iOS 11 : Apple lance une option qui permet de désactiver la collecte intempestive des données de localisation
Par des applications en arrière-plan

Lors du WWDC 2017, Apple a présenté plusieurs fonctionnalités intéressantes qui seront intégrées dans son futur système d’exploitation pour mobile (iOS 11). Cependant, toutes n’ont pas été révélées durant cet évènement, dont une en particulier qui permet à l’utilisateur de décider à quel moment une application de son iPhone ou de son iPad peut accéder aux informations de localisation. iOS 11 et ses nouvelles fonctionnalités sont attendus à l’automne 2017.

Ainsi, Apple va introduire avec iOS 11 une nouvelle fonctionnalité importante de sécurité et de confidentialité baptisée « Only while using the app » qui pourra être activée ou désactivée pour chaque application dans la section configuration ou paramètres de l’appareil mobile.

De cette manière, les applications critiquées parce qu’elles demandaient en permanence un accès complet aux informations de localisation de l’utilisateur ne pourront plus collecter ces données après qu’elles ont été fermées ou réduites.

Lorsque cette fonction est activée pour une application donnée, elle autorise cette dernière à collecter vos informations de localisation uniquement lorsqu’elle est utilisée (active au premier plan). Une fois que l’application passe en arrière-plan (réduite) ou est fermée, l’autorisation lui est retirée.

Les utilisateurs d’appareils mobiles Apple auront moins de soucis à se faire sur le respect de leur vie privée avec iOS 11. Cette fonction permettra aussi de gagner de précieuses minutes d’autonomie en empêchant les processus des applications trop intrusives en arrière-plan de solliciter de manière intempestive la batterie.

Nom : 0.jpg
Affichages : 878
Taille : 31,3 Ko

Il faut se rappeler qu’en 2015, Uber avait mis à jour les règles de confidentialité de son application mobile afin de lui permettre de collecter les informations de localisation même quand elle s’exécute en arrière-plan. La controverse est apparue en 2016, lorsque des utilisateurs ont remarqué que l’application d’Uber continuait de les suivre et de collecter leurs données de localisation des jours, voire des semaines, après leur dernière utilisation. Uber avait déclaré que le problème était causé par une extension iOS lancée par Apple.

Source : The Daily Dot

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

WWDC 2017 : Apple dévoile deux nouvelles tablettes grand format de 10,5" et 12,9" qui viennent compléter sa gamme iPad Pro
iOS 11 intègre nativement le codec audio libre FLAC par l'entremise du nouvel explorateur de fichiers baptisé Files