Les résultats financiers de Facebook du deuxième trimestre montrent une augmentation des bénéfices de 71 %
Grâce, notamment, aux publicités mobiles

Facebook a levé le voile sur ses résultats financiers du trimestre qui vient de s’achever. On se rappelle qu’il y a un mois jour pour jour, l’entreprise américaine leader des réseaux sociaux annonçait par la voix de son fondateur et directeur général, Mark Zuckerberg, que désormais, elle compte officiellement 2 milliards d’utilisateurs disséminés partout dans le monde. Cette annonce associée aux derniers résultats financiers de l’entreprise présageait une montée en puissance importante du groupe et une croissance soutenue, du moins pour cette année.

Nom : 1444582-apres-resultats-publies-mercredi-benefice.jpg
Affichages : 621
Taille : 43,7 Ko

Facebook a annoncé l’augmentation de 71 % de ses bénéfices qui s’établissent à 3,9 milliards USD au deuxième trimestre 2017 et sont nettement supérieurs aux 2,3 milliards USD obtenus pendant la même période de l’exercice précédent. Le bénéfice ajusté par action est ressorti à 1,32 USD, alors que les analystes tablaient sur une moyenne de 1,13 USD. L’entreprise américaine leader des réseaux sociaux a également rapporté que son chiffre d’affaires au second trimestre 2017 était de 9,3 milliards USD, en hausse de 45 % et toujours avec une valeur supérieure aux prévisions.

Cette forte augmentation a de quoi surprendre quand on se rappelle que la société avait prédit une diminution progressive de ses recettes publicitaires, la source principale de ses revenus, pour le courant de l’année 2017. À ce propos, le directeur financier de l’entreprise, David Wehner, a déclaré lors d’un entretien téléphonique avec des analystes que « la demande de publicité demeure robuste, mais certains facteurs influent sur la croissance de nos recettes » au second semestre. Il a notamment fait allusion au manque d’espace sur le réseau social et l’impact des technologies de blocage des publicités sur les ordinateurs, deux éléments déterminants qui, selon lui, favorisent la diminution des recettes publicitaires.

En se basant sur une comparaison d’une année sur l’autre pour la même période, les revenus engrangés par Facebook grâce aux publicités mobiles ont augmenté de 53 % à 8 milliards USD, à tel point qu’elles représentent désormais 87 % de la totalité des recettes publicitaires contre 84 % l’an dernier. Cette augmentation a permis à la division publicité de la société de générer 9,16 milliards USD (+ 47 %). C’est, cependant, moins que la hausse + 51 % qu’elles avaient généré au premier trimestre 2017.

Pour contrer le déclin progressif de ses revenus publicitaires, le groupe a des pistes prometteuses concernant notamment les services de messagerie instantanée qu’il offre avec WhatsApp et Messenger. Conscient du travail et du temps que ça prendra pour « monétiser » ces services, David Wehner a tenu à préciser que ces solutions « ne devraient pas constituer un moteur de croissance globale à court terme pour Facebook. »

Facebook fonde aussi de grands espoirs sur la vidéo et son potentiel pour attirer le maximum d’utilisateurs et d’annonceurs. D’après Mark Zuckerberg, « la vidéo va continuer à être un gros centre d’intérêt et d’investissements » pour Facebook, qui rappelle qu’en termes de consommation, la vidéo est « la plus grosse tendance actuellement ». C’est, d’ailleurs, l’une des raisons qui a conduit Facebook a planifié la diffusion en direct des matches de la Ligue des champions de football pour les internautes américains, en partenariat avec la chaîne Fox Sports.

D'après Colin Sebastian, un analyste du cabinet Baird : « compte tenu du fait que la croissance de Facebook reste saine et robuste, je pense que les inquiétudes planant sur le nombre d'utilisateurs et la concurrence devraient s'estomper, car peu d'entreprises combinent, comme le fait Facebook, une orientation technologique forte et une forte diversité de plateformes, le tout à très grande échelle. »

Source : LaPresse, FoxBusiness

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Microsoft publie les résultats de son quatrième trimestre et bat les estimations du marché avec une activité boostée par sa division cloud
L'éditeur de jeux vidéo français Ubisoft annonce un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 45,2 % en fin juin 2017