Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    OS de bureau : Linux tout proche des 5 % de part de marché et juste derrière Windows XP
    OS de bureau : Linux tout proche des 5 % de part de marché et juste derrière Windows XP
    d’après les statistiques de septembre de Net Applications

    Mise à jour le 06/11/2017 : Il y avait une erreur dans la comptabilisation de la part de marché de Linux, confirme Net Applications

    Depuis un peu plus d'un an, Linux connait une légère ascension sur le marché des OS de bureau, mais celle du mois dernier était trop hallucinante pour être vraie. Fin septembre, le baromètre très consulté NetMarketShare de la firme Net Applications affichait une part de marché de près de 5 % pour Linux ; ce qui représentait un passage du simple au double depuis les 2,5 % enregistrés fin juillet.

    Mais malheureusement pour les fans de Linux, c'était une erreur. Un responsable de la firme d'analyse a reconnu qu'il y avait un problème avec la part de marché de Linux et qu'ils étaient en train de l'examiner. Les statistiques de fin octobre confirment que c'était bien le cas. La part de Linux fin septembre a été revue à 3,04 % et est de 2,98 % fin octobre. Ci-dessous les statistiques du mois d'octobre 2017.


    Net Applications : Parts de marché des systèmes d’exploitation de bureau (selon les versions) au cours du mois de septembre 2017

    02/10/2017 : Changement de méthode de calculs ? Manipulation des statistiques de Net Applications ? C'est encore difficile à expliquer, mais Linux est à 4,83 % de part sur le marché des systèmes d’exploitation de bureau. Et ce n’est pas du tout insignifiant quand on regarde l’historique de l’OS dans ce marché qui est très largement dominé par Windows.

    Pour information, comme c’est le début d’un nouveau mois, Net Applications vient de publier ses statistiques mensuelles. Rappelons que le cabinet est spécialisé dans l’analyse du trafic Web et ses chiffres font partie des plus consultés quand on veut se faire une idée sur le taux d’adoption de différentes technologies : navigateurs Web, systèmes d’exploitation mobile et de bureau, etc.

    Pour le marché des OS de bureau, c’est Linux qui a capté l’attention des personnes familières aux statistiques de Net Applications. Le mois dernier, Linux avait dépassé les 3 %, une étape historique sachant que l’OS n’avait réussi à franchir la barre des 2 % qu’en fin juin 2016. Il est donc plus connu pour se contenter des miettes laissées par Microsoft avec ses différentes versions de Windows dominantes. Mais au mois de septembre, Linux a fait en grand bond vers l’avant en dépassant Mac OS X 10.12 (la version la plus populaire de l’OS d’Apple) et en se positionnant à moins de 1 % de Windows XP.


    Net Applications : Parts de marché des systèmes d’exploitation de bureau (selon les versions) au cours du mois de septembre 2017

    Par rapport au mois dernier, c’est Linux qui enregistre le plus grand gain en termes de parts de marché (+1,46 %), alors que Windows 7 enregistre la plus grosse perte (-2,21 %). Ci-dessous, les variations entre fin août et fin septembre 2017 :

    • Windows 7 : 48,43 % > 46,22 % (-2,21 %)
    • Windows 10 : 27,99 % > 28,65 % (+0,66 %)
    • Windows 8.1 : 6,07 % > 5,83 % (-0,24 %)
    • Windows XP : 6,07 % > 5,51 % (-0,56 %)
    • Linux : 3,37 % > 4,83 % (+1,46 %)
    • Mac 0S X 10.12 : 3,59 % > 3,8 % (+0,21 %)

    Quand Linux est passé au-dessus des 3 % le mois dernier, on s’est demandé combien de temps il fallait encore attendre avant que l’OS ne parvienne à relever le modeste défi que représente le fait de dépasser macOS d’Apple. Si le graphique précédent nous montre que Linux est désormais plus populaire que la version la plus utilisée de macOS, toutes versions confondues cependant, l’OS d’Apple est toujours devant Linux, mais l’écart se réduit. Ci-dessous, les variations entre fin août et fin septembre 2017 pour les principaux OS de bureau (toutes versions confondues) :

    • Windows : 90,7 % > 88,88 % (-1,82 %)
    • macOS : 5,94 % > 6,29 % (+0,35 %)
    • Linux : 3,37 % > 4,83 % (+1,46 %)

    La croissance qu’a enregistrée Linux au mois de septembre est sans doute la plus forte qu’a connue l’OS dans le classement de Net Applications. Il faut également noter qu’elle intervient juste deux semaines après que Jim Zemlin, le patron de Linux Foundation, a déclaré que 2017 est officiellement l'année de Linux desktop. Et que, de manière ironique, lui-même se plait à utiliser un macOS au lieu d’un Linux.

    Contrairement à ce que disent les statistiques de Net Applications qui incluent tout type d'utilisateurs, côté développeurs et professionnels de l'informatique, il est plus fréquent de voir des personnes utiliser un OS Linux plutôt qu'un macOS. Les chiffres de developpez.com (via Google Analytics) sur les visiteurs du site confirment également ce fait. En effet, au cours du mois de septembre, 7,1 % des utilisateurs d'OS de bureau qui ont visité les forums de developpez.com étaient sur Linux contre 6,4 % sur un Mac. Windows 7 et Windows 10 restent toutefois les plus populaires avec respectivement 44,03 % et 34,61 %.


    Net Applications : parts de marché des systèmes d’exploitation de bureau (toutes versions confondues pour Linux et macOS) au cours du mois de septembre 2017

    Source : Net Applications

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ces statistiques ?
    Qu’est-ce qui pourrait expliquer cette forte croissance enregistrée par Linux ?

    Voir aussi :

    2017 est officiellement l'année de Linux desktop selon un utilisateur de macOS : le patron de la Fondation Linux, quel message aux fans de Linux ?
    Linux franchit la barre des 3 % sur les PC et se rapproche de macOS (5,84 %), les Linuxiens peuvent-ils rêver à la seconde place après cet exploit ?
    Marché des PC : Linux franchit la barre des 2 % d'après Net Applications, un exploit pour le système qui est un peu plus populaire chez les IT pros
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre habitué
    Pour moi, c'est évident que presque 1,5% d'augmentation en un mois, il y a eu un changement dans la comptabilisation.

    Est-ce des OS comptabilisés dans "Autres" jusqu'à maintenant ?
    On peut penser à des OS basés sur Linux qui se sont répandus ces derniers temps (Chrome OS, Android TV ...)

    En tout cas, c'est hallucinant que Net Applications n'en disent pas plus sur le sujet.

  3. #3
    Membre éprouvé
    Étant utilisateur linux depuis 20 ans, je trouve cela intéressant surtout qu'il y a pas de marketing autour de linux.

    Avec un peu de marketing, un environnement graphique tel que kde, linux pourrait gagner encore plus de terrain...

    après qu'il y est une tonne de distribution linux, ne change pas grand chose... très peu sont supporté par des grosses entreprises... donc au final il y en a très peu...
    Aillez le courage de justifier vos -1.
    http://www.laboiteaprog.com/ - http://www.solutions-norenda.com/

  4. #4
    Membre éprouvé
    rentrée des classes
    Il est possible que cette brusque augmentation soit saisonnière. C'est la rentrée universitaire, une part non négligeable d'étudiants utilisent linux comme système principal, parce que c'est léger sur leurs ordinateurs portables pas toujours évident à financer, parce que c'est sûr et qu'il n'y a toujours pas besoin d'antivirus malgré les Cassandres, parce que beaucoup étudient l'informatique et qu'au niveau des langages supportés, Linux se pose là : ils y sont tous ! On verra si mon hypothèse est la bonne, en cas de chûte aux alentours des mois de mai-juin.

  5. #5
    Membre averti
    Est-ce que Raspbian ou OSMC (par exemple) sont comptabilisés ? ça pourrait aussi être une explication
    Musique et films playmobil en stopmotion : https://www.youtube.com/channel/UCeX...HZ4DicZiSrkpYQ

  6. #6
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
    Ailler le courage de justifier vos -1
    Je t'aurais bien mis un moins un, vu qu'on écrit ayez.

  7. #7
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par CaptainDangeax Voir le message
    Je t'aurais bien mis un moins un, vu qu'on écrit ayez.

    j'attendais qu'on me le dise... tu es le premier...

    tu ferais un bon politicien...
    Aillez le courage de justifier vos -1.
    http://www.laboiteaprog.com/ - http://www.solutions-norenda.com/

  8. #8
    Membre chevronné
    Quand après une mise à jour silencieuse les gens tombent sur un splash screen leur annonçant fièrement que leur machine n'est plus assez puissante pour valider l'installation ou que certains programmes ne pourront plus fonctionner après la mise à jour, l'utilisateur préfère regarder les solutions gratuites qui prolonger la vie de son ordinateur familier avant de se résoudre à repasser à la caisse, et gratuité et prolongement de durée de vie des vieilles machines, c'est justement le domaine ou opère Linux. Et windows10 est une grosse source obsolescence programmée.

  9. #9
    Membre expert
    Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
    après qu'il y est une tonne de distribution linux, ne change pas grand chose... très peu sont supporté par des grosses entreprises... donc au final il y en a très peu...
    Pas faux. Il y a beaucoup de distros mais seule une minorité sort du lot : Ubuntu, CentOS, Debian, openSUSE, Fedora, RHEL, peut-être Mint, et ça doit être à peu près tout.
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  10. #10
    Inactif  
    Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
    Quand après une mise à jour silencieuse les gens tombent sur un splash screen leur annonçant fièrement que leur machine n'est plus assez puissante pour valider l'installation ou que certains programmes ne pourront plus fonctionner après la mise à jour, l'utilisateur préfère regarder les solutions gratuites qui prolonger la vie de son ordinateur familier avant de se résoudre à repasser à la caisse, et gratuité et prolongement de durée de vie des vieilles machines, c'est justement le domaine ou opère Linux. Et windows10 est une grosse source obsolescence programmée.
    Ben pas si sûr.... en tous cas pour mon expérience personnelle. Mon PC principal est un Pavilion Elite Core 2 Quad acheté en mars 2008. Il tourne (très bien) avec 4 Go et une GT 430. Il a connu Vista, Seven et maintenant Windows 10. Les jeux jusqu'à 2015 fonctionnent plutôt bien. Mais c'est la limite à l'exception de FIFA, PES qui fonctionnent nickel.

    Pas de problème pour le dev avec Eclipse.

    Promis, je fête son anniversaire des 10 ans, en mars prochain. Je l'aime, mon PC. Il est beau comme un avion.

    Pour troller un peu, c'est OpenACC de gnu cc qui rend obsolète ma carte graphique... j'ai même levé une anomalie : https://gcc.gnu.org/bugzilla/show_bug.cgi?id=71646

  11. #11
    Inactif  
    Citation Envoyé par air-dex Voir le message
    Pas faux. Il y a beaucoup de distros mais seule une minorité sort du lot : Ubuntu, CentOS, Debian, openSUSE, Fedora, RHEL, peut-être Mint, et ça doit être à peu près tout.
    Ce qui colle peu ou prou avec le nombre de clics sur distrowatch.com :

    1 Mint 2652<
    2 Debian 1950<
    3 Manjaro 1756<
    4 Ubuntu 1417>
    5 Antergos 1319>
    6 openSUSE 996<
    7 Fedora 960<
    8 Solus 899>
    9 deepin 844<
    10 Zorin 815<

  12. #12
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
    j'attendais qu'on me le dise... tu es le premier...
    Il y a un début à tout.
    D'habitude c'est moi qui remonte ce genre d'erreurs alors, ouf !, je me sens moins seul.

    Maintenant, tu as le droit et le devoir de corriger ta signature presto fissa, histoire d'éviter que ça se répande,

    Désolé pour le HS, mais je préfère ne pas parler du desktop sous Linux, ça va encore me mettre en colère, vu ce que je vis au quotidien...
    Il a à vivre sa vie comme ça et il est mûr sur ce mur se creusant la tête : peutêtre qu'il peut être sûr, etc.
    Oui, je milite pour l'orthographe et le respect du trait d'union à l'impératif.
    Après avoir posté, relisez-vous ! Et en cas d'erreur ou d'oubli, il existe un bouton « Modifier », à utiliser sans modération
    On a des lois pour protéger les remboursements aux faiseurs d’argent. On n’en a pas pour empêcher un être humain de mourir de misère.
    Mes 2 cts,
    --
    jp

  13. #13
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par Jipété Voir le message
    Désolé pour le HS, mais je préfère ne pas parler du desktop sous Linux, ça va encore me mettre en colère, vu ce que je vis au quotidien...
    Explique. Perso, j'ai quelques problèmes, mais étrangement, j'arrive toujours à m'en sortir sans trop de problèmes.
    Il serait tout de même temps que je réinstalle ma machine, j'ai vraiment foutu le dawa dans la gestion des paquets.

    Actuellement ce qui pose problème sous Linux, c'est le manque d'explication, ou des explications bien trop obsolètes. Quand je tombe sur une page qui me parle de paquet plus mis à jour depuis 10 ans et que je n’arrive pas à trouver d'équivalence... C'est là ma plus grande source de soucis. Mais dans l'ensemble, ça marche, ça fait ce que je veux.

    Par contre, je déconseille Debian stable en configuration de bureau... sauf si l'on a pas peur de se retrouver avec des versions de logiciels qui ont plus de 2 ans.

  14. #14
    Modérateur

    Attention, les chiffres publiés ne sont pas encore validés. C'est écrit en haut de la page:



    Cela dit, l'augmentation de la part de marché (qui est de 43% en septembre) n'est pas délirante quand on regarde l'évolution depuis quelques mois.
    &#633;&#477;sn *s&#305;&#633;&#592;los*

  15. #15
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Zefling Voir le message
    Explique. Perso, j'ai quelques problèmes, mais étrangement, j'arrive toujours à m'en sortir sans trop de problèmes.
    Il serait tout de même temps que je réinstalle ma machine, j'ai vraiment foutu le dawa dans la gestion des paquets.
    C'est pas toi qui as mis le bronx, il s'y met tout seul : ce week-end je voulais faire du ménage dans une machine, j'ai lancé Synaptic, suis tombé sur une librairie de gestion de la langue Thai et comme franchement j'en ai rien à cirer, clic droit / sélectionner pour suppression et là je suis tombé par terre quand j'ai vu la quantité proprement hallucinante de logiciels qui allaient être désinstallés si je continuais, bien la moitié du système !
    Faites l'expérience, vous verre bien, et pensez à cliquer sur "annuler" pour sortir,

    Alors on m'avait vanté Debian pour la qualité du machin, mais force est de constater que tout n'est pas testé, loin de là...

    Pi on critique Windows (à raison) pour tous les machins qui s'installent avec un logiciel, ben j'ai été effaré de voir la quantité impressionnante de polices de caractères et de man-pages dans toutes les langues du monde, c'est vraiment du foutage de gueule ! Y avait même des langues dont je ne savais pas qu'elles existent, pi pour les man, on peut les consulter en chinois traditionnel ou chinois moderne, sans déc !
    Bref, le foutoir le plus complet.
    Windows jusqu'à XP c'était maîtrisable (après j'ai décroché), les distros ça ne l'est pas du tout. À moins que quelqu'un en connaisse une qui me demande ce que je veux installer.

    Citation Envoyé par Zefling Voir le message
    Actuellement ce qui pose problème sous Linux, c'est le manque d'explication, ou des explications bien trop obsolètes. Quand je tombe sur une page qui me parle de paquet plus mis à jour depuis 10 ans et que je n’arrive pas à trouver d'équivalence... C'est là ma plus grande source de soucis. Mais dans l'ensemble, ça marche, ça fait ce que je veux.
    Ça plus les tutos périmés sur le web ou même les man-pages pas à jour, c'est terrible ! Suis tombé dans un man sur un exemple que si tu le tapes tu te ramasses une erreur : ça décourage...
    Et pour trouver quelque chose, quand chaque distro gère sa propre arborescence, quelle souffrance...

    Citation Envoyé par Zefling Voir le message
    Par contre, je déconseille Debian stable en configuration de bureau... sauf si l'on a pas peur de se retrouver avec des versions de logiciels qui ont plus de 2 ans.
    Confirmé !
    Plus le fait que Debian ce n'est plus ce que c'était... Exemple vécu avec une distro fournie avec LO : toutes les applis se lancent sauf Writer, qui fait planter le lanceur LO et les applis s'il y en avait d'ouvertes...
    Il a à vivre sa vie comme ça et il est mûr sur ce mur se creusant la tête : peutêtre qu'il peut être sûr, etc.
    Oui, je milite pour l'orthographe et le respect du trait d'union à l'impératif.
    Après avoir posté, relisez-vous ! Et en cas d'erreur ou d'oubli, il existe un bouton « Modifier », à utiliser sans modération
    On a des lois pour protéger les remboursements aux faiseurs d’argent. On n’en a pas pour empêcher un être humain de mourir de misère.
    Mes 2 cts,
    --
    jp

  16. #16
    Membre émérite
    Il est possible que cette brusque augmentation soit saisonnière. C'est la rentrée universitaire, une part non négligeable d'étudiants utilisent linux comme système principal, parce que c'est léger sur leurs ordinateurs portables pas toujours évident à financer, parce que c'est sûr et qu'il n'y a toujours pas besoin d'antivirus malgré les Cassandres, parce que beaucoup étudient l'informatique et qu'au niveau des langages supportés, Linux se pose là : ils y sont tous ! On verra si mon hypothèse est la bonne, en cas de chûte aux alentours des mois de mai-juin.
    Je trouve la piste interessante. Mais meme si c'est le cas, je vois pas forcement pourquoi un(e) etudiant(e) forme(e) sur Linux aurait une grosse probabilite de l'abandonner sitot l'annee scolaire finie. Au contraire, si c'est la piste academique qui explique ca, c'est plutot un excellent signe: ca cree une base d'utilisateurs tres solide des tres tot, c'est du gain a long terme aussi!

    Étant utilisateur linux depuis 20 ans, je trouve cela intéressant surtout qu'il y a pas de marketing autour de linux.
    Il y en a, mais pas pour le grand public. C'est du marketing pour entreprise (parce que vendre aux entreprises est plus facile et plus rentable que vendre au "mass market" j'imagine).

    Par contre, je déconseille Debian stable en configuration de bureau... sauf si l'on a pas peur de se retrouver avec des versions de logiciels qui ont plus de 2 ans.
    C'est clair! Debian n'est pas une distro desktop! Une distro desktop doit avoir la derniere version de Gnome 3 ou KDE ou equivalent, si c'est plus vieux dans les packages de base de la distro, il vaut mieux direct en chercher une autre. Niveau confort/qualite, et aussi pour la rapidite du packaging de beaucoup d'applis, y compris et surtout les applis pour le developpement, je recommande de loin Fedora.
    Pour du HTML, CSS, JavaScript, TypeScript, JSon, Yaml, Node... dans Eclipse IDE, installe Eclipse Wild Web Developer
    Pour du Rust dans Eclipse IDE, installe Eclipse Corrosion
    Follow me on twitter

  17. #17
    Membre averti
    Bonjour,

    Je ne trouve pas les mêmes chiffres en regardant la source

    https://www.netmarketshare.com/opera...mp;qpcustomd=0

    Quelles sont les chiffres les plus récents ?

    Selon les chiffres de la source, la part de marché de Linux ne semble pas aussi haute que ça .

    Merci pour vos explications

    Salutations
    Battant

  18. #18
    Membre éprouvé
    Debian en nette baisse
    Citation Envoyé par Jipété Voir le message


    Désolé pour le HS, mais je préfère ne pas parler du desktop sous Linux, ça va encore me mettre en colère, vu ce que je vis au quotidien...
    Je ne peux que plussoyer à votre ressenti sur Debian. Je l'avais testé mais moi j'aime bien avoir un assistant qui s'occupe tout seul des drivers NVidia et du Intel-microcode. Après des années de gentoo je suis devenu paresseux. Hélas Ian Murdock, le créateur de Debian, est mort, et le projet part à vaux l'eau. De mon coté, je n'ai jamais réussi à me faire à KDE depuis la version 4, alors que la 3.5 était géniale. Du coup, j'ai mis Linuxmint sur tous les PC de la maison et c'est parfait comme ça. Au bureau, c'est Redhat ou Centos only, avec quelques AIX et quelques slowlaris qui traînent.

  19. #19
    Modérateur

    Citation Envoyé par Battant Voir le message
    Je ne trouve pas les mêmes chiffres en regardant la source

    https://www.netmarketshare.com/opera...mp;qpcustomd=0

    Quelles sont les chiffres les plus récents ?

    Selon les chiffres de la source, la part de marché de Linux ne semble pas aussi haute que ça .
    Les chiffres de septembre ont manifestement été retirés du site.
    &#633;&#477;sn *s&#305;&#633;&#592;los*

  20. #20
    Nouveau membre du Club
    L'augmentation de la part de marché de Linux est due principalement à chrome os avec l'entrée scolaire. A mon humble avis, chrome os ouvrira (dans les prochaines années) la porte aux personnes pour connaître le monde GNU/Linux (ubuntu, Mint, elementary, Fedora, Arch ...).

###raw>template_hook.ano_emploi###