La fondation Rapsberry Pi fusionne avec la fondation CoderDojo
afin de l’aider à vulgariser la programmation auprès des jeunes de 7 à 17 ans

Voici maintenant plus d’un siècle que le poète anglais William Wordsworth déclara « l’enfant est le père de l’homme » et encore aujourd’hui cette citation est d’actualité. À travers cette affirmation, il faut simplement comprendre que les valeurs qu’un enfant acquiert dès son bas âge détermineront ce qu’il sera à l’âge adulte. Conscients de cela, James Whelton et Bill Liao, deux programmeurs autodidactes ont mûri l’idée de donner l’occasion aux jeunes d’apprendre très tôt la programmation. Cela a conduit à la création d’un club en Irlande en 2011 baptisé Dojo afin de fournir aux jeunes de 7 à 17 ans les bases de la programmation.

Dès les débuts, cette initiative a rencontré un franc succès auprès des populations et de nombreux Dojos ont fleuri aussi bien dans d’autres villes d’Angleterre que des États-Unis. En 2013, cette initiative de James et Bill s’est muée en une fondation pour soutenir cette rapide expansion des clubs de programmation. Aujourd’hui, la fondation compte plus de 1 250 CoderDojos (clubs d’apprentissage de la programmation) répartis dans 69 pays.

Avant d’atteindre cette envergure, la fondation a bénéficié de plusieurs soutiens. En 2015, Salesforce a annoncé un partenariat ainsi qu’un don de 200 000 dollars à la fondation CoderDojo pour soutenir 14 clubs de formation à la programmation.

Il y a quelques jours, la fondation CoderDojo et la fondation Raspberry Pi ont annoncé conjointement une fusion qui permettra à CoderDojo d’être « plus forte, plus durable et résiliente » et « quadrupler à 5000 le nombre de CoderDojos dans le monde entier d’ici fin 2020 ». Pour James Whelton, « cette fusion propulse énormément la vision de base de la fondation qui est de soutenir CoderDojo de la meilleure façon possible et la mission de donner l’occasion aux jeunes d’apprendre à coder ». « Ensemble, nous servirons mieux CoderDojo et l’impact incroyable qu’il a sur les jeunes partout dans le monde », ajoute le cofondateur de CoderDojo.


Toutefois, la fondation CoderDojo précise qu’elle restera « un organisme de bienfaisance indépendant basé en Irlande, mais travaillera à l’avenir étroitement et avec le soutien de la Fondation Raspberry Pi pour atteindre » les objectifs communs. « En termes techniques, la Fondation Raspberry Pi devient un membre corporatif de la Fondation CoderDojo (qui est un peu comme un actionnaire, mais sans intérêt financier) », explique Philip Colligan, le CEO de la fondation Rapsberry Pi. Il ajoute, en outre, qu’il rejoindra « également le conseil d’administration de la Fondation CoderDojo en tant qu’administrateur » après l’approbation de la fusion par les régulateurs irlandais.

Une fois la fusion validée, les deux organisations travailleront ensemble pour faire avancer leurs objectifs partagés tout en utilisant les atouts et capacités respectifs. La Fondation Raspberry Pi pour sa part fournira un soutien pratique, financier et de back-office à la Fondation CoderDojo afin de l’aider dans sa mission de vulgariser la programmation auprès des enfants de 7 à 17 ans.

Source : Raspberry Pi, CoderDojo

Et vous ?

Pensez-vous que cette initiative apportera un plus dans la formation des jeunes ?

Voir aussi

Le Raspberry Pi enregistre 12,5 millions de ventes en 5 ans, quelle place dans l'écosystème des ordinateurs sur le long terme ?
Mycroft AI dévoile Picroft, son nouvel assistant personnel intelligent dédié au Raspberry Pi