Intel abandonne ses plateformes miniaturisées Galileo, Edison et Joule
dédiées aux systèmes embarqués et à l'IoT

Il semble que l’entreprise technologique américaine Intel ait mis un terme à la production de certains de ses produits destinés au marché de l’Internet des objets (IoT) et des adeptes du DIY (Do It Yourself) ainsi qu’à celui des nano-ordinateurs embarqués. Ce sont les conclusions du blog Hackaday dont les informations sont basées sur des documents PDF trouvés sur une page du site d’Intel.

Le géant technologique de Santa Clara compte actuellement au moins quatre gammes de produits orientées sur la basse consommation qui couvrent ces marchés. Ces produits sont représentés par les plateformes Galileo, Edison, Joule et Curie. Le développement rapide de ce secteur et les opportunités de croissance qu’il laissait entrevoir avaient convaincu Intel de se lancer à l’aventure avec ses solutions basées sur son architecture x86. Mais tout porte à croire qu'Intel a décidé d'enterrer ses 3 premières plateformes (Galileo, Edison et Joule) qui devraient rester disponibles jusqu'à la fin de 2017. Après cette période, Intel devrait arrêter leur commercialisation.

Nom : 0.jpg
Affichages : 1486
Taille : 56,1 KoNom : 2.jpg
Affichages : 1417
Taille : 42,3 KoNom : 6.png
Affichages : 1417
Taille : 78,9 Ko

Il est important de rappeler que cette nouvelle ne signifie pas qu'Intel se retire complètement du marché des nano-ordinateurs embarqués ou de l'IoT. En effet, la firme de Santa Clara n'a, jusqu'à ce jour, effectué aucune annonce concernant la disparition de son système le plus récent Curie. De plus, elle a déjà dévoilé des produits qui peuvent très bien trouver leur place dans ce marché comme l'Intel Compute Card, un ordinateur miniaturisé au format d'une carte de crédit qui est supposé arriver sur les marchés à partir du mois d’août 2017.

Il semble que dans ce marché, tout comme dans celui du mobile, Intel ait pris un mauvais départ. Son architecture x86 n'a pas réussi à s'imposer auprès des développeurs ou des entreprises voulant tester à peu de frais des projets (IoT ou autres) comme c'est le cas avec les solutions proposées par son concurrent direct Raspberry Pi. Ce dernier a pris l'ascendant sur Intel et ses produits grâce à ses nombreuses déclinaisons de nano-ordinateurs exploitant la technologie ARM. À tel point qu'on peut être amené à se demander ce qui a empêché les solutions d'Intel de connaître le même succès que la star de ce marché : le Raspberry Pi (et ARM). Comment la commercialisation de produits aussi prometteurs peut s'achever d'une manière aussi décevante ? Le support logiciel n'était-il pas à la hauteur ou bien les tarifs pratiqués par le constructeur n'étaient pas suffisamment compétitifs ?

Source : DigitalTrends, Hackaday, Intel PDF

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Avez-vous déjà pu utiliser l'une des solutions d'Intel (Galileo, Edison et Joule) ?

Dans vos activités de développeurs, quelle solution (Raspberry Pi ou autre) utilisez-vous le plus ? Laquelle préférez-vous ?

Voir aussi

Raspberry Pi 3 : découverte et mise en route
Bientôt un support Android pour le Raspberry Pi 3 ? Le matériel apparaît dans la liste des dispositifs officiellement supportés par Android
Quelles sont vos cartes d'interface Arduino (shields) préférées ? Votez pour les shields que vous estimez les plus utiles