USA : l'entreprise Disney est accusée de collecter illégalement les données personnelles des enfants
Qui utilisent ses applications, notamment ses jeux mobiles

Des parents ont lancé une action en justice aux États-Unis, en Californie plus précisément, contre le célèbre groupe de divertissement Walt Disney. Ils accusent ce dernier de collecter illégalement les données personnelles des enfants qui utilisent les applications mobiles de l’entreprise américaine, notamment ses jeux mobiles. De plus, ces parents précisent qu’ils n’ont jamais donné leur autorisation à Disney pour effectuer cette collecte qui s’apparente plus pour eux à une forme d’espionnage.

Le recours collectif a été déposé au nom d’une femme nommée Amanda Rushing et de son enfant, « L.L. » qui sont supposés habiter à San Francisco. En tant que recours collectif, l’affaire vise également à représenter les consommateurs dans 35 États. Il faut rappeler que les applications de jeux mobiles de Disney sont très populaires auprès des plus jeunes. À ce propos, Google a confirmé que certains jeux Walt Disney présents sur son portail Play Store comme « Where’s my Water ? 2 » avaient déjà été installés entre 100 et 500 millions de fois. Même des titres de Disney moins connus comme « Moana Island Life » ont déjà été téléchargés entre 1 million et 5 millions de fois depuis Play Store.

Nom : 0.jpg
Affichages : 717
Taille : 82,7 Ko

Dans cette nouvelle affaire, plus de quarante jeux Disney disponibles sur Android et iOS seraient concernés. Presque tous les jeux dérivés des films d’animation Disney sont concernés. Les plaignants soutiennent que des logiciels de localisation auraient été intégrés dans ces applications mobiles, avec l’autorisation de Disney, afin « d’exfiltrer les informations venant du smartphone à des fins publicitaires et commerciales ».

Disney récolterait ces informations personnelles sur ses plus jeunes clients pour les revendre ensuite sans aucun scrupule à des annonceurs publicitaires. Pour les plaignants, cette pratique va clairement à l’encontre de la Loi américaine COPPA (Children's Online Privacy Protection Act), une loi sur la protection de la vie privée en ligne des enfants promulguée en 1998 afin de préserver la confidentialité des personnes mineures sur Internet.

Outre Disney, trois autres entreprises américaines (Upsight, Kochava et Unity technologies SF) sont également accusées par les plaignants. Il semble qu’elles aient fourni au géant Walt Disney les logiciels indispensables pour réaliser ces collectes de données. Les plaignants réclament en plus de cette action collective des dommages et intérêts dont le montant reste encore à déterminer.

Ce n’est pas la première fois que l’entreprise Disney est accusée d’avoir enfreint la COPPA. En 2011, la FTC avait déjà sanctionné, Playdom, une filiale de l’entreprise de divertissement. Cette dernière avait été contrainte à payer une amende de 3 millions USD après avoir enregistré les données personnelles d’environ 1,2 million d’utilisateurs, des enfants pour la plupart, pour ses jeux en ligne.

Disney, pour sa part, soutient que le procès est mal orienté et a l’intention de se défendre devant les tribunaux. « Disney a un programme de conformité COPPA solide, et nous maintenons une politique rigoureuse de collecte de données et d’utilisation pour les applications Disney créées pour les enfants et les familles », a annoncé la société dans un communiqué. « La plainte est basée sur un malentendu fondamental sur les principes de la COPPA, et nous sommes impatients de défendre cette action devant la Cour. »

Source : Washington Post

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?