IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Windows 10 Discussion :

Microsoft facilite l'installation du sous-système Windows pour Linux dans Windows 11


Sujet :

Windows 10

  1. #201
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    1 273
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 1 273
    Points : 38 359
    Points
    38 359
    Par défaut Microsoft modifie la façon dont les applications dites potentiellement indésirables sont gérées par Defender
    Microsoft annonce la disponibilité générale de la prise en charge des applications graphiques Linux pour le sous-système Windows pour Linux
    Basé sur le noyau Linux complet livré avec Windows 10

    Microsoft en a surpris plus d'un dans la communauté des développeurs Linux ces dernières années. Les surprises incluent des nouvelles comme l'ajout du shell Bash à Windows, celui d'OpenSSH natif à Windows 10 ou encore l'inclusion de distributions Linux à sa boutique d'applications. Windows 10 est même livré avec un véritable noyau Linux depuis sa mise à jour May 2020. Sur la même lancée, la firme de Redmond annonce désormais la disponibilité générale de la prise en charge des applications graphiques Linux pour ce sous-système Windows pour Linux basé sur ce noyau Linux complet.

    L'ancien sous-système Windows pour Linux utilisait un noyau qui fournit la même API que le noyau Linux, mais était entièrement écrit par Microsoft. De façon brossée, son rôle est de transformer les appels système Linux en appels système Windows NT. Depuis Windows 10 Anniversary Update, ce processus s’appuie sur les pilotes lxcore.sys et lxss.sys implémentés comme des wrappers autour des appels système du noyau NT. Il s’agissait donc d’une espèce de couche de compatibilité. Toutefois elle exhibait un certain nombre de tares : il n'était pas possible de faire usage des pilotes Linux, en particulier ceux des systèmes de fichiers ; les performances de son système de fichiers superposé au NTFS de Windows étaient souvent moins bonnes comparé à un vrai noyau Linux ; il s'appuyait sur une API équivalente à la version 4.4 du noyau Linux publiée en 2016 et ce qu'il faut même dire à ce propos c'est que les API sont implémentées de façon partielle, ce, pour répondre aux besoins d'applications spécifiques.

    Nom : 4.png
Affichages : 170527
Taille : 223,0 Ko

    Tout ceci a changé avec la version 2 du sous-système Windows pour Linux (WSL 2). WSL 2 s’appuie non plus sur une couche de compatibilité, mais sur un « noyau taillé sur mesure pour le sous-système Windows pour Linux ». WSL 2 exécute un noyau Linux complet dans une machine virtuelle légère. La taille de ce noyau est adaptée à ce cas d'utilisation particulier.

    En s'appuyant sur le noyau Linux lui-même, Microsoft obtient toutes les fonctionnalités du système d'exploitation open source gratuitement. Grosso modo, avec l’intégration d’un noyau Linux à Windows, on anticipait déjà sur des améliorations significatives des performances en ce qui concerne des tâches courantes : extraction d’archives compressées, clonage de dépôts Git, etc. C’est en droite ligne avec ces bases que Microsoft annonce « l’ajout de la prise en charge des applications GUI Linux dans WSL » qui permet « d'exécuter des éditeurs, outils, utilitaires et applications Linux préférés » et « d’améliorer la capacité à créer des builds, tester, déboguer et exécuter des applications Linux sous Windows 10. » L’utilisation de ces diverses possibilités est soumise à installation de ladite prise en charge. Ensuite, il suffit d’ouvrir une fenêtre WSL et y lancer une application graphique Linux sans avoir à configurer un serveur X à chaque fois.


    Depuis sa sortie, le Windows Subsystem for Linux n’a pas manqué de susciter l’intérêt des développeurs et cette nouvelle version reste sujette à des questionnements sur certains détails. En effet, WSL 2 s’appuie sur Hyper-V pour la virtualisation de l’espace d’adressage. Il vient donc la question de savoir si les cas de virtualisation imbriquée ne poseront pas de problème ; ça pourrait par exemple coincer avec une tentative d’exécution du WSL 2 sur Windows 10, ce, dans des cas d’exécution de Windows 10 lui-même au sein d’une machine virtuelle. Toutefois, l’une des issues serait de faire usage d’un hyperviseur compatible avec Hyper-V comme QEMU ou VirtualBox.

    S'inscrire pour participer à l'Open Source Week de Microsoft

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Êtes-vous un utilisateur du WSL 2 ? Quel intérêt y a-t-il à faire du développement Linux sur son poste de travail Windows ?
    La disponibilité du WSL 2 est-elle une raison valable pour les décideurs en entreprise de faire passer tous les serveurs sous Windows ?
    Quelles fonctionnalités continuent de faire défaut au WSL 2 ?

    Voir aussi :

    La MàJ WSL dans Windows 10 build 1903 vous donne accès aux fichiers Linux depuis Windows, les outils en ligne de commande sont également améliorés

    Windows 10 : le sous-système Linux (WSL) quitte la phase bêta, la fonctionnalité sera entièrement supportée dans Windows 10 Fall Creators Update

    Microsoft parle des évolutions du sous-système Linux WSL qui vont accompagner la MàJ Creators Fall Update attendue le 17 octobre

    Microsoft améliore le sous-système Linux de Windows 10 pour couvrir la majorité des scénarios auxquels font face les développeurs chaque jour

    Microsoft rend un échantillon du sous-système Windows pour Linux open source à l'intention des mainteneurs de distributions
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #202
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Consultant en technologies
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    262
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en technologies
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 262
    Points : 915
    Points
    915
    Par défaut
    Bonjour ! J'utilise WSL au quotidien et c'est un super outil. Je suis très intéressé par la prise en charge de ces applications graphiques nativement (j'utilise x410 aujourd'hui pour lancer par exemple mon IDE depuis linux). J'ai regardé la vidéo en source de cet article, il consiste simplement à faire un "wsl --update" et "sudo apt-get install gedit && gedit" depuis linux. Malheureusement déjà pour moi "wsl --update" n'est pas pris en charge. En regardant sur le github de WSL j'ai trouvé le moyen de télécharger le dernier kernel manuellement et de l'appliquer. Malheureusement une fois que je lance gedit il ne trouve pas de gestionnaire de fenêtre "cannot open display". Quelqu'un a-t-il plus d'infos ou a réussi à le faire fonctionner ? Cette MAJ est-t-elle déjà dispo pour tout le monde ?

    EDIT: j'ai trouvé la réponse ici. Cette MAJ est disponible pour le build "build 21364" quand la version grand publique est "19042". Ce n'est donc pas disponible sans passer par le canal beta windows insider

  3. #203
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    14 883
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 14 883
    Points : 34 637
    Points
    34 637
    Par défaut
    Windows pour Linux ». WSL 2 exécute un noyau Linux complet dans une machine virtuelle légère.
    Donc en gros du conteneur. Perso dans ce cas pourquoi ne pas faire du conteneur ? Tout simplement parce que cette réflexion que je fais est une réflexion de sysadmin, pas de développeur.

    Mais vu les remarques de earhater, ça me donne pas envie d'utiliser WSL.

    Y a t'il d'autres utilisateurs de WSL qui pourraient donner leur retour d’expérience, positifs et négatifs et si possible en quoi WSL est mieux/plus pratique qu'une VM ou un conteneur ?
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur le P2V, mon article sur le cloud
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  4. #204
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Consultant en technologies
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    262
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en technologies
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 262
    Points : 915
    Points
    915
    Par défaut
    Y a t'il d'autres utilisateurs de WSL qui pourraient donner leur retour d’expérience, positifs et négatifs et si possible en quoi WSL est mieux/plus pratique qu'une VM ou un conteneur ?
    Bonjour ça y ressemble fortement sans être vraiment pareil. Le gros avantage de WSL c'est que c'est l'ip locale et pas de la VM qui est utilisée (si on lance un script qui écoute en http sur localhost:8080 on va sur chrome windows et on tape http://localhost:8080). Le second gros avantage c'est de pouvoir utiliser les commandes windows directement dans linux. Le dernier avantage est d'être nativement intégré à windows. Je pense que l'on peut toutefois avoir le même résultat avec quelque chose comme vagrant mais en moins pratique à utiliser, avec les problèmes réseaux que ça engendre et le fait que ce ne soit pas natif (là il suffit d'aller dans le store télécharger ubuntu en plus d'être intégré dans le terminal windows et nativement dans les IDE de type jetbrains ou VS code). Ils ont en plus intégré le fait de pouvoir utiliser la carte graphique de son PC comme carte dédiée dans WSL, là où ce n'est pas possible avec une VM à moins d'avoir 2 GPU et de faire du passthrough

    C'est pour cela que la prise en charge des applications graphiques est un gros plus, là un conteneur ne peut pas le gérer et on sait très bien qu'une full VM n'est pas très pratique à utiliser en interface graphique (là les applications de bureaux linux se lancent comme une app windows)

  5. #205
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    14 883
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 14 883
    Points : 34 637
    Points
    34 637
    Par défaut
    Pour un devops qui fait de l'hétérogène, c'est peut-être pratique.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur le P2V, mon article sur le cloud
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  6. #206
    Membre chevronné
    Inscrit en
    janvier 2006
    Messages
    618
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : janvier 2006
    Messages : 618
    Points : 2 142
    Points
    2 142
    Par défaut Intéressant mais...
    Citation Envoyé par earhater Voir le message
    Bonjour ça y ressemble fortement sans être vraiment pareil. Le gros avantage de WSL c'est que c'est l'ip locale et pas de la VM qui est utilisée (si on lance un script qui écoute en http sur localhost:8080 on va sur chrome windows et on tape http://localhost:8080). Le second gros avantage c'est de pouvoir utiliser les commandes windows directement dans linux. Le dernier avantage est d'être nativement intégré à windows.
    C'est intéressant mais moi ça fait des années que j'utilise Cygwin pour toutes les raisons que tu cites. A part peut-être la dernière qui est discutable, comment comparerais-tu WSL à Cygwin?

    J'utilse Cygwin pour avoir quand même un environnement de type Unix chez un client qui impose des machines Windows. Et avec le client X sous Cygwin, pas de souci pour les applications graphiques. Mais si WSL fait encore mieux, ce sont de vraies questions, je suis réellement intéressé mais faute d'avoir pu l'installer pour le moment je pose des questions.

  7. #207
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    juin 2017
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 53
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2017
    Messages : 1
    Points : 5
    Points
    5
    Par défaut WSL2 mieux que WSL1 mais c'est pas encore ça!
    "Microsoft en a surpris plus d'un dans la communauté des développeurs Linux ces dernières années."
    Surprenant de commencer l'article par une telle affirmation ou alors il faudrait préciser ce qu'est un développeur Linux ?

    Développeur WEB aurait été plus approprié selon moi.

    Microsoft a une stratégie commerciale basique qui consiste à croître et engranger plus de profits
    et donc à tenter de prendre des parts de marché là où il en reste encore et de ce point de vue, on peut
    dire que c'est une belle réussite.

    Non, la disponibilité de WSL2 n'est pas du tout une raison valable de faire passer tous les serveurs
    sous Windows xD!

  8. #208
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 469
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 469
    Points : 155 331
    Points
    155 331
    Par défaut Microsoft facilite l'installation du sous-système Windows pour Linux dans Windows 11
    Microsoft facilite l'installation du sous-système Windows pour Linux dans Windows 11
    et effectue un rétroportage de cette fonctionnalité dans Windows 10 à partir de la version 2004

    WSL 2 (Windows Subsystem For Linux 2) est une version de l’architecture qui permet au sous-système Windows pour Linux d’exécuter des fichiers binaires ELF64 Linux sous Windows. Cette architecture, qui utilise un véritable noyau Linux, modifie la façon dont ces binaires Linux interagissent avec Windows et le matériel de votre ordinateur, tout en offrant la même expérience utilisateur que dans WSL 1. WSL 2 offre des performances de système de fichiers beaucoup plus rapides et une compatibilité totale des appels système, ce qui vous permet d'exécuter davantage d'applications comme Docker!

    WSL 2 inclut donc un véritable noyau Linux qui vous permet d’exécuter davantage de logiciels Linux sous Windows et offrant de meilleures performances que WSL 1.

    WSL 2 utilise les fonctionnalités Hyper-V pour créer une machine virtuelle légère avec un noyau Linux minimal. Il faut s’attendre à une meilleure compatibilité avec les logiciels Linux, y compris la prise en charge de Docker, et « une augmentation spectaculaire des performances du système de fichiers ».

    La machine virtuelle se lancera automatiquement au démarrage et utilisera un peu de mémoire en arrière-plan, mais Microsoft promet qu'elle « a une petite empreinte mémoire ». Vous pouvez exécuter la commande wsl --shutdown si vous souhaitez arrêter la machine virtuelle en arrière-plan.

    Le sous-système Windows pour Linux a énormément évolué au fil des ans, et avec WSL2, les choses sont devenues vraiment impressionnantes. Mais pour profiter de tout ce que le WSL2 a à offrir, vous devez l'avoir installé, et c'est quelque chose que Microsoft a reconnu comme étant inutilement compliqué.

    L'entreprise a donc fait quelque chose. Dans les dernières Preview Windows 11 et Windows 10, vous n'avez pas besoin de parcourir des cercles sans fin pour installer WSL2 ; une seule commande suffit désormais : wsl.exe --install..

    Nom : admin.png
Affichages : 4436
Taille : 38,9 Ko

    Dans un billet de blog de la ligne de commande Windows, Craig Loewen, responsable du programme de la plateforme de développement Windows, explique :

    « Dans les dernières versions de Windows Insider Preview, vous pouvez installer tout ce dont vous avez besoin pour exécuter WSL en exécutant simplement wsl.exe --install. Nous sommes ravis d'annoncer que cette fonctionnalité est désormais officiellement rétroportée sur Windows 10 version 2004 et versions ultérieures, ce qui facilitera grandement l'installation de WSL sur ces versions !

    « Le processus de configuration de WSL était auparavant trop compliqué, impliquant l'activation de plusieurs paramètres et l'installation de plusieurs packages. Nous avons simplifié le processus à une seule commande, ouvrez simplement une fenêtre d'invite de commande avec des privilèges d'administrateur et exécutez wsl.exe --install. Une fois que vous appuyez sur Entrée, le processus activera automatiquement les fonctionnalités facultatives WSL requises, installera la distribution Ubuntu par défaut et installera la dernière version du noyau WSL Linux sur votre machine. Quand c'est terminé et que vous redémarrez votre machine, votre distribution démarrera après le redémarrage, terminant l'installation.

    « De plus, vous pouvez trouver une liste des distributions Linux disponibles pour l'installation en entrant la commande wsl --list --online dans PowerShell ou l'invite de commande Windows. Pour installer une distribution autre ou en plus de la distribution par défaut d'Ubuntu, utilisez cette commande : wsl --install -d <DistroName>« Remplacez <DistroName> par le nom d'une distribution Linux trouvé dans la commande list précédente. Cette commande d'installation peut être utilisée pour la première installation ou pour ajouter des distributions supplémentaires après avoir déjà installé WSL avec la distribution Ubuntu par défaut ».

    Mais Microsoft a également proposé des commandes additionnelles :

    « Nous avons également inclus des commandes supplémentaires pour vous aider à gérer vos instances WSL avec ce backport.

    « Vous pouvez utiliser wsl --update pour mettre à jour manuellement votre noyau WSL Linux, et vous pouvez utiliser wsl --update rollback pour revenir à une version précédente du noyau WSL Linux.

    « Enfin, vous pouvez utiliser wsl --status pour afficher des informations générales sur votre configuration WSL, telles que le type de distribution par défaut, la distribution par défaut et la version du noyau ».

    Vous devez exécuter Windows 10 version 2004 (la version avec laquelle WSL 2 a été livrée) ou supérieure et avoir installé la mise à jour KB5004296 pour profiter de cette nouvelle procédure d'installation WSL à commande unique :

    « Vous pouvez obtenir ce rétroportage simplement en mettant à jour Windows comme d'habitude. Pour le faire manuellement, ouvrez les paramètres Windows, accédez à "Mises à jour et sécurité" et appuyez sur "Rechercher les mises à jour".

    « Cette mise à jour fait partie de KB5004296 et vous pouvez trouver des instructions complètes sur la façon de vous assurer de l'avoir installée et de ses modifications ici. Au moment de la rédaction, lorsque vous cliquez sur "Rechercher les mises à jour", vous pouvez voir une mise à jour facultative disponible, assurez-vous qu'elle a le même numéro que KB5004296, installez-la et vous aurez accès à wsl --update ».

    Voici quelques autres commandes WSL qui pourraient vous être utiles :

    wsl --set-version <Distro> <Version>Utilisez cette commande pour convertir une distribution utilisant l’architecture WSL 2 ou l’architecture WSL 1.

    : la distribution Linux spécifique (par exemple «Ubuntu»)

    : 1 ou 2 (pour WSL 1 ou 2)

    wsl --set-default-version <Version>Modifie la version d'installation par défaut (WSL 1 ou 2) pour les nouvelles distributions.

    wsl --shutdownArrête immédiatement toutes les distributions en cours et la machine virtuelle à utilitaire léger WSL 2.

    « La machine virtuelle qui alimente les distributions WSL 2 est quelque chose que nous souhaitons gérer entièrement pour vous. Nous la mettons donc en place lorsque vous en avez besoin et la fermons lorsque vous en avez fini. Dans certains cas, vous souhaiterez peut-être l’arrêter manuellement. Cette commande vous permet de le faire en mettant fin à toutes les distributions et en arrêtant la machine virtuelle WSL 2 ».

    wsl --list --quietNe liste que les noms de distribution.

    Cette commande est utile pour les scripts, car elle ne sort que les noms des distributions que vous avez installées sans afficher d’autres informations telles que la distribution par défaut, les versions, etc.

    wsl --list --verboseAffiche des informations détaillées sur toutes les distributions.

    Cette commande répertorie le nom de chaque distribution, l’état de la distribution et la version qu’elle exécute. Elle indique également les distributions par défaut avec un astérisque.

    Source : Microsoft
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  9. #209
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 469
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 469
    Points : 155 331
    Points
    155 331
    Par défaut Microsoft modifie la façon dont les applications dites potentiellement indésirables sont gérées par Defender
    Windows 10 : Microsoft modifie la façon dont les applications dites potentiellement indésirables sont gérées par Defender et Edge,
    elles seront désormais bloquées par défaut

    Microsoft modifie la façon dont les applications dites potentiellement indésirables sont gérées par Defender et Edge dans Windows 10.

    À partir de ce mois-ci, Microsoft Defender et Microsoft Edge sur Windows 10 bloqueront par défaut ce type d'applications. Les utilisateurs qui souhaitent un meilleur contrôle sur les applications pouvant être exécutées sur leur ordinateur ont la possibilité de désactiver le paramètre, mais cela signifie passer à côté d'une mesure de protection importante.

    Microsoft a annoncé le changement dans un article de support Windows :

    « Les applications potentiellement indésirables sont une catégorie de logiciels qui peuvent ralentir l’utilisation de votre appareil, afficher des publicités inattendues ou, au moins, installer d’autres logiciels qui peuvent être plus dangereux ou gênants. Une application potentiellement indésirable n’est pas un programme malveillant, mais il s’agit d’un logiciel dont vous n’avez souvent pas besoin et dont vous n’avez probablement pas besoin ».

    Ces applications proviennent généralement de sources en ligne, mais elles peuvent également être exécutées à partir d'emplacements réseau ou de clés USB. Comme leur nom l'indique, elles sont indésirables car elles peuvent être malveillantes et peuvent causer des dommages tels que la perte de données. C'est précisément pourquoi Microsoft a ajouté le blocage des applications potentiellement indésirables pour tout le monde à Windows 10 dans la version 2004 (la mise à jour de mai 2020). Cependant, la fonction de sécurité était désactivée par défaut et devait être activée manuellement :

    « Dans la mise à jour Windows 10 de mai 2020, nous avons ajouté un blocage d’application potentiellement indésirable pour tous les utilisateurs qui exécutent Windows 10, mais les clients qui souhaitaient l’utiliser devaient toujours l’activer ».

    Remédiant à ce que beaucoup considéraient comme un oubli, Microsoft a déclaré :

    « À compter de début août 2021, nous allons commencer à l’activer par défaut afin de vous aider à maintenir le meilleur niveau de performance de vos systèmes. Si vous souhaitez le désactiver ou le réactiver plus tard, pour quelque raison que ce soit, vous pouvez le faire en vous rendre à Windows Security app > App & browser control > Reputation-based protection ».

    Avec la protection en place, les utilisateurs de Windows 10 disposent d'une couche de sécurité supplémentaire contre les logiciels malveillants et autres méchants.

    Quels sont les autres éléments qui ont été apportés par Windows 10 mai 2020

    Pour mémoire, voici les nouveautés et améliorations qui ont accompagné la disponibilité de cette version :

    Sous-système Windows pour Linux 2 (WSL2)

    Depuis cette version, Windows 10 utilise le sous-système Windows pour Linux version 2 (WSL2) comme version par défaut, qui apporte de nombreuses améliorations. Dans la version précédente, WSL1 utilisait un noyau compatible Linux qui traduisait les appels système Linux en appels compatibles avec le noyau Windows.

    WSL2 pour sa part utilise désormais un véritable noyau Linux qui permet de meilleures performances du système de fichiers ainsi que la compatibilité d’une plus large gamme de programmes Linux.

    L’une des différences est aussi au niveau des mises à jour : lorsque Microsoft va publier de nouveaux noyaux Linux, ils seront automatiquement mis à jour par Windows Update.

    Moins de saturation de disque et d'utilisation du processeur par la recherche Windows

    Le service d'indexation Windows est responsable de l'indexation de tous les documents et fichiers de Windows 10 qui apparaissent dans les recherches à l'aide de la recherche Windows.

    Malheureusement, lors de l'indexation de fichiers, l'indexeur Windows provoquait parfois une activité continue du disque, également connue sous le nom de thrashing de disque. Ce processus entraînait également une utilisation élevée du processeur qui provoquait le ralentissement du PC.

    Depuis la mise à jour de mai 2020, Windows 10 utilise un nouvel algorithme qui vérifie l'activité élevée du disque et, si elle est détectée, ralentit automatiquement le processus d'indexation de Windows.

    « Sur la base de cela, nous introduisons un algorithme qui détecte une utilisation et une activité élevées du disque, afin qu'il puisse mieux identifier les heures d'utilisation maximales et gérer l'indexeur en conséquence. Nous apportons également des modifications aux développeurs pour empêcher les recherches dans certains référentiels et dossiers de projet pour améliorer l'utilisation du disque ».

    Les autres améliorations de la recherche Windows incluent :
    • La correction de l'orthographe améliorée pour les recherches d'applications et de paramètres. Microsoft apporte des modifications importantes au fonctionnement du vérificateur orthographique intégré de Windows Search, afin que vous puissiez trouver le fichier exact que vous recherchez.
    • La recherche Windows comprendra et corrigera intelligemment les petites fautes de frappe comme «powerpiont» et «exce».
    • La recherche Windows affiche désormais des conseils pour donner de meilleurs résultats sous la ligne "Associé:".

    Des options de limitation de téléchargement pour Windows Update

    Pour ceux qui sont sur une connexion lente, Windows 10 offre désormais un meilleur contrôle sur la quantité de bande passante utilisée par Windows Update. Vous pouvez désormais limiter les vitesses de téléchargement par un pourcentage de bande passante ou un nombre spécifique de Mbps.

    Les utilisateurs peuvent accéder à cette option via Paramètres> Mise à jour et sécurité> Optimisation de la livraison> Options avancées.

    Le gestionnaire de tâches affiche maintenant le type de disque ainsi que les températures du GPU

    Le Gestionnaire des tâches de Windows 10 affichera désormais le type de disque installé sur l'ordinateur. Par exemple, il fait la distinction entre un disque dur fixe et un périphérique amovible.

    L’une des demandes de longue date que Microsoft a eues pour le Gestionnaire de tâches est d’ajouter une prise en charge de la surveillance de la température. Avec la version actuelle, l'éditeur fait des progrès dans ce sens. Si vous avez une carte GPU dédiée, Windows va désormais afficher la température actuelle dans l'onglet Performance.

    Nom : gpu.png
Affichages : 1562
Taille : 40,7 Ko

    Expérience sans mot de passe Windows Hello

    Vous pouvez maintenant vous connecter à vos comptes Microsoft à l'aide de Windows Hello. Cette nouvelle fonctionnalité vous permet désormais de ne plus avoir besoin de vous souvenir de votre mot de passe Microsoft long et complexe et d'utiliser à la place les fonctionnalités d'authentification biométrique Windows Hello ou votre code PIN.

    Nouvelle expérience Cortana

    « Votre assistant de productivité personnel dispose désormais d'une interface utilisateur basée sur le chat mise à jour où vous pouvez écrire ou dicter des demandes en langage naturel pour gagner du temps afin de trouver ce dont vous avez besoin et rester sur la bonne voie. Pour une meilleure expérience, connectez-vous avec votre compte professionnel ou scolaire, rejoignez d’autres personnes, vérifiez votre emploi du temps, ajoutez des tâches, définissez des rappels et plus encore ».

    Nom : cortana.png
Affichages : 1562
Taille : 37,2 Ko

    Bloc-notes, Paint et WordPad sont désormais des fonctionnalités facultatives

    Suite à une crise de nostalgie des fidèles de Paint, Microsoft a annulé son intention de supprimer l’application classique de son système d’exploitation. Bien que la société ait tenu sa promesse d'inclure l'application dans la mise à jour de Windows 10 mai 2019, elle n'a pas entièrement renoncé à faire en sorte que les utilisateurs migrent vers sa nouvelle application Paint 3D pour leurs besoins de retouche d'image.

    En fait, WordPad et l'application classique Paint se trouvent désormais dans la liste des fonctionnalités optionnelles de Windows 10, rejoignant ainsi d'autres marques de Windows, telles que Windows Media Player et Internet Explorer. Cela signifie que ces applications peuvent être désinstallées.

    Nom : fonctionnalite.png
Affichages : 1547
Taille : 42,9 Ko

    Renommer des bureaux virtuels

    Les bureaux virtuels existent pour vous aider à séparer visuellement et cognitivement différentes tâches sur votre PC. Ils peuvent également être utiles lors de présentations - vous permettant de préparer des démonstrations sur différents ordinateurs de bureau. Plusieurs utilisateurs ont demandé à Microsoft la possibilité de définir des noms pour leurs différents ordinateurs de bureau, afin de contribuer à la séparation des espaces de travail. Microsoft l'a implémenté depuis cette version.

    Lorsque vous ouvrez la vue des tâches (en sélectionnant le bouton Vue des tâches dans la barre des tâches ou en appuyant sur les touches WIN +,), un clic sur le nom de votre bureau le transformera désormais en un champ éditable dans lequel vous pouvez définir le nom qui peut être tout ce que vous voulez (y compris des emoji). Vous pouvez également cliquer avec le bouton droit de la souris sur la vignette du bureau souhaité dans la vue des tâches. Un menu contextuel contenant une entrée Renommer apparaît. Si aucun autre bureau n’a encore été créé, sélectionnez « Nouveau bureau » dans la vue des tâches pour commencer. Il faut noter que les noms persistent au redémarrage.

    Nom : virtuel.gif
Affichages : 1554
Taille : 1,51 Mo

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette décision de Microsoft ?

    Voir aussi :

    Microsoft publie un premier aperçu du nouvel outil de capture d'écran de Windows 11 qui sera bientôt disponible pour les Insiders
    Microsoft supprime tous les commentaires sur la vidéo très critiquée de la mise à jour de Windows 11 pour essayer de contrôler les utilisateurs mécontents des exigences matérielles du nouvel OS
    Microsoft a dévoilé les tarifs de son service Windows 365 Cloud PC, et mis en pause, un jour après, son essai gratuit en raison d'une demande "incroyable"
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. comment activer WS-transfer du Metro dans Netbeans ?
    Par xyz911 dans le forum NetBeans
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/07/2009, 11h23
  2. Comment activer l'apercu des fichiers dans l'explorateur
    Par argoet dans le forum Windows XP
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/03/2009, 12h09
  3. comment recuperer le nouveau message arrivé dans NewMail ?
    Par subzero01 dans le forum VBA Outlook
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/10/2008, 17h23
  4. Réponses: 4
    Dernier message: 29/08/2005, 20h50

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo