Apple fait l’acquisition de Buddybuild
Le service de déploiement d’applications intègre l’équipe Xcode

« Nous sommes ravis d’annoncer que l’équipe Buddybuild a rejoint Xcode d’Apple pour concevoir d’exceptionnels outils de développement pour toute la communauté iOS », a confirmé la startup canadienne basée à Vancouver au travers d’un billet de blog. Nouvelle année et déjà un renforcement de la ressource humaine chez Apple qui, comme il est de coutume, a confirmé l’acquisition, mais, n’a pas dévoilé le montant de la transaction.

Buddybuild conçoit des outils pour faciliter la compilation, le test et le déploiement d’applications iOS et Android en s’appuyant sur des services comme GitHub, GitLab et BitBucket. L’équipe d’une quarantaine d’employés demeurera en Colombie-Britannique tout en intégrant la team Xcode (localisée dans la SiliconValley) qui conçoit des outils de développement pour iOS, macOS, wathOS et tvOS. On se doute que dans les méandres de la fusion des entités, il s’agit de l’intégration du service Buddybuild à la suite de développement qu’Apple met à la disposition des développeurs de son écosystème.

Dans le principe, Buddybuild devrait en effet servir aux développeurs de la même façon que TestFlight dont la startup du même nom a été rachetée par Apple en 2014. Seulement, le fait qu’Apple décide de s’engouffrer dans cette brèche est la preuve que le géant de la marque à la pomme a entrevu des avantages.

Nom : buddybuild.jpg
Affichages : 993
Taille : 23,8 Ko

Buddybuild avait des clients avant son acquisition par le géant de l’IT et ne les lâchera pas. Ces derniers continueront de recevoir le service de la startup. Avec son rachat par Apple, cette dernière n’en accepte plus de nouveaux. La transaction implique également l’abandon de la version Android du service par la startup comme cela s’est vu avec TestFlight. La date annoncée à ce propos est le 1er mars 2018. Guerre à distance donc avec la firme de Mountain View (Google) qui voit son écosystème de développement une fois de plus sevré d’un outil de qualité pour les développeurs.

Avec un écosystème qui offre aux développeurs toujours plus de possibilités, Apple est dans son rôle qui est de tenir, bien au chaud, la poule aux œufs d’or qu’est le marché des applications. Même si la firme est bousculée par le système d’exploitation Android en termes de parts de marché, sa boutique d’applications lui permet de générer plus de revenus que la concurrence. Des statistiques du 3e trimestre 2017 révèlent en effet que sur les 17 milliards de dollars générés par les applications sur le marché global (Chine exclue), Apple se taille la part du lion avec 11 milliards. La firme entend rester sur cette lancée et même faire mieux. D’après ce que rapporte la CNBC en effet, Apple entend doubler les revenus générés via ses services d’ici à 2020.

Sources

blog Buddybuild

CNBC

App Annie

Votre opinion

Avez-vous fait usage de ce service pour le développement d'applications Android ? Si oui, quel impact sa future non-disponibilité sur cette plateforme aura-t-elle ?

Quelles alternatives pour les développeurs Android ?