+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
Page 1 sur 4 1234 DernièreDernière
  1. #1
    Membre émérite

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2017
    Messages
    35
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2017
    Messages : 35
    Points : 2 684
    Points
    2 684

    Par défaut Taxation des GAFA : la proposition française ne fait pas l'unanimité au sein de l'UE

    Bruno Le Maire veut une initiative franco-allemande contre l’évasion fiscale des géants de l’IT
    pour harmoniser les systèmes fiscaux au niveau européen

    Les gros chiffres d’affaires réalisés par les géants américains de la technologie et leurs parts de marché importantes créent des frustrations chez les politiciens, mais aussi chez les consommateurs dans les pays où ces entreprises opèrent. En effet, ces géants de la technologie génèrent d’énormes revenus au détriment des concurrents locaux sans pour autant payer des impôts reflétant les chiffres d’affaires réalisés dans ces pays. La semaine dernière, le secrétaire d'État français en charge du Numérique a exprimé un point de vue selon lequel il faudrait faire payer à ces sociétés plus d’impôts. Aujourd’hui, c’est le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, qui annonce que son pays travaille avec l’Allemagne et d’autres pays européens pour « combler les échappatoires » devant les sociétés technologiques américaines.

    Nom : bruno-le-maire.jpg
Affichages : 1181
Taille : 23,2 Ko
    Bruno Le Maire, ministre français de l'Économie.

    D’après Le Maire, ces échappatoires ont permis à certaines entreprises telles que Google, Apple, Facebook, et Amazon de réduire considérablement leurs impôts. Comme alternative aux initiatives européennes qu’il a jugées trop lentes, Le Maire a donc annoncé une proposition qui présenterait « des règles plus simples » pour une « réelle taxation » de ces entreprises. La proposition sera présentée en septembre prochain lors d'une réunion des responsables de l'Union européenne à Tallinn, en Estonie. « L'Europe doit apprendre à défendre son intérêt économique beaucoup plus fermement - la Chine le fait, les États-Unis le font », a déclaré M. Le Maire. « Vous ne pouvez pas profiter de l'activité commerciale en France ou en Europe sans payer les taxes que d'autres sociétés - sociétés françaises ou européennes - paient », a-t-il ajouté.

    La nouvelle initiative s’aligne logiquement avec le programme électoral du président Emanuel Macron. En effet, le président français avait promis durant la campagne électorale de mieux fiscaliser les géants du Net qui, selon lui, faussent la concurrence en Europe. Avec une approche au niveau européen, Macron réclame l’harmonisation des taxes sur le chiffre d’affaires réalisé dans les pays membres pour des prestations de service électronique afin d’assurer des conditions de concurrence plus équitables. À cet effet, Macron renouvelle un appel plus large pour les 19 États de la zone euro pour mieux aligner leurs systèmes fiscaux. Le Maire a déclaré que l'engagement de Macron de réduire les impôts des sociétés à 25 % à la fin de son mandat de cinq ans devrait être considéré comme un jeu d'ouverture dans ce processus. Il a ainsi exhorté les pays ayant des taux de taxation plus faibles à les augmenter. « La France fait un effort considérable. Nous demandons à d'autres États membres de la zone euro de faire un effort similaire dans l'autre sens », a déclaré Le Maire.

    Source : Bloomberg

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi

    France : pour le secrétaire d'État du Numérique, les géants d'Internet devraient payer plus d'impôts, mais l'UE doit soutenir le projet

    Google échappe à un redressement fiscal de plus d'un milliard d'euros en France la justice estime que sa filiale irlandaise n'est pas imposable
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre régulier
    Femme Profil pro
    Urbaniste
    Inscrit en
    juillet 2017
    Messages
    35
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Calvados (Basse Normandie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Urbaniste
    Secteur : Alimentation

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2017
    Messages : 35
    Points : 104
    Points
    104

    Par défaut

    Il a raison mais ces boîtes vont en profiter pour faire du chantage à l'emploi dans les pays ou il y a le moins de taxe, dire que c'est de la faute aux méchants français/allemand qui ne se préoccupent que d'eux même et pas des autres pays d'Europe etc.
    Les pays européens, pour beaucoup, ne roulent que pour leur pomme, les vieilles habitudes vont prendre du temps à disparaitre.

  3. #3
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    novembre 2009
    Messages
    1 277
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2009
    Messages : 1 277
    Points : 2 841
    Points
    2 841

    Par défaut

    Citation Envoyé par Claude Michel Voir le message
    L'Europe doit apprendre à défendre son intérêt économique beaucoup plus fermement - la Chine le fait, les États-Unis le font », a déclaré M. Le Maire. « Vous ne pouvez pas profiter de l'activité commerciale en France ou en Europe sans payer les taxes que d'autres sociétés - sociétés françaises ou européennes - paient », a-t-il ajouté.
    Ouhhhh le vilain extremiste (de gauche ou de droite)!!!
    Ah non lui il a le droit, il a la bonne etiquette.
    Enfin bon on va pas se plaindre d'une bonne intention...

  4. #4
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    1 699
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 1 699
    Points : 6 719
    Points
    6 719

    Par défaut

    Citation Envoyé par Claude Michel Voir le message
    « L'Europe doit apprendre à défendre son intérêt économique beaucoup plus fermement - la Chine le fait, les États-Unis le font », a déclaré M. Le Maire. « Vous ne pouvez pas profiter de l'activité commerciale en France ou en Europe sans payer les taxes que d'autres sociétés - sociétés françaises ou européennes - paient », a-t-il ajouté.
    Le hic est que la Chine n'est qu'un Etat et que les Etats Unis ne sont aussi qu'un seul Etat (fédéral pour le coup mais 1 quand même).
    Alors que l'Europe, c'est une Union et que dans cette "union", chacun joue perso et pas collectif.
    La Chine ne se fait pas concurrence à elle même.
    Alors qu'à l'intérieur de l'UE...

    Je trouve trop facile de taper sur les entreprises plutôt que sur les Etats.
    Ce n'est pas la faute des GAFA si l'Irlande a un taux d'imposition sur les sociétés si bas.
    Ces entreprises ne font que profiter d'une opportunité fiscale offerte par un pays membre de l'UE.

    L'absurdité de l'Europe est d'avoir fait l'Euro sans avoir faire d'harmonisation fiscale ou d'union fiscale.
    Une union monétaire avec de telles disparités fiscales est une absurdité totale.

  5. #5
    Membre éclairé

    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2013
    Messages
    291
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2013
    Messages : 291
    Points : 759
    Points
    759

    Par défaut

    L'Estonie ce n'est pas un paradis fiscal qui encourage aussi l'évasion fiscale ?

    L'Irlande comme d'autre membre de l'union à bien profité de l'argent de l'Europe surtout dans les années 90.
    Et sa politique fiscale, c'est un peu cracher dans la soupe .
    Mais tout le monde fait ça dans l'union libre Européene.
    On fait une union tout en voulant ne rien lâcher, on marche un peu sur la tête.
    Consultez mes articles sur l'accessibilité numérique :

    Comment rendre son application SWING accessible aux non voyants
    Créer des applications web accessibles à tous

    YES WE CAN BLANCHE !!!

    Rappelez-vous que Google est le plus grand aveugle d'Internet...
    Plus c'est accessible pour nous, plus c'est accessible pour lui,
    et meilleur sera votre score de référencement !

  6. #6
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    1 521
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 26
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 1 521
    Points : 43 709
    Points
    43 709
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut Optimisation fiscale : la France et l’Allemagne vont déposer leur proposition de taxation des GAFA

    Optimisation fiscale : la France et l’Allemagne vont déposer leur proposition de taxation des GAFA
    auprès de l’Union européenne à la mi-septembre

    Au début de ce mois, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé qu'il préparait avec l’Allemagne une initiative contre les champions américains de l'optimisation fiscale. Si des propositions dans ce domaine avaient déjà été faites dans le cadre de l'Union européenne et de l'OCDE, Bruno Le Maire regrette le fait qu'elles soient trop lentes. Il pense donc que l'idéal serait une proposition avec « des règles plus simples » pour une « réelle taxation » des géants américains de la technologie.

    « Vous ne pouvez pas profiter de l'activité commerciale en France ou en Europe sans payer les taxes que d'autres sociétés – sociétés françaises ou européennes – paient », disait-il. « L'Europe doit apprendre à défendre son intérêt économique beaucoup plus fermement – la Chine le fait, les États-Unis le font. » Il avait donc promis de dévoiler son plan le mois prochain.


    Bruno Le Maire, ministre français de l'Économie et des Finances.

    Ce dimanche, le ministre des Finances a confirmé que la France et l'Allemagne présenteront à l'Union européenne leur proposition de taxation des GAFA (acronyme de Google, Apple, Facebook et Amazon, désignant les géants d'internet). « Nous déposerons avec nos partenaires allemands au prochain conseil des ministres des Finances qui aura lieu à Tallinn mi-septembre une proposition nouvelle de taxation des GAFA », a déclaré Bruno Le Maire dans une séance de questions-réponses sur Facebook Live.

    Le ministre français des Finances veut que les géants de l'Internet apportent une « juste contribution » aux finances publiques des pays où ils tirent des revenus. Mais comment ? Une question à laquelle il nous donne un début de réponse : « Nous proposons de prendre comme base de référence le chiffre d'affaires de ces grands groupes, de fixer à partir de là un niveau de taxation et de faire en sorte que ces grands groupes payent ce qu'ils doivent payer aux Trésors publics des pays européens où ils font des bénéfices », a-t-il dit.

    En multipliant ce genre d’initiatives, la France cible notamment Google qui vient d’échapper à un redressement fiscal de plus d’un milliard, après que le Tribunal administratif de Paris a statué que l’entreprise n’était pas imposable en France. Cette décision s’explique par le fait que Google Ireland Limited (GIL) ne disposait pas d’un « établissement stable » en France ; une condition nécessaire et suffisante pour que l’entreprise paie des impôts dans le pays de 2005 à 2010, période sur laquelle porte le contentieux. Si la France a décidé de faire appel, son ministre des Comptes publics s’est toutefois montré ouvert à un accord transactionnel. D’après Gérald Darmanin, cela permettra de régler le contentieux à l’amiable, et éviter d’entamer un procès qui peut s'avérer long et coûteux, et dont l'issue est incertaine.

    Source : Challenges

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #7
    Membre averti Avatar de a028762
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    389
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 389
    Points : 427
    Points
    427

    Par défaut

    Enfin !

  8. #8
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    29
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 25
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 29
    Points : 53
    Points
    53

    Par défaut

    C'est une très bonne nouvelle selon moi, même si j'aimerais que ça s'étende à toutes les entreprises faisant de l'optimisation fiscale de la sorte, car ce n'est certainement pas l'apanage des géants de l'IT.

  9. #9
    Membre expert
    Avatar de RyzenOC
    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 285
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 285
    Points : 3 718
    Points
    3 718
    Billets dans le blog
    8

    Par défaut

    j'ai pas très bien compris, la demande est européenne, mais on est bien d'accord que le le but de la manœuvre et de faire payer à google France ces impôts en France et à google Deutsch ces impôts en Deutschland ?

    pour ma part je serai favorable à un nouveau système d'imposition des entreprises basé uniquement sur le bénef (après déduction de la masse salarial notamment donc) réalisé dans le pays.
    Et plus sur le statues juridique de l'entreprise ou sur son nombre de salariés.
    =>Comment jouer sur xbox one à moindre coût ?
    Achetez un notebook de 2010 à 50€ sur leboncoin, installez steam, connectez le pc à un écran, branchez une manette xbox au pc
    Enjoy

  10. #10
    Membre éprouvé Avatar de 10_GOTO_10
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2004
    Messages
    813
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2004
    Messages : 813
    Points : 1 217
    Points
    1 217

    Par défaut

    "Il n'y a pas de problème qui ne puisse être résolu par une nouvelle taxe". Ce principe se perpétue une fois de plus. Cette nouvelle taxe va engendrer des nouveaux problèmes et la boucle est bouclée. Un jour, il faudra arrêter d'élire des énarques et donner le pouvoir à des informaticiens et des mathématiciens connaissant les principes de stratégie et de théorie des jeux : dilemme du prisonnier, principe de différenciation minimale, loi de Hotelling, ce genre de choses.

    La stratégie qui me paraît évidente ici serait d'aligner l'impôt des sociétés sur le plus bas taux européen. Et en le disant clairement, pour ce ne soit pas perçu comme un cadeau aux gros patrons. Si l'Irlande par exemple veut faire du dumping fiscal, nous suivrons. Si elle augmente, nous augmentons. L'impôt sur les sociétés c'est environ 36 milliards par an. Si on s'aligne sur l'Irlande, on se prive des deux tiers environ. Je pense que les grands pays comme la France ou l'Allemagne pourraient tenir le coup pendant six mois. Mais je ne donne pas trois mois pour que tous les pays européens comprennent où est leur intérêt. Le taux d'imposition reviendrait rapidement à un taux raisonnable et identique dans toute l'Europe.

    Mais bon, ce n'est que mon avis, vite fait sur le zinc, je ne suis pas Président de la République.
    Sondages gratuits : Le troc d'opinions

  11. #11
    Membre éclairé

    Homme Profil pro
    Privacy, EBusiness, Bases de données, Sécurité, ...
    Inscrit en
    novembre 2004
    Messages
    206
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Privacy, EBusiness, Bases de données, Sécurité, ...
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2004
    Messages : 206
    Points : 727
    Points
    727

    Par défaut

    Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
    ...
    pour ma part je serai favorable à un nouveau système d'imposition des entreprises basé uniquement sur le bénef (après déduction de la masse salarial notamment donc) réalisé dans le pays...
    Mais ce n'est pas un nouveau système, c'est bien ce qui se passe partout et maintenant : les entreprises sont taxées à l'impôt des sociétés sur le bénéfice (recettes - charges).
    Seulement, c'est Google-Irlande qui facture à ses clients européens et Google-Paradis-Fiscal qui facture à Google-Irlande d'autres frais, fees et royalties...
    En conséquence, il ne reste quasiment plus rien à taxer dans les pays de l'U.E.

    Donc,
    Citation Envoyé par 10_GOTO_10 Voir le message
    ...
    La stratégie qui me paraît évidente ici serait d'aligner l'impôt des sociétés sur le plus bas taux européen....
    cette stratégie ne marcherait pas contre les montages mis au point par les GAFA, même si une harmonisation fiscale au sein de l'U.E. est souhaitable et nécessaire.

  12. #12
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Webmaster
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    683
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmaster
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 683
    Points : 15 058
    Points
    15 058

    Par défaut La France et trois autres pays proposent à l’UE de taxer les GAFA sur la base de leurs chiffres d'affaires

    La France et trois autres pays proposent à l’UE de taxer les GAFA sur la base de leurs chiffres d'affaires
    et non pas en fonction de leurs bénéfices uniquement

    Dans le domaine des affaires, ce n’est un secret pour personne que de nombreuses et grandes entreprises technologiques effectuent de gros chiffres d’affaires (CA) avec des profits toujours en pleine croissance. À titre d’exemple, en 2012, Facebook avait un chiffre d’affaires de 5,08 milliards de dollars pour un bénéfice net de 500 millions de dollars. En 2013, on est passé à 7,87 milliards de dollars pour 1,5 milliard de dollars de profit. L’année suivante, c’est-à-dire en 2014, ce chiffre d’affaires a encore évolué pour atteindre les 12,47 milliards de dollars avec 2,94 milliards de profits dégagés. En 2015, le chiffre d’affaires du réseau social a affiché une tendance à la hausse et est passé à 17,93 milliards de dollars pour 3,69 milliards de dollars de bénéfice. Et l’an dernier, le réseau social a déclaré un chiffre d’affaires de 27,64 milliards de dollars et réalisé un bénéfice net de 10,22 milliards de dollars.

    Mais il n’y a pas que Facebook qui pourrait être cité à titre d’exemple. Selon les données collectées par Statista, en 2012, Apple affichait un chiffre d’affaires de 156,5 milliards de dollars contre 50,18 milliards pour Google. En 2013, les chiffres d’affaires d’Apple et Google ont atteint respectivement 170,9 et 55,51 milliards de dollars. En 2014, la croissance a encore continué et l’on est passé à 182,8 milliards de dollars au niveau d’Apple et 65,67 milliards de dollars pour Google. En 2015, Apple a eu un chiffre d’affaires de 233,72 milliards de dollars et Google 74,54 milliards. Enfin l’an dernier, l’on a eu une régression au niveau du chiffre d’affaires d’Apple avec 215,64 milliards comme chiffre d’affaires atteint contre 89,46 milliards de dollars chez Google.

    Bien que ces chiffres soient assez impressionnants, lorsqu’il s’agit de payer les impôts, les montants payés sont inversement aussi impressionnants. En effet, au niveau de l’Union européenne (UE) de nombreuses grandes entreprises IT utilisent la législation en vigueur afin de rattacher leurs activités commerciales à leur entreprise située dans un pays où le taux d’imposition est assez faible ce qui leur permet de payer moins d’impôts. À ce jour, la France est moins avantagée avec un impôt sur les sociétés fixé à 30 %. L’Allemagne s’en sort avec 30 % et le Royaume-Uni 20 %. L’Irlande qui attire nombre de pays a un taux d’imposition de 12,5 %. C’est donc sans surprise que beaucoup d’entreprises comme Google ou Facebook n’hésitent pas aller s’y installer.

    À côté de ces grandes entreprises qui usent d’optimisations fiscales pour payer moins d’impôts, nous avons les particuliers qui payent des impôts relativement élevés au sein de l’Union européenne et en fonction de leurs actifs amassés.

    Pour faire donc bouger les choses au niveau des entreprises, le fisc français avait réclamé à Google l’an dernier plus d’un milliard de dollars comme montant d’imposition dû et avait même mené une perquisition dans les locaux parisiens de Google en vue d’obtenir des preuves des présumées malversations fiscales. Mais après moult rebondissements, le tribunal administratif de Paris a conclu au mois de juillet dernier que le géant américain qui dispose d’un « établissement stable » en Irlande et non pas en France ne remplissait pas les conditions pour être imposé en France et donc ne ferait pas l’objet de redressement fiscal de 1,115 milliard d’euros requis par le fisc français.

    À la suite de ce verdict, les réactions n’ont pas manqué de dénoncer la législation en vigueur, mais aussi les faibles impôts payés par certaines entreprises comme Google, Amazon, Facebook ou encore Apple pour ne citer que celles-là. Et depuis lors, la France fait pression sur les règles de l’UE afin de faire payer plus d’impôts à ces entreprises.

    Nom : Optimisation-fiscale.jpg
Affichages : 1593
Taille : 77,7 Ko

    Dans un effort de faire changer les choses afin que les grandes entreprises technologiques comme celles regroupées sous l'acronyme GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon, désignant les géants d'internet) puissent payer des impôts à la hauteur des montants engrangés, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne se sont jointes à la France pour adresser une lettre commune à la présidence estonienne du Conseil de l’Union européenne en exprimant leur souhait de voir ces grandes entreprises technologiques être imposées sur la base de leurs revenus et non plus en fonction des bénéfices réalisés uniquement. Une copie de la lettre signée par les ministres des Finances des différents pays a été envoyée à la Commission exécutive de l’Union.

    Dans cette lettre, les représentants des différents pays ont exhorté la Commission à créer un système de péréquation des impôts sur le chiffre d’affaires ce qui entraînerait une taxation des entreprises dans les pays où ces chiffres d’affaires ont été réalisés. Selon les déclarations faites également dans cette lettre adressée à la présidence de l’UE, « les montants prélevés [de cette nouvelle taxation] auraient pour but de refléter une partie de ce que ces entreprises devraient payer en termes d’impôts sur les sociétés ». Pour ajouter à ces déclarations, le Conseil national du numérique avait affirmé il y a plusieurs mois que « selon diverses données, les revenus générés par quatre de ces acteurs (Google, iTunes, Amazon et Facebook) oscilleraient entre 2,5 et 3 milliards d’euros en France [qui] acquittent en moyenne 4 millions d’euros par an au titre de l’impôt sur les sociétés alors qu’ils pourraient être, si on appliquait le régime français, redevables d’environ 500 millions d’euros. »

    Consciente du problème de fond que cette affaire revêt, la présidence estonienne actuelle de l’UE aurait programmé une discussion sur la notion « d’établissement stable », dans le but d’obliger les grandes entreprises usant d'optimisation fiscale pour payer moins d'impôts, à payer leurs impôts dans le pays où elles créent de la valeur, et non pas seulement là où elles ont leur résidence fiscale. En outre, le ministre des Finances français aurait déclaré que les quatre représentants porteraient la question à leurs homologues de l’UE lors d’une réunion prévue le 15 et 16 septembre prochain à Tallinn. Si ces réformes fiscales aboutissaient, plusieurs entreprises technologiques pourraient payer des sommes énormes en matière d’impôts dans les différents pays de l'UE.

    Toutefois, Apple qui a été sommée de payer 13 milliards d’euros par Bruxelles depuis l’an dernier dans le cadre d’un redressement fiscal a menacé de rapatrier ses capitaux détenus en Europe à la suite de ce verdict. Pensez-vous que si ces nouvelles lois pour l’imposition sur le chiffre d’affaires en fonction du lieu où il a été réalisé aboutissaient, elles pourraient avoir des incidences négatives au niveau européen ou dans le milieu technologique ? Ou plutôt seront-elles bénéfiques à tous égards ?

    Source : Reuters, Financial Times, Statista

    Et vous ?

    Selon vous, ces propositions de nouvelles taxations pourront-elles aboutir ?

    Seront-elles bénéfiques pour le secteur IT ?

    Ou plutôt auront-elles des conséquences négatives sur le secteur IT ?

    Voir aussi

    Redressement fiscal d'Apple en Europe : l'Irlande a décidé de faire appel, Tim Cook menace de rapatrier les capitaux d'Apple détenus en Europe
    Google échappe à un redressement fiscal de plus d'un milliard d'euros en France, la justice estime que sa filiale irlandaise n'est pas imposable
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #13
    Membre régulier
    Profil pro
    Caissier
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    69
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Caissier

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 69
    Points : 96
    Points
    96

    Par défaut Une taxe élevée sur les dividendes ?

    Une taxe élevée sur les dividendes est bien aussi.

  14. #14
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    341
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Isère (Rhône Alpes)

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 341
    Points : 1 013
    Points
    1 013

    Par défaut

    Ce gouvernement est en train d'avoir la peau de l'ISF, fait des cadeaux à n'en plus finir au CAC 40 et à la finance (normal me direz-vous vues les origines du Macron) mais brasse du vent en prétendant combattre l'évasion fiscale des GAFA... Ils se foutent de la gueule du monde mais les gogos marchent à fond, alors pourquoi se priver ?

  15. #15
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    29
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 25
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 29
    Points : 53
    Points
    53

    Par défaut

    Citation Envoyé par GPPro Voir le message
    Ce gouvernement est en train d'avoir la peau de l'ISF, fait des cadeaux à n'en plus finir au CAC 40 et à la finance (normal me direz-vous vues les origines du Macron) mais brasse du vent en prétendant combattre l'évasion fiscale des GAFA... Ils se foutent de la gueule du monde mais les gogos marchent à fond, alors pourquoi se priver ?
    Si je suis entièrement d'accord avec le début de ta phrase, je ne comprends pas la seconde partie : ils sont pourtant bien en train d'essayer de faire bouger les choses, non ? Lettre ouverte signée par les ministres des finances à la Commission exécutive de l'Union et discussion programmée avec la présidence de cette dernière. Alors soit il y a quelque chose qui m'échappe, soit c'est faire preuve de mauvaise fois pour le coup je trouve.

  16. #16
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    341
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Isère (Rhône Alpes)

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 341
    Points : 1 013
    Points
    1 013

    Par défaut

    Ils brassent du vent, créent une montagne et tout ça accouchera d'une souris. Et je ne pense vraiment pas prendre beaucoup de risques en disant ça... C'est un peu comme les travailleurs détachés cet été (déjà oublié comment Macron allait sauver l'emploi en France grâce à ça ?), le gouvernement allume tous les contre feux possibles étant donné ce qu'ils font passer en ce moment.

  17. #17
    Membre averti Avatar de scandinave
    Homme Profil pro
    Développeur Java, Php, html, css, javascript
    Inscrit en
    mai 2009
    Messages
    205
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java, Php, html, css, javascript

    Informations forums :
    Inscription : mai 2009
    Messages : 205
    Points : 328
    Points
    328

    Par défaut

    Si je suis entièrement d'accord avec le début de ta phrase, je ne comprends pas la seconde partie : ils sont pourtant bien en train d'essayer de faire bouger les choses, non ? Lettre ouverte signée par les ministres des finances à la Commission exécutive de l'Union et discussion programmée avec la présidence de cette dernière. Alors soit il y a quelque chose qui m'échappe, soit c'est faire preuve de mauvaise fois pour le coup je trouve.
    C'est simple pourtant. Toute modification de loi économique doit être votée à l'unanimité. Donc de la même manière que la Pologne mettra toujours son véto à une reforme de la loi sur les travailleurs détachés, l'Irlande mettra sont véto à toute loi remettant en cause son modèle basé sur un paradis fiscale.

  18. #18
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    29
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 25
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 29
    Points : 53
    Points
    53

    Par défaut

    Citation Envoyé par scandinave Voir le message
    C'est simple pourtant. Toute modification de loi économique doit être votée à l'unanimité. Donc de la même manière que la Pologne mettra toujours son véto à une reforme de la loi sur les travailleurs détachés, l'Irlande mettra sont véto à toute loi remettant en cause son modèle basé sur un paradis fiscale.
    Effectivement je n'avais pas vu ça comme ça.

    Citation Envoyé par Olivier Famien
    Une copie de la lettre signée par les ministres des Finances des différents pays a été envoyée à la Commission exécutive de l’Union.
    J'étais prêt à dire que cette lettre avait pourtant été signé à l'unanimité, et qu'il aurait été étrange qu'un pays aille à l'encontre d'une volonté qu'il aurait lui-même exprimé. Or, après avoir vérifié via les sources de l'article (Reuters) l'identité "des différents pays" comme il en est fait mention dans l'article de developpez :

    Citation Envoyé par Reuters
    The letter, signed by French Finance Minister Bruno Le Maire, Wolfgang Schaeuble of Germany, Pier-Carlo Padoan of Italy and Luis de Guindos, was addressed to the EU’s Estonian presidency with the bloc’s executive Commission in copy.
    Il semble que ça ne concerne que 4 pays, ce qui corrobore tes dires en effet. ^^

  19. #19
    Expert éminent Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    3 518
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 3 518
    Points : 8 191
    Points
    8 191

    Par défaut

    Citation Envoyé par scandinave Voir le message
    C'est simple pourtant. Toute modification de loi économique doit être votée à l'unanimité. Donc de la même manière que la Pologne mettra toujours son véto à une reforme de la loi sur les travailleurs détachés, l'Irlande mettra sont véto à toute loi remettant en cause son modèle basé sur un paradis fiscale.
    Non, sauf cas particulier, une majorité qualifiée suffit sur les questions économiques. L'unanimité est généralement requise pour les questions institutionnelles.

  20. #20
    Membre actif Avatar de AndMax
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    mai 2017
    Messages
    55
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Moselle (Lorraine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : mai 2017
    Messages : 55
    Points : 200
    Points
    200

    Par défaut

    Dans cette lettre, les représentants des différents pays ont exhorté la Commission à créer un système de péréquation des impôts sur le chiffre d’affaires ce qui entraînerait une taxation des entreprises dans les pays où ces chiffres d’affaires ont été réalisés.
    Donc Airbus ira payer une grosse partie de ses impôts aux Émirats Arabes Unis (pour son CA sur ses 142 commandes de A380) ?

    Ou alors comment pourront-ils justifier un texte qui n'est pas compatible avec la constitution car il s'appliquerait à 4 sociétés (Google, Amazon, Facebook, Apple), et non à toutes les autres entreprises ?

Discussions similaires

  1. Réponses: 6
    Dernier message: 16/06/2016, 17h24
  2. Que différencie les onduleur APC aux TRIP LITE ?
    Par nisso dans le forum Périphériques
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/01/2007, 15h22
  3. Les icones associées aux fichiers
    Par diFaenza dans le forum C++Builder
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/12/2006, 02h51
  4. Réponses: 10
    Dernier message: 23/03/2005, 08h16

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo