+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Webmaster
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    738
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmaster
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 738
    Points : 16 901
    Points
    16 901

    Par défaut USA : la vente d’opioïdes sur le dark web prend des allures de phénomène national

    USA : la vente d’opioïdes sur le dark web prend des allures de phénomène national
    avec la livraison de ces drogues comme de simples courriers

    L’accès aux technologies de l’information par tous a depuis des années transformé le quotidien des utilisateurs. Les distances entre les personnes s’amenuisent, les entreprises peuvent atteindre un plus grand nombre d’utilisateurs, et certains en profitent pour faire passer des produits normalement prohibés à la vente.

    À partir des années 2011, le commerce de la drogue s’est largement développé avec la création de Silk Road, le marché de la vente de drogues sur le dark web. En l’espace de trois ans, Silk Road a connu un essor remarquable avec plus de 1,5 million de transactions réalisées avec la participation de plusieurs milliers de comptes de commerçants et plus de 100 000 comptes d’utilisateurs. Vers la fin de l’année 2013, l’auteur de Silk Road, Ross Ulbricht, a été arrêté puis condamné en 2015 à la prison à vie.

    En dépit de l’arrestation de M. Ulbricht et de la fermeture de Silk Road, plusieurs autres sites ont proliféré à sa suite en suivant le même modèle que Silk Road. Et depuis un bout de temps, les autorités américaines observent une montée en flèche de la vente des opioïdes au niveau national. Dans le domaine médical, un opioïde s’apparente à un médicament qui soulage la douleur. C’est une substance opiacée psychotrope de synthèse ou peptidique dont les effets sont similaires à ceux de l'opium sans en être chimiquement proches. Lorsqu’un opioïde est consommé de manière abusive, il peut entraîner la dépendance, la surdose, voire la mort.

    Selon le New York Times, les opioïdes synthétiques sont devenus la cause la plus rapide de surdosage à l’échelle nationale américaine. Ce phénomène est grandissant, car les consommateurs qui peuvent être de tous les âges utilisent les outils d’anonymisation comme le navigateur Tor Browser (utilisant un protocole sécurisé pour chiffrer les données) et les VPN (Virtual Private Network ou Réseau Privé Virtuel en français) pour accéder aux différents sites de vente de ces opioïdes et autres drogues sur la toile. Et pour régler leur facture sans laisser de traces, ils font usage du bitcoin, la monnaie cryptographique rattachée à un système de gestion décentralisé des transactions.

    En considérant les outils utilisés par les acheteurs, cela devient très difficile pour les autorités d’endiguer ce phénomène de surdosage qui prend des élans de crise nationale, dépassant même l’héroïne dans certaines régions, rapporte le New York Times. Comme opioïdes vendus sur le dark web, nous avons par exemple le fentanyl qui est un puissant analgésique opioïde en principe obtenu sur ordonnance. Son potentiel analgésique est environ 80 fois supérieur à celui de la morphine. Mais avec la prolifération de ces vendeurs de drogues sur le dark web, toute personne qui y a accès peut s’en procurer aisément. Et le plus difficile, rappellent les forces de l’ordre américaines, c’est que ces ventes sont difficiles à contrôler, car ces drogues sont expédiées en petits paquets comme des courriers ordinaires.

    Contrairement à l’héroïne et aux analgésiques, qui sont relativement volumineux lorsqu’on souhaite approvisionner un grand nombre de personnes, une quantité de fentanyl pour 50 000 personnes peut correspondre à une enveloppe standard, ce qui permet d’atteindre assez facilement une grande proportion de personnes et de faire un grand nombre de victimes. Grant Seaver et Ryan Ainsworth, deux jeunes adolescents âgés de 13 ans et vivant dans l’Utah, aux États-Unis, ont fait les frais de ces drogues après avoir acheté sur le dark web un opioïde synthétique et utilisé le Bitcoin pour la transaction. Après avoir consommé cette substance connue sous le nom de U-47700 ou Pinky, ces adolescents sont morts. Alors que ces jeunes auraient pu avoir des craintes à aller vers un vendeur de drogue caché au coin de la rue ou dans un local peu recommandable, l’accès à internet a facilité l’achat et la mise à disposition de cette substance.

    Selon les analyses des autorités américaines, ces nouveaux canaux de distribution favorisés par le dark web pourraient être même plus efficaces que les cartels. AlphaBay, par exemple, un marché de vente d’opioïdes sur le dark web, contient à lui seul plus de 21 000 listes d’opioïdes et plus de 4100 articles pour le fentanyl et drogues similaires. Les consommateurs y font leur marché à cœur joie, mais finissent fréquemment leurs courses joyeuses aux urgences ou dans un état d’évanouissement. Un consommateur rapporte qu’il a injecté un tiers de la substance achetée d’un coup, mais la chose suivante qu’il a constatée à son réveil est trois ambulanciers au-dessus de lui. Un autre indique que si ses ronflements n’avaient pas alerté les personnes environnantes, il serait probablement mort étouffé avec sa langue qui tombait dans sa gorge.

    Source : New York Times

    Et vous ?

    Pensez-vous que la croissance de l’usage de ces drogues soit liée à l’accès au dark web par les consommateurs ?

    Que pensez-vous que les autorités américaines pourraient faire pour régler ce problème ?

    Voir aussi

    Les marchés noirs sur le darknet réalisent des millions de dollars par mois en vendant des produits illicites, notamment des stupéfiants
    Même le réseau Tor n’échapperait pas à la surveillance de la NSA et du GCHQ, selon un expert en sécurité
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    1 694
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 1 694
    Points : 4 328
    Points
    4 328

    Par défaut

    Est-ce que Silk Road / AlphaBay favorisent la consommation ? Oui, surement.

    Maintenant ce n'est pas la cause, et ce n'est pas un problème que les autorités peuvent régler à coup de loi ou d'arrestation.
    Il y a une quantité énorme de gens qui veulent consommer, il faut trouver la cause et régler le problème.
    Il faut aussi dédiabolisé la drogue et en parler aux jeunes (comme le sexe : c'est pas en leur disant "le sexe c'est mal" que les MSTs / grossesses non désirées vont disparaitre).

  3. #3
    Expert confirmé
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    2 383
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 2 383
    Points : 4 413
    Points
    4 413

    Par défaut

    Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
    Pensez-vous que la croissance de l’usage de ces drogues soit liée à l’accès au dark web par les consommateurs ?
    Non, avec ou sans Dark Web il y aurait une croissance de l'usage de drogues.
    Nous sommes dans une période déprimante et l'avenir est sombre.
    Les américains n'ont plus de travail, la situation est difficile et ne risque pas de s'améliorer prochainement...

    Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
    Que pensez-vous que les autorités américaines pourraient faire pour régler ce problème ?
    Quelque part le Dark Web pour acheter de la drogue c'est relativement safe, comparé à l'alternative d'aller dans la rue.
    Là les consommateurs ne risquent pas de se faire agresser.
    Il n'y a pas de vol, pas de violence, pas de besoin de côtoyer un dealer.

    Le côté négatif c'est qu'il est possible que des consommateurs aient eu accès à un produit qu'ils n'auraient pas trouvé sans le Dark Web et ça ça craint.
    "Alors il entrait le type et il disait une baguette pas trop cuite" Émile.
    Aidez la chaîne Nolife, abonnez-vous : http://www.nolife-tv.com/

  4. #4
    Membre chevronné
    Avatar de SurferIX
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    mars 2008
    Messages
    852
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2008
    Messages : 852
    Points : 1 943
    Points
    1 943

    Par défaut

    Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
    ...Et pour régler leur facture sans laisser de traces, ils font usage du bitcoin...
    "Je ne crois les statistiques que lorsque c'est moi-même qui les ai faussées".
    Je suis presque sûr que les chiffres sont biaisés, et que c'est le début d'une série d'articles (pas forcément sur dvp) qui vont tout faire pour déstabiliser / décréditer le bitcoin.
    Le bitcoin fait peur.
    C'est normal : tous les gens qui se gavent sur le dos des petites gens (entendez par là banquiers et avocats entre autres), ont très peur du bitcoin : il devront peut être gagner leur argent en travaillant vraiment, vous imaginez à quel point ça leur fait peur ! Solution retenue : mettre en place toute une série d'article et de news fausses, ou biaisées dans lesquelles ils introduiront le bitcoin comme le gros-méchant-vilain-quil-faut-surtout-pas-utiliser-venez-à-la-banque-cest-plus-fiable (surtout pour nos prêts, qui peuvent maintenant aller jusqu'à 50 ans, on commence à 20, à 70 ans on a terminé ).
    Donc l'article est peut être vrai, mais le bitcoin, ce n'est pas le mal même si on va tout faire, surtout à la télévision (gérée par les banquiers), pour nous faire croire que c'est le mal.
    "Ceci dit" n'est pas correct. Cf Wikipedia. Cela dit est du français correct.
    Je suis parfois... ⇛ ☆★ En direct ★☆

  5. #5
    Expert confirmé
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    2 383
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 2 383
    Points : 4 413
    Points
    4 413

    Par défaut

    Les banques veulent rivaliser le bitcoin avec leur propre monnaie :
    Ethereum sur les traces du succès de Bitcoin
    C'est la crypto-monnaie de JP Morgan.

    Et il existe des prêts sur 100 ans :
    SNCF Réseau emprunte 25 millions d'euros... sur 100 ans
    EDF lance un gros emprunt obligataire à 100 ans en dollars
    La Belgique emprunte à 100 ans pour la première fois
    140 ans : c'est la durée moyenne de remboursement d'un prêt immobilier en Suède

    C'est n'importe quoi l'économie, vivement que tout ce casse la gueule, qu'on remette tout à 0.
    Parce que là on ne fait que de payer les intérêts de la dette.
    Les intérêts de la dette c'est presque la principale dépense de la France par exemple.

    C'est une news de 2014 :
    Budget 2015 : la charge de la dette n'est plus le premier poste de dépenses
    "Alors il entrait le type et il disait une baguette pas trop cuite" Émile.
    Aidez la chaîne Nolife, abonnez-vous : http://www.nolife-tv.com/

  6. #6
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2013
    Messages
    39
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Côte d'Or (Bourgogne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2013
    Messages : 39
    Points : 129
    Points
    129

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    C'est n'importe quoi l'économie, vivement que tout ce casse la gueule, qu'on remette tout à 0.
    Parce que là on ne fait que de payer les intérêts de la dette.
    Les intérêts de la dette c'est presque la principale dépense de la France par exemple.
    Et il faut bien se rappeler que là, c'est de l'argent publique (nos impôts etc...) qui se retrouve détourné par des banques privées qui s'engraissent. C'est sensé correspondre au "risque" pris par la banque au moment où elle fait le chèque. Rappelons qu'ils ne prêtent pas à Monsieur X mais à l'état français... La facture est salée.
    Comme si racketter les pauvres à coup d'agio et payer 2€ par mois pour une carte bleue qui leur coute quasi rien tant que t'as pas assez d'argent chez eux pour qu'ils te lèchent les bottes c'était pas déjà assez.


    Pour ce qui est du sujet de l'article

    Je pense qu'il faut changer le point de vue sur la drogue.
    Appeler certains médicaments qui sont des drogues "drogue", appeler l'alcool "drogue", appeler la cigarette "drogue".
    Je pense que les confusions, notamment avec notre culture d'alcoolique font qu'on mélange tout et que globalement, on est mal informé. Rappelons que l'un des dangers immédiats lié à la consommation c'est le manque d'information.
    Je pense que dire "Si vous avez pris la mauvaise décision de consommer la drogue alors avant tout informez vous sur les effets et les dosages. Ce n'est pas un jeux." à un jeune serait bienvenue. Garder un flou, une barrière d'interdit autour de ce que c'est et ce que ça fait me semble plus nocif quand on voit que c'est tellement excitant de braver les interdits.

    De mon expérience, j'ai eu droit à un gendarme pour venir nous faire de la prévention au collège sur le cannabis. Je suis pas sur qu'il ai été le mieux placé, et bien-sur, il n'a abordé que le cannabis.

    Pensez-vous que la croissance de l’usage de ces drogues soit liée à l’accès au dark web par les consommateurs ?
    Probablement. Après je pense pas que le petit jeune qui est à son coup d'essai va aller sur le Dark Web dépenser des bitcoins pour se trouver de la drogue limite inconnue. Je miserai plutôt sur le camé qui a trouvé moins cher et plus sur que le dealer du coin avec sa came coupée, ou le moyennement jeune qui veux juste essayer son 29eme produit douteux.

    Que pensez-vous que les autorités américaines pourraient faire pour régler ce problème ?
    Quoi ? C'est pas encore arrivé en France ? Je peux désinstaller mon Tor alors !

  7. #7
    Membre expert
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    808
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Bas Rhin (Alsace)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 808
    Points : 3 627
    Points
    3 627

    Par défaut

    Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
    Pensez-vous que la croissance de l’usage de ces drogues soit liée à l’accès au dark web par les consommateurs ?

    Que pensez-vous que les autorités américaines pourraient faire pour régler ce problème ?
    C'est une crise sanitaire majeure aux USA et c'est une véritable épidémie d'opiacés. Qui s'aggrave d'année en année. Soi-disant l'économie repart, soi-disant le taux de chômage US est passé sous les 5% (le taux d'activité s'est effondré mais c'est pas grave pour les autorité et les médias on dirait). On nous dit que le modèle américain est sorti de la crise. C'est sûrement pour ça qu'ils ont élu Trump. Quelques liens d'explication pour qui veut prendre la pilule rouge :

    https://www.theatlantic.com/health/a...idemic/526560/

    https://www.vox.com/science-and-heal...pidemic-charts
    "If the revolution ain't gon' be televised
    Then fuck, I'll probably miss it" - Aesop Rock

Discussions similaires

  1. Réponses: 7
    Dernier message: 23/02/2017, 13h16
  2. Réponses: 16
    Dernier message: 18/11/2016, 19h04
  3. application qui connecte sur une page web
    Par spoolz dans le forum IO
    Réponses: 6
    Dernier message: 14/04/2004, 10h47
  4. Exploitation de base sur un serveur Web
    Par Oz-WereWolf dans le forum Installation
    Réponses: 10
    Dernier message: 07/03/2004, 23h52
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 09/11/2003, 00h42

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo