+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Webmaster
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    754
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmaster
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 754
    Points : 17 445
    Points
    17 445

    Par défaut McKinsey & Company rapporte que l'automatisation supprimera 400 à 800 millions d’emplois d'ici 2030

    McKinsey & Company rapporte que l'automatisation supprimera 400 à 800 millions d’emplois dans le monde d’ici 2030
    et 375 millions de travailleurs devront se reconvertir

    Avec le développement de l’automatisation et de l’intelligence artificielle, de nombreuses interrogations sont posées quant à l’avenir des emplois d’aujourd’hui. Le cabinet de conseil McKinsey & Company s’est également penché sur cette problématique et a mené une étude afin de voir l’impact que le développement technologique, précisément l’automatisation (comprenant l’intelligence artificielle, les systèmes autonomes et la robotique), aura sur l’emploi des travailleurs.

    À n’en point douter, l’évolution technologique améliore considérablement la vie des consommateurs. Pour les entreprises, certaines activités qui nécessitaient de nombreuses heures de travail peuvent être exécutées avec plus de précision et dans un temps réduit en s’appuyant sur ces nouvelles technologies. Aussi, pour apprécier les répercussions de l’automatisation sur les domaines d’activités professionnelles, McKinsey & Company vient de dévoiler les conclusions de son second rapport après celui publié au début de cette année sur l’automatisation et son impact sur les activités de travail. Dans ce second rapport, le cabinet de conseil se veut plus précis sur les emplois qui pourraient être créés, remplacés ou perdus suite au développement de l’intelligence artificielle et de la robotisation.

    Après avoir analysé les données collectées dans 46 pays et touchant à plus de 800 professions, le cabinet de recherche estime que d’ici 2030, entre 400 et 800 millions d’emplois seront automatisés. Les emplois qui seront les plus menacés par l’automatisation seront les travaux physiques dans des environnements prévisibles, tels que l’utilisation de machines ou la préparation dans la restauration rapide comme les fast-foods. La collecte et le traitement des données seront également touchés par ce problème, avec des implications pour les activités de prêts hypothécaires, les parajuristes et les services administratifs.

    Dans certains pays développés comme les États-Unis, ces changements au niveau de la main-d’œuvre se feront beaucoup plus sentir à cause du fait que les coûts d’installation de systèmes automatisés sont beaucoup plus accessibles. Dans les pays en développement et plus particulièrement en Inde, cette automatisation devrait être moins marquée dans le secteur professionnel où le coût relatif de ces nouvelles technologies est beaucoup plus élevé et la main-d’œuvre beaucoup moins chère. De manière plus précise, McKinsey & Company indique que 9 % du travail en Inde, 13 % au Mexique et 16 % en Chine seront automatisés d’ici 2030. Aux États-Unis, au Japon et en Allemagne, ce chiffre approchera les 25 %.

    Nom : McKinsey-jobs-Chart.jpg
Affichages : 1776
Taille : 59,3 Ko

    Cependant, bien que les perturbations à court terme dues à l’automatisation puissent être plus faibles dans les pays en développement que dans les pays riches, les pays en développement feront face à des défis plus difficiles à long terme lorsque les coûts de ces technologies baisseront considérablement.

    Le cabinet de recherche et de conseil avance que, pour ne pas être éjectés du système en cas d’adoption rapide de l’automatisation, jusqu’à 375 millions de travailleurs dans le monde (14 % de la main-d’œuvre mondiale) devront probablement passer à de nouvelles catégories professionnelles et acquérir de nouvelles compétences. En revanche, si leur transition vers de nouveaux emplois se fait lentement, le chômage pourrait augmenter et freiner la croissance des salaires. Au regard des changements importants qui pourraient survenir dans le paysage mondial du travail, les auteurs du rapport interpellent les gouvernements et les entreprises sur le besoin d’investir massivement afin d’accompagner la reconversion des travailleurs qui pourrait s’avérer difficile.

    Pour Susan Lund, associée du McKinsey Global Institute et co-auteur du rapport, « le modèle où les gens vont à l’école pendant les 20 premières années de vie et travaillent pendant les 40 ou 50 prochaines années est dépassé ». « Nous allons devoir penser à l’apprentissage et à la formation tout au long de notre carrière », a souligné l’auteur.

    À côté des emplois qui seront automatisés, le rapport souligne aussi que le développement de l’intelligence artificielle et de ses corollaires n’aurait pas que des conséquences négatives pour les travailleurs. Bien au contraire. Tout comme l’introduction de l’ordinateur personnel dans les années 1980 a éliminé certains emplois et créé beaucoup plus de nouveaux emplois, le rapport annonce que les travailleurs qui souhaitent développer de nouvelles compétences devraient être capables de trouver facilement de nouveaux emplois. Pour Lund, « les prédictions désastreuses selon lesquelles les robots prendront nos emplois sont exagérées ». « Oui, le travail sera automatisé, [mais] il y aura assez d’emplois pour tout le monde dans la plupart des régions », ajoute l’auteur.

    Bien que de nombreuses activités seront frappées de plein fouet par l’automatisation des tâches, le rapport précise toutefois que certains emplois comme la gestion des personnes, les interactions sociales, l’application de l’expertise, les jardiniers, les plombiers, les travailleurs qui s’occupent des enfants et des personnes âgées ne seront pas vraiment inquiétés par la montée en puissance de l’automatisation.

    Source : McKinsey & Company, Rapport complet McKinsey & Company (PDF)

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur les conclusions de ce rapport ?

    Pensez-vous que l’automatisation entraînera une telle proportion de suppression d’emplois ?

    Voir aussi

    Emploi : l'intelligence artificielle suscite des craintes dans le secteur bancaire français, des emplois seraient menacés d'après le syndicat SNB
    L'intelligence artificielle est susceptible de supprimer 6 % des emplois aux États-Unis d'ici 2021, selon une estimation de Forrester
    Raymond Kurzweil, un directeur de Google estime que l'IA créera de nouveaux emplois pour remplacer ceux qu'elle supprimera, partagez-vous cet avis ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2009
    Messages
    170
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2009
    Messages : 170
    Points : 394
    Points
    394

    Par défaut

    C'est surtout la réplication du miracle économique japonais (des années 60 à la fin des années 80), miracle qui s'est aussi appliqué à la Corée du sud, à Taiwan et à la Chine qui est mis en péril pour les pays à un stade de développement moins avancé.
    L'industrialisation des pays en voie de développement commence par des activités à forte main d'oeuvre peu onéreuse issue des investissements de pays plus développés. Or le problème est que dans l'industrie du textile qui par tradition emploie une forte main d'oeuvre peu onéreuse, on voit venir des machines robots qui en plus de fabriquer le textile depuis longtemps ( les métiers à tisser) savent maintenant faire les coutures de presque n'importe quel vêtement "cheap" pourvu qu'on mette le prix pour acquérir une telle machine.

    Ce sont donc les pays en voie de développement qui suivent la Chine tels le Vietnam, le Bangladesh,l'Iindonésie et j'en passe, qui ont du soucis à se faire; les confectionneurs occidentaux et chinois pouvant acquérir de telles machines. On voit par exemple de la confection revenir en Italie ( chez Benetton, je crois).

  3. #3
    Membre confirmé Avatar de Cpt Anderson
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    272
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 43
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 272
    Points : 466
    Points
    466

    Par défaut

    Citation Envoyé par KEKE93 Voir le message
    C'est surtout la réplication du miracle économique japonais (des années 60 à la fin des années 80), miracle qui s'est aussi appliqué à la Corée du sud, à Taiwan et à la Chine qui est mis en péril pour les pays à un stade de développement moins avancé.
    L'industrialisation des pays en voie de développement commence par des activités à forte main d'oeuvre peu onéreuse issue des investissements de pays plus développés. Or le problème est que dans l'industrie du textile qui par tradition emploie une forte main d'oeuvre peu onéreuse, on voit venir des machines robots qui en plus de fabriquer le textile depuis longtemps ( les métiers à tisser) savent maintenant faire les coutures de presque n'importe quel vêtement "cheap" pourvu qu'on mette le prix pour acquérir une telle machine.

    Ce sont donc les pays en voie de développement qui suivent la Chine tels le Vietnam, le Bangladesh,l'Iindonésie et j'en passe, qui ont du soucis à se faire; les confectionneurs occidentaux et chinois pouvant acquérir de telles machines. On voit par exemple de la confection revenir en Italie ( chez Benetton, je crois).
    Ce sont les salariés du monde entier qui ont du souci à se faire : le chômage de masse, qui a détraqué le fragile équilibre de notre système, va s'accentuer. Le système va donc être totalement déséquilibré dans quelques temps, le résultat risque d'être spectaculaire.
    Voici la méthode de mon chef:

    copy (DateTimeToStr(Now),7,4)+
    copy (DateTimeToStr(Now),4,2)+copy (DateTimeToStr(Now),1,2)+copy (DateTimeToStr(Now),12,2)+
    copy (DateTimeToStr(Now),15,2)+copy (DateTimeToStr(Now),18,2)

    Je lui ai dit que FormatDateTime irait surement mieux


  4. #4
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2017
    Messages
    13
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2017
    Messages : 13
    Points : 44
    Points
    44

    Par défaut

    Citation Envoyé par KEKE93 Voir le message
    Ce sont donc les pays en voie de développement qui suivent la Chine tels le Vietnam, le Bangladesh,l'Indonésie et j'en passe, qui ont du soucis à se faire; les confectionneurs occidentaux et chinois pouvant acquérir de telles machines. On voit par exemple de la confection revenir en Italie (chez Benetton, je crois).
    Ce que tu oublies de dire est que si la confection revient en Italie, c'est parce que l'on y construit une usine "zéro emploi"!

    La production en général a vécu 3 phases distinctes:

    1. D'abord, on a eu des usines occidentales occupant de nombreux travailleurs

    2. Puis, on a délocalisé les usines occidentales vers les pays à faible coût (Chine, Inde, Pays de l'Est, etc.): On remplace 100 travailleurs occidentaux par 100 travailleurs chinois qui coûtent 100 fois moins!

    3. On amorce actuellement la relocalisation des usines dans les pays occidentaux grâce à l'automation/robotisation mais... On remplace les 100 travailleurs chinois (qui finalement coûtent encore trop chers) par 10 robots et 1 travailleur assurant leur maintenance

    Au final, tu te retrouves avec une usine prêt de chez toi qui est revenue mais qui occupe 100 fois moins de personnel qu'autrefois! Et tu as une collection de sans-emplois dont tu ne sais que faire dans tous les coins de la planète aussi bien en Chine qu'en France!

    Et si la situation n'était pas assez sombre, tu peux ajouter au tableau toutes les activités de service qui n'ont pas passé par l'étape "délocalisation" qui passent directement du "un emploi en Occident" à "Remplacé par un robot (physique ou logiciel)". Bye Bye, la caissière de super-marché, la téléphoniste, le chauffeur de taxi, l'employé de banque derrière son guichet ou derrière son téléphone pour conseiller les clients, etc.

    Il ne manque plus qu'une étape: Remplacer le consommateur par un robot... On va finir par y arriver... Qui va acheter tout ces biens de consommations et services produits? Les sans-emplois sans revenu?

  5. #5
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2009
    Messages
    170
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2009
    Messages : 170
    Points : 394
    Points
    394

    Par défaut

    Tout à fait d'accord, si la confection revient en Italie, c'est parce que l'on y construit une usine "zéro emploi"...

    Mais ce que je voulais dire et que j'ai lu dans un article de Forbes ou de Businessweek de juin 2017, c'est que l'ascenseur qui fait qu'un pays agraire en voie de développement deviendra un pays industrialisé de sous-traitance à large main d'oeuvre et petits salaire puis deviendra un pays d'économie tertiaire et de services à R&D et forte valeur ajoutée est sabordé dès la première étape...

    Les sous-traitants chinois pourront pour certains toujours acheter des machines robots de confections pour 400.000$~ 1000.000$ la machine et la production textile risque de rester en Chine car c'est toute la filière de production depuis les métiers à tisser jusque la confection qui est déjà en Chine ( et même la laine vient des mérinos en mongolie intérieure à un prix imbattable)...

    C'est pareil pour la production de smartphones où toute la filiaire se trouve à Shenzen dans la province méridionnale du Guangdong. Mis à part une possible délocalisation mineure en Inde de la production de smartphones pour leur marché intérieur, pour le reste des pays c'est raté!!

    Même Trump qui veut faire revenir la production d'Iphones aux USA est mal "barré"; toute la filière est en Chine depuis cinq ans et Trump croit que l'Amérique de 2017 est comme celle des années 80 où on pouvait acheter des jeans Levis "made in USA"; depuis longtemps que Levis ( et ses concurrent US Calvin Klein,Hilfiger...) produisent à l'étranger.

  6. #6
    Expert éminent sénior

    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2006
    Messages
    6 392
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2006
    Messages : 6 392
    Points : 12 736
    Points
    12 736

    Par défaut

    Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
    Pensez-vous que l’automatisation entraînera une telle proportion de suppression d’emplois ?
    quelque part cela permet de faire une corrélation avec une info donnée sur le site d'Europe 1 : 60% des salariés en France qui sont en long congé maladie ne sont pas remplacés ; c'est donc que quelque part ils ne sont pas utiles aux entreprises qui les font travailler certainement à cause des avancés techniques et technologiques de l'économie
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Ce que tu oublies de dire est que si la confection revient en Italie, c'est parce que l'on y construit une usine "zéro emploi"!
    oui mais la confection ce n'est pas que des couturières derrière leur machine à coudre c'est aussi des stylistes, designers à la limite de l'artistique bref des gens qui conçoivent et ça ne peut pas e délocaliser ce genre d'activité
    Tout ce qui est artistique, artisanal ça correspond à des cultures locales que l'on peut exporter, thing global , act local

    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Il ne manque plus qu'une étape: Remplacer le consommateur par un robot... On va finir par y arriver... Qui va acheter tout ces biens de consommations et services produits? Les sans-emplois sans revenu?
    remplacer le consommateur par un robot je ne sais pas mais j'ai l'impression que l'on assiste à une walmart-isation de l'économie.
    Bref pour être clair c'est comme ces personnes qui vont travailler chez ce géant du commerce en ligne parce qu'il y a le Black Friday et la période de Noëll.
    En somme ils travaillent et consomment ce qu'ils "produisent" en même temps..ce qui est un peu absurde quelque part.

    Ensuite oui c'est évident s'il y a plus de personnes à faible pouvoir d'achat ( chômeurs,...) ça fait moins de consommateurs, la demande baisse par rapport à l'offre et ça finit par faire des surplus de production donc des pertes financières pour les entreprises qui produisent

    Citation Envoyé par KEKE93 Voir le message
    Même Trump qui veut faire revenir la production d'Iphones aux USA est mal "barré";
    ah c'est évident ; d'une part parce que mine de rien les salariés chinois pour peu qu'ils soient capables de faire des tâches non répétitives finissent par acquérir du savoir-faire.
    Et d'autre part pour relocaliser aux USA il faut réinvestir dans des infrastructures, réemployer des salariés...
    cependant les coûts salariaux ont considérablement augmenté ces dernières années
    Ne dites pas : "chercher la petite bête" mais plutôt "effectuer un travail d'entomologiste."
    Pour corriger des bugs c'est pareil

Discussions similaires

  1. Planifier l'envoi d'un rapport que s'il contient des données.
    Par azur123 dans le forum Launchpad (ex-Infoview)
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/10/2014, 12h28
  2. Réponses: 3
    Dernier message: 16/05/2013, 12h53
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 12/01/2012, 21h05
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 04/08/2008, 16h15

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo