1. #1
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur multimédia
    Inscrit en
    octobre 2015
    Messages
    17
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Val d'Oise (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur multimédia

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2015
    Messages : 17
    Points : 66
    Points
    66

    Par défaut Syndrôme de l'imposteur : épuisement psychologique

    Bonjour,

    Je poste ici un nouveau message car je suis victime du fameux syndrome de l'imposteur.

    Tout d'abord, je suis développeur front-end dans une start-up et j'ai commencé ma vie professionnelle il y a 7 ans maintenant.

    J'ai connu différentes boîtes et au fil des expériences, j'ai décidé de changer d'entreprises pour progresser.

    Après 3,4 entreprises de faites, je suis arrivé dans une nouvelle tout juste récemment. Je vous écris car à chacune de mes expériences, j'ai toujours été confronté à la concurrence, au fait de devoir coder vite et prouver qu'on tient le rythme.

    Encore actuellement, mon travail me montre à quel point la pression est difficile. Qu'il faut savoir être productif et donc pondre du code le plus rapidement possible pour que les délais soient respectés.

    Lorsque je vois mes collègues aller vite et réussir à pusher et que moi en contre partie, je suis lent, j'ai ce qu'on appelle ce syndrome de l'imposteur, à savoir cette facheuse tendance à me dévaloriser.

    Ils vont vite, je vais lentement, je n'y arrive pas et j'ai des lacunes alors qu'eux non. Au final, j'arrive à faire ce qu'on me demande mais cela prends 3 fois plus de temps.

    Ma lenteur fait que je doute énormément de moi, je ne me sens pas à la hauteur du poste et je pense qu'un jour où l'autre, on va démasquer mon escroquerie.


    J'ai alors pensé plusieurs fois récemment à démissionner. Cela ne fait même pas un an que je suis dans cette société que j'en ai déjà marre. Le problème vient de moi, je suis lucide.

    Aussi je dois avouer que le stress donné au métier de developpeur n'arrange en rien ce sentiment de légitimité.

    Je sais que je doute de moi, que je n'ai pas assez d'estime en moi voire plus du tout.

    A force, mon métier m'a épuisé. Constamment, il faut être à la hauteur, montrer que je suis bon, montrer que je suis le rythme.

    Je rentre et je continue à travailler le soir pour rester dans le rythme alors que je sais pertinemment que c'est pas du tout le bon choix.


    Au final, je me tue la santé et je suis totalement épuisé psychologiquement. Le fait de toujours se mettre à jour, se remettre en question, se comparer aux autres est qqch qui me détruit.


    Je ne sais plus trop quoi faire. Je souhaitais juste vous demander si parmi vous, vous aviez déjà vécu ce syndrome de l'imposteur et si oui, comment l'avez vous vaincu ?


    Merci beaucoup pour vos témoignages.

  2. #2
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2017
    Messages
    23
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2017
    Messages : 23
    Points : 33
    Points
    33

    Par défaut

    Je ne l'ai pas vécu, mais si la pression est telle que tu décris, il faut se casser.
    On est pas tous des bêtes, peux tu trouver un poste à ton niveau ?

  3. #3
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur multimédia
    Inscrit en
    octobre 2015
    Messages
    17
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Val d'Oise (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur multimédia

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2015
    Messages : 17
    Points : 66
    Points
    66

    Par défaut

    Bonsoir Lebigleux,

    Merci pour ta réponse et ta participation.

    Je réfléchis beaucoup à cette notion de pression. Comment la gérer et également, comment moi-même mieux la gérer. Je me mets aussi beaucoup de pression.

    A vrai dire, ce sentiment d’illégitimité fait que oui, moi-même ne suis plus tout à fait moi-même. Je ne sais même plus si je suis en mesure de coder ou si je suis tout simplement au niveau des autres.

    J'ai beaucoup perdu confiance en moi, voire totalement.

    Alors oui j'ai pensé à quitter mon job mais il y a cette fatigue d'esprit de devoir se remettre à chercher. Cela ne fait pas encore un an que je suis dans ma boite. Je n'ai pas encore profiter des congés accumulés, et je me dis que j'ai fait une longue période d'essai pour avoir mon job. Partir est juste lassant. J'aimerais mais je repars de zéro et arrivant aux fêtes de Noël, je n'ai pas envie de me retrouver au chômage sous démission instantanée.

    Cela fait des mois que je cherche réponse à ma question, à retrouver confiance en moi. Le problème est que, le métier demande beaucoup de sacrifices humain quand il s'agit d'être "bon".

    Etre bon, pour moi c'est juste déjà m'en sortir dans mon boulot. Mais dans ma boître, être bon, c'est montrer qu'on sait trouver rapidement la solution et pusher rapidement. Cela est extrêmement épuisant. Je ne suis pas de nature à être rapide, mais juste je réfléchis à comment faire, surtout quand il ne s'agit pas de mon code.

    Alors je fais de mon mieux mais malgré cela, je me sens nul. Le stress accumulé fait que je me dis qu'il faut encore attendre un peu avant de partir, histoire d'avoir au moins un an d'inscrit sur un CV.

    Mais c'est très dur à vivre ce syndrome. Il n'est pas commun, mais je souhaitais en témoigner sur ce forum.

  4. #4
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    août 2009
    Messages
    245
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations forums :
    Inscription : août 2009
    Messages : 245
    Points : 860
    Points
    860

    Par défaut

    Bonjour,

    je suis pas convaincu que tu sois réellement atteint de ce syndrome : je crois que l'imposteur réussi mais selon lui cela n'est pas de son fait.(je suis probablement plus concerné mais j'assume).

    Cela me fait penser à un ex-collègue qui se mettait malade dès qu'une personne était meilleur que lui sur un sujet. Pour autant il était meilleur sur d'autres sujets. Ce qu'il ne comprenait c'est qu'un équipe est composé de plusieurs personnes. Chacune devant être complémentaire.

    Ce qui est bien vu dans l'affaire c'est que tu poses un problème psy.

    J'ai jeté un oeil sur tes précédents post.

    Ce que je te conseille c'est de consulter un professionnel (passe par la case médecin traitant). Sans trop tarder d'ailleurs, cela sent l'épuisement professionnel.

    Bon courage.

  5. #5
    Expert confirmé Avatar de ed73170
    Homme Profil pro
    Développeur indépendant
    Inscrit en
    mai 2009
    Messages
    705
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 55
    Localisation : France, Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur indépendant

    Informations forums :
    Inscription : mai 2009
    Messages : 705
    Points : 4 963
    Points
    4 963

    Par défaut

    Bonjour,

    Je ne serai pas aussi extrême que "lebigleux", avant de partir il y a quand même quelques pistes à étudier.

    Tout d'abord pour l'épuisement psychologique, je pense qu'il faut mettre moins d'implication personnelle dans ton travail, c'est à dire respecter tes horaires, ne plus penser au travail à partir du moment où tu quittes le bureau, et ce jusqu'à ce que tu y reviennes le lendemain. Et surtout ne plus travailler chez toi. C'est pas simple immédiatement mais avec un peu d'entraînement on y arrive parfaitement.

    Ensuite pose toi la question de savoir pourquoi tu vas moins vite que les autres. J'ai eu à travailler avec un développeur dans ton cas, il n'était pas plus mauvais que les autres mais mettait toujours beaucoup plus de temps à faire ce qu'il devait faire. Au bout de quelque temps je me suis aperçu qu'il avait le "syndrome du logiciel universel", c'est à dire du truc qui fait tout et qu'on peut modifier en le paramétrant un max. En plus il n'était pas capable de s'arrêter quand un développement fonctionnait, il estimait toujours qu'il était possible de faire mieux et recommençait sans arrêt. Il a malheureusement fini par se faire licencier.

    Alors voici quelques possibilités pour devenir plus zen et respecter les délais sans te mettre de pression :

    - Lorsqu'on te donne un travail à faire et un délai, commence par réfléchir à la manière dont tu vas pouvoir le faire en restant dans les temps, quitte à faire quelques impasses.
    - Va au plus simple pour résoudre un problème, même si tu ne respectes pas les derniers patterns à la mode. C'est le principe KISS (keep it simple and stupid).
    - Ne fais pas ce qu'on ne te demande pas de faire, ne t'invente pas des contraintes qui n'existent pas. C'est le principe YAGNI (you ain't gonna need it).
    - Discute avec tes collègues afin de comprendre comment ils font pour aller plus vite que toi.

  6. #6
    Membre émérite
    Avatar de MarieKisSlaJoue
    Homme Profil pro
    Consultant Office 365
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    703
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant Office 365
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 703
    Points : 2 921
    Points
    2 921
    Billets dans le blog
    20

    Par défaut

    Hello,

    J'ai été et je suis encore un peu dans le même cas que toi. J'ai rejoins il à un peu plus d'un an une entreprise très exigeante d'un point de vue professionnalisme, connaissance et productivité. Donc déjà je me sentais très inférieur par rapport à mes collègues tant ils était compétent (mais ce qui était normal, il avait plus d'expérience que moi, il connaissait la boite et les rouages de l'entreprise, avait le réseau pour être débloqué rapidement sur un problème) Bref ils avaient une expérience considérable par rapport à moi et ça se voyais.

    Mais ce qui m'a plus mis la pression est que d'autre personne arrivant en même temps que moi avait l'air de s'en tirer bien mieux que moi. Ils arrivaient à passer plusieurs certification quand j'en passais pas une, ils avait l'air d'avoir des missions qui se passait bien quand je flippais de me retrouver en clientèle. Bref j'avais vraiment l'impression de ne pas être à ma place.

    Au final je me suis dit que ce n'était en fait pas si grave. Aujourd'hui je m'en sors mieux et j'ai bcp moins cette impression d'être "pas à m'a place", pour ça :

    Premièrement j'en ai parler à mon manager, un de mes "tuteurs" leur expliquant que je me semblais faible par rapport à d'autre, j'en ai aussi parlé avec d'autre consultant plus expérimenté pour savoir comment ça c'était passé pour eux quand ils étaient arrivés dans l'entreprise.
    J'ai bien été reçu quand j'en ai parlé, on aurai plus croire que je serai passé pour justement quelqu'un qui n'est pas à ma place (Quoi ? Comment ? Tu ne semble pas être à la hauteur ?) mais en fait non, ils m'ont conseillé, on compris se sentiment et on été de bon conseil (comment réussir dans cette entreprise)

    Ensuite finalement j'ai pris confiance en moi et en ma capacité à avoir ma place dans cette univers très challenging en ayant de petite victoire, réussir certains objectif qu'on me donne.

    Tu as aussi sans doute plus de points fort que tu ne l'imagine, pet être que certaines de tes compétences actuelles te semble inutile pour le moment, mais au contraire, profite d'être nouveau avec d'autre connaissance pour leur montrer que tu peux être un sachant sur certaines méthode/technologies et prendre confiance encore plus en toi et ta plus value.

    Enfin c'est je pense assez commun de ne pas être totalement à l'aise après un an dans une nouvelle boite. Rien d'inquiétant selon moi. Selon l'environnement et l'investissement tu va peut être mettre environs 2 ans pour être totalement à l'aise dans ton rôle et encore quelques années pour le survoler et avoir envie de changer pour de nouveau défis.

    Après peut être que ton entreprise est en effet un peu plus exigeante que d'autre, et que ça ne te convient pas. C'est pas grave, ça arrive, ca veut pas dire que tu es plus mauvais que les autres, tous simplement que tu n'as pas trouvé l'entreprise et l'environnement qui te convient à toi.

  7. #7
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur multimédia
    Inscrit en
    octobre 2015
    Messages
    17
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Val d'Oise (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur multimédia

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2015
    Messages : 17
    Points : 66
    Points
    66

    Par défaut

    Rebonsoir,

    Je vous remercie à tous et toutes pour vos différentes réponses.

    J'ai lu attentivement chacun des posts.

    En ce moment, j'ai un problème psychologique. Je le sais et aucunement je le nie.

    Ce problème est à la fois le manque d'estime de soi mais également le fait de me mettre la pression.

    Concernant ce qui a été dit, je ne deviens pas malade en voyant une personne meilleure que moi. Par contre, je me mets une pression supplémentaire alors que je ne devrais pas. Cela diminue ma capacité à être productif car je travaille dans la crainte de décevoir, de montrer à mon responsable que finalement, je ne suis pas bon.

    Le fait d'aller voir un spécialiste, j'y songe. Je suis loin d'être inconscient. Je sais que ce boulot me demande beaucoup d'énergie et je sais aussi que quand je ne sais pas, je demande de l'aide.


    Le soir je travaille surtout par crainte de ne pas suivre le rythme. Je n'ai pas demandé à mes collègues comment ils faisant pour aller plus vite que moi, mais par contre, j'ai remarqué qu'ils pushaient très vite. Au final, la fonctionnalité n'était pas répondue à 100% puisque cela entraînait des régressions.

    Je réfléchis aussi à comment aller plus vite. Ce n'est pas quelque chose de facile. Le code, je ne le maîtrise pas encore à 100%. Je suis dans ma société que depuis janvier.

    Je ne vais aucunement cacher mes lacunes car j'en ai. Maintenant, je me dis aussi que j'ai une santé. Cette volonté de tjs combler ses lacunes en faisant des efforts doublés voire triplés m'épuise énormément.

    Concernant le poste précédent de MarieKisSlaJoue (merci beaucoup pour ton soutien d'ailleurs), j'aimerais parler à mon responsable.

    Le problème est que dans mon entreprise, la confiance n'est pas totalement là avec ma hiérarchie. Je ne peux lui parler de mes problèmes sans qu'il tourne cela comme des lacunes. Comment dire, pour parler avec un manager, il faut une certaine confiance mutuelle et mon responsable a l'air de tout prendre par dessus la jambe.

    Pour rebondir aussi sur les compétences que je dois avoir, à vrai dire, ma remise en question, mon doute personnel fait que je ne les vois plus tellement. Comme toi, j'ai des gens qui sont arrivés en même temps que moi et ont l'air de bien gérer tout.

    J'ai cette impression que je suis le seul à galérer. Peut être que je me trompe mais comment dire, à force de douter, de réfléchir, on perd foi en soit.


    Il y a clairement un problème d'estime mais le syndrôme dont je parlais, traitant aussi de la légitimité d'un profil, je pense l'avoir en partie. A chaque fois qu'on me parle de mes qualités, je tourne cela à de la chance et j'utilise bcp cette notion d'escroc.

    Je ne suis pas loin du burn out aussi. Je suis conscient de tout cela. J'en parle juste ici car je suis un peu lassé de me battre. Ce forum traite de sujet de développement web. Je suis développeur et cette fatigue psychologique, je la fais partager aux gens qui peut être se reconnaîtront. C'est loin d'être aussi facile à régler malheureusement.

