IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Politique Discussion :

Sous la pression américaine, l'UE suspend son projet de taxe GAFA

  1. #1201
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Inscrit en
    mai 2015
    Messages
    355
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2015
    Messages : 355
    Points : 1 286
    Points
    1 286
    Par défaut
    Vous vous rendez quand même compte que demander à ce qu'Amazon paie des taxe en France revient à demander aux personnes qui n'ont pas d'autres choix que de commander sur ça plateforme et qui en générale ne sont pas les mieux lotie financièrement, qu'ils vont devoir payer plus cher pour la même chose juste pour faire plaisir à qui ?

    Déjà que la fiscalité n'est pas "juste" entre entreprise Franco/Française, je veut bien que l'on m'explique comment vous voulez mettre en place une taxation "juste" à l'international.

    Ou alors c'est le principe même de "multinational" qu'il faut remettre en cause et la je suis d'accord ça peut ce discuter.
    Je serais plutôt pour personnellement.
    Quand une entreprise veut s'installer dans un pays et donc profiter de ses infrastructures, elle devrait être obligatoirement national et déclarer ses revenue comme les TPE/PME sont obliger de le faire.
    Maintenant, pour mettre ça en place, il faudrait revenir sur tous les accords commerciaux signé depuis après la 2nd Guerre Mondiale et j'ai du mal à m'imaginer un gouvernement en place pendant 5 ans faire ça.

  2. #1202
    Membre extrêmement actif

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    2 981
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 2 981
    Points : 4 247
    Points
    4 247
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par defZero Voir le message
    Vous vous rendez quand même compte que demander à ce qu'Amazon paie des taxe en France revient à demander aux personnes qui n'ont pas d'autres choix que de commander sur ça plateforme et qui en générale ne sont pas les mieux lotie financièrement, qu'ils vont devoir payer plus cher pour la même chose juste pour faire plaisir à qui ?
    Tu soulignes un point très intéressant . Un acteur économique en position de monopole et / ou dominance se pose la question de la taxer pour éviter l'optimisation fiscale .

    Citation Envoyé par defZero Voir le message
    Déjà que la fiscalité n'est pas "juste" entre entreprise Franco/Française, je veut bien que l'on m'explique comment vous voulez mettre en place une taxation "juste" à l'international.

    Ou alors c'est le principe même de "multinational" qu'il faut remettre en cause et la je suis d'accord ça peut ce discuter.

    Je serais plutôt pour personnellement.
    Tu as tout compris .

    Cela suppose une harmonisation au moins entre plusieurs pays pour un marché unique donc une fiscalité unique.

    > un grande réforme de l'impot et la fiscalité en France
    > que chaque entreprise de l'UE et un certains nombre de pays se voit attribuer un matricule fiscale .
    > supprimer la notion de filiation et conserver la notion de groupe

    Ainsi Amazon IE aurait le même statut que Amazon FR. On pourrait passer de la notion de 2 entreprises dans 2 pays différents à la notion de comptoir différent. C'est la que la nuance entre en piste .

    Amazon ne pourrait plus se mettre à l’abri derrière un parapluie fiscale ... Certes l’Irlande perdrait en revenu fiscal ... pas la France qui elle gagnerait substantiellement ... Par contre pas sur que le gouvernement irlandais soit près à laisser des recettes fiscales et c'est compréhensible ...

    Cela suppose d'avoir plus de fédéralisme européen ... Par contre la France ne veut pas plus d'Europe ...

    Citation Envoyé par defZero Voir le message
    Quand une entreprise veut s'installer dans un pays et donc profiter de ses infrastructures, elle devrait être obligatoirement national et déclarer ses revenue comme les TPE/PME sont obliger de le faire.
    Comme expliqué plus haut c'est le problème de filiation qui pose ici problème.

    Citation Envoyé par defZero Voir le message
    Maintenant, pour mettre ça en place, il faudrait revenir sur tous les accords commerciaux signé depuis après la 2nd Guerre Mondiale et j'ai du mal à m'imaginer un gouvernement en place pendant 5 ans faire ça.
    Tu as tout compris.

  3. #1203
    Membre du Club
    Femme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    26
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Andorre

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 26
    Points : 69
    Points
    69
    Par défaut
    Je pense que de telles taxes se heurtent aux TFUE (article 63) et la France devrait être alors elle-même taxée pour non respect des traités.
    Les traités de l'UE ont été l'aboutissement de négociations âpres et maintenant il faut l'unanimité des pays membres pour les changer, autrement dit c'est quasi impossible tant les intérêts divergent.
    On voit que le dogme "la concurrence libre et non faussée" de l'UE aboutit en fait à une centralisation des profits dans des multinationales et à la création de monopoles difficiles à déboulonner. Le tout est favorisé par le centre de lobbying qu'est devenu Bruxelles et cela au mépris de la démocratie qui est certainement une source d'amusement pour tous les fonctionnaires grassement payés (par enveloppes) de l'UE.
    Une solution est de quitter l'UE pour rétablir ses propres règlements qui ne dépendront alors que des Français, ce qui devrait être normalement le cas dans une démocratie.

  4. #1204
    Membre éprouvé
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    décembre 2002
    Messages
    843
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2002
    Messages : 843
    Points : 1 143
    Points
    1 143
    Par défaut
    Citation Envoyé par Edrixal Voir le message
    Tu crois ?
    Perso je doute. Si les vendeur Français quitte Amazone pour aller sur d'autre plateforme moins visible ils ne gagnerons pas au change. Il perdrons toute visibilité et ne gagnerons rien.
    Et pourquoi les autres plateformes sont moins visibles d'après toi ?

    Amazon paie peu d’impôts
    Amazon l'économie en impôts pour proposer des services supplémentaires par rapports aux autres plateformes marketplace
    Les petits commerces accourent parce que les services sont géniaux
    Les clients vont directements sur la marketplace parce que les prix sont géniaux et il y a le plus de petits commerce représentés.
    Et les nouveaux commerces qui se mettent en place vont directement sur le marketplace parce qu'il y a le plus de clients potentiels
    Et la boucle est bouclé.

    Citation Envoyé par Edrixal Voir le message
    Y'a qu'à voir Youtube rémunère beaucoup moins bien les Youtubeur qu'avant, la mise en place des strikes automatique fait chier, tout ça c'est de gros soucis pour les Youtubeurs qui pourrait décider de partir sur d'autre plateforme comme Dailymotion par exemple.

    Mais ils ne le font pas. Pourquoi ? Parce que même si une partie les suivrais sur la nouvelle plateforme, les gens dans la grande majorité n'aime pas devoir aller à 40 endroits différents pour faire la même chose. Du coup les Youtubeurs reste sur Youtube.
    C'est le risque lorsqu'une entreprise est en ultra domination, il est très difficile de relancer la concurrence. A l'heure actuelle, nous sommes comme sur un minitel.

    Je n'ai pas spécialement la solution mais je reste persuadé que les états doivent faire changer la donne pour relancer la concurrence. La concurrence a toujours de bonne chose pour avancer. Actuellement ce n'est pas le cas.

    De mon point de vue, il faut régulariser, comme l'ARCEP l'a fait en obligeant Orange (et Club Internet) à proposer leur abonnement à un prix minimum pour aider Free à se lancer sur le marché. Si l'ARCEP n'était pas intervenu, Orange aurait stoppé net Free dans l'ADSL en proposant des prix équivalent à ceux de Free.

    La taxe, c'est remettre des battons dans les roues de Amazon pour relancer la concurrence. Les petits commercants ne seront peut être certes pas visibles dans un premier temps, mais au bout d'un moment, les autres plateformes gagneront en popularité.
    Malheureusement cela ne peut se faire qu'en 2 temps.

  5. #1205
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    septembre 2016
    Messages
    373
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2016
    Messages : 373
    Points : 1 204
    Points
    1 204
    Par défaut
    Citation Envoyé par weed Voir le message
    Et pourquoi les autres plateformes sont moins visibles d'après toi ?

    Amazon paie peu d’impôts
    Amazon l'économie en impôts pour proposer des services supplémentaires par rapports aux autres plateformes marketplace
    Les petits commerces accourent parce que les services sont géniaux
    Les clients vont directements sur la marketplace parce que les prix sont géniaux et il y a le plus de petits commerce représentés.
    Et les nouveaux commerces qui se mettent en place vont directement sur le marketplace parce qu'il y a le plus de clients potentiels
    Et la boucle est bouclé.
    Wish, Ali Express y arrive bien. Enfin probablement que ses structures font aussi de l'optimisation fiscale.

    Quoi qu'il en soit, en Europe ont à aucune structure aussi grosse ou avoisinantes. Tout est dominer par les US ou la Chine. Et rien n'est fait pour aider une structure Européenne à grimper. Et taxer toujours plus ne changera pas grand chose.

    Citation Envoyé par weed Voir le message
    C'est le risque lorsqu'une entreprise est en ultra domination, il est très difficile de relancer la concurrence. A l'heure actuelle, nous sommes comme sur un minitel.

    Je n'ai pas spécialement la solution mais je reste persuadé que les états doivent faire changer la donne pour relancer la concurrence. La concurrence a toujours de bonne chose pour avancer. Actuellement ce n'est pas le cas.

    De mon point de vue, il faut régulariser, comme l'ARCEP l'a fait en obligeant Orange (et Club Internet) à proposer leur abonnement à un prix minimum pour aider Free à se lancer sur le marché. Si l'ARCEP n'était pas intervenu, Orange aurait stoppé net Free dans l'ADSL en proposant des prix équivalent à ceux de Free.

    La taxe, c'est remettre des battons dans les roues de Amazon pour relancer la concurrence. Les petits commercants ne seront peut être certes pas visibles dans un premier temps, mais au bout d'un moment, les autres plateformes gagneront en popularité.
    Malheureusement cela ne peut se faire qu'en 2 temps.
    Alors Orange été régulariser bien avant l'arriver de Free. A la base c'était surtout pour assurer à SFR et Bouygues une installation sur le marcher. Mais là ont parle d'un monopole Français sur le territoire Français. D'ailleurs, SFR et Bouygue aurais pu tenter de s'aligner sur Free directement pour leur couper l'herbe sous le pied, mais ils n'ont pas voulut.
    Iliad c'est donner les moyens d'y aller et ils l'ont fait, bien qu'on leur prédisais une fin prématurée. Mais encore une fois c'est une banque US qui à fournis de quoi lancer l'opération. Aujourd'hui c'est l'un des plus gros groupe de télécommunication Européen.
    Bref, encore une fois rien n'est fait pour permettre l'émergence d'une concurrence Européenne. Et le peut de startup Européenne qui commence à proposer quelques chose, on se rend vite compte qu'elle utilise des services US pour pouvoir fonctionner. Se qui les rends dépendante de toute façon des GAFAM. Tout ça résultant surtout d'un manque de fond et de projet commun dans l'UE. Pourtant on à des talents et on pourrais avoir les moyens de mener de gros projets.
    Alors ne rien faire, ne pas s'adapter et crier au monopole à coter... C'est un peut vouloir le beurre, l'argent du beurre et la crémière.

  6. #1206
    Membre extrêmement actif

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    2 981
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 2 981
    Points : 4 247
    Points
    4 247
    Par défaut
    Bonsoir,

    Citation Envoyé par Edrixal Voir le message
    Wish, Ali Express y arrive bien. Enfin probablement que ses structures font aussi de l'optimisation fiscale.

    Quoi qu'il en soit, en Europe ont à aucune structure aussi grosse ou avoisinantes. Tout est dominer par les US ou la Chine. Et rien n'est fait pour aider une structure Européenne à grimper. Et taxer toujours plus ne changera pas grand chose.

    Alors Orange été régulariser bien avant l'arriver de Free. A la base c'était surtout pour assurer à SFR et Bouygues une installation sur le marcher. Mais là ont parle d'un monopole Français sur le territoire Français. D'ailleurs, SFR et Bouygue aurais pu tenter de s'aligner sur Free directement pour leur couper l'herbe sous le pied, mais ils n'ont pas voulut.
    Iliad c'est donner les moyens d'y aller et ils l'ont fait, bien qu'on leur prédisais une fin prématurée. Mais encore une fois c'est une banque US qui à fournis de quoi lancer l'opération. Aujourd'hui c'est l'un des plus gros groupe de télécommunication Européen.
    Bref, encore une fois rien n'est fait pour permettre l'émergence d'une concurrence Européenne. Et le peut de startup Européenne qui commence à proposer quelques chose, on se rend vite compte qu'elle utilise des services US pour pouvoir fonctionner. Se qui les rends dépendante de toute façon des GAFAM. Tout ça résultant surtout d'un manque de fond et de projet commun dans l'UE. Pourtant on à des talents et on pourrais avoir les moyens de mener de gros projets.
    Alors ne rien faire, ne pas s'adapter et crier au monopole à coter... C'est un peut vouloir le beurre, l'argent du beurre et la crémière.
    Il y a eu un contre exemple cette été : https://www.challenges.fr/entreprise...-d-ebay_720101

    Adevinta maison mère de LeBonCoin a racheté Ebay. Dans le lot aussi Marktplaats propriétaire du belge 2ememain.be L'équivalent du boncoin français.

    C'est rare pour être souligné.

  7. #1207
    Membre expérimenté
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2005
    Messages
    661
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Réunion

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2005
    Messages : 661
    Points : 1 500
    Points
    1 500
    Par défaut
    Citation Envoyé par chinagirl Voir le message
    Je pense que de telles taxes se heurtent aux TFUE (article 63) et la France devrait être alors elle-même taxée pour non respect des traités.
    Les traités de l'UE ont été l'aboutissement de négociations âpres et maintenant il faut l'unanimité des pays membres pour les changer, autrement dit c'est quasi impossible tant les intérêts divergent.
    On voit que le dogme "la concurrence libre et non faussée" de l'UE aboutit en fait à une centralisation des profits dans des multinationales et à la création de monopoles difficiles à déboulonner. Le tout est favorisé par le centre de lobbying qu'est devenu Bruxelles et cela au mépris de la démocratie qui est certainement une source d'amusement pour tous les fonctionnaires grassement payés (par enveloppes) de l'UE.
    Une solution est de quitter l'UE pour rétablir ses propres règlements qui ne dépendront alors que des Français, ce qui devrait être normalement le cas dans une démocratie.
    Effectivement l'article 63 ne nous permettrait pas de créer cette taxe...
    J'avais déjà commenté le même genre d'article "Untel veut taxer la multinationale x" et j'avais dis que ça s'appelle du "protectionnisme", et que c'est interdit par l'UE.
    Entre nos emplois et l'UE il va falloir choisir

  8. #1208
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 349
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 349
    Points : 14 912
    Points
    14 912
    Par défaut
    Citation Envoyé par bombseb Voir le message
    J'avais déjà commenté le même genre d'article "Untel veut taxer la multinationale x" et j'avais dis que ça s'appelle du "protectionnisme", et que c'est interdit par l'UE.
    Non mais ce n'est pas du tout ça la règle. Le truc c'est "on taxe toutes les entreprises qui génèrent un chiffre d’affaires annuel supérieur à 750 millions d’euros à l’échelle mondiale".
    Si une entreprise Française génère un chiffre d'affaire supérieur à la limite elle va être taxée également. Donc on ne défend pas les entreprises françaises, on attaque les grosses entreprises.

    Les grosses entreprises inquiètent le gouvernement US, elles sont devenues beaucoup trop puissantes et c'est un danger pour tout le monde.
    Le gouvernement US songe à démonter les grosses entreprises.
    Aux Etats-Unis, un rapport parlementaire veut casser les « monopoles » des GAFA
    Après seize mois d’enquête, le diagnostic posé par les parlementaires américains sur Google, Amazon, Facebook et Apple est sans appel : « Ces géants qui étaient autrefois des petites start-up, remettant en question le statu quo, sont devenus le genre de monopoles que nous n’avions pas vus depuis l’ère des barons du pétrole et des magnats des chemins de fer. »

    Dans un très attendu rapport de 449 pages, publié mardi 6 octobre, le sous-comité antitrust de la Chambre des représentants propose un cocktail de remèdes puissants. Il ose proposer de casser ces entreprises avec des « séparations structurelles » : Google pourrait être obligé de ne plus contrôler son moteur de recherche ou l’environnement Android, Facebook devrait céder Instagram ou WhatsApp, Amazon ne plus vendre ses produits sur sa place de marché et Apple choisir entre ses services et son magasin d’applications App Store… Toutefois, tous les palliatifs proposés dans ce rapport, porté par les démocrates, nécessitent des modifications législatives difficiles à voter dans le contexte politique américain actuel.
    Keith Flint 1969 - 2019

  9. #1209
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    novembre 2019
    Messages
    144
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Sarthe (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2019
    Messages : 144
    Points : 259
    Points
    259
    Par défaut taxes, une obsession bien française,
    à croire qu'aucun député ne puisse faire son mandat sans avoir inventé une nouvelle taxe, bon je comprend la nécessité de faire payer ces grosses boîtes américaines, mais aussi que les Américains aient besoin de protéger leurs vins californiens des Bordeaux vendus à vil prix et dégueu pour la majorité, (m'en fout je suis Angevin et on s'en fout des amerloques) c'est le jeu des "entretaxeurs".
    Quand à rêver de leur faire de la concurrence aux Amazon et consorts, on fait de l'informatique depuis aussi longtemps et plus que les Américains, internet aussi, si on savait faire la même chose ça serait déjà en place.
    Avec Bull années 50/60 on a tenu IBM pied à pied sans jamais rien lâcher, ensuite je sais pas trop ce qu'on a bouiné, en tout cas ce 2020 un vide sidéral fait face à ces monstres de la tech.

  10. #1210
    Membre actif
    Homme Profil pro
    jardinier
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    150
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : jardinier

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 150
    Points : 270
    Points
    270
    Par défaut marcher américain
    à croire qu'aucun député ne puisse faire son mandat sans avoir inventé une nouvelle taxe, bon je comprend la nécessité de faire payer ces grosses boîtes américaines, mais aussi que les Américains aient besoin de protéger leurs vins californiens des Bordeaux vendus à vil prix et dégueu pour la majorité, (m'en fout je suis Angevin et on s'en fout des amerloques) c'est le jeu des "entretaxeurs".
    pemmore!

    pour mémoire le marché américain est une aubaine pour les vins et spiritueux français: cognac, bordeaux, champagne, mais aussi les vins de la Loire :
    la rvf par exemple:
    Les États-Unis sont devenus en 2018 les premiers importateurs de vins de Loire avec 85.831 hl pour une valeur de 67 millions d'euros (42.561hl en 2008 pour 26 millions d'euros en 2008).
    Les vins de Loire constituent le premier marché à l'export notamment pour les emblématiques cépages sauvignon et chenin.
    Alors stigmatiser les bordeaux (j'en suis) c’est l’hôpital qui se moque de la charité!
    Le pouvoir régalien est là pour corriger les insuffisances de l'économie de marché selon l'Europe et Keynes (jean Monnet aussi) mais s'oppose à la conception américaine de la régulation du marché par ses acteurs selon la main invisible de Smith. Mais c'est une vision réductrice de l'économie et la responsabilité des acteurs (Esther Duflo et le retour à la méthode empirique) est primordiale.
    Discours de fr. Mitterrand à l'université de New York du 28/09/1988
    - Dans un essai célèbre votre compatriote, l'historien et philosophes Hannah Arrendt, a cherché à
    opposer deux grands modèles révolutionnaires : les révolutions de la liberté sur l'exemple américain, les
    révolutions de l'égalité dans la lignée française, les premières animées par la quête du bonheur, les
    secondes destinées à sombrer dans la violence. Je crois, pour ma part, que rien ne définit mieux la
    démocratie moderne que nous pratiquons, que la synthèse toujours à réinventer entre liberté et égalité.

  11. #1211
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    novembre 2019
    Messages
    144
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Sarthe (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2019
    Messages : 144
    Points : 259
    Points
    259
    Par défaut marcher Américain,
    On ne marche pas dans la même cour et forcément ceux qui aiment les vins d'Anjou et côteaux du loir ne retrouveront pas les mêmes accords dans la viticulture américaine , une expression d'un des plus grands exportateurs angevin "Le vin de Loire est à la mode. Nos vins dits du nord plaisent aux Américains par la fraîcheur et leur acidité, leur côté facile à boire."
    Disons une bouteille de cabernet d'Anjou ça se boit sans même y faire attention, un côteau du Layon 2003 au dessert avec un pâté aux prunes idem.
    Etant de base moins chers, ça fait moins de soucis.

  12. #1212
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    325
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 325
    Points : 5 479
    Points
    5 479
    Par défaut Les États-Unis suspendent les tarifs français sur la taxe sur les services numériques
    Les États-Unis suspendent leurs représailles douanières contre la France,
    les taxes d’importation sur les produits de luxe français étaient censées entrer en vigueur le 6 janvier 2021

    Les États-Unis vont suspendre le plan visant à frapper de droits de douane 1,3 milliard de dollars de biens français en représailles à la taxe du pays européen sur les revenus des entreprises technologiques mondiales (dont beaucoup sont américaines), afin de désamorcer le différend commercial transatlantique, deux semaines seulement avant que le président Donald Trump ne quitte son poste.

    « Le représentant américain au commerce a décidé de suspendre les droits de douane à la lumière de l'enquête en cours sur les Digital service Tax (DST) similaires adoptées ou envisagées dans 10 autres juridictions. Une suspension de l'action tarifaire dans l'enquête sur la DST en France favorisera une réponse coordonnée dans toutes les enquêtes en cours sur la DST, a-t-il déclaré dans un communiqué jeudi, en référence aux taxes sur les services numériques ». La taxe de 25 %, qui devait entrer en vigueur mercredi à minuit, aurait touché les produits français de marque tels que les sacs à main, le savon et le maquillage.

    Nom : Screenshot_2021-01-08 US suspends French tariffs over digital services tax.png
Affichages : 14182
Taille : 513,8 Ko

    L'Union européenne et les États-Unis tentent déjà de régler un différend sur les avions qui a vu les deux parties frapper de droits de douane leurs exportations respectives, pour un montant de 11,5 milliards de dollars. « Nous prenons note de la décision de l'administration américaine", a déclaré le ministre français des Finances, Bruno Le Maire. « Nous estimons que ces sanctions sont illégitimes au regard du droit de l'OMC. Une fois de plus, nous appelons à un règlement global des différends commerciaux entre les États-Unis et l'Europe, dans lequel tout le monde est perdant, surtout en cette période de crise », a-t-il ajouté.

    Cette opposition n'est qu'un symptôme d'un conflit mondial sur la manière de taxer les entreprises technologiques telles qu'Amazon et Facebook. Près de 140 pays négocient depuis plusieurs années une refonte du système international, mais ils se sont heurtés à plusieurs reprises à des questions telles que l'opportunité de protéger les entreprises numériques, la répartition des bénéfices entre les différents pays et le caractère contraignant des nouvelles règles.

    L'Union européenne est prête à explorer « toutes les options » si les États-Unis vont de l'avant avec des mesures tarifaires, a déclaré Valdis Dombrovskis, vice-président exécutif pour l'économie et commissaire au commerce pour le bras exécutif du bloc. « Plus généralement, nous sommes prêts à travailler de manière constructive avec les États-Unis pour trouver une solution globale et opportune à la taxation équitable du secteur numérique », a-t-il déclaré sur son compte Twitter.

    La France a mis en place sa taxe sur les revenus numériques en 2019 pour faire pression sur les négociations afin de faire avancer les choses, mais les États-Unis ont déclaré que cette mesure unilatérale visait injustement les entreprises américaines.

    Ce sursis donne au président élu Joe Biden et à sa candidate au poste de chef du commerce, Katherine Tai, le temps de travailler avec la France et d'autres pays pour trouver une solution multilatérale, a déclaré la Coalition des industries de services.
    La présidente de la coalition of services industries (CSI), Christine Bliss, a également exhorté la France et les autres pays cités dans l'enquête du bureau du représentant américain au commerce à suspendre l'imposition des DST et à continuer à travailler pour trouver une solution. Les pays participant aux pourparlers ont convenu en octobre dernier de poursuivre les négociations jusqu'à la mi-2021, après que les discussions se sont enlisées en raison de la réticence de Washington à signer un accord international avant l'élection présidentielle américaine.

    Mercredi, le représentant américain au commerce a déclaré qu'il avait constaté que les taxes sur les services numériques adoptées par l'Inde, l'Italie et la Turquie étaient également discriminatoires à l'égard des entreprises américaines et incompatibles avec les principes fiscaux internationaux, mais il a reporté l'annonce de toute mesure tarifaire spécifique. Ces enquêtes font partie de plusieurs enquêtes actives du bureau du représentant américain au commerce qui pourraient conduire à des tarifs avant que le président Donald Trump ne quitte son poste ou au début de l'administration Biden.

    En janvier 2020, le président Emmanuel Macron et son homologue américain Donald Trump ont convenu d'une trêve dans leur différend afin de laisser le temps aux négociations internationales de parvenir à un accord global, mais les pourparlers ont échoué en octobre et la France a repris la perception de la taxe à la mi-décembre. Le Maire a à son tour reproché aux États-Unis de bloquer les négociations avec des exigences qui sont inacceptables pour d'autres. L'UE commencera cette année à travailler sur une taxe pour l'ensemble du bloc en cas d'échec des négociations coordonnées par l'Organisation de coopération et de développement économique.

    Sources : Twitter, Reuters

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    La France va appliquer une "taxe numérique" aux géants de la technologie en ligne, malgré les menaces de représailles américaines

    Taxe GAFA*: la France prépare une riposte à la mise en exécution des menaces américaines. Mais note que cette guerre commerciale ne profitera à personne

    L'Italie emboite le pas à la France en approuvant son projet de taxe numérique nationale ciblant les GAFA, qui devrait entrer en vigueur en janvier 2020

    Taxe numérique*: voici la liste des 29 entreprises qui seraient concernées par la mesure française, d'après un cabinet d'étude
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #1213
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    novembre 2019
    Messages
    144
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Sarthe (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2019
    Messages : 144
    Points : 259
    Points
    259
    Par défaut
    C'est tout de même une très bonne nouvelle, tout octroi et droit de douane est générateur de misère.
    D'origine bretonne je suis fier de notre reine Anne de Bretagne qui avait déjà compris ça il y a quelques centaines d'années et c'est toujours aussi vrai, ça n'a pas pris une ride.

  14. #1214
    Expert confirmé

    Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    2 314
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 2 314
    Points : 4 560
    Points
    4 560
    Par défaut
    Citation Envoyé par pemmore Voir le message
    D'origine bretonne
    les droits de douane sont là aussi pour protéger contre le dumping social sur la production nationale. la crise du porc en bretagne, ça ne te dit rien? ça ferait quoi si nos transformateurs nationaux achetaient le porc à l'étranger, par exemple d'allemagne, parce qu'il est moins cher?

    ha mince, c'est déjà le cas... et on voit le résultat...

  15. #1215
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Inscrit en
    mai 2015
    Messages
    355
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2015
    Messages : 355
    Points : 1 286
    Points
    1 286
    Par défaut
    Qu’en pensez-vous ?

    Que ça ne servira à rien de vouloir négocier avec les USA, tout simplement parce que personne ne peut négocier avec eux.
    Ils ont prix la fâcheuse habitude de réclamer et généralement d'obtenir, sans aucune contrepartie, mais c'est aussi de la fautes de "nos dirigeant" qu'y ont laissés cette situation perdurer.
    Plus spécifiquement sur le sujet de la Tec IT, depuis quand quelqu'un d'autre que les USA mènent la danse ?
    Les grands groupes de la tech US existe, parce que nos dirigeants, n'ont rien fait contre les monopoles, le dumping social et autres, au moment où c'était opportun.
    Maintenant tout le monde veut une part du gâteau, mais les US n'ont pas été élevé dans les compromit, ce qui me fait dire que ça ne servira à rien de vouloir négocier avec eux.

    C'est un peut comme les britanniques qui ont toujours eu une fâcheuse tendance à obtenir le beurre, l'argent du beurre et la crémière, avant le Brexit et qui maintenant viennent ce plaindre de l'inflexibilité des Européens (lol).

    En ces temps obscures, la diplomatie n'a fait que montrer ses limites, sans jamais trouvé de solutions, alors j'attend de voir .

  16. #1216
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    novembre 2019
    Messages
    144
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Sarthe (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2019
    Messages : 144
    Points : 259
    Points
    259
    Par défaut
    Ben oui, les Américains vivent dans un monde sans civilisation, il y a eux et les autres, mais quelque part on s'en fout, on ne vit pas sur le même continent.
    Nous sommes Européens et c'est un devoir de se rapprocher des Russes qui ont toujours vécu avec nous, un état immense, bourré de ressources, et cet aparté communiste n'est pas destiné à durer quand Eltsine ne sera plus la, on reprendra notre destin commun avec 100 ans de retard.
    Par exemple, tout comme nous, c'est un pays qui ne connait pas le racisme, donc une guerre à ne pas avoir à faire, l'école est gratuite, peu de soucis égalité homme femme, une nana maçonne c'est banal, pilote d'avion de guerre: 43 pilotes féminins morts à la 2 ème guerre mondiale, ils ont même adopté le système mêtrique au lieu de ce système antimécanique que seuls ont gardé stupidement Américains et Anglais.
    Bon on rêve évidement de la route 66, on prendra la flèche rouge ou le transsibérien pour vladivostok ça fera autant d'effet.

  17. #1217
    Membre expert

    Profil pro
    activité : oui
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 163
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : activité : oui

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 163
    Points : 3 057
    Points
    3 057
    Par défaut
    en vérité, même les américain , c'est moins vrai aujourd'hui. Par exemple, tout les métiers de sciences utilisent le SI métrique pour une plus simple cohérence dans la communication, la compréhension, et la diffusion du savoir. C'est également le cas au quotidien, où pour certaines choses, les 2 systèmes cohexistent, voir le SI remplace le système impérial en pratique (ex : en cuisine on parle en litre, pas en US gallon).

    Et pour rappel : même leur °F a été redéfinit sur le °K ...qui sert également de définition au °C. ...il en est de même avec la livre, ou encore, le pied.

    Si les Pays n'ont pas adopté "officiellement" le SI, il sont si peux nombreux (tien sur les doigts de la main) qu'en pratique, toutes leur science et industrie se conforme au SI par la force des choses.
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  18. #1218
    Membre éclairé

    Homme Profil pro
    Retraite
    Inscrit en
    octobre 2005
    Messages
    366
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 70
    Localisation : France, Aude (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraite

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2005
    Messages : 366
    Points : 816
    Points
    816
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    https://www.lefigaro.fr/conjoncture/...mardi-20210112

    avec ça pas de commentaire de plus sur toutes les chaînes de la télévision aux info de long en large on peut voir la taxe s'appliquer.

  19. #1219
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 353
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 353
    Points : 154 775
    Points
    154 775
    Par défaut Une taxe mondiale des GAFA est désormais « hautement probable », selon le ministre allemand des Finances
    Une taxe mondiale des GAFA est désormais « hautement probable », selon le ministre allemand des Finances
    après un entretien avec la nouvelle secrétaire au Trésor des États-Unis

    Les entreprises technologiques de la Silicon Valley semblent de plus en plus susceptibles de faire face à de nouvelles lois fiscales mondiales cette année, car le changement à la Maison Blanche alimente l'optimisme parmi les responsables européens quant à la conclusion imminente d'un accord bientôt. Le ministre allemand des Finances Olaf Scholz a déclaré qu'il était désormais « hautement probable » qu'un accord sur la fiscalité soit conclu avant la date limite estivale au niveau de l'OCDE.

    « Je suis vraiment convaincu que nous obtiendrons un accord », a-t-il déclaré, juste un jour après s'être entretenu par téléphone avec la nouvelle secrétaire au Trésor des États-Unis, Janet Yellen.

    Yellen a soutenu les appels en faveur d'une nouvelle taxe mondiale sur les géants de la technologie lors d'une audience de confirmation au Sénat la semaine dernière. Elle a également promis que les États-Unis participeront activement aux négociations avec d'autres pays de l'OCDE, après que l'administration précédente ait décidé de se retirer des pourparlers à l'été 2020.

    L'OCDE veut avoir un accord international sur la façon de taxer les géants de la technologie d'ici l'été, après avoir échoué à conclure un accord en 2020. Les discussions entre près de 140 pays ont officiellement échoué le 12 octobre dernier. Le calendrier initial tablait sur un accord pour fin 2020, mais il a été malmené par la pandémie de coronavirus et les hésitations des États-Unis. Les pays ont convenu de poursuivre leurs efforts en vue de parvenir à un accord d’ici la mi-2021.

    Reconnaissant que les négociations ont été ralenties à la fois par la pandémie de COVID-19 et par des différences politiques, les membres du Cadre inclusif ont déclaré que les blueprints de l’approche à deux piliers diffusés ce 12 octobre 2020 reflètent une convergence de vues sur les caractéristiques essentielles, les grands principes et les principaux paramètres d’un futur accord. Ils ont recensé les aspects politiques et techniques sur lesquels des différences de vue doivent toujours être surmontées, et évoqué les prochaines étapes du processus multilatéral.

    Les participants ont approuvé pour consultation publique un nouveau Blueprint pour le Pilier Un du projet, qui établirait de nouvelles règles déterminant le lieu où l’impôt devrait être payé (règles du lien, ou « nexus ») et modifierait radicalement la façon de répartir les droits d’imposition entre les pays. L’objectif est de faire en sorte que les entreprises multinationales (EMN) à forte intensité numérique et en relation étroite avec les consommateurs paient leurs impôts là où elles exercent des activités soutenues et significatives, même sans présence physique, qui est le critère qui prévaut selon les règles fiscales actuelles.

    Nom : gafa.jpg
Affichages : 3146
Taille : 13,6 Ko

    Les participants ont également approuvé pour consultation publique un nouveau Blueprint pour le Pilier Deux du projet, qui mettrait en place un nouvel impôt minimum mondial qui aiderait tous les pays à traiter les problématiques non résolues en matière d’érosion de la base d'imposition et de transfert de bénéfices par les EMN.

    Selon l'OCDE, l’absence de solution fondée sur un consensus pourrait entraîner une multiplication des taxes sur les services numériques et une augmentation de la fréquence des différends commerciaux et fiscaux préjudiciables à la sécurité juridique en matière fiscale et à l’investissement. Dans le scénario le plus défavorable - une guerre commerciale mondiale déclenchée par l'adoption de taxes unilatérales sur les services numériques - l’incapacité à négocier un accord pourrait amputer le PIB mondial de plus de 1 % par an.

    Nom : ocde.png
Affichages : 3104
Taille : 16,4 Ko

    Malgré l'absence de consensus au niveau de l'OCDE, certains pays européens ont mis en place leurs propres taxes numériques, notamment l'Espagne, l'Italie et la France. Ce dernier a été le premier pays à exiger le paiement des géants du numérique, tandis que les autres nations ont suspendu les taxes en attendant l'issue des négociations de l'OCDE.

    Si les négociations de l'OCDE échouent à nouveau, la Commission européenne, le bras exécutif de l'UE, devrait annoncer une taxe numérique à l'échelle de l'UE. Ce prélèvement devrait être approuvé à l'unanimité par les 27 pays de l'UE, ce qui s'est avéré difficile dans le passé.

    Les différences sur la façon de taxer ces entreprises avaient été à l'origine d'un différend transatlantique sous la présidence de Donald Trump, qui menaçait d'imposer des tarifs aux constructeurs automobiles allemands à différentes occasions.

    « Nous devons nous mettre d’accord en été ». « Il est fort probable que nous obtenions le succès pour lequel nous travaillons si dur », a déclaré Scholz jeudi. « Et la nouvelle administration m'a donné l'impression qu'elle comprenait la nécessité d'un accord dans ce domaine et qu'elle travaillerait sur des solutions avec nous tous, ce qui, je pense, est un grand succès. Et tout le monde sait que le calendrier est très strict, nous devons nous mettre d'accord en été », a déclaré Scholz jeudi.

    Le ministre allemand a fait l'éloge de son nouvel homologue américain plus largement après leur conversation de mercredi. Il a déclaré que « l'approche pragmatique » des relations américano-européennes semblait revenir, ajoutant qu'il y avait « de bonnes chances pour un nouveau partenariat transatlantique ».

    Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a également salué le soutien de l’administration du président Joe Biden sur la proposition de taxe mondiale. S'exprimant lors d'un panel sur l'Agenda de Davos lundi, il a déclaré qu'il pensait qu'un accord multilatéral pourrait entrer en vigueur dès ce printemps.

    « Je pense que le fait que la nouvelle secrétaire au Trésor Janet Yellen vient d'expliquer qu'elle était ouverte à l'idée de réfléchir à une nouvelle fiscalité internationale avec les deux piliers est une très bonne nouvelle : tout d'abord, pour la fiscalité numérique et, bien sûr, aussi pour une imposition minimale sur l’impôt sur les sociétés ».

    « Je pense que nous sommes sur la bonne voie. Il est possible de trouver un accord sur ce nouveau système de taxation internationale d'ici la fin de ce printemps 2021. Et je peux vous dire que nous ferons tout notre possible pour ouvrir la voie à un accord », a déclaré Le Maire.

    Source : Ministre allemand des Finances Olaf Scholz
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  20. #1220
    Membre éclairé
    Femme Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2012
    Messages
    229
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Italie

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2012
    Messages : 229
    Points : 826
    Points
    826
    Par défaut
    Mes compliments...

Discussions similaires

  1. [PayPal] Utilisation de l'API REST PayPal pour faire des paiements réccurents (tous les mois)
    Par dtcSearch dans le forum EDI, CMS, Outils, Scripts et API
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/10/2014, 11h28
  2. Réponses: 8
    Dernier message: 16/02/2014, 19h23
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 14/01/2013, 15h24
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 24/11/2009, 14h07
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 24/11/2009, 14h07

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo