+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
  1. #1
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de User
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2004
    Messages
    5 467
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2004
    Messages : 5 467
    Points : 10 679
    Points
    10 679
    Billets dans le blog
    6

    Par défaut [Tutoriel] Créer un logiciel de caisse

    Bonjour à tous,

    J'espère vous donner dans cet article le maximum d'éléments pour vous permettre de créer avec Access votre propre logiciel de caisse.

    Créer un logiciel de caisse avec Access

    L'objectif de cet article est, après avoir présenté le principe de fonctionnement de la caisse enregistreuse, de décrire l'architecture et les différents composants de l'application. Au cours de cette présentation, on détaillera également les parties réutilisables de l'application, comme le pavé numérique ou les boutons associés aux catégories de produits.
    Une fois que vous aurez visualisé la structure générale du logiciel et compris l'utilité de ses différents éléments (objets et contrôles), vous devriez pouvoir réaliser votre propre logiciel de caisse sans trop de difficultés.
    Bonne lecture à tous,
    Cordialement,
    Denis
    Vous trouverez dans la FAQ, les sources ou les tutoriels, de l'information en abondance et sur le forum une aide précieuse vous sera également fournie gracieusement.
    Pour éviter un monde ou prendre est plus facile qu'apprendre.


    Si vous souhaitez mettre en place une gestion de planning, une gestion de stock, de ventes/achats ou tout autre application Office je peux vous proposer mes services.
    Pour cela n'hésitez pas à me contacter par courriel ou mp.

    Mes tutoriels et contributions sur ma page personnelle.

  2. #2
    Membre expert
    Avatar de tee_grandbois
    Homme Profil pro
    retraité mais encore activé
    Inscrit en
    novembre 2004
    Messages
    2 154
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 60
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité mais encore activé

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2004
    Messages : 2 154
    Points : 3 660
    Points
    3 660

    Par défaut

    Bravo Denis !

  3. #3
    Community Manager

    Avatar de Malick
    Homme Profil pro
    Auditeur
    Inscrit en
    juillet 2012
    Messages
    5 408
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Sénégal

    Informations professionnelles :
    Activité : Auditeur
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2012
    Messages : 5 408
    Points : 57 994
    Points
    57 994
    Billets dans le blog
    15

    Par défaut

    Salut User,

    Encore un excellent article

    Merci encore
    Vous avez envie de contribuer au sein du Club Developpez.com ? Contactez-nous maintenant !
    Vous êtes passionné, vous souhaitez partager vos connaissances en informatique, vous souhaitez faire partie de la rédaction.
    Il suffit de vous porter volontaire et de nous faire part de vos envies de contributions :
    Rédaction d'articles/cours/tutoriels, Traduction, Contribution dans la FAQ, Rédaction de news, interviews et témoignages, Organisation de défis, de débats et de sondages, Relecture technique, Modération, Correction orthographique, etc.
    Vous avez d'autres propositions de contributions à nous faire ? Vous souhaitez en savoir davantage ? N'hésitez pas à nous approcher.

  4. #4
    Rédacteur/Modérateur

    Avatar de ClaudeLELOUP
    Homme Profil pro
    Chercheur de loisirs (ayant trouvé tous les jours !)
    Inscrit en
    novembre 2006
    Messages
    18 380
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 72
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur de loisirs (ayant trouvé tous les jours !)
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2006
    Messages : 18 380
    Points : 140 004
    Points
    140 004

    Par défaut

    Bonjour Denis,

    Merci pour ce nouveau tutoriel.

    J'ai essayé de l'adapter à ma machine… Mais où faut-il placer la table T_ParametreCaisse ? Je ne trouve pas la touche « F1 » !

    Si vos yeux piquent à cause des fautes d'orthographe, c'est un don que vous pouvez exploiter en cliquant ici.

    SVP ne m'envoyez pas de messages privés pour poser des questions techniques, vous n'aurez pas de réponse !

  5. #5
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de User
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2004
    Messages
    5 467
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2004
    Messages : 5 467
    Points : 10 679
    Points
    10 679
    Billets dans le blog
    6

    Par défaut

    Merci à tous pour vos commentaires

    Claude

    On ouvre le formulaire F_ParametreCaisse base sur la table T_ParametreCaisse, par le bouton Caisse sur le formulaire F_Opération.

    Il faut que j'ajoute un paragraphe ou je décris tout ça.

    Merci bien !
    Vous trouverez dans la FAQ, les sources ou les tutoriels, de l'information en abondance et sur le forum une aide précieuse vous sera également fournie gracieusement.
    Pour éviter un monde ou prendre est plus facile qu'apprendre.


    Si vous souhaitez mettre en place une gestion de planning, une gestion de stock, de ventes/achats ou tout autre application Office je peux vous proposer mes services.
    Pour cela n'hésitez pas à me contacter par courriel ou mp.

    Mes tutoriels et contributions sur ma page personnelle.

  6. #6
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Ingénieur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    51
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 64
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur systèmes et réseaux
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 51
    Points : 94
    Points
    94

    Par défaut

    Excellent début, mais il manque l'essentiel pour que le système puisse au moins faire l'objet d'une certification.

    Chaque ticket doit comporter une indication formé de 1 lettre + N° De certification en 4 chiffres + 5 caractères issus d'une clef RSA1028.

    La clef du ticket N est calculée avec les données du ticket N et la clef du ticket N-1. Comme ça impossible de supprimer un ticket après l'avoir imprimée.

    Le fisc exige en plus un programme qui permette de vérifier les clefs et un programme qui exporte en format FEC (Format Ecriture Comptable) toute sles données de facturation et d'encaissement. Il faut normalement sortir un ticket qui sert de "devis" au client et un deuxième ticket d'encaissement.

    Tout ça est décrit dans un document de 122 pages écrit par INFOCERT qui a servi de conseil au fisc pour établir les règles de certification d'un logiciel.

    La certification d'un logiciel de caisse coûte environ 30 000 €, 5 000 € pour les mises à jour suivantes. On peut néanmoins vendre un logiciel que l'on certifie soi-même, c'est une déclaration sur l'honneur qui est soumises à une amende de 45 000 € et 3 ans de prison en cas de mise en défaut par le fisc.

    Je dis quand même bravo pour ce tutoriel, je commercialise moi-même un logiciel certifié par mes soins développé en FileMaker, le principe et les écrans sont similaires, il est plus complet que celui-ci avec la gestion des articles, des stocks, les ecritures comptables, les exports FEC et les statistiques.

  7. #7
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de User
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2004
    Messages
    5 467
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2004
    Messages : 5 467
    Points : 10 679
    Points
    10 679
    Billets dans le blog
    6

    Par défaut

    Bonjour et merci pour ce complément d'information

    Citation Envoyé par MaPommeTao Voir le message
    ...
    La certification d'un logiciel de caisse coûte environ 30 000 €, 5 000 € pour les mises à jour suivantes. On peut néanmoins vendre un logiciel que l'on certifie soi-même, c'est une déclaration sur l'honneur qui est soumises à une amende de 45 000 € et 3 ans de prison en cas de mise en défaut par le fisc.
    En effet, je ne pense pas que ce soit à moi de fournir les éléments ou le code pour obtenir cette certification au vu de l'amende.

    Cdlt,
    Vous trouverez dans la FAQ, les sources ou les tutoriels, de l'information en abondance et sur le forum une aide précieuse vous sera également fournie gracieusement.
    Pour éviter un monde ou prendre est plus facile qu'apprendre.


    Si vous souhaitez mettre en place une gestion de planning, une gestion de stock, de ventes/achats ou tout autre application Office je peux vous proposer mes services.
    Pour cela n'hésitez pas à me contacter par courriel ou mp.

    Mes tutoriels et contributions sur ma page personnelle.

  8. #8
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Ingénieur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    51
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 64
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur systèmes et réseaux
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 51
    Points : 94
    Points
    94

    Par défaut

    Citation Envoyé par User Voir le message
    Bonjour et merci pour ce complément d'information
    En effet, je ne pense pas que ce soit à moi de fournir les éléments ou le code pour obtenir cette certification au vu de l'amende.

    Cdlt,
    Il faut quand même que le fisc prouve que c'est avec le logiciel vendu et non une version "bricolée" ou en bricolant les bases que l'utilisateur a pu frauder.
    On donne un certificat sur l'honneur mais on fait signer à l'utilisateur un formulaire dans lequel lui-même s'engage à ne pas modifier le logiciel qu'on lui vend ou a utiliser un système parallèlement au logiciel vendu.

    Pour que le logiciel soit certifié et marqué conforme à la norme NF 525, il faut qu'il soit conforme à toutes les normes ISOxxxx concernant les logiciels :
    - qualité,
    - suivi des versions,
    - documentations détaillées pour chaque version,
    - jeux de tests,
    - archivages,
    - sauvegardes,
    - impressions,
    - FEC,
    - clefs de cryptage,
    - contenu des tables,
    - utilisation de noms de rubriques conforme à la norme comptable
    - etc ...
    C'est un travail colossal que seul de gros éditeurs peuvent se permettre de faire. C'est la fin assurée des petits éditeurs.

  9. #9
    Expert éminent sénior
    Avatar de Paul TOTH
    Homme Profil pro
    Freelance
    Inscrit en
    novembre 2002
    Messages
    6 810
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 48
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2002
    Messages : 6 810
    Points : 21 784
    Points
    21 784

    Par défaut

    Citation Envoyé par MaPommeTao Voir le message
    Excellent début, mais il manque l'essentiel pour que le système puisse au moins faire l'objet d'une certification.

    Chaque ticket doit comporter une indication formé de 1 lettre + N° De certification en 4 chiffres + 5 caractères issus d'une clef RSA1028.

    La clef du ticket N est calculée avec les données du ticket N et la clef du ticket N-1. Comme ça impossible de supprimer un ticket après l'avoir imprimée.

    Le fisc exige en plus un programme qui permette de vérifier les clefs et un programme qui exporte en format FEC (Format Ecriture Comptable) toute sles données de facturation et d'encaissement. Il faut normalement sortir un ticket qui sert de "devis" au client et un deuxième ticket d'encaissement.
    peux-tu m'indiquer où se trouvent ces obligations ? et ne me répond pas dans la NF525 car celle-ci n'est pas une loi, c'est une interprétation d'INFOCERT dans le cadre de sa certification. Certification qui permet en effet d'être en règle avec le fisc, mais qui va à mon sens au delà des obligations légales.

    Citation Envoyé par MaPommeTao Voir le message
    Tout ça est décrit dans un document de 122 pages écrit par INFOCERT qui a servi de conseil au fisc pour établir les règles de certification d'un logiciel.
    la NF525 est une marque, si la loi s'appuyait sur celle-ci, elle serait automatiquement publique et gratuite...ce qui est loin d'être le cas.

    Citation Envoyé par MaPommeTao Voir le message
    La certification d'un logiciel de caisse coûte environ 30 000 €, 5 000 € pour les mises à jour suivantes. On peut néanmoins vendre un logiciel que l'on certifie soi-même, c'est une déclaration sur l'honneur qui est soumises à une amende de 45 000 € et 3 ans de prison en cas de mise en défaut par le fisc.
    45.000€ et 3 ans c'est pour la fabrication et usage de faux documents, mais encore faut-il que l'éditeur soit reconnu coupable.


    Citation Envoyé par MaPommeTao Voir le message
    Je dis quand même bravo pour ce tutoriel, je commercialise moi-même un logiciel certifié par mes soins développé en FileMaker, le principe et les écrans sont similaires, il est plus complet que celui-ci avec la gestion des articles, des stocks, les ecritures comptables, les exports FEC et les statistiques.
    Tu certifies donc toi même le logiciel ?
    Developpez.com: Mes articles, forum FlashPascal
    Entreprise: Execute SARL
    Produits : UPnP, RemoteOffice, FlashPascal

  10. #10
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Ingénieur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    51
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 64
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur systèmes et réseaux
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 51
    Points : 94
    Points
    94

    Par défaut

    Effectivement il s'agit bien d'une Norme et non d'une Loi, mais les préconisations de la norme créée par des représentants de la DGI, de l'AFNOR et d'INFOCERT servent de bases à la DGI pour accepter qu'un logiciel soit certifié, même s'il n'y a aucune loi aussi détaillée sur ce sujet.

    La norme éditée par l'AFNOR permet simplement de définir les dispositifs à mettre en oeuvre pour garantir à l'utilisateur que l'objet à subi un certain nombre de vérification et de procédés de fabrication qui aboutissent à respecter les directives des bulletins et articles du code de la DGI en ce qui concerne ce genre de sujets . INFOCERT vérifie et contrôle que les éléments décrits dans la norme en question ont bien été respectés. AFNOR édite et garantie la norme qui a alors valeur de modèle pour une expertise en cas de litige et le fisc l'utilisera dans ce cadre.

    Ce n'est ni plus ni moins qu'un manuel de savoir faire que chacun devrait respecter, mais c'est un doux rêve, comme l'absence de fraude à la TVA.

    Je n'ai pas le droit de diffuser le document car il fait l'objet d'une formation payante à l'AFNOR/INFOCERT (720 €), tout se vend. AFNOR vend certainement un document détaillant la norme NF525.

    Je n'ai pas non plus le droit de mentionner cette norme NF525 dans les documents commerciaux ou d'utilisation, même pas une mention du genre : "suivant les directives de la norme NF525"

    J'ai simplement suivi ce que décrit ce document et mis en place ce qu'il faut pour que cela soit au plus près des conseils donnés.

    il y a quand même un certain nombre de dispositif que le fisc exige de trouver dans un logiciel certifié :
    - respect total de la chronologie : respecté
    - période de remise à zéro des compteurs : mensuel ou annuel ou suivant exercice
    - clôture et verrouillage des opérations : après impression du ticket
    - inaltérabilité des données : chaînage pr clef RSA et archivage sans calculs
    - archivages des opérations : mensuels, trimestriels, annuels et par exercice,
    - extrait sous forme de FEC pour le fisc : conforme à ceux décrits dans le document INFOCERT/AFNOR
    - chaînage des notes par des clefs inviolables cryptées : conforme aux préconisations INFOCERT/AFNOR
    - possibilité de contrôle du chaînage accessible par un auditeur du fisc : en place
    - contenu minimal des tables de données concernant le ticket, la facture, le détail du ticket ou de la facture : respecté
    - impression de deux tickets, l'un pour le paiement, l'autre pour l'encaissement : respecté
    - audit de toutes les opérations et anomalies : ajout d'une piste d'audit
    - interdiction d'utiliser le mode "Formation" (utilisé largement pour masquer des opérations puisqu'il n'enregistre aucune donnée) sans le consigner dans l'audit du logiciel : respecté.
    Ces éléments figurent dans des textes de lois ou des bulletins du code de la DGI concernant les écritures comptables, les archivages de données, les extractions à destination du fisc, les logiciels, etc...

    Mon logiciel essaye de répondre à toutes ces obligations. Il n'est pas possible, par exemple, de supprimer volontairement une note ou une ligne de note via le logiciel, le chaînage par clefs est présent et contrôlable par un auditeur externe, les FEC et archives sont conformes aux obligations décrites dans les bulletins de la DGI concernant les fichiers d'écritures comptables déjà utilisés par tous les logiciels de comptabilité.

    C'est une certification et l'autorisation d'afficher la conformité à une norme qu'INFOCERT et l'AFNOR vendent très cher. De plus cette certification impose d'être aussi conforme à d'autres normes concernant le contenu, la qualité et le développement de logiciel de ce type.

    Tu peux consulter sur le site d'INFOCERT la grille des tarifs pour obtenir la certification d'un logiciel et la redevance pour la Norme NF525.

    Je certifie moi-même mon logiciel, je connais mes clients et je les mets dans le coup en leur faisant signer un engagement.

  11. #11
    Expert éminent sénior
    Avatar de Paul TOTH
    Homme Profil pro
    Freelance
    Inscrit en
    novembre 2002
    Messages
    6 810
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 48
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2002
    Messages : 6 810
    Points : 21 784
    Points
    21 784

    Par défaut

    Bonjour,

    Citation Envoyé par MaPommeTao Voir le message
    - extrait sous forme de FEC pour le fisc : conforme à ceux décrits dans le document INFOCERT/AFNOR
    - chaînage des notes par des clefs inviolables cryptées : conforme aux préconisations INFOCERT/AFNOR
    - possibilité de contrôle du chaînage accessible par un auditeur du fisc : en place
    - impression de deux tickets, l'un pour le paiement, l'autre pour l'encaissement : respecté
    - interdiction d'utiliser le mode "Formation" (utilisé largement pour masquer des opérations puisqu'il n'enregistre aucune donnée) sans le consigner dans l'audit du logiciel : respecté.
    pour moi ces points ne sont pas dans la loi (en tout cas pas pour un "Logiciel de caisse"), et le mode formation n'est pas interdit, il doit simplement être clairement identifié.

    sinon à part INFOCERT le Laboratoire National de Métrologie et d'Essais (LNE) peut également certifier le logiciel, et ils proposent en ligne et gratuitement leur documentation et notamment leur référenciel qui pointe chaque obligation légale.
    Developpez.com: Mes articles, forum FlashPascal
    Entreprise: Execute SARL
    Produits : UPnP, RemoteOffice, FlashPascal

  12. #12
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Ingénieur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    51
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 64
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur systèmes et réseaux
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 51
    Points : 94
    Points
    94

    Par défaut

    Je n'ai pas dit que le mode Formation était interdit, c'est ce qu'on faisait avec qui est interdit. Il n'y aura plus de question à se poser puisque le passage en mode formation et les opérations faites dans ce cadre seront marquées d'une façon spéciale et auditées. Ce n'était pas le cas pour la quais totalité des logiciels de caisse actuels.

    Le LNE préconise à peu près les mêmes choses que INFOCERT, il a l'avantage de le distribuer gratuitement. Dans son document, il est bien précisé les textes de lois et articles et BOI qui imposent ces dispositifs.
    Toutes les méthodes de test décrites sont celles que le fisc pourra exécuter ou faire exécuter en cas de doute. Ayant rencontré déjà par deux fois des contrôleurs et les informaticiens qui les épaulent dans le cadre de l'assistance à mes clients, je vous prie de croire que ce ne sont pas des enfants de choeur, ils connaissent très bien la musique.

    N'oubliez pas que certains contrôleurs sont d'anciens restaurateurs ou d'anciens commerçants.

  13. #13
    Expert éminent sénior
    Avatar de Paul TOTH
    Homme Profil pro
    Freelance
    Inscrit en
    novembre 2002
    Messages
    6 810
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 48
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2002
    Messages : 6 810
    Points : 21 784
    Points
    21 784

    Par défaut

    Voilà qui indique clairement que cette loi est techniquement flou

    18. Existe-t-il un référentiel officiel de mise en conformité des logiciels et systèmes de caisse ?
    Éléments de réponse :
    La loi instaure une obligation de résultat concernant la conformité des logiciels (respect des quatre
    conditions de la loi : inaltérabilité, sécurisation, conservation, archivage
    ) et non de moyen : elle ne
    définit pas de cahier des charges
    , ni de solution technique, contrairement à d'autres dispositifs fiscaux.
    L'élaboration de référentiels est donc du ressort des seuls acteurs privés
    https://www.economie.gouv.fr/files/f..._de_caisse.pdf

    on notera également

    19. Pour respecter la condition d’inaltérabilité, l'intégrité des données enregistrées doit être garantie
    dans le temps par tout procédé technique fiable. Des procédés autres que le scellement et le chaînage
    pourront être proposés par les éditeurs. Comment apprécier la garantie d’inaltérabilité exigée ?

    Éléments de réponse :
    L'administration fiscale n'impose aucune solution technique (empreinte électronique, chaînage des
    opérations…),
    dès lors qu'aucune norme fiscale a été prévue par le législateur.
    Concernant les systèmes de caisse, la garantie d'inaltérabilité peut être obtenue par plusieurs
    techniques permettant d'une part d'empêcher l'accès de l'utilisateur à des fonctionnalités de
    modification des données validées et d’autre part de détecter tout accès/modification des données de
    règlement. Toute modification ou correction doit être détectable.
    Le certificat est associé à la capacité de pouvoir démontrer que les données de règlement n'ont pas été
    modifiées depuis leur enregistrement initial et doit fournir un système de preuve en ce sens.
    ainsi que

    35. Les archives doivent être lues aisément par l’administration en cas de contrôle : quels sont les
    moyens considérés comme aisés par l’administration pour lire les données ? En cas de cryptage des
    archives quels sont les outils de décryptage acceptés ?

    Éléments de réponse :
    Les archives doivent pouvoir être lues aisément par l'administration. Aucun format d'archive n'est
    toutefois imposé.
    De la même manière, en cas de cryptage de l'archive, aucun format de cryptage n'est
    imposé. Les archives seront dans ce cas considérées comme pouvant être aisément lues par
    l'administration (les données numériques par exemple apparaissant en clair et non sous forme codée),
    dès lors qu'en cas de contrôle, l'assujetti à la TVA concerné présentera à l'administration des archives
    décryptées.
    A titre d'exemple, les formats de fichiers de type TXT ou CSV peuvent être utilisés pour l'archivage
    (cf. BOI-BIC-DECLA-30-10-20-40 § 550).
    La NF525 c'est un bazooka par rapport aux exigences de la loi, et faire croire qu'elle est obligatoire est une arnaque.
    Developpez.com: Mes articles, forum FlashPascal
    Entreprise: Execute SARL
    Produits : UPnP, RemoteOffice, FlashPascal

  14. #14
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Ingénieur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    51
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 64
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur systèmes et réseaux
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 51
    Points : 94
    Points
    94

    Par défaut

    Je suis d'accord de l'utilisation d'un bazooka par la norme mais elle donne de sacrées idées au fisc en ce qui concerne les quatre conditions de loi.

    J'ai eu l'occasion de discuter en dehors du cadre professionnel avec deux inspectrices du fisc (on choisit pas sa famille et le métier de ses membres) à ce sujet. Elles m'ont assurés que l'une de leurs exigences étaient une extraction en format texte mais au format FEC qui est devenu un standard pour tout ce qui touche à la comptabilité. le fisc a pris l'habitude depuis quelques années de traiter les données avec ce format et exigera qu'il soit utilisé au maximum. Ils ne conçoivent plus un fichier texte en dehors de ce format. Ils ont les logiciels pour traiter les fichiers de ce genre et reconstituer les factures ou les notes d'un restaurant.
    Même si la loi est floue comme souvent, elle leur laisse suffisamment de liberté pour choisir ce qui peut être le garant du respect des quatre principes édictés. Leur raisonnement est très bien constitué et n'est pas posé à la légère.

    Après chaque éditeur fait comme il veut, mais pour être conforme à la Norme NF525, il faudra passer par les exigences de INFOCERT, pas celle du fisc. Ils ne prennent aucun risque chez INFOCERT, pas question que le fisc ait des doutes sur la norme.

  15. #15
    Expert éminent sénior
    Avatar de Paul TOTH
    Homme Profil pro
    Freelance
    Inscrit en
    novembre 2002
    Messages
    6 810
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 48
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2002
    Messages : 6 810
    Points : 21 784
    Points
    21 784

    Par défaut

    alors oui, si tu es normalisé NF525 tu respectes la loi, mais le fisc peut demander ce qu'il veux, c'est la loi qui dit que fichier TXT suffit ils peuvent ne pas être content, c'est pareil....après ils ont des possibilités de te compliqué la vie - contrôle fiscal par exemple - mais ils ne peuvent pas t'imposer des choses qui ne sont pas dans la loi, et ce n'est pas une interprétation de ma part, c'est le gouvernement lui-même qui le précise.

    EDIT: en même temps je viens de regarder ce qu'est un FEC...c'est un fichier texte avec des colonnes normalisées qui ne sont pas très éloignées des obligations légale...du coup ce n'est pas un très gros effort
    Developpez.com: Mes articles, forum FlashPascal
    Entreprise: Execute SARL
    Produits : UPnP, RemoteOffice, FlashPascal

  16. #16
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Ingénieur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    51
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 64
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur systèmes et réseaux
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 51
    Points : 94
    Points
    94

    Par défaut

    Oui, le FEC n'est pas un gros effort, déjà le fournir est faire preuve de bonne volonté.
    Dans les autres choses que je jugerais nécessaire :
    - supprimer tous les dispositifs qui permettent de modifier ou supprimer des opérations,
    - utiliser des processus de génération automatique des numéros de factures ou documents,
    - mettre en place un processus d'audit qui permet de tracer les opérations (début, fin, pannes d'imprimante, passage en mode formation, plantage, archivage, purge)

    C'est à mon avis le minimum pour satisfaire le fisc et éviter qu'ils mettent leur nez plus en profondeur. En général, ils poussent les contrôles fiscaux s'ils ont des soupçons, pas à priori. Donc pas la peine de leur donner des raisons de fouiller.

    Ce que la loi a mis aussi en place, c'est la responsabilisation et la poursuite de l'éditeur du logiciel en cas de fraude. Reste de toute façon au fisc à prouver que l'éditeur est fautif ou complice.
    Il y a eu un cas dans la région PACA avec des pharmaciens (47 officines), un éditeur, un logiciel de caisse et une clef USB (vendue par l'éditeur) qui permettait de trafiquer les opérations.
    Plus un éditeur sera près de la norme, moins il sera susceptible d'être complice ou accusé de favoriser la fraude à la TVA.

    Moi, je joue dans ce sens et j'évite de donner au fisc une occasion de venir fouiller dans mes affaires. Quand ils insistent, ils trouvent toujours un petit quelque chose. C'est leur raison d'être.

  17. #17
    Expert éminent sénior
    Avatar de Paul TOTH
    Homme Profil pro
    Freelance
    Inscrit en
    novembre 2002
    Messages
    6 810
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 48
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2002
    Messages : 6 810
    Points : 21 784
    Points
    21 784

    Par défaut

    alors pour revenir sur le format FEC c'est un "format" très très simple...il peut être en texte brute ou en XML mais reste super simple dans son format...par contre je patauge un peu dans les notions comptables (colonnes CompteNum et CompteLib)...ça reste de la compta "Debit + Credit = 0" ça c'est facile, mais ça génère des tas de lignes au final dans une logique très particulière qui n'est d'ailleurs pas uniforme d'un comptable à l'autre si j'en crois les forums que j'ai parcouru sur la question.

    sinon oui, la loi c'est "inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d'archivage des données" sans cahier des charges ni contraintes techniques spécifiques mais ça implique l'impossibilité de faire disparaître une opération.
    Developpez.com: Mes articles, forum FlashPascal
    Entreprise: Execute SARL
    Produits : UPnP, RemoteOffice, FlashPascal

  18. #18
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Ingénieur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    51
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 64
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur systèmes et réseaux
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 51
    Points : 94
    Points
    94

    Par défaut

    Citation Envoyé par Paul TOTH Voir le message
    alors pour revenir sur le format FEC c'est un "format" très très simple...il peut être en texte brute ou en XML mais reste super simple dans son format...par contre je patauge un peu dans les notions comptables (colonnes CompteNum et CompteLib)...ça reste de la compta "Debit + Credit = 0" ça c'est facile, mais ça génère des tas de lignes au final dans une logique très particulière qui n'est d'ailleurs pas uniforme d'un comptable à l'autre si j'en crois les forums que j'ai parcouru sur la question.

    sinon oui, la loi c'est "inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d'archivage des données" sans cahier des charges ni contraintes techniques spécifiques mais ça implique l'impossibilité de faire disparaître une opération.
    Oui, le format FEC est très simple, pas de virgule, pas de point, pas de slash, pas de séparateur. Tous les chiffres et toutes les dates sont dans des formats bien définis.

    Si on regarde une extraction FEC d'une achat ou d'une vente issu d'un logiciel comptable, on génère au minimum 1 ligne et parfois jusqu'à 4 ou même plus. Soit la ligne indique toutes les infos de la transaction sans mentionner les comptes (TVA, Banque) qui sont implicites, soit elle détaille chaque opération sur chaque compte du plan comptable utilisé par la société. (Client, TVA, banque)
    CompteNum correspond au numéro de compte du plan comptable, CompteLib à son libellé.
    Si certains code sont bien connus, les codes pour les comptes clients et fournisseurs sont laissés au choix de l'utilisateur, seul le radical 411 ou 401 est obligatoire.
    On peut pour un restau regrouper tous les clients sous un code unique, du genre 4110 0000, pour les fournisseurs on utilisera des codes 4010 0001 à 4010 0999 par exemple. Les autres comptes peuvent être globaux, genre 4456 xxxx pour la TVA payée, 4457 xxxx pour la TVA collectée.

  19. #19
    Expert éminent sénior
    Avatar de Paul TOTH
    Homme Profil pro
    Freelance
    Inscrit en
    novembre 2002
    Messages
    6 810
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 48
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2002
    Messages : 6 810
    Points : 21 784
    Points
    21 784

    Par défaut

    Oui voila, on peut, on peut, on peut...du coup on sait pas ce qu'on doit faire

    notamment, j'ai lu qu'on pouvait se passer du 401 quand la vente est directe, ce qui est le cas d'une caisse de restaurant, on crédite les 701 et 445 et on débite le 530.

    vu que le 701 ne détaille pas les articles, je suppose qu'on peut faire une ligne 701 par ticket au lieu d'une ligne par article, et une ligne 445 par taux de TVA.

    à priori je ne veux faire qu'un journal de caisse vu que je fais un logiciel de caisse et non un logiciel comptable, du coup je n'utilise pas le 512 mais le 580 ou le 511, voir les deux.

    c'est le jeu du compte est bon en fait, tu as un résultat "Debit + Credit = 0" mais pleins de solutions pour y parvenir
    Developpez.com: Mes articles, forum FlashPascal
    Entreprise: Execute SARL
    Produits : UPnP, RemoteOffice, FlashPascal

Discussions similaires

  1. Aide pour créer un logiciel
    Par mika51 dans le forum Mode d'emploi & aide aux nouveaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 15/09/2006, 12h29
  2. créer un logiciel avec activation par serveur sécure
    Par phakso dans le forum Général Java
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/05/2006, 15h19
  3. Tutoriel "Créer un Fichier d'aide de type .chm"
    Par Claude l'ancien dans le forum VB 6 et antérieur
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/02/2006, 10h46
  4. Cherche un tutorial pour créer un logiciel de messagerie ?
    Par BXDSPORT dans le forum Web & réseau
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/10/2005, 18h49
  5. Créer un logiciel de maintien de collection ?
    Par Tendance dans le forum Bases de données
    Réponses: 6
    Dernier message: 08/07/2004, 15h32

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo