Les casques de Bose collectent secrètement des données personnelles des utilisateurs
Pour les livrer à des parties tierces, selon une plainte aux USA

L’entreprise américaine Bose a été attaquée en justice, et pour cause, elle utiliserait une application pour collecter des informations sur les habitudes des utilisateurs, et livre ces informations à des parties tierces. Selon la plainte déposée devant un tribunal de Chicago aux États-Unis, Bose espionnerait ses utilisateurs sans leur connaissance et sans leur accord.

La plainte a été initiée par Kyle Zak, un utilisateur d’un casque de Bose qui a suivi les suggestions de l’entreprise et a téléchargé l’application Bose Connect pour bénéficier de toutes les fonctionnalités présentes dans son casque. Pour l’utiliser, il a dû fournir des informations personnelles comme son nom, son numéro de téléphone et son adresse électronique.

Nom : 3f84-8850-47d5-8ba1-a8bded934a2c.jpg
Affichages : 3923
Taille : 6,4 Ko

Le plaignant accuse l’entreprise basée à Boston de violer plusieurs lois sur la vie privée et les données personnelles, ajoutant que l’historique d’écoute de toute personne fournit des informations sensibles sur la vie privée. « En effet, les sélections d’écoute d’une personne incluant la musique, les stations de radio, les podcasts et les choix de lecture fournissent une quantité considérable de renseignements sur sa personnalité, son comportement, ses opinions politiques et son identité personnelle », a dit la plainte.

Zak cherche à rallier les autres utilisateurs des casques pour monter une affaire de data mining illégal. Selon la plainte, Bose a recueilli des profils détaillés de ses utilisateurs selon leurs historiques d’écoute et leurs habitudes. Pire encore, l’entreprise a vendu les données collectées à des firmes de marketing.

Alors que les clients de Bose peuvent toujours utiliser leurs casques sans avoir besoin d’installer l’application sur leurs smartphones (en les connectant via Bluetooth ou le câble). Toutefois, l’application offre plus d’options et permettrait au passage de collecter les données.

Selon Jay Edelson, l’avocat qui a intenté le procès, les entreprises ne devront pas exploiter les données personnelles des clients même si elles en ont la possibilité. « Les entreprises doivent être transparentes sur les données qu’elles collectent et ce qu’elles en font, elles doivent avoir l’accord de leurs clients avant de monétiser leurs informations personnelles », a dit Edelson.

La plainte accuse Bose d’enrichissement illégitime et d’intrusion dans la vie privée. Si ces accusations sont confirmées, Bose pourrait faire face à de nombreux procès similaires dans d’autres pays.

Source : Fortune

Et vous ?

Pensez-vous que les accusations de cette plainte contre Bose sont bien fondées ?