1. #21
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2006
    Messages
    32
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2006
    Messages : 32
    Points : 23
    Points
    23

    Par défaut Liberté d'expression

    Bonsoir, rassuré de voir que des piGrimm existent aussi par ici^^
    Interrogez-vous, citoyens codeurs, sur le respect de votre liberté d'expression au "pays de Charlie" et craignez effectivement ce retour de bâton dont le balancier de l'histoire est coutumier.
    Pourquoi la seule conséquence d'énoncer une idiotie ne confèrerait pas UNIQUEMENT à son auteur le titre d'idiot ?
    Une idiotie est-elle à ce point difficile à démontrer qu'il faille un décodex, une loi Fabius-Gayssot et des pressions politiques pour influencer un contenu en ligne ?
    Effectivement trop de lumière peut aussi aveugler.

    Pour répondre à la question "et toi que fais-tu ?" qui a motivé cette bafouille : ne compte pas l'apprendre en ligne, mais si tu réfléchis tu trouveras aussi

    Pour finir et répondre à celle "faut bien commencer un jour non ?"
    Je te réponds NON pour plusieurs raisons :
    - tu es censé savoir distinguer une connerie de ce qui n'en est pas, c'est à ça que te sert de confronter plusieurs points de vue. Je te fais confiance pour distinguer le foireux du crédible.
    - je doute que tu apprécies qu'un grand mamamouchi à plume (lequel ?) trie préalablement pour toi les infos qu'il jugera pertinentes de te donner.
    - ne délègue a personne le soin de penser pour toi, etc.

  2. #22
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    1 976
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 1 976
    Points : 62 912
    Points
    62 912
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut Lutte contre le contenu à caractère terroriste : l'UE donne un délai de trois mois aux entreprises du Net

    Lutte contre le contenu à caractère terroriste : l'UE donne un délai de trois mois aux entreprises du Net
    pour lui montrer des résultats pertinents

    Dans le cadre de la lutte contre le contenu illicite en ligne, la Commission européenne vient de publier de nouvelles recommandations à observer par les plateformes en ligne. Il s'agit d'après la Commission d'un ensemble de mesures opérationnelles pour une suppression plus efficace du contenu illicite.

    Au mois de janvier, la Commission s'est pourtant félicitée de ce que les grandes entreprises du Net avaient fait des efforts considérables pour la suppression de contenu haineux. En vertu d'un Code de conduite visant à combattre les discours de haine illégaux en ligne, les sociétés de l'internet ont en effet supprimé en moyenne 70 % des discours haineux illégaux qui leur ont été notifiés et dans plus de 80 % des cas, les suppressions ont lieu dans les 24 heures. Des résultats qui ont été salués par la Commission même si elle a demandé un redoublement d'efforts.

    Mais là encore, il ne s'agit que des discours incitant à la haine, et les nouvelles mesures recommandées par la Commission s'appliquent à toutes les formes de contenu illicite, allant du contenu à caractère terroriste, de l'incitation à la haine et à la violence, de la pédopornographie aux produits de contrefaçon et aux violations du droit d'auteur. Concrètement, l'UE demande à Google, YouTube, Facebook et Twitter de :

    • mettre en place des procédures de notification et d'action plus claires, c'est-à-dire que les entreprises doivent définir des règles simples et transparentes pour la notification du contenu illicite, et afin d'éviter la suppression du contenu qui n'est pas illicite, les fournisseurs de contenu doivent être informés de l'existence de telles décisions et avoir la possibilité de les contester ;

    • se doter d'outils plus efficaces et de technologies proactives, c'est-à-dire des systèmes de notification clairs pour les utilisateurs et des outils proactifs permettant aux entreprises de détecter et de supprimer tout contenu illicite ;

    • mettre en place des garanties plus solides en matière de droits fondamentaux : dans le cas de l'utilisation d'outils automatisés par exemple, les entreprises doivent se doter des moyens de supervision et de vérification humaines, dans le plein respect des droits fondamentaux, de la liberté d'expression et des règles en matière de protection des données ;

    • accorder une attention particulière aux petites entreprises, en partageant par exemple des solutions technologiques, notamment des outils de détection automatique, avec les petites plateformes dont les ressources et l'expertise sont plus limitées ;

    • s'engager dans une coopération plus étroite avec les autorités, par exemple informer ces dernières s'il existe des preuves d'une infraction pénale grave ou le soupçon qu'un contenu illicite représente une menace pour la vie d'autrui ou la sécurité.



    Mais parmi les contenus illicites en ligne, la Commission européenne semble plus préoccupée par les contenus à caractère terroriste. « Le contenu à caractère terroriste en ligne représente un risque particulièrement grave pour la sécurité des Européens, et sa diffusion massive doit être traitée de toute urgence », peut-on lire dans son communiqué. Pour ce type de contenu, la Commission a proposé des mesures supplémentaires. Elle exige notamment que la suppression du contenu à caractère terroriste se fasse dans un délai d'une heure et non dans les 24 heures, comme pour les contenus incitant à la haine. « Étant donné que le contenu à caractère terroriste est le plus préjudiciable au cours des premières heures de sa parution en ligne, toutes les entreprises doivent supprimer ce type de contenu dans le délai d'une heure à compter de son signalement en règle générale », indique l'UE dans son communiqué.

    L'UE donne également un délai de trois mois aux entreprises du Net pour lui présenter des « informations pertinentes » qui indiquent une avancée notable dans la lutte contre le contenu à caractère terroriste, en raison de l'urgence de la question. Si la Commission n'est pas satisfaite des résultats, elle pourrait envisager des mesures législatives. Pour tous les autres types de contenu illégal, la Commission évaluera les progrès des entreprises technologiques dans un délai de six mois.

    Source : Communiqué de la Commission européenne

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. [Webdesign] Qui sont les grandes entreprises en webdesign
    Par soony dans le forum Webdesign & Ergonomie
    Réponses: 11
    Dernier message: 01/12/2011, 15h14
  2. Les grandes entreprises françaises sont matures pour le Cloud
    Par Hinault Romaric dans le forum Cloud Computing
    Réponses: 11
    Dernier message: 29/07/2011, 11h36
  3. Réponses: 5
    Dernier message: 17/12/2010, 20h13
  4. Réponses: 10
    Dernier message: 29/11/2007, 14h08

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo