Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    713
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 713
    Points : 20 452
    Points
    20 452

    Par défaut Émirats arabes unis : le premier pays à créer un ministère dédié à l'IA

    Émirats arabes unis : le premier pays à créer un ministère dédié à l'IA
    Et préconisant l’implication de tous pour l’encadrement de cette technologie

    Dubaï et Abou Dabi, deux grandes cités des Émirats arabes unis (EAU), sont en général présentées comme des vitrines technologiques servant d’incubateur à de nombreux projets futuristes. Les dirigeants de ce pays du golfe Arabo-Persique estiment désormais qu’un projet de développement pour leur nation qui ne tiendrait pas compte du rôle vital que jouera l’intelligence artificielle (IA) dans le futur ne saurait être envisagé. Cette nouvelle vision les a conduits à créer un ministère dédié à l’IA, devenant ainsi la première nation au monde à disposer d’un ministre chargé de l’IA au sein de son gouvernement.

    Nom : 0.jpg
Affichages : 1747
Taille : 103,2 Ko

    « Nous voulons que les EAU deviennent le pays le mieux préparé au monde en matière d’intelligence artificielle », a déclaré le vice-président du pays, Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum.

    C’est Omar Bin Sultan Al Olama, un jeune homme de 27 ans, qui a été désigné pour occuper le poste stratégique de ministre d’État en charge de l’IA. Il devient par la même occasion la première personne dans l’histoire de l’humanité à occuper ce poste. La création de ce ministère s’aligne avec le programme de développement « vision 2031 » mis en place par le pays et qui vise à asseoir les bases d’une économie moins dépendante des revenus issus du pétrole.

    « L’IA n’est ni bonne ni mauvaise. Elle se situerait plutôt à l’intersection de ces deux notions. Le futur ne sera pas forcément sombre ou radieux. Comme pour toutes les technologies qui existent sur Terre, tout va dépendre en grande partie de la manière dont nous l’utilisons et de la manière dont nous l’appliquons », a confié Al Olama.

    Pour les EAU, le potentiel de l’IA est évident. Officiellement, le pays dit vouloir intégrer les technologies liées à l’IA dans tous les secteurs qui pourraient en bénéficier, y compris à l’intérieur du processus de gouvernance qui régit le fonctionnement du pays. Concrètement, la stratégie du pays en matière d’IA devrait couvrir le développement et l’application de cette technologie dans neuf secteurs clés : espace, transport, santé, énergie renouvelable, eau, technologie, éducation, environnement et commerce.

    Les dirigeants de cet important pays producteur de pétrole que sont les EAU espèrent surtout que leur initiative en matière d’intelligence artificielle encouragera le reste du monde à adopter une approche constructive concernant la place qu’il faudra réserver à l’IA dans la société future.

    « À ce stade, il s’agit vraiment de susciter un débat, d’entamer des discussions sur les règlements et de déterminer ce qui doit être mis en œuvre pour arriver là où nous voulons être. J’espère que nous pourrons travailler avec d’autres gouvernements et le secteur privé pour faire avancer les discussions et donner une portée mondiale à ce débat », a déclaré le nouveau ministre.

    « Tout le monde devrait participer à la discussion. Ce n’est pas un sujet sur lequel un groupe restreint de personnes peut se permettre de discuter à huis clos et de monopoliser […] ça ne devrait pas être l’affaire d’un seul pays, mais plutôt impliquer le monde entier » a-t-il ajouté.

    Le programme de développement des EAU comprend également la création d’un « nouveau marché vital à haute valeur économique » et l’envoi d’un engin spatial non habité vers Mars sous quatre ans. Le pays envisage même de programmer une expédition pour coloniser la planète rouge dans un délai de 100 ans.


    Source : Business Insider

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    La Chine veut devenir leader mondial de l'intelligence artificielle avec un plan de développement national visant à augmenter son poids économique
    L'intelligence artificielle : clé du futur pour dominer sur les nations, d'après le président russe, Vladimir Poutine
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    4 127
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 4 127
    Points : 6 217
    Points
    6 217

    Par défaut

    Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
    Qu’en pensez-vous ?
    Sous un certain angle, c'est comme la course à la lune pendant la guerre froide.
    Les USA, la Russie et la Chine sont déjà dans la course à l'IA.

    Les Émirats arabes unis sont conscient qu'il n'y a pas pour des siècles et des siècles de pétrole sous leur sol, donc il faut trouver dans quoi investir pour l'avenir.
    L'Italie ne va retrouver sa compétitivité, c'est une évidence, puisqu'il ne peuvent pas dévaluer (ils peuvent continuer de dévaluer les salaires, les pensions de retraites, les indemnités chômage, mais pas leur monnaie), donc l'Italie va continuer de perdre des parts de marché par rapport à l'Allemagne.
    L'Allemagne qui elle a un autre modèle, le salarié allemand est trop cher, donc aujourd'hui c'est le salaria polonais, tchèque, slovaque, roumain qui permet à l'industrie allemande d'être extremement compétitive,
    une fois que les pièces ont été fabriquées par l'ouvrier polonais, dont le smic est 3X inférieur au notre, elles sont rapatriées en Allemagne, assemblées, là on met un tampon "Made In Germany" avec une marge maximum.
    PBéchade

Discussions similaires

  1. Réponses: 43
    Dernier message: 05/11/2017, 21h48
  2. Réponses: 57
    Dernier message: 07/02/2017, 19h46
  3. France : le premier pays au monde pour l'adoption de l'open source ?
    Par Pierre Louis Chevalier dans le forum Licences
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/04/2009, 16h44
  4. Créer un shéma dédié
    Par mac_load dans le forum Connexions aux bases de données
    Réponses: 6
    Dernier message: 12/03/2009, 14h44
  5. Réponses: 8
    Dernier message: 02/05/2008, 17h42

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo