1. #1
    Candidat au Club
    Femme Profil pro
    Ressources humaines
    Inscrit en
    septembre 2017
    Messages
    2
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 36
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ressources humaines
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2017
    Messages : 2
    Points : 2
    Points
    2

    Par défaut Informatique et entreprise

    Bonjour,

    Etudiante, je dois faire un mémoire sur la conception de formations informatiques. Je constate qu'il y a beaucoup de formations et autant d'offres d'emploi en face avec des difficultés de recrutement. Du coup j'en conclus qu'il y a peut-être un manque dans les formations. Donc j'aimerais savoir si vous avez constaté des manques dans vos formations en informatique. Et quelles sont pour vous les compétences qu'ils manquent dans les entreprises en informatiques?
    Merci de vos réponses

  2. #2
    Expert éminent

    Homme Profil pro
    Directeur des systèmes d'information
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    1 256
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 57
    Localisation : Luxembourg

    Informations professionnelles :
    Activité : Directeur des systèmes d'information
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 1 256
    Points : 8 543
    Points
    8 543

    Par défaut

    Ça n'est pas ça le problème. Tous le monde ne peux pas devenir développeur, il faut un état d'esprit et des capacités particulières pour faire parti des candidats potentiels, et savoir montrer de la motivation et de la capacité de travail. On aura beau multiplier les formations, bidons ou pas on ne pourra pas multiplier le nombre de candidats potentiels pour ce genre de postes...
    Ne prenez pas la vie au sérieux, vous n'en sortirez pas vivant ...

  3. #3
    Expert éminent sénior
    Avatar de Glutinus
    Homme Profil pro
    Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Inscrit en
    avril 2005
    Messages
    3 995
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2005
    Messages : 3 995
    Points : 17 485
    Points
    17 485
    Billets dans le blog
    3

    Par défaut

    Citation Envoyé par luce1845
    Bonjour,
    Bonjour

    Citation Envoyé par luce1845
    Etudiante, je dois faire un mémoire sur la conception de formations informatiques. Je constate qu'il y a beaucoup de formations et autant d'offres d'emploi en face avec des difficultés de recrutement.
    Il y a un gros miroir déformant qu'il n'est pas facile de comprendre pour les non-initiés.

    Une grosse partie de l'informatique est gérée par des sociétés de service, dites ESN (anciennement SSII). Ce sont, pour faire très vite, des grosses sociétés d'intérim, qui recrutent en CDI et essaient de placer pour des missions ponctuelles (des fois des années !) des informaticiens. Une grande partie des personnes travaillant dans l'IT en France sont donc prestataires et n'ont pas un CDI signé directement dans la société dans laquelle ils travaillent au jour le jour.

    De ce fait, certaines offres sont multipliées. Imagine qu'une banque ait besoin d'un profil en particulier, il va émettre cette offre, et cette offre sera répétée par autant de SSII. Ces offres apparaissent souvent mais ne sont pas retirées.
    Par ailleurs, beaucoup de SSII utilisent des plate-formes de job-boards pour faire leur promotion. Effectivement, elles embauchent des personnes en CDI sur profil, en espérant trouver une mission par la suite. Elle va donc faire des offres assez vagues, multipliées pour pouvoir donner une grosse image de dynamisme et avoir un maximum de dynamisme.

    Donc pour une centaine d'offres proposées, combien aboutissent réellement à un poste ?

    Citation Envoyé par luce1845
    Du coup j'en conclus qu'il y a peut-être un manque dans les formations. Donc j'aimerais savoir si vous avez constaté des manques dans vos formations en informatique. Et quelles sont pour vous les compétences qu'ils manquent dans les entreprises en informatiques?
    Merci de vos réponses
    Je n'ai pas l'impression qu'il y ait un manque particulier de formation, même si les écoles complémentaires dans le web ont le vent en poupe. Pour les nouveaux mots (Big Data et consorts) il y a de plus en plus de formation en université et CNAM.

    Les compétences cruciales qui manquent à mon avis, est au niveau AMOA (Assistant à Maîtrise d'OuvrAge), c'est-à-dire les personnes qui font le pont entre l'informatique et le métier : ce sont les métiers qui vont interviewer les utilisteurs pour connaître leur besoin, rédiger les documentations techniques et fonctionnelles, et assurent le test d'une application pour vérifier qu'il correspond bien aux attentes.

    Les AMOAs sont rarement hybrides, il s'agit souvent de développeurs qui ont une appétence business, ou des business qui ont une appétence technique (plus rare). Il y a rarement de formation dessus, c'est un métier qu'on apprend empirquement, et pourtant je pense qu'on devrait former pour ce métier spécifiquement.

    Malheureusement, il y a moins en moins de demande, la plupart des sociétés faisant travailler directement l'informatique et le business, ce qui pour moi est une grosse erreur - en général, les informaticiens sont plutôt curieux pour comprendre les besoins, mais les utilisateurs se moquent des contraintes techniques. Et pourtant, cette fonction est vitale, c'est pour ainsi dire la plus importante mais notre société paradoxale capitaliste tend à faire éliminer ce poste clé.
    - So.... what exactly is preventing us from doing this?
    - Geometry.
    - Just ignore it !!

  4. #4
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Architecte de système d'information
    Inscrit en
    septembre 2017
    Messages
    59
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de système d'information

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2017
    Messages : 59
    Points : 122
    Points
    122

    Par défaut

    Citation Envoyé par Glutinus Voir le message
    Les compétences cruciales qui manquent à mon avis, est au niveau AMOA (Assistant à Maîtrise d'OuvrAge), c'est-à-dire les personnes qui font le pont entre l'informatique et le métier : ce sont les métiers qui vont interviewer les utilisteurs pour connaître leur besoin, rédiger les documentations techniques et fonctionnelles, et assurent le test d'une application pour vérifier qu'il correspond bien aux attentes.

    Les AMOAs sont rarement hybrides, il s'agit souvent de développeurs qui ont une appétence business, ou des business qui ont une appétence technique (plus rare). Il y a rarement de formation dessus, c'est un métier qu'on apprend empirquement, et pourtant je pense qu'on devrait former pour ce métier spécifiquement.

    Malheureusement, il y a moins en moins de demande, la plupart des sociétés faisant travailler directement l'informatique et le business, ce qui pour moi est une grosse erreur - en général, les informaticiens sont plutôt curieux pour comprendre les besoins, mais les utilisateurs se moquent des contraintes techniques. Et pourtant, cette fonction est vitale, c'est pour ainsi dire la plus importante mais notre société paradoxale capitaliste tend à faire éliminer ce poste clé.
    J'approuve énormément ce passage, la maitrise d'ouvrage demande deux choses, connaitre le monde de l'informatique, connaitre l'entreprise en question. Malheureusement la MOA est pris en charge bien trop souvent par ces mêmes société de prestation, c'est quelque chose d'encore floue comme métier et bien souvent les postes de MOA sont tenus par des business developer sortant d'école de commerce qui n'ont aucune compétence la dedans.

    Les vrais métiers de maitrise d'ouvrage sont pourtant passionnant et à très forte valeur ajoutée mais il y a encore un floue total la dessus et bien souvent c'est le developper qui s'occupe de la MOA/MOE au fur et à mesure des surprises lors de l'avancement sur le projet

  5. #5
    Expert confirmé Avatar de ed73170
    Homme Profil pro
    Développeur indépendant
    Inscrit en
    mai 2009
    Messages
    688
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 55
    Localisation : France, Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur indépendant

    Informations forums :
    Inscription : mai 2009
    Messages : 688
    Points : 4 817
    Points
    4 817

    Par défaut

    Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
    Tous le monde ne peux pas devenir développeur, il faut un état d'esprit et des capacités particulières pour faire parti des candidats potentiels, et savoir montrer de la motivation et de la capacité de travail.
    Oui, tout le monde ne peut pas devenir développeur, mais ceci est valable pour tous les métiers. On le voit bien dans les universités où tout le monde peut s'inscrire n'importe où et où le taux d'échec est énorme faute d'informer, et éventuellement de tester, les futurs étudiants.

  6. #6
    Candidat au Club
    Femme Profil pro
    Ressources humaines
    Inscrit en
    septembre 2017
    Messages
    2
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 36
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ressources humaines
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2017
    Messages : 2
    Points : 2
    Points
    2

    Par défaut Merci

    Citation Envoyé par Glutinus Voir le message
    Bonjour

    Merci pour votre réponse.

    Il y a un gros miroir déformant qu'il n'est pas facile de comprendre pour les non-initiés.

    Une grosse partie de l'informatique est gérée par des sociétés de service, dites ESN (anciennement SSII). Ce sont, pour faire très vite, des grosses sociétés d'intérim, qui recrutent en CDI et essaient de placer pour des missions ponctuelles (des fois des années !) des informaticiens. Une grande partie des personnes travaillant dans l'IT en France sont donc prestataires et n'ont pas un CDI signé directement dans la société dans laquelle ils travaillent au jour le jour.

    De ce fait, certaines offres sont multipliées. Imagine qu'une banque ait besoin d'un profil en particulier, il va émettre cette offre, et cette offre sera répétée par autant de SSII. Ces offres apparaissent souvent mais ne sont pas retirées.
    Par ailleurs, beaucoup de SSII utilisent des plate-formes de job-boards pour faire leur promotion. Effectivement, elles embauchent des personnes en CDI sur profil, en espérant trouver une mission par la suite. Elle va donc faire des offres assez vagues, multipliées pour pouvoir donner une grosse image de dynamisme et avoir un maximum de dynamisme.

    Donc pour une centaine d'offres proposées, combien aboutissent réellement à un poste ?



    Je n'ai pas l'impression qu'il y ait un manque particulier de formation, même si les écoles complémentaires dans le web ont le vent en poupe. Pour les nouveaux mots (Big Data et consorts) il y a de plus en plus de formation en université et CNAM.

    Les compétences cruciales qui manquent à mon avis, est au niveau AMOA (Assistant à Maîtrise d'OuvrAge), c'est-à-dire les personnes qui font le pont entre l'informatique et le métier : ce sont les métiers qui vont interviewer les utilisteurs pour connaître leur besoin, rédiger les documentations techniques et fonctionnelles, et assurent le test d'une application pour vérifier qu'il correspond bien aux attentes.

    Les AMOAs sont rarement hybrides, il s'agit souvent de développeurs qui ont une appétence business, ou des business qui ont une appétence technique (plus rare). Il y a rarement de formation dessus, c'est un métier qu'on apprend empirquement, et pourtant je pense qu'on devrait former pour ce métier spécifiquement.

    Malheureusement, il y a moins en moins de demande, la plupart des sociétés faisant travailler directement l'informatique et le business, ce qui pour moi est une grosse erreur - en général, les informaticiens sont plutôt curieux pour comprendre les besoins, mais les utilisateurs se moquent des contraintes techniques. Et pourtant, cette fonction est vitale, c'est pour ainsi dire la plus importante mais notre société paradoxale capitaliste tend à faire éliminer ce poste clé.

  7. #7
    Membre expérimenté

    Homme Profil pro
    Responsable des études
    Inscrit en
    mars 2009
    Messages
    529
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable des études
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : mars 2009
    Messages : 529
    Points : 1 532
    Points
    1 532

    Par défaut

    L'une des difficultés que je rencontre, quand je parcours les offres d'emploi dans l'informatique, c'est la masse d'outils (langages, logiciels, librairies, etc..) qu'il est impératif de connaître pour avoir le droit de postuler.

    Parfois, ces exigences sont tellement pointues qu'il faudrait déjà être en poste pour avoir les compétences nécessaires pour ce même poste !
    Dans l'IT, les entreprises semblent occulter complètement la capacité des gens à s'adapter et à apprendre: elles veulent des personnes qui connaissent déjà tout, tout de suite, ce qui est forcément beaucoup plus compliquer à trouver.

    Personnellement, je manque de confiance en moi et c'est dingue le nombre d'offres auxquelles je ne postule pas car il me manque l'une ou l'autre des compétences requises. Et pourtant, je pourrais apprendre, ça fait partie de mon métier et j'ai été formé pour ça.

    Enfin, j'ai l'impression qu'on attend des informaticiens qu'ils soient compétents dans trop de domaines différents. Dans ma boîte actuelle, j'ai remplacé un développeur qui faisait aussi l'admin réseau, moi on me demande indifféremment de développer du micro-logiciel embarqué ou du client lourd sur PC. Et là on recherche un développeur qui sait faire des circuits électroniques analogiques et de la CEM. Est-ce nécessaire de rappeler que chacune ces "compétences" est un métier à part entière ?

    Donc, la recherche effrénée de profils irréalistes, ça n'aide pas non plus à pourvoir les postes...

  8. #8
    Expert éminent

    Homme Profil pro
    Directeur des systèmes d'information
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    1 256
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 57
    Localisation : Luxembourg

    Informations professionnelles :
    Activité : Directeur des systèmes d'information
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 1 256
    Points : 8 543
    Points
    8 543

    Par défaut

    Alors déjà sur certaines annonces il y en à qui exagèrent, c'est une chose.
    Cependant l'informatique demande beaucoup de travail et de formation, en début de carrière il est normal de passer beaucoup de temps à se former, non seulement grâce à la formation proposée par ton employeur, mais aussi par de la formation en autodidacte, puis ensuite il faut continuer à se former tous le long de sa carrière.
    Tu peu te former grâce à des livres, mais aussi par exemple ici même avec plus de 14 000 cours et tutoriels gratuits
    Ne prenez pas la vie au sérieux, vous n'en sortirez pas vivant ...

  9. #9
    Expert éminent sénior
    Avatar de Glutinus
    Homme Profil pro
    Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Inscrit en
    avril 2005
    Messages
    3 995
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2005
    Messages : 3 995
    Points : 17 485
    Points
    17 485
    Billets dans le blog
    3

    Par défaut

    Citation Envoyé par nnovic
    Enfin, j'ai l'impression qu'on attend des informaticiens qu'ils soient compétents dans trop de domaines différents. Dans ma boîte actuelle, j'ai remplacé un développeur qui faisait aussi l'admin réseau, moi on me demande indifféremment de développer du micro-logiciel embarqué ou du client lourd sur PC. Et là on recherche un développeur qui sait faire des circuits électroniques analogiques et de la CEM. Est-ce nécessaire de rappeler que chacune ces "compétences" est un métier à part entière ?
    Je te rappelle pour que de nombreux métiers, un bagage de socle commun suffit. Dans les banques que j'ai travaillé, du moins parmi les utilisateurs que j'ai rencontrés, la plupart n'avait pas la spécialité quand ils ont fait leur master ou leur école de commerce, et ont été formés sur le tas. Eux aussi si aptes d'apprendre.

    Ca ne me choque pas qu'une personne ait multi casquette technique, pour des petites boites. Par contre, quand on est un gros du CAC 40, ça me marque beaucoup, d'autant plus qu'on demande non seulement à la personne de changer de poste à pied levé, mais d'effectuer tous les développements dans les délais.
    - So.... what exactly is preventing us from doing this?
    - Geometry.
    - Just ignore it !!

  10. #10
    Membre expérimenté

    Homme Profil pro
    Responsable des études
    Inscrit en
    mars 2009
    Messages
    529
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable des études
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : mars 2009
    Messages : 529
    Points : 1 532
    Points
    1 532

    Par défaut

    Je suis tout à fait d'accord avec vous, il faut se former continuellement. Ce que je voulais exprimer, c'était ma frustration face à des offres où les employeur veulent qu'on soit déjà formé à tout dès l'embauche, alors qu'il y a plein de compétences que l'on peut acquérir sur le tas.

  11. #11
    Expert éminent sénior
    Avatar de Glutinus
    Homme Profil pro
    Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Inscrit en
    avril 2005
    Messages
    3 995
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2005
    Messages : 3 995
    Points : 17 485
    Points
    17 485
    Billets dans le blog
    3

    Par défaut

    Citation Envoyé par nnovic Voir le message
    Je suis tout à fait d'accord avec vous, il faut se former continuellement. Ce que je voulais exprimer, c'était ma frustration face à des offres où les employeur veulent qu'on soit déjà formé à tout dès l'embauche, alors qu'il y a plein de compétences que l'on peut acquérir sur le tas.
    Pour ça, je dirai bien qu'il y a l'offre et la demande. Certes, à certains moments il y a plus d'offres d'emploi que de demandes, et des fois inversément. Mais quoiqu'il en soit il faut reconnaître qu'il y a je ne sais combien d'employés affiliés à l'informatique. De ce fait, il est .

    C'est un peu si tu vis dans un petit village, et que tu cherches une femme, bah t'auras peut-être juste un critère : blonde. Ou intelligente. Ou sait bien cuisiner.

    Mais à l'échelle d'un pays, tu peux te permettre de multiplier les critères de recherche : blonde, 1m90, 1m20 de jambes, à forte poitrine, intelligente, sait cuisiner, drôle, inventive au lit, et joue aux jeux video, et t'embête pas quand tu veux aller boire un verre avec tes potes. Bon après, si tu n'as que 9 des 10 critères, on va dire que ça passe
    - So.... what exactly is preventing us from doing this?
    - Geometry.
    - Just ignore it !!

  12. #12
    Expert éminent sénior

    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2006
    Messages
    6 309
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2006
    Messages : 6 309
    Points : 12 359
    Points
    12 359

    Par défaut

    Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
    Ça n'est pas ça le problème. Tous le monde ne peux pas devenir développeur, il faut un état d'esprit et des capacités particulières pour faire parti des candidats potentiels,
    d'accord tout le monde ne peut pas devenir "développeur" ( je mets entre guillements car développeur: pro ou amateur ?) mais si faire /coder un programme informatique me passionne rien ne m'empêche de le faire...et rien ne m'empêche d'essayer de le vendre par la suite.

    C'est comme aller à la pêche à la ligne ou devenir menuisier: qu'est-ce qui peut m'en empêcher ? Le fait de ne pas appartenir à une caste sociale, socio-professionnelle ?

    Donc encore une fois c'est le problème de la mentalité française bien snob qui consiste à ne vouloir sélectionner que les individus pouvant rentrer dans des cases..là dessus la mentalité française avance pour mieux reculer...on a au moins 20-30 ans de retard par rapport aux anglo-saxons

    Ceci dit oui des postes en informatique il n'y en a pas pour tout le monde car l'économie française n'est pas extensible à l'infini..
    * Descartes: "je pense donc je suis"
    * Bob l'éponge : "je pense donc j'essuie"
    * l'infirmière : "je panse donc je suis"

  13. #13
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    4 696
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 4 696
    Points : 19 630
    Points
    19 630

    Par défaut

    Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
    (.../...)
    Globalement, il y a quand même n'importe quoi aux USA comme candidats développeurs. Beaucoup de gens qui n'arriveront jamais à faire un fizzbuzz sans qu'on leur tienne la main tentent leur chance, et, avec du culot, certains trouvent des postes. Pas pour longtemps, mais c'est tellement bien payé là-bas que ça suffit à leur bonheur de rester deux mois avant d'être virés. Et quand en France tu vois un autodidacte, c'est un profil tellement rare que souvent il sera bon. Pas toujours, mais ceux que j'ai vus étaient souvent excellents. Aux USA, tu en as des millions, et pour en trouver un bon dans le tas, c'est très, très difficile. De plus en plus, justement, ils cherchent des cases, parceque les hors-cases ont été envahis par tout et n'importe quoi.

    Avoir, la manière de penser qui permet de bien programmer n'est pas donné à tout le monde. Je ne sais pas si c'est inné ou acquis(en tous cas, je n'ai pas l'impression que ça change à l'âge adulte). Mais c'est une division claire. Ce n'est pas une question d'intelligence, C'est plus la capacité à soumettre son esprit à l'idée que la machine n'infère rien. Que c'est une bête machine qui ne fait que ce qu'on lui demande de faire, pas ce qu'on veut qu'elle fasse. Ce n'est pas une question de diplôme non plus(sinon, je ne pourrais coder que de la rhéologie des écoulements visqueux, pas des programmes de gestion, ni des scripts de test automatique).

    En bref, c'est compliqué, et quelqu'un de très bon dans telle circonstances ne sera pas si bon dans telle autre(je connais des endroits ou ils ont chialé quand je me suis barré, et d'autres ou ils auraient chialé si j'étais resté ).
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  14. #14
    Expert éminent sénior

    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2006
    Messages
    6 309
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2006
    Messages : 6 309
    Points : 12 359
    Points
    12 359

    Par défaut

    @el_slapper: d'accord mais rien n'empêche à quiconque de s'améliorer,pas d'accord ?
    Ensuite savoir faire un fizzbuzz c'est bien.
    Cependant en tant que développeur le principal c'est d'arriver au résultat demandé non ?

    Par exemple je veux me construire une table, je vais chez Monsieur Bricolage j'achète des clous des planches en bois et une scie.
    L'important pour moi c'est le résultat final c.a.d. de construire une table je me fiche de me dire menuisier pro c'est là où je voulais en venir
    * Descartes: "je pense donc je suis"
    * Bob l'éponge : "je pense donc j'essuie"
    * l'infirmière : "je panse donc je suis"

  15. #15
    Rédacteur/Modérateur

    Homme Profil pro
    Network game programmer
    Inscrit en
    juin 2010
    Messages
    4 560
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : Royaume-Uni

    Informations professionnelles :
    Activité : Network game programmer

    Informations forums :
    Inscription : juin 2010
    Messages : 4 560
    Points : 18 255
    Points
    18 255

    Par défaut

    Citation Envoyé par nnovic Voir le message
    L'une des difficultés que je rencontre, quand je parcours les offres d'emploi dans l'informatique, c'est la masse d'outils (langages, logiciels, librairies, etc..) qu'il est impératif de connaître pour avoir le droit de postuler.

    Parfois, ces exigences sont tellement pointues qu'il faudrait déjà être en poste pour avoir les compétences nécessaires pour ce même poste !
    Dans l'IT, les entreprises semblent occulter complètement la capacité des gens à s'adapter et à apprendre: elles veulent des personnes qui connaissent déjà tout, tout de suite, ce qui est forcément beaucoup plus compliquer à trouver.

    Personnellement, je manque de confiance en moi et c'est dingue le nombre d'offres auxquelles je ne postule pas car il me manque l'une ou l'autre des compétences requises. Et pourtant, je pourrais apprendre, ça fait partie de mon métier et j'ai été formé pour ça.

    Enfin, j'ai l'impression qu'on attend des informaticiens qu'ils soient compétents dans trop de domaines différents. Dans ma boîte actuelle, j'ai remplacé un développeur qui faisait aussi l'admin réseau, moi on me demande indifféremment de développer du micro-logiciel embarqué ou du client lourd sur PC. Et là on recherche un développeur qui sait faire des circuits électroniques analogiques et de la CEM. Est-ce nécessaire de rappeler que chacune ces "compétences" est un métier à part entière ?

    Donc, la recherche effrénée de profils irréalistes, ça n'aide pas non plus à pourvoir les postes...
    Tu as le droit de postuler à n'importe quelle offre. Les offres postées demandent le profil idéal, qui souvent n'existe pas.
    Si la lecture d'une offre te freine à postuler, c'est qu'elle réussit parfaitement son rôle : freiner les incertains, qui n'ont pas assez de courage pour s'y lancer, qui ne croient pas en eux pour la décrocher, avec qui les recruteurs ne veulent pas perdre de temps à lire CV, lettre, éventuellement recevoir en entretien etc.
    Parce que faut bien se rendre compte que recruter quelqu'un prend beaucoup plus de temps pour la boîte que pour le postulant : t'envoie un mail, puis tu attends. Souvent tu reprends un ancien email et changes quelques mots (nom de la boîte, adresse, ...) et ça suffit. Eux doivent lire les X emails reçus, les trier etc.
    Y'a un critère particulier qui sert bien à ça : l'expérience. Tu retrouveras 3 ans dans la majorité des cas, c'est juste pour freiner les moins braves. Dans les faits, tu peux postuler à une annonce qui "requiert 3 ans d'expérience" en sortant d'école, ça n'aura aucune incidence dans la grosse majorité des cas.
    Quant aux technos, faut distinguer les principales et secondaires. Si l'offre est clairement orienté C++ et que tu n'en as jamais fait, bien sur qu'ils préfèreront quelqu'un qui connait déjà. Tu peux aussi tenter le coup de la "triche" (ou technique SSII amoindrie ) : tu connais java, tu te renseignes sur C++, tu vois que finalement c'est proche et t'es confiant, lis un peu de ressources à ce sujet, voire pratiques 2-3 bricoles, et tu prétends avoir des connaissances et espères qu'elles suffiront pour réussir l'entretien et test éventuel.
    Si c'est "Python est un plus" et que tu connais pas du tout, c'est moins grave.
    Pensez à consulter la FAQ ou les cours et tutoriels de la section C++.
    Un peu de programmation réseau ?
    Aucune aide via MP ne sera dispensée. Merci d'utiliser les forums prévus à cet effet.

  16. #16
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Analyste/ Programmeur
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    2 129
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste/ Programmeur

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 2 129
    Points : 4 741
    Points
    4 741

    Par défaut

    Citation Envoyé par Bousk Voir le message
    c'est qu'elle réussit parfaitement son rôle : freiner les incertains, qui n'ont pas assez de courage pour s'y lancer, qui ne croient pas en eux pour la décrocher, avec qui les recruteurs ne veulent pas perdre de temps à lire CV, lettre, éventuellement recevoir en entretien etc.
    Ouais dans un autre sens combien de fois j'ai été en entretien et qu'on m'a dit ou fait comprendre "tu ne connais pas X ou Y c'est mort".
    Se déplacer pour des prunes cela prend mon temps

    Surtout que maintenant tout monde fait du Web, ou a au moins un stage : tu as beau connaitre PHP ou JavaScript, sans expérience tu te fais tailler.


    Citation Envoyé par Bousk Voir le message
    Si l'offre est clairement orienté C++ et que tu n'en as jamais fait, bien sur qu'ils préfèreront quelqu'un qui connait déjà. Tu peux aussi tenter le coup de la "triche" (ou technique SSII amoindrie ) : tu connais java, tu te renseignes sur C++, tu vois que finalement c'est proche et t'es confiant, lis un peu de ressources à ce sujet, voire pratiques 2-3 bricoles, et tu prétends avoir des connaissances et espères qu'elles suffiront pour réussir l'entretien et test éventuel.
    Si c'est "Python est un plus" et que tu connais pas du tout, c'est moins grave.
    Ce que tu ne dis pas c'est que le recruteur ne connait pas la technique et idéalise les compétences

    En gros, un dév. C++ c'est un dieu. Donc il faut qu'il est 7-8 ans d'expérience chez Dassault ou Thales (ou un CAC 40 français)
    Un dév Java, ce n'est pas un dév. objet, ce n'est pas un dév. C++, c'est un dév. Java : une machine de guerre qui connait 2-3 cadriciels (frameworks) Spring, Struts, EJB, ...
    Un dév. Python, c'est un dév. qui fait de l'administration. Donc il donc avoir une expérience en admin. Linux.

    Combien de fois, j'ai vu des offres object [junior]/ C++ pour du Java et je me suis fait dégager (j'ai 7 ans d'XP en C++)

  17. #17
    Expert éminent sénior
    Avatar de Glutinus
    Homme Profil pro
    Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Inscrit en
    avril 2005
    Messages
    3 995
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2005
    Messages : 3 995
    Points : 17 485
    Points
    17 485
    Billets dans le blog
    3

    Par défaut

    [QUOTE=Bousk]Tu as le droit de postuler à n'importe quelle offre. Les offres postées demandent le profil idéal, qui souvent n'existe pas.
    Si la lecture d'une offre te freine à postuler, c'est qu'elle réussit parfaitement son rôle : freiner les incertains, qui n'ont pas assez de courage pour s'y lancer, qui ne croient pas en eux pour la décrocher, avec qui les recruteurs ne veulent pas perdre de temps à lire CV, lettre, éventuellement recevoir en entretien etc.
    Parce que faut bien se rendre compte que recruter quelqu'un prend beaucoup plus de temps pour la boîte que pour le postulant : t'envoie un mail, puis tu attends. Souvent tu reprends un ancien email et changes quelques mots (nom de la boîte, adresse, ...) et ça suffit. Eux doivent lire les X emails reçus, les trier etc.

    Citation Envoyé par Bousk
    Y'a un critère particulier qui sert bien à ça : l'expérience. Tu retrouveras 3 ans dans la majorité des cas, c'est juste pour freiner les moins braves. Dans les faits, tu peux postuler à une annonce qui "requiert 3 ans d'expérience" en sortant d'école, ça n'aura aucune incidence dans la grosse majorité des cas.
    Un client dira rarement "on prend des débutants". La seule fois où j'ai vu ça, au final c'était une fois rentré pour une mission toute merdique qui n'avait rien à voir avec les fiches de poste. A l'époque, je connaissais pas l'ordre de mission - la blague, j'en avais même pas signé, j'aurai pu décider d'aller dans ma SSII en interco à la place.

    C'est comme sur un site de rencontre, les nanas vont foutre une liste de critère, mais, hey, le prince charmant n'existe pas (et elles qui cherchaient le chevalier à l'armure rutilante sur son cheval blanc finira avec un bad boy qui les maltraiteront, mais chut, c'est une autre histoire).

    Citation Envoyé par Bousk
    Quant aux technos, faut distinguer les principales et secondaires. Si l'offre est clairement orienté C++ et que tu n'en as jamais fait, bien sur qu'ils préfèreront quelqu'un qui connait déjà. Tu peux aussi tenter le coup de la "triche" (ou technique SSII amoindrie ) : tu connais java, tu te renseignes sur C++, tu vois que finalement c'est proche et t'es confiant, lis un peu de ressources à ce sujet, voire pratiques 2-3 bricoles, et tu prétends avoir des connaissances et espères qu'elles suffiront pour réussir l'entretien et test éventuel.
    Là, pareil, cojones.
    Un de mes amis avait postulé pour un poste, il a lu et appris bêtement quelques phrases du livre de référence et l'a sorti... heureusement le project manager était une quiche (société cliente type CAC40, donc project manager plutôt orienté politique et administratif...), c'est passé comme une lettre à la poste. Il est arrivé en poste, il avait 6 mois de passation de connaissances, en une semaine il était opérationnel. Apparemment, l'outil était tout bête d'usage.

    Citation Envoyé par Bousk
    Si c'est "Python est un plus" et que tu connais pas du tout, c'est moins grave.
    Alors, là, plusieurs cas :
    - le développeur python se barre également, et finalement il faisait pas grand chose (dans les faits : il faisait beaucoup, mais ça se voyait pas et il râlait jamais), donc tant qu'à faire on va prendre quelqu'un qui fera ça en annexe
    - j'ai vaguement vu que l'outil qu'on utilisait se basait sur python. Donc oui, c'est réellement un plus.
    - je suis un project manager de merde et j'ai pas compris qu'en fait, python c'était 90% de l'activité. Et je comprends pas pourquoi mes prestas ne restent que trois mois.

    J'étais déjà sur une mission avec un ETL (ma spécialité) sur une base de données DB2. Ce n'est pas rare, mais en tout cas j'ai quasiment toujours fait de l'oracle (85% du temps) et SQL Server (10% du temps). Au final, l'ETL servait juste "d'encapsulation", qui au final catchait l'erreur DB2 dans sa log, et toute la logique étaient sur des requêtes DB2.

    Pourtant, mon client recherchait uniquement des développeurs de cet ETL. D'où ennui, compétences mal utilisées, etc. Quand je me suis barré, assez froidement au final, j'ai donné un conseil : mettre DB2 et SQL comme compétence principale, et l'ETL comme "plus". Mon N+2 a haussé des épaules ; trois jours plus tard, j'ai revu exactement la même offre. Je ne sais pas combien de personnes sont passées derrière, ni combien de temps ils sont restés.
    - So.... what exactly is preventing us from doing this?
    - Geometry.
    - Just ignore it !!

  18. #18
    Expert éminent Avatar de Marco46
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    2 582
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 2 582
    Points : 7 722
    Points
    7 722

    Par défaut

    Citation Envoyé par Glutinus Voir le message
    Les compétences cruciales qui manquent à mon avis, est au niveau AMOA (Assistant à Maîtrise d'OuvrAge), c'est-à-dire les personnes qui font le pont entre l'informatique et le métier : ce sont les métiers qui vont interviewer les utilisteurs pour connaître leur besoin, rédiger les documentations techniques et fonctionnelles, et assurent le test d'une application pour vérifier qu'il correspond bien aux attentes.

    Les AMOAs sont rarement hybrides, il s'agit souvent de développeurs qui ont une appétence business, ou des business qui ont une appétence technique (plus rare). Il y a rarement de formation dessus, c'est un métier qu'on apprend empirquement, et pourtant je pense qu'on devrait former pour ce métier spécifiquement.

    Malheureusement, il y a moins en moins de demande, la plupart des sociétés faisant travailler directement l'informatique et le business, ce qui pour moi est une grosse erreur - en général, les informaticiens sont plutôt curieux pour comprendre les besoins, mais les utilisateurs se moquent des contraintes techniques. Et pourtant, cette fonction est vitale, c'est pour ainsi dire la plus importante mais notre société paradoxale capitaliste tend à faire éliminer ce poste clé.
    Je suis pas tellement d'accord avec cette vision. Pour moi le développeur doit connaitre le métier qu'il informatise en se basant éventuellement sur des "sachants" qui seront probablement les futurs utilisateurs mais qui devraient être les développeurs seniors de la boite. Les tests doivent être automatisés au maximum sous peine de faire exploser le cout des évolutions même à court terme (1 an, 2 ans).

    La MOA n'existe que du fait de l'usage par le client final des SS2I pour la MOE (EDIT après une nuit de sommeil : Et c'est aussi un reliquat du waterfall !!). Dans ce cas le pont est nécessaire, les specs servent de contrat entre le client et la presta MOE et c'est une horreur à gérer. Cela ralentit tout le pipeline de spec/dev/recette/production et fait exploser les couts. On arrive à des situations absurdes où une évolution coute plus cher en évol de specs qu'en évol technique et passe à la benne pour cette raison.

    Le client final n'est plus qu'un gros mouton qui se fait tondre par de multiples SS2I, ayant perdu toute compétence technique en sous traitant massivement il est dans l'incapacité totale de voir qu'il paie 5 fois le prix de ses logiciels et ne voit que la flexibilité sur les ressources.

    Ces problèmes disparaissent dès lors que le coeur d'équipe technique est interne et connait bien le métier et ses utilisateurs. Et c'est vrai quel que soit la taille du projet, même pour de toutes petites boites avec un seul informaticien.

    Quand aux utilisateurs / business qui se moquent des contraintes techniques c'est assez simple, ils n'ont pas leur mot à dire ce n'est pas leur métier. Un MOA / client / user qui dit à un tech de ne pas écrire de tests par exemple, ou que la qualité on s'en fout on veut la feature le plus vite possible (qui n'a pas entendu ce genre de conneries) est hors sujet, il sort complètement de son domaine de compétence, c'est au tech de prendre ce genre de décisions c'est le seul à comprendre les conséquences, il faut donc savoir dire non.
    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

    Trust me, i'm an engineer !
    https://www.youtube.com/watch?v=rp8hvyjZWHs

  19. #19
    Expert éminent sénior
    Avatar de Glutinus
    Homme Profil pro
    Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Inscrit en
    avril 2005
    Messages
    3 995
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2005
    Messages : 3 995
    Points : 17 485
    Points
    17 485
    Billets dans le blog
    3

    Par défaut

    Citation Envoyé par Marco46
    Quand aux utilisateurs / business qui se moquent des contraintes techniques c'est assez simple, ils n'ont pas leur mot à dire ce n'est pas leur métier.
    Je ne te prends pas pour un imbécile, mais j'essaie juste de résumer : le développeur doit connaître le business, mais le business s'en fiche de la technique. OK pour la deuxième point, mais pour le premier ça me sidère.

    Quand je parle de business, c'est assez variable. Il y a des trucs tout con : colonne A s'affiche là, colonne B s'affiche là, ici c'est colonne A + B. Pas besoin d'avoir fait polytechnique pour faire ça. Mais quand je bosse avec des équipes sur des prêts et qui me demandent un résultat à partir de données brutes sans me donner la formule, je ne suis pas magicien - pas besoin d'être magicien, un diplôme d'actuaire suffit...
    - So.... what exactly is preventing us from doing this?
    - Geometry.
    - Just ignore it !!

  20. #20
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    4 696
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 4 696
    Points : 19 630
    Points
    19 630

    Par défaut

    Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
    @el_slapper: d'accord mais rien n'empêche à quiconque de s'améliorer,pas d'accord ?
    Ensuite savoir faire un fizzbuzz c'est bien.
    Cependant en tant que développeur le principal c'est d'arriver au résultat demandé non ?
    S'améliorer? encore faut-il en avoir les capacités. Manifestement, à 18 ans, c'est déjà rapé pour ceux qui ne les ont pas. ceux qui les ont apprendront en un clignement d'oeil.

    the act of programming seems literally unteachable to a sizable subset of incoming computer science students.
    Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
    Par exemple je veux me construire une table, je vais chez Monsieur Bricolage j'achète des clous des planches en bois et une scie.
    L'important pour moi c'est le résultat final c.a.d. de construire une table je me fiche de me dire menuisier pro c'est là où je voulais en venir
    Oui, mais tu as le niveau pour arriver à conceptualiser ta table et sa réalisation.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

Discussions similaires

  1. Réponses: 10
    Dernier message: 02/12/2013, 09h15
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 19/11/2011, 10h46
  3. [Professionnalisation/Alternance] Ingénieur Informatique recherche entreprise pour Master 2 Management général à l'IAE d'Aix
    Par goutbouyo dans le forum Demandes
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/07/2010, 14h29
  4. Webcast Symantec sur la sécurité informatique en entreprise
    Par Mejdi20 dans le forum Communiqués
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/06/2010, 16h21
  5. Sondage sur les parcs informatiques en entreprise
    Par sisina63 dans le forum Stages
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/05/2009, 11h14

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo