+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    3 210
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 3 210
    Points : 73 631
    Points
    73 631

    Par défaut La demande des montres connectées semble s’essouffler selon un rapport

    La demande des montres connectées semble s’essouffler,
    selon un rapport qui prévoit que les ventes des enceintes connectées surpassent celles des smartwatches

    Alors que l'année 2017 était consacrée à l'adoption de l'Internet à haut débit et aux smartphones à bas prix, le secteur des wearables (les technologies portables telles que les lunettes connectées, les montres connectées, les appareils dotés de capteurs de suivi physiologique, et bien d’autres appareils encore, même si certaines études préfèrent limiter cette notion aux bracelets dotés de traqueurs d’activités ainsi qu’aux montres connectées) n’a toujours pas pris son envol malgré les lancements prometteurs de smartwatches et de trackers d'activité de fitness. En fait, le marché connaît même une baisse, selon un nouveau rapport du cabinet de recherche eMarketer.

    Probablement, l’un des premiers wearables notables était le Pebble. La montre connectée a été présentée à l’occasion d’une collecte de fonds sur Kickstarter en avril 2013. Elle disposait d’un affichage monochrome et, surtout, de son propre système d'exploitation Pebble OS compatible avec les appareils Android et iOS. Après la fin de sa campagne Kickstarter, le Pebble a été lancé chez Best Buy où il s'est rapidement vendu en cinq jours. Cela a incité les constructeurs populaires (comme Apple, Google, LG, Microsoft, Sony, et bien d'autres) à développer leurs propres wearables. Samsung a proposé au public son Galaxy Gear, tournant sur Android 4.2, même si le système a été plus tard remplacé par Tizen OS. Depuis lors, la plupart des fabricants de produits de consommation ont lancé un certain type de dispositifs portables, dont la série G Watch de LG, la montre Huawei, la série Gear S de Samsung, la série SmartWatch de Sony, la série Apple Watch et la série Moto 360, entre autres.

    Pourquoi rappeler cela ? Tout d’abord, il faut noter que les premières smartwatches n'ont pas été créées pour répondre à un besoin qui n'était pas déjà satisfait. À l'heure actuelle, la niche de la smartwatch est principalement remplie par le smartphone qui l'a précédé et est beaucoup plus efficace pour répondre à la plupart des besoins de communication. La commodité potentielle de recevoir des notifications sans interagir avec un smartphone est éclipsée par le fait que nous devons toujours reporter à nos smartphones pour des interactions suite à ces notifications. Par conséquent, interagir avec smartwatch est souvent une étape inutile ou superflue entre la réception de la notification et sa réponse.

    « En dehors des premiers utilisateurs, les consommateurs n'ont pas encore trouvé de raison de justifier le coût d'une smartwatch, qui peut parfois coûter autant qu'un smartphone », a noté l'analyste de prévision d'eMarketer Cindy Liu dans le rapport. « Au lieu de cela, pour cette période des fêtes, nous nous attendons à ce que les enceintes intelligentes soient un cadeau de choix pour de nombreux passionnés de technologie, en raison de leurs prix plus bas. »


    L'année à venir semble encore plus lugubre pour les wearables. Selon les estimations d’eMarketer, l'utilisation des wearables ne va progresser que de 11,9 % en 2018, un taux de croissance qui va passer à un seul chiffre dès 2019.

    « Toute croissance que nous verrons chez les utilisateurs de wearables viendra principalement de nouveaux utilisateurs de smartwatches », a estimé Liu. « Cependant, le marché des wearables est toujours dominé par les trackers de santé et de fitness, nous n'avons pas vraiment vu un wearable se démarquer pour devenir le prochain article "incontournable”, jusque là, la croissance va rester conservatrice. »

    Alors que le segment ne connaît qu'une croissance minime, il existe encore un solide sous-ensemble de personnes qui utilisent des smartwatches. Selon eMarketer, près de 50 millions d'adultes américains utilisent chaque mois une sorte de dispositif portable, ce qui représente environ 20 % de la population. À titre de comparaison, 77 % des adultes américains utilisent un smartphone.

    Selon les données récoltées par Canalys qui ont servi à publier des statistiques au mois de novembre 2017, Apple aurait vendu le plus de montres connectées au trimestre de cette année avec 3,9 millions d’unités écoulées. Avec cette performance, Apple reprend ainsi la tête dans le marché des wearables (limité aux montres connectées et aux trackers de fitness dans le cas d’espèce). Selon Canalys, cet exploit a été possible par la forte demande enregistrée auprès des utilisateurs pour la dernière version de montres connectées Apple Watch Series 3 que l’entreprise a mises à la disposition du public.

    Pour Jason Low, l’analyste de Canalys, « la forte demande de l’Apple Watch Series 3, compatible LTE, a dissipé les doutes des fournisseurs de services sur le fait que la smartwatch cellulaire ne plaisait pas aux clients. » Il faut souligner qu’Apple aurait pu vendre encore plus de montres connectées dans ce troisième trimestre si elle avait été à même de satisfaire la demande qui était plus élevée que le nombre d’appareils disponibles dans ses stocks.

    Low explique par exemple qu’en Chine, « les clients ayant de grandes attentes sont repoussés par le fiasco de la désorganisation du service dans le pays ». Si l’entreprise veut dépasser ces chiffres, « en plus d’apporter plus de stock, les opérateurs devraient travailler à l’amélioration de leurs systèmes de fourniture de services à distance pour répondre à la demande plus élevée attendue au quatrième trimestre », souligne Low.

    À côté d’Apple qui reprend les rênes du classement des meilleurs vendeurs de montres connectées, nous avons en seconde position Xiaomi qui a pu tirer son épingle du jeu avec 3,6 millions de montres connectées vendues. Il est talonné par Fitbit (troisième position) qui a écoulé pour ce troisième trimestre 3,5 millions d’appareils.

    Source : BI

    Et vous ?

    Avez-vous une montre connectée ? Pourquoi l’avez-vous achetée ?
    Partagez-vous les conclusions des prédictions de eMarketer ou êtes-vous convaincus que les smartwatches vont trouver leur public ?

    Voir aussi :

    Canalys : Apple reprend la tête dans le marché des wearables au troisième trimestre devant Xiaomi et Fitbit
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre chevronné
    Avatar de skywaukers
    Homme Profil pro
    Directeur de projet
    Inscrit en
    juin 2005
    Messages
    1 155
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Charente (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Directeur de projet
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : juin 2005
    Messages : 1 155
    Points : 2 151
    Points
    2 151

    Par défaut

    Je viens de m'offrir une montre Apple. J'étais intéressé par le côté santé et les différents capteurs qui donnent quotidiennement un aperçu de notre niveau d'activité. Je suis d'accord avec ce que dit l'article sur l'interaction avec le smartphone. Le fait d'être obligé d'avoir le smartphone enlève de l'intérêt à la montre. Même si la série 3 existe en version cellulaire et permet donc bien plus d'autonomie (appels avec la montre, accès au streaming pour écouter la musique sans avoir besoin du smartphone) son surcoût refroidit un peu.
    Reste que le produit est cher. Oui mais pas plus cher, voir bien moins cher, que certaines montres de bijoutier, et assurément plus précise Bon, évidement la montre connectée est moins valorisante en société, ce qui pour moi est plutôt un point positif, la montre devant être un objet utile et pratique et non pas un bijou (même si je reconnaît le travail d'orfèvre des grands fabricants de montre).

  3. #3
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    1 752
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 1 752
    Points : 7 002
    Points
    7 002

    Par défaut

    Ca ne me surprends pas trop non plus.

    Les usages de la montre connectée se sont vite limités.
    Quelles sont les nouvelles fonctionnalités de ces appareils depuis celles fournies de bases lors de la sorties de premiers modèles ?
    Rien du tout.

    Personnellement, en dehors des activités sportives (surtout si la montre est autonome), je ne trouve pas grand intérêt à ces objets.
    Surveiller en permanence ses indicateurs physiques est particulièrement anxiogène.
    Sans parler que côté esthétique, je les trouve toutes particulièrement moche.

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 29/04/2011, 23h34
  2. demande des commande de cygwin!!!
    Par hackeryas dans le forum Autres Logiciels
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/10/2005, 10h50
  3. sql ne comprend pas mon where!et me demande des parametres
    Par marie10 dans le forum Langage SQL
    Réponses: 10
    Dernier message: 20/04/2004, 12h08

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo