement.

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 05/03/2014, 11h55
  2. Perte de mes connexions Oracle après une période d'inactivité
    Par thierryler dans le forum Tomcat et TomEE
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/12/2012, 15h33
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 10/09/2010, 14h51
  4. Réponses: 4
    Dernier message: 22/12/2009, 11h38
  5. Réponses: 11
    Dernier message: 21/02/2008, 03h47

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo