Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #61
    Expert confirmé
    La stratégie manque d'audace à mon sens. Trop sage comparativement à un chinois qui investit 100 fois plus sur la même période. En tout cas trop timorée pour faire émerger un champion dans le domaine. Nos meilleures start ups vont se faire dévorer toute crue sans un accompagnement financier. Un certain manque d'ambition je dirai dans la vision par rapport au rapport de Cédric Villani. Les géants du secteur vont tout récolter.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  2. #62
    Invité
    Invité(e)
    Citation Envoyé par KnifeOnlyI Voir le message
    si au final les chercheurs ne sont pas aussi bien rémunérés qu'ailleurs, ils partirons
    Certes, mais il n'y a pas que cela, pour beaucoup de personne, la recherche est avant tout une vocation, les considérations financières sont, souvent, secondaires (avec des limites bien sûr). Il y a un problème qui n'est pas nommé : l'environnement de travail dans le monde de la recherche académique en France, son fonctionnement, son organisation, ses décideurs, sa politique, l'ambiance générale. Curieusement ce point n'est pas abordé, pourtant ce petit monde n'aurait-il pas besoin de se moderniser de ce côté là ?

  3. #63
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par John Bournet Voir le message
    Il y a un problème qui n'est pas nommé : l'environnement de travail dans le monde de la recherche académique en France, son fonctionnement, son organisation, ses décideurs, sa politique, l'ambiance générale. Curieusement ce point n'est pas abordé, pourtant ce petit monde n'aurait-il pas besoin de se moderniser de ce côté là ?
    De quels problèmes fais-tu références et que proposerais-tu pour les résoudre ?
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  4. #64
    Expert confirmé
    Bien sûr que l'argent est à prendre en compte, mais comparer juste le montant du salaire est assez ridicule. On ne parle jamais des vacances, du chomage ou bien des études scolaires. Au delà du perso il y a la société dans son entièreté. C'est vrai quand on est ingénieur IT avec le vent en poupe on a un beau salaire avec toutes les assurances qui vont bien. Si on regarde pas l'homme de ménage qui passe dans le couloir avec un cancer qui va crever dans 2 mois et qui doit continuer jusqu'au bout histoire de pas trop endetter sa famille, on peut surement etre heureux à recevoir plein d'argent à dépenser pour acheter des grosses voitures bien polluantes.
    Communiste!Mwéé bof pas vraiment, mais au passage en terme technologique pur l'URSS s'en est franchement bien sorti, tandis que les pays pétroliers ne font pas grand chose, ce qui veut dire que l'argent n'est franchement pas un facteur solide en terme de recherche.

  5. #65
    Membre extrêmement actif
    Macron veut investir 1,5 milliard d’euros dans l'intelligence artificielle
    En 2017, la société Amazon a investit 16,1 milliard de dollar pour ses activités de R&D (Recherche et Développement)!

    En 2017, la société Google a investit 13,9 milliard de dollar pour ses activités de R&D (Recherche et Développement)!

    En 2017, la société Microsoft a investit 12 milliard de dollar pour ses activités de R&D (Recherche et Développement)!

    En 2017, la société Apple a investit 10 milliard de dollar pour ses activités de R&D (Recherche et Développement)!

    Dans le top20 des entreprises qui investissent le plus dans le R&D, nous avons 13 sociétés américaines, 2 japonaises, 2 allemandes, 2 suisses et 1 sud-koréenne. Inutile de préciser qu'il n'y a pas la moindre trace d'une société française. En 20ème position, nous avons Facebook avec un budget de R&D de 5,9 milliard de dollar (source: Etude PWC "2017 Global Innovation 1000")

    Est-il nécessaire d'ajouter un commentaire?

    Est-ce que si on remplace son vélo par un vélo électrique, on a une chance de rattraper le TGV lancé à pleine vitesse qui a déjà plusieurs centaines de km d'avance sur nous?

  6. #66
    Expert éminent
    Citation Envoyé par micka132 Voir le message
    Communiste!Mwéé bof pas vraiment, mais au passage en terme technologique pur l'URSS s'en est franchement bien sorti, tandis que les pays pétroliers ne font pas grand chose, ce qui veut dire que l'argent n'est franchement pas un facteur solide en terme de recherche.
    L'URSS a investit des milliards dans la recherche et soutenait totalement la comparaison avec les USA lors de la guerre froide sur certains sujets.
    Le fait que l'argent n'était pas investit dans des gros salaires ne signifie en rien qu'il n'y avait pas d'investissements conséquents.
    A vrai dire, l'URSS sur à peu près tous les sujets compensait par le nombre.
    Là où les américains pouvaient avoir un labo avec une trentaine de chercheurs sur un sujet donné, l'URSS, sur le même sujet, pouvait avoir 3 labos et une centaine de chercheurs pour au final, des résultats assez similaires.

    Par contre, comme en URSS, tout était piloté par l'Etat, les sujets de recherche étaient peu variés car se limitaient aux domaines jugés stratégiques par les dirigeants.
    Du coup, sur ces sujets, l'URSS n'avait vraiment pas à rougir face au reste du monde.
    Pour le reste, les sujets étaient totalement laissés à l'abandon et l'URSS accusé de sérieux retard (notamment dans le domaine médical où tous les dirigeants de l'URSS venaient se faire soigner en occident).

    Je suis d'accord qu'il ne faut pas limiter le débat uniquement sur le salaire des chercheurs mais il y a tout un environnement de travail nécessaire à la recherche qui nécessite des investissements très lourd.
    Rien que sur l'IA, avoir un accès libre et illimité à un supercalculateur doit être extrêmement confortable pour un chercheur.
    Alors même s'il a un salaire confortable sans être au niveau des américains, s'il doit s'inscrire sur liste d'attente et poireauter plusieurs semaines pour attendre son tour et pouvoir lancer ses tests sur la bécane adéquat... Je ne sais pas pour vous, mais moi, c'est le genre de truc qui me ferait péter un câble au quotidien.
    Du coup, le chercheur ne quittera pas la France pour une question de salaire mais uniquement pour avoir les conditions de travail optimum pour mener ses recherches.

  7. #67
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    De quels problèmes fais-tu références et que proposerais-tu pour les résoudre ?
    Déjà réformer l'ANR : https://fr.wikipedia.org/wiki/Agence...s_et_critiques

  8. #68
    Membre émérite
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message

    Dans le top20 des entreprises qui investissent le plus dans le R&D, nous avons 13 sociétés américaines, 2 japonaises, 2 allemandes, 2 suisses et 1 sud-koréenne. Inutile de préciser qu'il n'y a pas la moindre trace d'une société française. En 20ème position, nous avons Facebook avec un budget de R&D de 5,9 milliard de dollar (source: Etude PWC "2017 Global Innovation 1000")
    Pendant une période, j'étais abonné au Time. Chaque année ils font un classement de ce genre niveau innovation.
    J'avais cherché la première entreprise française, elle était genre 70e et c'était....

    Suspens... Safran? Thales? Alsthom? Louis Vuitton?

    Non, c'était Pernod-Ricard

  9. #69
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    En 2017, la société Amazon a investit 16,1 milliard de dollar pour ses activités de R&D (Recherche et Développement)!

    En 2017, la société Google a investit 13,9 milliard de dollar pour ses activités de R&D (Recherche et Développement)!

    En 2017, la société Microsoft a investit 12 milliard de dollar pour ses activités de R&D (Recherche et Développement)!

    En 2017, la société Apple a investit 10 milliard de dollar pour ses activités de R&D (Recherche et Développement)!

    Dans le top20 des entreprises qui investissent le plus dans le R&D, nous avons 13 sociétés américaines, 2 japonaises, 2 allemandes, 2 suisses et 1 sud-koréenne. Inutile de préciser qu'il n'y a pas la moindre trace d'une société française. En 20ème position, nous avons Facebook avec un budget de R&D de 5,9 milliard de dollar (source: Etude PWC "2017 Global Innovation 1000")

    Est-il nécessaire d'ajouter un commentaire?

    Est-ce que si on remplace son vélo par un vélo électrique, on a une chance de rattraper le TGV lancé à pleine vitesse qui a déjà plusieurs centaines de km d'avance sur nous?
    D'un autre coté, la France a vendu tout ou partie de ses plus grandes entreprises. Quelles sociétés restantes pourraient avoir besoin d'investir autant. Aucune.
    On parle d'IA en France, mais on est déjà à des années lumières des Etats-Unis, des Russes ou des Chinois; effectivement, il va falloir un bon vélo électrique qui roule à 300 km/h.
    Voici la méthode de mon chef:

    copy (DateTimeToStr(Now),7,4)+
    copy (DateTimeToStr(Now),4,2)+copy (DateTimeToStr(Now),1,2)+copy (DateTimeToStr(Now),12,2)+
    copy (DateTimeToStr(Now),15,2)+copy (DateTimeToStr(Now),18,2)

    Je lui ai dit que FormatDateTime irait surement mieux


  10. #70
    Membre expert
    Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
    D'un autre coté, la France a vendu tout ou partie de ses plus grandes entreprises. Quelles sociétés restantes pourraient avoir besoin d'investir autant. Aucune.
    On parle d'IA en France, mais on est déjà à des années lumières des Etats-Unis, des Russes ou des Chinois; effectivement, il va falloir un bon vélo électrique qui roule à 300 km/h.
    Non le GAP n'est aussi élevé et plus que le manque de talents ou de financement, la recherche française a souvent pâti des mauvaises décisions politiques par exemple sur la naissance d'internet les travaux français étaient très avancés (projet Cyclades) et Giscard va choisir finalement une solution "à minima" mais qui permettait de favoriser une grande entreprise d'état à l'époque : les PTT (qui deviendra France Télécom avant de devenir Orange) et on va se retrouver avec le minitel à la place d'internet !


    Selon Maurice Allègre, délégué à l'informatique du Plan Calcul :

    « Louis Pouzin, polytechnicien et chercheur de très grand talent, (est à l'époque) venu proposer un projet de réseau maillé d'ordinateurs basé sur quelque chose de totalement nouveau : la commutation de paquets. Très vite, les recherches ont connu un plein succès, au point que j'ai déployé de grands efforts pour faire adopter le projet par la direction générale des télécommunications comme base pour leur futur réseau de transmissions de données, poursuivait M. Allègre. Je me suis malheureusement heurté à un mur. (Les ingénieurs des télécoms préfèrent pousser le développement industriel du Minitel. ) Nous aurions pu être parmi les pionniers du monde Internet (...), conclut le courrier de l'ancien haut fonctionnaire. Nous n'en sommes que des utilisateurs, fort distants des lieux où s'élabore l'avenir »

    Et ce n'est malheureusement pas le seul exemple où le politique se "targue" d'avoir une meilleur vision de l'avenir que les gens qui sont au sein des équipes de recherche... et finissent par décourager les chercheurs les plus opiniâtres !

  11. #71
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par John Bournet Voir le message
    Certes, mais il n'y a pas que cela, pour beaucoup de personne, la recherche est avant tout une vocation, les considérations financières sont, souvent, secondaires (avec des limites bien sûr). Il y a un problème qui n'est pas nommé : l'environnement de travail dans le monde de la recherche académique en France, son fonctionnement, son organisation, ses décideurs, sa politique, l'ambiance générale. Curieusement ce point n'est pas abordé, pourtant ce petit monde n'aurait-il pas besoin de se moderniser de ce côté là ?

    Les considérations financières sont certes secondaires mais l'écart est juste incroyable. Quand on commence à penser moyen/long terme et que chaque mois on met 2 à 3 fois plus d'argent de côté que pour le même travail en France, même si l'argent n'est pas la motivation première la qualité de vie que ça offre est juste incomparable.

  12. #72
    MikeRowSoft
    Invité(e)
    J'ai cru comprendre que l'un des principaux objectifs est le développement d'outils exploitant l'I.A. dans le cadre de l'aide à la recherche.
    C'est pas une mauvaise chose, surtout sachant que les recherche sur l'I.A. ne sont pas terminés.

    Un outil de plus pour les bio informaticiens par exemple ? (Pas certains (sûre), j'espère me tromper, surtout vis-à-vis des progiciels.)
    La communauté des devs open source dans se domaine existe ? (bio)
    Des brevets vont se perdre on dirait...

    Sinon, question salaire doublé, cela aurait surement convaincu certains d'y aller ou même de suivre une formation.
    Après tout, début de carrière et jeunesse vont de paire. Et aussi l'occasion de construire et "s'amuser, voyager, etc...", pourquoi attendre la retraite et ne plus forcément être en bonne état de santé ?

  13. #73
    Membre éprouvé
    J'entend salaire et fuite de cerveaux. Je vais vous raconter ma petite histoire.


    Je crois que les gens confondent eco-système d'innovation et main d'oeuvre pas cher et tout de suite. Rapellons que la Chine, l'Israel, Singapour se sont retrousé les manches pour créer tout un éco-système et non pas une main d'oeuvre sur le court terme.

    Les cerveaux attirent le cervaux. L'argent atire l'argent, c'est pas une question de salaire, c'est une question de culture.

    En allant en Angleterre, j'entend dans tous les milieux sociales qui me disent que la France, c'est pas dangereux, c'est compliqué et c'est socialiste. On a cette réputation ou s'installer en France est quasi impossible et c'est vrai. Vous êtes tous né e France, donc vous avez moins de problème avec les papiers en France. Je suis moi-même français et avoir un appart dans la région parisienne c'est d'un calvaire pas possible alors que je suis cadre. J'ose même pas imaginer un français qui gagne le smic ou encore un étranger ou s'il a pas de sponsor français, il peut aller se faire mettre. On le dit pas mais le travail au black, les vendeurs de sommeil en France sont nés comme ça.

    Maintenant mon expérience en Angleterre, j'ai dit que je n'avais pas de carte crédit, j'ai pas de contrat. J'ai juste donné trois mois loyers et c'est tout. J'ai une chambre sur le centre-ville de Cambridge. Et c'est terminé. Au Canada, pareil j'ai juste donner deux mois de loyers et c'est tout.

    Le but d'un écosystème c'est pas de garder les cerveaux, c'est d'échanger les cerveaux entre pays. que tu gardes un français pour faire du franco-français, c'est pas forcément la synergie qui va casser les moeurs. C'est un peu l'experience que j'ai eu au quebec qui reflètent aussi la France. Un français n'aura jamais de problème, depuis qu'il est petit, il sait faire les impôts, le chômage, attendre le bus avec patience et aller au super-marché. Un étranger va dire que c'est compliqué et va se démerder ou chercher un solution pour le résoudre. La feignantise d'un étranger peut avoir du bon. Je me rappelle encore de l'exemple de Uber qui est venu à Paris qui trouvait pas de taxi, nous on sait qu'on rentre avant 11h dans les rue de Paris pour ne pas manquer le métro. Un français qui va l'étranger c'est la même chose, il va ouvrir sa gueule pour dire qu'on peut mieux faire dans l'autre pays.

    Quel l'avantage d'un pauvre qui va pauvre qui va aller dans un pays riche. J'ai rencontrer tellement de gens atypique mais un parcours se retrouve dans tous les pays qui sont le parcours du jeune travailleur ambitieux. J'ai vu beaucoup de polonais, lituanien, ... en Angleterre qui me disent qu'ils ont commencé basde l'échelle, ont économisé pour faire l'université et ensuite devenir des informaticiens. J'ai rencontré des gens comme ça qui été vachement bon dans ce qu'il faisait. Et c'est ce parcours là qu'on retrouve au states, au Canada. En France, on le voit mais rarement. Il faut arrêter de chercher les pépites les gens supra-qualifiés qui sont même pas fidèle forcément alors que d'autres profil peut émerger. Former les gens et vous verrez que vous le regretterez pas. J'ai entendu des gens qui étaient aller à Londres avec un salaire misérable mais pas à Paris pour une raison. Ces gens vont rester à Londres et construire un éco-système.

    L'autre problème est le français, je l'ai découvert ce problème au Canada. Quand je suis aller dans les autres provinces, tout le monde se ruait à Vancouver ou Toronto. J'ai vu des indiens, des brésiliens, des chinois, des japonnais, mais de tout, de partout, meême des coins que j'imaginais même pas pour venir chercher du travail dans les domaines comme l'informatique. Et puis je suis aller au Quebec, ou tout el monde pleure pour trouver un développeur. C'était deux monde différent, et c'est pas vraiment la langue, mais la cutlure qui accompagnait langue. Si vous travaillez dans un bureau, il ya des types de personnes que je n'ai jamais vu que je voyais à Paris. En gros, ils ont tous la même gueule. Comme on dit les même gens s'attirent. Il faut travailler notre diversité (pas que etnie) culturel aussi pour accepter tout type de personnes.

    Par exemple, j'ai été Londres, ils ont des bonnes startup mais il y avait un problèmes, ce sont des produits que pour les riches. Connaissez-vous des gens qui vont acheter des machines de jus de fruits à 1000 dollars pour faire du jus de fruits. C'est pour ça que la solution vient parfois d'un milieu innatendu.

    Toutes ces barrières que je vous décris là vous semble moins apportant que l'argent, mais en fait c'est ce qui fait la différence. Créer un eco-système, pas une élite s'il vous plait. Parce que vous allez chercher des têtes.

    Je rappelle la définition d'un startup: Un startup est une entreprise qui a le potentiel de grimpé et devenir une licorne ou même Alicorne (licorne avec des ailes, en Chine ils en ont) très rapidement. Si vous étes une entreprise qui stagne et qui scalent pas énormément, alors vous n'êtes pas une startup, vous être entreprise de services numérique. Le but d'un startup c'est viser le marché mondiale. Sinon vous êtes pas différent d'un entreprise locale, vous êtes comme les autres.

    J'ai voyagé dans pas mal d'endroits et tout le monde me dit qu'ils sont exceptionnels, c'est pas comme-ci il y a 300 pays dans le monde qui voulaient pas faire la même chose. A un moment il faut aller plus loin et vouloir faire plus. Manger des Kinder bueno, ne fait pas de vous un Bon joueur de Tennis. Pensez à creer une civilisation au lieu de rêver à des chimères. Depuis là ouù je suis ils ont aussi les folies des grandeurs.

  14. #74
    Expert confirmé
    Samsung 250 milliards de cash disponible, Google et Apple pareil. Microsoft Fujitsu et IBM je ne sais pas, mais l'écosystème en France est en train de se créer koyosama. Sauf qu'une fois licorne, ou même avant, nos plus belles pépites se font racheter pour une somme mirobolante pour nous mais presque rien pour ces géants. Le seul moyen de grandir est sous la forme de tutorat adosser à un gros du CAC 40. Par exemple, Thales sponsorise 7 startups de l'incubateur de Xavier Niel. Je ne connais pas les moyens de Safran, le concurrent français, mais je sais que Thales dispose de moyens pour offrir aux meilleurs chercheurs de bonnes conditions d'environnement de travail pour faire germer des géants. Ils ont un HPC de première qualité.

    Youtube malgré son succés n'arrivait pas à monétiser et Google en a fait une filiale hyper rentable. Pareil pour Android racheté 400 millions si mes souvenirs sont bons.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  15. #75
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par marsupial Voir le message
    Samsung 250 milliards de cash disponible, Google et Apple pareil. Microsoft Fujitsu et IBM je ne sais pas, mais l'écosystème en France est en train de se créer koyosama. Sauf qu'une fois licorne, ou même avant, nos plus belles pépites se font racheter pour une somme mirobolante pour nous mais presque rien pour ces géants. Le seul moyen de grandir est sous la forme de tutorat adosser à un gros du CAC 40. Par exemple, Thales sponsorise 7 startups de l'incubateur de Xavier Niel. Je ne connais pas les moyens de Safran, le concurrent français, mais je sais que Thales dispose de moyens pour offrir aux meilleurs chercheurs de bonnes conditions d'environnement de travail pour faire germer des géants. Ils ont un HPC de première qualité.

    Youtube malgré son succés n'arrivait pas à monétiser et Google en a fait une filiale hyper rentable. Pareil pour Android racheté 400 millions si mes souvenirs sont bons.
    Et alors ça fait pas que en France. Imaginons que tu va créer 100 super entreprises en France. Au canada, en Allemagne, en Pologne, même dans les pays comme kazakhstan (j'ai croisé des gens de ce pays et crois-moi ils sont uassi capable) vont faire pareil. Au final, je te ressort une phrase des "Indestructibles" : "Tout le monde est exceptionnel, en gros personne ne l'est". Il se passe plein de choses dans tous les pays. On me sort les même argument au Canada. Parles à un Canadien, il va aussi se vanter comme toi des millions injecter par les même entreprise. J'ai fait de la compatabilité, et ce genre de financement, c'est pas quand Informatique.

    Juste pour dire que cette situation est plus que banal, rien de magique tout est maitrisé. Mais il y a pas cette étincelle qui a fait cette magie qu'ont les américains ou les chinois.

    Ce que je veux dire que nos entreprises ne seront plus petites comme avant, on va juste passer à un marché de PME à un autre type de marché basé sur le numérique, mais au final on change juste de modèle économique et tous les pays suivent. Mais c'est pas comme l'initiative du nucléaire. Si tu fais l'investissement, tu sais que tu dois aroser un peu partout et hop, tu perds un peu dans certains pays que tu as misé et tu gagnes 100 fois ta mise au premier pays ou entreprise qui a déceouvert modèle économique de l'AI. C'est pas ça qui va faire garder nos talents ou ls faire venir car tous les pays sont financés. Donc les talents ont le choix ... . C'est pas le truc qui dit, ça c'est la Terre promise. Et vu qu'on arose tout le monde de la même façon, c'est ni ça qui va changer le paysage français en entier. C'est pas différent d'ouvrir une affaire familial comme il y a 50 ans.

    Ah oui j'oubliais, on appelle ça la technique de la carotte.

  16. #76
    MikeRowSoft
    Invité(e)
    En allant en Angleterre, j'entend dans tous les milieux sociales qui me disent que la France, c'est pas dangereux, c'est compliqué et c'est socialiste.
    Jamais aller. J'en connais qui sont aller en vacance et stage de formation par contre. Mais ils ne n'ont jamais parlé d'Angleterre comme cela...
    Ni en bien, ni en mal... Juste, le voyage était " top " !
    Le stagiaire lui, juste le regret commercial... Il a trouvé beaucoup de choses intéressantes à ramener. Sans frais de douane.

    Ceci qu'il m'a offert par exemple.


    On dirait que l'ajout de fichier basique est celui qui fonction bien avec IE11...

  17. #77
    Membre du Club
    La méthode
    pour être le premier en classe ou à un jeu, il existe plusieurs méthodes.


    - la méthode classique, j'observe, j'observe, je compare, j'émet la distinction.
    - la méthode facile, je copie.
    - la méthode personnel, je cherche.
    - la méthode, intrinseque, je déclare.
    - la méthode scientifique, je prouve que c'est déjà le cas.

    Aux choix.
    Logique sans matière est matière de logique.

  18. #78
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message

    En réalité, il y a belle lurette que l'Europe est totalement larguée au niveau des technologies numériques (il n'y a pas une seule entreprise européenne leader de quoique ce soit et quand une startup européenne semble avoir un futur intéressant, elle est immédiatement rachetée par un des gros acteurs du numérique US)
    Faut pas exagérer, en terme de leadership il me vient en tête SAP chez les allemands, chez nous Dassault Systèmes (CATIA).

    Citation Envoyé par KnifeOnlyI Voir le message
    Oui enfin, on auras beau investir un paquet d'argent dans ce domaine, si au final les chercheurs ne sont pas aussi bien rémunérés qu'ailleurs, ils partirons. Pourquoi resteraient il ?
    Je sais pas, sa familles, sa copine/copain, ses amies, sa baguette le soir et les croissants le matins. Tout ne se résume pas au salaire. Il faudrait aussi des projets innovants dans lesquelles les experts puisse s'épanouir.

  19. #79
    Membre extrêmement actif
    Selon Macron, il y a "trop de mâles blancs" dans l'intelligence artificielle
    Il y a trop d'hommes blancs et quadragénaires dans le secteur de l'intelligence artificielle, selon Emmanuel Macron. Et cela doit changer. C'est le message qu'a délivré le président de la République lors de son discours en faveur de l'intelligence artificielle, qui avait lieu jeudi 29 mars au Collège de France, à Paris.
    Keith Flint 1969 - 2019

  20. #80
    Nouveau Candidat au Club
    Pour une poignée de dollars !
    " L'Élysée a donc annoncé la création d'un « Health Data Hub » qui « pilotera l'enrichissement continu et la valorisation du système national des données de santé, pour y inclure à terme l'ensemble des données remboursées par l'assurance-maladie, les données cliniques des hôpitaux, des données de la médecine de ville...»
    Ces données seront ouvertes aux acteurs de l'IA ..."

    Pour une poignée dollars investis dans notre pays, de grands groupes internationaux vont s'offrir l'accès aux données de santé centralisées de tout un pays ... Ça n'a pas l'air cher payé !
    Et puis c'est une décision qui mériterait un débat public.