    Encore merci pour vos soutiens.

  8. #8
    Membre émérite
    Avatar de MarieKisSlaJoue
    Homme Profil pro
    Consultant Office 365
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    703
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant Office 365
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 703
    Points : 2 921
    Points
    2 921
    Billets dans le blog
    20

    Par défaut

    Je ne connais pas ton manager bien sur mais ne sois estime pas son rôle dans l'entreprise. C'est dans ces moment là qu'il est sensé servir à quelque chose. Il doit assez se branler la nouille le reste du temps.

    Et si ce n'est pas le manager ca peut commencer par des développeurs plus sénior.

    Voit aussi avec les personnes qui t-on recruter, lors de l'entretien technique si il en a eu un. Le RH te sera pas d'un grand réconfort. Et demande leur pourquoi il t-on choisie toi et pas un autre et le potentiel qu'il on vu en toi.

    T'as besoin de faire un peu d'ego trip et qu'on te brosse dans le sens du poil. Tes collègues le feront si ils s'en rendent compte ou que tu leur dit. Après si dans l'entreprise tu ne te sent pas libre de parler de ca avec eux ou ton manager tu pourras de toute façon les quitter sans regret

  9. #9
    Expert éminent sénior
    Avatar de Glutinus
    Homme Profil pro
    Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Inscrit en
    avril 2005
    Messages
    4 045
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2005
    Messages : 4 045
    Points : 17 807
    Points
    17 807
    Billets dans le blog
    3

    Par défaut

    L'environnement joue pour beaucoup. Une start-up web est très exigeante et il faut effectivement pusher très vite car les délais sont très courts et il y a moins d'industrialisation que sur un "grand compte". Et malheureusement il faut apprendre à être très efficace pour pouvoir fonctionner.

    Mais il est vrai qu'en théorie, si on fait plus de modélisation, de specs et de tests, ceux qui réussissent dans la technique sont ceux qui livrent tôt. Ensuite il y a ceux qui livrent tôt un travail propre, ceux qui livrent tôt un travail qui marche (jusqu'aux des bugs un peu exotiques) et ceux qui livrent tôt et qui parlent très fort. Tantôt ça marche, tantôt ça ne marche pas.

    Donc le juste équilibre est de savoir ce que veut ton employeur et/ou le client, et c'est malheureusement souvent une mise en production rapide et on voit après pour corriger les bugs.
    - So.... what exactly is preventing us from doing this?
    - Geometry.
    - Just ignore it !!

  10. #10
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    BI
    Inscrit en
    mars 2003
    Messages
    2 081
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : BI

    Informations forums :
    Inscription : mars 2003
    Messages : 2 081
    Points : 6 842
    Points
    6 842

    Par défaut

    Citation Envoyé par Glutinus Voir le message
    L'environnement joue pour beaucoup. Une start-up web est très exigeante et il faut effectivement pusher très vite car les délais sont très courts et il y a moins d'industrialisation que sur un "grand compte". Et malheureusement il faut apprendre à être très efficace pour pouvoir fonctionner.
    Idem.

    @SieKensou: Tu peux très bien continuer à apprécier de faire du développement, mais en revanche peut-être qu'un gros compte est moins épuisant de ce point de vue qu'une startup. Il y aura aussi de la pression mais pas celle qui consiste à livrer aussi fréquemment qu'en startup ou chez un éditeur.

    De ce que j'ai vu en startup la livraison trop récurrente quand elle est mal gérée peut s'apparenter non pas à celle du coureur de fond qu'elle devrait être, mais à celle de l'enfant qui apprend à courir mais qui porté par le poids de son corps n'arrive pas à arrêter de courir et s'il le fait tombe. Mais si ce problème peut venir des développeurs mais peut aussi provenir de la direction qui surcharge la liste des objectifs.

    Peut-être que tu es moins efficace que d'autres (moins de puissance de travail mais aussi peut-être trop perfectionniste comme l'exemple de ed73170), mais peut-être a contrario que la boite où tu travailles est mal gérée.

  11. #11
    Expert éminent
    Avatar de transgohan
    Homme Profil pro
    Développeur Temps réel Embarqué
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    2 298
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Maine et Loire (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Temps réel Embarqué

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 2 298
    Points : 6 314
    Points
    6 314

    Par défaut

    Le soir je travaille surtout par crainte de ne pas suivre le rythme. Je n'ai pas demandé à mes collègues comment ils faisant pour aller plus vite que moi, mais par contre, j'ai remarqué qu'ils pushaient très vite. Au final, la fonctionnalité n'était pas répondue à 100% puisque cela entraînait des régressions.
    Ils n'ont pas l'air si bon que cela dans ce cas... Font-ils ne seraient ce que des tests de ce qu'ils pushent ? J'en connais qui vont vite, mais ils ne testent rien... Donc qualité zéro...
    Et toi ? Tes push apportent-ils des régressions aussi souvent qu'eux ?
    Toujours se souvenir que la majorité des ennuis viennent de l'espace occupé entre la chaise et l'écran de l'ordinateur.

  12. #12
    Modérateur
    Avatar de Marco46
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    2 672
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 2 672
    Points : 8 117
    Points
    8 117

    Par défaut

    +1 avec transgohan

    C'est la question centrale. Le travail n'est pas terminé après le push. Encore faut-il que :
    - ce qui est fait soit fonctionnel
    - ce qui est fait ne défasse pas autre chose
    - ce qui est fait soit durable

    Qu'elle est la stratégie de développement mise en place ? Avez-vous une intégration continue ? Des déploiements automatisés réguliers ? Des critères de qualités bloquants (taux de couverture TU, linters, ...) ?
    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

    Trust me, i'm an engineer !
    https://www.youtube.com/watch?v=rp8hvyjZWHs

  13. #13
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Intégrateur Web
    Inscrit en
    octobre 2014
    Messages
    7
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Intégrateur Web
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2014
    Messages : 7
    Points : 18
    Points
    18

    Par défaut

    Perso, étant aussi intégrateur web / dev front , j'ai changé plusieurs fois de boulot (agence, SSII ) pour me rendre compte que les environnements de gros bourrins c'était pas possible. Je me suis positionné dans une entreprise plus "calme" sur des technos que je maîtrise tout en gardant du temps pour l'autoformation. Je suis sensible au stress et a la pression également et je comprends ton point de vue / syndrôme.

    Je pense que tu devrais réfléchir pour peut être trouver un poste qui te corresponds mieux.

    Bon courage

  14. #14
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur multimédia
    Inscrit en
    octobre 2015
    Messages
    17
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Val d'Oise (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur multimédia

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2015
    Messages : 17
    Points : 66
    Points
    66

    Par défaut

    Bonsoir à tous,

    Encore une fois, je vous remercie pour vos réponses et témoignages. En ce moment, j'ai besoin d'échanger car psychologiquement, le doute vraiment pris le dessus.

    Je vais tenter de répondre aux questions.

    Concernant la stratégie de développement, nous sommes en intégration continue sous jenkins. Un développeur push, et une équipe fait des tests pour voir qu'il n'y a pas de régressions via des outils. Sauf que j'ai remarqué une chose : 6 à 7 fois sur 10, il y a des régressions.

    Je ne vais pas mettre plus car au dessus, je pense que serait de l'interprétation émotionnel et je souhaite être réaliste dans les faits. Et ce sont des faits : les développeurs pushent et souvent, ils ne testent pas tout et cela bloque la branche master.

    Il faut donc faire des hotfix.

    Maintenant, en regardant mes propres commits, je ne vais pas faire pas forcément être gentil envers moi-même. Je sais que parfois j'entraine des régressions je l'admets, et souvent je me remets énormément en question. Dans la plupart de mes commits récents, j'ai donc changé mon attitude en apprenant de mes erreurs et il y a moins souvent de problèmes que "les autres". A ce niveau, j'ai fait un effort sur moi-même pour ne pas pusher rapidement mais pusher quand tous les cas de figure de mon code sont testés (test ipad, test mobile, test par une autre personne). J'essaie d'être plus prudent. La prudence entraîne parfois la lenteur et j'admets aussi être lent.

    Concernant les linters, il n'y en a pas. Chacun code un peu à sa façon. Nous avons connu de longues semaines sans possibilité de mises en prod car un tel ou une telle avaient commis des erreurs au niveau du code.

    Le syndrôme dont je parle, c'est un syndrôme que je vis car j'ai ce sentiment qu'il faut aller vite, qu'il faut prouver qu'on sait résoudre rapidement. Or je n'ai pas cette qualité. Je comprends le code, mais j'ai des lacunes et je ne peux pas aller aussi vite. Je n'y arrive pas en tout cas.

    Je me sens donc déprimé, en perte totale d'estime de soi. Bien sûr l'idée me traverse de quitter ma boîte.

    Je pense que je n'ai pas le niveau pour suivre un tel rythme. Tout va si vite. Je n'ai à peine le temps d'aller manger le midi qu'en revenant, le workflow git avait déjà évolué, des devs ayant pushé.

    Ce qui me fait angoisser, c'est le fait de ne pas pouvoir répondre aux besoins. On me demande de coder une fonctionnalité mais parfois j'ai envie de dire "je ne sais pas faire". J'ai un scope d'intervention qui est souvent mal vu. Je fais du développement front et on a tendance à me mettre sur des sujets qui ne sont pas vraiment front.

    En résumé, ma boite va trop vite pour moi. Les developpeurs sont comme des robots. A plusieurs reprises, je leur ai demandé comment ils faisaient. La réponse a été "tant que ça marche, tu pushes". En l'occurence, leur push ne fonctionnaient pas totalement.


    Ce syndrome de l'imposteur, je le vis mal. Je vous en témoigne car cela bouffe ma santé. Ma façon de penser change aussi. A chaque fois maintenant, je me dis que je ne serai pas capable de faire ceci ou cela.

    La pression peut vraiment bouffer le comportemental

  15. #15
    Modérateur
    Avatar de Marco46
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    2 672
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 2 672
    Points : 8 117
    Points
    8 117

    Par défaut

    Citation Envoyé par SieKensou Voir le message
    Concernant la stratégie de développement, nous sommes en intégration continue sous jenkins. Un développeur push, et une équipe fait des tests pour voir qu'il n'y a pas de régressions via des outils. Sauf que j'ai remarqué une chose : 6 à 7 fois sur 10, il y a des régressions.

    Je ne vais pas mettre plus car au dessus, je pense que serait de l'interprétation émotionnel et je souhaite être réaliste dans les faits. Et ce sont des faits : les développeurs pushent et souvent, ils ne testent pas tout et cela bloque la branche master.

    Il faut donc faire des hotfix.
    Du coup c'est pas vraiment de l'intégration continue. Le principe de la CI c'est l'automatisation. Si des gens doivent tester manuellement ça signifie que vous n'automatisez que le build et le déploiement. C'est bien mais c'est pas suffisant. La CI n'est qu'un garde fou, les tests doivent être automatisés et joués avant de push.

    Citation Envoyé par SieKensou Voir le message
    Concernant les linters, il n'y en a pas. Chacun code un peu à sa façon.
    C'est un vrai problème. Les linters permettent de progresser et d'assurer une consistance dans le code. C'est utile aussi bien aux débutants qu'aux devs expérimentés. Tous les jours mes linters me remontent des problèmes que je n'avais pas vu. Je les exécutes avant de commit et avant de push automatiquement. S'il y a une seule erreur je ne peux pas commit et encore moins push. Cela impose une rigueur tout à fait salutaire.

    Citation Envoyé par SieKensou Voir le message
    Nous avons connu de longues semaines sans possibilité de mises en prod car un tel ou une telle avaient commis des erreurs au niveau du code.
    Mouai ben c'est pas glorieux ! C'est même inadmissible. Des semaines sans pouvoir livrer ça devait être un sacré bordel dans la base de source. Une preuve de plus que votre CI est cosmétique et que tes collègues sont plutôt mauvais.

    Citation Envoyé par SieKensou Voir le message
    Le syndrôme dont je parle, c'est un syndrôme que je vis car j'ai ce sentiment qu'il faut aller vite, qu'il faut prouver qu'on sait résoudre rapidement. Or je n'ai pas cette qualité. Je comprends le code, mais j'ai des lacunes et je ne peux pas aller aussi vite. Je n'y arrive pas en tout cas.

    [...]

    En résumé, ma boite va trop vite pour moi. Les developpeurs sont comme des robots. A plusieurs reprises, je leur ai demandé comment ils faisaient. La réponse a été "tant que ça marche, tu pushes". En l'occurence, leur push ne fonctionnaient pas totalement.
    J'ai l'impression que tes collègues travaillent salement et que t'as l'impression qu'ils sont bons parce qu'ils vont vite alors qu'en fait ils sont visiblement plutôt mauvais alors que toi tu as du recul sur ce que tu fais et tu te poses des questions. Donc tu progresses.

    Tu as le bon état d'esprit de ce point de vue, tu prends juste ça beaucoup trop à coeur. Il faut laisser le temps au temps et apprendre des petites choses chaque jour.

    Citation Envoyé par SieKensou Voir le message
    Ce syndrome de l'imposteur, je le vis mal. Je vous en témoigne car cela bouffe ma santé. Ma façon de penser change aussi. A chaque fois maintenant, je me dis que je ne serai pas capable de faire ceci ou cela.

    La pression peut vraiment bouffer le comportemental
    Tu n'es pas un imposteur, un imposteur c'est quelqu'un qui fait semblant d'être quelqu'un d'autre. Toi tu n'as simplement pas confiance en toi. C'est tout à fait différent.

    A noter que si j'ai bien compris tu as passé la période d'essai avec succès, c'est donc que ton employeur a jugé que tu faisais l'affaire sinon il ne t'aurait pas gardé. C'est important que tu prennes conscience de ça au minimum.
    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

    Trust me, i'm an engineer !
    https://www.youtube.com/watch?v=rp8hvyjZWHs

  16. #16
    Expert éminent sénior

    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2006
    Messages
    6 352
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2006
    Messages : 6 352
    Points : 12 535
    Points
    12 535

    Par défaut

    bonsoir,

    Citation Envoyé par SieKensou Voir le message
    Qu'il faut savoir être productif et donc pondre du code le plus rapidement possible pour que les délais soient respectés.
    malheureusement l'emploi en informatique ça devient de plus en plus comme ça même en SSII sur des projets pourtant bien organisés.
    Parce que comme le temps c'est de l'argent, que le client attend, qu'il y a la concurrence et qu'en principe on donne un bon salaire ben il faut produire du code de manière industrielle.
    Ne dites pas : "chercher la petite bête" mais plutôt "effectuer un travail d'entomologiste."
    Pour corriger des bugs c'est pareil

  17. #17
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    BI
    Inscrit en
    mars 2003
    Messages
    2 081
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : BI

    Informations forums :
    Inscription : mars 2003
    Messages : 2 081
    Points : 6 842
    Points
    6 842

    Par défaut

    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    J'ai l'impression que tes collègues travaillent salement et que t'as l'impression qu'ils sont bons parce qu'ils vont vite alors qu'en fait ils sont visiblement plutôt mauvais alors que toi tu as du recul sur ce que tu fais et tu te poses des questions. Donc tu progresses.

    Tu as le bon état d'esprit de ce point de vue, tu prends juste ça beaucoup trop à coeur. Il faut laisser le temps au temps et apprendre des petites choses chaque jour.

    Tu n'es pas un imposteur, un imposteur c'est quelqu'un qui fait semblant d'être quelqu'un d'autre. Toi tu n'as simplement pas confiance en toi. C'est tout à fait différent.

  18. #18
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    BI
    Inscrit en
    mars 2003
    Messages
    2 081
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : BI

    Informations forums :
    Inscription : mars 2003
    Messages : 2 081
    Points : 6 842
    Points
    6 842

    Par défaut

    Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
    malheureusement l'emploi en informatique ça devient de plus en plus comme ça même en SSII sur des projets pourtant bien organisés.
    Parce que comme le temps c'est de l'argent, que le client attend, qu'il y a la concurrence et qu'en principe on donne un bon salaire ben il faut produire du code de manière industrielle.
    Je me souviens avoir été à un entretien où j'avais été refusé chez un très gros éditeur parce qu'ils trouvaient que j'aurais trop voulu vérifier mon code, l'un de mes derniers entretien pour un emploi Delphi il y a 10 ans environ, avant que je ne me dirige complétement vers la BI durant les 10 années suivantes (pour essayer d'en sortir maintenant mais c'est un autre sujet). Je pense qu'ils se trompaient sur mon compte, je suis un diesel, il me faut simplement du temps pour démarrer, mais lors de la discussion de ces entretiens j'avais la désagréable impression que la priorité était la production et qu'ils se moquaient de la qualité, le principe étaient d'intégrer les fonctionnalités à fond de train sans qualité.


    Mais j'ai été récemment dans une startup, en tant que non développeur, il y avait certains gros soucis, notamment les objectifs et le top management qui ne comprenait pas la méthode Agile, mais cette société était carrément mieux organisée dans l'industrialisation du développement que l'employeur de SieKensou. Il n'arrive pas à suivre le rythme mais c'est normal si ces collègues travaillent autant à l'arrache.

    Oui la financiarisation et la crise n'arrangent pas les choses, mais ça fait longtemps que cet état d'esprit néfaste existe, preuve en est mon entretien d'il y a 10 ans, simplement il n'existe pas forcément partout ou en tout cas on essaye de faire mieux ailleurs.

    Ça me fait penser à un autre entretien cette fois-ci chez un tout petit éditeur toujours en Delphi dans la même période.
    - Mais ? mais? je ne comprends pas, votre méthode de développement, l'industrialisation et l'environnement de production étaient déjà obsolètes en 2000 !
    - Oui mais on ne changera rien.
    - ben non merci.

    En plus dans ma discussion je ne voulais pas faire ma révolution, je ne voulais pas tout jeter, mais seulement changer de méthodes pour les nouveaux modules ou lors des évolutions.

  19. #19
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur multimédia
    Inscrit en
    octobre 2015
    Messages
    17
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Val d'Oise (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur multimédia

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2015
    Messages : 17
    Points : 66
    Points
    66

    Par défaut

    Rebonsoir,

    Merci pour vos retours, une nouvelle fois c'est toujours agréable d'échanger.

    Concernant le fait que j'ai l'impression que les développeurs sont bons et qu'ils codent salement, il y a une part de vérité là dedans. Je mets dans une position d'infériorité par rapport à eux. Maintenant, ils ont cette faculté d'aller vite et je dois leur reconnaître cela. Dans une start up, il faut savoir être pro-actif mais aussi productif. Je progresse dans le sens où je suis pro-actif, je demande de l'aide, je suis curieux. Maintenant, je ne suis pas productif car je ne ponds pas du code rapidement. C'est un défaut que j'essaie de corriger. Maintenant, c'est difficile pour moi d'aller rapidement car j'ai des lacunes, notamment en js. Mes collègues sont meilleurs que moi à ce niveau. C'est un fait, je dois faire avec et progresser à mon rythme.

    Sauf qu'il y a un problème. Le rythme de cette boîte est effréné. Tout va à une vitesse infernale. Du coup le dernière roue du carrosse c'est moi.

    Alors oui je le prends à coeur car cela me tourmente. Ce qui me tourmente, c'est le fait de devoir constamment prouver que je peux être à la hauteur du poste. Sauf que je déploie une énergie qui est doublée voire triplée par rapport aux autres. Ma prise de recul est sans doute une qualité mais dans ma boîte, il faut savoir coder vite pour que cela réponde aux besoins du client.

    Du coup, je me dis que je ne suis pas fait pour les start-ups. Et même je commence même à me dire si je suis fait pour ce job. Vous allez me dire que je vais loin mais à vrai dire, le poste de développeur est un poste qui concentre énormément de pression.

    Cette pression, j'ai vraiment du mal à la gérer. Comme je vous le disais, on me met devant le fait accompli de la productivité et parfois, honnêtement, je ne sais pas faire. J'aimerais le dire, "désolé je ne sais pas faire, j'ai besoin d'aide", sauf que mes collègues me disent souvent qu'ils sont eux aussi overbookés. Il y a aussi ce sentiment d'isolation, d'incompétence qui règne en moi.

    Sur le fait que je pense que je suis un imposteur, c'est sans doute une interprétation que je me fais de moi. Mais cette interprétation, c'est aussi mon environnement qui me pousse à l'avoir. Comment ne pas se sentir imposteur dans une société où j'ai l'impression que tout le monde code comme des génies, que tous mes collègues ont cette facilité de compréhension alors que moi je galère.

    Je réfléchis vraiment à voir mon chef, pour lui parler d'un sujet qui est forcément sensible : le sujet de la compétence. J'aimerais lui dire " suis-je vraiment fait pour votre poste? Ai-je vraiment les compétences au final ?"

    Oui j'ai passé ma période d'essai qui a été d'ailleurs une longue période de doute et de pression constante. Oui je suis en CDI. Mais malgré cela, je ne suis pas à mon aise et ce sentiment d'illégitimité me bouffe.

    De base, je n'ai pas forcément confiance en moi et l'environnement fast-code augmente ce syndrome d'imposteur. J'en ai parlé aujourd'hui à un collègue de confiance externe à mon équipe et il me comprend.

    C'est très pénible à vivre. Se dire finalement si on est finalement bon ou non, si vraiment quand on galère et que les autres non, qu'il y a peut être anguille sous roche dans nos propres compétences.

    Je souffre beaucoup de ça et cela fait je dirais au moins 5 à 6 mois que je me documente et cherche du soutien.

    Ce qui est très difficile, c'est de parler à coeur ouvert. Dire tout simplement "désolé je n'y arrive pas, il faut passer la tâche à quelqu'un d'autre". Des fois j'ai envie de le dire car je ne me sens pas bon pour traiter certaines tâches. Mais ma boite a l'air de considérer chaque développeur sans sa spécialité. Du coup, on me donne des sujets complètement hors sujet par rapport à ma formation initiale. Vu qu'on est une start up, difficile d'échapper aux tâches. C'est très difficile comme situation.

    Merci beaucoup à vous.

  20. #20
    Expert éminent
    Avatar de transgohan
    Homme Profil pro
    Développeur Temps réel Embarqué
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    2 298
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Maine et Loire (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Temps réel Embarqué

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 2 298
    Points : 6 314
    Points
    6 314

    Par défaut

    De ce que j'en lis tu n'es pas un imposteur, tu es même un très bon élément pour une entreprise.
    Si tu n'arrives pas à le voir alors effectivement prends un rendez-vous avec un psy pour qu'il te remette sur la bonne voie.

    Startup rime en effet avec vitesse et productivité.
    Mais pour moi tes collègues sont certes rapide mais ne sont pas productifs...
    Si leurs chefs ne remarquent pas cela vis à vis de ton travail ce n'est pas un bon environnement et ils finiront pas mettre la clé sous la porte...

    D'un point de vue technique tu sembles tenir la route, voir tu t'améliores rapidement ce qui est très bien !
    Mais ne forces pas trop pour ne pas atteindre le burnout...
    Si tu sens que ça ne va pas vois plutôt pour sortir de cette entreprise pour viser une boite qui n'a pas des délais trop courts, ou qui a une meilleure gestion.

    Tu es le genre de profil que bon nombre d'entreprise rêverait d'avoir, donc ne perd pas confiance.
    Le tout c'est de savoir se vendre, et pour cela il faut retrouver confiance en toi, comme déjà dit un psy peut t'y aider.
    Toujours se souvenir que la majorité des ennuis viennent de l'espace occupé entre la chaise et l'écran de l'ordinateur.

Discussions similaires

  1. Test psychologique psv20
    Par Nikodo dans le forum Entretien
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/02/2010, 12h34
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 08/01/2010, 18h14
  3. Entretien d'embauche/Test Psychologique
    Par solawe dans le forum Entretien
    Réponses: 9
    Dernier message: 11/01/2008, 02h44
  4. [Débat] Renaud un imposteur ?
    Par Mat.M dans le forum La taverne du Club : Humour et divers
    Réponses: 53
    Dernier message: 20/03/2007, 18h24
  5. Rendu d'imposteur animé
    Par surferisback dans le forum OpenGL
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/12/2006, 17h42

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo