+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    1 646
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 1 646
    Points : 47 583
    Points
    47 583
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut Android : Google s’attaque aux applications qui collectent les données des utilisateurs sans leur consentement

    Android : Google s’attaque aux applications qui collectent les données des utilisateurs sans leur consentement
    ces derniers seront désormais alertés

    Dans un billet de blog publié vendredi dernier, Google demande aux développeurs Android d'avertir les utilisateurs des comportements de collecte de données de leurs applications. À défaut, le géant de l'Internet va tout simplement en informer les utilisateurs.

    Cette annonce faite par l'équipe Safe Browsing de Google vient renforcer le règlement de la firme relatif aux logiciels indésirables, et a pour objectif de réduire davantage les comportements mobiles indésirables et nuisibles sur Android. Si les développeurs ne s'y conforment pas dans les 60 jours, Google avertira les utilisateurs en affichant des messages sur leurs appareils, via Google Play Protect « ou sur les pages Web qui mènent à ces applications ».

    « Dans le cadre de ce renforcement du règlement en place, Google Safe Browsing va afficher des avertissements sur les applications et sur les sites Web menant à des applications qui collectent les données personnelles d'un utilisateur sans son consentement », explique Paul Stanton, de l'équipe Safe Browsing de Google.

    Si une application traite des données personnelles (numéro de téléphone, email de l'utilisateur, etc.) ou les données de l'appareil, le développeur sera donc dans l'obligation non seulement de l'indiquer aux utilisateurs via un message à l'écran, mais aussi d'inclure une politique de confidentialité dans l'application.

    « En outre, si une application recueille et transmet des données personnelles sans rapport avec la fonctionnalité de l'application, avant la collecte et la transmission, l'application doit indiquer clairement comment les données de l'utilisateur seront utilisées et demander à l'utilisateur de donner son consentement pour un tel usage », peut-on lire dans l'annonce.

    En résumé, toute application Android qui recueille ou transmet des informations personnelles doit le stipuler de manière explicite en spécifiant, dans un langage clair et simple, quelles sont les informations recueillies ou transmises, et à quelle fin. Cette explication doit être clairement visible et facile à lire à l'écran, et il est d'autant plus important d'informer l'utilisateur si la collecte des données n'est pas une fonctionnalité évidente de l'application.

    Paul Stanton précise que ces exigences de collecte de données s'appliquent à toutes les fonctions de l'application. C'est également le cas lors des analyses et rapports d'erreur par exemple. Il indique que la liste des paquets installés non liés à l'application ne doit pas être transmise au développeur de l'application sans transparence et un consentement de l'utilisateur.

    Les développeurs ont deux mois pour se conformer au règlement de Google. Sont concernées les applications Android issues de Google Play ou non. Les webmasters dont les sites afficheront des avertissements en raison de la distribution de ces applications doivent consulter la Search Console de Google pour obtenir des conseils sur la manière de corriger le problème. Les développeurs dont les applications afficheront des avertissements devront quant à eux consulter les consignes du Centre d'aide relatif aux logiciels indésirables. S'ils estiment que leurs applications sont conformes au règlement de Google, ils peuvent également demander une révision de l'application.

    Source : Google Security Blog

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette nouvelle mesure de Google ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre averti
    Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    octobre 2010
    Messages
    75
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2010
    Messages : 75
    Points : 339
    Points
    339

    Par défaut

    Assez paradoxale pour une compagnie dont la récolte d'information à l’insu des utilisateurs est le fond de commerce (IP + Nom de routeur ramassés par les voitures Google Map, Google adsense, etc.).

  3. #3
    Expert éminent sénior

    Avatar de Neckara
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    6 355
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 24
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 6 355
    Points : 16 392
    Points
    16 392

    Par défaut

    Citation Envoyé par Omote Voir le message
    Assez paradoxale pour une compagnie dont la récolte d'information à l’insu des utilisateurs est le fond de commerce (IP + Nom de routeur ramassés par les voitures Google Map, Google adsense, etc.).
    Pas vraiment paradoxal, ils veulent juste conserver leur monopole.
    On dit "chiffrer" pas "crypter" !

    On dit "bibliothèque" pas "librairie" !

    Ma page DVP : http://neckara.developpez.com/

  4. #4
    Membre éclairé
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2008
    Messages
    507
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2008
    Messages : 507
    Points : 871
    Points
    871

    Par défaut

    Je trouve même ça très logique: Plus on recueille des données, plus l'utilisateur devient méfiant, et aussi plus grand est le risque qu'on légifère.
    Google préfère donner une tape sur les doigts des développeurs malhonnêtes que de se retrouver lui-même "victime" de nouvelles difficultés pour construire sa base de données à objectif malveillant.
    Ici, Google rassure les utilisateurs légitimement inquiets.

    Faites ce que je dis, pas ce que je fais!

  5. #5
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Consultant Ingenierie mécanique
    Inscrit en
    mars 2006
    Messages
    809
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant Ingenierie mécanique
    Secteur : Transports

    Informations forums :
    Inscription : mars 2006
    Messages : 809
    Points : 1 743
    Points
    1 743

    Par défaut

    cool ils vont donc supprimer le googleplay, googleanalytics, goolemusic, enfin bon tout les trucs en google quelque chose

Discussions similaires

  1. Android L chiffrera par défaut les données des utilisateurs
    Par Hinault Romaric dans le forum Android
    Réponses: 11
    Dernier message: 12/11/2014, 00h41
  2. Comment collecter les données des imprimantes via snmp?
    Par sauvezmoi dans le forum Développement
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/03/2014, 10h59
  3. Google s’attaque aux applications antipub
    Par Stéphane le calme dans le forum Android
    Réponses: 74
    Dernier message: 11/04/2013, 15h28

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo