Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #121
    Chroniqueur Actualités

    Microsoft publie le code source du noyau Linux léger utilisé dans WSL2 sous licence GPL version 2
    Microsoft publie le code source du noyau Linux léger utilisé dans WSL2
    sous licence GPL version 2

    WSL 2 est une nouvelle version de l’architecture qui permet au sous-système Windows pour Linux d’exécuter des fichiers binaires ELF64 Linux sous Windows. Cette nouvelle architecture, qui utilise un véritable noyau Linux, modifie la façon dont ces binaires Linux interagissent avec Windows et le matériel de votre ordinateur, tout en offrant la même expérience utilisateur que dans WSL 1 (la version actuellement disponible en version stable). WSL 2 offre des performances de système de fichiers beaucoup plus rapides et une compatibilité totale des appels système, ce qui vous permet d'exécuter davantage d'applications comme Docker!

    WSL 2 inclut donc un véritable noyau Linux qui vous permet d’exécuter davantage de logiciels Linux sous Windows et offrant de meilleures performances que WSL 1.

    Cette nouvelle version de WSL 2 utilise les fonctionnalités Hyper-V pour créer une machine virtuelle légère avec un noyau Linux minimal. Il faut s’attendre à une meilleure compatibilité avec les logiciels Linux, y compris la prise en charge de Docker, et « une augmentation spectaculaire des performances du système de fichiers ».

    La machine virtuelle se lancera automatiquement au démarrage et utilisera un peu de mémoire en arrière-plan, mais Microsoft promet qu'elle « a une petite empreinte mémoire ». Vous pouvez exécuter la commande wsl --shutdown si vous souhaitez arrêter la machine virtuelle en arrière-plan.

    WSL 2 fait partie des versions de développement de Windows 10 20H1, dont la sortie est prévue pour avril 2020.


    Un référentiel GitHub du code source du noyau Linux utilisé dans WSL2

    L’éditeur explique dans son référentiel que « le noyau Linux est fourni uniquement selon les termes de la licence publique générale GNU version 2 (GPL-2.0), comme indiqué dans LICENSES / preferred / GPL-2.0, avec une exception syscall explicite décrite dans LICENSES / exceptions / Linux-syscall-note , comme décrit dans le fichier COPYING ».

    La licence décrite dans le fichier COPYING s'applique au code source du noyau dans son ensemble, bien que les fichiers source individuels puissent avoir une licence différente qui doit être compatible avec la GPL-2.0. Il s’agit notamment de :
    • GPL-1.0 +: Licence publique générale GNU v1.0 ou ultérieure
    • GPL-2.0 +: Licence publique générale GNU v2.0 ou ultérieure
    • LGPL-2.0 : Licence publique générale de la bibliothèque GNU v2 uniquement
    • LGPL-2.0 +: Licence publique générale de la bibliothèque GNU v2 ou ultérieure
    • LGPL-2.1: Licence publique générale limitée GNU v2.1 uniquement
    • LGPL-2.1 +: Licence publique générale limitée GNU v2.1 ou ultérieure

    De plus, des fichiers individuels peuvent être fournis sous une double licence, par exemple. une des variantes compatibles GPL et sous une licence permissive telle que BSD, MIT, etc.

    Les fichiers d’en-tête UAPI (User-space API), qui décrivent l’interface des programmes de l’espace utilisateur avec le noyau, constituent un cas particulier. Selon la note contenue dans le fichier COPYING du noyau, l’interface syscall est une frontière claire, qui n’étend les exigences de la GPL à aucun logiciel qui l’utilise pour communiquer avec le noyau. Étant donné que les en-têtes UAPI doivent pouvoir être inclus dans tout fichier source créant un exécutable s'exécutant sur le noyau Linux, l'exception doit être documentée par une expression de licence spéciale.

    La manière habituelle d’exprimer la licence d’un fichier source consiste à ajouter le texte passe-partout correspondant dans le commentaire supérieur du fichier. En raison du formatage, des fautes de frappe, etc., ces "passe-partout" sont difficiles à valider pour les outils utilisés dans le contexte du respect des licences.

    Une alternative au texte passe-partout est l'utilisation d'identificateurs de licence SPDX (Software Package Data Exchange) dans chaque fichier source. Les identificateurs de licence SPDX sont des analysables par machine et des raccourcis précis pour la licence sous laquelle le contenu du fichier est ajouté. Les identifiants de licence SPDX sont gérés par le groupe de travail SPDX de la Linux Foundation et ont été approuvés par les partenaires du secteur, les fournisseurs d'outils et les équipes juridiques.

    Le noyau Linux requiert l'identifiant SPDX précis dans tous les fichiers source. Les identifiants valides utilisés dans le noyau sont décrits dans la section Identifiants de licence et ont été extraits de la liste officielle des licences SPDX à cette adresse, ainsi que des textes de licence.

    Nouvelles commandes WSL

    Il ne faut pas oublier que WSL2 s’accompagne de nouvelles commandes pour vous aider à contrôler et afficher vos versions et distributions WSL.

    wsl --set-version <Distro> <Version>

    Utilisez cette commande pour convertir une distribution utilisant l’architecture WSL 2 ou l’architecture WSL 1.

    : la distribution Linux spécifique (par exemple «Ubuntu»)

    : 1 ou 2 (pour WSL 1 ou 2)

    wsl --set-default-version <Version>
    Modifie la version d'installation par défaut (WSL 1 ou 2) pour les nouvelles distributions.

    wsl --shutdown
    Arrête immédiatement toutes les distributions en cours et la machine virtuelle à utilitaire léger WSL 2.

    « La machine virtuelle qui alimente les distributions WSL 2 est quelque chose que nous souhaitons gérer entièrement pour vous. Nous la mettons donc en place lorsque vous en avez besoin et la fermons lorsque vous en avez fini. Dans certains cas, vous souhaiterez peut-être l’arrêter manuellement. Cette commande vous permet de le faire en mettant fin à toutes les distributions et en arrêtant la machine virtuelle WSL 2 ».

    wsl --list --quiet
    Ne liste que les noms de distribution.

    Cette commande est utile pour les scripts car elle ne sort que les noms des distributions que vous avez installées sans afficher d’autres informations telles que la distribution par défaut, les versions, etc.

    wsl --list --verbose
    Affiche des informations détaillées sur toutes les distributions.

    Cette commande répertorie le nom de chaque distribution, l’état de la distribution et la version qu’elle exécute. Elle indique également les distributions par défaut avec un astérisque.

    Source : Microsoft

    Voir aussi :

    Windows 10 se rapproche de 50 % de part de marché, pendant que Chrome continue sa croissance, selon Netmarketshare
    Windows : Jusqu'à 20% de réduction sur tous les logiciels ! Avantage Club developpez.com offert par GoodOffer24
    Opera lance Opera GX, le premier navigateur au monde dédié aux jeux vidéo, actuellement disponible sous Windows
    Apple met l'application iCloud à disposition des utilisateurs de Windows 10 au travers du Microsoft Store
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #122
    Membre expérimenté
    Hausse de perf?
    Pour moi le principe de match des appel système Linux vers appel système Windows (à la manière de Wine pour l'inverse) est ce qu'il y a de plus performant (même si l'on perd forcément en performances par rapport à du natif). C'est aussi ce qu'il y a de plus léger.
    Maintenant Linux tourne dans une VM presque à côté de Windows en utilisant au mieux la virtualisation hardware. (par rapport a une classique virtualisation dans Windows ou Windows est utilisé comme hyperviseur.) Mais dans ce cas on perd la mémoire d'un noyaux, plus une couche de virtualisation, avec toutes les failles que cela inclut... ce qui perd de l'intérêt surtout dans le cas général ou rien ne tourne dessus. Le seul intérêt est une compatibilité total puisqu’alors aucun appel système n'est pas implémenté. Mais en avait on vraiment besoin? Oui si Windows est très en retard sur Linux...
    Pour moi la seul vrai raison explicable de faire ainsi ait que Windows voulait en donner plus, plus de Linux sans ce casser la tête, ils se sont dis tant pis, on virtualise on s'en fiche de la perte mémoire que cela occasionne, de toutes façon les PC sont puissant maintenant... Et ce raisonnement surtout pour un OS est très business mais mauvais à long terme... le patch de patch n'est pas viable...
    Tout ce que j'écris est libre de droits (Licence CC0) et je vous incite à faire de même.

  3. #123
    Membre éclairé
    @abriote d'autant plus que ça utilise hyper-v disponible uniquement dans les versions pros de windows :/

  4. #124
    Responsable Systèmes

    @abriote d'autant plus que ça utilise hyper-v disponible uniquement dans les versions pros de windows :/
    Je pense que c'est utilisable avec la version standard également. Et il s'agit je pense d'un conteneur, pas d'une VM, hyper-v peut gérer les deux.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur la création d'un système : http://chrtophe.developpez.com/tutor...s/minisysteme/
    Mon article sur le P2V : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/p2v/
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  5. #125
    Membre actif
    Ce qui veut die qu'on ne pourra plus utiliser d'autre logiciels de virtualisation( VirtualBox, QEMU,....) et qu'en plus on va devoir consommer quelques gigas de plus pour l'installation de Hyper-V (uniquement sur Win Pro en plus)

  6. #126
    Chroniqueur Actualités

    Windows 10 Insider Preview Build 18963 apporte la possibilité de voir la température du GPU
    Windows 10 Insider Preview Build 18963 apporte la possibilité de voir la température du GPU,
    et donne un sursis à Paint et WordPad

    La température du GPU arrive dans le gestionnaire de tâches

    L’une des demandes de longue date que Microsoft a eu pour le Gestionnaire de tâches est d’ajouter une prise en charge de la surveillance de la température. Avec la version actuelle, l'éditeur fait des progrès dans ce sens. Si vous avez une carte GPU dédiée, Windows va désormais afficher la température actuelle dans l'onglet Performance.


    Remarques:
    • L'affichage de la température du GPU dans le Gestionnaire des tâches n'est actuellement pris en charge que si vous possédez une carte GPU dédiée.
    • Vous aurez peut-être besoin d'un pilote graphique mis à jour pour voir la température. Spécifiquement, celui qui supporte la version 2.4 (ou supérieure) de WDDM est requis. Pour vérifier la version de votre PC, appuyez sur WIN + R et entrez dxdiag. Sous l'onglet Affichage, votre version WDDM sera indiquée à côté de Driver Model.
    • Actuellement, la valeur de température est uniquement prise en charge en degrés Celsius.

    Renommer vos bureaux virtuels

    Les bureaux virtuels existent pour vous aider à séparer visuellement et cognitivement différentes tâches sur votre PC. Ils peuvent également être utiles lors de présentations - vous permettant de préparer des démonstrations sur différents ordinateurs de bureau. Plusieurs utilisateurs ont demandé à Microsoft la possibilité de définir des noms pour leurs différents ordinateurs de bureau, afin de contribuer à la séparation des espaces de travail. Microsoft l'a implémenté dans cette build.

    Avec la modification, lorsque vous ouvrez la vue des tâches (en sélectionnant le bouton Vue des tâches dans la barre des tâches ou en appuyant sur les touches WIN +,), un clic sur le nom de votre bureau le transformera désormais en un champ éditable dans lequel vous pouvez définir le nom qui peut être tout ce que vous voulez (y compris des emoji). Vous pouvez également cliquer avec le bouton droit de la souris sur la vignette du bureau souhaité dans la vue des tâches. Un menu contextuel contenant une entrée Renommer apparaît. Si aucun autre bureau n’a encore été créé, sélectionnez « Nouveau bureau » dans la vue des tâches pour commencer. Il faut noter que les noms persistent au redémarrage.


    Amélioration de la page Fonctions facultatives dans les paramètres

    Sur la base des retours des utilisateurs, Microsoft a apporté plusieurs améliorations à la convivialité de la page Fonctions facultatives dans Paramètres (Paramètres> Applications et fonctionnalités> Fonctions facultatives). Elles commencent maintenant à être déployées auprès des initiés dans l'anneau rapide.

    • Sélection multiple: vous pouvez désormais sélectionner et installer plusieurs fonctionnalités optionnelles simultanément.
    • Meilleure gestion des listes: vous pouvez désormais parcourir des listes de fonctions optionnelles et les trier par nom, taille et date d'installation.
    • Informations plus utiles: Vous pouvez maintenant voir la date d’installation de chaque fonction optionnelle dans la liste ‘Fonctions installées’. Microsoft a également ajouté des dépendances de fonctionnalités à la description de chaque fonctionnalité optionnelle dans la liste des fonctionnalités disponibles pour l'installation.
    • Navigation de page simplifiée: affichez le statut de vos dernières installations / désinstallation / annulation directement sur la page principale de la section "Dernières actions". Vous pouvez maintenant ajouter des fonctionnalités optionnelles et consulter votre historique via des dialogues contextuels, pour que vous n'ayez jamais à quitter la page principale.



    Paint et WordPad sont relégués au statut de fonctionnalité facultative dans Windows 10

    Suite à une crise de nostalgie des fidèles de Paint, Microsoft a annulé son intention de supprimer l’application classique de son système d’exploitation. Bien que la société ait tenu sa promesse d'inclure l'application dans la mise à jour de Windows 10 mai 2019, elle n'a pas entièrement renoncé à faire en sorte que les utilisateurs migrent vers sa nouvelle application Paint 3D pour leurs besoins de retouche d'image.

    En effet, la dernière préversion de la mise à jour 20H1 pour Windows 10 montre que la société a ajouté une autre application héritée à sa liste de résultats: WordPad. WordPad et l'application classique Paint se trouvent désormais dans la liste des fonctionnalités optionnelles de Windows 10, rejoignant ainsi d'autres marques de Windows, telles que Windows Media Player et Internet Explorer.

    Cela signifie que ces deux applications pourront être désinstallées dans une future version de Windows, probablement 20H1, car la version 18963 est une préversion de cette branche du développement de Windows 10. Une version précédente avait déjà inclus un espace réservé pour Microsoft Paint dans la liste des fonctionnalités facultatives, mais celle-ci n'était pas fonctionnelle à ce moment-là. Cependant, vous pouvez désormais désinstaller les deux applications immédiatement, si vous le souhaitez.

    Bien sûr, les fonctionnalités optionnelles peuvent toujours être réinstallées, ce qui signifie que Paint n'est pas prêt de disparaître. Microsoft envisageait de maintenir l'application en vie via le Microsoft Store de toute façon. Il ne faut surtout pas espérer que l'application reçoive de nouvelles fonctionnalités de si tôt, surtout que l'éditeur pousse les utilisateurs vers Paint 3D, plus moderne que son prédécesseur.

    Ajout de la vitesse du curseur de la souris aux paramètres

    Comme certains initiés l’ont remarqué, vous pouvez désormais définir la vitesse du curseur de votre souris à partir de Paramètres! Il s’agit du dernier élément des efforts plus vastes de l'éditeur visant à faire converger les expériences de configuration et de panneau de configuration. Vous pouvez trouver le paramètre sous Paramètres> Périphériques> Souris.


    Modifications générales, améliorations et correctifs pour PC

    • Nous avons résolu le problème suivant: lorsqu’il est connecté via un réseau cellulaire ou Ethernet, l’état du réseau indique que vous n’êtes pas connecté, même si vous avez réussi à utiliser le réseau.
    • Nous avons corrigé un problème entraînant la sélection de candidats dans la fenêtre des candidats de prédiction pour l'IME japonais ne correspondant parfois pas à la chaîne de composition.
    • Nous avons résolu le problème suivant: la sélection de candidats via les touches numériques du nouvel EMI en chinois simplifié ne correspondait pas à la chaîne de composition.
    • Nous avons corrigé un problème affectant la vitesse de frappe sur le bureau distant.
    • Nous avons résolu le problème suivant: lors de l'utilisation du panneau emoji à certains endroits où une langue est-asiatique était active, il se fermait automatiquement après la saisie d'un seul emoji, même si l'option de le garder ouvert était activée.
    • Nous avons résolu le problème suivant: une très longue chaîne saisie avec le clavier télex vietnamien sans validation pouvait entraîner le blocage de l'application sous-jacente.
    • Nous avons corrigé un problème récent dans lequel le clavier tactile saisissait un point lorsque vous appuyez sur la touche d'espacement lorsque vous tapez en coréen.
    • Nous avons résolu un problème qui entraînait l'arrêt de la recherche si la stratégie de groupe Autoriser la personnalisation de l'entrée était définie sur Désactivé.
    • Nous avons corrigé un problème entraînant une recherche qui ne renvoyait pas les résultats après une déconnexion d'Internet lors de l'utilisation d'un compte local.
    • Nous avons corrigé un problème qui pouvait rendre la zone de recherche invisible dans la barre des tâches si vous ouvriez le menu Démarrer pendant qu'une mise à jour était en attente sur votre système.
    • Nous avons corrigé un problème pour ceux qui utilisaient la nouvelle expérience Cortana, où Win + C n’élevait pas Cortana.
    • Nous avons résolu un problème qui entraînait la synchronisation des calendriers iCloud avec l'application Calendrier.
    • Afin de contribuer à réduire l'encombrement du disque, l'application Connect est désormais disponible en tant que fonctionnalité facultative téléchargeable dans les paramètres.
    • Nous avons corrigé un problème empêchant Windows Hello de configurer dans les versions récentes.
    • Nous avons corrigé un problème récent dans lequel si les paramètres sonores étaient ouverts et que vous utilisiez les touches de volume matérielles de votre PC pour mettre à jour le volume, le curseur de volume principal dans Paramètres pourrait ne pas rester synchronisé avec la valeur actuelle.
    • Nous avons corrigé un problème entraînant l'affichage d'une liste déroulante des paramètres graphiques pour les applications Microsoft Store vides.
    • Nous avons corrigé un problème ayant une incidence sur la fiabilité de la capture Snip & Sketch dans les versions récentes.

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Utilisez-vous Paint ? Si oui, allez-vous passer à Paint 3D ?
    Que pensez-vous de ce sursis accordé par Microsoft ?
    Que pensez-vous de Paint et de Paint 3D ? Utilisez-vous plutôt un autre logiciel pour vos retouches photos ? Lequel et pourquoi ?
    Utilisez-vous WordPad ?
    Quelles sont les nouveautés qui vous intéressent le plus ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #127
    Chroniqueur Actualités

    Windows 10 Insider Preview Build 19559 est disponible pour les Insiders
    Windows 10 Insider Preview Build 19559 est disponible pour les Insiders,
    et met l'accent principalement sur la résolution des problèmes et les modifications mineures

    Dans la dernière build de Windows 10, l'accent a été principalement mis sur la résolution des problèmes et les modifications mineures. Microsoft a indiqué :
    • avoir résolu un problème avec la fenêtre candidate IME pour les IME d'Asie de l'Est (chinois simplifié, chinois traditionnel et IME japonais) qui ne s'ouvrait pas parfois sur les versions récentes ;
    • avoir résolu un problème qui pouvait entraîner le plantage d'explorateur.exe lors de la sauvegarde de dossiers contenant des fichiers .heic ou RAW ;
    • avoir résolu un problème qui pouvait entraîner le blocage de explorer.exe lors de la tentative de suppression de certains fichiers .tif volumineux ;
    • avoir résolu un problème entraînant le blocage de l'Observateur d'événements lors de la sélection récente de certains événements ;
    • pour n'importe lequel des Insider utilisant un appareil arm64, tel que le Surface Pro X, exécutant l'édition Enterprise ou Pro, vous pourrez désormais voir et installer les fonctionnalités Hyper-V ;
    • avoir résolu un problème entraînant un écran vert dans certains builds récents avec l'erreur KMODE EXCEPTION NOT HANDLED.

    L'éditeur a signalé quelques problèmes :
    • BattlEye et Microsoft ont trouvé des problèmes d'incompatibilité en raison de changements dans le système d'exploitation entre certaines versions de Insider Preview et certaines versions du logiciel anti-triche BattlEye. Pour protéger les Insiders qui pourraient avoir ces versions installées sur leur PC, Microsoft a appliqué une suspension de compatibilité sur ces appareils contre les versions affectées de Windows Insider Preview.

    • Microsoft affirme savoir que les utilisateurs du Narrateur et de NVDA qui recherchent la dernière version de Microsoft Edge basée sur Chromium peuvent rencontrer des difficultés lors de la navigation et de la lecture de certains contenus Web. Le Narrateur, NVDA et les équipes Edge sont conscients de ces problèmes. Les utilisateurs de Microsoft Edge hérité ne seront pas affectés. NVAccess a publié une version bêta de NVDA qui résout le problème connu avec Edge.
    • L'éditeur examine des rapports sur le processus de mise à jour suspendu pendant de longues périodes lors de la tentative d'installation d'une nouvelle version.
    • L'éditeur étudie les informations selon lesquelles certains Insiders ne sont pas en mesure de mettre à jour vers des versions plus récentes avec l'erreur 0x8007042b.
    • L'éditeur examine des rapports selon lesquels certains Insiders ne sont pas en mesure de mettre à jour vers des versions plus récentes avec l'erreur 0xc1900101.
    • Les IME d'Asie de l'Est (chinois simplifié, chinois traditionnel, coréen et IME japonais) peuvent être manquants dans le sélecteur de langue / clavier (par exemple, ouvert par la touche Windows + la touche Espace) après la mise à niveau de 20H1 Build 19041 ou versions antérieures vers Windows 10 Insider Preview build (19536 ou version ultérieure) si vous avez ajouté plusieurs langues / claviers. Microsoft a lancé une enquête sur le problème. En attendant, veuillez supprimer et rajouter tous les claviers manquants dans le sélecteur de clavier en accédant à Paramètres> Heure et langue> Langue> Langues préférées. Cela ne se produit pas si vous avez mis à jour à partir de build19536 ou version ultérieure.
    • La section Documents sous Confidentialité a une icône cassée (juste un rectangle).
    • L'éditeur étudie les informations selon lesquelles certains appareils ne peuvent plus entrer en veille. Il note avoir identifié la cause profonde et assure qu'il travaille sur une solution pour une prochaine build. Si votre appareil est touché, le déclenchement manuel de la veille devrait fonctionner (Démarrer> Bouton d'alimentation> Veille).
    • Problème WSL 4860: certains Insiders rencontrent ce message d'erreur lors de l'utilisation de WSL2: une tentative de connexion a échoué sous Windows. Un correctif est déjà prêt et sera inclus dans la prochaine build.
    • Cette version comporte un dysfonctionnement au niveau du presse-papier : si vous affichez l'historique du presse-papiers (WIN + V) et le fermez sans rien coller, la saisie à de nombreux endroits cessera de fonctionner jusqu'à ce que vous redémarriez votre PC.

    Source : Microsoft
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  8. #128
    Membre confirmé
    En parlant de correction de bugs et de modifications mineurs, quelqu'un a-t-il essayé de remonter des bugs via le Feedback Hub ?

    J'ai essayé pour que Microsoft corrige le viewer d'image par défaut qui dans certaines conditions n'affiche pas correctement les images quand le zoom est de 100%.

    Le rapport de bug était propre avec un paragraphe qui explique le problème, des captures d'écran, etc...
    Ça fait plusieurs mois et j'ai jamais eu de retour à part le mail de confirmation automatique pour me dire qu'ils allaient en tenir compte...

  9. #129
    Membre averti
    Resolution des problemes alors que certains hyper simples durent depuis des années sans le moindre espoir !!!!
    Ca c'est drole et ironique.

    https://answers.microsoft.com/fr-fr/...983108c?page=1


    Du reste en 2020 ont peut officiellement annoncer que l'outil ms de mise a jour des pilotes est une odieuse aberation.
    "Driver Booster" vous montre a quel point.


    Le Hub des bugs ?? A part occupe les modos et le service commercial, j'y ai perdu des heures de vie je dirais.
    Il resoud parfois les ptis trucs mais faut pas rever.
    "Pourquoi faire compliqué......quand on peut faire simple......"

  10. #130
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par codec_abc Voir le message
    En parlant de correction de bugs et de modifications mineurs, quelqu'un a-t-il essayé de remonter des bugs via le Feedback Hub ?

    J'ai essayé pour que Microsoft corrige le viewer d'image par défaut qui dans certaines conditions n'affiche pas correctement les images quand le zoom est de 100%.

    Le rapport de bug était propre avec un paragraphe qui explique le problème, des captures d'écran, etc...
    Ça fait plusieurs mois et j'ai jamais eu de retour à part le mail de confirmation automatique pour me dire qu'ils allaient en tenir compte...
    En effet, et sauf erreur celui-ci signalé il y a bien un an et demi est du lot : les info-bulles de la barre des tâches sont de fait réservées aux moins de 50 ans, de par la taille des caractères.
    Il va falloir étudier l'installation de Visual Studio sur Unix.
    (Gloops, Gluups ... c'est un peu pareil)

  11. #131
    Chroniqueur Actualités

    Microsoft confirme que WSL2 sera officiellement disponible dans Windows 10 version 2004 prévue pour avril
    WSL2 sera officiellement disponible dans Windows 10 version 2004 prévue pour avril,
    Microsoft apporte une modification à la façon dont le noyau Linux dans WSL2 est installé et mis à jour

    WSL 2 est une nouvelle version de l’architecture qui permet au sous-système Windows pour Linux d’exécuter des fichiers binaires ELF64 Linux sous Windows. Cette nouvelle architecture, qui utilise un véritable noyau Linux, modifie la façon dont ces binaires Linux interagissent avec Windows et le matériel de votre ordinateur, tout en offrant la même expérience utilisateur que dans WSL 1 (la version actuellement disponible en version stable). WSL 2 offre des performances de système de fichiers beaucoup plus rapides et une compatibilité totale des appels système, ce qui vous permet d'exécuter davantage d'applications comme Docker!

    WSL 2 inclut donc un véritable noyau Linux qui vous permet d’exécuter davantage de logiciels Linux sous Windows et offrant de meilleures performances que WSL 1.

    Cette nouvelle version de WSL 2 utilise les fonctionnalités Hyper-V pour créer une machine virtuelle légère avec un noyau Linux minimal. Il faut s’attendre à une meilleure compatibilité avec les logiciels Linux, y compris la prise en charge de Docker, et « une augmentation spectaculaire des performances du système de fichiers ».

    La machine virtuelle se lancera automatiquement au démarrage et utilisera un peu de mémoire en arrière-plan, mais Microsoft promet qu'elle « a une petite empreinte mémoire ». Vous pouvez exécuter la commande wsl --shutdown si vous souhaitez arrêter la machine virtuelle en arrière-plan.

    WSL sera livré en avril 2020

    WSL 2 fait partie des versions de développement de Windows 10 20H1, dont la sortie est prévue pour avril 2020. L'éditeur a d'ailleurs confirmé qu'il sera de la partie et a indiqué quelques modifications :

    « WSL2 sera bientôt officiellement disponible dans le cadre de Windows 10, version 2004! Alors que nous nous préparons pour la disponibilité générale, nous voulons partager un changement supplémentaire : mettre à jour la façon dont le noyau Linux à l'intérieur de WSL2 est installé et entretenu sur votre machine. Nous avons entendu de nombreux commentaires de la communauté selon lesquels l'expérience d'installation pourrait être rationalisée, et nous faisons le premier pas vers cela en améliorant le modèle de maintenance du noyau Linux. Nous avons supprimé le noyau Linux de l'image du système d'exploitation Windows et le livrerons à votre ordinateur via Windows Update, de la même manière que les pilotes tiers (comme les graphiques ou les pilotes du pavé tactile) sont installés et mis à jour sur votre ordinateur aujourd'hui. Cette modification vous donnera plus d'agilité et de flexibilité par rapport aux mises à jour du noyau Linux dans WSL2 ».

    Comment vais-je remarquer ce changement ?

    Microsoft explique que « Notre objectif final est que ce changement soit transparent, un changement où votre noyau Linux est mis à jour sans que vous ayez besoin d'y penser. Par défaut, cela sera entièrement géré par Windows, tout comme les mises à jour régulières sur votre machine. Dans la version initiale de Windows 10, version 2004, et dans la dernière version de la Windows Insiders Slow Ring Preview, vous devrez temporairement installer manuellement le noyau Linux et recevrez une mise à jour dans quelques mois qui ajoutera des capacités d'installation et de maintenance automatiques. Nous avons apporté cette modification maintenant et aurons un correctif plus tard pour garantir que tous les utilisateurs de la version générale initiale de WSL2 seront desservis via ce modèle dynamique, et personne ne restera dans un état intermédiaire en utilisant le système précédent ».

    Installation et mises à jour automatiques

    Si vous avez déjà accédé à vos paramètres Windows et cliqué sur « Rechercher les mises à jour », vous avez peut-être vu certains autres éléments mis à jour comme les définitions de logiciels malveillants Windows Defender, ou un nouveau pilote de pavé tactile, etc. Le noyau Linux dans WSL2 sera désormais proposé via cette même méthode, ce qui signifie que vous obtiendrez la dernière version du noyau indépendamment de la consommation d'une mise à jour de votre image système Windows. Vous pouvez vérifier manuellement les nouvelles mises à jour du noyau en cliquant sur le bouton «Rechercher les mises à jour», ou vous pouvez laisser Windows vous tenir à jour comme d'habitude.


    Si vous installez WSL pour la première fois, Windows va vérifier les mises à jour et installer le noyau Linux pour vous pendant le processus d'installation de WSL.

    Un référentiel GitHub du code source du noyau Linux utilisé dans WSL2

    Rappelons que l’éditeur avait déjà expliqué dans le référentiel WSL2 que « le noyau Linux est fourni uniquement selon les termes de la licence publique générale GNU version 2 (GPL-2.0), comme indiqué dans LICENSES / preferred / GPL-2.0, avec une exception syscall explicite décrite dans LICENSES / exceptions / Linux-syscall-note , comme décrit dans le fichier COPYING ».

    La licence décrite dans le fichier COPYING s'applique au code source du noyau dans son ensemble, bien que les fichiers source individuels puissent avoir une licence différente qui doit être compatible avec la GPL-2.0. Il s’agit notamment de :
    • GPL-1.0 +: Licence publique générale GNU v1.0 ou ultérieure
    • GPL-2.0 +: Licence publique générale GNU v2.0 ou ultérieure
    • LGPL-2.0 : Licence publique générale de la bibliothèque GNU v2 uniquement
    • LGPL-2.0 +: Licence publique générale de la bibliothèque GNU v2 ou ultérieure
    • LGPL-2.1: Licence publique générale limitée GNU v2.1 uniquement
    • LGPL-2.1 +: Licence publique générale limitée GNU v2.1 ou ultérieure

    De plus, des fichiers individuels peuvent être fournis sous une double licence, par exemple. une des variantes compatibles GPL et sous une licence permissive telle que BSD, MIT, etc.

    Les fichiers d’en-tête UAPI (User-space API), qui décrivent l’interface des programmes de l’espace utilisateur avec le noyau, constituent un cas particulier. Selon la note contenue dans le fichier COPYING du noyau, l’interface syscall est une frontière claire, qui n’étend les exigences de la GPL à aucun logiciel qui l’utilise pour communiquer avec le noyau. Étant donné que les en-têtes UAPI doivent pouvoir être inclus dans tout fichier source créant un exécutable s'exécutant sur le noyau Linux, l'exception doit être documentée par une expression de licence spéciale.

    La manière habituelle d’exprimer la licence d’un fichier source consiste à ajouter le texte passe-partout correspondant dans le commentaire supérieur du fichier. En raison du formatage, des fautes de frappe, etc., ces "passe-partout" sont difficiles à valider pour les outils utilisés dans le contexte du respect des licences.

    Une alternative au texte passe-partout est l'utilisation d'identificateurs de licence SPDX (Software Package Data Exchange) dans chaque fichier source. Les identificateurs de licence SPDX sont des analysables par machine et des raccourcis précis pour la licence sous laquelle le contenu du fichier est ajouté. Les identifiants de licence SPDX sont gérés par le groupe de travail SPDX de la Linux Foundation et ont été approuvés par les partenaires du secteur, les fournisseurs d'outils et les équipes juridiques.

    Le noyau Linux requiert l'identifiant SPDX précis dans tous les fichiers source. Les identifiants valides utilisés dans le noyau sont décrits dans la section Identifiants de licence et ont été extraits de la liste officielle des licences SPDX à cette adresse, ainsi que des textes de licence.

    Nouvelles commandes WSL

    Il ne faut pas oublier que WSL2 s’accompagne de nouvelles commandes pour vous aider à contrôler et afficher vos versions et distributions WSL.

    wsl --set-version <Distro> <Version>

    Utilisez cette commande pour convertir une distribution utilisant l’architecture WSL 2 ou l’architecture WSL 1.

    : la distribution Linux spécifique (par exemple «Ubuntu»)

    : 1 ou 2 (pour WSL 1 ou 2)

    wsl --set-default-version <Version>
    Modifie la version d'installation par défaut (WSL 1 ou 2) pour les nouvelles distributions.

    wsl --shutdown
    Arrête immédiatement toutes les distributions en cours et la machine virtuelle à utilitaire léger WSL 2.

    « La machine virtuelle qui alimente les distributions WSL 2 est quelque chose que nous souhaitons gérer entièrement pour vous. Nous la mettons donc en place lorsque vous en avez besoin et la fermons lorsque vous en avez fini. Dans certains cas, vous souhaiterez peut-être l’arrêter manuellement. Cette commande vous permet de le faire en mettant fin à toutes les distributions et en arrêtant la machine virtuelle WSL 2 ».

    wsl --list --quiet
    Ne liste que les noms de distribution.

    Cette commande est utile pour les scripts car elle ne sort que les noms des distributions que vous avez installées sans afficher d’autres informations telles que la distribution par défaut, les versions, etc.

    wsl --list --verbose
    Affiche des informations détaillées sur toutes les distributions.

    Cette commande répertorie le nom de chaque distribution, l’état de la distribution et la version qu’elle exécute. Elle indique également les distributions par défaut avec un astérisque.

    Microsoft a tenu à remercier ses partenaires : « Merci à nos partenaires de distribution WSL: Canonical, Debian, openSUSE, Kali Linux et Pengwin pour avoir ajouté une modification à leur lanceur de distribution pour aider à soutenir cette expérience ! »

    Source : Microsoft
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  12. #132
    Membre habitué
    Microsoft a tenu à remercier ses partenaires : « Merci à nos partenaires de distribution WSL: Canonical, Debian, openSUSE, Kali Linux et Pengwin pour avoir ajouté une modification à leur lanceur de distribution pour aider à soutenir cette expérience ! »
    Super !
    Et l'installateur Windows écrase-t-il toujours le chargeur d'amorçage GRUB ?
    En retour, les partenaires ne remercient pas forcément Microsoft...

  13. #133
    Membre éclairé
    C'est une bonne mise à jour, malheureusement il faut la virtualisation de disponible sur le poste, ce qui n'est pas possible sur mon cas, la DSI l'ayant désactivé sans possibilité de negocier ... WSL 1 fonctionne sans

  14. #134
    Chroniqueur Actualités

    Microsoft indique que les mises à jour du WSL2 seront fournies via Windows Update
    Microsoft indique que les mises à jour du Windows Subsystem for Linux 2 (WSL2) seront fournies via Windows Update,
    dans Windows 10 version 2004

    Microsoft a annoncé que non seulement le sous-système Windows pour Linux - ou WSL 2 comme il est également connu - sera bientôt généralement disponible dans Windows 10 version 2004, mais également que le noyau Linux sera mis à jour via Windows Update.

    La nouvelle approche intervient lorsque Microsoft supprime le noyau Linux de l'image du système d'exploitation Windows. Le changement dans la livraison des mises à jour permettra à Microsoft d'extraire les mises à jour plus rapidement qu'auparavant et élimine le besoin d'interaction avec l'utilisateur.

    Microsoft dit que l'une des raisons pour lesquelles il apporte la modification au processus de mise à jour est qu'il permettra aux gens de s'assurer que leur noyau Linux est mis à jour sans avoir à y penser. Mais ce changement ne se produit pas immédiatemMicrosoft indique que les mises à jour du Windows Subsystem for Linux 2 (WSL2) seront fournies via Windows Update,
    dans Windows 10 version 2004

    Microsoft a annoncé que non seulement le sous-système Windows pour Linux - ou WSL 2 comme il est également connu - sera bientôt généralement disponible dans Windows 10 version 2004, mais également que le noyau Linux sera mis à jour via Windows Update.

    La nouvelle approche intervient lorsque Microsoft supprime le noyau Linux de l'image du système d'exploitation Windows. Le changement dans la livraison des mises à jour permettra à Microsoft d'extraire les mises à jour plus rapidement qu'auparavant et élimine le besoin d'interaction avec l'utilisateur.

    Microsoft dit que l'une des raisons pour lesquelles il apporte la modification au processus de mise à jour est qu'il permettra aux gens de s'assurer que leur noyau Linux est mis à jour sans avoir à y penser. Mais ce changement ne se produit pas immédiatement. La société affirme que les utilisateurs de l'anneau lent de Windows Insiders devront installer manuellement le noyau pour l'instant, mais Windows Update prendra le relais dans quelques mois.

    Microsoft explique que « Notre objectif final est que ce changement soit transparent, un changement où votre noyau Linux est mis à jour sans que vous ayez besoin d'y penser. Par défaut, cela sera entièrement géré par Windows, tout comme les mises à jour régulières sur votre machine. Dans la version initiale de Windows 10, version 2004, et dans la dernière version de la Windows Insiders Slow Ring Preview, vous devrez temporairement installer manuellement le noyau Linux et recevrez une mise à jour dans quelques mois qui ajoutera des capacités d'installation et de maintenance automatiques. Nous avons apporté cette modification maintenant et aurons un correctif plus tard pour garantir que tous les utilisateurs de la version générale initiale de WSL2 seront desservis via ce modèle dynamique, et personne ne restera dans un état intermédiaire en utilisant le système précédent ».


    Si vous avez déjà accédé à vos paramètres Windows et cliqué sur « Rechercher les mises à jour », vous avez peut-être vu certains autres éléments mis à jour comme les définitions de logiciels malveillants Windows Defender, ou un nouveau pilote de pavé tactile, etc. Le noyau Linux dans WSL2 sera désormais proposé via cette même méthode, ce qui signifie que vous obtiendrez la dernière version du noyau indépendamment de la consommation d'une mise à jour de votre image système Windows. Vous pouvez vérifier manuellement les nouvelles mises à jour du noyau en cliquant sur le bouton « Rechercher les mises à jour », ou vous pouvez laisser Windows vous tenir à jour comme d'habitude.

    Si vous installez WSL pour la première fois, Windows va vérifier les mises à jour et installer le noyau Linux pour vous pendant le processus d'installation de WSL.

    Il ne faut pas oublier que WSL2 s’accompagne de nouvelles commandes pour vous aider à contrôler et afficher vos versions et distributions WSL.

    wsl --set-version <Distro> <Version> utilisez cette commande pour convertir une distribution utilisant l’architecture WSL 2 ou l’architecture WSL 1.

    : la distribution Linux spécifique (par exemple «Ubuntu»)

    : 1 ou 2 (pour WSL 1 ou 2)

    wsl --set-default-version <Version> modifie la version d'installation par défaut (WSL 1 ou 2) pour les nouvelles distributions.

    wsl --shutdown arrête immédiatement toutes les distributions en cours et la machine virtuelle à utilitaire léger WSL 2.

    « La machine virtuelle qui alimente les distributions WSL 2 est quelque chose que nous souhaitons gérer entièrement pour vous. Nous la mettons donc en place lorsque vous en avez besoin et la fermons lorsque vous en avez fini. Dans certains cas, vous souhaiterez peut-être l’arrêter manuellement. Cette commande vous permet de le faire en mettant fin à toutes les distributions et en arrêtant la machine virtuelle WSL 2 ».

    wsl --list --quiet ne liste que les noms de distribution.

    Cette commande est utile pour les scripts, car elle ne sort que les noms des distributions que vous avez installées sans afficher d’autres informations telles que la distribution par défaut, les versions, etc.

    wsl --list --verboseAffiche des informations détaillées sur toutes les distributions.

    Cette commande répertorie le nom de chaque distribution, l’état de la distribution et la version qu’elle exécute. Elle indique également les distributions par défaut avec un astérisque.

    Source : Microsoftent. La société affirme que les utilisateurs de l'anneau lent de Windows Insiders devront installer manuellement le noyau pour l'instant, mais Windows Update prendra le relais dans quelques mois.

    Microsoft explique que « Notre objectif final est que ce changement soit transparent, un changement où votre noyau Linux est mis à jour sans que vous ayez besoin d'y penser. Par défaut, cela sera entièrement géré par Windows, tout comme les mises à jour régulières sur votre machine. Dans la version initiale de Windows 10, version 2004, et dans la dernière version de la Windows Insiders Slow Ring Preview, vous devrez temporairement installer manuellement le noyau Linux et recevrez une mise à jour dans quelques mois qui ajoutera des capacités d'installation et de maintenance automatiques. Nous avons apporté cette modification maintenant et aurons un correctif plus tard pour garantir que tous les utilisateurs de la version générale initiale de WSL2 seront desservis via ce modèle dynamique, et personne ne restera dans un état intermédiaire en utilisant le système précédent ».


    Si vous avez déjà accédé à vos paramètres Windows et cliqué sur « Rechercher les mises à jour », vous avez peut-être vu certains autres éléments mis à jour comme les définitions de logiciels malveillants Windows Defender, ou un nouveau pilote de pavé tactile, etc. Le noyau Linux dans WSL2 sera désormais proposé via cette même méthode, ce qui signifie que vous obtiendrez la dernière version du noyau indépendamment de la consommation d'une mise à jour de votre image système Windows. Vous pouvez vérifier manuellement les nouvelles mises à jour du noyau en cliquant sur le bouton « Rechercher les mises à jour », ou vous pouvez laisser Windows vous tenir à jour comme d'habitude.

    Si vous installez WSL pour la première fois, Windows va vérifier les mises à jour et installer le noyau Linux pour vous pendant le processus d'installation de WSL.

    Il ne faut pas oublier que WSL2 s’accompagne de nouvelles commandes pour vous aider à contrôler et afficher vos versions et distributions WSL.

    wsl --set-version <Distro> <Version> utilisez cette commande pour convertir une distribution utilisant l’architecture WSL 2 ou l’architecture WSL 1.

    : la distribution Linux spécifique (par exemple «Ubuntu»)

    : 1 ou 2 (pour WSL 1 ou 2)

    wsl --set-default-version <Version> modifie la version d'installation par défaut (WSL 1 ou 2) pour les nouvelles distributions.

    wsl --shutdown arrête immédiatement toutes les distributions en cours et la machine virtuelle à utilitaire léger WSL 2.

    « La machine virtuelle qui alimente les distributions WSL 2 est quelque chose que nous souhaitons gérer entièrement pour vous. Nous la mettons donc en place lorsque vous en avez besoin et la fermons lorsque vous en avez fini. Dans certains cas, vous souhaiterez peut-être l’arrêter manuellement. Cette commande vous permet de le faire en mettant fin à toutes les distributions et en arrêtant la machine virtuelle WSL 2 ».

    wsl --list --quiet ne liste que les noms de distribution.

    Cette commande est utile pour les scripts, car elle ne sort que les noms des distributions que vous avez installées sans afficher d’autres informations telles que la distribution par défaut, les versions, etc.

    wsl --list --verboseAffiche des informations détaillées sur toutes les distributions.

    Cette commande répertorie le nom de chaque distribution, l’état de la distribution et la version qu’elle exécute. Elle indique également les distributions par défaut avec un astérisque.

    Source : Microsoft
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  15. ###raw>post.musername###
    Chroniqueur Actualités
    Premières impressions sur WSL 2 : 13 fois plus rapide que WSL 1, selon un développeur
    Premières impressions sur WSL 2 : 13 fois plus rapide que WSL 1,
    Et introduit une nouvelle ère pour le développement Web sous Windows, selon un développeur


    La deuxième version du sous-système Windows pour Linux (WSL 2) fait partie des versions de développement de Windows 10 20H1, dont la sortie en disponibilité générale est prévue pour mai 2020. WSL 2 inclut un véritable noyau Linux qui vous permet d’exécuter davantage de logiciels Linux sous Windows et offre de meilleures performances que WSL 1. Dave Rupert, qui a 5 ans d’expérience de développement sous Windows, donne ses premières impressions sur les améliorations qu’apporte le nouveau sous-système Windows pour Linux aux développeurs Web. Selon lui, WSL 2 ouvre une nouvelle ère pour le développement Web sous Windows.

    WSL 2 est la nouvelle version de l’architecture qui permet au sous-système Windows pour Linux d’exécuter des fichiers binaires ELF64 Linux sous Windows. Cette nouvelle architecture, qui utilise un véritable noyau Linux, modifie la façon dont ces binaires Linux interagissent avec Windows et le matériel de votre ordinateur, tout en offrant la même expérience utilisateur que dans WSL 1 (la version stable actuelle qui sera bientôt remplacée). WSL 2 offre des performances de système de fichiers beaucoup plus rapides et une compatibilité totale des appels système, ce qui vous permet d'exécuter davantage d'applications comme Docker!


    Selon Rupert, bien que la mise à jour Windows May 2020 sera publiée avec de belles améliorations de l'interface utilisateur, le plus important pour lui est qu'elle permet aux développeurs Web sous Windows de passer au WSL 2. Rupert utilise WSL 2 sur son ordinateur portable Surface 2 de 13 pouces depuis près d'un an maintenant et, selon lui, les premiers résultats sont stupéfiants : « C'est 13x plus rapide ! », a écrit le développeur dans son avis publié lundi dernier.

    « Ce n'est pas tous les jours qu'on obtient gratuitement 13 fois un gain de productivité. J'ai eu des frissons et un peu les yeux embrumés quand j'ai vu les résultats moi-même pour la première fois. Pourquoi est-ce que je pleurais ? Eh bien, j'étais surtout en deuil de tout le temps perdu au cours des cinq dernières années », a-t-il ajouté.


    Lors de la compilation de son blog, Rupert a réalisé que ce que WLS 1 faisait en 7,853 secondes, WLS 2 le fait en 0,567 seconde. Mais ce n’est pas que cela. WSL 2 améliore également l'installation de npm, le webpacking, la visualisation des fichiers, le rechargement des modules à chaud, le démarrage des serveurs. « Presque tout ce que vous faites quotidiennement en tant que développeur Web est considérablement plus rapide. C'est comme si vous possédiez à nouveau un Mac (ou peut-être mieux, car Apple a réduit la puissance de ses processeurs au profit de l'autonomie de la batterie ces dernières années) », a indiqué Rupert.

    Pourquoi WSL 2 est si rapide comparé au WSL 1, selon Rupert  ?

    Son expérience dans l'architecture WSL 1 lui a permis de constaté que l’écriture sur disque et les stat calls de Linux étaient des opérations « coûteuses » à effectuer. Pour Rupert ceci n’était pas en phase avec le le développement Web moderne, qui consiste, selon lui, à compiler l'ensemble du code sur chaque fichier sauvegardé, faire beaucoup d'écritures sur disque et des stat calls sur des dizaines de milliers de fichiers.

    « Une fois que vous avez pris connaissance de ce goulot d'étranglement, il est difficile de l'ignorer. La psychologie déprimante prend le dessus lorsque vous entendez que quelque chose est lent et que vous finissez par en faire l'expérience par vous-même. Votre monde s'effondre un peu et l'outil que vous aimez ne semble plus pratique », a-t-il écrit.

    Avec la mise à jour du WSL par Microsoft, « ces problèmes ont été résolus dans WSL 2 en incorporant une VM Linux complète de première génération dans Windows et en déplaçant les opérations de fichiers sur un disque réseau VHD (Virtual Hardware Disk) ». Toutefois, le compromis est que le temps de démarrage se prolonge de quelques millisecondes afin de faire tourner la VM, ce qui est à peine perceptible pour lui.

    Un commentateur, qui a un avis mitigé sur la rapidité du WSL 2, et écrit : « Accès plus rapide aux fichiers avec WSL 2 (par rapport au WSL 1) si vous restez dans le monde Linux. Mais si vous le dirigez sur des fichiers Windows (/mnt/c, etc.), c'est assez lent ». Selon lui, « WSL 2 a juste déplacé la lenteur d'un côté à l'autre. L'accès au FS Linux à partir de Windows (\\wlsl$\) est également lent ». Cependant, il indique que « Comme je n'utilise pas beaucoup de Windows Interop, le WSL 2 devrait être une performance gagnante pour moi ».

    Un nouveau répertoire pour profiter des avantages du WLS 2

    Pour profiter pleinement des avantages du WSL 2, Rupert recommande que vous déplaciez dorénavant vos fichiers de projet de /mnt/c/Users/<username>/ vers votre nouveau répertoire Linux home sur votre nouveau VHD. Ainsi, le contenu de votre disque sera visible sur le réseau en allant sur \\wsl$\<distro name>\<username>\home ou en tapant la commande explorer.exe . de votre invite bash.

    Une fluidité en perspective pour le développement Web

    « L'installation du Remote Development Extension pour VS Code est la dernière étape pour que l'expérience du développeur se passe bien. Remote Extension agit comme un pont pour le WSL et force VS Code à faire toutes ses opérations (git, ligne de commande, installations d'extension, etc.) directement dans votre distribution Linux. Elle rend le tout très autonome », a écrit Rupert à ce propos.

    En raison de l’architecture WSL 1, le développeur dit qu’il était un peu contrarié par cette extension, car il était obligé de réinstaller des composants qu’il avait déjà installés. « Mais maintenant, je l'apprécie parce qu'elle ajoute une couche de visualisation de l'environnement que j'utilise et de l'endroit où les fichiers existent. Cela enlève un peu de mystère au processus de développement Web de Windows et l'utilisation de l'interface utilisateur de contrôle de version dans le code est beaucoup plus fluide », a-t-il expliqué.

    Selon Rupert, le passage des développeurs Web au WLS 2 est une nouvelle ère en perspective pour eux. Des éventuels problèmes de départ ont certainement été résolus par l'équipe du WSL depuis que les versions Preview ont été mises à la disposition des Insiders. Dans un article intitulé « Quoi de neuf pour Windows 10 Insider Preview Builds (20H1) » publié à la fin du mois dernier, Microsoft dit avoir réglé certains problèmes.

    Par exemple, selon l’article, auparavant, la mémoire de votre machine virtuelle WSL 2 s'étendait pour répondre aux besoins de votre flux de travail, mais ne se réduisait pas lorsque la mémoire n'était plus nécessaire. Maintenant, quand la mémoire n'est plus utilisée dans la VM Linux, elle sera libérée pour Windows, ce qui réduira la taille de la mémoire en conséquence.

    Rupert rapporte également que Windows Terminal est maintenant amélioré. « Il résout tous mes problèmes précédents concernant le manque d'onglets, la configurabilité de JSON et le problème éphémère de "se sentir cool" sous Windows. C'est toujours bizarre à dire, mais Windows Terminal est sans conteste le meilleur terminal de Windows », s’enthousiasme le développeur. Et Rupert de conclure en disant : « Sans aucun doute, le WSL 2 est la plus grande amélioration que j'ai vue depuis lors et il semble que ce soit une nouvelle ère pour le développement Web sous Windows ».

    « Avec le WSL, je peux accéder de manière transparente aux fichiers à la fois de Linux et de Windows. J'utilise le Terminal (Windows) et divers outils Unix pour beaucoup de choses (compilation et tests sur Posix, objdump, débogage). J'obtiens le meilleur des deux mondes », a écrit un autre commentateur.
    « Mais l'accès aux fichiers WSL 2 dans /mnt/c/ est maintenant insupportablement lent. Donc je m'en tiens au WSL 1 ». Il a ajouté que « D'après ce que j'ai lu, Microsoft a l'intention de prendre en charge à la fois WSL1 et WSL2 dans un avenir prévisible. C'est donc une bonne chose ».


    Source: Dave Rupert

    Et vous ?

    Quel commentaire faites-vous de l’avenir du développement Web dépeint par Dave Rupert (WSL 2 est 13 fois plus rapide que WSL 1) ?
    Vous aussi, pensez-vous que WSL 2 est de loin meilleur au WSL 1 ? Pourquoi ?
    Pensez-vous que Microsoft pourrait prendre en charge à la fois WSL1 et WSL2 dans le futur ?

    Lire aussi

    Windows 10 Insider Preview Build 18917 apporte WSL 2, l'architecture du sous-système Windows pour Linux, qui utilise un véritable noyau Linux
    WSL2 sera disponible dans Windows 10 version 2004 prévue pour avril, Microsoft apporte une modification à la façon dont le noyau Linux dans WSL2 est installé et mis à jour
    Le sous-système Windows pour Linux 2 (WSL2) passe à la disponibilité générale sous Windows 10, version 2004, avec un processus de mise à jour amélioré
    Microsoft donne un aperçu de la prochaine interface utilisateur de Windows 10, découvrez à quoi vont ressembler les nouvelles icônes et le menu Démarrer
      5  0

  16. #136
    Responsable Systèmes

    Avec la mise à jour du WSL par Microsoft, «*ces problèmes ont été résolus dans WSL 2 en incorporant une VM Linux complète de première génération dans Windows et en déplaçant les opérations de fichiers sur un disque réseau VHD (Virtual Hardware Disk)*».
    Si c'est pour utiliser la virtualisation, pourquoi utiliser WSL plutôt qu'une VM ?
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur la création d'un système : http://chrtophe.developpez.com/tutor...s/minisysteme/
    Mon article sur le P2V : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/p2v/
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  17. #137
    Nouveau membre du Club
    Si c'est pour utiliser la virtualisation, pourquoi utiliser WSL plutôt qu'une VM ?
    Par ce que c'est sur le meme filesystem, donc t'a moyen d'avoir ton IDE ouvert sur du code compilé/executé par WSL(2)

    Et oui, je sais qu'il est possible de faire un montage d'un volume d'une VM dans l'host ou inversement ... si c'est pour énumérer tout ce qu'on sait déjà faire on va pas s'en sortir.

  18. #138
    Membre émérite
    Pas encore 100% au point
    J'entre la commande :
    [CODE]echo -e "\033[1mbold\033[0m \033[3mitalic\033[0m \033[4munderlined\033[0m"[/CODE]

    Et J'obtiens :

    bold italic underlined

    Ben alors c'est pas censé écrire italic ?
    Du même auteur: le cours OCaml, le dernier article publié, le blog dvp et le jeu vidéo.
    Avant de poser une question je lis les règles du forum.

  19. #139
    Membre habitué
    A quand l'inverse sous Linux ?
    Au boulot Microsoft

  20. #140
    Membre du Club
    @spiceGuid
    Ben non, comme sur un vrai linux.