Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Les CEO de la tech essaient sans succès de dissuader Trump de quitter l’accord de Paris sur le climat
    Les CEO de la tech essaient sans succès de dissuader Trump de quitter l’accord de Paris sur le climat
    Elon Musk quitte le conseil du président américain

    Déjà opposés sur plusieurs fronts à Donald Trump, les géants de la technologie ont fait encore entendre leur voix dans un mouvement visant à dénoncer la volonté du président américain de faire sortir les États-Unis de l’accord de Paris sur le climat. Il s'agit d'un pacte non contraignant entre plusieurs pays qui vise à réduire collectivement le carbone et, si possible, arrêter le changement climatique. Plus de 190 pays, y compris la Chine, l’Inde et les pays de l’Union européenne, ont signé l'accord et se sont engagés à prendre des mesures pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Les géants de la technologie, quant à eux, multiplient leurs efforts pour passer à l’économie verte afin de protéger la planète. C’est le cas par exemple de Microsoft, Apple et Google.

    C’est donc sans surprise que Microsoft a dénoncé la décision de faire sortir les États-Unis de cet accord. Dans un message posté sur LinkedIn, Brad Smith, président et directeur juridique de Microsoft, a rappelé les propres efforts de l’entreprise pour protéger l’environnement avant d’exprimer sa profonde déception à propos de la décision de Trump. « Nous sommes déçus par la décision prise aujourd'hui par la Maison-Blanche de retirer les États-Unis de l'accord mondialement reconnu de Paris sur le changement climatique », a-t-il écrit.

    Le message de Microsoft vient après l'annonce officielle de Trump de vouloir abandonner l'accord de Paris. Mais bien avant cela, de nombreuses entreprises, via leur PDG, ont essayé de convaincre le président des États-Unis à ne pas aller dans cette direction. C'est le cas par exemple du PDG d’Apple. Le milliardaire de la tech et entrepreneur en série Elon Musk a également menacé de quitter le conseil consultatif de la Maison-Blanche si Trump venait à se retirer de cet accord. « Je ne sais pas ce qu’il adviendra de l’accord de Paris sur le climat, mais j’ai fait tout mon possible pour conseiller le président des États-Unis directement, par le biais d’autres personnes à la Maison-Blanche et via des réunions du Conseil, que nous devons rester », a-t-il écrit dans un tweet. Dans un autre, alors qu’on lui demande ce qu’il fera si le président décide de quitter l’accord de Paris, Elon Musk répond qu’il n’aura pas d’autre choix que de quitter son conseil consultatif.



    Dans un spot publicitaire, 10 des plus grands PDG des États-Unis, y compris Jamie Dimon de JP Morgan Chase, Jeffrey Immelt de General Electric, et encore Elon Musk ont apporté leur soutien au pacte sur le climat, estimant que cela sera profitable à l’industrie manufacturière des États-Unis et à la création d’emplois.

    En dépit de toutes ces interpellations, Donald Trump a annoncé que les États-Unis vont se retirer de l’accord de Paris sur le climat. Suite à cette décision, Elon Musk a fait savoir, comme promis, qu’il quittait le conseil du président des États-Unis.


    Les plans de Trump à propos de l’environnement étaient déjà pressentis lorsque le président des États-Unis a nommé Scott Pruitt, connu comme un climatosceptique, à la tête de l'Agence américaine pour la protection de l'environnement (EPA). La nomination de Pruitt fait écho aux déclarations de Donald Trump selon lesquelles le réchauffement climatique est un « canular entretenu par la Chine pour affaiblir l'économie américaine ». Il y a donc eu des réactions d’un groupe d’une soixantaine de programmeurs et scientifiques qui ont collaboré pour collecter et transférer les bases de données fédérales sur le changement climatique en dehors des États-Unis, dans le but de les sécuriser.

    Sources : Réaction de Microsoft, Bloomberg, New York Times

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    Des hackers ont transféré des bases de données fédérales sur le changement climatique en Europe, le jour même de l'inauguration de Trump
    DataRefuge : une initiative visant à archiver des données relatives à l'écologie, avant qu'elles ne disparaissent des sites du gouvernement US
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
    Qu’en pensez-vous ?
    Si Elon Musk quitte le conseil du président des États-Unis, ça lui donne un peu plus de temps à accorder à sa stratégie de forage.

    Le problème c'est que ça va favoriser les entreprises US, qui n'auront pas à se préoccuper de l'émission de gaz à effet de serre.
    Je trouve qu'on se focalise trop sur ce type de pollution, alors qu'il y a d'autres types de pollution plus grave (comme la pollution des océans par exemple).
    Keith Flint 1969 - 2019

  3. #3
    Membre averti
    Malheureusement il fallait s'y attendre à cela, et ça ne va pas s'arranger avec le temps malheureusement.
    Théorie : ça marche pas mais on sait pourquoi
    Pratique : ça marche mais on sait pas pourquoi
    Programmation : ça marche pas et on sait pas pourquoi

  4. #4
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Florian_PB Voir le message
    ça ne va pas s'arranger avec le temps malheureusement.
    Ça dépend, si les américains sont vraiment contre cette décision, dans 4 ou 8 ans quand Trump ne sera plus au pouvoir, rien n'empêchera les USA de réintégrer cet accord.
    Ça pourrait même être une promesse de campagne "si vous m'élisez je ferais réintégrer les USA aux accords de Paris".
    Keith Flint 1969 - 2019

  5. #5
    Membre émérite
    Ni la première ni la dernière fois que Trump se campe à l'opposé de toutes mes convictions, je ne suis donc pas étonné.

    Il a beau crié fort, il ne dirige pas la planète, et il y a de nombreux moyens individuels d'aller dans la bonne voie à certains niveaux quelle que soit la parole des gouvernements (principalement par une consommation choisie). On voit que des politiciens et des grosses entreprises décident de ne pas suivre sa direction. L'opinion de Trump ne pourra pas s'imposer à tous les niveaux, même si c'est sûr, elle aura un impact là où le consommateur n'a pas le choix.

  6. #6
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Le problème c'est que ça va favoriser les entreprises US, qui n'auront pas à se préoccuper de l'émission de gaz à effet de serre.
    Pas sur. Avec cette décision, les états-unis viennent de perdre beaucoup de bonne volonté de la part du reste du monde. Si les autres gouvernements, pour gagner facilement un peu de popularité de leur population, décident de limiter les achats américains pour du environment-friendly, ça ne leur bénéficieront pas tant que ça. En fait, que les états-unis ne vont pas developer leur technologie en énergie renouvelable est un rêve pour la Chine et une grosse opportunité pour l'Europe qui vont vraiment pouvoir se lancer dans le marché.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Je trouve qu'on se focalise trop sur ce type de pollution, alors qu'il y a d'autres types de pollution plus grave (comme la pollution des océans par exemple).
    On a beau s'y focaliser on en fait toujours pas assez ! Alors surtout qu'on arrête pas de s'y focaliser, qu'on arrive au moins à quelque chose.

  7. #7
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    Si les autres gouvernements, pour gagner facilement un peu de popularité de leur population, décident de limiter les achats américains pour du environment-friendly, ça ne leur bénéficieront pas tant que ça.
    lol !
    C'est plus de l'optimisme à ce point là ^^
    Déjà accord de Paris ou pas, les USA n'ont jamais été écolo...
    L'Europe n'est pas prête de diminuer ses importations provenant des US...

    En réalité la masse des consommateurs en on rien à foutre de comment les choses sont produites.
    Tu connais des gens qui se disent "je ne vais pas acheter cet appareil high tech car les conditions de travail chez Foxconn sont pire que de l'esclavage" ?
    De toute façon acheté du made in you USA de base c'est pas écolo, vu que ça traverse un océan pour venir.
    Avec le CETA ont va être encore plus blindé de produits US.
    Les pauvres seront content d'avoir de la viande exécrable pour encore moins chère.

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    que les états-unis ne vont pas developer leur technologie en énergie renouvelable est un rêve pour la Chine et une grosse opportunité pour l'Europe qui vont vraiment pouvoir se lancer dans le marché.
    Ouais bof au final l'industrie pétrolière pourra toujours racheter les sociétés qui ont développé des nouvelles technologies renouvelables.
    C'est ce qu'ils font généralement (pour les fermer).

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    On a beau s'y focaliser on en fait toujours pas assez !
    Mais faut arrêter de vouloir réduire la production de CO² ça n'a pas de sens.
    Vous voulez réduire les émissions de CO² : Arrêtez de manger de la viande !
    Les vaches françaises émettent autant de gaz en un an que 15 millions de voitures !

    Il y a des gaz à effet de serre réellement dangereux, mais le CO² sérieusement ?
    Il existe plusieurs études sérieuses qui montrent que le réchauffement climatique n'est pas lié à la production de CO².
    En plus le CO² fait pousser les plantes plus vite.

    =====
    Cette histoire fait le buzz, mais dans peu de temps les gens en auront strictement plus rien à foutre.
    Ils font n'importe quoi aux USA de toute façon !
    Ils extraient du gaz de schiste avec de la fracturation hydraulique ces abrutis !

    AMERICA FUCK YEAH ^^
    Keith Flint 1969 - 2019

  8. #8
    Membre averti
    Il s'agit d'un pacte non contraignant
    En fait il pouvait très bien continuer le pacte sans réduire les gaz à effets de serre, il ne s'agit donc que d'un coup de communication à la Trump en mode bras d'honneur.

  9. #9
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    C'est plus de l'optimisme à ce point là ^^
    Bon j'ai pas le temps de tout réviser et sourcer, dont je vais m'arrêter en disant juste ceci : je parle à moyen terme. Quand on voit l'évolution de l'opinion public sur la question, je pense pas que ce soit risible.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Mais faut arrêter de vouloir réduire la production de CO² ça n'a pas de sens.
    Si tu penses ça, pas étonnant que tu penses que la population n'en a rien à foutre.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Vous voulez réduire les émissions de CO² : Arrêtez de manger de la viande !
    C'est ce que je fais. Le fait-tu ?

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Il existe plusieurs études sérieuses qui montrent que le réchauffement climatique n'est pas lié à la production de CO².
    Tu parles du 1% d'étude que Greenpeace a exposé comme étant soudoyées par Big Oil ? ( ici ) Bizarrement je préfère croire les 99%.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    En plus le CO² fait pousser les plantes plus vite.
    Là tu te fous littéralement de ma gueule. Bravo, je sais même pas quoi dire tellement c'est con. Que c'est pas un problème de plantes qui poussent trop lentement, mais d'écosystème qu'on détruit à jamais ? Que l'on veut des plantes aussi pour absorber le CO2 de l'atmosphere, donc ca sert a rien d'avoir les plantes si elles ont grandi avec du CO² qui était pas nécessaire ? Qu'on veut des plantes qui poussent pas des plantes adultes, car les plantes "ados" consomment plus de CO² ? On souhaiterais préserver les écosystèmes actuels, pas retourner au Paléozoïque ?

  10. #10
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    Tu parles du 1% d'étude que Greenpeace a exposé comme étant soudoyées par Big Oil
    Non je parle de vrais scientifiques sérieux.
    J'ai plus les liens sous la main, mais je pense que ça ça marche un peu par exemple :


    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    Là tu te fous littéralement de ma gueule.
    Ben non...
    Le CO² est vraiment utile pour les plantes.
    Certains jardiniers produisent du CO² spécialement pour leur plantes.

    Si on prend un magasin de jardinage standard comme Indoor Gardens on voit qu'il y a une page consacré :
    Gestion du CO²

    ===
    Bon après en science il y a toujours plusieurs visions.
    Certains pensent que le CO² c'est le mal absolu, qu'il fait augmenter la température de la terre, etc...
    D'autres pensent que les changement de températures ne sont pas lié au CO²...

    Réchauffement climatique : les thèses s'affrontent

    C'est de la science on a le droit de ne pas être d'accord.
    Moi je pense qu'il y a des pollutions beaucoup plus préoccupante que le CO².
    La taxe carbone c'était surtout pour faire du fric...
    Keith Flint 1969 - 2019

  11. #11
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    ...
    Oui et non.

    Les USA sont plus un continent qu'un pays.
    Il y a plusieurs réalités aux USA.

    L'ectricité : le solaire permet à la Californie d’afficher des prix négatifs
    27% d'énergie renouvelable
    Quand la France arrivera à ce niveau :p

    Tesla c'est peut-être une niche mais c'est aux USA pas en Europe...
    Je ne suis qu'un pauvre débutant alors ne frappez pas si mes idées ne sont pas bonnes

  12. #12
    Membre extrêmement actif
    C'est très bien qu'ils continuent dans ce sens là.
    Développer le solaire semble être un bon plan.
    C'est beaucoup mieux que l'éolien...
    Keith Flint 1969 - 2019

  13. #13
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    C'est très bien qu'ils continuent dans ce sens là.
    Développer le solaire semble être un bon plan.
    C'est beaucoup mieux que l'éolien...
    Faut l'ensoleillement, pour ça, et c'est pas en Bretagne que tu vas avoir le rendement de la Californie.

    Par contre, on a du vent

    Tiens sinon, truc amusant : la production d'énergie "verte" aux USA produit plus d'emplois que les énergies fossiles (à investissement égal).

  14. #14
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par DevTroglodyte Voir le message
    Faut l'ensoleillement, pour ça, et c'est pas en Bretagne que tu vas avoir le rendement de la Californie.

    Par contre, on a du vent

    Tiens sinon, truc amusant : la production d'énergie "verte" aux USA produit plus d'emplois que les énergies fossiles (à investissement égal).
    Normal, les industries fossiles sont beaucoup plus productives
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  15. #15
    Chroniqueur Actualités

    USA : les géants de la technologie rejoignent un mouvement visant à rester dans l’accord sur le climat
    USA : les géants de la technologie rejoignent un mouvement visant à rester dans l’accord de Paris sur le climat
    peu importe la décision de Trump

    La semaine dernière, Donald Trump a annoncé sa volonté de faire sortir les États-Unis de l’accord de Paris sur le climat. Il s'agit d'un pacte non contraignant entre plusieurs pays qui vise à réduire collectivement le carbone et, si possible, arrêter le changement climatique. Plus de 190 pays, y compris la Chine, l’Inde et les pays de l’Union européenne, ont signé l'accord et se sont engagés à prendre des mesures visant à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, pour maintenir le réchauffement bien au-dessous de 2 °C. À propos du réchauffement climatique, Donald Trump avait toutefois fait une déclaration selon laquelle il s’agirait d’un « canular entretenu par la Chine pour affaiblir l'économie américaine ». Il estime par ailleurs que cet accord « désavantage les États-Unis, au profit exclusif d’autres pays », des raisons, entre autres, qui l’ont amené à vouloir se retirer du traité.

    Cette décision a suscité le mécontentement des géants de la technologie, qui en tant que partisans de cet accord, multiplient les efforts pour passer à l’économie verte afin de protéger la planète. Si Brad Smith de Microsoft a exprimé sa déception suite à cette annonce de Donald Trump, Elon Musk a quant à lui décidé de quitter le conseil consultatif du président des États-Unis. Ce n’était toutefois que le début des actions envisagées par les entreprises de technologie.

    Donald Trump a certes décidé de faire sortir les États-Unis de l'accord de Paris sur le climat, mais les différents États et régulateurs locaux peuvent, semble-t-il, adhérer individuellement à l'accord. C'est donc là que les géants de l'IT tels que Apple, Google, Amazon, Microsoft, Facebook, Tesla, Twitter, HP Enterprise, Uber, Intel, Salesforce, Yahoo!, Spotify et des centaines d’autres entreprises US ont décidé d'entrer en jeu. Ils se joignent à mouvement baptisé « We Are Still In » pour affirmer leur soutien aux engagements définis à l’accord de Paris, même si Donald Trump a décidé de faire marche arrière. Ce mouvement vise à convaincre chaque État individuellement à soutenir l’accord sur le climat.


    En plus de ces centaines d’entreprises qui ont adhéré au mouvement, on note encore la présence d’une centaine de villes et comtés des États-Unis, neuf États, 19 procureurs généraux de différents États, mais également des acteurs de l’enseignement supérieur et de nombreux investisseurs américains. Dans une lettre ouverte, ils dénoncent la décision de Trump et affirment leur soutien à l’accord de Paris :

    « En décembre 2015 à Paris, les leaders mondiaux ont signé le premier engagement mondial à lutter contre le changement climatique. L'accord historique a réussi alors que les tentatives passées ont échoué parce qu'elles ont permis à chaque pays de définir ses propres objectifs de réduction des émissions et d'adopter ses propres stratégies pour les atteindre. En outre, les nations - inspirées par les actions des gouvernements locaux et régionaux, ainsi que des entreprises - ont reconnu que la lutte contre le changement climatique apporte d'importants avantages économiques et de santé publique.

    L'annonce de l'administration Trump porte atteinte à un pilier clé dans la lutte contre le changement climatique et nuit à la capacité du monde à éviter les effets les plus dangereux et les plus coûteux des changements climatiques. Il est important de noter que cela est également en déphasage avec ce qui se passe aux États-Unis », explique le mouvement « We Are Still In » dans sa lettre ouverte. Ils rappellent également que peu importe la décision de Trump, les États, villes, entreprises, universités, etc., restent maitres de leurs actions :

    « Aux États-Unis, ce sont les gouvernements locaux et étatiques, ainsi que les entreprises, qui sont principalement responsables de la diminution spectaculaire des émissions de gaz à effet de serre ces dernières années. Les actions de chaque groupe se multiplieront et s'accéléreront dans les années à venir, peu importe les politiques adoptées par Washington.

    En l'absence de leadership de Washington, les États, les villes, les collèges et les universités, les entreprises et les investisseurs, représentant un pourcentage important de l'économie américaine, poursuivront des objectifs climatiques ambitieux, travaillant ensemble pour prendre des mesures énergiques et pour s'assurer que les États-Unis demeurent un chef de file mondial dans la réduction des émissions. »

    Source : We Are Still In

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #16
    Membre chevronné
    Tiens et si on profitait de la nouvelle bourde de Trump pour se faire une belle image de marque pensèrent les entreprises c'est gratuit.

    Si les états y restent se sera bon pour la planète
    Pour ne pas passer pour un boulet :
    http://coursz.com/difference-entre-r...-et-gddr4.html

  17. #17
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par arond Voir le message
    Tiens et si on profitait de la nouvelle bourde de Trump pour se faire une belle image de marque pensèrent les entreprises c'est gratuit.
    C'est exactement ça. Comme si être ou non dans l'accord les empêchaient de se comporter correctement hein apple qui ne pait pas ces impôts, ou google qui fait de l'accommodement géographique avec certain pays...

  18. #18
    Membre extrêmement actif
    J'ai regardé la présentation de Trump sur le climat et je comprends pourquoi il se retire.
    Ce que ne disent pas les média, c'est que l'Inde et la Chine eux peuvent poluer à tour de bras alors que les américains font attention depuis longtemps.
    Et qu'une réduction de 0.2° alors que les gros polueurs continueront est ridicule et très cher payé.
    D'un côté il a raison, les lois devraient être les mêmes pour tous.

    Pourquoi ne stoppent-ils pas les activités du CERN?
    Pourquoi ne réduisent-ils pas les activités d'internet, du streaming, des emails, des moteurs de recherches...?
    Pourquoi les villes comme Paris, Vegas, New York, Dubai, Shangai, hayayaï... sont toutes illuminées?
    Pourquoi ne stoppent-ils pas la Corée du Nord avec ses tests de missiles?
    Pourquoi les occidentaux ne stoppent-ils pas de bombarder les pays arabes?
    Pourquoi ne pas stopper la circulation des voitures à Bruxelles?
    Pourquoi ne pas freiner la vente de smartphones, tablettes?
    Pourquoi ne pas couper les téléviseurs de journée?
    ...

    Il y a de quoi faire pour réduire le CO2 mais ils ne font rien et préfèrent payer.
    Où va cet argent et qu'en font-ils?
    Ils plantent des arbres?
    Si la réponse vous a aidé, pensez à cliquer sur +1

  19. #19
    Membre extrêmement actif
    En effet ça pose question


    C'est quoi cet accord du climat ? Les Européens et les US doivent faire semblant de devenir propres, et les industries polluantes (et donc les emplois) partent en Chine et en Inde, c'est pas un peu hypocrite comme concept ?

    Ça c'est bien un concept Ségolène Royal, quand elle fait le ménage chez elle elle cache la poussière sous le tapis


    Bref cet accord ne sert à rien si l'Inde et la Chine augmentent leurs émissions massivement comme c'est le cas, cet accord ne sert qu'à essayer d'amadouer le peuple d'occident avec du politiquement correct et de la poudre de perlimpinpin, et Trump le politiquement correct il s'en tape.

    De toute façon c'est mort : Tous les indicateurs du réchauffement climatique sont au rouge et Climat et fin du monde : La COP21 n'a servi à RIEN.

    Et le plus beau : Jean-Marie Le Pen : « Sans le réchauffement climatique on mourrait de froid !
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  20. #20
    Expert confirmé
    wiki sur le réchauffement climatique

    La grande nuance de 0.2°C provient du fait que tout a été calculé pour atteindre 2°C d'augmentation de température à 2030.

    Pourquoi 2°C ?
    Car au-delà de cette limite le désordre climatique déjà ressenti lors des épisodes cataclysmiques ( tornades, ouragans, feux de forêt, etc ... ) au lieu de durer quelques siècles, durera des millénaires.

    Donc, ce pouillème va avoir des conséquences qui coûteront bien plus cher que la mesquinerie de Trump.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...