Le codec de streaming VR RealityCodec de l’entreprise NGCodec
Permettrait aux smartphones d’être utilisés comme des clients VR/MR haute performance

En marge du CES 2018, l’entreprise californienne NGCodec, qui est basée à Sunnyvale, a annoncé récemment la disponibilité de ses technologies d’encodage exploitant l’environnement cloud sur Amazon AWS Marketplace et présenté son nouveau codec de streaming VR baptisé RealityCodec.

« Nous avons travaillé sans relâche pour amener nos codecs vidéo avancés sur le cloud d’Amazon et démontrer leurs potentiels pour les médias cloud et la réalité virtuelle », a confié Oliver Gunasekara, le PDG et cofondateur de NGCodec.

NGCodec est spécialisée dans le traitement de flux vidéo en cloud. Elle développe notamment des algorithmes ainsi que des solutions dédiées à la VR/MR (réalité virtuelle/mixée) et à l’encodage vidéo via le cloud qui exploitent des FPGA (Field-Programmable Gate Array).

Nom : 0.jpg
Affichages : 864
Taille : 16,2 Ko

RealityCodec est une technologie de compression-décompression de flux vidéo optimisée pour les très faibles latences et les lourdes charges de travail. Elle tire parti de l’accélération FPGA sur le cloud. À l’heure actuelle, il semblerait que les circuits intégrés en silicium reprogrammables soient plus adaptés aux besoins spécifiques de l’encodage via le cloud notamment parce qu’elles offrent de meilleures performances (efficacité, consommation électrique…) que les solutions basées sur les GPU.

RealityCodec agit comme un encodeur H.265/HEVC à très faible latence qui permet de transférer une grande partie de la charge de traitement des flux vidéo VR vers le cloud. Cette très faible latence lui permettrait de délivrer de manière fiable des flux vidéo de réalité virtuelle à des casques mobiles non connectés prévus à cet effet.

Il faut rappeler que le codec H.265/HEVC permet des économies de bande passante plus élevées que le H.264 (entre 20 à 60 %) et qu’il offre un ratio de compression moyen de l’ordre de 200:1, avec une différence d’efficacité qui varie selon les spécificités du contenu. À qualité égale, une vidéo codée en H.265 pourra ainsi voir sa taille réduite de moitié par rapport au fichier initial encodé en H.264.

Actuellement, la technologie de streaming VR développée par la startup américaine offrirait un ratio de compression H.265/HEVC de l’ordre de 250:1 et une latence de moins de 10 ms sur les réseaux filaires et sans fil. Elle a été testée avec le casque HTC VIVE qui affiche une résolution de 2160x1200 à 90 images/s. La société serait également en train de tester sa nouvelle technologie de compression-décompression de flux vidéo sur des équipements 5G et préparer la prise en charge du nouveau codec AV1 afin d’offrir encore plus de performance.

« NGCodec propose deux expériences de divertissement à travers le cloud qui sont très exigeantes du point de vue technique : la VR et la MR haute résolution, diffusées en direct, en temps réel et à faible latence », a déclaré Pavel Novotny, le directeur technique et vice-président de la division algorithmes de la société. Il a également précisé que la technologie de streaming VR développée par la startup « est en constante évolution pour répondre aux exigences croissantes des casques de nouvelle génération en matière de résolution et de débit d’images. » Elle devrait notamment permettre d’afficher la meilleure qualité de vidéo à 60 images par seconde.

Aucune latence ou détérioration de l’expérience d’utilisation significative n’affecterait la technologie de NGCodec. Elle serait d’ailleurs jusqu’à 20 fois plus performante que les dispositifs qui équipent les smartphones modernes et permettrait d’atteindre des niveaux de performance comparables à ceux qu’on peut retrouver sur les solutions de VR qui s’appuient sur des PC standards et utilisent une interface de connexion HDMI.

La technologie de streaming VR élaborée par l’entreprise NGCodec pourrait s’avérer particulièrement intéressante pour le développement de la VR/MR sur le marché des mobiles. La société estime que sa technologie pourrait constituer une étape importante pour l’introduction des technologies de réalité virtuelle auprès d’un panel plus large d’utilisateurs de smartphones à travers le monde. Elle devrait permettre aux smartphones d’être utilisés comme des clients VR/MR haute performance, malgré le fait que les processeurs qu’ils embarquent sont beaucoup moins puissants que ceux qui équipent les ordinateurs conventionnels.

Source : VR World, PR News Wire

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Réalité virtuelle : Google annonce des casques VR entièrement autonomes basés sur sa plateforme Daydream
Oculus envisagerait la sortie d'un nouveau casque de réalité virtuelle à 200 $ pour lancer la technologie sur le marché de masse
Qualcomm travaille avec les développeurs afin d'optimiser son Snapdragon 845 pour les applications de réalité mixte