Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Affichage des résultats du sondage: Pensez-vous que l'addiction aux jeux vidéo devrait être considérée comme un trouble mental ?

Votants
53. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Oui

    19 35,85%
  • Non

    27 50,94%
  • Sans avis

    7 13,21%
  1. #41
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 066
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 066
    Points : 7 498
    Points
    7 498

    Par défaut

    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Mais au final, je ne vois pas la différence entre quelqu'un qui joue 8h par jour, ou quelqu'un qui va lire 8h par jour, ils vont chacun en tirer des choses, et forcément passer à côté d'autres (sauf que suivant le type de jeu, le 1er sera peut-être moins asocial que le lecteur ).
    Quand je vois le type de langage sur les partie de CoD, pas sûr que l'on puisse appeler cela de la sociabilité
    De plus, si vous n'aimez pas les gros clichés sur les joueurs de JV, évitez d'en faire de même sur les lecteurs.
    Je connais pas mal de lecteurs acharnés qui sont membres de club de lecture et ont une vie sociale particulièrement riche d'autant plus qu'en société, on brille bien plus par ses connaissances littéraires que par sa culture en JV qui souffre encore d'à-priori négatif (à tord, je trouve, mais les évolutions de sociétés prennent du temps)

  2. #42
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 077
    Points
    10 077

    Par défaut

    Citation Envoyé par Saverok Voir le message
    Quand je vois le type de langage sur les partie de CoD, pas sûr que l'on puisse appeler cela de la sociabilité
    C'est sûr, et encore ce n'est pas le pire, maintenant, que cela soit CoD ou même LoL, ce ne sont pas le seul type de jeu multijoueur et on trouve des jeux multi avec des communautés beaucoup moins "cancer".

    Citation Envoyé par Saverok Voir le message
    De plus, si vous n'aimez pas les gros clichés sur les joueurs de JV, évitez d'en faire de même sur les lecteurs.
    Ce n'était pas pour faire un cliché, mais puisqu'il était question d'addiction qui mènerait à la rupture des liens sociaux et autres à force de rester enfermé sur soit-même à ne faire qu'une activité, ce que je voulais dire, c'est que potentiellement, un joueur de jv qui reste seul à jouer chez lui, a plus de chance de faire de nouvelles connaissances (pour peu qu'il joue en ligne), que quelqu'un qui reste chez lui le nez dans ses livres.

    Perso je suis les deux, donc je ne cherche absolument pas à faire un concours de qui a la plus grosse entre ces deux activités. Je cherchais juste à expliquer à Mr métro/boulot/dodo/nirvana, qu'en soit, le JV n'était pas une activité différente de n'importe quelle autre, parfois mieux considérée.


    Citation Envoyé par Saverok Voir le message
    Je connais pas mal de lecteurs acharnés qui sont membres de club de lecture et ont une vie sociale particulièrement riche
    A mais je ne dis pas le contraire.

    Mais sans être désagréable, ils ont quel âge ? Car j'ai quand même l'impression que c'est une tendance qui est à la baisse avec les nouvelles générations (qui n'abandonnent pas seulement les clubs de lecture, mais limite la lecture tout court...).

    Et puis je parlais bien de 2 personnes addictes qui ne feraient que ça de leurs journées, ce dont il est question dans la news, à savoir ne plus faire qu'une seule activité en laissant tomber toutes les autres, en laissant tomber tous ses liens sociaux, etc. etc. Ce qui n'a pas l'air d'être le cas de tes connaissances.


    Citation Envoyé par Saverok Voir le message
    d'autant plus qu'en société, on brille bien plus par ses connaissances littéraires que par sa culture en JV qui souffre encore d'à-priori négatif (à tord, je trouve, mais les évolutions de sociétés prennent du temps)
    La encore, c'est vrai jusqu'à une certaine génération et cela le devient de moins en moins (enfin de mon point de vue)...

  3. #43
    Inactif  

    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 715
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 715
    Points : 1 012
    Points
    1 012
    Billets dans le blog
    9

    Par défaut

    Je joue de moins en moins, par rapport a quand j'étais a l'école et étudiant, pas de femme, pas de famille je jouait énormément.
    depuis entre le boulot, la femme et les gosses... j'arrive encore a me faire des parties solo comme postal2 de temps en temps.

    je ne veut pas généraliser mais je pense que adulte on joue moins que quand on est jeune.
    Les homosexuel a la limite ils peuvent peut être jouer, mais les hétéro c'est plus compliquer car c'est assez difficile de trouvé une femme qui aime jouer aux JV (je parle pas des jeux moise sur smartphone, je parle de vrai jeu pc hard core)

    ma femme ne comprend pas a quoi sert la grosse caisse RGB sous le bureau qui consomme 900w, elle ne comprend pas les enceintes pour avoir un suround 7.1,
    encore une fois je ne cherche pas a généraliser mon cas mais je ne pense pas etre le seul

    et du coup je serais curieux de connaitre la répartition de joueurs homme/femme sur pc ?

    sinon je rejoins l'article, en fonction du jeu on ne développe pas les mêmes caractéristique, moi j'aime les RTS notamment Hearth Of iron et Europe Universalis, j'aime réinventer l'histoire, faire ganger les nazis, coloniser la plante entière avec la France
    je joue aussi a arma3 et dcs world car j'aime la simulation de guerre

    j'imagine que ceux qui joue aux jeux plus arcades ont d'autres besoin à satisfaire.

    d'une maniere générale les jeux ont quand meme un font mauvais, 99% des jeux il faut soit tuer ces énnemies, soit gagner pleins de fric et conquérir le monde.
    Que se soit les fps, les RTS ou les jeux de gestion (tu démarre dans ton garage avec 1€ et hop a la fin du domone le monde avec ton entreprise qui raflé tous le marché

    Sinon un jeu qui est bien c'est master of the world, un simulateur de géopolitique, tu choisit ton pays et tu t'amuse a foutre la merde dans le monde, avec al France tu soumet l’Afrique, avec les USA tu créer des camps de concentration pour endiguer le probleme mexicains, t'envois l'armée pour tabasser les bobos qui se révolte contre ton autorité, enfin c'est jouissif.
    j'ai pris cette exemple de jeux pour bien illustrer ce probleme. Aucun jeu n'a pour objectif de donner des caresses ou de faire des actions humanitaire, on est plutôt Rambo et on crame les arabes/russes/chinois/nazis
    mais le plus droel c'est qu'a la fin de la partie tu a le sentiment d'avoir fait le bien, d'avoir accomplie ta journée, t'a tuer 3000 soldats nazis qui avait des femmes et enfants t'es fier de toi.

    La violence est partout, dans la réalité, à la maison, à l'école, dans les journaux TV, sur les réseaux sociaux, sur YouTube, dans les livres, la musique, le cinéma, etc.
    Vous ne pouvez pas protéger complètement vos enfants.
    Il peut y avoir un enfant au primaire ou au collège qui propose à ses camarades de regarder "une bonne vieille décapitation de Daesh" et personne ne peut rien y faire.
    Aujourd'hui il doit toujours y avoir un gosse avec un smartphone et un accès non filtré à internet.

    Des enfants de beaucoup de pays jouent aux jeux vidéo et ça ne pose pas problème.
    De toute façon il est simple de différencier un jeu vidéo de la réalité.
    Si des enfants aux USA utilisent des armes, c'est parce que les parents ne sont pas responsable et n'ont pas rangé les armes à l'abris.
    Les armes à feu c'est pas mon truc, mais j'imagine qu'il faut un protocole de sécurité pour éviter qu'un accident ne survienne.
    Il ne faut pas laisser traîner des armes chargé partout dans la maison.

    Si aux USA il y a autant de morts par balle, c'est à cause de leur culture.
    Les journaux TV sont beaucoup plus responsable de la violence que les jeux vidéo...
    Les médias rendent célèbre les serial killers.
    On ne devrait pas parler des serial killers, on ne devrait pas donner leur nom, ne pas montrer leur photo, ne pas parler de leur histoire, etc.
    On pourrait parler des victimes à la place.

    edit : je me rend compte que j'ai fais un gros pavé, la vache, un vrai philosophateur , pardon
    HS : je profite de mon comeback pour tester mon nouveau clavier bepo, qui me permet enfin de mettre des accents quand j'écris en français, oui je sais taper la lettre ç, cela réduit les fautes de 50% et faire plaisir aux modos qui m'avais fait la remarque

  4. #44
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 077
    Points
    10 077

    Par défaut

    Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
    Les homosexuel a la limite ils peuvent peut être jouer, mais les hétéro c'est plus compliquer car c'est assez difficile de trouvé une femme qui aime jouer aux JV (je parle pas des jeux moise sur smartphone, je parle de vrai jeu pc hard core)
    Quel rapport ?

    Tu sais que tu n'es pas obligé de tout faire avec ta femme hein, tu peux avoir tes occupations et elle, les siennes...

    Quant à la remarque sur les homos...


    Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
    ma femme ne comprend pas a quoi sert la grosse caisse RGB sous le bureau qui consomme 900w, elle ne comprend pas les enceintes pour avoir un suround 7.1,
    encore une fois je ne cherche pas a généraliser mon cas mais je ne pense pas etre le seul
    Je ne comprends pas non plus (et je suis un homme), mais oui je te rassure, tu n'es pas le seul à faire le jacky sur son installation TV / JV.


    Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
    Aucun jeu n'a pour objectif de donner des caresses ou de faire des actions humanitaire, on est plutôt Rambo et on crame les arabes/russes/chinois/nazis
    Car tu te contente de regarder les jeux pour ado / adulte mâle.

    Va regarder du côté des jeux classés (je ne sais pas pourquoi) "pour fille" ou pour les plus jeunes, et tu trouveras des jeux "non-violents" (et même dans les jeux indé aussi, il ne faut pas se limiter aux productions AAA...).

  5. #45
    Membre expert
    Avatar de Dabou Master
    Homme Profil pro
    Graphiste 3D auto-didacte
    Inscrit en
    février 2012
    Messages
    1 012
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Graphiste 3D auto-didacte

    Informations forums :
    Inscription : février 2012
    Messages : 1 012
    Points : 3 375
    Points
    3 375

    Par défaut

    Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
    d'une maniere générale les jeux ont quand meme un font mauvais, 99% des jeux il faut soit tuer ces énnemies, soit gagner pleins de fric et conquérir le monde.
    Que se soit les fps, les RTS ou les jeux de gestion (tu démarre dans ton garage avec 1€ et hop a la fin du domone le monde avec ton entreprise qui raflé tous le marché
    Par "font mauvais" tu veux dire un "mauvais fond" ?
    Euh ...
    Et les point & click ? j'ai pas le souvenir d'avoir tué beaucoup de choses dans les nombreux jeux auxquels j'ai joué (même si j'ai dû faire exploser un hamster dans un micro-onde ou un truc comme ça, et des bébés dauphins dans une broyeuse mais c'est pour le moins exceptionnel). Même les gros méchants là dedans on finit souvent par les épargner d'une manière ou d'une autre ...
    Et les city builders ? Faut tuer qui ? Faut dominer quoi ?
    Les jeux comme civilization, faut certes se battre pour survivre, mais le but ultime peut être tout sauf militaire, il peut être culturel, technologique, etc. Défaire tous ses ennemis c'est quoi, un type de victoire sur six ?
    Après il y a d'autres types de jeux moins répandus comme les simulations de vie etc. (genre Creatures, ce n'est plus tout récent, certes mais ça a le mérite d'exister), quoiqu'il y a les Sims dans le tas, et on peut pas dire qu'on tue beaucoup de monde.
    Il y a les puzzle games, moins orienté histoire que les point & click mais beaucoup plus énigme, c'est un style différent et y'en a pas mal aussi.
    Il y a des stealth games où si tu as vraiment bien maîtrisé le jeu tu n'as pas un seul type à tuer.

    Je pourrais chercher encore longtemps mais bon, soit tu n'as pas réfléchi avant d'écrire un constat aussi lourd et néfaste pour l'image du Jeu Vidéo, soit tu es tout simplement un joueur très spécifique qui n'a découvert que très peu de titres au long de sa vie (notamment tous ces jeux de stratégie historique qui sont plutôt un marché de niche, ce qui est plutôt surprenant pour le coup).
    Je joue par passion, pas par ennui ou par effet de mode, ce qui fait que la fille/femme qui me fera arrêter de jouer un jour n'est pas encore née (sauf si on considère la Mort comme une femme, mais je préfère faire comme Terry Pratchett et penser que c'est un homme ) alors bon le cliché de la bonne femme enquiquineuse c'est certes ta propre expérience personnelle comme tu l'as bien mentionné plusieurs fois, mais de mon côté je n'ai jamais rencontré de personne de ce sexe qui soit si peu conciliante envers ma passion, ce qui fait que dans ton cas c'est peut-être tout simplement que tu as bien voulu que ça se passe ainsi.

    On ne peut pas arracher une part de soi juste pour le "bien" d'un couple. J'espère que tu es heureux avec la vie que tu mènes.



    La violence est partout, dans la réalité, à la maison, à l'école, dans les journaux TV, sur les réseaux sociaux, sur YouTube, dans les livres, la musique, le cinéma, etc.
    Vous ne pouvez pas protéger complètement vos enfants.
    Il peut y avoir un enfant au primaire ou au collège qui propose à ses camarades de regarder "une bonne vieille décapitation de Daesh" et personne ne peut rien y faire.
    Aujourd'hui il doit toujours y avoir un gosse avec un smartphone et un accès non filtré à internet.
    Attention je me lance dans une réflexion très controversée :
    La violence, c'est naturel, ça fait partie de la vie, ce n'est qu'une "vision" étriquée de l'Homme par rapport à ce qu'il se passe autour de lui qui la dépeint comme purement négative.
    Qui sommes-nous pour dire que la violence c'est mal ? Va expliquer à un prédateur qu'il faut arrêter qu'il fasse du mal à ces pauvres bêtes qui ne peuvent pas réellement se défendre (mais se multiplier bien plus rapidement si la nature a bien fait les choses) parce que c'est pas bien. Lui qui crèvera de faim pour le coup, n'est-ce pas une forme de violence ? La chaîne alimentaire, manger pour survivre, c'est d'une violence considérable, c'est l'essence même de ce que nous sommes tous. Des êtres mono cellulaires qui se bouffent entre eux tous les jours dans notre corps (je n'ai pas fait de recherche, mais comme on a entre 2 et 4 kg de bactéries sur notre corps, ça doit se produire sans que j'aie besoin de vérifier ça), ça ne compte pas ?
    Vie = Violence // pas de violence = pas de vie. la tectonique des plaques, c'est quelque chose de géologique extrêmement violent, et le jour où cette "violence" s'arrête, la planète sera considérée comme morte.

    Bon maintenant que j'ai fait mon petit essai philosophique pour redéfinir la violence, je peux revenir au sujet.
    On protège nos enfants parce que la société nous dit de le faire, la civilisation a vicié la nature d'une certaine manière, et on peut dire que c'est pour le mieux, mais on n'est pas objectifs, on ne voit que ce que notre société a bien voulu nous montrer, nous sommes endoctrinés par la civilisation. Mais là où ça devient paradoxal, c'est que la civilisation a créé une nouvelle forme de violence, ou plutôt elle a changé sa vision. La violence est devenu une forme de divertissement.
    En tous temps les humains ont montré ce besoin d'assister à de la violence (je parle en termes généraux, je ne dis pas que je comprends ce besoin personnellement, tout comme plusieurs d'entre vous très certainement) avec les exécutions publiques et ce genre d'insanités. Maintenant le net permet de voir des gens qui se font mal, et c'est supposé être drôle, alors une décapitation c'est peut-être affreux, mais ce n'est qu'à un pas de voir d'autres personnes souffrir, de voir des documentaires sur les animaux massacrés (dénonciation du commerce de la fourrure, La Baie de la Honte avec le massacre des dauphins au Japon, faut avoir le coeur bien accroché pour regarder ça), en bref, ça n'est pas vraiment une préoccupation bien importante. On ne peut pas préserver un être vivant de la violence, car elle est en lui et tout autour de lui ("pas dans les édifices de bois et de pierre" oh oh oh ); et c'est globalement ce qui le rend vivant.
    Par contre, ce qui est plus préoccupant c'est la violence qui fait l'objet d'une médiatisation, pas sa médiatisation en soi, car les intentions derrière cette violence n'ont plus rien de naturel. On fait des choses horribles par intérêt politique ou économique, pas biologique, et ça, ce n'est pas comme ça qu'on a été conçus au départ.

    Je serais bien en peine de revenir à nos débuts ceci dit parce que je n'aurais alors plus de jeux vidéo , mais ça serait plus naturel.


    edit : je me rend compte que j'ai fais un gros pavé, la vache, un vrai philosophateur , pardon
    HS : je profite de mon comeback pour tester mon nouveau clavier bepo, qui me permet enfin de mettre des accents quand j'écris en français, oui je sais taper la lettre ç, cela réduit les fautes de 50% et faire plaisir aux modos qui m'avais fait la remarque
    Ton post n'était pas inintéressant du coup je ne vois pas de mal dans le fait qu'il soit un peu long (ouais de mon point de vue ce n'est pas un si gros pavé que ça, loin de là).
    Par contre, c'est bien de pouvoir à nouveau mettre des cédilles mais faudrait se méfier à ne pas vouloir rajouter des accents à tout de manière frénétique à tort et à travers, comme pour "énnemies" qui n'a normalement pas le moindre accent (ni de "e" d'ailleurs, mais t'es peut-être misogyne je ne sais pas ). Et puis il reste pas mal de fautes de-ci de-là malgré tout alors je ne saurais que t'encourager à persévérer ^^.
    Abandonner ses rêves n'est pas à la portée de tout le monde.

  6. #46
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 066
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 066
    Points : 7 498
    Points
    7 498

    Par défaut

    Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
    d'une maniere générale les jeux ont quand meme un font mauvais, 99% des jeux il faut soit tuer ces énnemies, soit gagner pleins de fric et conquérir le monde.
    Que se soit les fps, les RTS ou les jeux de gestion (tu démarre dans ton garage avec 1€ et hop a la fin du domone le monde avec ton entreprise qui raflé tous le marché
    Pour compléter des contre exemples donnés par d'autres, tu sembles royalement ignorer tous les jeux de sport dont certains AAA comptent parmis les meilleurs ventes au monde (FIFA & Gran Tourismo, pour ne citer qu'eux).
    Regarde aussi du côté du line up de Nintendo et tu y trouveras pléthore de jeux dépourvus de la moindre violence.

    faut pas mal modéré ton propos et j'en profite aussi pour revenir au sujet du post en précisant que les jeux les plus addictifs ne sont pas les jeux les plus violents

  7. #47
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Webmaster
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    840
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmaster
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 840
    Points : 20 773
    Points
    20 773

    Par défaut Plusieurs experts s’insurgent contre la décision de l’OMS qui a classé l’addiction aux jeux comme une maladie

    Plusieurs experts s’insurgent contre la décision de l’OMS qui a classé l’addiction aux jeux vidéo comme une pathologie,
    quel est votre avis sur la question ?

    En 2009, en Corée du Sud, un couple accroc au jeu de rôle en ligne Prius (qui impose de prendre soin de personnages virtuels) a laissé mourir de faim son bébé de trois mois né prématurément, car les deux parents étaient trop occupés à nourrir leurs personnages virtuels. En 2010, c’est un jeune sud-coréen de 32 ans qui a trouvé la mort après avoir joué sur internet environ cinq jours sans presque s’arrêter. En 2014, un jeune sud-coréen de 22 ans a été incarcéré pour avoir laissé mourir de faim son fils de 2 ans alors qu’il était préoccupé à passer son temps à jouer aux jeux en ligne. En 2015, ce fut un jeune Chinois qui se trancha la main pour en finir avec son addiction à internet. Autant de cas qui ont certainement poussé l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à plancher sur ce problème et décider depuis quelques jours de classer l’addiction aux jeux vidéo comme une pathologie au même titre que l’addiction à la cocaïne ou aux jeux d’argent.

    Pour déclarer qu’un joueur présente un trouble au jeu vidéo, l’OMS s’appuie sur les critères suivants :

    • Premièrement le joueur accroc aux jeux vidéo n’arrivent plus à faire l’équilibre dans ses activités au point que les sessions de jeu prennent le pas sur les autres activités ;
    • Deuxièmement, le joueur n’arrive plus à se défaire du jeu en sorte que « même quand les conséquences négatives surviennent, le comportement continue ou s’intensifie » ;
    • Troisièmement, ce trouble provoque une détresse accrue et une détérioration des fonctions que ça soit au niveau personnel, familial, social, éducationnel ou professionnel. Cela peut se traduire par exemple par troubles du sommeil, un déséquilibre émotionnel et une déficience des activités physiques.

    Malgré le fait que ces signes peuvent être détectés chez certains joueurs, il faut ajouter également le fait qu’ils doivent persistants sur au moins 12 mois, souligne l’organisme. « Il ne doit pas juste être un épisode de quelques heures ou quelques jours, » a déclaré Dr Vladimir Poznyak, membre du Département de Santé mentale et de Toxicomanie de l’OMS. Par ailleurs, même si tous ces critères ne sont pas réunis chez un joueur, un joueur peut être déclaré comme souffrant de ce trouble si certains symptômes sont assez sévères.

    Nom : Game-Addiction.gif
Affichages : 2439
Taille : 147,9 Ko

    Bien que de nombreuses personnes, y compris des parents, ont accueilli avec joie cette décision qui pourrait donner des solutions concrètes à leurs proches ou leurs enfants présentant les signes décrits, de nombreuses voix se sont élevées pour exprimer leur désaccord face à la décision de l’OMS d’inclure le « trouble du jeu vidéo » dans le lot des pathologies. Parmi les opposants à la décision de l’OMS, nous avons le Dr Peter Etchells, conférencier en psychologie biologique, qui estime que cette décision risque de « classer dans la catégorie des pathologies » un comportement qui était inoffensif pour la plupart des gens. Il ajoute que « nous pathologisons essentiellement un hobby, alors il y a des études sur l’addiction au bronzage, la dépendance à la danse, la dépendance à l’exercice, mais personne n'en discute pour les inclure dans la CIM 11 [Classification internationale des maladies]. Ce que l’on [OMS] fait, c’est un diagnostic excessif, nous pathologisons en quelque sorte un comportement qui, pour beaucoup, n’est nocif d’aucune façon ».

    À côté du Dr Peter Etchells, plusieurs autres experts se sont également exprimés en défaveur de l’OMS. S’exprimant au Science Media Center de Londres, ces derniers auraient déclaré que bien que la décision soit bien intentionnée, il y avait un manque de preuves scientifiques de bonne qualité sur la façon de diagnostiquer correctement la dépendance au jeu vidéo. Ainsi, ceux-ci seraient sceptiques sur le fait que le temps passé devant un écran — qui comprend également l’utilisation de smartphones et de tablettes — serait nocif pour les enfants et les adolescents, comme l’ont suggéré certaines études.

    Pour Dr Etchells et Andy Przybylski, professeur agrégé et directeur de la recherche à Oxford Internet Institute, University of Oxford, les enquêtes tendant à prouver qu’il existe un lien entre l’utilisation des appareils et les effets négatifs sur la santé ne montrent généralement que de faibles associations entre l’utilisation de l’écran et la santé. Pr Przybylski renchérit en affirmant qu’environ 99 % du bien-être d’un enfant pourrait être attribué à des facteurs sans rapport avec le temps passé devant un écran.

    En dépit des arguments des experts qui se sont exprimés, les défenseurs de la décision de l’OMS mettent en avant le fait que l’OMS a examiné les preuves disponibles avant d’inclure le trouble du jeu dans la catégorie des pathologies. En outre, l’organisme aurait défendu pour cette décision que les arguments avancés reflètent ceux d’un « consensus d’experts de disciplines et de régions géographiques différentes » qui définissent la dépendance comme un modèle de comportement de jeu persistant si sévère qu’il « prend le pas sur les autres intérêts de la vie ».

    Source : BBC

    Et vous ?

    Que pensez- de la réaction des experts opposés à la décision de l'OMS ?

    Pensez-vous qu'ils font fausse route ?

    Ou plutôt qu'ils font de bien de s'opposer à cette décision ?

    Voir aussi

    Les loot box des jeux vidéo sont illégales et exposeraient les joueurs vulnérables à la dépendance, estime la justice belge
    Chine : il se coupe la main pour se libérer de son addiction à internet près de 24 millions de jeunes accros au Web dans le pays
    L’addiction à l’iPhone peut entraîner des troubles émotionnels, cognitifs et physiologiques, d’après les résultats d’une recherche
    Que pensez-vous de l’addiction des jeunes aux nouvelles technologies ? À 12 ans, elle empoisonne sa mère pour avoir confisqué son iPhone
    Game of War : un joueur dépense 1 million de dollars en achat in-app dans ce jeu de type MMO sur les 4,8 millions de dollars qu’il a détournés
    Marché mondial des jeux vidéo : le mobile va représenter plus de la moitié des revenus en 2018, soit plus que les jeux de consoles et PC combinés
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  8. #48
    Membre éclairé
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    333
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 333
    Points : 718
    Points
    718

    Par défaut

    Pour moi le problème du jeux vidéo, c'est moins l'addiction que la perte de notion du temps. On pense jouer 10 minutes est quand on regarde sa montre ça fait déja une heure qu'on joue. Apres je ne suis surement pas le mieux placé pour parler de ça vue que je ne joue à pratiquement aucun AAA étant plutôt axé point and click(fandango, katty Rain etc), pillars of ertinity ou shadow tactics.

  9. #49
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    23
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Val de Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 23
    Points : 39
    Points
    39

    Par défaut

    certains fument pour oublier leurs problèmes, certains boivent, certains jouent aux jeux vidéos. est ce une addiction ? oui, mais souvent cela cache un problème plus profond.

  10. #50
    Membre éprouvé

    Profil pro
    Chef de Projet / Développeur
    Inscrit en
    juin 2002
    Messages
    426
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de Projet / Développeur
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : juin 2002
    Messages : 426
    Points : 1 006
    Points
    1 006

    Par défaut

    Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
    Dr Peter Etchells, conférencier en psychologie biologique, qui estime que cette décision risque de « classer dans la catégorie des pathologies » un comportement qui était inoffensif pour la plupart des gens. Il ajoute que « nous pathologisons essentiellement un hobby, alors il y a des études sur l’addiction au bronzage, la dépendance à la danse, la dépendance à l’exercice, mais personne n'en discute pour les inclure dans la CIM 11 [Classification internationale des maladies]. Ce que l’on [OMS] fait, c’est un diagnostic excessif, nous pathologisons en quelque sorte un comportement qui, pour beaucoup, n’est nocif d’aucune façon ».
    L'argument me parait peu valable.
    La nourriture est aussi une activité inoffensive pour la plupart des personnes (et carrément nécessaire pour 100% d'entre elles).
    Cela n'empêche plusieurs comportement autour de la nourriture d'être déjà classée comme pathologie dans la CIM 10 (chapitre F50)

    Le code CIM 10 "F52.7" signifie "Activité sexuelle excessive" : autre activité tout à fait normale pour la plupart des gens.

    Il y a tout un chapitre sur "Abus de substances n'entraînant pas de dépendance". La encore, c'est bien l'usage excessif qui devient une pathologie.

    A la fin de chaque chapitre, il y a souvent "autre xxxxxx non précisé" : ce sont toutes ces comportement excessif moins rependus (comme la dépendance à la danse).
    Le fait que l'on introduise un item précis et spécifique pour le jeux vidéo dans la CIM 11 est juste du au fait que c'est un comportement aujourd'hui suffisamment fréquent pour mériter un item bien à lui.

    Beaucoup de commentaires semblent voir dans cette introduction dans la CIM 11 comme un procès contre le jeu vidéo : cela n'a rien à voir.

    PS : Je suis un joueur.
    --
    vanquish

  11. #51
    Expert éminent sénior

    Avatar de Neckara
    Homme Profil pro
    Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    7 187
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 7 187
    Points : 18 849
    Points
    18 849

    Par défaut

    À partir du moment où cela a un impact néfaste sur la vie du patient, il y a bien maladie, par définition.


    Le problème est alors de savoir si cette maladie est spécifique à une "addiction aux jeux vidéos" ou si elle est plus large, e.g., une "addiction à un hobby".

    Reviens aussi le problème de qualifier la maladie, et ce n'est en effet pas toujours simple.
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  12. #52
    Membre habitué
    Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    novembre 2010
    Messages
    26
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2010
    Messages : 26
    Points : 131
    Points
    131

    Par défaut

    Une addiction = pathologie, maladie, problème (choisissez le terme qui vous fait le plus plaisir pour ne pas trop vous choquer)

    Une addiction au jeux video c'est stylé car c'est médiatique mais une addiction au cornichon apporte plein de soucis également ainsi que l'addiction au fromage de chèvre et l'addiction au...
    bref je crois que vous avez compris.
    Library = Bibliothèque !

  13. #53
    Membre éprouvé

    Profil pro
    Chef de Projet / Développeur
    Inscrit en
    juin 2002
    Messages
    426
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de Projet / Développeur
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : juin 2002
    Messages : 426
    Points : 1 006
    Points
    1 006

    Par défaut

    Citation Envoyé par Vadrygar Voir le message
    Une addiction au jeux video c'est stylé car c'est médiatique
    Dire "vous êtes des vieille barbes qui n'ont rien compris au monde moderne" c'est stylé et médiatique.

    S'il y a bien un intérêt "médiatique et stylé", ce n'est peut-être pas de la part de ceux qu'on croit.
    De qui cite-t-on le nom aujourd'hui ?

    Il y a 30 ans on avait déjà un code CIM pour la nourriture, désormais on en a besoin d'un pour les jeux vidéo, tout simplement parce que, désormais, cela existe.

    Pour ceux qui ne font pas d'informatique médicale, il faut comprendre ce qu'est la CIM10 (et désormais 11).
    Quand vous avez un problème médical le médecin va informatiquement coder 2 choses :
    - ce que vous avez, le diagnostique (une carie) : il le fait à l'aide la la CIM
    - ce qu'il vous fait, l'acte médical (un plombage) : il le fait à l'aide la la CCAM
    Ce sont juste des outils de codification.

    Il y a 30 ans un psychiatre avait dans sa clientèle des personnes qui venait le voir parce qu'elle avait un problème avec la nourriture, le sexe ou un TOC.
    Désormais ils ont aussi des gens qui ont un problème avec le jeu vidéo : il faut bien qu'il puisse le coder.

    Comme je le disais la modernité n'est pas du coté que certains semblent croire.
    --
    vanquish

  14. #54
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    septembre 2015
    Messages
    16
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haut Rhin (Alsace)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2015
    Messages : 16
    Points : 19
    Points
    19

    Par défaut

    Citation Envoyé par vanquish Voir le message
    Dire "vous êtes des vieille barbes qui n'ont rien compris au monde moderne" c'est stylé et médiatique.

    S'il y a bien un intérêt "médiatique et stylé", ce n'est peut-être pas de la part de ceux qu'on croit.
    De qui cite-t-on le nom aujourd'hui ?

    Il y a 30 ans on avait déjà un code CIM pour la nourriture, désormais on en a besoin d'un pour les jeux vidéo, tout simplement parce que, désormais, cela existe.
    Je t'invite à lire mes arguments 2 posts au dessus du tient.
    Merci pour ton intervention et de tes précisions intéressantes.

    Par contre, tu caricatures un peu la sienne, je ne pense pas que son commentaire était destiné au lecteur de ce forum en particulier. (par contre le mien, bien avant, oui un peu, et j'avais bien raison, les échanges sont globalement assez stériles, mais je n'ai pas vraiment comparé aux autres news . Ce n'est même pas vraiment faute aux participants je crois en plus, mais surement déjà de comment le débat est posé...)

  15. #55
    Membre éprouvé Avatar de onilink_
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2010
    Messages
    271
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 27
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2010
    Messages : 271
    Points : 1 088
    Points
    1 088

    Par défaut

    S'il y a souffrance du patient, il y a pathologie. Je comprend pas leur problème en comparant ça a l'addiction de la danse ou autre (qui pourraient être une pathologie aussi, mais ce n'est pas le sujet).
    Si on parle moins de l'addiction de la danse, c'est que c'est quand même très probablement bien moins fréquent que l'addiction au jeu vidéo.
    Pour rappel presque tout le monde (surtout chez les jeunes) jouent, ce n'est pas vraiment le cas de la danse ou du bronzage... sans parler des différences entre le jeu vidéo et d'autres hobbies.

    Pour ceux que ça intéresse, le psylab on fait une vidéo sur le sujet:
    Des tutos de pixel art: https://twitter.com/OniMille

  16. #56
    Expert éminent sénior

    Avatar de Neckara
    Homme Profil pro
    Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    7 187
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 7 187
    Points : 18 849
    Points
    18 849

    Par défaut

    Après, il ne faut pas non-plus oublier que la vie quotidienne peut vite nous rendre accro et nous faire perdre au jeux vidéos.
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  17. #57
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    4 148
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 4 148
    Points : 6 238
    Points
    6 238

    Par défaut

    Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
    Que pensez- de la réaction des experts opposés à la décision de l'OMS ?
    Ils ont raisons de s'opposer à la décision de l'OMS si ils ne sont pas d'accord.

    Pour certains spécialistes le jeu vidéo ne créer pas d'addiction. (en gros jouer au jeu vidéo ce n'est pas pareil que prendre de l'héroïne)
    Je ne retrouve plus la source, j'ai juste trouvé ça... :
    L’addiction aux jeux vidéo n’existe pas (selon une étude)
    Une dernière fois : l’addiction au jeu vidéo n’existe pas
    Pour en finir avec le mythe de l’addiction aux jeux vidéo
    Dernière preuve en date, une étude de l’université de Cardiff relayée le 26 octobre dernier par New Scientist, qui a étudié le comportement de 2316 joueurs réguliers pour tenter d’identifier les symptômes d’une addiction. Résultat de l’étude : seules trois personnes remplissaient potentiellement les critères d’un comportement addictif, et aucune d’entre elles ne manifestait une quelconque souffrance vis-à-vis de ses habitudes de jeu. Des conclusions partagées par la plus grande étude menée à ce jour sur la question de l’addiction vidéoludique, publiée en 2016 dans l’American Journal of Psychiatry : après analyse d’un échantillon colossal de 19 000 joueurs répartis sur quatre pays, les chercheurs ont estimé que seuls 2 à 3% d’entre eux présentaient des symptômes de dépendance. Soit une portion quasi-anecdotique. Depuis une vingtaine d’années, la majorité des études menées sur le sujet parvient à la même conclusion : en l’état actuel de nos connaissances, il n’y a aucune raison de penser que jouer aux jeux vidéo peut rendre accro. Pourtant, plusieurs institutions médicales de référence s’obstinent à vouloir en faire un véritable problème.
    L'addiction aux jeux d'argent et l'addiction aux smartphones sont beaucoup plus grave que ce que peut provoquer le jeu vidéo...

    Il y a une nuance entre dépendance et addiction.
    «L’ADDICTION ET LA DÉPENDANCE SONT DEUX CHOSES DIFFÉRENTES»
    Vous faites la différence entre l’addiction et la dépendance. Pourquoi? Ce sont deux phénomènes différents qui n’affectent pas le cerveau de la même manière. On parle de dépendance lorsqu’on souffre du syndrome de sevrage à l’arrêt brusque de la consommation. Alors que l’addiction est la consommation excessive d’une substance, en dépit des conséquences néfastes. Les opiacés entraînent à la fois dépendance et addiction, alors que la cocaïne ne provoque que l’addiction. En outre, la dépendance touche tout le monde: si on vous prescrit de la morphine comme traitement antidouleur, au bout d’une semaine, vous deviendrez dépendant. Mais vous ne deviendrez pas pour autant accro ensuite.
    (...)
    Les drogues dures – héroïne, cocaïne, ecstasy – mais aussi l’alcool, la nicotine contenue dans le tabac et même le sucre ont tous le même effet sur le cerveau. Ils augmentent la libération de dopamine (un neurotransmetteur) dans le circuit cérébral de la récompense et créent ainsi une sensation de plaisir qui peut devenir addictive. Pourquoi des substances aussi différentes ont la même action sur les neurones? Cette question a été à la base des travaux de Christian Lüscher et de ses collègues qui ont élucidé quelques rouages moléculaires des mécanismes de l’addiction.
    Le gars se contredit un peu parce que la morphine fait partie de la famille des opiacés.

    Camps de désintox : dans l'enfer des jeunes Chinois accros à Internet

    ===
    Bon après quelle est l'importance de ce que pense l'OMS ?
    Qu'est-ce que ça peut changer ?
    L'Italie ne va retrouver sa compétitivité, c'est une évidence, puisqu'il ne peuvent pas dévaluer (ils peuvent continuer de dévaluer les salaires, les pensions de retraites, les indemnités chômage, mais pas leur monnaie), donc l'Italie va continuer de perdre des parts de marché par rapport à l'Allemagne.
    L'Allemagne qui elle a un autre modèle, le salarié allemand est trop cher, donc aujourd'hui c'est le salaria polonais, tchèque, slovaque, roumain qui permet à l'industrie allemande d'être extremement compétitive,
    une fois que les pièces ont été fabriquées par l'ouvrier polonais, dont le smic est 3X inférieur au notre, elles sont rapatriées en Allemagne, assemblées, là on met un tampon "Made In Germany" avec une marge maximum.
    PBéchade

  18. #58
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 077
    Points
    10 077

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Pour certains spécialistes le jeu vidéo ne créer pas d'addiction. (en gros jouer au jeu vidéo ce n'est pas pareil que prendre de l'héroïne)
    Fumer, boire, manger, ce n'est pas comme prendre de l'héroïne, mais cela n'empêche pas que les addictions existes.


    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    L'addiction aux jeux d'argent et l'addiction aux smartphones sont beaucoup plus grave que ce que peut provoquer le jeu vidéo...
    Et ?

    Comme pour tous les sujets, il y a toujours plus grave, ce n'est pas pour autant qu'il ne faut rien faire contre le "moins grave", le cas échéant..


    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Bon après quelle est l'importance de ce que pense l'OMS ?
    Oué on se fiche de ce que pense l'Organisation Mondiale de la Santé sur les éventuels problèmes de santé... Qu'est-ce qu'ils y connaissent de toutes façons...


    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Qu'est-ce que ça peut changer ?
    Bah si c'est classifié comme une pathologie, tu peux peux-être être pris en charge par un spécialiste, avoir un suivi médical, et ptet même être remboursé par la sécu pour ça qui sait.



    Edit : Ryu, tu pose des questions, j'y réponds, pourquoi tu me moinsse du coup ? Pour info, je ne te moinsse jamais hein... (ce n'est pas l'envie qui m'en manque parfois, mais je ne peux pas).

  19. #59
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    4 148
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 4 148
    Points : 6 238
    Points
    6 238

    Par défaut

    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Et ?
    Les types pourraient trier les lois à passer dans l'ordre de dangerosité décroissante par exemple.
    Mais clairement leur algorithme de priorisation fonctionne différemment...

    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Oué on se fiche de ce que pense l'Organisation Mondiale de la Santé
    La vraie question c'était "qu'est-ce que l'OMS ?" : c'est une institution spécialisée de l'Organisation des Nations unies (ONU) pour la santé publique créée en 1948.
    L'Italie ne va retrouver sa compétitivité, c'est une évidence, puisqu'il ne peuvent pas dévaluer (ils peuvent continuer de dévaluer les salaires, les pensions de retraites, les indemnités chômage, mais pas leur monnaie), donc l'Italie va continuer de perdre des parts de marché par rapport à l'Allemagne.
    L'Allemagne qui elle a un autre modèle, le salarié allemand est trop cher, donc aujourd'hui c'est le salaria polonais, tchèque, slovaque, roumain qui permet à l'industrie allemande d'être extremement compétitive,
    une fois que les pièces ont été fabriquées par l'ouvrier polonais, dont le smic est 3X inférieur au notre, elles sont rapatriées en Allemagne, assemblées, là on met un tampon "Made In Germany" avec une marge maximum.
    PBéchade

  20. #60
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 077
    Points
    10 077

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Les types pourraient trier les lois à passer dans l'ordre de dangerosité décroissante par exemple.
    Mais clairement leur algorithme de priorisation fonctionne différemment...
    Quel rapport avec les lois ?

    La c'est juste l'OMS qui dit si oui ou non, cela peut être considéré comme une addiction, cela n'a strictement aucun rapport avec d'éventuelles lois.


    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    La vraie question c'était "qu'est-ce que l'OMS ?"
    Ah bah désolé, si tu change tous les mots de la phrase, je ne peux deviner la vraie question.

Discussions similaires

  1. Réponses: 16
    Dernier message: 18/08/2016, 17h42
  2. Le flash player est-il adapté aux jeux vidéo ?
    Par flasheur dans le forum Développement 2D, 3D et Jeux
    Réponses: 62
    Dernier message: 10/10/2011, 19h48
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 06/04/2010, 12h33
  4. Réponses: 1
    Dernier message: 07/10/2009, 23h14
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 07/10/2009, 20h41

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo