Pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter, inscrivez-vous gratuitement !

 

  1. #21
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2006
    Messages
    32
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2006
    Messages : 32
    Points : 23
    Points
    23

    Par défaut Liberté d'expression

    Bonsoir, rassuré de voir que des piGrimm existent aussi par ici^^
    Interrogez-vous, citoyens codeurs, sur le respect de votre liberté d'expression au "pays de Charlie" et craignez effectivement ce retour de bâton dont le balancier de l'histoire est coutumier.
    Pourquoi la seule conséquence d'énoncer une idiotie ne confèrerait pas UNIQUEMENT à son auteur le titre d'idiot ?
    Une idiotie est-elle à ce point difficile à démontrer qu'il faille un décodex, une loi Fabius-Gayssot et des pressions politiques pour influencer un contenu en ligne ?
    Effectivement trop de lumière peut aussi aveugler.

    Pour répondre à la question "et toi que fais-tu ?" qui a motivé cette bafouille : ne compte pas l'apprendre en ligne, mais si tu réfléchis tu trouveras aussi

    Pour finir et répondre à celle "faut bien commencer un jour non ?"
    Je te réponds NON pour plusieurs raisons :
    - tu es censé savoir distinguer une connerie de ce qui n'en est pas, c'est à ça que te sert de confronter plusieurs points de vue. Je te fais confiance pour distinguer le foireux du crédible.
    - je doute que tu apprécies qu'un grand mamamouchi à plume (lequel ?) trie préalablement pour toi les infos qu'il jugera pertinentes de te donner.
    - ne délègue a personne le soin de penser pour toi, etc.

  2. #22
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    2 012
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 2 012
    Points : 64 471
    Points
    64 471
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut Lutte contre le contenu à caractère terroriste : l'UE donne un délai de trois mois aux entreprises du Net

    Lutte contre le contenu à caractère terroriste : l'UE donne un délai de trois mois aux entreprises du Net
    pour lui montrer des résultats pertinents

    Dans le cadre de la lutte contre le contenu illicite en ligne, la Commission européenne vient de publier de nouvelles recommandations à observer par les plateformes en ligne. Il s'agit d'après la Commission d'un ensemble de mesures opérationnelles pour une suppression plus efficace du contenu illicite.

    Au mois de janvier, la Commission s'est pourtant félicitée de ce que les grandes entreprises du Net avaient fait des efforts considérables pour la suppression de contenu haineux. En vertu d'un Code de conduite visant à combattre les discours de haine illégaux en ligne, les sociétés de l'internet ont en effet supprimé en moyenne 70 % des discours haineux illégaux qui leur ont été notifiés et dans plus de 80 % des cas, les suppressions ont lieu dans les 24 heures. Des résultats qui ont été salués par la Commission même si elle a demandé un redoublement d'efforts.

    Mais là encore, il ne s'agit que des discours incitant à la haine, et les nouvelles mesures recommandées par la Commission s'appliquent à toutes les formes de contenu illicite, allant du contenu à caractère terroriste, de l'incitation à la haine et à la violence, de la pédopornographie aux produits de contrefaçon et aux violations du droit d'auteur. Concrètement, l'UE demande à Google, YouTube, Facebook et Twitter de :

    • mettre en place des procédures de notification et d'action plus claires, c'est-à-dire que les entreprises doivent définir des règles simples et transparentes pour la notification du contenu illicite, et afin d'éviter la suppression du contenu qui n'est pas illicite, les fournisseurs de contenu doivent être informés de l'existence de telles décisions et avoir la possibilité de les contester ;

    • se doter d'outils plus efficaces et de technologies proactives, c'est-à-dire des systèmes de notification clairs pour les utilisateurs et des outils proactifs permettant aux entreprises de détecter et de supprimer tout contenu illicite ;

    • mettre en place des garanties plus solides en matière de droits fondamentaux : dans le cas de l'utilisation d'outils automatisés par exemple, les entreprises doivent se doter des moyens de supervision et de vérification humaines, dans le plein respect des droits fondamentaux, de la liberté d'expression et des règles en matière de protection des données ;

    • accorder une attention particulière aux petites entreprises, en partageant par exemple des solutions technologiques, notamment des outils de détection automatique, avec les petites plateformes dont les ressources et l'expertise sont plus limitées ;

    • s'engager dans une coopération plus étroite avec les autorités, par exemple informer ces dernières s'il existe des preuves d'une infraction pénale grave ou le soupçon qu'un contenu illicite représente une menace pour la vie d'autrui ou la sécurité.



    Mais parmi les contenus illicites en ligne, la Commission européenne semble plus préoccupée par les contenus à caractère terroriste. « Le contenu à caractère terroriste en ligne représente un risque particulièrement grave pour la sécurité des Européens, et sa diffusion massive doit être traitée de toute urgence », peut-on lire dans son communiqué. Pour ce type de contenu, la Commission a proposé des mesures supplémentaires. Elle exige notamment que la suppression du contenu à caractère terroriste se fasse dans un délai d'une heure et non dans les 24 heures, comme pour les contenus incitant à la haine. « Étant donné que le contenu à caractère terroriste est le plus préjudiciable au cours des premières heures de sa parution en ligne, toutes les entreprises doivent supprimer ce type de contenu dans le délai d'une heure à compter de son signalement en règle générale », indique l'UE dans son communiqué.

    L'UE donne également un délai de trois mois aux entreprises du Net pour lui présenter des « informations pertinentes » qui indiquent une avancée notable dans la lutte contre le contenu à caractère terroriste, en raison de l'urgence de la question. Si la Commission n'est pas satisfaite des résultats, elle pourrait envisager des mesures législatives. Pour tous les autres types de contenu illégal, la Commission évaluera les progrès des entreprises technologiques dans un délai de six mois.

    Source : Communiqué de la Commission européenne

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #23
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    2 012
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 2 012
    Points : 64 471
    Points
    64 471
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut L'UE prépare une loi pour la suppression de contenu terroriste en ligne dans un délai d'une heure

    L'UE prépare une loi pour la suppression de contenu terroriste en ligne dans un délai d'une heure
    estimant insuffisants les efforts volontaires des plateformes d'Internet

    La Commission européenne demande toujours plus d'effort de la part des plateformes en ligne dans le cadre de sa lutte contre toute forme de contenu illicite en ligne, allant du contenu à caractère terroriste, de l'incitation à la haine et à la violence, de la pédopornographie aux produits de contrefaçon et aux violations du droit d'auteur.

    En mai 2016, les principales plateformes de contenus en ligne ont signé un code de conduite sur Internet, par lequel elles se sont engagées volontairement auprès de l'UE à respecter certaines prescriptions dans le but de retirer les contenus illicites de la toile. Près de deux ans après cet engagement, en mars dernier, la Commission a décidé de renforcer l'action de l'UE contre ce type de contenu, en donnant de nouvelles consignes à Google, YouTube, Facebook et Twitter. Il s'agissait entre autres, pour ces entreprises, de se doter d'outils plus efficaces et de technologies proactives pour détecter et supprimer tout contenu illicite ; s'engager dans une coopération plus étroite avec les autorités ; mais aussi aider les petites entreprises - qui n'ont pas les ressources ou l'expertise adéquates - en partageant par exemple avec elles des solutions technologiques, notamment des outils de détection automatique.

    Parmi les types de contenu illicite, c'est celui à caractère terroriste qui préoccupe le plus l'UE. La Commission avait donc, pour cette question en particulier, demandé que les contenus signalés soient désormais retirés dans l'heure et non dans les 24 heures, comme pour les contenus incitant à la haine. « Le contenu à caractère terroriste en ligne représente un risque particulièrement grave pour la sécurité des Européens, et sa diffusion massive doit être traitée de toute urgence », expliquait la Commission européenne. Les entreprises du Net ont alors reçu un ultimatum de trois mois, pour faire des progrès sur la question, avant que l'UE envisage des mesures législatives.


    D'après le Financial Times, la Commission européenne n'est pas satisfaite des efforts volontaires faits depuis lors par les plateformes en ligne. Pour cette raison, elle prépare une loi pour forcer ces entreprises à supprimer le contenu terroriste en ligne dans un délai d'une heure après signalement par la police et les autorités compétentes, ou faire face à des amendes.

    Julian King, le commissaire européen chargé de la sécurité, a déclaré au Financial Times que Bruxelles n’avait « pas assez progressé » en matière de retrait de contenu à caractère terroriste par les entreprises technologiques et « prendrait des mesures plus énergiques pour mieux protéger les citoyens » de l'UE. « Nous ne pouvons pas nous permettre d'être relaxes ou faire preuve de complaisance face à un phénomène aussi sombre et destructeur », a déclaré M. King.

    Autrement dit, pour la lutte contre le contenu terroriste en ligne, Bruxelles a décidé d'abandonner l'approche volontaire qui a été utilisée jusqu'à présent, en faveur d’un projet de loi plus contraignant qui devrait être publié le mois prochain. Mais il devrait ensuite être approuvé par le Parlement européen et une majorité d'États membres de l'UE avant d'entrer en vigueur. M. King a également déclaré que le projet de loi devrait contribuer à créer une sécurité juridique pour les plateformes et s'appliquer à tous les sites Web, quelle que soit leur taille.

    D'après un fonctionnaire de l'UE, les pressions de la commission pour une loi européenne contre le contenu terroriste reflètent la préoccupation selon laquelle certains gouvernements européens prennent des mesures unilatérales. C'est le cas par exemple en Allemagne où au début de cette année, une loi sur les « discours de haine » est entrée en vigueur. En vertu de cette loi, les plateformes d'Internet doivent supprimer tout contenu illégal dans les 24 heures ou faire face à des amendes allant jusqu'à 50 millions d'euros.

    Il faut enfin souligner que l'UE opte toujours pour l'autorégulation ou approche volontaire des plateformes dans les autres domaines tels que les discours de haine et les fausses informations.

    Source : Financial Times (paywall)

    Et vous ?

    Que pensez-vous d'un tel projet de loi et du fait de l'appliquer à tous les sites quelle que soit leur taille ?

    Voir aussi :

    L'Allemagne commence l'application de sa loi sur les discours de haine : une amende allant jusqu'à 50 millions € pour les entreprises lentes à agir
    L'UE menace d'adopter des lois si les géants du Web sont lents à agir contre les propos en ligne incitant à la haine, à la violence et au terrorisme
    Lutte contre le contenu à caractère terroriste : l'UE donne un délai de trois mois aux entreprises du Net, pour lui montrer des résultats pertinents
    L'UE félicite Facebook, Twitter et YouTube pour avoir supprimé 70 % des contenus haineux signalés, mais demande encore plus d'efforts
    Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube signent un code de conduite sur internet avec l'UE, afin de bannir la haine et la violence sur la toile
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #24
    Membre confirmé Avatar de AndMax
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    mai 2017
    Messages
    159
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Moselle (Lorraine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : mai 2017
    Messages : 159
    Points : 567
    Points
    567

    Par défaut

    Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
    Et vous ?

    Que pensez-vous d'un tel projet de loi et du fait de l'appliquer à tous les sites quelle que soit leur taille ?
    Si le but est de favoriser la censure arbitraire et automatique (une heure), et de mettre fin à la séparation des pouvoirs (c'est l'exécutif ou l'administratif qui "juge"), alors c'est "réussi", mais il faudra aussi changer la Constitution pour préciser que la liberté d'expression deviendra un mythe.

    Pour un webmestre en Europe, est-ce que ça signifie qu'il vaut mieux fermer tout espace où un internaute peut s'exprimer, ou qu'il vaut mieux héberger loin de l'Union Européenne après cette loi ?

    Un site qui affiche la pochette d'un disque de Nirvana risquera-t-il aussi une amende dès qu'une "autorité compétente" voudra faire du chiffre ?

  5. #25
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    septembre 2013
    Messages
    52
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2013
    Messages : 52
    Points : 163
    Points
    163

    Par défaut

    Question ça va dans le sens de leur loi liberticide pour l'internet aussi? Faudrait qu'ils fassent gaffe quand même ça va finir par se voir qu'il peuvent pas supporter de n'avoir aucun contrôle dessus et qu'ils n'ont aucune compétence par dessus le marché.
    Je ne suis pas expert mais j'imagine quand même que le contre terrorisme utilise un peu les réseaux sociaux et autres simili pour pécher des informations. S'ils n'ont qu'une heure pour débusqué et trouvé l'info ça va devenirs coton pour eux, vla ti pas que ce serais une loi qui mettrais des bâtons dans les roues des autorité d'une certaine façon? Ce serais sincèrement triste.
    Au moins je suis rassuré, ils n'ont pas attendu la fin du moi pour sortir une nouvelle bêtise.

  6. #26
    Membre expérimenté

    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    813
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité
    Secteur : Biens de consommation

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 813
    Points : 1 502
    Points
    1 502

    Par défaut

    L'UE prépare une loi pour la suppression de contenu terroriste en ligne dans un délai d'une heure
    Le genre de truc qui me fait rire un peu jaune, je suis tombé sur un manuel terroriste de plusieurs dizaines de pages rédigé en portugais décrivant la fabrication d'explosifs artisanaux. Pas mal de trucs aussi concernant la drogue au même endroit.
    J'ai envoyé le lien à la très efficace plate forme pharos.
    C'était il y-a plus d'un an, le manuel et le reste sont toujours là...

  7. #27
    Membre à l'essai
    Inscrit en
    août 2010
    Messages
    41
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : août 2010
    Messages : 41
    Points : 23
    Points
    23

    Par défaut Le meilleur des mondes

    Réduction des libertés au nom de la lutte contre les discours de haine et de la promotion du Bien, fabrication du consentement avec le prétexte du terrorisme. Pas de doute, on est dans le meilleur des mondes.

  8. #28
    Membre éclairé
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    1 167
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 1 167
    Points : 835
    Points
    835

    Par défaut

    Il y a ce qui s'appelle le "multi compte" .

    Que ce qui est dit plaise ou non (dit de manière poli et / ou soigné bien sur ) , je ne vois rien de scrupuleux a avoir plusieurs comptes pour le dire . Si A est bloqué se sera au tour de B et ainsi de suite ... Rien à faire l'UE perd son temps et a toujours une longueur de retard

    Rien ne m’empêche d'avoir 10 comptes twitter , 50 comptes facebooks et 100 adressed gmail ...

    Puis en général c'est le jeu du chat et de la souri ... ce qui est supprimé reapparait en général dans la minute ...

  9. #29
    Expert éminent sénior

    Avatar de Neckara
    Homme Profil pro
    Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    7 031
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 7 031
    Points : 18 722
    Points
    18 722

    Par défaut

    Et quels sont les recours prévus en cas de faux-positifs ?
    C'est bien aussi de supprimer le contenu, mais si on ne fait que ça, l'intérêt est très limité, quelles sont derrière les procédures ouvertes ?

  10. #30
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    3 805
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 3 805
    Points : 95 211
    Points
    95 211

    Par défaut L'UE prépare son projet de loi pour obliger les médias sociaux à supprimer les contenus terroristes en 1h

    L'Europe prépare son projet de loi pour obliger les médias sociaux à supprimer les contenus terroristes dans l'heure,
    sous peine d'une lourde amende

    En mai 2016, les principales plateformes de contenus en ligne ont signé un code de conduite sur Internet, par lequel elles se sont engagées volontairement auprès de l'UE à respecter certaines prescriptions dans le but de retirer les contenus illicites d’internet. Près de deux ans après cet engagement, en mars dernier, la Commission a décidé de renforcer l'action de l'UE contre ce type de contenu, en donnant de nouvelles consignes à Google, YouTube, Facebook et Twitter. Il s'agissait entre autres, pour ces entreprises, de se doter d'outils plus efficaces et de technologies proactives pour détecter et supprimer tout contenu illicite ; s'engager dans une coopération plus étroite avec les autorités ; mais aussi aider les petites entreprises - qui n'ont pas les ressources ou l'expertise adéquates - en partageant par exemple avec elles des solutions technologiques, notamment des outils de détection automatique.

    Parmi les types de contenu illicite, c'est celui à caractère terroriste qui préoccupe le plus l'UE. La Commission avait donc, pour cette question en particulier, demandé que les contenus signalés soient désormais retirés dans l'heure et non dans les 24 heures, comme pour les contenus incitant à la haine. « Le contenu à caractère terroriste en ligne représente un risque particulièrement grave pour la sécurité des Européens, et sa diffusion massive doit être traitée de toute urgence », expliquait la Commission européenne. Les entreprises du Net ont alors reçu un ultimatum de trois mois, pour faire des progrès sur la question, avant que l'UE envisage des mesures législatives.

    Cependant, fin août, le Financial Times a indiqué que la Commission européenne n'est pas satisfaite des efforts volontaires faits depuis lors par les plateformes en ligne. Pour cette raison, elle prépare une loi pour forcer ces entreprises à supprimer le contenu terroriste en ligne dans un délai d'une heure après signalement par la police et les autorités compétentes, ou faire face à des amendes lourdes (pouvant aller jusqu’à 4% de leur chiffre annuel d’affaires).

    Julian King, le commissaire européen chargé de la sécurité, avait alors déclaré au Financial Times que Bruxelles n’avait « pas assez progressé » en matière de retrait de contenu à caractère terroriste par les entreprises technologiques et « prendrait des mesures plus énergiques pour mieux protéger les citoyens » de l'UE. « Nous ne pouvons pas nous permettre d'être laxistes ou faire preuve de complaisance face à un phénomène aussi sombre et destructeur », a déclaré King.

    Dans son discours annuel sur l'état de l'Union devant le Parlement européen, Jean-Claude Juncker a déclaré qu'une heure était une « fenêtre temporelle décisive durant laquelle le plus gros dommage a lieu ».

    Nom : JC.png
Affichages : 823
Taille : 260,7 Ko
    Jean-Claude Juncker, faisant la proposition dans son discours annuel sur l'état de l'Union

    Les entreprises affirment leur position

    Pour sa part, Facebook a déclaré : « Il n’y a pas de place pour le terrorisme sur Facebook et nous partageons l’objectif de la Commission européenne de le combattre, et nous pensons que ce n’est que par un effort commun entre entreprises, société civile et institutions. les résultats peuvent être atteints.

    « Nous avons fait des progrès significatifs dans la recherche et la suppression rapide de la propagande terroriste et à grande échelle, mais nous savons que nous pouvons faire plus ».

    Un porte-parole de YouTube a ajouté que le site « partageait le désir de la Commission européenne de réagir rapidement au contenu terroriste et de garder l'extrémisme violent hors de nos plateformes ».

    Et de préciser : « C'est pourquoi nous avons beaucoup investi dans les ressources humaines, la technologie et la collaboration avec d'autres entreprises technologiques dans le cadre de ces efforts ».

    Les plateformes Internet devront élaborer de nouvelles méthodes pour contrôler le contenu, même si la forme qu’elles vont prendre n’est pas encore claire. En effet, tandis que des entreprises telles que Google comptent de plus en plus sur l'apprentissage automatique pour résoudre les problèmes, elles ont également besoin de beaucoup de modérateurs humains pour détecter les contenus extrémistes.

    « Nous avons besoin d'outils puissants et ciblés pour gagner cette bataille en ligne », a reconnu la commissaire à la justice, Vera Jourova.

    Le projet va exiger que les 28 mettent en place la capacité d’identifier des contenus extrémistes en ligne, des sanctions et une procédure de recours.

    Source : BBC

    Et vous ?

    Est-ce, selon vous, le meilleur moyen de parvenir à des résultats ?
    Ne peut-on pas craindre qu'il y ait des abus ? Quel type par exemple ?
    Les modérateurs doivent-ils donc être disponibles 24h / 24 sous peine de causer un préjudice à leur entreprise (4% du CA annuel) ?

    Voir aussi :

    Directive copyright : le Parlement européen dit "oui" à la réforme et adopte l'essentiel des amendements présenté par Axel Voss (PPE), le rapporteur
    La Wikimedia Foundation prévient l'Europe que ses réformes sur le copyright représentent une menace, pour l'internet collaboratif et ouvert
    Des bailleurs de fonds européens créent une coalition pour interdire aux scientifiques bénéficiaires, de publier dans des revues payantes dès 2020
    Huawei réussit également à s'imposer comme second vendeur de smartphones au 2T18 en Europe, malgré un essoufflement dans la région EMEA
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  11. #31
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Evethings
    Inscrit en
    décembre 2013
    Messages
    177
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Italie

    Informations professionnelles :
    Activité : Evethings

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2013
    Messages : 177
    Points : 551
    Points
    551

    Par défaut

    Nous y sommes, le controle de l'information est en place. Il n'est aucunement décrit comment une info pourra être jugée "extrémiste".
    Je m'avance peut-être un peu mais c'est la porte ouverte à la censure politique de la liberté d'expression.
    Ceux qui abandonnent une liberté essentielle pour une sécurité minime et temporaire ne méritent ni la liberté ni la sécurité.
    Benjamin Franklin

  12. #32
    Membre confirmé

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2008
    Messages
    746
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2008
    Messages : 746
    Points : 534
    Points
    534

    Par défaut

    Franchement l'Europe elle fait shier, les politiciens multi-millionnaires de diplômes en insuffisances humaines... ca va !

  13. #33
    Membre régulier Avatar de Elthorn
    Homme Profil pro
    Developpeur VB amateur
    Inscrit en
    mars 2014
    Messages
    33
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 45
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Developpeur VB amateur
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2014
    Messages : 33
    Points : 91
    Points
    91

    Par défaut

    J'aimerai savoir comment ils infligeront une amende à une plateforme basée en Ukraine, en Russie ou en Arabie saoudite?
    Ils arrivent déjà pas à modérer twitter, facebook et autres. Cette loi c'est du vent juste pour dire aux familles des victimes qu'ils agissent.

  14. #34
    Membre émérite Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    DevOp, Tech leader
    Inscrit en
    mars 2014
    Messages
    848
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : DevOp, Tech leader

    Informations forums :
    Inscription : mars 2014
    Messages : 848
    Points : 2 712
    Points
    2 712

    Par défaut

    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    Et quels sont les recours prévus en cas de faux-positifs ?
    C'est bien aussi de supprimer le contenu, mais si on ne fait que ça, l'intérêt est très limité, quelles sont derrière les procédures ouvertes ?
    Suite à un de mes commentaires sur la NSA début 2015, parfaitement expliqué sur le fait que le terrorisme avait bon dos, un lecteur a porté plainte pour apologie du terrorisme.
    La procédure a suivi son cours et je me suis retrouvé interrogé par le procureur de la République Molins qui m'a intégralement blanchi de tout après une demi-heure passée sur le gril. Je peux vous garantir que le temps passe lentement lors de l'interrogatoire.

    Ensuite monsieur le procureur de la République Molins s'est renseigné sur ma personne de manière plus approfondie. Il est revenu vers moi sans présenter ses excuses mais en exprimant sa désolation de m'avoir passé au gril. Depuis, je crois que nous ne sommes pas amis mais nous savons l'un comme l'autre que nous sommes dans le même camp.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

Discussions similaires

  1. [Webdesign] Qui sont les grandes entreprises en webdesign
    Par soony dans le forum Webdesign & Ergonomie
    Réponses: 11
    Dernier message: 01/12/2011, 15h14
  2. Les grandes entreprises françaises sont matures pour le Cloud
    Par Hinault Romaric dans le forum Cloud Computing
    Réponses: 11
    Dernier message: 29/07/2011, 11h36
  3. Réponses: 5
    Dernier message: 17/12/2010, 20h13
  4. Réponses: 10
    Dernier message: 29/11/2007, 14h08

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo