+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
Page 2 sur 3 PremièrePremière 123 DernièreDernière
  1. #21
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2010
    Messages
    24
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2010
    Messages : 24
    Points : 13
    Points
    13

    Par défaut Un Francais sinon rien...

    Tous les linguistes vous dirons qu'une langue qui ne s'enrichissant pas d'autres langues est une langue "mourante".
    Nous utilisons tous au quotidien des mots "importés" tel que ciao, qahwah, qarbecue, merguez, etc, etc, sans pour autant les remettre en cause et c'est bien comme ça.

    Ceci étant dit, il est vrai que pour un non informaticien, les termes "de barbares" repris dans la liste sont tout à fait pertinent en Français alors pourquoi vouloir les imposer en Anglais, non
    je ne vois pas l'intérêt, sauf à être obtus ou de ne pas aimer son pays...

    advanced persistent threat (APT) > cyberattaque persistante (CP) ;
    computer network attacks (CNA) > lutte informatique offensive (LIO) ;
    computer network defence (CND) > lutte informatique défensive (LID) ;
    computer network exploitation (CNE) > cyberrenseignement ;
    computer network operations (CNO) > opérations dans le cyberespace
    cyber attack, cyberattack > cyberattaque ;
    cyber defence, cyberdefence > cyberdéfense ;
    cyberspace > cyberespace ;
    cyber protection, cyberprotection > cyberprotection ;
    cyber resilience, cyberresilience > cyberrésilience ;
    cyber security, cybersecurity > cybersécurité ;
    military cyber defence, military cyberdefence > cyberdéfense militaire
    Allez poser la question aux Anglophones, informaticien ou pas, de savoir s'ils veulent "s’imprégner de force" de termes Français...

  2. #22
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2017
    Messages
    3
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : août 2017
    Messages : 3
    Points : 22
    Points
    22

    Par défaut

    Citation Envoyé par toutwd Voir le message
    Tous les linguistes vous dirons qu'une langue qui ne s'enrichissant pas d'autres langues est une langue "mourante".
    Nous utilisons tous au quotidien des mots "importés" tel que ciao, qahwah, qarbecue, merguez, etc, etc, sans pour autant les remettre en cause et c'est bien comme ça.
    Je pense que le problème ne vient pas de tous les mots anglais sans distinction.

    Par exemple, pour "spam" ça ne me choque pas d'employer le terme anglais car d'une part il a une sonorité compatible avec le français, et d'autre part il a une origine bien spécifique (c'est une référence culturelle).

    Pour "cloud", c'est un terme qui ne signifie pas grand-chose à l'origine, alors pourquoi chercher à le traduire ? Autant ne pas l'utiliser du tout et de parler directement avec des termes qui ont un sens précis (stockage/services internet/distants...). Mais ça n'enrichit rien du tout, traduit ou non.

    Pour des mots tels que "call" au lieu d'"appel", c'est soit une paresse du gars qui lit trop d'anglais, soit un effet de mode. Pour des expressions complètes telles que "advanced persistent threat" c'est encore pire : si c'est pour utiliser autant de mots anglais, autant parler directement en anglais tant qu'on y est. Surtout que pour une fois, n'importe quelle traduction française sera de longueur équivalente ("menace avancée persistante", "menace cybernétique persistante" [et moi non plus je ne comprends pas quel est le raisonnement derrière la traduction de "threat" par "attaque"])

  3. #23
    Membre expert
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    février 2003
    Messages
    1 962
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : février 2003
    Messages : 1 962
    Points : 3 640
    Points
    3 640

    Par défaut

    Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
    Dans le cas de ces termes précis, c'est faux. Cisco par exemple les utilise depuis au moins 5 ans sans problème. (Heureusement d'ailleurs qu'ils n'ont pas attendu l'avis de la commission.)
    Ah Cisco je me souviens de formation que j'avais fait en 2000, quand la version française de la formation est sortie, je suis repassé au cours d'anglais car je ne comprenais moins bien la version française que la version anglaise :p
    Quand un texte te parle de modulateur démodulateur ahhhhh un modem :p
    ou de commutateur pour un switch :p
    Je ne suis qu'un pauvre débutant alors ne frappez pas si mes idées ne sont pas bonnes

  4. #24
    Membre émérite
    Femme Profil pro
    Traductrice
    Inscrit en
    octobre 2015
    Messages
    467
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2015
    Messages : 467
    Points : 2 505
    Points
    2 505

    Par défaut

    Citation Envoyé par BenoitM Voir le message
    Ah Cisco je me souvient de formation que j'avais fait en 2000, quand la version française de la formation est sortie, je suis repassé au cours d'anglais car je ne comprenais rien :p
    Le modulateur démodulateur ahhhhh un modem :p
    Le commutateur ahhh un switch :p
    Oui, c'est précisément le problème quand on officialise des mots français pour des termes qui sont utilisés depuis X années. Personne n'est encore d'accord pour la traduction française de "upload" par exemple. Les québécois ont adopté le terme "téléverser" depuis des années, en France on hésite encore entre "télécharger", "charger", "transférer", "importer" etc., ("téléverser" c'est nul, c'est québécois) résultat tout le monde utilise "euplôder".

  5. #25
    Membre averti
    Avatar de RyzenOC
    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 416
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 416
    Points : 353
    Points
    353
    Billets dans le blog
    8

    Par défaut

    Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
    Oui, c'est précisément le problème quand on officialise des mots français pour des termes qui sont utilisés depuis X années. Personne n'est encore d'accord pour la traduction française de "upload" par exemple. Les québécois ont adopté le terme "téléverser" depuis des années, en France on hésite encore entre "télécharger", "charger", "transférer", "importer" etc., ("téléverser" c'est nul, c'est québécois) résultat tout le monde utilise "euplôder".
    Dans ce cas pourquoi ne pas utiliser tous simplement le mots Uploader ? Pourquoi faudrait t'il obligatoirement créer un nouveau terme ? Pourquoi ne pas simplement officialiser celui que tous le monde utilise déjà ???

    Cela s’appelle des mots transparent et il en existe une bonne 100aine en Français : elephant, pigeon, skate-board, barque, tank, intelligent, international, intolérable, invisible, irrésistible...
    je ne comprend vraiment pas la nécessité de créer des mots "en français" quand il suffit d'en faire un mot transparent.

    Cela se fait au cas par cas, si la population utilise le mots anglais ou pas. Officialiser le terme cyber-défense est justifié, mais pour uploader/cloud/...etc on préférera rester sur un mot transparent.
    =>Comment jouer sur xbox one à moindre coût ?
    Achetez un notebook de 2010 à 50€ sur leboncoin, installez steam, connectez le pc à un écran, branchez une manette xbox au pc
    Enjoy

  6. #26
    Membre expérimenté Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Développeur J2EE
    Inscrit en
    octobre 2007
    Messages
    656
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Eure (Haute Normandie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur J2EE

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2007
    Messages : 656
    Points : 1 436
    Points
    1 436

    Par défaut

    Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
    Oui, c'est précisément le problème quand on officialise des mots français pour des termes qui sont utilisés depuis X années. Personne n'est encore d'accord pour la traduction française de "upload" par exemple. Les québécois ont adopté le terme "téléverser" depuis des années, en France on hésite encore entre "télécharger", "charger", "transférer", "importer" etc., ("téléverser" c'est nul, c'est québécois) résultat tout le monde utilise "euplôder".
    "Télécharger vers", "télécharger depuis"

  7. #27
    Membre émérite
    Femme Profil pro
    Traductrice
    Inscrit en
    octobre 2015
    Messages
    467
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2015
    Messages : 467
    Points : 2 505
    Points
    2 505

    Par défaut

    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    "Télécharger vers", "télécharger depuis"
    Si seulement ! Il y a plein de solutions mais les clients ne sont pas fichus d'être d'accord. On fait surtout pas comme le concurrent et on espère que l'utilisateur préférera notre choix termino.

    @RyzenOC : c'est une solution possible, faudrait demander à un allemand, je crois qu'ils le font souvent. Mais le problème, c'est qu'il faut quand même définir quelque chose. Est-ce qu'on garde l'orthographe anglaise et on conjugue selon les règles françaises ? Dans ce cas on apprend aux enfants encore plus de règles d'orthographe et de prononciation ? Pour les adjectifs, on les accorde ? "Publicités responsives" ? Dans ce cas on prononce le "s" ou pas ? Je ne suis pas sure que faire des termes transparents à chaque fois soit beaucoup plus simple au final. Si on ne définit rien, on va se retrouver avec autant de mots transparents que d'exceptions orthographiques/grammaticales à connaître.

  8. #28
    Membre chevronné
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    635
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 635
    Points : 1 830
    Points
    1 830

    Par défaut

    Citation Envoyé par pierreact Voir le message
    Apres courriel, j'ai décidé d'ignorer complétement tout personne utilisant ces termes.
    Citation Envoyé par Volgaan Voir le message
    Personnellement, je trouve le terme de "courriel" assez joli à l'oreille !
    Carrément, surtout qu'il respecte même l’étymologie anglaise :

    Mail = lettre / courrier
    e-mail = electronic mail = Courrier électronique => courriel

    la boucle est bouclée, c'est un exemple bien construit et utilisable (et utilisé d'ailleurs!)

    Par contre, pas de bol, l’académie français à choisi "mél".

  9. #29
    Membre chevronné
    Avatar de Pyramidev
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    avril 2016
    Messages
    469
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Val de Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : avril 2016
    Messages : 469
    Points : 2 083
    Points
    2 083

    Par défaut

    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    Par contre, pas de bol, l’académie français à choisi "mél".
    Pas exactement :
    Citation Envoyé par Académie française
    Courriel / Mél.

    D’origine québécoise, courriel, qui s’est répandu dans l’usage comme équivalent de l’anglais e-mail, désigne le message électronique et peut être, par extension, employé au sens de messagerie électronique : envoyer un courriel ; confirmer sa venue par téléphone ou par courriel.

    Ce terme a été approuvé par l’Académie française en juin 2003. Toutefois les termes message électronique d’un côté et messagerie électronique de l’autre, peuvent être employés comme synonymes de courriel.

    En revanche, on ne peut substituer mél. à courriel puisque mél. n’est pas un mot plein, mais l’abréviation de messagerie électronique. Il doit s’utiliser uniquement devant une adresse électronique, de même qu’on utilise tél. uniquement devant un numéro de téléphone. Mél. : untel@voila.fr
    Source : http://www.academie-francaise.fr/questions-de-langue

  10. #30
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    1 646
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 1 646
    Points : 47 583
    Points
    47 583
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut Vous ne devez plus dire « data scientist », mais plutôt « expert en mégadonnées »

    Vous ne devez plus dire « data scientist », mais plutôt « expert en mégadonnées »
    d'après la Commission d’enrichissement de la langue française

    Le métier de data scientist a été élu le « métier le plus sexy du XXIe siècle », par le Harvard Business Review. Pour certains critiques cependant, il s’agit d’un label superflu ou d'un simple mot à buzz qui n'existe que pour saler son CV afin d'attirer l'attention des recruteurs. La Commission d’enrichissement de la langue française a décidé, pour sa part, de proposer une traduction qui lui semble la plus correcte du titre de data scientist et elle a choisi : « expert en mégadonnées ».

    En effet, après le vocabulaire de la cyberdéfense la semaine dernière, l’ex-commission de la terminologie a poursuivi son travail d’enrichissement de la langue française et, cette fois, s’est consacrée à ce qu’elle désigne par vocabulaire de l’informatique et de l’internet. La nouvelle liste a été publiée au Journal officiel de la République française n° 0225 du 26 septembre 2017 et propose des équivalents français pour une dizaine de termes anglais, à savoir :

    • chief data officer (CDO) > directeur/directrice des données ;
    • dark net, darknet > internet clandestin ;
    • data scientist > expert en mégadonnées ;
    • deepnet, deep web, hidden web, invisible web > toile profonde, abysse ;
    • infobox > cartouche ;
    • knowledge graph > graphe de connaissances ;
    • provisioning > provisionnement, allocation automatique ;
    • responsive design, responsive web design (RWD) > conception d'interfaces adaptatives, conception adaptative ;
    • user interface (UI) > interface avec l'utilisateur, interface utilisateur (IU), interface homme-machine (IHM) ;
    • web mail, webmail > portail de messagerie.

    La Commission insiste sur la distinction entre deepnet (toile profonde ou abysse) et darknet (internet clandestin). Le premier désigne la partie de la toile qui n'est pas accessible aux internautes au moyen des moteurs de recherche usuels. Et le second est un ensemble de réseaux conçus pour assurer l'anonymat des utilisateurs par la mise en œuvre d'une architecture décentralisée ainsi que de logiciels et d'autorisations d'accès spécifiques ; par extension, l'internet clandestin désigne l'ensemble des activités, souvent illicites, qui y sont pratiquées.

    En ce qui concerne le terme infobox (traduit par cartouche), il désigne une fenêtre présentant de façon synthétique et structurée des informations textuelles ou graphiques sur un sujet, qui apparaît notamment en marge de la page des résultats d'une recherche sur la toile. La Commission reconnait que dans le langage professionnel, les termes « encadré » et « infoboîte » sont souvent utilisés, mais elle ne les recommande pas.

    Source : Legifrance

    Et vous ?

    Que pensez-vous des termes français proposés ?
    Traduisent-ils tous fidèlement leurs équivalents étrangers ?
    Considérez-vous par exemple le darknet comme un réseau clandestin ?

    Voir aussi :

    La commission d'enrichissement de la langue française s'attaque au vocabulaire de la cyberdéfense, avec des équivalents français pour les anglicismes
    Semaine de la francophonie : faut-il utiliser les anglicismes en informatique sans complexe ou au contraire les combattre ?
    Top 10 des mots anglais d'internet que vous devez dire en français, ils ont été publiés au Journal officiel de la République française
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  11. #31
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    2 091
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 2 091
    Points : 42
    Points
    42

    Par défaut

    Ils se devraient renommer leur commission en "commission Google Trad"...

    Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
    deepnet, deep web, hidden web, invisible web > toile profonde, abysse ;
    "J'ai été faire un tour dans l'abysse", on voit tout de suite de quoi je parle non ?

  12. #32
    Rédacteur/Modérateur

    Avatar de SylvainPV
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2012
    Messages
    3 154
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2012
    Messages : 3 154
    Points : 9 224
    Points
    9 224

    Par défaut

    responsive design, responsive web design (RWD) > conception d'interfaces adaptatives, conception adaptative


    J'ai dû écrire un bouquin entier pour expliquer la différence entre Responsive et Adaptive Web Design, et voilà comment ces ploucs décident de traduire RWD... Ces gens ne servent à rien à part entretenir la confusion.
    One Web to rule them all

  13. #33
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    avril 2013
    Messages
    80
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : avril 2013
    Messages : 80
    Points : 277
    Points
    277

    Par défaut

    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    "J'ai été faire un tour dans l'abysse", on voit tout de suite de quoi je parle non ?
    Que tu un fils caché du commandant Cousteau?

  14. #34
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juillet 2010
    Messages
    16
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2010
    Messages : 16
    Points : 27
    Points
    27

    Par défaut

    Citation Envoyé par SylvainPV Voir le message
    Ces gens ne servent à rien à part entretenir la confusion.
    Totalement d'accord, et même les mots qu'ils donnent perdent trop souvent leurs racines et l'histoire d'où ils viennent... "logiciel", "courriel", "abysse", "expert en mégadonnées"... make no fucking sense to me.

  15. #35
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2012
    Messages
    145
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2012
    Messages : 145
    Points : 376
    Points
    376

    Par défaut

    J'approuve la traduction de data scientist, il y en a assez de ces termes utilisés juste pour permettre à un informaticien de se palucher.

    Et arrêtez de fantasmer, que ce soit à la rédac ou parmi les commentaires : les propositions de la commission n'ont jamais été des obligations.

  16. #36
    Membre confirmé Avatar de Darktib
    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2009
    Messages
    53
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2009
    Messages : 53
    Points : 455
    Points
    455

    Par défaut

    • data scientist > expert en mégadonnées ;
    statisticien c'est mieux je trouve.

    D'ailleurs, comme on dit: "a data scientist is a statistician living in San Francisco"

  17. #37
    Membre éprouvé
    Avatar de VivienD
    Homme Profil pro
    Développeur en systèmes embarqués
    Inscrit en
    octobre 2009
    Messages
    352
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : Allemagne

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur en systèmes embarqués
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2009
    Messages : 352
    Points : 912
    Points
    912

    Par défaut

    Je vois que l'on persiste et signe...

    • deepnet, deep web, hidden web, invisible web > toile profonde, abysse ;

    [...]
    La Commission insiste sur la distinction entre deepnet (toile profonde ou abysse) et darknet (internet clandestin).
    Encore heureux qu'ils insistent sur la distinction, mais «abysses», au pluriel, et «toile abyssale», et pas juste «toile profonde», auraient constitué des meilleures traductions.

    • infobox > cartouche ;

    [...]
    En ce qui concerne le terme infobox (traduit par cartouche), il désigne une fenêtre présentant de façon synthétique et structurée des informations textuelles ou graphiques sur un sujet, qui apparaît notamment en marge de la page des résultats d'une recherche sur la toile. La Commission reconnait que dans le langage professionnel, les termes « encadré » et « infoboîte » sont souvent utilisés, mais elle ne les recommande pas.
    La commission ne recommande pas ces deux alternatives, sans doute parce que ce n'est pas elle qui les a pondues. Par ailleurs, étant donné que «cartouche» est déjà fort polysémique, est-il nécessaire d'en rajouter une couche, alors que le néologisme «infoboîte» avait le mérite d'être on ne peut plus clair?

    • user interface (UI) > interface avec l'utilisateur, interface utilisateur (IU), interface homme-machine (IHM) ;
    • web mail, webmail > portail de messagerie.
    Là, la commission a raison d'entériner des traductions (officieuses?) qui ont déjà fait leurs preuves.

    • provisioning > provisionnement, allocation automatique ;
    Quand j'entends ou lis «provisionnement», j'ai l'impression de faire face à un illettré qui sort des vocables comme «nominer» ou «inatteignable». Un peu de sérieux, que diable!

    Citation Envoyé par GilbertLatranche Voir le message
    [...]
    Et arrêtez de fantasmer, que ce soit à la rédac ou parmi les commentaires : les propositions de la commission n'ont jamais été des obligations.
    J'espère bien!
    Ohrwurm! Quand tu nous tiens!
    _____________
    Pro: Programmation en C embarqué
    Loisir: Programmation en C++11 avec la STL ou Qt 5

  18. #38
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Intégrateur Web
    Inscrit en
    août 2012
    Messages
    51
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Intégrateur Web
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2012
    Messages : 51
    Points : 113
    Points
    113

    Par défaut

    Citation Envoyé par GilbertLatranche Voir le message
    Et arrêtez de fantasmer, que ce soit à la rédac ou parmi les commentaires : les propositions de la commission n'ont jamais été des obligations.
    Hors de tout fantasme, à l'heure où les discours des politiques est aux économies tous azimuts, il est à la fois navrant et choquant de voir que des gens sont (le contraire m'étonnerait) payés (je suppose pas des clopinettes) pour pondre ces âneries.

  19. #39
    Modératrice
    Avatar de Celira
    Femme Profil pro
    Développeuse PHP/Java
    Inscrit en
    avril 2007
    Messages
    7 172
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 32
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeuse PHP/Java
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : avril 2007
    Messages : 7 172
    Points : 14 454
    Points
    14 454

    Par défaut

    Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
    ya que les retraites qui se mettent a l'informatique qui utilisent ces mots la.

    Vous connaissez le nombre de personnes qui disent "Courriel" de nos jours ?
    Tous les gens qui programment pour un ministère ou une administration quelconque. J'ai déjà codé une application pour l'éducation nationale dans laquelle le mot "mail' (ou e-mail) était systématiquement remplacé par courriel
    Citation Envoyé par Freem Voir le message
    Dans ce cas, pourquoi adopterais-t-on des mots aussi moches que manager quand on a gestionnaire, team quand on à équipe, call quand on appel, et que ces mots sont bien connus et intégrés?
    La réalité, c'est que l'anglais est à la mode, donc les gens qui essaient d'impressionner et de vendre l'utilisent, y compris quand ils ne savent pas s'en servir: qui n'a jamais vu de publicité dont la traduction (souvent signalée par une astérisque) est complètement foireuse?
    ça... Le dernier diaporama de résultats/objectifs de ma boite était blindé de termes en anglais mal prononcés par le commercial qui faisait la présentation. Au moins en informatique, on peut se dire "oui, mais le concept/produit/truc-dont-il-est-question a été inventé par un anglophone, c'est normal qu'il ait un nom en anglais".
    Alors qu'en ressources humaines "Team Managment", "Conf-call"...
    Modératrice PHP
    Aucun navigateur ne propose d'extension boule-de-cristal : postez votre code et vos messages d'erreurs. (Rappel : "ça ne marche pas" n'est pas un message d'erreur)
    Cherchez un peu avant poser votre question : Cours et Tutoriels PHP - FAQ PHP.

    Affichez votre code en couleurs : [CODE=php][/CODE] (bouton # de l'éditeur) et [C=php][/C]

  20. #40
    Membre éprouvé
    Avatar de VivienD
    Homme Profil pro
    Développeur en systèmes embarqués
    Inscrit en
    octobre 2009
    Messages
    352
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : Allemagne

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur en systèmes embarqués
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2009
    Messages : 352
    Points : 912
    Points
    912

    Par défaut

    Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
    [...]
    @RyzenOC : c'est une solution possible, faudrait demander à un allemand, je crois qu'ils le font souvent. Mais le problème, c'est qu'il faut quand même définir quelque chose. Est-ce qu'on garde l'orthographe anglaise et on conjugue selon les règles françaises ? Dans ce cas on apprend aux enfants encore plus de règles d'orthographe et de prononciation ? Pour les adjectifs, on les accorde ? "Publicités responsives" ? Dans ce cas on prononce le "s" ou pas ? Je ne suis pas sure que faire des termes transparents à chaque fois soit beaucoup plus simple au final. Si on ne définit rien, on va se retrouver avec autant de mots transparents que d'exceptions orthographiques/grammaticales à connaître.
    En allemand, on a (très) souvent des doublons comme «Pointer/Zeiger» pour «pointeur», «downloaden/herunterladen» pour «télécharger» et «uploaden/hochladen» pour «téléverser»; le contraire a en fait rarissime. Toutefois, bien que les termes directement empruntés à l'anglais tendent à conserver leur prononciation originelle, ils doivent se plier au minimum syndical de la grammaire et de la syntaxe de la langue allemande, comme la terminaison «-n/-en» de l'infinitif, le préfixe «ge-» du participe passé (lorsque le verbe concerné n'est pas pourvu d'une particule inséparable), et la terminaison «-s» du génitif singulier pour les noms masculins et neutres (alors que les noms empruntés à l'anglais prennent déjà la terminaison «-s» au pluriel). En revanche, cela conduit à des horreurs comme «Ladys» et «Partys»...
    Ohrwurm! Quand tu nous tiens!
    _____________
    Pro: Programmation en C embarqué
    Loisir: Programmation en C++11 avec la STL ou Qt 5

Discussions similaires

  1. Liste des mots de la langue française
    Par tof67 dans le forum Autres
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/12/2006, 22h01
  2. l'art de la langue Française
    Par abd31 dans le forum Oracle
    Réponses: 6
    Dernier message: 04/10/2006, 12h33
  3. un pack forum en langue française ?
    Par freud dans le forum ASP
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/01/2006, 20h52
  4. [Ressource][TXT] dictionnaire de la langue française
    Par Pépé Lélé dans le forum Décisions SGBD
    Réponses: 7
    Dernier message: 26/12/2005, 21h10
  5. cherche base-> liste de mots de la langue française!!!!
    Par Krost dans le forum Décisions SGBD
    Réponses: 3
    Dernier message: 20/05/2004, 01h24

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo