IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Sécurité Discussion :

Poutine pense que le monde se focalise trop sur les hackers russes alors qu'ils sont partout même à la CIA


Sujet :

Sécurité

  1. #1
    Expert éminent sénior

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    1 177
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 1 177
    Points : 78 723
    Points
    78 723
    Par défaut Poutine pense que le monde se focalise trop sur les hackers russes alors qu'ils sont partout même à la CIA
    Poutine pense que la communauté internationale se focalise trop sur les hackers russes
    Alors qu'il y en a partout dans le monde et même à la CIA

    Ces derniers mois, le nom de la Russie et de son président Vladimir Poutine ont été plusieurs cités dans le monde IT. Les tabloïdes abreuvent la toile avec des articles qui traitent de l’implication supposée de ce pays comme acteur majeur de la vaste campagne de piratage informatique qui touche plusieurs pays du globe. Les évènements les plus en vue de cette supposée implication russe dans des cyberattaques mondiales concernent :


    Toutes les informations qui circulent s’accordent à dire que le groupe de pirates APT28 est responsable de toutes ces actions. Le collectif de hackers APT28 (Advanced Persistent Threat), connu aussi sous le nom de Fancy Bear (ou Pawn Storm et Sofacy Group) est considéré par les services de renseignement américains comme une entité opérant pour le compte du renseignement militaire russe.

    Dans un entretien exclusif que le président de la Russie a accordé au média NBC, Mr Vladimir Poutine a insisté sur le fait que les pirates informatiques pouvaient venir de « n’importe où. » Il a ajouté qu’il est injuste et déplorable d’essayer de faire porter à la Russie toute la responsabilité d'une grande partie des derniers piratages qui ont frappé la communauté internationale.

    Nom : 0.jpg
Affichages : 919
Taille : 47,9 Ko

    L’intervention du président russe survient après sa déclaration lors du forum économique de Saint-Pétersbourg dans laquelle il avait évoqué « l’éveil patriotique » de certains cybercriminels pour tenter de trouver une explication au comportement récent de certains hackers. Toutefois, il avait également précisé qu’en aucun cas on ne devrait attribuer la responsabilité des actions indépendantes et engagées d’un groupe de pirates animés par « un esprit patriotique » à tout un État, même s’ils viennent de la Russie.

    Il a déclaré : « les pirates informatiques peuvent être n’importe où. Ils peuvent être en Russie, en Asie... même en Amérique, en Amérique latine. Il se peut même qu’il y ait des pirates informatiques aux États-Unis, suffisamment habiles et expérimentés, qui essayent de faire porter le chapeau à la Russie. Pouvez-vous le concevoir ? Qui plus est, en plein milieu d’une bataille politique ? »

    « Évidemment, cette version arrange certaines parties, alors elles ne se privent pas de l’utiliser. Est-ce que cela vous est venu à l’esprit ? À moi oui. » D'après le président Poutine, les services de renseignements russes auraient des raisons de croire que certains piratages attribués à son pays pourraient plutôt être l'œuvre d'entité comme la CIA. D’ailleurs, il rappelle que par le passé déjà le gouvernement américain avait essayé de convaincre le monde entier que la Russie était derrière le meurtre de l’ancien président américain John F. Kennedy alors que c’était complètement faux.

    Vladimir Poutine a terminé sur une note d’humour en ajoutant qu’à l’heure actuelle, il est très facile de falsifier des informations sur la toile, n’importe qui peut inventer une histoire avec comme pour origine une adresse IP située en Russie, « même votre petite fille », a-t-il lancé à la journaliste qui l’interviewait.


    Source : NBC News

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi

    Enquête sur les emails non protégés d'Hillary Clinton : le directeur du FBI limogé par le président Donald Trump
    Après les États-Unis, l'Allemagne accuse la Russie de vouloir perturber ses élections, la France doit-elle craindre aussi une manipulation russe ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre habitué Avatar de awesomeman
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    octobre 2015
    Messages
    166
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2015
    Messages : 166
    Points : 136
    Points
    136
    Par défaut
    On n'abuse beaucoup trop sur ce stéréotype du hacker russe travaillant pour le gouvernement .
    C'est vrai qu'il y a des hackers russes extrêmement doués avec un coté patriotique (comme beaucoup de russes aujourd'hui ) .
    Mais on va nous faire croire qu'ils arrivent à pirater n'importe quoi (mail de clinton, agence anti dopage ect ) sans réussir à masquer leurs traces ..?
    La ficelle est un peu trop grosse quand même, faut arrêter de nous prendre pour des cons et de faire porter le chapeau aux russes quotidiennement ..

Discussions similaires

  1. [WS 2008 R2] est ce que "Default domain policy" s'applique sur les pc dans conteneur "computers"?
    Par devlopassion dans le forum Windows Serveur
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/03/2016, 20h48
  2. Réponses: 18
    Dernier message: 18/03/2007, 20h54

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo